web analytics

Les hybrides Canon en tête des ventes au Japon

63
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Sans grande surprise et comme je l’avais prédit, Canon est en tête des ventes d’hybrides au Japon pour octobre (classement BCN). Non seulement sur les APS-C avec le Canon EOS M50… Mais aussi sur les Full Frame avec l’EOS R.

Car le Canon EOS R débute sa commercialisation (en 15em position globale… ce qui en fait le premier appareil Full Frame et aussi premier hybride Full Frame). Il devance le Sony A7R III (en 20em qui est le second hybride Full Frame).

A noter que les Nikon Z ne sont pas encore entrés dans les statistiques. Et je suppose que lorsque ce sera le cas : ils devraient passer devant le Sony A7 III eux aussi (et peut-être devant le Canon EOS R qui a bénéficié en premier de « l’effet barrage »)… Mais en attendant, c’est Canon qui rafale encore la mise : au niveau des boitiers mirrorless… Et aussi au niveau global (mirrorless APS-C + reflex APS-C et Full Frame), en occupant 6 des 10 premières places.

Je souligne que l’excellent. Canon EOS 6D MkII (un boitier que je vous recommande chaudement) reste le troisième boitier Full Frame le plus vendu (en 21em position) et reste le premier reflex Full Frame. Après toutes les « merdes » que l’on a pu lire à son propos, cela prouve que le public à encore du bon sens et ne se laisse pas trop influencer par le « baching » de certains sites « geeks ». A lire :

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

63 commentaires

  1. Heureusement, que pour le premier mois, le Canon (commercialisation : 25/10) est devant le a73, sinon c’était de mauvaise augure.
    Je pense que le Nikon z7 n’est pas dans le top (depuis 29/09, même si ce n’est pas la même catégorie et est plus cher, comme le a7r3 et Canon Eos 5dr, absents. Bonne perf du d850, à noter).

    Pour la petite histoire, le Canon n’était en démonstration que dans les boutiques officiels.
    Il est en démonstration dans les enseignes photo que récemment (depuis moins de 2 semaines à Yodobashi Camera, à l’exception d’une ou deux journées Privilège Premium) alors que le Nikon est en démonstration partout depuis 1 mois et demi.
    Donc, je suppose que ce sont surtout des possesseurs Canon qui l’ont précommandé (certains sans l’essayer, car confiant à leur marque, ce qui ne me choque pas)

    • D’autant que pas mal de revues sont assez positives sur l’EOS R (maigres ses petits défauts qui ne gèleront pas tout le monde)…

      Notamment les utilisateurs « amateurs expert » qui l’achèteront avec le RF 24-105 mm f/4 LM IS USM (c’est à dire les utilisateurs les plus « typiques » et les plus nombreux), ne seront pas gênés par le manque de Stabilisation du capteur (IBIS).

      Et pas trop émus non plus, par le slot carte SD unique… (je ne suis pas trop gêné par les deux puisque j’ai pas mal d’objectifs stabilisés IS… et jamais perdu la moindre image sur une carte depuis 18 ans).

  2. Je suis content de voir le top5, car c’est vrai que ce Nikon D5600 a tout pour plaire aussi.

    Mise à part le M50 qui fait de la 4k, et le a6300. Je ne vois pas beaucoup d’appareil faisant de la 4k dans le top10.

    Etonnant…  Mais la 4K c’est l’avenir !

    Il faut plus de détail pour croper à 1000%, et surtout pouvoir regarder ses vidéos en 4k sur un écran en 1080p, sans oublier l’achat de SSD de plusieurs To pour stocker tout cela avec l’achat d’un iMac Pro pour pouvoir faire des montages vidéos ;).

     

  3. C’est le premier mois. De même qu’on ne jugera pas une nouvelle monture comme un échec dans les premiers mois de commercialisation (ni dans la première version du boîtier), on ne jugera pas non plus le succès à l’aune de la hype des premières semaines. :D

    • Bien entendu : on observe le fameux « effet barrage »…

      C’est cet effet, qui a permis aux Sony A7 d’être en tête des ventes durant plusieurs mois précédant la sortie de Canon EOS R et Nikon Z :

      Les clients potentiels sachant que les boitiers hybrides FF Canon et Nikon allaient arriver : ils « retenaient » leurs achats… Ce qui propulsait mécaniquement. les achats de Sony en avant (proportionnellement). A noter. que cela ne signifiait pas pour autant, qu’il y avait une croissance énorme de ce côté la (seulement un assèchement. du flux de vente Canon et Nikon).

      Mais désormais le barrage va se « relâcher progressivement », propulsant alternativement Canon n(d’abord), puis Nikon (peu après), en tête des ventes…

      Ce qui comptera : c’est la durée durant laquelle ces boitiers resteront en tête. ET. donc le boitier total vendu en 2 ou. 3. ans : ce qui donnera une. idée. du. « territoire ». occupé » par chaque marque. Ce que sera déterminant pour la suite : ce sera la « part de marché » globale acquise…

      • Et vice-versa. L’arrivée imminente des Canikon mirrorless a dû retenir certains acheteurs d’aller chez Sony.

         

        On verra dans deux ou trois ans. En réalité, là c’est du primo-accédant mirrorless. Donc on verra les vente des deuxièmes générations quand elles sortiront (dans un ou deux ans) sur deux ans. Dit autrement, on va attendre cinq ans avant d’avoir une idée claire sur qui a bien fonctionné et qui a fait un coup d’épée dans l’eau, concernant les ventes.

  4. Attention, on compare des choux et des carottes.
    Ce ne sont pas des ventes par modèle d’appareil mais par kit de commercialisation.
    13ème = EOS 80D  + 18-135
    49ème = EOS 80D nu
    Pareil pour le D7600:
    28eme avec 18-140
    50ème nu

  5. Sur amazon US c’est pas un classement national mais c’est intéressant sachant que quasiment tous les américains ont un compte amazon premium.

    https://www.amazon.com/Best-Sellers-Electronics-Digital-Cameras/zgbs/electronics/281052

     

    #1 Canon EOS Rebel T6 Digital SLR Camera Kit with EF-S 18-55mm f/3.5-5.6 IS II
    #2 AbergBest 21 Mega Pixels 2.7″ LCD Rechargeable HD Digital Camera
    #3 Sony Alpha 7 II

    #8 Sony Alpha 7III

    #46 sony Alpha 6000
    #47 Nikon D850

    #70 canon M50

    #80 Canon EOS R Mirrorless Digital Camera with 24-105mm Lens

    #85 fuji XT3
    #95 canon 6DII

    • Je  n’achèterais jamais un appareil photo sur Amazon.

      De plus, je crois que ce classement est très (trop?) fluctuant d’un jour sur l’autre.

      • Oui, Amazon n’a pas bien adapté ses calculs statistiques à des flux faibles. Les variations sont d’autant plus importantes depuis que le marché s’est tassé.

        Autre point, je pense que pour se faire une idée du volume comparé des différents systèmes chez les utilisateurs, les stats des ventes d’objectifs sont plus pertinentes. (on le dit, c’est l’objectif qui compte ;)).

        On voit que le nombre d’objectifs Sony vendus a bien monté depuis deux ans, même s’il reste derrière Canon et Nikon. Premier des ventes d’appareil pendant quelques mois ne veut pas dire premier en nombre d’utilisateurs, mais ça je pense que tout le monde le comprend…

  6. Canon Eos M est premier et quatrième, donc très largement devant les autres hybrides.

    Ce sont surtout les japonaises qui l’ont autour du cou, avec la version blanche.

      • Ma réflexion, qui peut être faussée , est basée sur de l’observation dans la rue  : )

        La plupart des possesseurs des Eos M qui portent l’appareil de manière apparente que je croise sont plutôt des femmes. Après il y a pleins de facteurs qui peut fausser mon observation  :

        – regard attiré par la version blanche, assez rare dans le milieu des reflex, hormis pentax. Même si la place numéro un de la version blanche tend à appuyer mon sentiment.

        – facteur temporel

        – facteur spatial peut-être à Tokyo, c’est différent par rapport à Kyoto-Osaka-Nara).

        -mes habitudes de deplacements

        • Je suis du côté de l’une des plus grandes réserves naturelles de touristes au monde (à savoir la tour Eiffel/champ de Mars/Trocadéro…), et je vois un peu de tout chez les touristes. Du reflex, du mirrorless. En général c’est rare de voir du plein format (quasi exclusivement du série L ou nikon à liseré doré quand je le remarque), par contre je vois assez rarement des mirrorless blancs.

          Étonnamment, je croise encore pas mal de bridges.

          Donc : les *gros* équipements restent assez rares à mon avis chez le grand grand public (même si ça existe, j’ai dû croiser un 70-200 sur 1000 touristes en quelques mois), a fortiori avec la massification des smartphones photophones. Et finalement ça reste pas mal du noir et peu de blanc. La vague rétro Fuji semble pas avoir énormément percé non plus.

    • Ah bon ? Pourquoi ? Il est fantastique…

      Mon pote JF qui avait revendu son Fuji XT-2 pour l’EOS 6D MkII en est enchanté et n’a rien à lui reprocher (il l’utilise surtout avec le EF 35 mm f/2 L IS USM)… Et du coup, il refait de belles photos, avec de belles couleurs ! ! ! C’est lui qui le dit ;-)

      • J’ai déjà écrit sur le sujet. C’est un bon appareil mais dire qu’il est « fantastique », c’est exagéré et tout simplement faux.(aussi faux que les geeks qui prétendent que c’est de la m… ;)).

        Pour l’avoir comparé frontalement avec le 6D (le seul, le vrai) il ne supporte pas la comparaison. Rien que la prise en main en convainc (la qualité de construction, déjà).

        Évidemment si on compare un FF Canon a un Fuji XT-2, même le 6D Mark II est préférable… surtout avec le superbe 35mm F/2, forcément.

        Mais je conseille quand même de prendre un 6D à la place, c’est beaucoup moins cher et la qualité d’image est également meilleure sur le 6D. Si-si, je l’ai eu, je l’ai testé assez et je peux en parler.

        De mon point de vue, le raw du 6D Mark II, c’est juste 30% d’informations inutiles en plus… donc de la CPU et de la place disque bouffée pour rien.

        • T’es un peu dur, là…

          Oui, l’EOS 6D était fantastique (et au prix ou on le trouve, il est encore plus fantastique, c’est vrai)…

          https://amzn.to/2yXnHRN

          https://amzn.to/2ARjpwC

          https://amzn.to/2z01YJ1

          Mais tout de même l’EOS 6D MkII amène beaucoup d’améliorations qui me semblent précieuses. Et la différence de prix (+/- 400 €) est justifiée.

          https://amzn.to/2yWBvMG

          https://amzn.to/2qBr6kB

          Je maintiens qu’au prix ou on le trouve c’est une « affaire fantastique ». Je ne vois pas quoi conseiller de mieux…

          A part le Nikon D750 qui est fantastique aussi ! Mais avec un choix d’optique différent… Il me semble que je préfère l’offre Canon EF, tout de même. Mais ça peut se discuter.

          • Justement si, le 6D, c’est mieux et moins cher (pas la peine de me mettre des liens sur Amazon, je n’achète pas chez eux ;))… et le D750 aussi oui, est mieux (une fois calibré bien sûr). Et pourtant moi aussi je préfère l’offre optique Canon globalement.

            Et officiellement, la difference de prix nu avec le 6D c’est 500 à 550 euros, pas 400 : de quoi acheter une optique sympa, déjà.

            Enfin, essaies le ce 6D Mark II et compare le de bout en bout avec l’usage d’un 6D. On en reparlera à ce moment là.

            Quand tu verras que tu mets 30% de temps en plus et que ça te prend 30% de place disque en plus sans aucun gain en qualité d’image, je pense que tu reconsidéreras les qualités du premier modèle (et ça, il n’y a pas un geek pour en parler).

            Je suis sûr aussi que tu verras que les améliorations sont très relatives. La seule notable réellement c’est l’écran tactile sur rotule. Et je ne trouve pas que ce soit essentiel sur ce type d’appareil. L’amélioration de l’AF aussi est marginale, par ailleurs (et il reste très en retrait de celui du D750, sans parler de l’EOS R).

            Bref tout ça n’est pas assez convaincant pour excuser la perte sèche en traitement des images, à mon sens, par rapport au premier 6D.

            Pour ma part, je reste sur des arguments factuels (qualité d’image, poids des fichiers, qualités de construction comparées, bref pas des gadgets de geek, des trucs qui m’ont vraiment bloqué). Je voulais remplacer mon 6D, ça ne l’a pas fait, c’est tout.

            J’ai eu ce 6D plus de cinq ans et il ne m’a jamais déçu, pas une seule fois. Il a placé la barre trop haut, probablement, pour cette nouvelle mouture, qui m’a déçu, du coup en comparaison. Je ne me suis pas projeté avec le 6D Mark II de la même façon, de fait.

            A l’inverse, je trouve l’EOS R plus valable, même à son prix actuel et même avec l’EVF, c’est dire. Rien que le système d’AF peut justifier la difference. (sans parler des nouvelles optiques).

             

            • Si, si, c’est très important et très utile cet écran sur rotule… Justement je m’en sers assez souvent sur le Canon EOS 200D (pour changer un peu de point de vue et introduire plus de variétés dans mes photos : raz du sol, en hauteur.

              Je triple souvent mes images avec ces deux points de vue supplémentaires… et j’ai le choix au niveau du tri. cela enrichi ma production). Et cet écran me manque sur l’EOS 5DsR.

              30% de poids de fichiers en plus : c’est 30% de détails en plus… Et ça ne change rien pour moi (disque de travail SSD externe sur le portable) et cartes rapides de 256 Go. Je travail de toutes façons avec un EOS 5DsR, donc mon flux est adapté à ces fichiers lourds et ça ne change rien.

              Je prends avec plaisir le petit gain de résolution entre l’EOS 6D et EOS 6D MkII (même si 28 Mpix est un peut court, ce gain de résolution est très visible sur les chartes de DPreview).

              Et pour moi, c’est un progrès totalement évident de la qualité d’image : y compris à 1600 ISO comme ici :

              https://goo.gl/epBA4z

              Bon ensuite, le surcout, peut-être discuté selon les gens et selon les gouts…

              Pour moi : l’ajout de l’écran orientable, pas mal de progrès ergonomiques (auxquels je suis habitué sur l’EOS 5DRS) et le gain indéniable de qualité d’image (réel selon moi, je ne discuterais pas de ce point : c’est un fait), tout cela vaut largement de dépenser un peu plus.

              Ensuite l’EOS R est un petit cran au dessus, c’est juste (si l’on accepte le viseur électronique). Mais quand même ça coute très cher…

              Donc je considère que le canon EOS 6D MkII est la meilleures affaire du moment ! Et même devant le Nikon D750… C’est mon avis !

              • « 30% de détails en plus » : justement, c’est faux, et c’est un bel argument marketing pour le coup, à mon sens, parce que rien qu’au niveau impression, ça n’apporte rien du tout ou au mieux c’est négligeable. Tous les tests que j’ai fait en prise de vue/impression réelle me l’ont montré.

                Les mires, c’est bien, mais on y trouve souvent ce qu’on y cherche. Le gain sur la montée en ISO n’est même pas évident parce que j’ai surtout constaté une perte au niveau du rendu général (couleur, grain) par rapport au 6D.

                Et le rendu à bas ISO du 6D2 est beaucoup plus « numérique », gris et « poussièreux ». Bref, ça ne m’a pas convaincu.

                En plus, la comparaison « print » sur un écran… allons, soyons sérieux ;)… Et de toute façon c’est en comparant aussi une image dans sa globalité qu’on se fait un avis, sans compter que les tests DPreview sont réputés être sans intérêt sur le point de la netteté (les conditions varient plus que les différences entre appareil, en fonction de l’optique notamment).

                Essaies-le vraiment toi-même en comparaison d’un 6D et tu verras Jean-François, là on discute dans le vide… Désolé, mais tu défends et conseille l’achat d’un appareil que tu n’as pas essayé toi-même.

                Et justement, si tu triples tes images, j’ai peur que les 30% de données supplémentaires inutiles t’agacent d’autant plus ;).

                En revanche pour l’écran, je suis d’accord,

                Si ça ne m’apporte rien, ça reste mon avis avec mon usage.  Mais je reconnais que tes arguments sont valables, je ne les discuterai pas. Il y a juste que pour moi, ça reste une fonctionnalité  secondaire. J’ai aussi utilisé des appareils avec écrans sur rotule (un 600D et un D5500 notamment), et j’ai constaté que ça me servait peu souvent et la plupart du temps surtout avec des appareils de plus petite taille (D5500 par exemple). Dans le pire des cas je préfère l’écran à basculement, ou la prise de vue déportée avec le smartphone. Mais je reconnais que sur ce point, c’est un avis personnel. Autre point valable sur l’écran sur rotule : la protection de la dalle une fois retourné.

                Donc là, j’admet, c’est un argument qui peut intéresser.

                Mais de là à dire que le 6D2 est la meilleure affaire du moment, c’est simplement erroné.

                Il y a bien d’autres options moins chères et beaucoup plus satisfaisantes. A commencer par un 6D ou un 5D3 d’occasion.

                • Là tu chipote ! J’ai traité quelques dizaines d’images d’un de mes collègues : elles me semblent parfaites, je ne vois vraiment pas de quoi tu parle (exemplaire défectueux ?)… Il y a plus de détail que sur l’EOS 6D c’est très visible : plus de netteté, on peut pousser l’accentuation plus loin que l’EOS 6D. Je n’ai absolument rien à lui reprocher…

                  Bon de toutes façons, même en admettant (ce qui est faux selon moi), que la qualité d’image n’aurait pas progressé. (même en admettant cela) : toute le reste à progressé… Notamment l’ergonomie, il y a beaucoup de petites subtilités utiles. ET bien entendu cet écran orientable.

                  Donc, à part l’EOS R, je ne vois pas de meilleur choix FF chez Canon si l’on ne veut. pas se ruiner ! Et surtout pas l’EOS 5D MkIII : qui est quand même très ancien (début 2012) et plus encombrant que l’EOS 6D MkII (je l’avais acheté, gardé 6 mois et revendu lorsque l’EOS 6D est arrivé)…

                  L’EOS 6D MkII est une des meilleures affaires du moment je trouve (pour plein de bonnes raison : taille, poids, volume, qualité d’image, écran, ergonomie…) ! Et j’ai plusieurs amis qui en sont enchantés depuis le début…

                  Si l’on doit économiser absolument 400 à 500 € : oui, l’EOS 6D est un bon choix… Mais je ne conseillerais pas cette économie. Elle se payera au prix fort, ne serait-ce que pour une revente un jour…

                  • Utilises-le dans ton workflow et avec tes propres photos on en reparlera, là ça ne sert à rien.

                    On ne sera pas d’accord.

                    Mais ce n’est pas grave.

                    On peut pas être d’accord sur tout.

                    Le 5DMark III me semble avoir satisfait pas mal de pros depuis longtemps, c’est toi que je trouve dur… même si je lui préfère aussi le 6D.

                    De toute façon le 6D, c’est un peu mon chouchou, j’admet… :D

      • J’ai un pote qui a revendu son 6D pou un 6DII. Son bilan, c’est « cool le tactile et l’AF sur liveview, vachement plus pratique » (ça lui manquait sur son 6D, il avait connu le 80D avant). Globalement il semble content.

         

        Je pense qu’un boîtier fantastique, c’est soi un monstre qui fait tout super bien (et super cher), soit un boîtier complet, qui gère à peu près tout correctement, sans carence énorme, à un prix doux. Ce qu’est le 6D II, comme le D750 ou l’A7 III. Des boîtiers à moins de 2000 balles neufs, qui sont polyvalents et permettent d’économiser des sous… pour les optiques.

        Le Z6 pourrait bien être dans cette lignée (le R est peut-être un peu cher pour ça, encore que).

        • Alors là, justement ! Il ne s’agit pas du tout d’une légende urbaine… On préfère qualifier de légende urbaine, tout phénomène que l’on ne réussi pas à cerner et à expliquer (souvent car il est trop complexe pour la plupart des gens).

          Pour une fois je trouve cette tentative de sondage de Tony très critiquable… (pourtant j’aime bien ses analyses par ailleurs).

          Primo : toute sa vidéo, ne concerne que le JPEG (et la vidéo) : en style d’image Standard, avec Balance des Blancs Auto… Autrement : du grand n’importe quoi ! Il aurait fallu faire systématiquement une « Balance des blanc mesurée », pour neutraliser les erreurs de mesure de Balance de blancs, qui faussent toute appréciation sur. la couleur (contrairement à ce. qu’il semble dire).

          Bien entendu un profile d’entrée (un style d’image), n’est à prendre en compte « que » dans la cadre d’une Balance des blancs donnée… Il faut aussi que. l’exposition soit pas trop différente, car cela change aussi notre. perception des couleurs.

          Par ailleurs, tout ce que je dis à propos de colorimétrie (et tout ce qui nous intéresse vraiment) : ne s’applique (et ne devrait s’appliquer) qu’aux fichiers RAW… et non a des JPEG !

          Donc mon point de vue sur la colorimétrie ne s’applique que dans ce cadres (fichiers RAW) et n’a rien à voir avec cette vidéo : on est dans un autre monde !

          Et attention ! Je parle des fichiers RAW : plus spécialement développés par Lightroom. (qui est devenu le logiciel de référence pour la plus grande majorité des photographes).

          Donc le fait qu’il ne parle que des JPEG « décrédibilise ». tout le sondage.

          Mais si cela ne suffisait pas ; là ou le « sondage » est encore plus discutable, c’est qu’il ne concerne que des « lecteurs » de Tony Northrup. Qui sont une population extrêmement spécifique et pas du tout représentative de l’ensemble des photographes. Non seulement il sont en majorité Anglo Saxon (et fichtre que les Anglo Saxon ont des « gout de chiotte » en général), mais en plus : ces lecteurs sont « spcécifiquement » des « pixels peepers ».

          Un lecteur de Tony Northrup ne peut pas être un photographe standard : mais il est obligatoirement un « perfectionniste », un « passionné de technique »… ce qui fausse obligatoirement le sondage (dans un sens ou. dans. l’autre, je n’en sais rien : mais ce que je sais, c’est que ça fausse tout !)

          Je ne nie pas l’intérêt d’un tel sondage. Mais les conditions extraordinairement fantaisistes dans lesquelles il a été fait, sont tellement trop discutables, qu’il ne veut absolument rien dire du tout…

          • Alors il nous le précise qu’il parle de jpeg et de vidéos et non de raw à la 9ème minute environ, en expliquant à juste titre qu’en raw avec LR ou C1 les résultats sont les mêmes avec le même traitement, en expliquant que c’est justement le but du processus raw de neutraliser les choix de traitement de telle ou telle marque et que ça lui permet de shooter avec tous les appareils dans la même séance et obtenir les mêmes résultats. S’il ne montre pas des RAW c’est parce que c’est tout bonnement IMPOSSIBLE, un raw n’étant PAS UNE IMAGE et n’a donc PAS DE COULEURS FIXEES par un traitement quelconque comme le jpeg du boitier.

            Ne critique pas les lecteurs de Tony Northrup, vu toutes ses vidéos que tu nous relayes tu en fais partie, quant à tes jugements xénophobes sur les anglo-saxons tu as raison ça te donne beaucoup plus de crédibilité, tout comme quand tu parles de « couleurs des raw »…

            • Désolé ! Mais ce n’est absolument pas une remarque xénophobe (les grands mots sont ridicules) de dire que les Anglo-saxons ont « généralement des gouts de chiotte »…

              C’est bien une réalité (que l’on est capable d’apprécier, ou pas)… Mais cela ne veut pas dire que je les déteste !

              Xénophobe : c’est détester les étranger! Ce qui n’est pas lui tout mon cas…

              Car je les aime bien les Anglo-saxon ! Autant que tous les autres… Et j’ai plein d’amis Anglo Saxons (autant que Chinois, ou Kenyan). J’ai même pensé à l’idée de m’installer en Californie à une époque lointaine…

              Donc, Xénophobe : certainement pas…

              Autre exemple je trouve la cuisine asiatiques bien meilleure en général que la cuisine typiquement « Anglo saxonne »…

              J’ai bien le droit d’avoir des gouts et de les exprimer !

              Mais rassure toi : j’aime tout le monde.

              • Méfie-toi, dans ta généalogie il y a toutes les chances qu’il y ait des anglo-saxons, faut-il en conclure que tu auras des gouts de chiotte en proportion du nombre d’ancêtres anglo-saxons que tu as? Désolé, mais le mauvais goût n’a pas de nationalité ou de peuple, ce n’est pas parce que c’est ton opinion que c’est une réalité…

                J’ai bien le droit d’avoir des gouts et de dire que les japonais ont des gouts de chiotte aussi, c’est pour ça que les Canon s’y vendent bien…tu le vois, le principe de chiotte que tu nous as sorti là, ou pas? C’est d’ailleurs curieux comme les lecteurs de tous les autres sites sont des geeks technophiles dès qu’un article ne va pas dans ton sens, j’admets que xénophobe n’était pas le bon terme, celui-ci était plus juste: sectaire (se refuse à admettre les opinions différentes de celles qu’il professe).

                • Sectaire : ok j’assume totalement !

                  Il faut être relativement sectaire en 2018, afin de se protéger du n’importe quoi… qui gagne chaque jour du terrain ;-)

                  Bien entendu les « gouts de chiotte » n’ont rien de génétique. C’est uns problématique « culturelle », on sera d’accord là-dessus…

                  Mais je t’accord que : encore une ou deux génération d’élèves qui pointent des « guns » sur la tête des profs… Et nous n’aurons plus rien à envier aux Américains ! Ni en terme de violence, ni en terme de « sous-culture », ni en termes de gouts de chiottes… Oui, le pire reste possible ! Et même probable… Le japon restera peut-être le dernier ilot préservé de culture et de raffinement (c’est mon avis).

            • J’ai bien compris la nuance que tu fais entre RAW et JPEG… Mais là tu es dans l’erreur

              Pour moi il n’y a qu’une seule couleur qui vaille : c’est celle du RAW dans un logiciel donné ce qui est un préalable on ne peut en effet comparer des RAW différents dans des logiciels différents).

              Contrairement à ce que tu dis : la couleur d’un RAW  ne « flotte pas » dans un espace indéfini ! La couleur d’un RAW est totalement « définie » au moment ou toi l’observe :

              Ceci, car : il y a un profile d’entrée qui la définie. Au sein d’un Espace de Travail Défini (Pro Photo RVB), avec des réglages de BB définis…

              Le tout est affiché sur un écran, via un profile d’affichage (profile écran).

              Exactement comme un JPEG : en fait ce que tu observe à l’écran dans Lightroom : C’EST un JPEG extrêmement précis et identique à ce qui sera exporté! ! !

              Donc bien sur que si : il est totalement possible (et même conseillé) de comparer la colorimétrie des appareils en RAW (uniquement au sein d’un même logiciel je précise).

              C’est exactement identique à comparer des JPEG (accompagnés d’un profile) qui auraient étés préalablement exportés depuis ce logiciel.

              Et c’est bien plus intéressant que de comparer des JPEG brut de l’appareil. Car tout le monde (les photographes sérieux) travaillent en RAW et non plus en JPEG. En général (il peut exister quelques exceptions).

              • « C’EST un JPEG extrêmement précis et identique à ce qui sera exporté! ! ! » CQFD donc ce n’est pas un RAW que tu vois mais un JPEG, un RAW traité au même titre que le jpeg qui sort d’un boitier, quand tu compares des fichiers RAW que tu ouvres dans un logiciel et que tu regardes les images tu regardes ce que donnera un JPEG et non le RAW (c’est-à-dire les données de base enregistrées numériquement par le capteur, que ce soit un JPEG ou un RAW ouvert dans un logiciel ces données ont été interprétées et plus ou moins déjà modifiées)!!!

                • Oui, c’est bien un JPEG qui est affiché en Bibliothèque dans Lightroom, afin de nous offrir un affichage instantané (et fidèle) du RAW… que l’on ne voit qu’en Module Développement… (et qui est affiché avec des « références » de profile, de réglage, dans un espace de travail défini.)

                  Et ce qui est important c’est que ce JPEG (et ce RAW, comme tu voudra) : est différent de celui qui « sort » de l’appareil photo.

                  La seule chose qui intéresse les photographes (du moins ceux qui sont sérieux) : c’est bien la colorimétrie du RAW (et du JPEG affiché et exporté), dans le logiciel de Développement RAW.

                  Et tout le monde se fout bien de la colorimétrie du JPEG produit par l’appareil… Que personne n’utilise (ou presque personne).

                  • Northrup explique pourtant pourquoi il a fait son petit sondage sur la base de jpegs : quand on importe les RAWs de chacun de ces appareils, la lecture des fichiers donne des résultats à peu près similaires, qui de toutes façons vont changer dès que tu fais les premiers ajustements. En clair, tu pourrais avoir le même export final sous LR avec n’importe quelle source RAW, en comparant bien entendu des boitiers de même génération.

                    Et ce n’est pas faux !

                    • Mais non, justement VOUS VOUS TROMPEZ TOTALEMENT !

                      LES COULEURS DES RAW DES DIVERS MARQUE : SONT TOTALEMENT DIFFERENTES (DANS LIGHTROOM), GRACE AUX PROFILS D’ENTREE, QU’IL FAUT SELECTIONNER ET UTILISER (ils sont là pour ça, ne me dites pas que vous ne les utilisez pas)…

                      C’est la raison pour laquelle il faut absolument comparer les RAW (et non les JPEG)…

                      Car il FAUT travailler avec les différents profils d’entrée disponibles (et d’autres que l’on peut se créer ou acheter), afin d’exploiter le potentiel des RAW…

                      Si l’on ne fait pas ça : c’est un peu comme acheter une Porsche et ne jamais passer la 3em ! ! !

                      Et comparer la colorimétrie des marques sans utiliser ces profiles et les RAW : c’est comme faire un match entre des voitures de course, sans dépasser la 3em vitesse !

                      C’est ridicule ! Tous simplement…

                       

                    • Il a fait son test en JPEG car il était pressé… je suppose !

                      C’est juste qu’il n’a pas voulu se compliquer la vie.

                      Mais c’est une erreur : car si l’on s’intéresse à la couleur, on travail en RAW.

                      Pas en JPEG…

                      Et en RAW : en appliquant les profiles d’entrée : les rendus sont très différents selon les marques…

              • Mais justement avec ces profils d’entrée on n’est pas obligé de se tenir à celui par défaut pour une marque ou un appareil donnée.

                ce qui permet d’uniformiser sa production en raw

                ensuite que celui proposé par défaut par canon soit le plus plaisant c’est possible, mais justement pas inreproductible avec un boitier d’une autre marque en raw à partir du moment ou on part de là même matrice.

                Ensuite la gestion des couleur differe aussi selon le logiciel j’ai constaté que dans LR elle est particulièrement désavantageuse aux boitiers sony contrairement à capture one

                 

                • Justement si : le Profile Camera Standard que Adobe a travaillé pour retrouver le style Standard Canon, est assez (très) difficile à imiter pour autre marque… (en tous cas au delà des compétences de 90% des utilisateurs de Lightroom, ça je vous le garanti). Et c’est en tous cas beaucoup de temps perdu (même si l’on sait faire).

                  Désolé, mais ça fait des années que je tourne le problème dans tous les sens… Je vous garantis qu’il y a de vraies différences de colorimétries entre les marques ! Croyez-moi : ou pas…

                  • Désolé mais c’est toi qui a tout faux, TN met en évidence non pas que la BdB ne fausse pas l’appréciation des couleurs mais que l’oeil s’y adapte, l’appréciation de ces couleurs ne vaudra que si tu compares des images side-by-side…et, pourcentage que tu adores nous sortir sans sondage ni études ni quoi que ce soit qui y ressemble, 90% (voire plus) des gens ne passent pas leur temps à comparer side-by-side des photos d’appareils différents, les (moins de) 10% restants sont les geeks testeurs.

                     

                    Le RAW n’est PAS une image, ce qui veut dire que, bibliothèque ou module développement, ce que tu vois n’est pas un RAW mais une interprétation de ce RAW…et il se trouve qu’en te mettant en profile camera standard dans LR, tu fais ce qu’a dit Nicolas: te baser sur le profil standard par défaut de la marque pour ses JPEG en style standard par défaut. En appliquant les profils d’entrée standard sur les RAW (donc ceux de chaque marque respective), TN aurait eu exactement le même résultat: les JPEGS de son test! Le seul problème aurait été de devoir non pas afficher des images mais des captures d’écran, les RAW n’auraient pas pu être montrés sur sa page de test autrement sans export JPEG!

                     

                    Mais si tu nous garanties que tu peux nous montrer une image RAW, je t’en prie, affiches-en une (et je parle bien d’un RAW et non d’un JPEG hein ;) suffit pas d’écrire à côté « Ceci est un RAW », cf la pipe de Magritte).

                     

                    Et pour en finir avec une vieille rengaine, « la dynamique ça sert à rien », si tu es soucieux des couleurs « justes », un capteur qui crame des HL ou bouche des ombres ne fait pas qu’oublier des zones de lumière, il oublie aussi les couleurs qui vont avec. Le référent humain de la dynamique étant nos yeux, ceux-ci ont une dynamique bien au-delà des capteurs FF actuels, autrement dit si on veut du « juste » il est mieux d’avoir le capteur avec la plus grande dynamique possible, d’autant que si tu préfères des images fortement contrastées, boucher des ombres ou cramer des HL sur un capteur avec beaucoup de dynamique est facile, faire l’inverse sur un capteur qui en manque est plus compliqué. Et je ne dis pas ça pour enfoncer Canon, à bas ISO ils sont à la traine mais à hauts ISO ils sont parmi les meilleurs, donc ça n’est pas une critique sur Canon.

                     

                    Pour revenir à la remarque sur les gouts de chiotte, elle est sans doute liée à la fin du test démontrant que la plupart des gens avaient préféré Sony et que Canon était bon dernier. Ta critique est donc d’autant moins crédible que TN le démontre en tout début de test: dès qu’on montre des images avec les noms des marques les gens changent d’avis…et tu confirmes que dès qu’on touche à leur sacro-sainte marque ils sont prêts à cracher sur les tests d’un type que d’habitude ils relayent.

                     

                    PS: oh si j’utilise les profils d’entrée, ceux de DxO car contrairement à LR je n’ai pas à les créer et encore moins à les acheter pour utiliser ceux des autres marques, certes il n’y a que les rendus standards par défaut, LR propose les autres rendus mais uniquement ceux du boitier qui a pris la photo (ainsi que celui d’Adobe quand même, faut bien rester un peu corporate) mais qui utilise les profils vivid ou landscape?.

  7. Si Canon a de gros problèmes de volume et de part de marché globale, le mirrorless se présente bien pour Canon (comparer l’allure des courbes Sony, Canon, Nikon). Ensuite, il faudra confirmer avec les qualités des appareils au delà des l’effet des annonce.
    https://nikonrumors.com/2018/11/07/the-latest-full-frame-market-mirrorless-market-share-sony-67-canon-22-1-nikon-10-4.aspx/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+NikonRumors+%28NikonRumors.com%29

     

     

    • On appel pas ça « avoir des problème de part de marché », lorsque l’on domine (ce qui est le cas de Canon) à ce point les ventes globales… Cette courbe ne concerne que les hybrides FF.

      Tout juste Canon a connu un léger recule (tout en restant dominant), qui est la conséquence de la transition reflex / hybride lié à l’effet « barrage » (gèle des ventes haut de gamme en attendant les annonces)…

      Mais on voit bien que dès qu’ils se mettent à faire de l’hybride, Canon retrouve sa position dominante, une fois passé la période de transition (qui duré 12 à 18 mois pour l’APS-C)…

      La période de transition est lente et c’est voulu je suppose (ils pensent aussi aux revendeurs, qui se retrouveraient avec des stock difficiles à écouler). Canon ne veut pas donner le signal du jour au lendemain que ses reflex ne valent plus rien, il ralentissent eux-même leur transition je suppose.

      C’est à mon avis totalement maitrisé (y compris le fait qu’ils ne « libèrent » pas immédiatement toutes les technologie(Dual card slot, IBIS)… et commencent avec un boitier « intermédiaire » comme l’EOS R.

      A tel point que des que Canon est arrivé sur le marché de l’hybride APS-C, les ventes de Sony et d’Olympus sur se secteur ont fortement reculé.

      Les premiers chiffres de ventes des hybrides Full Frame, sont encore un peu trop récent pour indiquer vraiment la tendance. Mais Sony qui était seul sur ce marché en juillet, a soudain chuté à 67% de PDM en octobre… et cette pente descendante est très violente et risque de continuer plusieurs mois, avant de s’arrondir…

      Donc, je ne crois pas que ce soit le signe de « gros problème de volume et de part de marché » pour Canon, actuellement

      Mais il est vrai que le marché global de la photo est plutôt déclinant, ce qui touche tous les constructeurs. Canon est l’un de ceux qui s’en sort le mieux, avec Sony… Mais la position de Sony risque de devenir plus inconfortable désormais, avec deux concurrents redoutables Non et Nikon. Sans oublier l’arrivée prochaine de Panasonic + Sigma.

        • Heureusement que la santé des entreprises et la qualité des produits, ne dépendent pas principalement de leur cours de bourse : c’est plutôt l’inverse… (que l’on se rappel le cours d’Apple en 1999, celui récemment de Nikon qui s’était effondré à cause des pertes de Nikon sur le marché grand public…)

          On se souvient aussi que la bourse s’est pris un « gain » depuis un an : histoire de relativiser. Je ne sais pas qui s’en sort mieux : ni si l’on peut facilement comparer le cours des carottes et des patates… Mais si vous pensez qu’il est judicieux de choisir votre appareil en fonction du cours de bourse de la maison mère : bon courage et tenez nous au courant ;-)

          • C’est vous qui avez parlé de part de marché.Et oui, le cours de bourse dépend grandement de la santé d’une entreprise et de ses perspectives, les chiffres ne mentent pas.Là ils ne sont pas positifs et ils traduisent bien la corrélation probable avec la baisse globale du marché photo, ne vous en déplaise……..

      • Globalement en 1 an, Canon a perdu 5% de part de marché (article de Thom Hogan cité plus haut), de 50% à maintenant 45% de part de marché pour les appareils a objectifs interchangeables; ce qui est énorme même s’il restent largement dominants. L’annonce du R (et des Z) a fait reculer les ventes de Sony d’un tiers avec particulièrement une bonne tendance pur Canon (confiance… à ne pas décevoir)

  8. « A tel point que des que Canon est arrivé sur le marché de l’hybride APS-C, les ventes de Sony et d’Olympus sur se secteur ont fortement reculé. »

    –> pas du tout, la part de marcher de sony qui était de 100% a reculé vu qu’il y a 2 nouveaux acteurs, mais les ventes de Sony n’ont pas forcément baisé pour autant.

    Si sony est à 67% de PDM et canon 22% c’est que sony continue de vendre 3x plus de boitiers de canon. et 6x plus que nikon. C’est peut etre du aux problèmes d’approvisionnement pour canon et au prix pour nikon, avec le Z6 nikon devrait remonter rapidement. mais pour rattraper sony il faudra multiplier les ventes initiales par 3 pour canon ou que les gens arrêtent d’acheter du sony.

     

    • Oui, je voulais dire : « part de marché »… cela dit : probablement les ventes commencent-elles à baisser également, ce qui serait normal pour un produit qui n’est plus tout neuf (mais on en sait rien pour le moment).

      Et il ne s’agit que des chiffres d’octobre qui correspondent au tout début de la mise en place (et pas aux ventes d’un mois entier).

      Car il faut que les produits soient disponibles partout et aussi que les gens se soient fait leur opinion sur le produit, l’aient vu, touché… et tout cela prendra encore  quelques semaines.

      A suivre !

      • il doit y avoir pas mal de geeks en sony avec des optiques canon qui vont juste revendre le boitier pour utiliser leurs optiques canon sur le R

  9. « risque de devenir plus inconfortable désormais, avec deux concurrents redoutables Non et Nikon. Sans oublier l’arrivée prochaine de Panasonic + Sigma »

    –> je pense que sony vend encore énormément de A7 pour les Vidéastes. La dessus canon ne lui prend aucune part de marché. Mais Panasonic peux faire beaucoup de mal à Sony.

    Si canon tape sony en photo et pana en vidéo, il est possible que Sony baisse pas mal.

    • Sony a une bonne position, un panel de clients bien installés. Ils vont sans doute concéder des PDM, mais pas forcément beaucoup de volume.

  10. Je viens de tester les nouveaux Hybrides…
    Je ne suis pas près de basculer, je reste pour les viseurs optiques, les electroniques ne m’ont pas convaincu. Même s’ils ont bien évolués…

    Par contre, je suis un peu surpris par l’EOS-R. C’est comme ci on testait un appareil photo d’une autre marque. Toutes les références que j’ai avec les reflex Canon sont perdus. Alors que justement la grosse force des reflex Canon, c’est que du bas de gamme au haut de gamme, le fonctionnement est quasiment identique. Et là. Non, c’est un autre appareil. Pas évident de mélanger Reflex Canon et Hybride Canon dans son sac, on perdra la même ergonomie… Je ne comprends pas…

    • Pour l’instant, les fonctionnalités ont des réactivités et sont intégrées différemment sur les hybrides et sur les REFLEX.

      De ce point vue, on peut saluer le travail de Sony qui est parti en territoire vierge, ce qui peut excuser en partie les défauts de son ergonomie.

      Côté Canon, je pense qu’ils se sont aussi inspiré du travail réalisé sur les EOS-M pour l’ergonomie, en l’adaptant à ce nouveau format et en le faisant évoluer pour y intégrer des nouveautés (bague supplémentaire, touchbar, choix des affichages dans le viseur et j’en passe) et une utilisation plus polyvalente en terme d’optiques.

      Le dépaysement est compréhensible.

      De fait, habitué aux EOS-M, j’ai été moins gêné. Mais je reconnais que l’organisation de l’appareil m’a aussi demandé un (petit) temps d’adaptation.

      De toute façon, le gros point de blocage reste l’EVF aussi pour moi, donc je suis de votre avis.

      Sur les EOS-M, j’utilise à 75-80% l’écran, et je pense que ces appareils sont orientés d’avantage pour cette utilisation (taille, déclenchement au toucher…). L’EOS-R doit trouver une voie entre les deux mondes.

  11. Une petite remarque sur les Hybrides. La position du capteur.

    Sur la plupart des reflex, le capteur est en fond de boitier (cette position est repérable sur le boitier par un rond avec un trait). Ce qui est assez logique à cause de la chambre reflex.

    Sur les hybrides le capteur est plutôt vers l’avant. C’est ce qu’on voit chez Sony, Canon, Nikon. sur les derniers matériels.

    Ce qui a un impact amusant : Si on y met un objectif de Reflex grace à un adaptateur, l’ensemble final ‘Boitier + Objectif ‘ est plus long que la version Reflex. Ca va aussi le faire quand Sigma ou Tamron va adapter une optique Reflex à un Hybride sans changer sa formule optique (simplement en allongeant le fut et en changeant la monture).

    Conclusion, le gain d’encombrement que l’on nous vante avec l’hybride peut être l’inverse de ce que l’on pense dans certains cas :)

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.