web analytics

49 commentaires

  1. J’ai très peur :
    Du viseur, j’espère que c’est un 5,76 au moins…
    Du prix

    Mais je commence les économies

  2. J’aurais préféré que les boutons « rate » et « menu » soient inversés. A voir avec l’appareil en main…

  3. Personnellement, j’ai abandonné le fait de passer en ML à 100%, du moins dans les prochaines années et pour la partie pro. Après un nième test la semaine dernière du Canon R et des magnifiques optiques réussie (il faut le reconnaître) f/2.8 de Canon, la visée électronique n’est pas faite pour moi. Regarder le monde et shooter à travers un écran, ce n’est pas possible et vraiment très mauvais et inconfortable encore en 2020 (accessoirement, ça me fatigue en plus et le plaisir n’est plus là). Mais comme je suis open aux nouvelles tech, je retenterai ma chance avec ce R5 fin 2020 et en attendant, je vais m’offrir un petit Z50 pour le voyage, car l’hybride est un bon compromis effectivement pour la famille et le voyage (et comme boitier de secours) Mais pour le reste et les longues séances, le plaisir et le confort inégalé des beaux ovf des boîtiers pro resteront mes outils de prédilection: pas de compromis !

    • Le viseur du R est déplorable. Nikon est pour l’instant au dessus sur cette partie. Mais il est fort probable que le R5 corrige le problème.

      Visxeur électronique : il y a un point qui est tout de même appréciable dans les boulots en intérieur avec de la lumière au températures de couleur improbables : voir et ajuster à l’oeil pour ne presque plus avoir de post-prod avant livraison. J’ai sur un job en janvier poussé le curseur température à 12000 Kelvin pour être équilibré… Je ne sais pas ce que c’était ces LED et c’était une première…

      • Je suis d’accord avec cette analyse. Même le Z50 est largement plus agréable que ce R (ça m’a même choqué). On verra effectivement avec le R5…

      • Le viseur des Z saccade, et n’est pas très confortable en photo d’action. Sur ce point, les reflex restent encore les meilleurs choix.

        Pour l’instant.

        On disait la même du numérique, moins bon que la pelloche. Puis dix ou quinze ans de R&D en capteurs est passée par là, et maintenant il n’y a aucun domaine où la pelloche fasse mieux que les CMOS, à surface collectrice comparable.

      • Le viseur du R est déplorable ? ? ? Alors là je n’ai pas constaté cela, du tout ! Mais alors pas du tout…

        J’appèle cela : de la « fake news » !

        J’ai longuement utilisé les Canon EOS R et le Nikon Z7 : et je n’ai pas constaté de différence entre les deux viseurs… Ils sont aussi bon l’un que l’autre : ceci en me basant sur mon « ressenti ». Et je peux vous dire que je ne leur passe rien aux viseurs. Si il y a une différence : c’est une légère nuance de colorimétrie entre les deux : c’est tout.

        Et encore une fois : je me base ici sur mon « ressenti ». Lorsque l’on regarde la fiche technique : quasiment aucune différence :

        Nikon Z7 :
        Viewfinder coverage 100%
        Viewfinder magnification 0.8×
        Viewfinder resolution 3,690,000

        Canon EOS R :
        Viewfinder coverage 100%
        Viewfinder magnification 0.76×
        Viewfinder resolution 3,690,000

        • Je suis assez étonné de ces retours sur le viseur du R, pour ma part j’avais longuement hésité à prendre un ML principalement pour le viseur, j’ai opté pour un RP que j’utilise depuis maintenant un an et dont le viseur est censé être moins bon que celui du R, franchement je m’y suis totalement fait, j’oublie que c’est un écran et en contre jour c’est même assez avantageux.

        • La fiche technique d’un viseur, c’est vraiment pas la panacée pour l’analyser. En particulier, JF, tu n’as aucune info ici sur :
          – la plage dynamique
          – la latence
          – le blackout entre deux prises de vue

          Or, ce sont des infos fondamentales, infiniment plus que la résolution. Les deux dernières infos sont en particulier cruciales dès que tu veux photographier de l’action en rafale.

          • Par contre : j’ai essayé très longuement les deux… relire mes test terrains des deux.

            J’ai attribué un note légèrement meilleure au Nikon Z7 qu’au Canon EOS R… Mais ce n’est pas à cause du viseur !

            Et à ce niveau là : je n’ai jamais senti la moindre différence ! Ni même une préférence…

            • Bien sûr. Ce que je te dis juste, c’est qu’on ne peut pas juger la qualité d’un viseur sur sa taille et sa résolution. C’est comme juger un zoom sur son piqué au télé ; on perd le reste des infos de piqué, le poids, la solidité, le focus, l’ergonomie, etc.

        • En revanche je remarque sur l’oeilleton de visé de ce R5 que Canon a fait la même erreur que sur le R : le petit capteur de présence est mal placé, en bas, trop proche de l’écran.

          Du coup en mode lecture notre main, nos doigts viennent trop facilement passer sur ce capteur et paf l’écran s’éteint car le boitier croit que notre oeil est placé dont l’oeilleton… c’est très agaçant, on a beau le savoir rien n’y fait, on se fait toujours avoir un moment donné et l’écran s’éteint et c’est encore plus vrai lorsque vous montrer une photo à un client : il pointe du doigt quelque chose sur l’image et pof y’a plus d’image… ggggrrrr !!!!

          Sur le RP il est placé à droite du viseur, c’est déjà bien mieux.
          Mais chez Nikon et Sony ils ont été plus malin en plaçant ce capteur de présence en haut du viseur sur tout leur boitiers.
          Une fois n’est pas coutume, question ergonomie je donne un zéro pointé à Canon sur ce point de détail. Détail qui ce transforme en point noir au quotidien hélas.

      • Et pour le Nikon Z50 (que je n’ai pas testé) :

        Nikon Z50
        Viewfinder coverage : 100%
        Viewfinder magnification : 1.02× (0.68× 35mm equiv.)
        Viewfinder resolution : 2,360,000

        Je ne vois pas trop comment il pourrait paraitre meilleur que celui de l’EOS R dans ces conditions (grossissement x0,68 ramené en équivalent Full Frame)

        • C’est mon ressenti, même si je ne suis pas fan du tout de l’ensemble de ces evf, même en 2020. Mais celui du R, m’a immédiatement déplu fortement. Attention, il n’y a pas que la dalle et ses caractéristiques qu’il faut prendre en compte, mais la technique optique et traitement de l’info. Bon de toute façon, je ne m’équiperai pas de ça et quand le R5 sera sorti j’irai voir si j’ai toujours cette mauvaise impression (et en le comparant oeil à oeil avec un Z6-7 ou 50) et j’aurais pensé le Z50 plus dégueu’ au final.

          • J’ai le même ressenti.
            En boutique, je passe d’un viseur à un autre.

            Je n’aime pas les EVF de Sony et Canon de 3MP, mais ceux de Fujifilm et Nikon me semblent plus agréable.
            Je pense qu’il y a dalle et dalle. Toutes les dalles OLED avec des caractéristiques principales identiques ne se valent pas.

              • Faux. Tu as une grosse différence selon le capteur utilisé. Si ton capteur a une vitesse de lecture très rapide (par exemple l’A9 de Sony), tu peux éviter ou grandement diminuer le blackout. Et ça, c’est lié à la vitesse d’acquisition du signal, et ça dépend du capteur, pas du viseur.

                Il faut voir la visée électronique comme un tout, et pas juste comme une dalle avec une certaine résolution.

              • C’est faux JF, ce n’est pas parce que tu as la même dalle, qu’il n’y a pas de différence. Le capteur, l’optique de l’evf, le traitement de l’info entre grandement en compte.

              • Merci pour l’info, je ne savais pas que seiko produisait les dalles OLED.

                En tout cas leur montre sont fantastiques, surtout les automatiques.

          • Le meillieur EVF du marché se trouve dans le panasonic S1 et le leica SL2, j’espère que Canon utilisera le même…

  4. Retour à un design plus rond, je n’étais pas fan du look trop taillé à la serpe du R. Le R5 a l’air plus épais.
    Dans les bons points on note la présence d’une prise synchro flash, utile en studio.
    Retour aussi d’une touche de contrôle de profondeur de champs devant.
    Derrière c’est la fête, retour du Joystick, retour de la molette codeuse autour du bouton set (sans faire disparaitre la molette autour du bouton mode !), retour de la touche Loupe, retour de la touche Q (commune à celle de la touche Set sur le R) et retour de la touche Rate indispensable couplée à une fonction « micro », Canon nous proposerait-il enfin de pouvoir enregistrer un mémo vocale encapsulé dans le fichier, comme sur la série des 1D ?!

    Du coup, toute cette abondance avec le double slot nous laisse entrevoir un prix réservé à certaines bourses, on s’inquiète alors de ce que sera le prix du futur « R Pro » avec plus de pixels… perso c’est celui-là que j’attend pour accompagner mon R, ou plutôt repositionner ce dernier en 2ème boitier.

    45 Mpix, on sent que Canon n’a pas voulu trop concurrencer le reflex 5Ds à 50 Mpix.
    On attendra tous les détails techniques, le prix et surtout un test terrain pour voir les points négatifs.

    Canon aura donc bientôt 4 boitiers mirrorless et 2021 nous réservera encore des surprises :))

    • 45 MPx ou 50MPx, ça ne fait pas une grosse différence (euphémisme : c’est négligeable, en pratique) ; imho c’est quasi invisible à l’oeil nu…

      Le R5 est plutôt un 5D mark V caché.

      • Oui c’est vrai ! Affaire de marketing ou bien ce nouveau capteur 45 Mpix est-il vraiment bien plus performant que celui du 5Ds à 50 Mpix ?

        Connaissant Canon, les deux mon capitaine ! Effectivement je suis d’accord, il ne s’appelle pas R5 pour rien, c’est le successeur mirrorless du 5D Mk IV.
        J’imagine ce R5 autour de 3500€ voir 3700€.
        Le futur R Pro à plus de 70 Mpix sera une bombe, mais je pense autour de 5000€
        Les prix grimpent.

        • J’espère bien qu’un capteur de 2020 sera bien plus performant qu’un capteur de 2015… même si celui du 5Dsr ne déméritait pas.

          Sinon, oui, probablement 3500 balles facile. Et 3000 au bout d’un an, comme chez Nikon.

          On ne sait pas encore si un R pro façon monobloc aura 70MPx… le plus plausible serait
          – un R1, successeur de la série 1Dx, quand la techno sera prête, et
          – un R5s/R5sr, Rx ou R3 (R3 serait plus joli) avec une grande résolution (60, 70 ou 80MPx, par exemple), mais qui ne sera pas un boîtier ultra réactif comme un 1Dx.

          • Je vois également les choses ainsi, le prochain ML Canon à grosse résolution ne sera sans doute pas le « boîtier pro ultime », équivalent du 1Dx, mais plutôt une sorte de R5 à grosse résolution. A mon avis, le R5 sera classé dans les boîtiers pros, tout comme la série 5D.

            Pour le boîtier pro monobloc, un R1 serait plus logique, mais pour cela il faudra qu’ils aient réglé tous les soucis de réactivité/black-out/banding entre le capteur et l’EVF, genre global shutter, pour coller à toutes les contraintes de la photo d’action. En gros, un A9 sur-vitaminé, version Canon. Il sortira un jour, c’est sûr… (2021 ?)

            Moi, ce qui me pose vraiment question pour rester dans les ML abordables financièrement, c’est plutôt le R6. Je le voyais bien comme le successeur du R, pour coller à la série 6D, mais si un capteur de 20 MP est confirmé, alors que le 6DII est à 26… ça m’interroge ! Et je vois mal un R6, avec une bonne rafale annoncée, se positionner en-dessous du RP.
            Pour la peine, la gamme serait super étendue entre R6, RP, futur RII, R5…
            Me tarde d’avoir des fuites plus précises ;)

            • « Pour le boîtier pro monobloc, un R1 serait plus logique, mais pour cela il faudra qu’ils aient réglé tous les soucis de réactivité/black-out/banding entre le capteur et l’EVF, genre global shutter, pour coller à toutes les contraintes de la photo d’action. En gros, un A9 sur-vitaminé, version Canon. Il sortira un jour, c’est sûr… (2021 ?) »
              Je pense pareil. La techno n’est pas encore mûre pour un boîtier aussi réactif qu’un 1Dx. Même si cela va arriver un jour.

              Sinon, le R6 peut être l’équivalent du Z6 de Nikon : low-light killer. Nikon vend des Z6 par palettes entières grâce à son excellente montée en ISO. Des tas de photographes se foutent des pixels, et préfèrent des boîtiers raisonnables sur la résolution, à tort ou à raison. Canon a dû se dire qu’il y avait un marché à saisir. Si cela permet d’avoir un R6 aussi musclé que le R5, mais pour 1000€ de moins, Canon aura alors un hold up potentiel sur le milieu de gamme plein format.

              Je pense que le Rp et le R étaient limite des protos (de bons protos, mais des protos), et qu’à l’avenir on verra des séries R1 (hautes perfs), R3 (high res), R5 (successeur des 5D : couteau-suisse), R6 (plus léger que les R5), peut-être R7 (successeur du 7D, mais pas dit) et peut-être un successeur au Rp avec deux chiffres, pour du FF discount ; par exemple une série R10/20/30/40/etc. ?

              • Canon chouchoute son marché des pro avec boitiers monobloc destinés aux milieux difficiles, avec grosses rafales, comme on a pu le voir avec le 1DXiii, donc je pense qu’ils sortirons pas un « R1 » si il n’est pas capable de se faire adopter par ce type de clients. Je pense qu’ils sont conscient de l’importance de la réactivité de l’EVF sur ce marché, et qu’ils bossent sur un système ultra réactif, ou a minima sur des systèmes d’assistance palliant a la latence de l’EVF, comme des enregistrements avant appui permettant de ne pas rater le moment juste avant l’appui complet sur le déclencheur. C’est une autre façon de travailler, mais les pro en photo sport ou animaliers auront le même résultat final à condition de s’adapter. Le ressenti des personnes ne pourra pas être changé, c’est pour ça que le 1DXiii restera une option pour ceux qui n’aiment pas travailler en EVF. Perso je fais aussi du sportif avec le R, après un temps d’adaptation ça fonctionne.

                • « Perso je fais aussi du sportif avec le R, après un temps d’adaptation ça fonctionne. »

                  D’accord avec toi MAHK43, pour le moment j’ai un modeste 6D, premier du nom, qui à en croire certains, serait totalement « out » pour la photo d’action…
                  Ca ne m’empêche de bosser depuis bientôt 6 ans avec, en shootant essentiellement de la photo de danse pour compagnies pros. Et ça marche très bien !
                  A condition, évidemment, de faire avec ses limitations et de s’y adapter : on oublie la rafale, on shoote en vue par vue, on travaille avec le central, un seul slot, etc.
                  Certes, je comprends que les pros de l’action et du sport ne peuvent se permettre ces compromis, mais c’est juste parfaitement faisable.

                  Donc j’imagine très bien que le R fasse aussi le taf, moyennant ces compromis.

                  Perso, j’attends l’annonce du R6 pour me décider entre un R ou un R6, et s’il faut trop attendre, ce sera un R pour commencer, en attendant son successeur (éventuel)

  5. Il fait un peu plastoc sur les photos, non? Nikon à souvent l’air plus métallique. La différence entre le R et le Z est manifeste sur ce point. Et ce gros 24-105 sur les photos gâche un peu mon enthousiasme… Je sens que l’ensemble sera bien lourd en plus d’être cher. Un bon Z7 avec le 24-70 F4 sera sûrement plus léger et donc plus agréable pour moi…

  6. Juste petite remarque peut-être maniaque ou inutile.. Canon ont beaucoup de mal a mettre le bouton SET droit, j’ai remarqué ceci sur plusieurs appareils, de plus pour du made in Japan ça pique un peu quand-même.

    • Je te rejoins tout à fait sur ce point. J’ai moi aussi remarqué que le bouton Set avait tendance à ne pas être horizontal sur de nombreux nouveaux appareils Canon. Bizarre !
      Il doit y avoir une raison qui m’échappe…

  7. Je vais vous calmer. Canon vient de fermer ses usines de production pour faute d’approvisionnement. Donc le R5 risque de ne pas être disponible avant…..la fin du corona au minimum en Chine.

    • Et là, certaines personnes vont prendre conscience que le R5 est fait avec des pièces qui viennent de Chine et vont donc être réticentes à l’acheter de peur de se choper le coronavirus. N’importe quoi mais je mets mon billet sur cette hypothèse alors que l’ensemble du high-tech vient de majoritairement de Chine.
      Canon va devoir soigner sa Com sur le sujet car certaines personnes sont irrationnelles même parmi les photographes…

      • En même temps, y’a pas grand chose dans la tech qui ne soit pas passé à un moment ou un autre par la Chine. De plus, le virus se transmet entre humains, dans des conditions d’intense promiscuité, pas entre boîtier et humain…

        • Les virus peuvent muter, c’est ce qui permet leur passage de l’animal vers l’humain.

          On peut donc imaginer qu’un virus présent dans un appareil quelconque (APN, PC, etc.) mute et passe chez l’humain. Je ne vois vraiment pas ce qui empêcherait cela…

          • Les virus ne survivent en principe que quelques heures en dehors du corps…

            Il faudrait un milieu biologique (de quoi vivre) en plus de l’humidité, pour qu’un virus voyage dans un appareil électronique !

            Il n’y a donc absolument zéro chance : pour que l’on trouve du Corona Virus dans un Canon… ou un Nikon ! Même un Sony : ça ne risque pas ;-)

          • La contagion par transport de marchandise n’est pas, à l’heure actuelle, évoquée par les autorités sanitaires. De là à penser que ce fameux virus (certes dangereux mais moins mortel que la grippe dans l’absolu) ne puisse pas se balader par conteneurs de matière électronique entre les continents, il n’y a qu’un pas.

            Si le virus était soupçonné capable de se balader dans un conteneur, les autorités sanitaires restreindraient fortement l’import de marchandises. Ce n’est pas le cas aujourd’hui. La fermeture des chaînes de production en Chine et d’abord et avant tout effectuée pour protéger la santé des ouvriers sur place (et heureusement).

            • En même temps : si on voulait stopper totalement le transite de marchandises en provenance de Chine (ou d’ailleurs car ce devrait être généralisé)… on découvrirait vite que l’on ne pourrait pas.

              En effet, les conséquences négatives d’un arrêt brutal des transfères de containers (marchandises, denrées alimentaires, médicaments) par bateaux : auraient probablement plus de conséquences gênantes, qu’une contagion virale généralisée (à condition que la mortalité de nos pas supérieure à ce qu’elle est actuellement, soit environ 2,5%).

              Les pénuries diverses, les arrêts de production de la plupart des entreprises et services, entraineraient un chômage technique massif, donc probablement une crise économique puis financières, dont les conséquences sociales (donc sanitaires) seraient certainement cataclysmiques… (y compris en terme de mortalité ceci indirectement). Un peu 1929 en pire ?

  8. Je suis de ok-lus en plus excité de découvrir ce R5, je préfère et de loin ce design à celui du R

    Maintenant faut voir exactement son positionnement car pour l’instant c’est quand même pas très clair.

    On parle ici et là d’un éventuel R6 et d’un R Pro ?

    Cela ferait du R5 un milieu de game ? Pourtant j’ai l’impression que Canon met le paquet… Quid des performance du R6.

    Donc pas de plan sur la comète, on vas laisser venir les chose… Surtout qu’aprioris au vue de la pandémie qui s’étant en chine ça risque de trainer…

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.