web analytics

Génial, le Mode Astrophoto des Canon G1X MkIII et G5X !

30
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Je croyais que le Mode Astrophotographie des Canon G5X et G1XMkIII : c’était du gadget… Mais pas du tout ! j’ai pu le tester lors d’une petite ballade nocturne à La Clusaz et j’ai carrément été bluffé, car ça marche vraiment très, très bien.

Par exemple cette petite photo a été travaillée un peu dans Lightroom à partir du JPEG produit par ce mode 100% Automatique, qui se charge de corriger le bruit lui-même. On distingue le bas de la voie lactée, ce qui est peut-être la Galaxie d’Andromède (?) et même une étoile filante (c’est la période)… Sur fond de la Chaine des Aravis : la Pointe Percée est la dernière dent au fond à gauche :

Comme j’étais parti les mains dans les poches et je n’avais pas de pied ( ! ), j’ai simplement posé l’appareil dans l’herbe (humide), posé sur son écran ouvert servant de béquille, après quelques essais à l’aveugle j’ai pu trouver l’orientation idéale. Je n’ai même pas utilisé de retardateur : il y a donc un léger flou dans les quelques millisecondes suivant le déclenchement, mais il est invisible puisque l’exposition totale dure plusieurs dizaines de secondes.

J’ai tenté la même photo chose en RAW+ JPEG, travaillé dans Lightroom, et ne suis pas parvenu au même résultat. Par ailleurs la prise de vue en RAW + JPEG était extrêmement lente (si l’on active la correction du bruit l’appareil reste bloqué quelques dizaines de secondes après la prise de vue, pour calculer la correction du bruit). Alors qu’en Mode Astrophoto, il est disponible immédiatement après l’exposition, pour en réaliser une autre…

Donc chapeau à Canon pour ce Mode extrêmement utile et incroyablement facile à utiliser. Ils devraient peut-être le rendre dispo aussi dans les reflex et les hybrides ! Car j’adore prendre ce genre de photo, mais je suis assez faignant et les réaliser avec des reflex demande beaucoup plus de travail, pour un résultat (à peine) mieux ! Enfin, si : il y a plus de détails, grâce au Sigma 24 mm Art à f/2 et aux 50 Mpoix du Canon EOS 5DsR… Et surtout : on visait le coeur de la Voie Lactée : cliquez pour zoomer, car il y a des détails.

Eventuellement c’est tout de même un peu mieux : mais pour la plupart des gens qui regardent ces images sur Facebook, la différence sera peu visible. Et ce qui fera vraiment la différence : ce sera la cadrage, le premier plan, la légende (ou pas) etc… Cette image-ci (ci dessus), je l’ai prise au Ladakh en aout dernier : à 4800 mm d’altitude lors d’une de nos nuits les plus hautes (et le plus inconfortables aussi mais ceci est une autre histoire : le Ladakh, ça se mérite un peu)…

EN tous cas, j’ai trouvé cette petite vidéo intéressante, qui fait le tour du sujet :

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

30 commentaires

  1. sympa ! c’est cool d’apporter au plus grand nombres un truc un peu technique !

    c’est le genre de photo gratifiante quand on arrive à les faire sois meme

  2. JF respectes tu la règle des 600/focale= X en seconde (donc maxi 25s pour un 24mm) pour le temps d’exposition de tes photos de ciels étoiles car je les trouves pas nets. C’est plutôt baveu mème au 5Ds donc tu dois exposer trop longtemps je pense et te taper la rotation de la terre en flou.

    • Ben non enfin ! Il a fait ca sur une tête équatoriale motorisée de 35 kg montée à dos de sherpa jusqu’au sommet de la chaine himalayenne!

      Sérieux le terme « baveux » j’adore, mais je me demande si il est plus adapté aux étoiles ou au commentaire !

    • Je crois que c’est baveux, car WordPress douille l’affichage sur mon Retina (j’ai l’impression) :

      dans Safari sur le site : la photo s’affiche deux fois plus large que dans Photoshop…

      C’est ça qui fait baveux : c’est le system d’affichage du site il me semble…

  3. Et dis la Pomme, rester courtois c’est trop pour vous. Le Ladakh c’est pas non plus la montée de l’Everest. En plus JF n’est pas des plus sportif non plus. Donc en groupe je pense pas non plus qu’il a fait des folies.

    Et cette règle n’est pas compliquée mais faut il encore s’en souvenir à la prise de vue.  Donc la Pomme n’oubliez pas que ici on parle Photographie et Mac et donc que l’on en censé connaitre un minimum les 2.

    • Oui, enfin… Jeff pas sportif : ça reste à vérifier ça ! Le Jeff il a descendu des pentes à 45° quand même en snowboard, il a quelques restes (après un peu d’entrainement ;-)

      La j’avais seulement 8 sec de pause au 24 mm, à f/1.8 et à 2000 ISO, pour info…

      J’ai fait pas mal d’essais, jamais au delà de 15 sec (car on se pelait les miches grave, à cause du vent et que j’étais pressée d’en terminer)…

  4. La règle des 600 enfin, plutôt des 500 d’ailleurs, ça ne marche pas bien. Selon le capteur, et la hauteur des étoiles vis  à vis de l’horizon, et sans doute la latitude, ça ne vas pas. C’es une approximation très approximative et hélas en pratique faut être plus sévère qu’elle. Rien ne remplace le checking après la photo sur tout le champs. Ensuite dans les bords la qualité de l’optique joue aussi.

     

  5. C’est bien la galaxie d’Andromède! Par contre la traîné et sûrement plus un satellite qu’une étoile filante!

    La couleur des étoiles ressort vraiment bien, le mode bloque la balance des blancs sur une valeur précise?

  6. Pour avoir galéré sur des photos d’orages ou de feu d’artifice, je voudrais bien que mon reflex intègre un tout bête mode « mise au point a l’infini ». Vu que les objectifs n’ont pas de butée de mise au point, je trouve que tourner a fond d’un côté ou de l’autre n’est pas la solution. Le live view n’est pas toujours le top non plus d’ailleurs !

    Nota :
    Pour compenser le filé des étoiles durant le temps de pose, Pentax pense a faire bouger le capteur (rendu possible par un détournement de la stabilisation interne au boîtier)

  7.  Hello,
    le mode étoile existe aussi sur le G7xmkii. Marche bien ses petits compacts.

    Je l’avais pris dans le sac mais je n’y ai pas pensé ;-) au 17-40 à F4… au 5Dmkii. J’aurais si ça se trouve eu une meilleure qualité d’image ;-) à f1.8 sur un 1 pouce et pas eu besoin de fripouiller 3h sur lightroom :-))

    au fait c’est pas une étoile filante sur ta photo, ça s’en voit c’est un avion… elle est trop parfaite la ligne et comporte des petits ponts des clignotements ;-) mais elle est jolie !

  8. Pingback: Test terrain du Canon G5X MkII en Sulawesi - partie 2 - photoetmac.com

  9. Pingback: Test terrain du Canon G5X MkII en Sulawesi - partie 1 - photoetmac.com

  10. Merci pour tous tes articles sur cet appareil très tentant pour moi et mes besoins: je suis un cyclotouriste et donc à la recherche du meilleur compromis qualité d’image/ encombrement.
    Le choix se réduit donc pour moi au g1xiii et au xf10.
    Avec toute ton experience, si tu devais partir avec un seul boîtier, tu prendrais celui avec la focale fixe ou celui avec le zoom mais deux fois plus Cher?

    • Je craindrai d’être vraiment très frustré par le Fuji XF10… En cause :

      – Pas de zoom (bon… ça à la limite OK, si c’est un choix artistique)
      – Pas d’écran orientable : vraiment chiant, une fois que l’o y a gouté surtout en voyage.
      – Pas de viseur : moyennement grave, un peu handicapant parfois (mais moins qu’on le suppose).
      – Vidéo (parait-il) catastrophique…

      Sans dépenser trop : tu peux aussi partir sur le Canon G5X MkII qui est vraiment une solution fantastique (zoom 24-120 mm : en voyage tu sera bien content de l’avoir, sans oublier la vidéo plutôt sympa). Bien entendu, son capteur est moins bon qu’un APS-C. Mais il est très réactif, très pratique, très compact… Il a bon partout ou presque ! Et pas si cher…

      Je pense qu’il serait dommage de le sortir du choix final. Car entre les 3 : c’est lui que je prendrai (compte tenu du prix aussi). A moins que le capteur APS-C ne te semble 100% indispensable.

      Relire : TEST TERRAIN DU CANON G5X MKII EN SULAWESI – PARTIE 1

      https://photoetmac.com/2019/09/canon_g5x_mk2-a/

      • Merci pour ta réponse très complète et ton retour, le xf semble en effet plus tourné vers la photo de rue où son apparence discrète et son flash intégré et son 28mm peuvent convenir.

        C’est vrai qu’à priori, je voyais le G1x et son grand capteur comme le choix idéal, mais si un g5x satisfait un photographe de ton calibre, il sera largement assez bon pour moi. A vrai dire je craignais les capteurs 1´ pour leur rendu en plein jour, les ciels cramés et tout ça.
        Sur ce je retourne à la lecture.

        Merci encore

          • Merci pour ton retour.

            Il va falloir que j’évalue l’éventuel différence de qualité entre un smartphone et un compact à capteur 1’ , l’écart semblant plus faible qu’avec un appareil à grand capteur, l’appareil photo gardant pour lui l’avantage du zoom je suppose.
            En revanche dans le cadre de la pratique, le smartphone présente des atouts non négligeables: le fait le pouvoir le glisser dans la poche arrière du maillot permet de photographier à l’envie, sans avoir besoin nécessairement de s’arreter(c’est pas bien je sais) et donc de ramener plus de souvenirs.
            Lors de mon premier voyage en vélo de qq jours, j’avais emmené un em10, le petit fisheye f8, le 17 et le 45, dans un petit sac très compact.
            Résultat l’appareil est resté le plus souvent dans sa protection dans ma sacoche de guidon, donc porter du poids inutile pour une qualité à peine meilleure au final ça n’en vaut pas la peine.

            • Et tu peux très facilement glisser un Canon G5X MkII dans une pochette sur située le guidon, pour shooter sans s’arrêter de rouler (d’une seule main, j’ai testé)… Ceci encore bien plus facilement qu’avec un téléphone, grâce à une prise en main bien plus sure, grace à un écran orientable dans tous les sens et surtout grace à une montée en ISO immensément supérieurs (en plus du RAW), qui permet d’utiliser des vitesse de déclenchement bien plus élevée… Sans oublier une stabilisation (optique) bien plus efficace !

              Bref : il n’y a pas de match !

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.