web analytics

Fukushima : rien n’est réglé… tout reste possible

38
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Les nouvelles de ce dimanche ne sont pas très bonnes (à lire chez Libé). La situation aurait tendance à s’enliser, sans progrès réels… Et fatalement, la radioactivité commence à s’accumuler aux alentours… et plus loin. Un ami qui bosse sur un aéroport me transmet ce message, que je vous livre brut et sans analyse :

«  Tous les jours atterrissent des avions en provenance du Japon, avec des réacteurs légèrement contaminés. Aucune consigne donnée, aucune procédure en place pour les équipes qui travaillent au sol autour de ces avions… J’ai discuté avec un technicien qui venait de faire une mesure de radioactivité à 17mSv *. Un résultat pas bon et le tech préconisait de se tenir à distance ».

Bon, cela ne veut rien dire du tout, car il faudrait vérifier cette info. Mais je la tiens de quelqu’un que je connais depuis très longtemps (ingénieur) en qui j’ai 100% confiance. Il y a donc quelques chances pour que ce ne soit pas une invention… Nous ne sommes qu’au début des suspicions. D’ailleurs Greenpeace à entrepris une série de mesures au Japon, car ils n’ont aucune confiance dans les données communiquées par le gouvernement Japonais. Restons à l’écoute, le pire reste possible

* Doses admissibles : «  Pour les personnes qui travaillent avec des radiations ionisantes, la limite est de 100 mSv pour un ensemble de 5 années consécutives, le maximum pour une année ne devant pas dépasser 50 mSv ».

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

38 commentaires

  1. « que je vous livre brut et sans analyse » : c’est bien la le probleme. On reprend une manchette par-ci par-la, les journaux francais en sont particulierement friands ces temps-ci, surtout quand on peut effrayer un peu le chaland (entre ca ou Marine…). Et en bas on se decharge avec un rapide « Bon, cela ne veut rien dire du tout, car il faudrait vérifier cette info » : tout ca pour ca ???
    Desole, mais pour un blog qui revendique le droit aux coups de gueule, la defense d’un vrai esprit critique et d’une profession serieuse, la defense d’un dernier pre-carre fasse a l’avalanche d’un journalisme decerebre, racoleur, ou debile, la pilule ne passe pas.
    On parle de quoi ? « 17mv » ? Plutot « 17mSv » sans doute, mais ce n’est pas le probleme. Quelles sont les valeurs normalement mesurees ? A combien de mSv sont exposes les passagers d’un Paris-New York ? Et combien se prennent les pilotes et navigants commerciaux toute l’annee, pendant leurs 35-40 ans de carriere ? Ca d’ailleurs ca pourrait faire un vrai sujet, meme si on s’eloigne de la radioactivite « humaine ».
    On jette 2-3 chiffres en pature, ca fait flipper les Francais de France, qui ont bien raison de rester bosser chez eux dans leur beau pays ; ca fait flipper les Francais du Japon, qui ne savent plus a quel sein se vouer, meme si le gouvernement publie ses chiffres par zone ciblee (mSv mais aussi concentration en isotopes dangereux de Cesium et Iodine dans air, pluie et eau de conduite…). D’ailleurs, Greenpeace procede a ses mesures depuis la semaine derniere, l’armee americaine depuis deux semaines, et pour l’instant les chiffres officiels ne sont pas challenges.
    Bref : encore une « actu », mais pour dire quoi ? Apprendre quoi ? Je comprends JF qui flippe avec le nucleaire, je ne suis pas loin de partager son avis d’ailleurs, mais a ne pas mieux expliquer, serieusement et posement, en faisant la part des choses avant/apres, et en indiquant quelle etait l’impact de la pollution « normale » avant l’ajout de la catastrophe nucleaire, on n’est toujours pas credible, et ca fait bien les affaires des Areva, Tepco, Toshiba et autres qui profiteront de ces failles pour bourrer le mou de monsieur tout-le-monde avec 2-3 arguments bien sentis qui, eux, feront mouche.
    Par pitie, arretons les breves si elles sont inutiles : on a deja suffisamment peur comme ca, il va falloir passer a l’evaluation des degats et la meilleure facon de minimiser les souffrances.

  2. Bonjour Philippe,
    je suis pilote de ligne long courrier ;-)
    je m’ étonne de :
    « Un ami qui bosse à Orly »
    +
     » Tous les jours atterrissent des avions en provenance du Japon, avec des réacteurs légèrement contaminés … »
    A ma connaissance, Orly et le Japon ne sont pas connectés, le « tous les jours » donne un coté encore plus suspect à cette information ;-)
    Cordialement
    Christophe

  3. @Eric +1
    Sur un autre billet de la série « scénario du pire », j’avais eu envie de commenter (un peu provocateur) : « A travers tous tes billets sur le sujet et la façon dont ils sont tournés, on dirait que tu n’attends que ça ! » Je m’étais retenu, conscient du faible d’intérêt de ma contribution empreinte de méchanceté gratuite.
    Je m’en tiendrai à approuver l’avis d’Eric.

  4. de toute facon , tant que le probleme n’est pas « résolu » il y aura toujours des suspicions.
    Et vu que c’est du nucléaire, même après les suspicions resteront longtemps.
    d’ailleurs je me demande si je dois pas faire un petit stock de whisky japonais non contaminé

  5. C’est amusant, un ami qui travaille chez Air France à bord des vols long courrier entre CDG ( et non Orly qui ne dessert pas le Japon ) et Tokyo m’a informé que des relevés étaient systématiquement effectués après vol et qu’aucun relevés n’indiquaient de problèmes.
    Mais bon cette info est rassurante donc inexploitable. Car rappelons-nous … le pire reste à venir. Certains semblent même y avoir des enjeux à force de le désirer.

  6. Bonjour,
    Pas très crédible comme info. 17 mSv ne veut rien dire en tant que tel (17 mv encore moins), il faut une unité qui tienne compte d’une échelle de temps. On parle en général en mSv/h en sachant que la dose annuelle est de l’ordre de 1-3 mSv/an pour chacun d’entre nous soit à peu près 0,1-0,3 µSv/h. S’il s’agit de 17 mSv/h à Orly, je pense que votre ami doit déjà se trouver aux urgences …
    Même s’il est légitime de s’inquiéter de la situation actuelle, il faut quand même garder un peu d’esprit critique et, par exemple, ne pas croire aveuglément les associations anti-nucléaires. La désinformation est une arme redoutable quelque soit le camp qui l’utilise.
    Pour ceux qui souhaitent connaitre l’exposition à la radioactivité annuelle en avion, voici: http://www.sievert-system.org/WebMasters/fr/evaluation.html

  7. En tout cas, j’achéterais plus de Canon et Nikon, ou tout autre matos venant du Japon. Ni de Toyota. Ni de Télé Full HD 3D. Ni de PS3.
    bref, ce sera plus sûr mais bien chiant.

  8. Je n’ai pas à analyser ! Je n’ai pas cette prétention… ET je préviens tout le monde qu’il ne s’agit que d’une info brute et non vérifiée.
    Ces précautions prises, pourquoi je m’interdirais de la communiquer ? Comme elle m’est parvenue…
    Libre à chacun de l’analyser, de la rejeter (comme une foutaise), ou de l’ajouter au spectre d’indices qui nous entourent !
    Tout l’intérêt de cette info est de faire réagir et de débattre, de ce qui se passe (peut-être) et dont on est pas informé (seule une partie des fait passe le filtre de l’info officielle).
    Tant mieux pour la « crédibilité de l’info ».
    Mais dommage pour le « feeling générale » et « l’intuition » qui devrait aussi avoir sa place…
    Mon intuition (qui souvent ne me trompe pas), me dit que sur cette histoire du Japon, on ne sait pas tout. Je ne cède pas à la théorie du complet, mais je me méfie un peu… Il semble difficile de nous refaire le coup du nuage de 86, mais je suis d’avis de rester méfiant !
    Bon OK j’ai écrit Orly à la place de Roissy (confusion classique, ça m’arrive à chaque fois que je monte dans le Taxi faut que je vérifie mon billet), mais c’est pas bien grave… sachant qu’il ne s’agit que d’un « on dit » et pas d’une dépêche officielle.
    Pour l’erreur de syntaxe sur l’unité de mesure, j’ai recopié le mail de mon ami. La aussi, je n’ai jamais prétendu que son mail faisait office de vérité. Juste un « indice » que je vous livre…
    D’ailleurs je ne suis pas le seul à me tromper aujourd’hui ! (lire les corrections livrées par les experts Japonais cet après-midi).
    Je crois que ce genre de « petites info » entrent dans le « bruit de fond », auquel il faut savoir aussi prêter l’oreille. L’info n’est pas faite que d’annonces vérifiées…
    Si la presse savait aussi prêter l’oreille aux « bruits de fond », on serait moins surpris les jours de 21 avril (un exemple parmi d’autre), ou lors des résultats de référendum sur l’Europe…
    L’info, c’est aussi la somme des infos minuscules (inclues les infos fausses et approximatives), qui donnent un « sentiment général ». Qui est également digne d’intérêt.
    Et je suis assez heureux de contribuer au « bruit de fond »

  9. Pour répondre à cette remarque :
    « A travers tous tes billets sur le sujet et la façon dont ils sont tournés, on dirait que tu n’attends que ça ! »
    On ne peut nier qu’il y a une forme d’excitation morbide, à voir quasiment se réaliser sous vos yeux, les pires scénarios lus dans des livres de science fiction (que nous lisions lorsque nous étions ado il y a 25 ans)…
    Alors non évidament on « n’attend pas que ça » et on espère vraiment que ça s’arrange ! Mais voir tout ce qui se passe (l’enchainement progressif des catastrophes largement annoncées et prévisibles), c’est tout simplement fascinant. Il faut bien l’admettre…

  10. Cheveux in the soupe le

    Du buzzz, quoi.
    Mais au moins la franchise et la candeur de l’écrire.
    C’est désarmant … (et un peu désesperant)

  11. Il ne faut pas confondre un blog « amateur » et un site d’information journalistique.
    Le journaliste lui se doit de vérifier ce qui est dit et surtout ce qu’il dit et écrit même si malheureusement maintenant c’est plutôt la course à l’information.
    Jef lui nous livre une discussion qu’il a eu comme si on buvait un verre au bar du coin, à chacun de dire ce qu’il en pense et d’émettre ses réserves voir de montrer les potentielles erreurs que chacun peut faire.
    D’ailleurs, la plupart du temps Jef est assez auto-critique.
    Mais bon tout le monde n’a pas la culture de l’ère informatique et ne prends pas assez avec attention ce qu’il y trouve.
    Il faut dire que si à l’époque de Tchernobyl, l’information avait été plus transparente , il n’y aurait pas de rupture de stock sur les compteurs geiger en france ou le risque est quand même infime , a part effectivement sur des produits importés.
    D’ailleurs en ce qui concerne les sushis, a part les sushis traditionnelles, les autres (80% du marché) sont tenus par des chinois qui se fournissent en chine et pas au japon.
    Au passage, il est tout de même intéressant de voir comment l’information est traité. On est passé d’une annonce de catastrophe majeur à maintenant un sujet de presque second plan alors qu’à fukushima cela ne va pas vraiment mieux. Il faut dire que la libye c’est quand même plus près.
    Vivement le retour de sujets plus futiles

  12. euh… les sushi Paris sont tenus à 95% par des Chinois !
    Qui se fournissent à Rungis en poisson frais ! Ni en Chine, ni au Japon…
    (à l’exception éventuellement du Wasabi et de la sauce de soja, cette dernière pouvant venir d’un peu partout).
    D’ailleurs pour qui à l’habitude des « vrais » sushi, revenir en manger à Paris est toujours une expérience amère !
    Pour le reste, merci à Tolk de me montrer qu’il y quelques personnes qui comprennent l’essence de cette discussion (ouverte et sans tabous).
    Mes petits articles sont plus de tribunes, des débats que de l’info au pied de la lettre…
    Car c’est toujours intéressant de confronter ses points de vues avec d’autres ! Rien de plus…

  13. Est-ce qui ce qui dérange le plus c’est le fait de débattre ici (le fameux buzz) ou est-ce que c’est la situation elle-même? Cette situation de m… ???
    Sur ce qui se passe en ce moment, j’ai le sentiment qu’on a systématiquement un métro de retard dans l’acceptation de la gravité de la situation. Comme si on avait besoin de paliers pour accepter ce qu’on ne peut pas accepter du premier coup.
    Est-ce que mon esprit est parasité par les médias ?
    Je ne sais pas. J’ai une petite place pour le doute mais j’ai au contraire plutôt l’impression que la plupart des choses mettent 2 ou 3 jours avant de prendre de l’ampleur dans les journaux.
    Il me semble d’après des tweets divers et variés que la presse française n’a pas été plus alarmiste que la presse internationale.
    Et si Sarkozy s’en mêle en voulant faire semblant de contrôler les centrales françaises, alors là, on n’est pas au bout!

  14. Si ce blog n’est destine qu’a faire reagir, je trouve ca nul : si on n’est pas aiguille, chacun ne donnera que son avis et puis basta.
    Ca me fait penser aux sondages que l’on trouve desormais sur la page d’accueil des « grands quotidiens d’information » : sur Le Figaro par exemple, il y avait recemment « fallait-il intervenir en Lybie ? ». Mais en quoi un citoyen lambda comme moi aurait un avis interessant et argumente ?
    Cette forme de journalisme 2.0, de democratie participative 2.0 sent mauvais, parce qu’elle n’encourage pas a reflechir ou a debattre, mais a ecouter son « instinct » sans aucun travail de fond, sans recherche, sans esprit critique. Seul le quotidien s’en tire en faisant mousser son audience qui se croit « consultee » voire « intelligente ». C’est vicieux.

  15. Ehhhh !
    Eric (sois disant du Japon, mais ça aussi ça reste à prouver)…
    Tu commence à me les chauffer !
    Si c’est tellement nul ici, pourquoi t’y passe tes journées à commenter ?
    Et à cracher systématiquement dans la soupe ?
    Et à donner des leçons à tout le monde ?
    Puisque c’est tellement nul, va donc lire ailleurs de meilleurs blogs ?
    Ou alors fais un beau blog peut-être ?
    On verra si t’arrive à mettre en application toutes les belles leçons que tu donne ici gratos ?

  16. Bien vu Momo ! C’est fou comme il y a des gens qui ne supportent pas qu’on s’exprime…
    En sommes, si j’ai bien compris, Eric (du Japon), rêve d’un monde dirigé par des technocrates intelligents, ou les gens n’auraient pas le droit aux discussions du café du commerce… et surtout ils n’auraient pas le droit de penser par eux-même ! Faute d’être assez experts !
    C’est avec des raisonnements comme ça, qu’on se retrouve avec des Lepen au 2em tour..

  17. @Momo : Je suis le blog Jean-Francois depuis 2006 et ne crache pas dans sa soupe. Puisque chacun ecrit son billet, je choisis de faire de meme. Cela fait 6 ans que je vis au Japon mais, devant la debandade de mes collegues francais expatries, je comprends que tu t’interroges sur cette etrangete. C’est interessant d’ailleurs de noter quels pourcentages de population etrangere a quitte le pays, et avec quel timing.
    J’apprecie ce blog, c’est meme l’un des seuls sur lesquels je me permets d’intervenir dans le debat. J’apprecie que l’on sorte du cadre du sujet « Mac » et « photo », donc loin de moi l’idee que ce n’est pas bien de parler d’autre chose. Mais attention avec la qualite des informations que l’on relaie, tout de meme, surtout quand on publie pas moins de SEPT billets sur un sujet : on peut attendre un peu plus de rigueur, d’autant que juste avant JF s’engage encore pour la profession, trop souvent menacee (« Association de Défense des Photographes, Auteurs, Journalistes »).
    Je rappelle que sur ce blog, dont je lis regulierement non seulement les billets mes aussi les commentaires, beaucoup s’emeuvent du fait que, depuis 2007, la presse (francaise) se fasse trop souvent le relai des peurs (etrangers, delinquance, roms, agressions…), comme c’est deja le cas depuis plusieurs annees aux Etats-Unis (armes chimiques, attentats, islamisme, empoisonnements, abeilles tueuses, emprise de l’etat federal sur la sante…). Beaucoup ont note, et je les comprends, que ces peurs font le lit des extremismes, et que l’election/la reelection de Bush avaient sans doute profite de ce climat de mefiance generalise et soigneusement entretenu.
    Vous etes convaincus que la radioactivite, « c’est beurk ». Bien, c’est egalement ce que me dit mon instinct. Est-ce que pour autant l’on doit s’affoler lorsque les doses recues sont de 0.0000007mSv ou plutot de 7512mSv ? Avant Fukshima, qui regardait a quelles doses sont exposes les passagers, les avions durant leur vol de croisiere a plus de 10000 metres ? Personne. Parce que la verite, c’est qu’avant Fukushima c’etait deja dangereux. Et les isotopes nefastes de Cesium/Iridium sont-ils reellement suivis a Cherbourg ou Fessenheim ? Et voila d’un coup qu’on rajoute une nouvelle manchette sur ce blog, sans verification (mais je loue la mention de JF, qui rappelle que ce n’est qu’une information brute). Je crois que l’on est en droit, sur un sujet aussi grave, de faire preuve d’un maximum d’esprit critique, et de ne pas uniquement ecouter son instinct, meme s’il trompe rarement. Car dans la balance, il y a des consequences pour tout un chacun qui marqueront a vie. Et pour moi peut-etre meme un peu plus que pour d’autres.
    Je note que vous etes certains de votre fait, en France, au point d’ouvrir rarement (et j’ecris bien « rarement » et non « jamais ») une autre presse que la presse francaise. C’est bien dommage. Les Japonais savent qu’on leur cache quelque-chose, tu aurais pu me demander ce que lisent mes collegues, mais non : tu t’en fiche. Alors voila, ils lisent notamment beaucoup les news de la BBC (http://www.bbc.co.uk/news/world/asia_pacific/), qui dispose d’un vaste reseau de correspondants sur place, contrairement aux journaux francais (je ne parle pas des « lecteurs contributeurs » sur place). Et ils lisent bien sur la presse japonaise (dont les tirages sont les plus importants au monde) qui, contrairement a ce que la France percoit, est tres critique vis-à-vis du gouvernement et de Tepco. Simplement, leur facon de faire est differente de celle des francais, donc forcement moins credible. Leurs critiques, raisonnees, n’empechent pas le respect des populations, que l’on ne veut pas voir paniquer. Je rappelle toutefois que le 13, c’est la presse japonaise qui a lynche le management de Tepco lors d’une conference, et le PDG avait d’ailleurs evacue la salle en pleurs. Je n’ai jamais entendu dire que la presse francaise avait une seule fois provoque Sarkozy ou les grand patrons en direct.
    Tiens, un petit article, parmis d’autres, sur cette incomprehension occidentale (et souvent francaise) du Japon : http://www.cyberpresse.ca/opinions/201103/13/01-4378857-japon-le-regard-tordu-des-occidentaux.php
    Je me rappelle aussi d’un article du Monde paru en 2005, completement a cote de la plaque, qui se fendait un article sur la pollution au Japon, a cause de ces milliers de japonais couverts d’un masque dans les rues de Tokyo ! Ce n’est en fait qu’une facon pour les Japonais de ne pas indisposer leurs semblables a cause de leurs allergies au pollen ou bien a cause d’un rhume/grippe qu’ils veulent eviter de transmettre.
    Pour revenir a nos moutons, cela me parait normal d’attendre plus de rigueur sur ce blog, que je considere comme serieux. C’est bien beau de dire que c’est deja la catastrophe, mais j’aimerais qu’on soit plus precis et surtout plus mesure. C’est la raison pour laquelle j’essaie un tant soit peu de rappeler a tous que la catastrophe sanitaire n’est pas encore totale, que beaucoup d’incertitudes demeurent, et qu’une information juste et equilibree est tres importante pour que le futur de l’industrie nucleaire, et de notre vie de consommateurs et d’etres humains, ne soit pas accapare pour un lobby ou par un autre. Envisageons toutes les options, obtenons un maximum d’informations sur l’etat de pollution de monde avec 0% d’energie d’origine nucleaire, soyons transparents sur les raisons de nos choix.
    @Géraldine : C’est avec de tels raccourcis et un tel extremisme dans la pensee que, a force de decridibiliser son adversaire sans argumentation, on se retrouve avec des extremistes au pouvoir. Si c’est pour que les discussions du cafe du commerce debouchent sur le monopole de la parole pour ceux qui parlent le plus fort… ou est le progres ? Ou est l’information ?

  18. Je constate que le débat se recentre surtout sur le rôle des médias, journal ou blog, quotidien ou citoyen.
    L’information et en train de changer. N’importe quel quidam peut désormais informer… et c’est tant mieux.
    Quand Éric dit « Ça me fait penser aux sondages que l’on trouve désormais sur la page d’accueil des grands quotidiens d’information ». Je trouve effectivement que ces sondages n’apportent pas grand-chose, en général les discussions dans les commentaires des articles non plus. En fait, ces grands quotidiens essaient juste de garder le public chez eux en proposant, sondages, commentaires, espace blogs… ils donnent l’impression aux internautes de participer activement au contenu du journal. Le débat qui en résulte finit souvent en une discussion de comptoir… voir en points godwins.
    Sur un blog indépendant, on peut s’exprimer sans se prendre pour un journaliste. Ça reste de l’information, mais au moins, on sait qu’il s’agit d’un avis ou d’une analyse purement subjective voire orientée. On prend donc l’info comme telle avec esprit critique, parfois en connaissant l’auteur et ses idées, ce qui est parfois (souvent) plus sain.
    Un fait marquant (pour moi) durant cette crise nucléaire, fut cette communication autour du « panache » radioactif ! Après tout, ce n’est qu’un mot (Panache: matière, corps dont la forme évoque celle d’un faisceau de plumes). Oui mais pourquoi ne pas parler d’un « nuage » alors ? Parce que « nuage radioactif », ça rappel indubitablement la grande époque de Tchernobyl, le « nuage » qui s’est arrêté à la frontière française, ça fait peur.
    Loin de moi l’idée de penser que les médias sont guidés par une main invisible, mais il n’empêche que TOUS les journaux ont repris en coeur le mot « panache ». D’où vient-il ? Qui a lancé ce mot ? Pourquoi les journalistes le reprennent-ils sans sourciller ? Cela me fait presque aussi peur que la radioactivité elle-même.
    Alors quand Jean-François publie un post en parlant clairement de source non vérifiée, ça me convient. Ça apporte un autre bruit que les médias traditionnels, ça fait discuter, réagir. Le fait que les compteurs Geiger soient en rupture de stock montre bien le scepticisme de la population devant les chiffres qu’on leur transmet. Ils veulent vérifier par eux-mêmes (même si l’interprétation des chiffres est complexe) et c’est très bien.

  19. Pas de quoi s’exciter sur l’histoire du panache plutôt que nuage.
    Il se trouve que « panache » (plume en anglais) est le terme scientifique adapté à ce genre d’objet, ce que n’est pas « nuage » qui désigne spécifiquement des goutelettes d’eau en suspension dans l’atmosphère.
    En l’occurrence il s’agit d’une émission de particules plus ou moins dégueux, donc un panache.
    S’il faut critiquer quelque chose c’est plutôt l’utilisation du terme « nuage » à l’époque de Tchernobyl.
    Si le fait que les médias deviennent plus rigoureux dans l’utilisation des mots vous fait peur, une bonne psychanalyse sous hypnose devrait arranger ça.
    Quant au débat lui-même, j’avoue que je ne sais plus très bien de quoi il est question. Mais s’il y a bien un truc qui m’énerve dans les réactions, c’est les gens qui écrivent « si t’es pas content t’as qu’à lire un autre blog ». Typiquement la réaction à la con.

  20. Ben c’est sympa de parler de psychanalyse sous hypnose à quelqu’un qui soulève juste un truc qui le surprend. Il suffit de lui expliquer, comme ça on apprend tous au passage.
    Sur le débat, j’ai remarqué moi aussi qu’il y a plusieurs débats dans le débat. Je sais pas où ça va, mais ça y va!
    T’as raison Jean-François, ça mord!
    On avait bien compris que t’allais pas lâcher le morceau, et m’est avis que même Eric y trouve son compte…

  21. Le monsieur n’a pas seulement dit qu’il était « surpris » il a écrit que ça lui faisait « presque aussi peur que la radioactivité »… Sous entendu qu’il y a derrière cela les puissances occultes de la franc-maçonnerie scientologue.
    De fait, cela fait d’autant moins peur que le terme « nuage radioactif » a été utilisé encore cette fois-ci dans tout un tas d’articles et de commentaire de médias. Ce qui prouve qu’il y a encore quelques ilots de résistance face aux tentatives de manipulation crypto-marxiste l’Opus Dei.

  22. Ah oui c’est vrai il y a cette phrase à la fin du chapitre « presque aussi peur que la radio-activité ». J’ai du relire 3 fois le truc pour la trouver! Qu’est-ce qui m’arrive, je sais plus lire ou quoi?
    Il faut dire qu’il y a de quoi s’occuper par ici…
    Ceci-dit cette petite phrase soulève une nouvelle fois cette histoire de secret lié au nucléaire qui alimente encore plus les peurs. Quand on sait qu’on nous cache un truc, on l’imagine bien pire que ce qu’il n’est en réalité.
    En ce moment au japon ils ont à gérer: les dégâts du tremblement et tsunami, cette centrale qui part en live, et les angoisses du monde entier. C’est vrai que ça doit faire un peu beaucoup là.
    Bon enfin, moi j’ai appris un truc sur le panache et le nuage.

  23. Pour faire avancée le débat dans une autre direction :
    http://www.slate.fr/story/36221/robot-nucleaire
    Cela nous rassure un peu sur la France tout de même.
    Tout le monde admettant que le risque zéro n’existe pas, il faut savoir qu’elles sont les moyens pour limiter les conséquences d’un problème et si d’ailleurs ses conséquences seraient trop importante, peut être arriver à dire non.
    L’article évoque tout simplement le problème majeur du nucléaire, c’est à dire les radiations et que donc lorsqu’il y a un réel problème, l’homme se retrouve démuni car il ne peut pas intervenir.
    On arrive a envoyer des robots sur Mars, il est donc tout a fait possible d’équiper les centrales nucléaires de robots.
    Si quelqu’un a le courage, faudrait faire une synthèse de tous ce qui s’est dit dans ces posts (sans oublier de mettre info vérifier / non vérifier …) en découpant l’information en plusieurs point
    1/ que s’est il passe au japon
    – séisme : la c’est pas mal au passage de parler des différentes échelles (échelles de richter , de moment et l’échelle de ce qui est ressenti)
    – tsunami : pour le moment c’est lui qui a eu le plus d’impact
    – incident nucléaire : quel est le problème , comment les japonais essayent de le résoudre …
    2/ une petite partie sur les médias et la psychoses
    3/ l’impact économique : local et mondiale. Il me semble avoir entendu qu’il y avait du chômage partielle dans une usine automobile en France à cause de pièces détachées japonaises
    4/ impact énergétique / nucléaire
    – le nucléaire de demain
    – peut on sortir du nucléaire ? …

  24. le cheveux mange la soupe le

    Synthèse de ce qui est « en partie » écrits et revendiqué dans les posts et le narticle =
    Le DROIT ganagnaté et revendiqué de préférer le bruit dans une ambiance signal/bruit, et de s’en taper sur le ventre.
    Fabuleux, non ?

  25. Quand je dis « Cela me fait presque aussi peur que la radioactivité elle-même. », je le dis avec une pointe d’ironie. Je veux dire par là que la posture des médias reste souvent la même. En résumé, ils répètent tous plus ou moins ce qu’on leur dit en conférence de presse, mais font rarement de l’analyse, ce qui me fait un peu « peur ».
    Point positif, j’ai appris que le mot « panache » avait une signification scientifique que je ne connaissais pas. Merci vincent. Toutefois, je ne trouve pas de précédent de l’utilisation de ce terme dans un contexte industriel… J’ai toujours entendu parler du « nuage » toxique de Bhopal, du « nuage » radioactif de Tchernobyl,… donc je m’étonne, c’est tout.
    Je précise encore, avant d’avoir les retours de flammes, que ce que je dis, ce n’est pas une histoire de « grand complot, on nous cache des choses, les martiens sont là… », c’est une vision critique de la qualité de l’information aujourd’hui.
    Si avoir un regard critique sur la presse m’oblige à voir un psychanalyste, d’accord, j’irai en trouver un. ;o)
    Décidément, le débat prend de l’ampleur. Bravo.

  26. Enfin bon,
    il n’ empêche que penser qu’ on peut créer du buzz utile à partir d’ un événement aussi fantaisiste que des avions en provenance du Japon et se posant à Orly irradiés , ça n’ est pas l’ idée que je me fais de l’ information …
    Philippe, j’ aime bien ton site et tes articles en général , mais sur ce coup, tu as manqué singulièrement de rigueur ;-)
    plaider ensuite « l’ avoir raison » de créer le buzz, ça ressemble à une défense maladroite :-)))

  27. Bilan actuel du tremblement de terre et tsunami: 11k morts, 17k disparus, des tas de blessés sans doute.
    Bilan actuel de Fukushima: 0 morts, 0 disparus, 2 blessés.
    C’est sûr, le nucléaire humain fout vachement plus la pétoche que les éléments naturels.

  28. La connerie à ce point, si cela se soigne c’est à coups de conneries du même tonneau, on crois rêver.
    Alors, allons y gaiement…
    Sauf, que :
    Derrière un tsumani, tu peut revenir et replanter et paturer, TOUT de suite, même que c’est encore avec le temps , mieux = limons, etc.
    et des membres bisé ( je fait dans l’plus con hein) ça demande une bande et deux planche, pas une médecine très lourde et techno.
    les mort = tu baise et cela en fait des tout neufs!
    je le souhaite pas, et jespère que , si, et il y a une infine possibilité, il se passe ce que personne souhaite, mais est pas du domaine l’iimpossible, une nouvelle explosion, mais là de criticité , mon grand, là, tu va essayer d’aller replanter et paturer.
    Et la connerie faut aller au bout, sinon ce n’est pas drole.
    Dans ce cas- Mossier l’comptable avec tes  » k » , Rien que pour le réacteur N°3 les TONNES de plutonium ( que 10kg dans une bombe, Hiroshima Uranium, Nagasaki plutomium), et n’ouplie pas les piscines.
    Que cet evenement rendent un peu, heu… commen dire… c’est sain, et cela fait remonter des questions enfouies … et ebranlent des certitudes… mais de la a rajouter la connerie comme c’est pas permis…
    C’est presque inhumain.

  29. Il a pas pris ses pilules ce vilain chenapan ce soir. C’est pas grave, le gentil monsieur qui déborde de sa blouse blanche va vous reconduire dans votre chambre.

  30. une chose est sure, tel Poutine, la « bêtise » = jusque dans le chiottes! sans aucune pitié!
    T’as relu ton « raisonnement » à la con ? dis ?
    Ben oui, lire, entre autre, de la part de gens sensés être un peu « au fait » de quelques notions ( on est sur un blog Mac et photo, numérique, nan?) qu’il faut mieux le  » bruit » que le  » signal » c’est à « hurler », oui il y un gros bug de  » dicrimination » et pas besoin de pilules ou de « science ».
    Et les comptablités et comparaison/opposition à la con, pas besoin de tisane ou de pilules.
    Mais que veut-tu , je crois qu’ils n’y pas plus cons que nous, découvrir que le plus grand être vivant est un champignon, et ce dans une forêt et en conclure que ce champignions est un  » tueurs d’arbre » alors que cela fait 8000 ans qu’ils est là, et que ce que l’on voit EST au pieds des arbres… ben faut croire que l’on est irrémdiablement CONS !
    Il y a infiniment plus d’intelligence dans ce champignions que dans l’ensemble de l’humanité, le jour que l’on comprendra cela, on pourra parler de « progrès »…
    et on OSE se poser la question SI c’est une être ou pas, quelle inouïe prétenttion, quelle misère! c’était bien la peine d’aller sur la lune! pour rester aussi crasseusement d’une bêtise aussi insondable, d’une anti-logique élémentaire.
    http://www.xcess.info/fr/le_plus_grand_organisme_vivant_au_monde_age_8000_ans_afr.aspx
    Tu lira « le plus grand tueurs d’arbre », et c’est pas anodin, énormement de choses sont du « même tonneau » ( CF l’enculage de mouche nuage/panache).
    Hin, nin, c’était ma petite tisane du soir
    ha! ça fait du bien!
    Mocket Smocker

  31. FUKU-BLAYAIS – la même
    pas besoin d’aller bien loin, la réalité japonaise est triste mais la notre n’est pas mieux. un de nos 58 réacteurs va nous péter à la gueule un jour. la question n’est pas de savoir si ça va arriver mais ou et quand.
    Pour mémoire, à la relecture de ce qui s’est passé au Blayais près de Bordeaux il y a 10 ans, on comprend aujourd’hui la catastrophe majeure qu’on a évité de très très peu…
     » 1999, En haute Gironde, des vents soufflent en rafales de 180 à 190 km/h. La puissante et inhabituelle houle sur l’estuaire engendre alors des vagues qui sautent par-dessus la digue de protection. Les installations des réacteurs 1 et 2 sont touchées. Deux circuits de sauvegarde sont hors d’usage, et notamment, à l’intérieur de l’enceinte, le dispositif d’aspersion qui permet de faire baisser la température en cas d’accident.
    Plus grave : quelques heures plus tard, la moitié des quatre pompes du circuit de refroidissement (SEC) du réacteur numéro 1 tombent en rade. Ce même circuit qui empêche la fusion du cœur du réacteur »
    source : http://www.sudouest.fr/2011/02/09/la-centrale-du-blayais-sauvee-des-eaux-313624-2780.php
    tout est là, et rien n’a changé depuis
    http://www.dissident-media.org/infonucleaire/page_blayais.html
    le cynisme et l’aveuglement des politiques est terrifiant
    « Le maire de Braud est catégorique. En cas d’accident majeur, il serait  » en mesure d’évacuer les populations «  »
    pour en sortir: plein de pétitions en ligne ici
    http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=agir&page=petition

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.