Catégorie : zoom lens

000 - A LA UNE
37
Oubliez (un peu) ce bon vieux Collimateur AF Unique

Avec tout le respect que j’ai pour le travail de certains de mes collègues photographes plus âgés que moi (et quelques autres plus jeunes aussi) je voudrais leur suggérer d’essayer une autre méthode… que toujours opter pour ce « satané collimateur unique ».

D’ailleurs on en parlait récemment :  Racontez des histoires en photo, ne comptez pas les pixels et ce sont certains commentaires qui m’ont donné l’idée d’écrire cet article (que j’aurais du écrire il y a longtemps)…

Il me semble que vous êtes assez nombreux à persister dans une vraie erreur d’analyse et de méthode : en restant bloqué depuis des années, sur l’utilisation quasi systématique ce de « satané collimateur unique » ; que vous vous efforcez (parfois laborieusement) de « placer » sur votre sujet… Ce qui vous fait perdre un temps fou et vous fait rater énormément de photos dans l’urgence (me semble-t-il). Rappelez-vous que la photo : c’est l’instant décisif…

Ceci, que vous utilisiez la bonne vieille technique du Joystick : lorsque vous êtes généralement en Mode AF Continu (appelé Ai-Servo chez Canon)…  Ou encore la technique du « Décadrer / Mémoriser / Recadrer » : lorsque vous êtes généralement en Mode AF Single (appelé One-Shot chez Canon).

Ces deux façons de faire sont évidement très utiles dans certains cas précis : et bien entendu je les utilise assez régulièrement (comme vous)… Mais pas aussi souvent que vous ne le croyez et (probablement) pas aussi souvent que vous (si vous êtes de ce style de photographe là)… Et beaucoup moins souvent depuis 10 ou 15 ans, que je ne le faisais dans les années 90 ou au début des années 2000.

D’un point de vue général : je conseillerais à beaucoup de photographes de faire beaucoup plus souvent confiance en la Sélection Automatique des Collimateurs AF, qui est réalisée très efficacement par l’appareil avec Priorité au sujet le plus proche (ou le plus contrasté). Qui est le plus souvent : justement le sujet le plus intéressant… Ce qui tombe bien ! Lire la suite…

ACTU : matos photo, divers
44
Racontez des histoires en photo, ne comptez pas les pixels

L’actualité qui voit l’arrivée d’un nouveau capteur Sony de 61 Mpixels m’a suggéré cette petite réflexion…

Moi qui suis pourtant assez partisan de toujours davantage de pixels (je travail avec 50 Mpixels depuis 2015), je me suis dit : faut-il vraiment disposer de 61 Mpixels pour faire de bonnes images en 2019 ? Qui aura besoin de cette Formule 1… Vraiment besoin ?

Il est clair que de nombreux collègues photographes se trompent de combat, en recherchant sans cesse : quel serait le meilleur capteur, le meilleur objectif, ou le meilleur boîtier qui leur permettrait de ramener de meilleures photos… Voir : quel serait le meilleur sac à dos, le meilleur pied, ou le meilleur filtre ! Ce qui parfois touche au ridicule…

Mais pas un seul moment, ils ne s’interrogent sur ce qu’il conviendrait de changer dans leur pratique personnelle et dans leurs méthodes de prise de vue… Voir dans leur état d’esprit : autant de progrès, qui pourrait bien davantage changer la donne, qu’un changement de matériel.

Plutôt que de travailler sur eux-même et plutôt que d’essayer d’apprendre de l’expérience d’autres photographes (et je vous assure que parfois il y a vraiment beaucoup de choses à changer, lorsque je vois des photographes amateurs travailler) : beaucoup de photographes cherchent des raisons extérieures (à eux-même), qui pourraient expliquer pourquoi ils ne sont pas contents de leurs photos.

En fait ils cherchent « des excuses »… Pour les uns, ce serait leur appareil et leurs objectifs qui seraient trop gros, trop visibles, trop encombrants. Il leur faudrait donc un hybride Micro 4/3 ! Pour les autres, ce serait leur capteur qui serait trop petit… Ou variante différente (et très répandu chez les lecteurs de site web consacrés à la photo) : ce serait leur capteur qui manquerait de « dynamique ». Ahhh, cette fameuse « dynamique » qui expliquerait (à elle seule), toutes leurs photos ratées ! Il leur faudrait donc un Sony ou un Nikon, dont les capteurs proposeraient un peu plus de dynamique.

Les vendeurs d’appareils photos (comme les épiciers du marché local de Jaïpur) : ont intérêt à vous laisser penser que si vous ne réussissez pas vos photos : c’est que vous devez changer de matériel…

Et c’est exactement cette raison qui a conduit Amazon a acheter le site DPreview d’ailleurs. Le rôle de DPreview désormais : est de vous faire croire que tout le matériel qui a été vendu « avant »… serait « bon à jeter ». Et que grâce à du nouveau matériel : tout serait plus facile… C’est aussi ridicule que de penser qu’en achetant de nouvelles épices : on fera de la meilleure cuisine ! ! ! Ce qui n’enlève rien au plaisir d’aller faire son marché… Lire la suite…

APN : Canon
24
Encore un test en faveur du Canon EOS R face au Sony A7 III

Très intéressant comparatif de terrain pour évaluer les systèmes AF de détection et de suivi de l’oeil entre le Canon EOS R et le Sony A7 III…

Ils sont équipés tous les deux des meilleurs 50 mm qu’il est possible de trouver dans chaque monture. Et comme presque à chaque fois que l’on se donne vraiment la peine de comparer sur le terrain ces deux systèmes, on découvre que le Canon EOS R se retrouve à égalité avec le Sony… Il ne faut donc pas s’arrêter à la surface des choses et se contenter des « idées reçues un peu simplettes » ou des « on dit » : mais il faut creuser un peu !

Et que ce qui vous fera trancher entre les deux systèmes : ce sera dans de nombreux cas, la meilleure qualité des objectifs Canon, ou alors leur prix serré…  Lire la suite.

APN : Canon
18
Le Canon RF 24-240 mm coutera 899 $

Une série de prix (possibles) ont fuit chez Nokishita : et ils vous intéresseront certainement… On y parle notamment du prix du fameux zoom 10x de voyage : le RF 24-240 mm…

Qui sera également proposé en kit avec le canon EOS RP. Mais pas avec l’EOS R semble-t-il… Les Canon G7X MkIII et G5X MkII seraient proposés aux USA, aux prix ci-dessous :

– Canon PowerShot G7 X Mark III : 749 $

– Canon PowerShot G5 X Mark II : 899 $

– Canon RF 24-240 mm f/4-6.3 IS USM : 899 $

– Canon EOS RP avec RF 24-240 mm en kit : 2.199 $

On peut espérer toucher tout cela d’ici 10 jours, j’imagine. Vos commentaires…

000 - A LA UNE
12
Combien pour un appareil Photo APS-C selon les marques. ?

Imaginez que vous souhaitiez vous équiper en repartant de zéro et en visant un équipement plutôt haut de gamme, basé sur un capteur APS-C… J’ai sorti ma calculette et commencé à faire les comptes, pour les différentes configurations hybrides / reflex, chez différentes marques…

Pour le même exercice avec capteur Full Frame, rendez-vous ici : Combien coute un équipement Full Frame complet dans chaque marque ?  Bien entendu un tel exercice se limite à un certains nombre d’objectifs « classiques », utilisés par la majorité des photographes… Il ne peut prendre en compote la totalité des options et préférences. Il faudra continuer votre enquête vous même, pour les cas « particuliers ».

Ceci est une base de réflexion, rien de plus… Mais c’est déjà un énorme travail, que vous n’aurez pas à refaire. Pour faire simple : je me suis mis dans le cas de figure qui correspondrait à une pratique polyvalente, en ne visant pas obligatoirement les matériels les plus chers, ni les moins coûteux systématiquement…

J’ai plutôt visé les matériels les plus incontournables, que je choisirai peut-être pour moi même…. Ce qui m’a permis de concevoir trois configurations classiques : d’abord une configuration « en kit » peu couteuse. Puis une configuration « minimale » incluant 3 objectifs. Et enfin, une configuration professionnelle « de base » incluant 5 objectifs…

Il s’agit ici de capteurs APS-C, donc relisez attentivement cet ancien article, ou l’on aborde la question des équivalences de focale et d’ouverture : Tableau des équivalences de focales, d’ouverture et de ISO. Car travailler en APS-C, ce n’est pas la même chose que travailler en Full Frame…

Enfin, j’ai pointé chaque modèle sur Amazon (ou les prix évoluent chaque jour) ce qui me permet de tenir à jour ce tableau facilement.Si vous constatez qu’un prix a (beaucoup) changé merci de me le signaler.

Bon à savoir : chaque lien rapporte quelques euro à votre site préféré lorsque vous achetez du matériel en les utilisant. Lire la suite…

ACTU : matos photo, divers
2
Olympus a eu 100 ans : longue vie à Olympus

Olympus a eu 100 ans… Et produit un très joli film pour célébrer cet anniversaire. Si vous adorez (comme moi) tout ce qui est Japonais, alors regardez ce très joli film…

Souhaitons un bon anniversaire à Olympus et qu’ils nous régalent encore longtemps avec leurs objectifs et leurs boîtiers souvent très compacts… (faites un petit détour par l’Olympus Museum). Vous savez que je suis par contre très critique, pour ce qui concerne leurs « gros boîtiers » : relire : Olympus E-M1X : le Micro 4/3 s’égare-t-il ?

Je pense que Olympus devrait penser à comment se lancer dans le Full Frame (ou l’APS-C) : ou alors inventer quelque chose qui soit très innovant… Et qui reste dans leur philosophie « d’éloge de la compacité », qui leur a très bien réussi jusqu’à présent… Lire la suite.

000 - A LA UNE
14
Tamron 35-150mm F/2.8-4 Di VC OSD : la bonne idée ?

Je n’ai pas eu l’occasion de vous en parler plus tôt, ayant été très occupé… Mais Tamron vous proposera très bientôt (annonce ici) en Montures Canon EF et Nikon F : un objectif très original : le Tamron 35-150mm F/2.8-4 Di VC OSD.

Voilà un très intéressant zoom « à portrait », disposant d’un range focale assez original et d’une ouverture relativement généreuse (page de l’objectif chez Tamron Japon)… A noter que ce zoom ne sera disponible que pour les reflex Canon et Nikon… ce qui est peut-être un peu dommage. Et aussi le signe que le mode du reflex n’est pas encore « oublié » : on en est encore très loin de l’abandon des reflex…

Il sera disponible pour Nikon le 23 mai. Et pour Canon le 20 juin. Pensez-vous qu’un tel range focal soit une bonne idée ? N’hésitez pas à vous exprimer en commentaires à ce sujet… Et en attendant ce petit film de Tamron est très « vendeur ». Lire la suite…

000 - A LA UNE
108
Combien coute un équipement Full Frame pour chaque marque ?

Imaginez que vous souhaitiez vous équiper en repartant de zéro et en visant un équipement plutôt haut de gamme, si possible Full Frame. J’ai sorti ma calculette et commencé à faire les comptes pour les différentes configurations hybrides / reflex, chez différentes marques…

Pour le même exercice avec capteur APS-C, rendez-vous ici : Combien coute un équipement Photo APS-C dans chaque marque ?

Bien entendu cet exercice se limite à un certains nombre d’objectifs « classiques » utilisés par les pro ou les experts. Pour faire simple, je me suis mis dans le cas de figure qui correspondrait à une pratique polyvalente, en ne visant pas obligatoirement les matériels les plus chers. Mais plutôt en pensant aux matériel les plus utiles et les plus incontournables, que je choisirai peut-être pour moi.

J’ai conçu trois configurations : une configuration  minimale incluant 3 objectifs. Une configuration professionnelle « de base » incluant 5 objectifs… Et enfin une configuration professionnelle « ultime », incluant 10 objectifs et deux boitiers dont un boitier de haute résolution.

Relire également : Quels objectifs recommander pour les Canon EOS R et Canon EOS RP.

Relire attentivement ceci : Tableau des équivalences de focales, d’ouverture et de ISO

J’ai pointé chaque modèle sur Amazon (ou les prix évoluent chaque semaine), ce qui me permettra de tenir à jour ce tableau assez facilement : si vous constatez que le prix a changé, merci de me le signaler… Bon à savoir : chaque lien rapporte quelques euro à votre site préféré lorsque vous achetez du matériel en les suivant. Lire la suite…

CONSEIL : Prises de vues
33
7 conseils parmi d’autres si vous rêvez de devenir « Pro »

Voici sept conseils en vrac, que je pourrais donner à un petit jeune qui sans être né riche : voudrait quand même en 2019, devenir un authentique photographe professionnel…

Un pays, ou devenir Photographe Professionnel est devenu probablement beaucoup plus difficile en 2019, que cela ne l’était en 1989, lorsque j’y ai vaguement pensé pour la première fois… Mais lorsque l’on a 25 ans, on ne s’inquiète pas trop des circonstances économiques alentours, de toutes façons. On se lance sans trop réfléchir : la tête la première comme je l’ai fait à l’époque. Alors c’est parti pour sept petits conseils :

Conseil n°1 : choisissez bien et limitez votre domaine d’activité – Ne rêvez pas forcément que du jour au lendemain, un commanditaire hypothétique décide de vous payer et vous défrayer, pour partir en vacance à l’autre bout du monde en tant que « photographe professionnel » !

Tout ça pour y mener une « vie de rêve », entouré de mannequins… Pour faire de la plongée sous-marine, ou du snowboard, tester les plus beaux hôtels, être invité dans les plus beaux endroit : tout ça en étant payé pour ramener des « photos de vacances » ?

Non, ça c’était dans les années 80 ou 90 ! Et nous sommes désormais très loin de ces années d’insouciance et de prospérité… Et n’allez pas imaginer non plus : que la vie des « Influenceurs Instagram professionnels » ressemble à cela : car Instagram n’est pas le monde réel… Instagram n’est une vaste escroquerie et l’envers du décors n’est pas « joli, joli » : la plupart des « voyageurs professionnels » sont prêt à payer de leur poche toutes leurs dépenses, juste pour faire croire qu’ils vivent cette vie de rêve… Pathétique !

Il faudra donc probablement vous spécialiser dans certains domaines de prise de vue : « moins glamours »… Ou l’on a encore besoin de photographes professionnels (lire ma définition en dessous)… Et mieux vaudra « bien choisir » votre (vos) spécialisation (s) : si vous voulez « en vivre ».  Lire la suite…

000 - A LA UNE
90
Grand test terrain du Canon EOS R

Je vais tenter dans cet article de vous livrer par le menu : tout ce que j’ai pensé et « ressenti » en essayant le Canon EOS R durant quelques semaines… Une prise en main complémentaire suivra dans quelques temps, pour vous parler de l’EOS RP que j’essaye aussi en même temps.

Nous parlerons de son ergonomie surtout. Puisque concernant la qualité d’image, il n’est guère nécessaire de détailler la question : le capteur du Canon EOS R étant grosso-modo celui de l’EOS 5D MkIV… C’est à dire un excellent capteur, dont les performances vont déjà bien au-delà… de tout ce que j’attends d’un appareil photo Full Frame.

Comme toujours lorsque l’on parle de photo, il faut plutôt se poser la plus importante des questions : à savoir la question des objectifs… La véritable « raison d’être » de ces nouveaux hybrides est justement de proposer une « nouvelle génération d’objectifs » : encore plus compacts et encore plus performants car leurs formules optiques totalement révolutionnaires sont rendues possibles par la conception même des hybrides (distance plus courte entre l’arrière de l’objectif et le capteur, combiné à une diamètre de monture large… Relire : Quels objectifs recommander pour le Canon EOS RP. Relire également : Mes 10 bonnes raisons de craquer pour le Canon EOS R.

Et nous allons bien entendu parler de cela, puisque j’ai pu essayer l’EOS R avec le nouveau RF 35 mm f/1.8 Macro IS STM, qui est la meilleure raison de s’intéresser au Canon EOS R. A noter que j’ai pu aussi essayer les étonnants Canon RF 50 mm f/1.2 L USM et l’incroyable (Hulk) RF 28-70mm f/2 L USM. Mais avant cela, commençons par les questions classiques, d’ergonomie, de visée et de performances. Lire la suite…

000 - A LA UNE
88
Les photos doivent-elles « avoir du sens » ?

Vos photos ont-elle « du sens  » ? Pourquoi, faire des photos ? Pour qui, faire des photos ? Désirez-vous raconter une histoire ? Ou éventuellement seul l’aspect « esthétique » ou « plastique » des images, vous intéresse-t-il ?

Autant de questions qu’il faut se poser… un jour ou l’autre. Parmi les images que l’on a réussi au cours des années, on ne choisira pas forcément les « mêmes photos » si l’on désire réaliser une belle exposition… ou un beau livre. Et l’on réalise encore moins les mêmes photos : si il s’agit de les vendre à une agence d’illustration… De les vendre à un magazine de voyage… Ou de vendre des tirages destinées à décorer un salon, un hôtel… Ou le mur de ses propres toilettes (souvent c’est là que terminent les tirages que l’on ne peut plus « voir en peinture » dans son salon… Triste destin pour certaines images).

Années après années, je me rends compte que parmi mes propres images : je retiens plutôt celles qui semblent avoir un « sens »… Une « signification symbolique », celles qui racontent une histoire. Et que cet aspect des photos, devient beaucoup plus important que leur simple qualité esthétique, ou « plastique » dont on se lasse éventuellement. Car trop d’esthétique, tue l’esthétisme…

Etrangement, lorsqu’il s’agit d’envisager des « tirages déco » : tout cela vole un peu en éclat… Et les images trop chargées de sens, deviennent dérangeantes ou envahissantes lorsqu’elles sont accrochées à un mur et que vous les croisez tous les jours. Par exemple les portraits… Certains portraits ont une telle présence : que l’on a du mal à les supporter au quotidien dans son salon.

Ci-dessous, voici quelques réflexions à propos du sens (ou pas) de quelques images que j’aime bien… Et je vous invite à poster vous-même une ou deux de vos images (dans les commentaire) qui éventuellement posent la question du « sens des photos ». Allez-y, jouez le jeux et postez vos images : je veillerais à ce que toutes les critiques ou appréciations en commentaires, restent bienveillantes… Cela devrait donner des échanges assez intéressant ! Lire la suite…

APN : Sony
85
Pourquoi Sony ne propose-t-il pas, un bon 35 mm f/1.8 ?

Si vous aimez la street photo : il vous faut un petit 35 mm, pas trop lourd et pas ruineux… Car c’est l’objectif à tout faire : compact, piqué, un 35 mm n’est ni trop serré, ni trop large… Relire : Vous tournez en rond ? Revenez au 35 mm.

Relire aussi : Quels objectifs recommander pour le Canon EOS RP et Des objectifs plus légers pour nos hybrides Full Frame… Ou encore : Voyage : matos pas cher en cas de perte de votre reflex.

Et en parlant de 35 mm : je découvre avec surprise qu’il n’existe chez Sony aucun 35 mm f/1.8 léger, compact… et surtout : « pas trop cher » en monture FE…

Alors, à défaut de 35 mm idéal, on peut évidement se rabattre sur un 28 mm (puisque qu’il existe un petit Sony 28 mm f/2… (mais 28 mm, c’est très bien : mais ce n’est pas exactement la même chose qu’un 35 mm. Relire : Discret petit génie oublié : Canon EF 28 mm f/2.8 IS USM).

Alors à défaut de vrai 35 mm f/1.8 léger et compact, vous pourrez trouver un excellent Sigma Art 35 mm f/1.4 en monture Sony (mais celui-ci est malheureusement assez encombrant. Et la prise en main assez moyenne des Sony A7 ne va pas aider : tout ça doit dangereusement piquer du nez… CF Camera Size :

Si vous tenez à rester léger et compact, alors ce sera direction le Zeiss Sonnar T* FE 35 mm F2.8 ZA (à 949 €)… Très compact (oui), mais pas donné tout de même : 949 €, ce qui est étonnamment cher pour une ouverture à f/2.8 (seulement). Et f/2.8, ce n’est pas tout à fait pareil que f/1.8 en terme de résultats…

Lire la suite.

ACTU : matos photo, divers
17
Un catalogue commun de tous les objectifs Micro 4/3

Comme les années précédentes, l’alliance Micro 4/3 a publié un catalogue commun des objectifs M4/3 produits par les marques de l’alliance. C’est intéressant et dommage que l’existence de ce catalogue n’ait été davantage mise en avant plus tôt.

J’imagine que le membres de l’alliance Micro 4/3 doivent êtres inquiets, alors que le passage à l’hybride Full Frame semble être le tendance lourde en 2019 ? Il pèse 9.6 Mo et peut être téléchargé ici. Lire la suite…

000 - A LA UNE
7
Hong Kong Janvier 2021 : réservez c’est le moment

C’est le moment pour vous décider à réserver votre place pour notre voyage photo de janvier 2021 à Hong Kong (précisément du vendredi 8 au samedi 16 janvier 2021). Réservations sur le site de notre partenaire Nature du Monde.

Le prix est de 3444 € (vol, hébergement et la plupart des repas inclus). Il y aura quelques nouveautés pour cette nouvelle édition (mais là : on garde la surprise)…

Me contacter ici (ou en commentaires) pour toutes questions (y compris questions matos, ou achats éventuellement, même si c’est devenu moins intéressant désormais : il reste de bonnes affaires)…

Il est évidement possible d’acheter votre billet d’avion vous-même si vous préférez. Mais ce ne devrait pas être beaucoup plus intéressant, que si notre agence s’en charge (en tous cas c’est comme vous préférez).

Faites vous plaisir : ce voyage photo à Hong Kong est un excellent moyen de progresser en photo, vu qu’il y a moins de déplacement que dans un voyage itinérant : cela veut dire plus de temps consacré à la photo : les sujets à Hong Kong sont infiniment variés ! Vous en garderez un très bon souvenir, d’autant qu’on y mange bien : Hong Kong est un sacré dépaysement…

Chaque jour seront proposés des visites sur des spots photo connus, ou moins connus. Au cours desquelles vous profiterez de l’expérience et des conseils d’un photographe professionnel, formateur expérimenté.

Jean-François Vibert est aussi un grand connaisseur de l’ancienne colonie Britannique, qu’il explore chaque année depuis plus de 15 ans avec son épouse Sharon, qui à grandi à Hong Kong et sera notre guide dans les ruelles les plus secrètes de la ville et de ses alentours.

« Au travers de nos promenades photographiques, notre objectif sera de communiquer à de petits groupes conviviaux de 6 à 8 personnes, nos « savoir-faire » issus d’une expérience du reportage et de la photo de voyage. Lire la suite…

APN : Canon
21
Bagues d’adaptations exotiques pour Canon EOS R

J’ai toujours considéré l’idée d’utiliser des bagues d’adaptation exotiques, était une affaire de geeks un peu loufoques davantage intéressés par le « bricolage amusant du dimanche » que par la photo… Mais après tout, pourquoi pas le bricolage !

Si éventuellement vous récupérez une collection de vieilles optiques en métal pour trois fois rien : pourquoi pas !  Question « look », ça peut-être sacrément efficace !  Une fois installé à la terrasse d’un « coffre shop » à la mode : posez tout ça bien évidence devant vous… Et vous réaliserez peut-être l’hybridation impossible, entre « rétro hipster barbu » amateur de mise au point manuelle et « geek branché » très avant-gardiste et connecté. Aujourd’hui la marque Shoten annonce toute une collection d’adaptateurs exotiques.

L/M-CR –  Leica M Mount : vers Canon RF

FD-CR   –  Canon FD Mount : vers Canon RF

NG-CR   –  Nikon G : vers Canon RF

EF-CR   –  Canon EF : vers Canon RF

MAF-CR –  Minolta Sony A : vers Canon RF

MD-CR   –  Minolta MD : vers Canon RF

CY-CR –  Contax Yashica : vers Canon RF

NIK-CR   –  Nikon AIS : vers Canon RF.             Lire la suite…

1 2 3 7