Catégorie : appareil photo Canon EOS

000 - A LA UNE
51
Flexible-priority AE : nouveau Mode sur le Canon EOS R ?

On connaissait les modes P, A, S, M, (nommés chez Canon P, Av, Tv et M)… Mais dans un document Canon ayant fuité (publiée ici par PhotoRumors), voici que dans la liste complète des spécifications du futur Canon EOS R, on découvre un nouveau Mode…

Un Mode appelé Flexible-priority AE. Franchement ça ne me dit rien : Flexible-priority AE ? Allez : concours de pronostiques… Exprimez-vous ici ! Que pensez-vous d’ailleurs du reste des caractéristiques ? Apparement pas de stabilisation du capteur… Pas trop déçu par ce détail ?

000 - A LA UNE
92
L’hybride full frame Canon EOS R dévoilé

Loin de tout au Kenya, je choppe un peu d’internet… et découvre à l’instant les photos du prochain hybride Full Frame Canon EOS R et de quelques objectifs, dévoilées par Nokishita.

Il a l’air tout petit (et pas très joli vu de face), rappelant un peu les EOS des années 90. Mais les objectifs (spécialement le 34-105 mm f/4) ont l’air incroyablement compacts… Et ce sera peut-être la force de Canon face aux Nikon Z6 et Z7 (à vérifier).

La taille de la baillonette (54 mm) est quasi identique à celle des Nikon (55 mm). La distance minimale entre l’arrière de l’objectif et le capteur est de 20 mm (mais de 16 mm chez Nikon), difficile de dire si cela jour un rôle majeur à l’avenir…

Ci-dessus à côté d’un EOS 5D Mk4 : le gain de volume est spectaculaire. Heureusement, l’afficheur monochrome supérieur (indispensable pour éviter d’utiliser l’écran arrière donc économiser les batteries), est bien présent, comme chez Nikon… Il est absent des Sony.

Avec un gros zoom EF plus un doubleur (semble-t-il) plus l’adaptateur R / EF :

 

L’annonce officielle sera probablement le 5 septembre… Plus très longtemps à patienter ! Lire la suite :

APN : Canon
36
Fuji + Olympus + Pentax = 13% du marché ?

Je ne sais comment il faut « tourner » les chiffres pour ne déplaire à personne, les chiffres sont cruels. En 2018 ces 3 marques : Fuji + Olympus + Pentax (Ricoh) ne représenteraient que 12,7% du marché des appareils à objectif interchangeable. au Japon.

En d’autres terme : c’est Canon qui s’arroge la moitié du marché avec 49,1% (en hausse de +3,9 % grâce probablement à ses hybrides APS-C). Visiblement c’est la marque qui souffre le moins de la baisse globale du marché photo. Suivi de Nikon (avec 1/4 du marché, soit 24,9% une proportion qui reste stable). Suivi de Sony (avec 13,3% en hausse légère de +2,9%).

Etonnement les part de marché sont en proportions quasi identiques pour ce qui concerne les appareils à objectifs fixes (compacts). Ce que l’on constate c’est la chute progressive du marché des hybrides Micro 4/3. Comme je l’avais prédit il y a assez longtemps : les smartphones après avoir « mangé » le marche des compacts, commencent à grignoter le marché des hybrides « entrée de gamme ». C’est logique.

Ajoutez à cela que les Micro 4/3 sont en même temps attaqués (par en haut), par les hybrides APS-C d’entrée de gamme. Une niche ou Canon est devenu n°1, grâce à ses excellents EOS M équipés du meilleur AF Live View (le plus agréable à utiliser), dans un marché ou une gamme optique limitées à une dizaines d’objectif n’est pas un handicape (mais au contraire : presque un argument marketing simplifiant la vision de la gamme). Relire : Canon EOS M50 meilleur que les Fuji X-100T et Sony A6000.

Le Micro 4/3 lui, a le « cul entre deux chaises » et est attaqué sur deux fronts. Il n’est ni assez performant pour rivaliser avec les APS-C et Full Frame (qui montent et finiront par devenir de plus en plus accessibles). Ni assez compact et bon marché, pour se défendre face aux smartphones (et même face à des compacts experts comme le Canon G1X MkIII). Olympus vient d’ailleurs d’annoncer des résultat en baisse de 11% concernant son secteur « mirorless » : un signe inquiétant, déjà que leur part de marché a sensiblement baissée. Lire la suite…

000 - Grand large
20
Génial, le Mode Astrophoto des Canon G1X MkIII et G5X !

Je croyais que le Mode Astrophotographie des Canon G5X et G1XMkIII : c’était du gadget… Mais pas du tout ! j’ai pu le tester lors d’une petite ballade nocturne à La Clusaz et j’ai carrément été bluffé, car ça marche vraiment très, très bien.

Par exemple cette petite photo a été travaillée un peu dans Lightroom à partir du JPEG produit par ce mode 100% Automatique, qui se charge de corriger le bruit lui-même. On distingue le bas de la voie lactée, ce qui est peut-être la Galaxie d’Andromède (?) et même une étoile filante (c’est la période)… Sur fond de la Chaine des Aravis : la Pointe Percée est la dernière dent au fond à gauche : lire la suite…

APN : Canon
28
Le Canon EOS 6D MkII reste le meilleur boîtier… vidéo !

Intéressante cette vidéo apparue sur Youtube hier (31 juillet) ou l’excellent Tony Northrup réalise qu’il s’était trompé à propos du Canon EOS 6D MkII : « I made a mistake: Canon 6D mk II is the BEST vlogging camera. Seriously« . Et il explique pourquoi…

Pourquoi et comment il réalise après plusieurs mois d’utilisation, que le Canon EOS 6D MkII est le meilleur boîtier pour le vlogers (blogueurs vidéo)… Et que le Panasonic GH5 qu’il utilisait (théoriquement meilleur et capable de 4K) s’avère finalement moins efficace et moins pratique sur le terrain. Lire la suite.

000 - A LA UNE
22
Canon EOS M50 meilleur que les Fuji X-100T et Sony A6000

Un match des hybrides d’entrée de gamme APS-C, voilà qui est intéressant, car débuter en photo avec un mauvais appareil, ça risque de vous détourner « à vie » de la photo… C’est à voir chez DPReview TV…

Dur, dur pour le Fuji X-100T ! Qui est sorti bon dernier du match des Autofocus… Les performances et la facilité d’utilisation de l’Autofocus : sont parmi les caractéristiques les plus importantes d’un appareil pour débuter… Heureusement Fuji s’en sort mieux concernant le look ! Fuji se rattrape aussi concernant la qualité d’image et la colorimétrie, juste devant le Canon EOS m50.

Et c’est le Sony A6000, qui finit bon dernier sans surprise (car il est déjà très ancien : 4 ans). Notamment handicapé par une colorimétrie peu naturelle (à cette époque Sony était largué question colorimétrie, mais c’est mieux depuis)… Sans oublier un objectif très compact, mais assez décevant (je l’avais trouvé mauvais à l’époque). Relire : Test Sony Alpha 6000.

Concernant la gamme optique je ne suis pas d’accord (du tout) avec l’analyse de dPreview qui place Fuji, devant Sony et Canon en dernier… En effet, si l’on compare les prix, c’est bien Canon qui est le plus intéressant, avec moins d’objectifs dans sa gamme EOS M : mais ceux-ci sont vraiment « accessibles »  à un acheteur de boitier à 500 €, qui de toutes façons n’achètera jamais plus de 1 ou 2 objectifs complémentaires… (et encore, c’est optimiste).

Ce que tant à oublier totalement dPreview ! Qui retombe un peu dans leur travers de « photo geek » habituel, en oubliant de se mettre vraiment à la place des débutants. Comme si des acheteurs de Alpha 6000, allaient soudain se mettre à acheter des objectifs Full Frame Sony pour leur APS-C ? C’est un peu n’importe quoi cette idée… Lire la suite…

APN : Canon
33
Canon EOS M50 retour d’expérience d’un utilisateur

Petite retour d’expérience de Damien à propos Canon EOS M50 qu’il a acheté après avoir lu notre article : Prise en main du Canon EOS M50. C’est intéressant ce retour de la part d’un utilisateur « normal »… (un peu geek quand même, par son métier).

Je lui laisse la parole : « Bonjour Jean-François ! Je m’étais promis de vous faire un retour d’expérience sur ce très sympathique Canon EOS M50. Photographe amateur, je photographie maintenant surtout ma famille, notamment mes garçons bien vivants et difficiles pour un autofocus pour les prendre en pleine action, avec des portraits et des paysages lors de balades.

J’ai quasiment toujours eu des Canon (compact et reflex EOS à 3 chiffres), sauf quelques compacts Fuji. Mon dernier était un Canon 550D, avec le EF-S 17-55 mm f/2.8, un EF 70-200 mm f/4 L IS et le EF-S 10-18 mm. Ce qui m’a poussé à changer :

1. Tout ça était trop lourd et encombrant du coup le « sac à dos photo » restait souvent à la maison.

2. L’autofocus vieillissant me donnait un taux de déchet important notamment sur les jeux des enfants.

J’ai passé plusieurs mois à chercher le mouton à 5 pattes pour le remplacer. Je me suis vite tourné vers les hybrides pour les questions de poids et d’encombrement, mais c’était difficile de trouver quelque chose de satisfaisant, sans faire trop de compromis sur la qualité d’image.

Entre les différents sites de tests (plus ou moins geeks, ou biaisés par des relations personnelles avec des fabricants), et Chasseur d’Images qui ne donnait pas d’avis permettant de trancher clairement… Et c’est là que votre blog apporte de l’air frais, car c’est celui d’un vrai photographe qui utilise les appareils dont il parle. Petit résumé de ma recherche :

Avant la sortie du M50, le Panasonic GX9 semblait cocher toutes les cases. Jusqu’à voir son viseur. Je ne sais pas si je suis parmi ceux y sont particulièrement sensibles, mais ce syntillement en arc en ciel le rend inutilisable. Et en plus, il est moche ! Quand je l’ai vu en magasin, ça été un choc. C’est une brique noir ! « C’est le proto ? Non, non : c’est la version définitive… » Comment faire de belles photos en prenant en main un objet qui ne fait pas du tout envie ? Alors que l’EOS M50 est un beau petit objet qui donne envie de faire de belles photos. »  Lire la suite…

APN : Canon
26
Retour sur un flash malin : Canon Speedlite 470EX-Ai

Cette petite vidéo, n’a l’air de rien, mais elle me semble tout de même vraiment intéressante ! Car on y découvre certaines techniques originales d’utilisation du flash « malin » Canon Speedlite 470EX-AI à orientation auto présenté récemment…

Alors d’accord : il s’agit d’une vidéo conçue pour les « mamans » qui veulent réussir enfin leurs photos d’anniversaires (j’en entends déjà qui se moquent dans le fond)… Mais j’en connais quelques uns (ils se reconnaitront) qui justement : m’ont demandé récemment un peu d’aide pour éliminer les ombres latérales très marquées, crées lors de l’utilisation d’un flash cobra à l’occasion d’un cadrage vertical (le flash restant dans l’axe initial du boîtier)… Cette vidéo est pour eux ! Car tout ceci ne serait probablement jamais arrivé avec ce nouveau flash. Qui sera probablement très apprécié des débutants… et des débutantes ! Allez photographier un anniversaire au smartphone et sans flash : on en reparlera.

APN : Canon
35
Canon n°1 du marché hybride au Japon ?

Vous vous souvenez de tout le bien que j’avais écrit du Canon EOS M50 (Prise en main du petit Canon EOS M50) ? Il serait pour le second mois consécutif premier des ventes sur le marché de l’hybride au Japon, d’après BNC Ranking (à lire ici)…

A noter que parmi les 10 appareils les plus vendu : 7 seraient des Canon et 3 des Nikon. Ce qui devrait conduire certains de nos « commentateurs réguliers », à un peu plus de prudence ( ! ) lorsqu’ils prédisent… que Canon connaitra le même sorts que Kodak, ce qui me fait doucement sourire. On en reparle ici ? A noter que parmi les cinq appareils les plus vendus : on compte quatre reflex, dont deux Nikon… Mais aussi trois Canon, dont deux sont des reflex !

Le premier Panasonic est douzième des ventes. Le premier Olympus est en quatorzième position. Et le premier Sony est en quinzième position. C’est quoi le problème avec l’entrée de gamme de ces marques là ? Selon moi il y a deux problèmes : leur ergonomie… Mais aussi la colorimétrie : il me semble que les amateurs » aiment « moins », les couleurs que produisent ces trois marques. Mais ce n’est que mon sentiment après en avoir discuté avec pas mal d’amateurs. Lire la suite…

000 - A LA UNE
9
Un reflex hybride Canon… avec EVF et Quad Pixel AF ?

D’après Canon News, Canon bosserait sur le Quad Pixel AF (après le Dual Pixel AF)… Ils pointent un brevet de 30 pages (US Patent Application 20 180 124 377) mettant en oeuvre un reflex hybride à viseur Electronique…  C’est par ici.

On distingue en vrac sur ce schéma : un prisme et un miroir (la visée optique resterait préservée ?)… Mais aussi un EVF…  Je ne cherche pas trop à comprendre. Patientons encore quelques mois, on finira bien par en savoir plus. Moi, tant qu’ils conservent le visée optique, ça me conviendrait bien ! Lire la suite…

ACTU : matos photo, divers
17
Rappel : le Cash Back Canon est désormais permanent

Si vous l’ignoriez encore : sachez que le Cash-back Canon est permanent (alors qu’avant c’était deux périodes dans l’année)… Retrouvez ici la liste des promotions à jour : canon.fr/lens-promo. Elles concernent certains objectifs, mais aussi des boitiers :

Par exemple 200 € remboursés sur un EOS 6D MkII. Ou 100 € remboursés sur un EF 24-70 mm f/4 L IS USM… Les conditions générales de l’offre sont ici. Pour info, il y a quelques années j’avais pu vérifier (en commandant un zoom), que l’offre s’appliquait bien aussi, aux produits achetés sur Amazon France. Je n’ai pas vérifié si c’était toujours le cas. mais je suppose que oui…

A noter qu’il continue d’exister des Promo Cash Back saisonnières : le cash back de l’été 2018 est ici !

000 - A LA UNE
45
Prise en main du petit Canon EOS M50 (partie 2)

Commencez par la première partie : Prise en main Canon EOS M50… La petite merveille accessible de Canon est arrivée, le Canon EOS M50 est disponible en Kit avec le 15-45 mm f/3.5-6.3 IS pour 699 €. Il fallait le comparer au Canon EOS 200D et au Canon G1X MkIII le compact APS-C.

L’Autofocus Dual Pixel est-il assez bon ? Oui, la mise au point m’a semble très satisfaisante y compris dans des conditions d’éclairage sombres. La rafale monte à 7,4 images /sec avec le suivi AF effectif… Au lieu de 10 images/sec sans suivi AF.

Oui, l’Autofocus Dual Pixel de Canon est désormais totalement utilisable. Et l’on est très loin de la lenteur fastidieuse des tous premiers EOS M, apparus avant le système Dual Pixel. Donc, RAS de ce côté : ça fonctionne bien… D’autant que la couverture des collimateurs a progressé : elle est plus que suffisante. On dispose au moins de 99 zones… Et jusqu’à 143 zones AF (collimateurs AF) avec les objectifs EF-M. Des collimateurs qui couvrent jusqu’à 88 % de la zone cadrée en largeur… Et 100% de la zone cadrée en hauteur.

Que la zone couverte soit de 88% ou de 100% : c’est un « non débat ». Car il est rarissime que les sujets mis au point soient totalement sur le bord du cadre.

Comme je l’ai testé sur le Canon G1X MkIII (relire notre test terrain), on dispose aussi sur l’EOS M50 et l’EOS M5, du « touch and drag » pour déplacer les collimateurs « du pouce » sur l’écran tactile, pendant que l’on vise à l’aide du viseur électronique (implémentation très réussi sur le G1X MkIII et que j’ai testé longuement).

Nouveau sur un Canon EOS M : apparition d’un Mode suivi de l’oeil, avec priorité à l’oeil le plus proche et possibilité de passer d’un oeil à l’autre. J’ai trop peu de recule sur la question pour vous en parler en détail. Il ne s’agit que du début de cette technologie chez Canon et son implémentation sur l’EOS M50 est encore très minimaliste. Toutefois cela mérite d’être souligné et pourrait être un indice intéressant, quand à son implémentation probable sur un futur hybride professionnel Full Frame.

Que cette implémentation « minimaliste » ne vous alarme pas trop… Car jusqu’à présent on a toujours réussi à faire des photos bien nettes, sans l’aide de cette technologie… Surtout sur un capteur APS-C (disposant de davantage de profondeur de champs) et avec des objectifs ne proposant pas des ouverture très extrêmes.

Le suivi AF sur l’oeil sera surtout intéressant sur les futur hybrides Full Frame : notamment lorsque l’on utilisera des ouverture de f/1.8, f/1.4, sur des focales de 85 mm et au delà (Sigma 105 mm F/1.4 DG HSM « Bokeh Master »).

Autonomie des batteries – Là c’est un peu moins bien… L’autonomie de la batterie Lithium-Ion LP-E12 (identique à celle de l’EOS M100) est donnée pour seulement 235 vues avec une batterie (on tiendra jusqu’à 300 images probablement en étant économe). Pas énorme, c’est vrai : ce n’est pas un point fort de ce M50…

Mais c’est forcément le prix à payer pour conserver un boîtier aussi compact, aussi léger et aussi peu coûteux. Je rappèlerais que avec son objectif 15-45 mm, cet EOS M50 pèse à peu près le même poids qu’un Panasonic G9X et le minuscule 12-32 mm (plus aucun avantage donc au capteur Micro 4/3 par rapport au capteur APS-C).

L’achat d’une seconde batterie me semble indispensable, si vous voulez tenir une longue journée de prise de vue bien remplie (et même trois batteries si vous êtes un gros consommateur comme moi).

Vu les ventes massives de l’EOS M100 (grâce à son prix serré), on trouve des batteries compatibles à très bas prix : deux exemplaires pour 16 €. Il n’est donc peut-être pas obligatoire d’acheter immédiatement la couteuse batterie Canon originale à 49 €, en même temps que l’appareil…

Autre solution : apprenez à travailler sans l’écran ! Puisque cet écran peut se refermer… Leica vend bien un appareil sans écran ( ! ) vous pouvez donc travailler comme avec ce Leica M-D, pour beaucoup moins cher. Je plaisante, superstition : un Leica M-D sans écran à 5950 €… Par ici, pour lire la suite…

000 - A LA UNE
54
Prise en main Canon EOS M50 – Partie 1/2

La nouvelle petite merveille accessible de Canon est arrivée : le Canon EOS M50 est disponible en Kit avec le EF-M 15-45 mm f/3.5-6.3 IS STM pour seulement 699 €… Il fallait essayer ça et accessoirement, le comparer au Canon EOS 200D et même au Canon G1X MkIII le compact APS-C des experts.

Je me suis rendu à la petite boutique Camara à Paris 9em (merci à Philippe qui accueil toujours nos lecteurs avec attention)… Ou j’ai pu prendre en main longuement ce Canon EOS M50 (dont vous retrouverez toutes les caractéristiques détaillées ici). Dès la prise en main, je suis tombé un peu amoureux… Tant que j’y suis : visitez par ici, la (courte) gamme des objectifs Canon EOS M. On en parlera dans la seconde partie de cet article.

Ce mini reflex (ok, ce n’est pas un reflex mais il leur ressemble tellement), est minuscule et léger. Son ergonomie est (presque) parfaite, le viseur est assez correct (du moins dans la norme des EVF actuels). Pour un prix de seulement 699 € avec un EF-M 15-45 mm f/3.5-6.3 IS STM (équivalent à un 24-72 mm) : on ne peut pas vraiment se plaindre.

Je dirais que c’est une parfaite alternative au Panasonic GX80 que je considérais comme la meilleure affaire dans les hybrides d’entrée de gamme. Il y a déjà deux ans… Deux ans plus tard, l’EOS M50 le surclasse à mon avis, grâce à une colorimétrie plus agréable et à son capteur APS-C de 24 Mpix, (qui est bien plus intéressant que capteur Micro 4/3 de seulement 16 Mpixels du GX80). Relire : Prise en main : Panasonic GX80 enfin un hybride efficace.

Mais l’EOS M50 concède quelques petites absences, plus ou moins gênantes selon le photographe que vous êtes : étrangement pas de Mode panoramique (pourtant apparu sur le Canon G1X MkIII). Et pas d’obturateur électronique 100% silencieux accessible en Modes PASM (mais il existe un Mode scène 100% silencieux utilisant un obturateur électronique).

Pour autant, je sens que cet EOS M50 (caractéristiques détaillées ici), va peut-être dépasser la bonne note attribuée au Canon EOS 200D. Ce petit Canon EOS 200D (j’en possède un), qui serait actuellement le reflex APS-C que l’on pourrait considérer comme « le plus proche », par son prix et ses caractéristiques… Relire notre test du Canon EOS 200D ici)…

Taille, poids et design – Oui, le Canon EOS M50 est vraiment minuscule, notamment si vous l’équipez du petit objectif pancake EF-M 22 mm f/2.8 STM (seulement 219 €, à ce prix là : pourquoi s’en priver). En plus : je le trouve très mignon, vraiment très réussi esthétiquement.

Petite parenthèse : avec une étonnante régularité je trouve le design des EOS Canon plus esthétique, plus simple et plus efficaces… que le design des autres marque (désolé, mais c’est comme ça, j’écris les choses comme je les vois)… Et ceci sans artifices injustifiés, ni le moindre besoin de « molettes à l’anciennes » ou autres gadgets inutiles et désagréables (je vise par exemple, ce système de réglage ISO « à l’ancienne » de certains Fuji : le gadget idiot par excellence).

Il y a parfois quelques ratés bien entendu (toutes les marques peuvent se tromper) : comme le G1X MkII par exemple qui était peu convaincant au niveau de la prise en main. Mais Canon avait corrigé le tir très efficacement avec le modèle suivant : l’excellent petit Canon G1X MkIII (relire notre  Test du Canon G1X MkIII : compact APS-C des experts).

On pourra d’ailleurs hésiter entre Canon EOS M50 et Canon G1X MkIII : tous les deux partagent de nombreuses caractéristiques… Même capteur, même type d’AF, même viseur, même qualité d’image, même couverture du zoom, même petit flash et quasiment la même réactivité…

Mais le Canon EOS M50 a l’avantage de profiter d’objectifs interchangeable (même si le choix est serré) et d’un prix (de départ) bien plus sage…. Mais il a aussi le désavantage face au G1X MkIII, de ne pas pouvoir être glissé dans la poche d’une veste. A part cela : les deux sont relativement équivalents…

La finition est très bonne : par exemple j’aime beaucoup cette molette « aplatie » qui cercle le déclencheur… Très ludique à manipuler, très efficace et très jolie en plus : ce qui démontre qu’en 2018, on peut encore innover en matière de « molettes ». Par défaut, les touche M/Fn sur le dessus est configurée pour régler la sensibilité (comme on pouvait s’y attendre). Certaines touches sont configurables par ailleurs (mais pas autant qu’on pourrait en rêver)… Lire la suite…

APN : Canon
7
Brevet Canon de viseur hybride OVF / EVF

Etonnant brevet relevé par Canon News, qui démontre un viseur hybride EVF / OVF qui serait potentiellement utilisé sur un prochain Canon EOS C… C’est assez intéressant et compliqué :

La partie centrale du miroir serait « troué » afin de laisser l’image atteindre le capteur en permanence : il y a une histoire de « crop » là-dedans… Faut-il y voir une technologie qui pourrait être utilisée, sur un futur « reflex hybride » ? Pas certain. Lire la suite…

000 - A LA UNE
51
Canon EOS M50 disponible ce week end ! Test à venir…

Un petit mot pour vous dire que le Canon EOS M50 est arrivé ce matin à la petite boutique Camara à Paris 9em (merci Philippe)… Et j’ai pu le prendre n main longuement, en vue de préparer mon test (à paraitre d’ici lundi)…

Je ne résiste pas au plaisir de vous passer quelques images de la (toute petite) bête, dont je suis déjà un peu amoureux : elle est minuscule, légère, l’ergonomie est parfaite, le viseur très correcte (pour un EVF et un prix de seulement 699 € avec le 15-45 mm : on ne peut pas se plaindre). J’ai été étonné par la bonne qualité du gainage de la poignée : caoutchouté, très agréable et non glissant… La prise en main est très bonne pour un tout petit boitier comme ça. La rafale : tout simplement impressionnante…

Je sens que cet EOS M50 (caractéristiques détaillées ici), va peut-être dépasser la bonne note attribuée au Canon EOS 200D (qui serait le reflex APS-C que l’on pourrait considérer comme « le plus équivalent » : relire notre test du Canon EOS 200D ici)… Lire la suite.

Lire la suite…