Résultats : "canon EOS 6D" (113)

000 - A LA UNE
88
Les photos doivent-elles « avoir du sens » ?

Vos photos ont-elle « du sens  » ? Pourquoi, faire des photos ? Pour qui, faire des photos ? Désirez-vous raconter une histoire ? Ou éventuellement seul l’aspect « esthétique » ou « plastique » des images, vous intéresse-t-il ?

Autant de questions qu’il faut se poser… un jour ou l’autre. Parmi les images que l’on a réussi au cours des années, on ne choisira pas forcément les « mêmes photos » si l’on désire réaliser une belle exposition… ou un beau livre. Et l’on réalise encore moins les mêmes photos : si il s’agit de les vendre à une agence d’illustration… De les vendre à un magazine de voyage… Ou de vendre des tirages destinées à décorer un salon, un hôtel… Ou le mur de ses propres toilettes (souvent c’est là que terminent les tirages que l’on ne peut plus « voir en peinture » dans son salon… Triste destin pour certaines images).

Années après années, je me rends compte que parmi mes propres images : je retiens plutôt celles qui semblent avoir un « sens »… Une « signification symbolique », celles qui racontent une histoire. Et que cet aspect des photos, devient beaucoup plus important que leur simple qualité esthétique, ou « plastique » dont on se lasse éventuellement. Car trop d’esthétique, tue l’esthétisme…

Etrangement, lorsqu’il s’agit d’envisager des « tirages déco » : tout cela vole un peu en éclat… Et les images trop chargées de sens, deviennent dérangeantes ou envahissantes lorsqu’elles sont accrochées à un mur et que vous les croisez tous les jours. Par exemple les portraits… Certains portraits ont une telle présence : que l’on a du mal à les supporter au quotidien dans son salon.

Ci-dessous, voici quelques réflexions à propos du sens (ou pas) de quelques images que j’aime bien… Et je vous invite à poster vous-même une ou deux de vos images (dans les commentaire) qui éventuellement posent la question du « sens des photos ». Allez-y, jouez le jeux et postez vos images : je veillerais à ce que toutes les critiques ou appréciations en commentaires, restent bienveillantes… Cela devrait donner des échanges assez intéressant ! Lire la suite…

000 - A LA UNE
64
Vous tournez en rond ? Revenez au 35 mm f/2… ou f/1.8

Après avoir tout fait, tout essayé et tout tenté : il peut arriver qu’un photographe « tourne en rond », qu’il ne trouve plus autant de plaisir ni d’inspiration à re-photographier les même lieux (sa ville ou sa campagne)…

A réaliser toujours un peu les mêmes photos, aux mêmes moments et aux même endroits… Si vous ne lâchez jamais votre 24-70 mm ou votre 70-200 mm : il est probable que Paris (ou votre ville) finisse toujours par ressembler un peu… à Paris (ou à votre ville) !

Et même Hong Kong (qui je crois est infiniment plus variée et même plus intéressante que Paris), finira toujours par ressembler un peu : au Hong Kong « de la dernière fois »… Notamment si vous y passez environ un mois par an depuis 14 ans, comme c’est mon cas (pour connaitre les dates du prochain voyage photo à Hong Kong : me contacter ici).

Je vous suggère donc une solution pour « luter contre l’ennui photographique » (si vous ne l’avez pas déjà tenté) : lâchez vos zoom habituels… Sortez plus léger en ne prenant qu’un unique boitier (un Full Frame si possible) équipé d’un unique objectif fixe… Et quel objectif dans ce cas ?

Je vous suggère d’essayer en priorité, un « petit » 35 mm bien lumineux qui reste suffisamment compact : par exemple un 35 mm f/2. Ou même un 35 mm f/1.8, à condition qu’il soit assez compact (j’insiste)… Relire :  De bonnes résolutions photographiques… pour 2019 !


Un simple 35 mm f/2 ou f/1.8 est suffisant : en effet, il n’est pas forcément utile de vous alourdir d’un monstre encombrant ouvrant à f/1.4. Cela peut-être intéressant bien entendu, mais peut-être pas dans ce cas là… On l’a déjà remarqué ici : beaucoup d’objectifs assez lourds nous ont étés proposés ces dernières années et il nous faudrait : Des objectifs plus légers pour nos futurs hybrides Full Frame

Enfin c’est à vous de voir, il est indiscutable qu’à f/1.4 vous aurez des résultats spectaculaires, un peu plus qu’à f/2… Tant que vous serez capable de transporter votre objectif f/1.4 sans vous fatiguer. Tout est là.

Le danger en préférant des f/1.4 : c’est de vous retrouver à nouveau avec un sac trop lourd, comme c’était le cas avec votre zoom… Pour retrouver du plaisir : il faut aussi retrouver de la mobilité, de la vitesse et même une certaine « insouciance psychologique ».

Il faut que « l’enjeux photographique » soit moindre que lorsque vous sortiez avec vos deux zoom, en ayant pour but de « tout capturer »… Il faut revenir au plaisir, à la spontanéité et à la simplicité… En acceptant de ne « pas pouvoir tout photographier ».

Non, en choisissant de sortir avec un unique objectif fixe à grande ouverture : dites-vous que vous allez « rater beaucoup plus »… Mais qu’en contre partie, vous allez peut-être donner plus de chances à des photos plus originales d’apparaitre. Des images que vous ne faisiez probablement pas avec vos zooms.

Certains jours, peut-être  mieux vaudrait « moins d’images réussies »… Mais en contre partie quelques images plus « intéressantes » que d’habitude…

On tombe souvent dans ce travers : beaucoup d’images « réussies techniquement » qui sont toutes banales et toutes ressemblantes à celles que vous avez déjà réalisé… Et même éventuellement, toutes ressemblantes aux images que réussissent tous les photographes, qui travaillent avec les mêmes zooms que vous et passent au même endroit !


Le 35 mm : la focale ni trop large, ni trop étroite… Le 35 mm en Full Frame est probablement la focale la plus polyvalente. Elle est déjà suffisamment large pour des paysages ou des vues d’ensemble.

Entre parenthèse : surtout depuis que Lightroom nous permet de faire des « Fusion Panorama » faciles, « sur deux étages »… Au 35 mm pour viser plus large : pensez à assembler quatre, six, ou huit photos, disposées sur deux étages…

Capturez une première « ligne du haut » constituées de 2, 3, ou 4 images décalées latéralement (avec 10 ou 20% de zone se chevauchant). Puis cadrez plus bas et réalisez la « ligne du bas » : également constituée de 2, 3, ou 4 images.

Et Lightroom se débrouillera très bien pour assembler tout ça : vous obtiendrez ensuite une image « plus large et plus haute » d’un ratio pas trop éloigné de votre 3/2 initiale. Comme si vous aviez shooté avec un 14 mm. Le fichier obtenu aura une résolution énorme, il sera au format .dng : donc conservant tout le potentiel d’ajustement des RAW d’origine… Fascinant lorsque ça marche bien.

Une autre solution plus simple est d’assembler 3 images cadrées verticalement et décalées latéralement : ce qui pèsera moins lourd mais qui est déjà intéressant et transforme votre 35 mm en 24 mm (à peu près).

A noter que vous pouvez même faire du bracketing d’exposition en plus (si vous êtes vraiment motivés et face à un contraste important qui justifie ce braketing) : Lightroom Classic CC 8.0 mise à jour intermédiaire. Puisque depuis peu Lightroom est même capable d’assembler des « panorama HDR » : là c’est monstrueux et très excitant face à certaines scène très contrastées… Mais refermons cette parenthèse Lightroom et revenons à la photo au 35 mm. Lire la suite…

APN : Canon
61
Le nouveau Canon EOS RP ne pèserait que 485 gr.

La bonne nouvelle semble se confirmer : Canon va finalement nous proposer un hybride d’entrée de gamme ultra léger… Celui dont on rêve depuis des années ! Le Canon EOS RP : ne pèserait que 485 gr (avec sa batterie)… Imaginez un peu !

De quoi justifier (enfin) l’abandon du viseur optique, qui va nous manquer (mais il faudra bien se faire une raison)… Les caractéristiques ont fuite chez nokishita-camera.com. Rappelons que actuellement le premier EOS R : pèse 660 gr… Qu’un Nikon Z6 : pèse 675 gr.

Rappelons qu’un reflex comme le Canon EOS 6D : pèse 765 gr (il reste un des plus léger, c’est pour vous donner une idée)… Et que le minuscule hybride APS-C Canon EOS M50, ne pèse lui que 390 gr. Ainsi à 95 gr. près : Canon a presque réussi à faire un hybride Full Frame aussi léger qu’un hybride APS-C…

Et face à d’autres hybrides « experts » réputés ultra léger ça donne quoi ? Un Sony A7 III : pèse 650 gr (il est donc battu). Et un Fuji X-T3 : pèse 539 gr. Il reste donc un peu plus lourd que le nouveau Full Frame de Canon (mais il n’est qu’un APS-C pourtant).

Il ne reste plus à Canon, qu’à proposer des optiques légère désormais (il existe déjà le RF 35 mm f/1.8 IS USM et c’est déjà un bon début)…  Liste des caractéristiques qui ont fuité : lire la suite…

000 - Grand large
49
Discret petit génie oublié : Canon EF 28 mm f/2.8 IS USM

Je voulais vous parler aujourd’hui du Canon EF 35 mm f/2 L IS USM (505 €) qui est actuellement mon objectif préféré pour me balader léger… Mais je garde ça pour dans quelques jours, car j’ai pas mal de choses à dire à son propos !

En attendant, j’ai complété mon équipement avec le minuscule et génial Canon EF 28 mm f/2.8 IS USM (seulement 480 €)…. Cet objectif est un « quasi inconnu », un « presque oublié » et c’est absolument injuste… D’ailleurs j’ai découvert avec étonnement qu’il est désormais quasi introuvable neuf dans les boutiques de Hong Kong… Ce qui est très étonnant pour un objectif sorti en 2012 : c’est à dire un objectif très récent. On le trouve neuf pour seulement 480 € sur Amazon.

Mais comme j’avais une soudaine envie de 28 mm (allez comprendre ce qui passe parfois par la tête d’un photographe) : je suis allé le chercher d’occasion (environ 290 €) dans une petite boutique de Mongkok. A ce prix-là : foncez n’hésitez pas… Une caverne d’Alibaba ou l’on trouve absolument tout ce que l’on veut en parfait état. Et j’ai comme le pressentiment, que l’arrivée des gammes hybrides Full Frame de Canon EOS R et Nikon Z, vont contribuer à alimenter ces vitrines en très bonnes affaires… Mmmm !

Il faut dire que ce EF 28 mm f/2.8 minuscule (oui, il est vraiment très compact) est en quelque sorte « coincé » entre l’exceptionnel EF 24 mm f/2.8 IS (environ 505 € neuf) sorti la même année qui est très compact et pratique lui aussi (et dont je vous parlais en 2013 ici : Canon EOS 6D au Japon)… Et son grand frère : le EF 35 mm f/2 L IS USM, à peine plus encombrant mais bénéficiant d’un peu de luminosité (et de bokeh) supplémentaire, que l’on trouve juste à 499 € neuf.

Admirez l’encombrement minimal de ces trois là chez Camera Size (le 28 mm est le troisième ci-dessous)… Par exemple, lorsqu’ils sont montés sur un EOS 6D MkII, juste à coté d’un Nikon Z6 avec son 35 mm f/1.8 (un peu encombrant) : https://goo.gl/4s45xZ

C’est bien le EF 28 mm f/2.8 qui le plus compact : seulement 260 gr. c’est ridicule… Ajoutez lui 765 gr. de l’EOS 6D MkII et au total l’ensemble ne pèse que 1025 gr. C’est même légèrement plus léger qu’un Nikon Z6 avec son 35 mm f/1.8 qui pèse : 500 + 585 = 1085 gr en tout (ce qui reste très acceptable mais coute beaucoup, beaucoup plus cher).

J’aimerais bien que Canon nous propose exactement la même chose en monture RF : aussi compact et peut-être avec une ouverture à f/2… Si ce n’est déjà fait : relire notre article récent : Des objectifs plus légers pour nos hybrides Full Frame.

Donc : un 24 mm, un 28 mm… Et un 35 mm f/2 : voici presque des triplés sensiblement au même prix… Pourtant, il me semble que le EF 28 mm f/2.8 IS USM a toute sa place : notamment si vous le trouvez d’occasion en bon état. Et vu son faible poids et sa compacité : ils sont généralement en très bon état (ce sont des objectifs qui « ne se font pas mal en tombant » comme les bébés…). Lire la suite…

000 - A LA UNE
71
Des objectifs plus légers pour nos hybrides Full Frame

En photo, ce qui compte, ce sont les objectifs… (on en avait parlé ici Ce qui compte c’est l’objectif). Mais attention : je ne pense pas forcément aux objectifs les plus performants, ni aux plus lourds… Mais plutôt aux objectifs les plus pratiques !

Ceux qui sont assez légers pour être « emmenés partout » et surtout ceux « que vous pouvez vous offrir ». Et voilà ou je veux en venir : à quoi cela nous avancerait de passer à des hybrides Full Frame plus légers, si les objectifs conçus pour eux sont plus « gros et lourds » que ceux de nos reflex actuels ?

Lorsqu’un utilisateur de reflex Full Frame prend en main les derniers Canon EOS R et Nikon Z6, il est forcément un peu déçus de ne pas gagner davantage de volume et de poids par rapport à son matériel reflex existant… La promesse du « passage à l’hybride » n’était-elle pas de nous proposer du matériel plus léger ?

Le cas du Canon EOS R et de son zoom RF 24-105 mm f/4 : La critique s’adresse surtout à Canon dont l’objectif du kit qui sera le plus vendu : le Canon RF 24-105 mm f/4 L IS USM aurait pu (aurait du) être plus léger et plus compact…

Même si il est un peu plus compact que l’actuel EF 24-105 mm f/4 L IS USM II : il reste toujours un peu trop gros à mon goût. Et c’est décevant, car on ne verra pas arriver une nouvelle version de ce 24-105 mm avant longtemps.

Et le prochain zoom polyvalent qui sera proposé par Canon : sera certainement un RF 24-70 mm f/2.8 professionnel, qui sera plus cher et ne sera certainement pas plus compact ! Tout juste pourrait-t-on espérer à moyenne échéance : un RF 24-70 mm f/4 L IS USM, qui serait une évolution de l’actuel EF 24-70 mm f/4 L IS USM pour reflex ?

Franchement par rapport à mon actuel Canon EOS 5DRs équipé du EF 24-70 mm f/4, je ne gagnerais rien en longueur à passer à un Canon EOS R… Décision remise au prochain modèle donc (faut d’un zoom assez compact) : peut-être gagnerais-je un capteur de 100 Pixels à cette occasion ? CF : camerasize.com :

Qu’en est-il du Nikon Z7 et de ces objectifs ? La marque a eu la très bonne idée de proposer immédiatement un premier zoom 24-70 mm f/4 très compact avec son Z6. Sage décision : sachant qu’ils avaient fait la grossière erreur de ne jamais proposer de 24-70 mm f/4 compact pour leur gamme de reflex, ce qui a mon avis, leur avait coûté pas mal de ventes (vu l’encombrement et le poids excessif de leur 24-120 mm f/4)…

Etrangement c’est désormais la situation inverse en hybride : c’est le petit 24-70 mm f/4 « compact » du Nikon Z6, qui semble manquer cruellement au Canon EOS R…  CF Camera Size

Qu’en est-il de la focale standard : le 35 mm ? Etudions le plus polyvalent des objectifs fixes maintenant : le 35 mm… Contrairement au paragraphe précédent : on est par contre un peu déçu de constater la « longueur » du Nikon 35 mm f/1.8, ci-dessous au centre…

De ce côté là, c’est le RF 35 mm f/1.8 conçu pour le Canon EOS R qui semble plus séduisant… Et ressemble beaucoup à son ancêtre pour reflex : le Canon EF 35 mm f/2 L IS USM (qui reste l’un de mes 2 ou 3 objectifs préférés justement grâce à sa petite taille, avec le Sigma 24 mm f/1.4 Art et avec le Canon EF 70-200 mm f/4 L IS USM)… Lire la suite…

APN : Canon
28
Voyage : matos pas cher en cas de perte de votre reflex

Imaginez cette situation désolante : vous vous êtes offert un super voyage de trois semaines à l’autre bout du monde… Mais à peine arrivée : on vous dérobe votre sac photo en sortant de l’aéroport. Ou encore : panne irréparable de votre reflex.

Mais avec un peu de chance, vous vous trouvez dans un pays ou le matériel photo n’est pas cher : à Hong Kong par exemple (ici pas de taxes, pas de gilets jaunes)… La location ? N’y pensez pas trop : ça reste finalement assez cher et c’est plus compliqué…

La meilleurs solution est encore de racheter un « petit appareil photo de secours« , que vous utiliserez le temps du voyage et revendrez sur Leboncoin.fr, dès votre retour. Du matériel pas cher, léger et efficace… Mais surtout du matériel facile à revendre en France ! Tout ça, ressemble à un petit reflex Canon, pardi…

Alors je sais que l’on trouve aussi de bonnes affaires en Nikon. par exemple le Nikon D750 qui est un excellent choix. Mais je n’ai jamais crée de liste des objectifs fixes, peu coûteux. Il en existe (mais un peu moins qu’en Canon) toutefois : il en existe suffisamment… Ceci dit : le marché d’occasion du reflex Nikon me semble peut-être moins intéressant (pour les vendeurs) qu’en Canon. A vérifier… Alors, voici ma sélection de matériel « de secours » : à acheter en urgence à l’étranger en cas de pépin.

Ricoh – GR II : 556 € https://amzn.to/2SN9sXR

Canon Powershot G7 X Mark II : 598 € – https://amzn.to/2RllBqk

Canon – Powershot G5 X : 599 € – https://amzn.to/2QDKEQ0

Canon EOS 6D MkII + EF 24-105 mm : 2.100 € https://amzn.to/2RDaNTH

Canon EOS 6D MkII (nu) : 1.506 € – https://amzn.to/2Rj4TYG

Canon EOS 6D (nu) : 1.018 € https://amzn.to/2D2c0fj

Canon EF 35 mm f/2.0 IS USM : 499 € – https://amzn.to/2RixxJb

Canon EF 28 mm f/2,8 IS USM : 475 € – https://amzn.to/2RGy9I7

Canon EF 24 mm f/2,8 IS USM : 445 €  https://amzn.to/2Cehsd4

Canon EOS M50 + EF-M 15-45 mm : 598 € – https://amzn.to/2RnUF9m

Canon EOS 200D (nu) : 482 € –  https://amzn.to/2C8k5xc

Canon EOS 800D (nu) : 699 € – https://amzn.to/2RlVu2k

Canon EF-S 24 mm F/2,8 STM (équiv. 38 mm) : 161 € – https://amzn.to/2CgHMDs

Histoire de pouvoir tout de même « sauver les meubles », ne pas gâcher votre voyage : et faire tout de même de bonnes photos ! N’oubliez pas de relire ceci : Ce qui compte c’est l’objectif… Pensez « objectif » surtout : la qualité du boitier est presque accessoire. Lire la suite…

000 - A LA UNE
65
Les hybrides Canon en tête des ventes au Japon

Sans grande surprise et comme je l’avais prédit, Canon est en tête des ventes d’hybrides au Japon pour octobre (classement BCN). Non seulement sur les APS-C avec le Canon EOS M50… Mais aussi sur les Full Frame avec l’EOS R.

Car le Canon EOS R débute sa commercialisation (en 15em position globale… ce qui en fait le premier appareil Full Frame et aussi premier hybride Full Frame). Il devance le Sony A7R III (en 20em qui est le second hybride Full Frame).

A noter que les Nikon Z ne sont pas encore entrés dans les statistiques. Et je suppose que lorsque ce sera le cas : ils devraient passer devant le Sony A7 III eux aussi (et peut-être devant le Canon EOS R qui a bénéficié en premier de « l’effet barrage »)… Mais en attendant, c’est Canon qui rafale encore la mise : au niveau des boitiers mirrorless… Et aussi au niveau global (mirrorless APS-C + reflex APS-C et Full Frame), en occupant 6 des 10 premières places. Lire la suite…

000 - A LA UNE
243
Mes 10 bonnes raisons de craquer pour le Canon EOS R

Bon, ça y est : je sais que tôt ou tard… je vais craquer pour un Canon EOS R ! Et peut-être un ou deux objectifs RF… Je ne vais pas vous refaire ici la liste complète de toutes les fonctionnalité. Mais plutôt vous parler de celle qui m’ont convaincues !

De tas de commentateurs qui ne font pas « beaucoup » de photos (ou qui en font de vraiment moches) vous expliqueront très facilement de tout ce qui ne « va pas » sur ce boîtier… Exactement comme ils l’ont déjà fait pour l’EOS 6D MkII, qui est pourtant un des meilleurs choix actuels pour faire de bonnes photos sans se ruiner… Parler des défauts des boitiers plutôt que bien les utiliser : c’est le truc de pas mal de geeks. Croyez-les eux, ou croyez quelqu’un qui fait des photos !

Par exemple ils souligneront le fait que ce premier EOS R : ne filme pas en 4K natif… Mais souffre d’un « crop » de x1,7. Et cela : vous vous doutez que je m’en fiche complètement pour la photo (et je fais de la photo moi, pas de la vidéo)… Et que tous ceux qui font de la photo s’en foutent royalement eux aussi du 4K : revenons sur terre… Un conseil : si vous voulez filmer en 4K (vraiment) : alors achetez un caméscope c’est pas cher et il n’y a pas mieux. Mais revenons à ce qui nous intéresse ici : à savoir la photo…

Première raison de craquer : un prix qui reste raisonnable : on se doute bien qu’il y aura « bientôt » des hybrides EOS R plus cher… Et plus performants aussi (pour la vitesse en rafale notamment) qui sortiront en 2019. Ou 2020… Mais à ce prix là (2 499 € nu, je ne m’étais pas trop trompé finalement) : l’EOS R sera parfait pour me servir de second boitier… Complémentaire à mon reflex EOS 5DsR (je ne me passerais pas d’un viseur optique).

Et à 3500 € avec un RF 24-105 mm f/4 : il se situe entre les deux Nikon Z6 et Z7. Une bonne stratégie commerciale probablement… Notamment pour qui achète un premier boitier Full Frame. Qu’on se le dise : l’EOS R est un produit un peu plus haut de gamme que l’EOS 6D MkII. Mais moins professionnel que l’EOS 5D MkIV. Donc, idéal pour moi…

Seconde raison de craquer : son viseur électronique 3,69 Mpix, qui a l’air pas trop mal : Jusqu’à présent, tout les EVF sortis précédemment, étaient bien trop mauvais à mon goût… Mais Nikon et Canon ont bien compris, que les photographes utilisateurs de reflex, ne se laisseraient pas convaincre par un viseur médiocre.

Considérons donc ce nouveau niveau d’exigence de 3,69 Mpix (fin 2018) : comme le « minimum vital » concernant les EVF. Tout ce qui est moins bien : est « à balancer à la corbeille », c’est d’ailleurs ce que j’annonce depuis des années. Relire : Votre viseur électronique est-il… « dépassé » ?

Troisième raison de craquer : les nouveaux fichiers « allégés » C-RAW  : qui me feront économiser beaucoup de place sur mes disque durs… Et me permettront de faire quelques économies sur mon budget stockage / sauvegarde. Si vous êtes vraiment un « vrai photographe » (et pas un geek, qui s’amuse la plupart du temps davantage avec les réglages de son 4K qu’à faire des photos), si vous shootez beaucoup comme moi : alors cet argument « d’économie » d’espace est vraiment fantastique et fondamental ! Un avantage concret et pratique, en faveur des utilisateurs de Canon EOS R… lire la suite !

000 - A LA UNE
46
Ce qui compte c’est l’objectif ! Pas l’appareil… (3/3)

J’ai toujours conseillé à mes élèves de dépenser plus d’argent, dans leurs objectifs, que dans leurs boîtiers… Par exemple s’offrir un 70-200 mm f/4 : voilà un bien meilleur investissement, que de dépenser la même somme dans un nouvel appareil.

Mieux vaut tard, que jamais : voici la suite de notre dossier : « Ce qui compte c’est l’objectif, pas l’appareil » dont vous retrouverez les deux premières parties : Ce qui compte c’est l’objectif partie 1 et  la partie 2. et la partie 4

Pensez à  un simple 50 mm f/1.4 pas trop cher : comme le vieux Canon EF 50 mm f/1.4 que l’on trouve pour environ 340 €. Ou même d’occasion : 300 € me semble un maximum à y investir. Même si il n’est pas le plus piqué du monde, comme l’ancien Sigma 50 mm f/1.4 EX DG HSM (à partir de 320 € d’occasion), je ne vous le recommanderais pas de mettre plus de 300 € dans ce modèle un peu encombrant en regard de ses performances…

Oui, un 50 mm f/1.4 : ça peut servir d’objectif à tout faire ! Ou moins cher encore : un 50 mm f/1.8 fera également l’affaire… L’objectif n°1 des ventes sur Amazon, est le Canon EF 50 mm f/1.8 STM qui est assez récent… On peut évidement hésiter avec un bon 35 mm : mais tout dépend en fait de la qualité du 35 mm que vous possédez… Depuis que j’ai acheté le EF 35 mm f/2 L IS USM (modèle de 2012 j’en parlais ici) : j’ai tendance à abandonner le 50 mm.

Et c’est le 35 mm (une focale que je n’aimais pas trop), qui finalement est devenue mon objectif à tout faire : si je ne dois en prendre qu’un seul (en laissant le EF 24-70 mm f/4 à la maison)… Toutefois, si Canon sortait un nouveau EF 50 mm f/1.4 stabilisé et compact, (dans la lignée des EF 24 mm f/2.8 IS dont je parlais ici et du 35 mm f/2 IS) : alors je ne dis pas, que je n’y reviendrais pas…

A une époque j’avais « coupé la poire en deux » en m’équipant du minuscule Pancake Canon EF 40 mm f/2.8. qui est une sorte de « long 35 mm »… Ou un « 50 mm large », si vous voyez ce que je veux dire… Mais il me manquait un peu d’ouverture et « d’effet bokeh ». Et aussi (dans une moindre mesure) : la stabilisation… En fait j’utilisais plus souvent ce 40 mm sur mon EOS 100D en APS-C, à la façon d’un petit télé (il se transformait en 64 mm).

Il faut être passé par le 50 mm quelques années dans sa vie de photographe. Un peu comme on étudie ses classiques, pour mieux les oublier… Lire la suite.

000 - A LA UNE
24
Hybrides Full Frame Canon, Nikon : Tamron est prêt

Lors d’une interview accordée à dPreview, le fabriquant d’objectifs compatibles Tamrom a annoncé qu’ils sont prêt à l’arrivée des hybrides Full Frame de Canon et Nikon, qu’ils supposent être proche. Ils expliquent :

« Canon and Nikon vont lancer des « hybrides sans miroirs full-frame », probablement dans un futur proche. Quand cela arrivera nous pourrons facilement faire des versions Canon et Nikon à partir de nos objectifs en monture native E. La même conception pourrait fonctionner pour diverses montures « sans miroirs »…

Les nouvelles semblent se précipiter (une par jour). Aujourd’hui, il semblerait que Canon ait déjà enregistré deux modèles de mirrorless full frame, d’après Nikoshita. Cela se précise… Et cela sera peut-être pour plus tôt que ce que l’on imaginait. Lire la suite…

000 - A LA UNE
75
Un viseur trop encombré : tout ce qu’on déteste !

Ahah ! regardez cette vidéo : il y a un truc que ce jeune photographe n’a pas compris : c’est que l’on ne peut pas composer des « images » en utilisant un écran « aussi encombré » avec tous ces pictogrammes !

Il y en a absolument partout et ça masque tout… C’est du grand n’importe quoi : c’est l’horreur, le cauchemar absolu ! C’est le prototype même du viseur que l’on déteste utiliser et je comprend même pas comment c’est possible d’enregistrer une vidéo « tuto » sans « nettoyer » un peu l’écran et le débarrasser de tout ce qui est (absolument) inutile. Heureusement : chez Sony comme chez les autres constructeurs : on peut personnaliser l’affichage de l’écran… Pour n’y faire apparaitre que le minimum vital…

A savoir, vitesse, ouverture et sensibilité ISO… Point barre ! Tout le reste est inutile donc nuisible : bien évidement ! C’est dit… Lire la suite…

000 - A LA UNE
21
Photos de paysages : pensez au téléobjectif

Une des grandes idées reçus en photo de paysage, c’est qu’elles devraient être prises systématiquement au grande angle. Ou a une focale précise : au 24 mm, au 35 ou au 50 mm). Non, il n’y a évidement pas de focale « spécifique » à la photo de paysage.

Personnellement je suis même assez fan des paysages photographiés au 70-200 mm. Le paysage au téléobjectif : c’est choisir une « portion » de ce que l’on voit… En gardant le meilleur et en éliminant le moins intéressant.

Ce que l’on fait d’ailleurs bien plus facilement avec un zoom télé, qu’avec un télé fixe, même si il est évidement toujours possible de recadrer dans une image initialement cadrée trop large (ou qui englobe des éléments gênants).

Mais le recadrage, c’est toujours moins bien, que le bon cadrage du premier coup. Même d’un point de vue philosophique… Petite remarque au passage : ne cadrez jamais « pile poil » toutefois ! Gardez plutôt 5% à 10 % de marge autour de la photo idéale. Vous serez bien content de bénéficier de cette petite marge de sécurité, pour un grand tirage, ou si vous devez redresser un peu l’horizon en post traitement. Les photographes expérimentés sont plus souvent embêtés par des photos cadrées trop serrées, que trop larges (contrairement aux débutants, qui cadrent souvent trop large).

J’ai donc fait une petite recherche parmis mes images de paysages préférées : sur toutes celles ayant une focale supérieure à 80 mm… Histoire de démontrer que le paysage aux longues focales : c’est aussi très intéressant ! J’ai commencé par créer une collection dynamique, affichant toutes les images dont la note est égale à 5 étoiles, dont la Focale était supérieure à 70 mm. Ce qui m’a donné 3.329 images (sur partant d’un total de 510.098 photos, c’est à dire toute ma photothèque). Lire la suite…

000 - A LA UNE
45
Classement BCN 2017 : Canon monte encore

Annonce du classement BCN camera 2017 : Canon monte, Sony et Nikon reculent… Fuji est encore absent et c’est Olympus qui logiquement reste n°1 des hybrides et je dirais que c’est mérité ! La traduction en Français par ici…

Tout ceci est très logique… Et cela nous rappel les résultat de l’an dernier : Classement des ventes de BCN Award 2016 : Canon domine (lisez ce long article passionnant)… On constate que Fuji est bien trop cher pour intéresser la masse des photographes. Lire la suite…

000 - A LA UNE
120
Témoignage : parti vers Fuji mais revenu vers Canon

Philippe, (un de nos lecteurs les plus anciens) travaillait en reflex Canon depuis des années… Puis un jour il a craqué pour adopter les Fuji X à capteur APS-C. Oui, mais voilà… Surprise : il vient de revendre tout son matériel Fuji.

Il nous explique pourquoi… Et vous pourrez en discuter avec Philippe qui répondra à vos questions en commentaires : « Et bien voilà une nouvelle qui risque de t’intéresser : je retourne chez Canon !!! En effet, après avoir passé ces 9 derniers mois avec un Fuji XT2 et divers Optiques Fuji, et de faire avec ce Matos un voyage en Asie en Avril/Mai, mon constat est mitigé = Verre à moitié vide, à moitié plein !…

Fuji à fait du beau Matériel et de belles Optiques, avec lesquels j’ai pu faire quelques belles images, mais, si le gain de Poids est évident dans le sac Photo, en revanche dans mes mains cela fût moins évident…

Je m’explique : Lorsque je prends des clichés avec mon Ex Fuji XT2 (j’ai déjà tout revendu), le fait que l’ensemble soit très léger devient un problème pour moi. En fait, j’ai constaté beaucoup plus de déchets qu’avec mon ancien Canon EOS 6D, plus de légèreté : donc plus de flous de Bouger ! De plus, si j’ai pu me faire facilement (et plus rapidement que ce que je pensais), au Viseur électronique, en revanche je ne me suis jamais fait à l’interface Fuji… Lire la suite…

000 - A LA UNE
31
Lightroom 7 / Lightroom CC 2017 en approche ?

Pendant qu’il ne se passe… rien du côté photo, on a tout le temps de discuter de la dynamique du Canon EOS 6D MkII (Canon EOS 6D MkII Sensor, Great color and ISO perf.). Un débat déjà ancien, dont décidément, on ne se lasse pas trop…

En attendant, on parle de l’arrivée prochaine de Lightroom 7 / Lightroom CC 2017… A mon avis, c’est du côté de Lightroom Mobile, Lightroom Web et des applications Cloud, que l’on devrait avoir les surprises les plus intéressantes. Ou mais quand ?

Profitons en pour rappeler qu’il est toujours « Possible d’acheter Lightroom 6 sans abonnement« . La grande question est : la prochaine version de Lightroom sera-t-elle toujours disponible sous forme de « licence classique », sans abonnement ? Moi j’espère que oui… Car pour beaucoup d’entre vous (qui ne savez pas utiliser Photoshop et qui pensez ne pas en avoir vraiment besoin) : cette formule « classique » reste financièrement la plus intéressante.  Qu’en pensez-vous ?

000 - A LA UNE
49
Canon EF 85 mm f/1,4 L IS USM : merveille accessible !

Voilà, donc un nouveau Canon EF 85 mm f/1,4 L IS USM (page Canon) ! Annoncé en même temps que trois objectifs Macro (1:2) à bascule et décentrement… Les rumeurs avaient raison !  Voilà qui devrait plaire aux professionnels…

Je suppose que Canon souhaite continuer à garder Nikon à bonne distance des studios de mode et de prise de vue culinaire, ou de nature morte… Nikon n’étant pas très riche en objectifs à bascule et décentrement (y étant venu sur le tard). Mais revenons au nouveau Canon EF 85 mm f/1,4. 

Le prix reste raisonnable : 1609 € seulement… Je redoutais beaucoup plus : en voilà une très bonne nouvelle : cela devrait faire vendre des tas de Canon EOS 6D MkII (plus que jamais on pourra mettre en avant l’atout « gamme optique » en faveur de Canon, après l’annonce de cette probable petite merveille à tarif aussi doux)… Rappelons le prix annoncé à 2299 € de AF-S Nikkor 105mm f/1.4E ED (qui pour ce tarif n’est pas stabilisé)… Mais ou va Nikon avec de tels tarifs ?

Ce qui compte le plus en photo (répétons-nous) : c’est le choix du bon objectif en fonction du sujet… Ce n’est pas le boîtier à coller derrière. La focale de 85 mm est un incontournable, pour ne pas dire : un indispensable ! Le 85 mm (disons jusqu’au 100 mm) en Full frame : c’est la focale la plus longue que vous puissiez utiliser tout en conservant « une perception de l’ambiance’. Au delà de 100 mm en effet : vous ne savez plus décerner dans quel environnement se situe le sujet…

Pourquoi le 85 mm est un « indispensable » ? Le 85 mm, c’est la focale qui garantie le maximum de bokeh, sans trop vous éloigner du modèle. C’est la focale la plus longue que vous puissiez utiliser tout en conservant une très grande ouverture (f/1.4) pour un prix raisonnable et un poids acceptable en reportage… Bref, la focale de 85 mm en Full Frame : a de tous temps, toujours été une sorte de « compromis idéal » : le chaînon manquant entre « focale standard » et « téléobjectif ». Voilà pourquoi tous les photographes sérieux possèdent un 85 mm à grande ouverture (ou un 100 mm)… Qu’y a-t-il dans mon sac photo ?

Un gros bébé de 960 gr : oui, pas de miracles, ce 85 mm reste massif… Mais 950 gr, ça reste plus léger que le Sigma récent (non stabilisé) qui pèse 1,199 kg et coûte environ 1249 € (relire : J’ai testé le Sigma 85mm F1.4 DG HSM Art : grandiose ! et aussi : Sigma 85 mm f/1.4 Art meilleur objectif au monde). Qui donne un score de Netteté « équivalent » à 47 Mpix chez DxO.

Le modèle de 85 mm que j’utilise toujours et que je conserve précieusement : c’est le précédent modèle de Sigma qui était déjà superbe et qui ne pèse lui, que  960 gr (non stabilisé lui aussi)… Ce qui est raisonnable en street photo (relire Sigma 85 mm f/1.4 et Canon EOS 5DsR : ça pique). Même si en « équivalent Netteté » il ne monte qu’à 33 Mpix sur le même EOS 5dsR, je vous garanti que ça arrache ! Lire la suite…

1 2 3 4 5 8