000 - A LA UNE
33 Olympus E-M1X : le Micro 4/3 s’égare-t-il ?

Les spécifications de l’impressionnant Olympus E-M1X ont fuité vous les trouverez ici… Impressionnant, bodybuildé et moche : à mon humble avis Olympus se trompe de guerre, ils devraient changer de stratégie et abandonner la course au plus sportif.

Car de toutes façons, les pro veulent du Full Frame et ne veulent pas de ces capteurs Micro 4/3 de « seulement » 20 Mpixels : Panasonic l’a bien compris… Donc leur Olympus E-M1X ne se vendra pas très bien (comme ses prédécesseurs Olympus « pro » je parle des boitiers « sportifs » d’Olympus)… Inutile de lister toutes les caractéristiques techniques : elles sont impressionnantes (lisible sur thenewcamera.com) et tout le monde s’en fout ! Car la vraie photo c’est en Full Frame… en 2019, plus encore qu’avant !

Olympus devrait plutôt tenter de concevoir des appareils originaux, très haut de gamme, très compacts et très bien conçus, avec des objectifs encore meilleurs, encore plus pratiques, tout en exploitant les atouts spécifiques au Micro 4/3.

Olympus devrait abandonner les appareils professionnels « sportifs » et se concentrer sur un genre d’appareils très compact mais très bien finis « tels que les autres constructeurs passés en Full Frame ou en APS-C ne pourront plus en construire.

Olympus devrait également améliorer et raffiner ses design, ses interfaces graphiques : faire les meilleurs « petits appareils » du monde. Quitte à les vendre très chers, presque autant que des Leica, mais faire mieux et plus « ouvert » que Leica. Lire la suite…

 

arrêtez le massacre !
000 - A LA UNE
87 Des objectifs plus légers pour nos hybrides Full Frame

En photo, ce qui compte, ce sont les objectifs… (on en avait parlé ici Ce qui compte c’est l’objectif). Mais attention : je ne pense pas forcément aux objectifs les plus performants, ni aux plus lourds… Mais plutôt aux objectifs les plus pratiques !

Ceux qui sont assez légers pour être « emmenés partout » et surtout ceux « que vous pouvez vous offrir ». Et voilà ou je veux en venir : à quoi cela nous avancerait de passer à des hybrides Full Frame plus légers, si les objectifs conçus pour eux sont plus « gros et lourds » que ceux de nos reflex actuels ?

Lorsqu’un utilisateur de reflex Full Frame prend en main les derniers Canon EOS R et Nikon Z6, il est forcément un peu déçus de ne pas gagner davantage de volume et de poids par rapport à son matériel reflex existant… La promesse du « passage à l’hybride » n’était-elle pas de nous proposer du matériel plus léger ?

Le cas du Canon EOS R et de son zoom RF 24-105 mm f/4 : La critique s’adresse surtout à Canon dont l’objectif du kit qui sera le plus vendu : le Canon RF 24-105 mm f/4 L IS USM aurait pu (aurait du) être plus léger et plus compact…

Même si il est un peu plus compact que l’actuel EF 24-105 mm f/4 L IS USM II : il reste toujours un peu trop gros à mon goût. Et c’est décevant, car on ne verra pas arriver une nouvelle version de ce 24-105 mm avant longtemps.

Et le prochain zoom polyvalent qui sera proposé par Canon : sera certainement un RF 24-70 mm f/2.8 professionnel, qui sera plus cher et ne sera certainement pas plus compact ! Tout juste pourrait-t-on espérer à moyenne échéance : un RF 24-70 mm f/4 L IS USM, qui serait une évolution de l’actuel EF 24-70 mm f/4 L IS USM pour reflex ?

Franchement par rapport à mon actuel Canon EOS 5DRs équipé du EF 24-70 mm f/4, je ne gagnerais rien en longueur à passer à un Canon EOS R… Décision remise au prochain modèle donc (faut d’un zoom assez compact) : peut-être gagnerais-je un capteur de 100 Pixels à cette occasion ? CF : camerasize.com :

Qu’en est-il du Nikon Z7 et de ces objectifs ? La marque a eu la très bonne idée de proposer immédiatement un premier zoom 24-70 mm f/4 très compact avec son Z6. Sage décision : sachant qu’ils avaient fait la grossière erreur de ne jamais proposer de 24-70 mm f/4 compact pour leur gamme de reflex, ce qui a mon avis, leur avait coûté pas mal de ventes (vu l’encombrement et le poids excessif de leur 24-120 mm f/4)…

Etrangement c’est désormais la situation inverse en hybride : c’est le petit 24-70 mm f/4 « compact » du Nikon Z6, qui semble manquer cruellement au Canon EOS R…  CF Camera Size

Qu’en est-il de la focale standard : le 35 mm ? Etudions le plus polyvalent des objectifs fixes maintenant : le 35 mm… Contrairement au paragraphe précédent : on est par contre un peu déçu de constater la « longueur » du Nikon 35 mm f/1.8, ci-dessous au centre…

De ce côté là, c’est le RF 35 mm f/1.8 conçu pour le Canon EOS R qui semble plus séduisant… Et ressemble beaucoup à son ancêtre pour reflex : le Canon EF 35 mm f/2 L IS USM (qui reste l’un de mes 2 ou 3 objectifs préférés justement grâce à sa petite taille, avec le Sigma 24 mm f/1.4 Art et avec le Canon EF 70-200 mm f/4 L IS USM)… Lire la suite…

 

Less... is more !
APN : Canon
27 Voyage : matos pas cher en cas de perte de votre reflex

Imaginez cette situation désolante : vous vous êtes offert un super voyage de trois semaines à l’autre bout du monde… Mais à peine arrivée : on vous dérobe votre sac photo en sortant de l’aéroport. Ou encore : panne irréparable de votre reflex.

Mais avec un peu de chance, vous vous trouvez dans un pays ou le matériel photo n’est pas cher : à Hong Kong par exemple (ici pas de taxes, pas de gilets jaunes)… La location ? N’y pensez pas trop : ça reste finalement assez cher et c’est plus compliqué…

La meilleurs solution est encore de racheter un « petit appareil photo de secours« , que vous utiliserez le temps du voyage et revendrez sur Leboncoin.fr, dès votre retour. Du matériel pas cher, léger et efficace… Mais surtout du matériel facile à revendre en France ! Tout ça, ressemble à un petit reflex Canon, pardi…

Alors je sais que l’on trouve aussi de bonnes affaires en Nikon. par exemple le Nikon D750 qui est un excellent choix. Mais je n’ai jamais crée de liste des objectifs fixes, peu coûteux. Il en existe (mais un peu moins qu’en Canon) toutefois : il en existe suffisamment… Ceci dit : le marché d’occasion du reflex Nikon me semble peut-être moins intéressant (pour les vendeurs) qu’en Canon. A vérifier… Alors, voici ma sélection de matériel « de secours » : à acheter en urgence à l’étranger en cas de pépin.

Ricoh – GR II : 556 € https://amzn.to/2SN9sXR

Canon Powershot G7 X Mark II : 598 € – https://amzn.to/2RllBqk

Canon – Powershot G5 X : 599 € – https://amzn.to/2QDKEQ0

Canon EOS 6D MkII + EF 24-105 mm : 2.100 € https://amzn.to/2RDaNTH

Canon EOS 6D MkII (nu) : 1.506 € – https://amzn.to/2Rj4TYG

Canon EOS 6D (nu) : 1.018 € https://amzn.to/2D2c0fj

Canon EF 35 mm f/2.0 IS USM : 499 € – https://amzn.to/2RixxJb

Canon EF 28 mm f/2,8 IS USM : 475 € – https://amzn.to/2RGy9I7

Canon EF 24 mm f/2,8 IS USM : 445 €  https://amzn.to/2Cehsd4

Canon EOS M50 + EF-M 15-45 mm : 598 € – https://amzn.to/2RnUF9m

Canon EOS 200D (nu) : 482 € –  https://amzn.to/2C8k5xc

Canon EOS 800D (nu) : 699 € – https://amzn.to/2RlVu2k

Canon EF-S 24 mm F/2,8 STM (équiv. 38 mm) : 161 € – https://amzn.to/2CgHMDs

Histoire de pouvoir tout de même « sauver les meubles », ne pas gâcher votre voyage : et faire tout de même de bonnes photos ! N’oubliez pas de relire ceci : Ce qui compte c’est l’objectif… Pensez « objectif » surtout : la qualité du boitier est presque accessoire. Lire la suite…

 

Pas de panique !
000 - A LA UNE
42 Test : Capture One 12, le vétéran se défend bien

Je n’avais pas eu l’occasion de mettre à jour mon logiciel Capture One depuis plus d’un an. Il était donc urgent que je me replonge dans Capture One 12 (sorti en novembre 2018), pour évaluer les progrès réalisés. Et le comparer à Lightroom Classic CC 8.1

Mais aussi le comparer aux quelques alternatives nouvelles, dont nous avons parlé récemment : relire notre point de situation : Existe-t-il de vraies alternatives à Lightroom ?… Comme le très étonnant ON1 Photo Raw 2019 (relire notre test), que je considère comme une authentique alternative à Lightroom. Mais aussi le plus modeste (mais étonnant lui aussi) Skylum Luminar 3 avec Bibliothèque (lire notre test). Ou encore le moins connu : Alien Skin Exposure X4 (relire notre test). Mais aussi le « vétéran » DxO PhotoLab 2 (relire notre test), qui a gagné un timide « Explorateur de fichiers » très récemment.

Bien entendu, Capture One 12 et Lightroom Classic CC sont les logiciels de traitement les plus réputés et complets. Capture One 12 est aussi le plus cher : au minimum 349 € sans abonnement. Ou alors sur abonnement : à 18,30 € / mois.

Toutefois signalons que contrairement à Lightroom : Capture One reste disponible en licence classique (sans abonnement)… Ce que beaucoup de photographes apprécient. Même si l’investissement initial de 349 € est conséquent…

Et correspond à 29 mois de location de Lightroom Classic CC (accompagné de Photoshop et de l’offre Cloud Lightroom CC et Portfolio). Quasiment deux ans et demie d’abonnement, période au cours de laquelle Lightroom bénéficie d’amélioration très régulières : tous les 2 ou 3 mois (c’est l’intérêt d’un système sur abonnement (CF : la liste des updates de début 2018 et de fin 2018).

N’oubliez pas que pour bénéficier des mêmes mises à jour (plus espacées) sur Capture One sans abonnement : vous devrez régulièrement acheter des mises à jour (qu’il ne faut pas oublier de comptabiliser dans le prix de la licence classique)… Mais le principe de l’abonnement est un autre débat !

Avant de rentrer de le vif du sujet, j’en profite pour vous inviter à relire : Lightroom Classic CC ou LR CC quelle formule choisir ? Et surtout le test de Excire : le plug-in qui dope la recherche dans Lightroom un article qui en dit long sur le potentiel du système de « plug-in » de Lightroom. Enfin, cliquez ici pour lire nos quelques articles à propos de Capture One.

Importation du catalogue Lightroom…  Commençons par évoquer ce que j’aime bien dans Capture One, nous verrons ensuite ce qui me gène, ou me déplait… Je préfère prendre les choses dans cet ordre là, afin que tout le monde lise jusqu’au bout et que éventuellement l’on ne m’accuse pas d’être « partial ».

J’ai juste l’habitude de donner mon avis de façon très explicite « sans prendre de gants »… Car mon site ne dépend pas de l’humeur des « annonceurs », ce qui est souvent le cas de sites d’information high tech… Ce qui modère obligatoirement leur ligne éditoriale (ça je vous le garantis).

Ultime remarque préalable (qui n’est pas un petit détail) : vous trouverez ici la liste des formats RAW supportés qui est disponible. On remarque les dernier Nikon Z6 et Z7, ainsi que le Canon EOS R… Bien joué. Souvent Lightroom est plus rapide que Capture One, mais ce dernier s’en sort tout de même très bien.

Au lancement de Capture One 12, vous aurez le choix entre deux mode de travail : le « Mode Session ». Ou le « Mode Catalogueur » : que je préfère utiliser bien évidement et que je vous recommande… L’éditeur a trouvé là une façon élégante d’échapper au paradoxe du « logiciel catalogueur »…

Car un « catalogueur » est indispensable pour les utilisateurs avancés désirant garder la trace des disque externes de stockage (par exemple). Mais un tel « catalogueur » est aussi plus « intimidant » pour les débutants. Ce sera à vous de voir, mais je ne parlerais dans cet article que du « Mode catalogueur ».

Point très intéressant pour les utilisateurs de Lightroom : un Plug-in d’importation des catalogues Lightroom est proposé par Capture One… Sont pris en charge : les Collections, les mot-clés et les Métadonnées, ainsi que quelques paramètres de Développement : comme le Recadrage, la Balance des blancs, la Saturation (il est précisé : couleurs et exposition sont approximatives)…

Cela marche plutôt bien concernant la partie Bibliothèque. Mais ce n’est pas toujours convainquant pour les Développement, toutefois ce n’est pas trop grave. Disons, que « c’est déjà ça » et cela vous fera gagner pas mal de temps… Il est vrai que ON1 Photo RAW est bien plus ambitieux concernant l’importation des catalogues Lightroom. Mais je ne saurais dire à quel point cela fera la différence en pratique, il faudrait quelque. semaines de tests intenses pour s’en rendre compte : ON1 Photo Raw 2019 (relire notre test).

Certaines choses originales que j’apprécie dans l’Interface : immédiatement j’ai trouvé plutôt agréable la possibilité d’afficher une « marge » de taille réglable (dans les préférences) autour de la photo, afin de mieux l’isoler de l’interface… C’est un petit détail, qui aide à mieux « voir » ses images. Toutefois, quel dommage de n’avoir pas pensé à nous permettre de régler aussi la luminosité de cette marge.  Du noir, au blanc…

Car pour le reste il faudra se contenter de ce « sempiternel gris anthracite » qui a envahi tous les logiciels photos. Que c’est énervant ça ! Lire la suite…

 

Toujours une référence... mais à quel prix !
000 - A LA UNE
13 Excire : le plug-in qui dope la recherche dans Lightroom

Le Plug-in Excire de reconnaissance de formes est encore loin de remplacer la création manuelle de mot-clés : pas encore assez malin pour ça. Mais il est déjà assez futé pour compléter et enrichir automatiquement vos mot-clés. C’est génial !

C’est une bonne nouvelle que l’arrivée de ce Plug-in Excire désormais en Français, qui produit des mot-clés… en Français ! Cela me donne une excellente occasion de reparler des mot-clés hiérarchique de Lightroom (il y avait longtemps) : un système génial et inégalé, dont je suis devenu (un peu) un spécialiste…

… notamment aux dires des quelques photographes professionnels, sociétés ou institutions qui font régulièrement appel à mes connaissances pour optimiser leurs catalogues Lightroom et leurs thésaurus de mot-clés : ainsi en 2018 je suis intervenu auprès de Yan Arthus Bertrand, Patrick Robert, l’Opéra de Paris, Décathlon et quelques autres. Si vous arrivez sur cette page : c’est que vous avez peut-être besoin d’aide ou de conseils à propos des mot-clés ? Vous êtes bien tombés : contactez-moi

Certains de mes clients, possèdent des catalogues Lightroom dépassant le million d’images : ce qui veut dire, plusieurs milliers de mot-clés à gérer… Ce qui serait totalement impossible sans l’aide des mot-clés hiérarchiques. J’espère donc que le présent article, vous donnera un peu envie de vous replonger dans vos mot-clés, ou même vous donnera l’idée de venir suivre une Formation Lightroom avec moi, au cours de laquelle je vous formerais à l’utilisation optimale de ces fameux mot-clés (entre autres)…

N’oubliez pas (toujours à propos de mot-clés), de relire cet article récent (qui m’avait demandé un peu de travail) et qui vous sera éventuellement précieux : Thésaurus Lightroom Régions et Communes Françaises. Vous y trouverez une démonstration de la puissance des mot-clés hiérarchiques de Lightroom.

Alors, qu’est-ce que Excire précisément ? Excire est un plug-in pour Lightroom payant (mais pas trop cher vu le travail qui est fait), qui utilise l’intelligence artificielle pour « lire » vos photos pour y reconnaitre des formes, des visages, des couleurs. Ce qui lui permet d’appliquer automatiquement des mot-clés aux photos.

Une version d’essai est proposée ici : Excire Search Pro Trialversion qui vous permettra de bénéficier de toutes les fonction de Excire Search et Excire Search Pro gratuitement pendant 30 jours… N’hésitez pas à faire un essai sur un petit groupe de photos. Si vous êtes convaincu : il existe deux versions payantes :

La version de base Excire Search Mac et PC ne coute que 39 €. Elle est 100% fonctionnelle, mais ne permet de pas d’importer les mot-clés générés et utilisés par le logiciel, dans votre « Liste de mot-clés » personnelle de Lightroom (en vue par exemple, de les modifier à votre guise, ou de les exporter).

Ensuite : la version « Excire Search Pro Mac et PC » coute 99 € (79 € en promotion jusqu’a fin janvier) … Celle-ci permet d’intégrer les mot-clés crées par Excire, dans la liste des mot-clés de Lightroom. Ce qui fait toute la différence et « boost » le potentiel du plug-in, nous y reviendront plus bas… A noter qu’il  reste possible d’upgrader plus tard : depuis Excire Search de base vers Excire Search Pro pour 40 €.

>>> Lire la suite…

 

on va creuser ça...
000 - A LA UNE
94 Existe-t-il de vraies alternatives à Lightroom ?

Depuis des années, je suis entouré de nombreux photographes : des professionnels qui utilisent Lightroom, Capture One, ou DxO. Mais aussi beaucoup d’amateurs qui n’entendent pas investir autant d’argent dans leurs logiciels que des « pro ».

Personnellement, je ne pourrais pas me passer des qualités de catalogage du vétéran Lightroom Classic CC (que j’utilise depuis 12 ans et que j’enseigne depuis 12 ans également)… Et aussi de petit nouveau Lightroom CC, qui est si pratique pour partager son travail avec mes clients, mes élèves ou mes amis. Relire en passant : Lightroom Classic CC ou LR CC quelle formule choisir ?

Pour autant, je suis pleinement conscient qu’il existe une forte demande pour des alternatives moins coûteuses que Lightroom, qui ne reposent pas sur le principe de l’abonnement. Un principe qui personnellement ne me gène pas : je paye bien un abonnement pour mon téléphone, pour Internet, pour l’eau, le gaz et l’électricité… Mais je respecte le point de vue de ceux qui ne veulent pas en entendre parler… C’est comme ça… Et ça ne se discute pas.

C’est pour cela que je me suis lancé dans une série de tests approfondis, afin de trouver une (ou plusieurs) alternatives possibles à Lightroom : qui soient moins couteuses et « sans abonnement ». Je vous engage donc à profiter des vacances pour lire mes trois tests de ces trois alternatives à Lightroom :

Lire le test de Capture One 12

Lire le test de : ON1 Photo RAW 2019

Lire le test de : Skylum Luminar 3

Lire le test de : Alien Skin Exposure X4.

Je fais en ce moment le tour de leurs forces et de leurs faiblesses… Les trois sont installés sur mes deux Mac et je passe de l’un à l’autre sans arrêt, afin de saisir toutes les nuances et les grosses différences qui les sépare. Et qui les sépare de Lightroom surtout… Certains sont capables (comme Lightroom et Capture One), de cataloguer des disques externes, d’autres non… Certains sont riches d’énormément de fonctionnalisées (certaines absentes de Lightroom), d’autres sont beaucoup plus simples.

Certains sont faciles, ou plus difficiles… Tout cela est assez compliqué : trouver un vainqueur est difficile et nous ramène 11 ou 12 ans en arrière. A l’époque ou tout le monde hésitait entre Lightroom, Aperture et View Media Pro. La même démarche rationnelle m’avait amené à faire le bon choix, et à écarter Aperture (qui présentait certaines défaillances « structurelles » et « logiques »)… J’attend vos avis et commentaires ici même, lorsqu’il s’agira de comparer ces trois offres (et d’autres peut-être). Lire la suite…

 

... ça va chauffer !
LOGICIEL : Exposure X
6 Alien Skin Exposure X4 : un bon explorateur de fichiers

Après quelque logiciels testés précédemment (Lightroom Classic CC bien évidement, puis le nouveau DxO Photo Lab 2, puis Skylum Luminar 3, puis ON1 Photo RAW voici une prise en main complète du récent Alien Skin Exposure X4

Comme d’habitude, notre « benchmark » restera celui que je considère être le meilleur catalogueur de photos actuel… Et que je continue à utiliser comme outil principal (comment pourrais-je m’en passer ?), c’est à dire :  Lightroom Classic CC 8.1 (lire tous nos articles). Ne soyez donc pas surpris de le voir apparaître toutes les 10 lignes, pour le comparer à d’autres…

Reste que, en 2018 beaucoup de photographes amateurs (et même quelques professionnels qui peinent à boucler les fins de mois), n’ont plus les moyens (ou ne désirent plus), payer un abonnement mensuel pour utiliser un logiciel de photo comme Lightroom (qui vous coutera 11,99 € par mois).

Il se crée donc un nouveau marché extrêmement vivant, de logiciels de catalogage (ou d’explorateurs de fichiers) : peu coûteux mais relativement ambitieux, dont j’ai commencé à faire le tour… Jusqu’à présent, celui qui m’a vraiment convaincu n’est malheureusement disponible qu’en Anglais : il s’agit de ON1 Photo RAW 2019 (pour lequel je vous proposerais des formations en 2019).

Alors c’est parti pour la découverte de Alien Skin Exposure X4, qui n’existe lui aussi qu’en Anglais actuellement… (et que jusqu’à présent, je n’avais jamais essayé).

Installation et prise en main facile :  vous n’aurez pas de difficultés à rentrer dans le logiciel, il fonctionne comme beaucoup d’autre : un double-clique pour agrandir les photos depuis la grille. Pas de Module Développement ici, il suffit d’ouvrir le panneau de droite et les outils sont immédiatement disponibles.

Pour visualiser un dossier, cliquez simplement sur « Add a Bookmark » (le petit signe + en haut de la colonne de gauche), sélectionnez le dossier en question et il restera « Référencé ». Facile… Il n’y a pas de dialogue d’importation, à proprement parler. Et pas de catalogue…

D’autant plus facile, que Exposure X4 est capable de ne pas perdre le chemin vers un dossier, qui aurait été renommé depuis le Finder. Y compris si vous aviez renommé le dossier pendant que Exposure X4 était « quitté » (n’était pas lancé)… Au prochain lancement, Exposure X4 se re-connectera à votre dossier et « verra » son nouveau nom. Très bien vu… Cela nous rappel  Skylum Luminar 3, qui est capable de cela aussi.

Importation d’une partie du contenu de Lightroom :  Lors de son installation, Exposure X4 installe même un plug-in dans Lightroom (image ci-dessous). Ce qui lui permet (si vous le souhaitez) d’exporter le contenu de son catalogue vers Exposure X4.

Mais pas question ici de récupérer les paramètres de Développements (ce que seul sait réaliser ON1 Photo RAW 2019 pour le moment). Seuls sont récupérés les images avec leurs annotations, les collections, ensembles de Collections et Collections dynamiques. C’est déjà pas si mal me direz-vous…

On peut constater que les meta données et Mot-clés sont bien récupérés. On ne peut pas dire que l’affichage soit très élégant. Mais contrairement à d’autres logiciels : les Mot-clés hiérarchiques de Lightroom sont bien récupérés. Bravo !

Donc, si vous désirez vous passer de l’abonnement à Lightroom, cette fonction d’importation sera bienvenue. Cet Exposure X4, fait donc partie des « options » à considérer…

Interface familière, mais perfectible :  Une fois dans l’Explorateur de fichier, beaucoup de choses sont similaires à Lightroom et vous retrouverez quelques raccourcis claviers identiques (mais pas tous).

Par exemple Cmd f, ne lance pas un outil de recherche (comme on pourrait s’y attendre) : mais passera la fenêtre de l’application en plein écran… C’est un peu idiot tout de même, car Cmd f lance le moteur de recherche dans 80% des logiciels… Et ici pas possible de personnaliser ses raccourcis malheureusement (ce que l’on peut faire dans Capture One et quelques autres).

On est par contre bien content de retrouver le raccourci « tabulation » : qui permet d’écarter puis d’afficher les panneaux latéraux (images 1 et 2)… On retrouve aussi le Mode Solo (via un clic droit), qui est bien agréable pour replier automatiquement les Onglets des panneaux latéraux. Une fenêtre pour « écran secondaire » est même proposée. Elle est très basique mais appréciable. Lire la suite…

 

Une bonne base de départ...
000 - A LA UNE
19 Mises à jour automatiques du « Lightroom gratuit »

Souvenez-vous de mon article : Lightroom Classic CC gratuit à la fin de l’abonnement ! Ou j’expliquais que si vous cessez de payer l’abonnement à Lightroom Classic CC, ce dernier restera fonctionnel indéfiniment… 100% gratuitement…

Oui : 100% gratuitement, dans une configuration légèrement réduite : seuls les Modules Développement et Cartes sont désactivés… Ce qui vous laisse à disposition gratuitement le plus puissant catalogueur d’images actuellement sur le marché. Récemment un de nos lecteurs posait la question des « Mises à jour » éventuelles de cette version « Gratuite ».

Sa question précisément : était de savoir si le logiciel pourrait continuer à « Importer » les fichiers RAW des derniers boitiers sortis récemment (ce qui implique une mise à. jour du « Moteur de développement », afin de au minimum visualiser les vignettes en grille et créer les aperçus 100% des RAW, pour les cataloguer et les visualiser à 100%).

Je viens d’avoir l’occasion de le vérifier sur un ordinateur pour lequel j’avais créer un compte « test » et installé la version d’essai de Lightroom Classic CC 7.0, en décembre 2017 (déjà mise à jour un peu plus tard en 7.3). Et bien je vous confirme que un an plus tard ; la mise à jour vers la version 8.1 de Lightroom Classic CC a bien été proposée. On peut même activer sa mise à jour Automatique (ce que je ne préfère pas activer) :

Lire la suite…

 

Pourquoi s'en priver ?
1 2 3 4 5 474