Résultats : Canon EOS 5D MkIV (62)

000 - A LA UNE
243
Mes 10 bonnes raisons de craquer pour le Canon EOS R

Bon, ça y est : je sais que tôt ou tard… je vais craquer pour un Canon EOS R ! Et peut-être un ou deux objectifs RF… Je ne vais pas vous refaire ici la liste complète de toutes les fonctionnalité. Mais plutôt vous parler de celle qui m’ont convaincues !

De tas de commentateurs qui ne font pas « beaucoup » de photos (ou qui en font de vraiment moches) vous expliqueront très facilement de tout ce qui ne « va pas » sur ce boîtier… Exactement comme ils l’ont déjà fait pour l’EOS 6D MkII, qui est pourtant un des meilleurs choix actuels pour faire de bonnes photos sans se ruiner… Parler des défauts des boitiers plutôt que bien les utiliser : c’est le truc de pas mal de geeks. Croyez-les eux, ou croyez quelqu’un qui fait des photos !

Par exemple ils souligneront le fait que ce premier EOS R : ne filme pas en 4K natif… Mais souffre d’un « crop » de x1,7. Et cela : vous vous doutez que je m’en fiche complètement pour la photo (et je fais de la photo moi, pas de la vidéo)… Et que tous ceux qui font de la photo s’en foutent royalement eux aussi du 4K : revenons sur terre… Un conseil : si vous voulez filmer en 4K (vraiment) : alors achetez un caméscope c’est pas cher et il n’y a pas mieux. Mais revenons à ce qui nous intéresse ici : à savoir la photo…

Première raison de craquer : un prix qui reste raisonnable : on se doute bien qu’il y aura « bientôt » des hybrides EOS R plus cher… Et plus performants aussi (pour la vitesse en rafale notamment) qui sortiront en 2019. Ou 2020… Mais à ce prix là (2 499 € nu, je ne m’étais pas trop trompé finalement) : l’EOS R sera parfait pour me servir de second boitier… Complémentaire à mon reflex EOS 5DsR (je ne me passerais pas d’un viseur optique).

Et à 3500 € avec un RF 24-105 mm f/4 : il se situe entre les deux Nikon Z6 et Z7. Une bonne stratégie commerciale probablement… Notamment pour qui achète un premier boitier Full Frame. Qu’on se le dise : l’EOS R est un produit un peu plus haut de gamme que l’EOS 6D MkII. Mais moins professionnel que l’EOS 5D MkIV. Donc, idéal pour moi…

Seconde raison de craquer : son viseur électronique 3,69 Mpix, qui a l’air pas trop mal : Jusqu’à présent, tout les EVF sortis précédemment, étaient bien trop mauvais à mon goût… Mais Nikon et Canon ont bien compris, que les photographes utilisateurs de reflex, ne se laisseraient pas convaincre par un viseur médiocre.

Considérons donc ce nouveau niveau d’exigence de 3,69 Mpix (fin 2018) : comme le « minimum vital » concernant les EVF. Tout ce qui est moins bien : est « à balancer à la corbeille », c’est d’ailleurs ce que j’annonce depuis des années. Relire : Votre viseur électronique est-il… « dépassé » ?

Troisième raison de craquer : les nouveaux fichiers « allégés » C-RAW  : qui me feront économiser beaucoup de place sur mes disque durs… Et me permettront de faire quelques économies sur mon budget stockage / sauvegarde. Si vous êtes vraiment un « vrai photographe » (et pas un geek, qui s’amuse la plupart du temps davantage avec les réglages de son 4K qu’à faire des photos), si vous shootez beaucoup comme moi : alors cet argument « d’économie » d’espace est vraiment fantastique et fondamental ! Un avantage concret et pratique, en faveur des utilisateurs de Canon EOS R… lire la suite !

APN : Canon
64
Colorimétrie : Canon est toujours la référence

Pour moi, ça ne fait aucuns doute : Canon conserve toujours un avantage évident (en gros 10 ans d’avance) en terme de colorimétrie (notamment pour les rouges, les oranges et les tons chairs)… Et je ne suis pas le seul à la penser.

Mon test terrain récent du Canon G1X MkIII m’a encore confirmé de l’étonnante « régularité » du rendu coloré d’une génération d’appareil à l’autre depuis des années. Et même d’une gamme à l’autre… Un exemple de plus ici : c’est Dustin Abbott qui compare très honnêtement le Canon EOS 5D MkIV au Sony A7RIII (que je n’ai pas encore pu essayer)… Et trouve à ce dernier ce petit côté « jaunasse » que l’on a déjà vu auparavant sur des portraits réalisés au Sony (et qui rappelle vaguement les RAW Nikon)… Lire la suite.

000 - A LA UNE
131
Pourquoi le Canon EOS 6D MarkII me plait beaucoup !

Le Canon EOS 6D MkII vient d’être révélé et ressemble exactement à ce à qui avait été révélé : ses caractéristiques ne seront donc pas une grande surprise pour nos lecteurs fidèles. En ce qui me concerne, je suis très satisfait de cette annonce.

Il faut dire que son prédécesseur fut l’un des boîtiers les plus agréables que j’ai jamais eu le plaisir d’utiliser en voyage, je n’ai utilisé quasiment que lui entre 2012 et 2015 (relire mon Test Terrain du Canon EOS 6D au Japon)… après avoir revendu mon Canon EOS 5D MkIII (dont je n’avais pas vraiment besoin, mais qui était sorti avant l’EOS 6D)…

Certes, depuis aout 2015 : le Canon EOS 5DsR (que j’ai adopté pour partir au Kenya en été 2015) s’est avéré plus performants le terrain à tous les ponts de vue que le Canon EOS 6D (relire mon test terrain du Canon EOS 5Ds R au Kenya)… Mais le prix a payer pour cela, fut assez élevé : le poids et l’encombrement de mon reflex principal ont sensiblement augmenté lors de ce « passage de relais ».

Et pour tout vous dire, depuis aout 2015 : mon « petit » Canon EOS 6D m’a beaucoup manqué… Sa simplicité légendaire, sa fiabilité exemplaire, sa sobriété remarquable et son GPS intégré : tout cela était un vrai bonheur. On peut même signaler la taille raisonnable de ses fichiers RAW de seulement 20 Mix, qui pèsent beaucoup moins lourd que les 50 Mpix dont je profite actuellement (même si les aperçus dynamiques de Lightroom permettent d’amortir le choc en ce qui concerne la fluidité en Développement)…

Oui, j’avais adoré utiliser mon « petit » EOS 6D première version, durant ces trois ans… Et le pilote d’ULM au Kenya, qui ma l’a racheté pour l’utiliser en survolant la brousse, en est toujours très content je crois. D’autant que le GPS lui est spécialement utile…

Avec l’EOS 6D Mark II annoncé en ce 29 juin, Canon propose une évolution raisonnable et logique : à environ 2109 € le boîtier nu, ce nouveau modèle sera probablement un best seller. Un « sésame », qui permettra à beaucoup d’amateur de passer à la photo Full Frame… C’est à dire : à la « vraie photo ». Et je sais que lorsque j’écris « vraie photo » : certains s’énervent et se sentent même « mis en cause »…

Mais vous pourrez argumenter tant que vous voudrez : on ne fait pas les mêmes photos en Full Frame qu’en APS-C… Ce n’est pas pour rien que presque tous les pro travaillent (quasiment exclusivement) en format Full Frame (appelez-le plein format, ou 35 mm, si vous préférez)… Et parfois aussi en APS-C (un peu). Mais c’est seulement « en complément » de leur Full Frame. Moi aussi, je ne me passerais jamais d’un second boîtier en APS-C (je l’ai souvent écrit ici) : mais en tant que « second boîtier ».

Pour moi, l’idée que APS-C et Full Frame se vaudraient, est un « mythe », tout simplement ! Un mythe, fabriqué par des constructeurs qui aimeraient bien vous le faire croire, ceci pour l’unique raison qu’ils sont incapables de livrer pour un cout de fabrication (et de vente) raisonnable : une alternative commercialement viable, à ce que seuls savent faire Canon et Nikon jusqu’à présent… (et aussi un peu Sony, Leica et Pentax, mais dans une moindre mesure).

Pour le moment : proposer un Full Frame du calibre de l’EOS 6D MarkII à 2105 €, accompagné d’une telle gamme optique (comportant de nombreuses optiques financièrement très accessibles qui restent très performantes, en dessous de 200 €) : et bien seuls Canon et Nikon en sont capables… C’est dommage, mais c’est une réalité incontournable.

Pentax et Sony n’en sont peut-être pas si loin… Mais on ne pourra sérieusement comparer leurs offres, que le jour ou leurs gammes optiques : seront équivalentes à celles de Canon et Nikon (et financièrement tout autant accessibles). Mais objectivement, autant Sony que Pentax en sont encore loin : tant en terme de rapport qualité prix, que de diversité des objectifs disponibles…

Si vous êtes conscient de cela et si vous pensez comme moi, que ce sont les objectifs qui « contribuent » le plus à votre réussite : alors cet EOS 6D Mark II est probablement l’un des meilleurs reflex, de 2017… que vous puissiez placer derrière les objectifs que vous aurez choisi !

Rappelez-vous qu’il faut d’abord choisir « ses objectifs » en fonction de votre style ou de vos ambitions photographiques (chez Canon, Nikon, Sigma, ou qui vous voulez)… Puis ensuite : trouver le boîtier adapté, qu’il suffira de placer derrière… On ne choisi pas un reflex d’abord, devant lequel on placera « n’importe quel objectif ». Car les boitiers passent (de plus en plus vite), mais les objectifs restent : 10 ou 15 ans au moins…

Mais laissons cela et passons à l’analyse de cet EOS 6D Mark II… Je vais d’abord vous expliquer ce que je trouve génial (en début d’article) et pourquoi je ne vois pas beaucoup de raisons de « dépenser plus » !

Et plus bas, je décrirais quelques « réserves » et critiques quoi peut lui faire… Donc, si vous êtes su genre pressé et « râleur » (à voir toujours le verre à moitié vide) : alors descendez directement en bas de l’article… Et n’oubliez pas de laisser vos commentaires en bas de l’article. Lire la suite…

000 - A LA UNE
54
Fuite : le Canon EOS 6D Mark II en photo

Alors, ça y est : les spécifications présumée du Canon EOS 6D Mark II tant attendu, viennent de fuiter chez Nokishita. Comme on le craignait un peu, l’écran est articulé latéralement, comme sur l’EOS 80D et les autres reflex Canon  équipés d’un écran orientable. Marché de la vidéo oblige.

Et il est bien dommage aussi, que la géniale petite gâchette arrière de l’EOPS 7D MkII et de l’EOS 5D MkIV, servant au changement de types de groupes de collimateurs AF… semble absente. Mais pourquoi diable ! Pour le reste c’est rassurant, le GPS est bien là : c’était le truc à ne surtout pas enlever. Lire la suite…

000 - A LA UNE
22
Canon EOS 6D Mark II et EOS 150D, ça se précise !

Le site Japonais Nokishita a publié une liste de produits Canon, qui auraient étés déposés aux autorités de certifications. Parmi ces appareils se trouveraient le Canon EOS 6D Mark II, le Canon EOS 150D et le remplaçant de l’EOS M10.

Le Canon EOS 6D Mark II serait le matricule « DS126631 », équipé d’un écran orientable (probablement sur le côté)… Il serait équipé du bluetooth et WIFI. On ne voit pas le GPS dans les caractéristiques, on croise les doigts… Espérons que Canon, ne l’ai pas supprimé pour protéger le Canon EOS 5D MkIV Lire la suite…

000 - A LA UNE
58
Lequel choisir : Canon EOS 5D Mark IV et Canon EOS 5Ds ?

La vraie photo, c’est au Full Frame… Allez, je plaisaante ! J’exagère : pour réveiller deux ou trois de nos lecteurs qui sont assez sensible à cette thématique ;-) Mais je ne plaisante qu’à moitié, comme vous le savez je suis fan inconditionnel du 24 x 36.

Aujourd’hui, je réponds à un de nos lecteurs qui désire « passer au Full Frame »… Et qui hésite entre le Canon EOS 5D Mark IV à 3.740 € … et le le Canon EOS 5DS que l’on trouve à 2.799€  (ou éventuellement à l’EOS 5Ds R). Voici sa question :

« Bonjour Monsieur Vibert, Je suis un lecteur assidu de votre blog Photo et Mac (y compris l’ancienne version)…. Entre un Canon Canon EOS 5D Mark IV et le 5DS R lequel choisir… ?

Sachant que je n’utilise absolument pas la vidéo. Je pensais plutôt me diriger vers le 5D Mark IV car je ne pense pas avoir besoin d’un capteur de 50 Mix, mais vous soulignez souvent qu’on y prend goût et en plus qui peut le plus peut le moins (options de sélection de taille RAW)…

L’ajustement de mise au point du 5D Mark IV semble malheureusement n’être qu’un argument théorique (dans cette version ci du moins)… Alors peut-être est-ce que je passe à côté de certains éléments …? Mais lorsque je vois le prix du Canon EOS 5D Mark IV à 3.740 € … versus 2.799€ pour le Canon EOS 5DS : je me pose vraiment quelques questions… (NDLR : en gros il y a 1000 € de différence. Comme il existait 1000 € de différence entre l’EOS 6D et l’EOS 5D MkIII en 2012, ou 2013).

Le Canon EOS 5D Mark IV a t-il un réel intérêt (rapidité de l’AF?)…. ou d’autres éléments par rapport à l’EOS 5Ds ou l’EOS 5DsR ? Merci beaucoup ! Belle journée à vous. Olivier »


Avant de lui répondre, je vous recommande de visiter ces quelques pages indispensables… D’abord relisez mes articles concernant le Canon EOS 5D Mark IV que l’on trouve à 3.740 € (lien amazon.fr pour nous soutenir) et qui est le plus récent :

Les caractéristiques du Canon EOS 5D MkIV dévoilées !

Disponible : manuel en Français du Canon EOS 5D MkIV

Comprendre les nouveautés photo du Canon EOS 5D MkIV

Annonce officielle du Canon EOS 5D MkIV

Lire la suite…

000 - A LA UNE
21
Calendrier 2017 de sortie des prochains Canon EOS

Voici la traditionnelle mise à jour mon calendrier prévisionnel (et hypothétique) du renouvellement des prochains Canon EOS. Pour ce qui concerne Nikon, j’avais fait le même genre de prévisions par le passé (il y a très longtemps), mais j’y ai renoncé ensuite car le rythme de renouvellement des Nikon est assez chaotique.

Avouons aussi, que le sujet ne m’intéresse pas autant… Du moins tant que Nikon n’aura pas fait de réels progrès en colorimétrie (ahhh, ces ciels violets qui ne sont jamais assez cyans) ! Et tant que Nikon ne propose aucun zoom 24-70 mm f/4, efficace, stabilisé, léger et accessible (à moins de 1000 €)… Deux handicapes, qui ne m’encouragent guère à conseiller l’achat d’un reflex Nikon full frame en ce moment (relire : « Nikon Extraordinary Loss » et annulation des Nikon DL). Mais revenons plutôt aux prochains Canon (au passage, visitez ce petit tableau récapitulatif des sorties des gammes de reflex Canon EOS… par ici  qui permet de constater que le nombre de gammes et de modèles d’EOS est plutôt en expansion) :

Tableau complet, par ici

Le Canon EOS 6D représente désormais une gamme full frame, compacte et spécifique à lui tout seul. Relire notre test terrain de l’EOS 6D au Japon… Voilà presque 5 ans qu’il existe : son remplacement me semble tout à fait imminent. On attend évidemment un nouvel Autofocus « à jour »… (il est toujours équipé de l’ancien AF à 11 collimateurs (très efficace, mais un peu frustrant à la longue)… Une montée du capteur à 24 Mpix, ou même à 28 Mpix (comme l’EOS 5D MkIV), est envisageable : relire Match : reflex Full Frame à viseurs optiques 2016.

EOS 6D (22 MP) : 17 septembre 2012 (longévité de 52 à 60 mois ?)

EOS 6D MkII (24 à 30 MP ?) : mars 2017 à septembre 2017 ?

Canon EOS 6D

Depuis le premier EOS 5D de 2005 (qui avait fait un carton mondial et son successeur l’EOS 5D MkII qui avait révolutionné la vidéo Full HD), les reflex Canon les plus attendus sont certainement ceux de la série EOS 5D… En cette fin 2015, tout le monde espère impatiemment un remplaçant à l’EOS 5D MKIII. Je pense qu’il ne devrait pas trop tarder : Lire la suite…

000 - A LA UNE
15
Le Canon EOS 77D progresse et remplace l’EOS 760D

En perdant un « zéro », le successeur du Canon EOS 760D voit sa dénomination se rapprocher un peu plus de celles des reflex experts « intermédiaires » : par exemple l’EOS 80D, un modèle adopté par de nombreux vidéo blogueurs…

Du coup, on se demande comment l’EOS 77D s’appellera, dans trois générations ! Peu importe… Ce qui compte c’est le nouveau capteur de 24 Mpix (déjà bien connu et apprécié) doté de la technologie AF Dual Pixel, bien utile pour faire le point en Live View et en vidéo. Capteur qui a vu sa dynamique progresser (j’entend déjà les « haters » : rassurez-vous, elle sera toujours bien assez suffisante pour ce que vous aurez besoin d’en faire : je vous l’assure)…

Cette technologie Dual Pixel, est donc généralisée à presque toute la gamme Canon EOS désormais : les Full Frame professionnels EOS 1Dx MkII, l’EOS 5D MkIV (mais pas l’EOS 5DsR de 50 Mpix)… Mais aussi les APS-C experts : EOS 7D MkII, EOS 80D, EOS 77D… Sans oublier le reflex APS-C d’entrée de gamme : le petit EOS 800D (annoncé aujourd’hui aussi, il est le successeur de l’EOS 750D : une version simplifiée de l’EOS 77D). Et pour finir  l’EOS M5 et l’EOS M6 (le petit frère du M5, annoncé aujourd’hui également, qui est privé de viseur intégré mais accepte un viseur électronique amovible).

On notera l’ajout du Mode Anti Flicker (Anti scintillement, bien utile face aux néons, relire : Le Mode Anti Flicker, une première…). Le passage au processeur Digic 7, alors que l’EOS 80D en était resté au Digic 6.

Notons aussi l’adoption d’un système AF à 45 collimateurs croisés, avec collimateur central sensible à -3 IL et 27 collimateurs discriminants à f/8 : ce qui devrait donner à ce petit reflex une belle réactivité et une belle polyvalence. Lire la suite…

000 - A LA UNE
12
Bonne blague : un Canon EOS 6D MkII mirorless ?

Rassurez-vous : il n’y a aucune chance pour que le futur Canon EOS 6D MkII devienne un boîtier « mirorless »… comme annoncé récemment par quelques sites de rumeurs ! Tout simplement car les acheteurs de reflex full frame actuels, n’en « voudraient pas ».

Et que Canon connait ses utilisateurs : le leader du marché photo ne prendrait pas le risque de lancer un boîtier, qui « rebuteraient » les majorité des utilisateurs de reflex, qui ne cherchent qu’à « renouveler » leur matériel. Et ne tiennent pas à « essuyer » les plâtres avec des viseurs électroniques peu aboutis.

Il est par contre probable que Canon travaille depuis quelques temps sur des prototypes d’hybrides FF (ce qui est peut-être à l’origine de la rumeur qui a agité le web). Mais avant que le marché « amateur expert » soit prêt à se passer d’un viseur optique, il s’écoulera encore quelques années…

Personnellement je ne voudrais d’ailleurs pas d’un remplaçant à mon reflex actuel dépourvu de viseur optique. Et nous sommes largement majoritaires dans ce cas ! Et cela : même si le gain d’espace et de poids était sensible, ce qui ne sera pas la cas : car dans le domaine du Full Frame ce sont de toutes façons les objectifs qui pèsent lourds. Que l’on pèse un sac contenant un EOS 6D avec trois zoom ouvrant à f/4 : et qu’on compare avec un sac contenant un Sony A7 accompagné de trois zoom f/4 équivalents…

Rappelons enfin que les viseur électroniques actuels n’ont absolument pas évolué depuis plusieurs années (ce qui est en sois une sorte de scandale) : Votre viseur électronique est-il… « dépassé » ? Et que la photographes raisonnables ne « tolèrent » des viseur électronique qu’à deux conditions et dans deux cas très précis : Lire la suite…

000 - A LA UNE
95
15 bonnes raisons de craquer pour le Canon EOS M5

L’arrivée prochaine du petit Canon EOS M5 aura déchainé les critiques… Oui ! Plus de 100 commentaires en quelques jours sur l’article qui le présente : Le Canon EOS M5 débarque enfin : alors heureux ? Une page extrêmement lue…

Vous êtes nombreux à regretter, son prix relativement élevé à son lancement (il s’agit du tout premier hybride sérieux de Canon)… Pourtant malgrès ce prix élevé (qui sera amené à baisser dans quelques mois, c’est certain), je pense moi, que ce modèle est une assez bonne affaire. Et connaitra un grand succès… Voici pourquoi en 15 paragraphes :

Que l’on réfléchisse un peu… Pour ce prix là (1400 € en kit avec le 15-45 mm), quel autre appareil propose tout ceci : un capteur de 24 Mix, un AF efficace (Dual Pixel), un design aussi réussi, une ergonomie aussi classique, un zoom équivalent 24-72 mm qui reste compact, un zoom grand angle (11-22 mm) peu coûteux en option, un écran tactile permettant de piloter l’AF… Et en prime la garantie d’une parfaite compatibilité avec 100 millions d’objectifs vendu par Canon depuis 1987 (via une bague fournie par Canon dont on ne doute pas de l’efficacité avec les objectifs Canon. Ce qui n’est pas garanti avec les bagues des fabricants Chinois). Oui, quel autre appareil vous offre tout cela pour 1400 € ?

1 – Parcequ’il est vraiment très petit et relativement léger… Rendez-vous sur Camera Size, pour le constater. Sa taille et son poids rivalisent avec le Panasonic GX80. Mais il embarque un capteur APS-C de 24 Mpix, alors que le petit GX80 n’offre qu’un (modeste) capteur Micro 4/3 de 16 Mpix. Beaucoup moins performant, tout de même…

En 2017, à l’heure des écrans Retina de 13 et 15 pouces (sans parler des 27 pouces) : je considère que seulement 16 Mix, c’est un peu court, tout de même (pas pour tout le monde bien entendu). Voilà pourquoi je n’achèterais probablement pas le GX80… Qui m’avait pourtant bien plus et dont le prix est très, très, très raisonnable (Prise en main : Panasonic GX80 enfin un hybride efficace)…

0000_screen_jfv-1-343

En terme de taille cet EOS M-5 n’a rien à voir avec le plus petit reflex l’EOS 100D. Faites un tour chez CameraSize qui n’a pas encore ajouté le EF-M 15-45 à sa base. Donc, sur la comparaison ci-dessus c’est l’ultra Grand Angle EF-M 11-22 mm qui est présenté. Et qui est un peu plus gros que le 15-45 mm.

canon_eos_m5_vs_eos_100d_face_702

canon_eos_m5_vs_eos_100d_702

canon_eos_m5_vs_eos_100d_dos_702

2 – Car son design est super réussi : il ressemble à un reflex et c’est un bon début… La position centrale du viseur est bien plus agréable qu’un viseur latéral (genre Sony A6500. Relire : un hybride cher et inutile : le Sony A6500)… Ensuite, la couleur, les matériaux, les molettes : tout ça est très finement dessiné. Cet EOS M 5 a de la classe ! On le sent avant même de l’avoir touché (ce qui ne va pas tarder : je suis impatient)…

Revisionner une série de vidéo, ou vous le verrez sous toutes les coutures (et la réaction des gens qui le touchent et le découvre pour la première fois est très positive, quand à la finition et à la prise en main) : Découverte du Canon EOS M5 en vidéos : très séduisant !

Canon sait fabriquer des reflex et cela se sent ! Aucun constructeur n’en a vendu autant depuis les débuts de l’histoire du reflex : et toute cette « culture » ergonomique semble résumée ici… Lorsqu’il aura fallut 3 génération des Sony A7, avant que Sony ne parvienne à placer correctement le bouton de déclenchement. Et pas mal de modèles avant qu’Olympus ne propose un véritable poignée sur son très séduisant Olympus OM-D E-M1 Mark II (à la poursuite des reflex).

Beaucoup d’utilisateurs ne sont jamais passé aux hybrides jusqu’à présent, car ils étaient rebutés par l’ergonomie (profondément rébarbative avouez…) de la plupart des hybrides, jusqu’à récemment. Notamment les hybrides Sony qui ne ressemblent pas à des appareils photos mais à des manettes de jeux vidéo !

Ce qui explique en partie la relative « razzia » réalisée par Fuji auprès des photographes traditionnalistes (je n’en suis pas)… Cette « forme de reflex » des Xt-1 et XT-10, avec leurs molettes et boutons métalliques et « bien dessinés ». Il y a un peu de ça sur le Canon EOS M5 : en plus moderne… Lire la suite…

canon_eosm_5_vs_gx80

000 - A LA UNE
108
Le Canon EOS M5 débarque enfin : alors heureux ?

Le Canon EOS M5 a été annoncé à 1400 € en kit avec le 15-45 mm… Personnellement je ne trouve pas grand chose à lui reprocher, mis à part l’absence de GPS intégré et un prix un peu élevé. Sinon, il correspond à peu près à ce que j’espérais de la part de Canon.

On disposera d’un Kit avec le Canon EF-M 15-45 mm f/3.5-6.3 IS STM (équivalent à un 24-72 mm)… Et il existe heureusement un Canon EF-M 11-22 mm f/4-5.6 IS STM (équivalent à un – indispensable – 17-35 mm environ qui coute seulement 344 €), dont je ne passerais sous aucuns prétexte… Lorsqu’un Fujifilm 10-24 mm f/4 coute 999 € (tout le problème de Fuji est là) !

En dehors de ça, la gamme d’objectif EF-M est vraiment réduite et c’est dommage… Même si elles comporte une autre « perle » : cet étonnant Canon EF-M 28mm f/3.5 Macro IS STM (à éclairage intégré, ce qui est très efficace parait-il)… Qui pourrait en séduire plus d’un (à commencer par moi qui adore faire des photos des plats, notamment au Japon)… Surtout à seulement 355 €.

canon_eos_m5_8466168919

Mais je suppose que d’autres arriveront rapidement de chez Sigma, Tokina, Tamron ou Samyang, puisque ce nouvel EOS M5 marque les vrais débuts de la gamme hybride de Canon. Canon nous épargne le chargement par prise USB (à la mode qui permet quelques économies à d’autres constructeurs) : merci ! On disposera d’un véritable chargeur qui permettra de laisser une batterie se charger tandis que l’on utilise l’appareil…

La mauvaise nouvelle est que vu les possibilités offertes, je ne donne pas cher de la peau d’un successeur au génial et minuscule Canon EOS 100D. Pas certain que Canon se donne la peine de proposer deux appareils aussi concurrents l’un de l’autre. Je suis impatient de lire votre avis en commentaires… Lire la suite

000 - A LA UNE
18
Sondage : imaginez le Canon EOS 6D MkII

Petit sondage amusant ce soir à propos du futur Canon EOS 6D MkII… Lâchez-vous aussi en commentaire ! Sinon, j’ai ajouté les caractéristiques du Canon EOS 5D MkIV. à mon tableau général de reflex Full frame photoetmac.com/2016/02/comparfullframe.

 

 

Powered byTypeform

Découvrir les résultats…

000 - A LA UNE
21
Les Canon Dual Pixels RAW possèdent d’autres secrets

Merci à l’ami Vincent de Macway de m’avoir envoyé ce lien : Forget subtle focus tweaks, Canon’s Dual Pixel RAW tech can give you an additional stop in the highlights. Il se pourrait que le potentiel des Dual Pixel RAW soit encore sous exploité.

En gros, on a découvert que l’image formée par les seconds « sous pixels » qui composent la moitié des « RAW Dual Pixel » du Canon EOS 5D MkIV, seraient sous exposée de 1 stop (un diaph) : 

« The highlights are preserved in the auxiliary subframe, and they’re clipped in the main subframe. The full 14-bit range is used for both the main and auxiliary subframes, and there are no voids in the histogram that would indicate digital manipulation to fill the range. In other words, effectively, the auxiliary subframe is underexposed by one stop, compared to the main subframe. »

D’ou le titre de cet article : Forget subtle focus tweaks, Canon’s Dual Pixel RAW tech can give you an additional stop in the highlights.  Comprendre que le plus intéressant dans les Dual Pixel RAW du Canon EOS 5D MkIV, ce ne sera pas le très léger décalage de mise au point qu’il autorise… Mais plutôt la possibilité de récupérer facilement sur-expositions (avec 1 diaph de plus de latitude) ! Voilà qui est intéressant… Vous pouvez comparer l’histogramme différent des deux ensembles de « sous pixels », contenus dans un fichier Dual Pixels RAW : Lire la suite…

RawDigger-E5D4hSLI000100DPRaw_FINE-Sel-4842-2539-173x273_frame2_highlights_histo

000 - A LA UNE
10
Lightroom supportera les Dual Pixels RAW de Canon

Une prochaine version d’Adobe Lightroom et d’Adobe Camera Raw, supporteront les Dual Pixels RAW du Canon EOS 5D MkIV. C’est du moins ce qu’un cadre d’Adobe, Roman Skuratovskiy à (sommairement) laisser entendre ce jeudi à CNET :

“We’re working on it”

Décoder les « DPRaw » (appelons-les comme ça pour faire plus vite), ne sera probablement pas si compliqué pour Lightroom… Ou DxO, ou Capture One (si Lightroom le peut, tout le monde elle peut). Car il ne s’agit après tout, que de décoder deux fois plus de pixels, qu’avec un RAW classique…

Dual_pixels_Canon_EOS70D_feature3_larger._V377727984_

Par contre, il est bien probable que durant de longs mois (voir davantage), seul Canon DPP soit capable d’exploiter les capacités de post traitement supplémentaires que ces « doubles RAW » peuvent offrir. A savoir : léger décalage du point, modification légère du bokeh, atténuation du flare… Lire la suite…

000 - A LA UNE
8
Bien comprend l’AF vidéo du Canon EOS 5D Mark IV

Vous qui hésitiez jusqu’alors à utiliser le LiveView pour faire des photos (sauf à utiliser l’excellent EOS 80D), vous allez mieux comprendre comme fonctionne l’AF Dual Pixel du Canon EOS 5D MkIV grâce à cette passionnante vidéo…

Il est bien loin le temps ou l’on expliquait que à cause de leur architecture dérivée de l’ère argentique, les reflex numériques n’étaient pas armés pour profiter d’un AF efficace en vidéo et finiraient par « passer la main »… La réponse est la technologie Dual Pixel (qui n’équipe pas encore Nikon), qui est semble-t-il totalement arrivée à maturité. Ce qui (soit dit en passant), rend d’autant plus incompréhensible l’absence d’écran orientable sur l’EOS 5D MkIV. Mais on lui pardonnera, car avec ces 30 Mpix, la technologie Dual Pixels RAW, son GPS et ses autres innovation : ce reflex est une bombe…

Régalez-vous ! Et surtout n’oubliez pas de regarder également celle-ci : Bien comprendre les nouveautés photo du Canon EOS 5D MkIV