APN : Canon
14 J’ai… enfin touché : le Canon EOS M5 !

Le Canon EOS M5 est disponible à Hong Kong depuis quelques semaines déjà… Je n’avais pas eu le temps de l’essayer en France, mais ici j’ai pu enfin le toucher et l’essayer rapidement. Voici mes toutes premières impression.

Connaissant bien l’ergonomie Canon, ainsi que les défauts et qualités des hybrides concurrents, j’ai pu m’en faire une assez bonne idée. Mais attention, cela ne signifie pas que j’ai fais le tour du Canon EOS M5 : très loin de là… Il me faudrait au minimum une bonne semaine de pratique en voyage pour le juger équitablement, face à d’autres boîtiers que j’ai pu essayer tranquillement sur la longueur.

Prise en main : le premier contact est pas mal. Franchement pas mal… Contrairement à l’impression que m’avait laissé l’EOS M3 : on tient parfaitement en main cet EOS M5… Bien que ce boîtier soit vraiment petit et léger, on le tient presque comme un EOS 100D.

La forme de reflex « fait l’affaire ». Et confirme mon impression que vraiment Sony s’était trompé avec les formes allongées des Sony A6000, A6300, etc… Non, je crois que tout utilisateur de reflex préférera revenir à un viseur central, ce qu’a bien compris Fuji en proposant les X-T1, X-T10, X-T2… Je suis prêt à parier que Sony finira par imiter Canon et Fuji en revenant à une « forme de reflex » pour ses hybrides APS-C, comme il a d’ailleurs choisi cette « formule gagnante » pour les A7.

L’avantage du Canon EOS M5 par rapport aux autres hybrides de prix équivalent : ses boutons et molettes plus grosses et plus agréables à manipuler… L’ergonomie, c’est vraiment la première « force » de Canon ! Comme sur tous les Canon (notamment depuis 5 ou 6 ans) : on est dans le net et précis, dans l’efficacité et dans le compréhensible.

Même le petit bouton servant à verrouiller molette des modes est bien là. La molette de correction manuelle d’exposition est juste assez ferme pour ne pas se dérégler toute seule, tout en restant facilement manipulable du pouce. Un petit bouton éjecte un minuscule flash pop-up que l’on replie manuellement.

Finition et fabrication : il est très réussi je trouve… L’ensemble ne « fait pas plastoc », comme certains le racontent sur Internet, dans une campagne « d’EOS M5 bashing » assez étonnante par sa virulence… Et relativement injustifiée.

La couleur est jolie, tout est bien dessiné et équilibré : vraiment c’est un bel objet que l’on désire dès qu’on le touche. Les matériaux sont satisfaisants, notamment le grip caoutchouté. On aurait jamais rêvé de ça en 2005 : rappelez-vous de la finition « glissante » de la poignée des reflex EOS de cette époque. Canon a fait d’énormes progrès de ce côté là en dix ans, dépassant Nikon qui était meilleur sur les finitions à l’époque.

L’Auto Focus Dual Pixel : je ne vais pas rentrer trop dans les détails, mais il m’a semblé assez rapide… Disons suffisamment rapide pour ce qu’un utilisateur d’hybride veut faire de son AF (souvenirs, voyage, portraits).

Si vous désirez plus rapide c’est qu’en fait : vous désirez peut-être un reflex ? Car oui : l’EOS M5 ne m’a pas donné tout de même pas la même sensation d’instantanéité qu’un reflex de dernière génération.

Mais il me faudrait un essai longue durée pour vous donner mon sentiment sur la réelle efficacité de son AF. Je dirais qu’il a l’air relativement satisfaisant, au moins autant que celui du minuscule Panasonic GM1, qui fait à peu près l’affaire.

Oui, mais il fait « un peu » de bruit : le déclenchement n’est pas 100% silencieux, dommage ! Il ne fait pas beaucoup de bruit, mais tout de même c’est dommage pour un hybride : un défaut que beaucoup de testeurs n’ont pas assez souligné. J’ai même l’impression que mon EOS 100D en mode silencieux, est presque plus silencieux. Enfin, il fait toujours moins de bruit qu’un reflex d’entrée de gamme Nikon dont le Mode silencieux est remarquablement peu efficace. Et toc… Lire la suite.

 

000 - A LA UNE
3 Groupe Facebook (ouvert) : « Lightroom en voyage »

Si vous aimez voyager (même pas très loin)… Si vous utilisez Lightroom, alors je vous invite à rejoindre le groupe (ouvert) « Lightroom en voyage » que je viens de créer :

https://www.facebook.com/groups/538585906333492/

Chacun pourra y faire par de ses expériences, de ses idées… Et aussi « aider son prochain », lorsque de petites difficultés apparaissent sur Lightroom. Ou plus largement sur le workflow « en voyage », qui est un peu devenu ma spécialité ! Rejoignez-nous !

 

... posez vous questions : quelqu'un vous répondra !
000 - A LA UNE
9 Bonne blague : un Canon EOS 6D MkII mirorless ?

Rassurez-vous : il n’y a aucune chance pour que le futur Canon EOS 6D MkII devienne un boîtier « mirorless »… comme annoncé récemment par quelques sites de rumeurs ! Tout simplement car les acheteurs de reflex full frame actuels, n’en « voudraient pas ».

Et que Canon connait ses utilisateurs : le leader du marché photo ne prendrait pas le risque de lancer un boîtier, qui « rebuteraient » les majorité des utilisateurs de reflex, qui ne cherchent qu’à « renouveler » leur matériel. Et ne tiennent pas à « essuyer » les plâtres avec des viseurs électroniques peu aboutis.

Il est par contre probable que Canon travaille depuis quelques temps sur des prototypes d’hybrides FF (ce qui est peut-être à l’origine de la rumeur qui a agité le web). Mais avant que le marché « amateur expert » soit prêt à se passer d’un viseur optique, il s’écoulera encore quelques années…

Personnellement je ne voudrais d’ailleurs pas d’un remplaçant à mon reflex actuel dépourvu de viseur optique. Et nous sommes largement majoritaires dans ce cas ! Et cela : même si le gain d’espace et de poids était sensible, ce qui ne sera pas la cas : car dans le domaine du Full Frame ce sont de toutes façons les objectifs qui pèsent lourds. Que l’on pèse un sac contenant un EOS 6D avec trois zoom ouvrant à f/4 : et qu’on compare avec un sac contenant un Sony A7 accompagné de trois zoom f/4 équivalents…

Rappelons enfin que les viseur électroniques actuels n’ont absolument pas évolué depuis plusieurs années (ce qui est en sois une sorte de scandale) : Votre viseur électronique est-il… « dépassé » ? Et que la photographes raisonnables ne « tolèrent » des viseur électronique qu’à deux conditions et dans deux cas très précis : Lire la suite…

 

on sera encore tranquille pour un moment !
ACTU : matos photo, divers
55 Canon EOS M5 testé par DPreview

Voilà un test qui confirme le bien que je pense depuis le début du Canon EOS M5 (1139 € avec la bague Canon). Ainsi, dPreview le classe parmi les meilleurs hybrides. Dépassé seulement par les Sony A6300 (1049 €), A6500 (1699 €) et le Panasonic G85…

Trois modèles qui dépassent l’EOS M5 d’une courte tête, quasiment uniquement grâce à leurs caractéristiques vidéo. Mais un test doit être lu avec « pondération » selon vos centres d’intérêts. Ainsi je vous recommande de pondérer systématiquement ce qu’écrit dPreview, qui a l’air de penser que tous les photographes accordent autant d’importance à la vidéo, qu’à la photo (mais c’est loin d’être le cas, je ne sais sur quelle planète habitent les rédacteurs de dPreview qui croient que tous les acheteurs d’appareil photo alimentent des chaines Youtube ?)…

Ainsi, si vous êtes comme moi (et comme tout le monde) et que vous ne faites pas « trop » de vidéo (et spécialement si le 4K ne vous intéresse absolument pas) : alors le Canon EOS M5 est actuellement le meilleur APN hybride, disponible pour la photo… Et ceci pour trois raisons. 

La première est le capteur de 24 Mpix, que bien peu de marques vous proposent en dehors de Sony et Canon… Lire la suite.

 

Le meilleur hybride pour la photo ?
APN : Nikon
14 Le mystère des Nikon DL résolu en 2017 ?

Rappelez-vous ! Février 2016, Nikon présentait trois modèles de Nikon DL, dont deux vraiment très excitants : Nikon DL en grand angle et standard, les 2 font la paire, Relire aussi : Pourquoi le Nikon DL 18-50 mm f/1,8-2,8 fera un carton.

Mais depuis : plus rien ! Et l’on s’interroge même sur l’échec relatif de la gamme Nikon One : Nikon va-t-il arrêter la gamme Nikon One ? Pourtant, le site Nikon USA semble toujours y croire… Lire la suite.

 

... morts nés ?
000 - A LA UNE
6 Diviser par deux le poids d’un catalogue Lightroom

Voilà bien longtemps que je me dis qu’il faut que je mette cette (ancienne) astuce Lightroom en ligne, car beaucoup d’utilisateurs de portables sont souvent « ric-rac », question espace de stockage sur leurs SSD.

J’y repensais justement aujourd’hui, car j’ai justement un joli Macbook 12″ à vendre (SSD de 512 Go – écrivez-moi s’il vous tente) et récemment j’ai du y faire du ménage afin de grapiller quelques Go.

Alors certes : il y a beaucoup d’autres façons de récupérer de la place (et bien davantage de place) sur un disque SSD un peu étroit : on en reparlera peut-être un jour… Mais cette méthode que je vous présente aujourd’hui est complémentaire et intéressante : car elle permettra aussi de diminuer un peu le temps que Lightroom mettra (ensuite) à sauvegarder et optimiser à chaque fois votre catalogue… Ce que vous devrez faire régulièrement (au moins après chaque session travail sérieuse.

Personnellement, cette méthode m’a permi de récupérer plus de 4 Go. Mais il faut dire que mon catalogue était devenu « assez obèse », en dix ans…

Ainsi, de 8 Go environ (il contient plus de 470.000 images) : il a maigri jusqu’à 4 Go environ… Toujours avec les mêmes 470.000 images et sans aucune perte d’information. Quel est le secret ? Tout simplement de supprimer tous les historiques, pour toutes les images…

Ces historiques sont automatiquement crées et mémorisés par Lightroom, lors de chaque action que vous réalisez en développement. Dans mon cas : supprimer ces « états d’historique », a divisé par deux le poids de mon catalogue. Et il ne me servaient absolument à rien, tous comptes faits ! Je sais qu’il y a débat à ce propos : j’expliquerais un jour pourquoi l’Historique de Lightroom ne me sert quasiment à rien.

Gagner 4 Go, c’était déjà ça de gagné (car chaque Go peut compter en voyage)… Mais à moins d’avoir énormément d’images (plusieurs dizaines de milliers), vous ne récupérerez probablement pas grand chose. Et faites attention: car cette manipulation reste « potentiellement un peu dangereuse », donc réservée aux utilisateurs débrouillés… Procédez précidément dans cet ordre : Lire la suite…

 

... astuce pour les pros !
LOGICIEL : Adobe Lightroom
29 Du nouveau dans Lightroom CC 2015.8

Dans Lightroom, il manquait (depuis le début) une vue permettant de comparer une image que vous êtes en train de développer en Développement, avec une autre image (sans sortir du Module de Développement).

Il était possible de faire cela en double écran, mais sur un ordinateur portable en déplacement : pas de double écran… Aussi c’est une bonne surprise de découvrir dans la dernière livraison de Lightroom CC, cette nouvelle vue, appelée : « Vue de référence ». Et ça ressemble à ça : lire la suite…

 

... bonne nouvelle !
1 2 3 4 429