APN : Canon
48 Canon EOS 6D Mark II meilleur reflex du monde ?

Les premières « prises en main » du Canon EOS 6D Mark II, commencent à être publiées… Et de l’avis de tous ceux qui l’ont essayé : ce nouveau reflex Full Frame « accessible financièrement », semble bien né…

Sur le papier il a presque tout ce qu’il faut, pour devenir notre nouvelle référence des reflex semi pro… Citons notamment :

L’avis de Imaging-Resource : « Its image sensor is very good, Dual Pixel CMOS AF is an excellent inclusion and the new articulating touchscreen display is very useful in the field. The new features the camera includes may not be enough to make all 6D owners want to upgrade, but for users looking for a great full-frame DSLR that won’t break the bank, the Canon 6D Mark II may well be an excellent option. »

L’avis de DigitalTrends : « When it comes to still photography, we found nothing to complain about. Physically, the camera feels very comfortable. Performance was also very good, and while it may not quite match the resolution of the 30MP 5D Mark IV, we doubt most photographers will appreciate the difference. Image quality is very good, with accurate colors and ample detail in both highlights and shadows. While our time with the 6D Mark II was relatively brief, we feel safe in calling it a worthy upgrade over the original – at least for still photography. »

L’avis de thephoblographer : « the Canon 6D Mk II didn’t really miss any photos that I was focusing on. So far I’m really liking the Canon 6D Mk II. However, at the moment I’m not quite sure that I’m going to upgrade. » Lire la suite…

 

... qui en rêve déjà ?
000 - A LA UNE
9 Module Carte de Lightroom : bug « bénin » mais énervant

Depuis quelques temps un bug d’affichage aléatoire, rend l’utilisation de la carte de Lightroom assez pénible. La carte se déconnecte et se reconnecter sans arrêt. Mais heureusement, cela reste sans conséquences sur le catalogue…

J’ai pu expérimenter ça récemment lors d’une formation avec huit personnes : tous les postes y compris le mien étaient affectés… C’était énervant ! Mais j’insiste sans conséquence… Lire la suite.

 

... ça arrive même aux meilleurs !
000 - A LA UNE
30 Canon EOS 200D : tout petit, tout beau, tout neuf !

L’annonce de l’EOS 6D Mark II l’avait quelque peu relégué au second plan… Mais le nouveau Canon EOS 200D (successeur du minuscule EOS 100D), méritait un petit article. Je vais vous expliquer pourquoi cette petite merveille m’intéresse.

D’abord, il me faut rappeler que depuis 2013, le minuscule EOS 100D me sert de « second boîtier »… D’abord c’était aux côtés de l’EOS 6D. Et la différence de résolution entre les deux n’était pas trop visible : 18 Mix face à 20 Mix pour l’EOS 6D.

En 2014, j’avais par exemple réalisé cette image avec le Canon EOS 100D sur lequel était monté mon zoom EF 70-200 mm f/4 L IS USM (le modèle stabilisé datant de 2006). Relire : 407g : Canon EOS 100D reflex tueur d’hybride ? et Quel appareil compact cet été ? Le Panasonic GX800 ?  

Puis, depuis aout 2015, non Canon EOS 100D à servi aux côtés de l’EOS 5DsR (relire Test terrain : Canon EOS 5Ds R au Kenya)… Mais dans cette nouvelle configuration, j’ai eu un peu plus de réticence à l’utiliser, car les 50 Mix de son grand frère font une sacrée différence avec l’ancien capteur de 18 Mpix.

C’est notamment visible lorsque je veux profiter d’une longue focale (cas typique ou j’utilisais mon second boîtier APS-C de préférence à mon Full Frame) : par exemple avec le EF 70-200 mm f/4. J’ai remarqué qu’en recadrant une image de 50 Mix (Full Frame) prise avec cet objectif au 200 mm : on obtient de meilleurs résultats qu’en plaçant le 70-200 mm sur le capteur APS-C de l’EOS 100D, qui le transforme en 320 mm grâce au coefficient de x1,6. Le recadrage logiciel est donc de meilleur qualité avec 50 Mix, que la multiplication de la focale par x1,6 avec 18 Mix.

Il devenait donc vraiment nécessaire de remplacer l’ancien EOS 100D par l’EOS 200D équipé d’un capteur de 24 Mix plus défini… Mais aussi plus récent et performant. Alors, voyons pourquoi ce petit Canon EOS 200D, me plait beaucoup.

Il est très peu couteux à 609 € boitier nu : j’ai besoin d’un « second boîtier », compact, mais surtout pas trop cher… Et 609 €, ça reste assez raisonnable. D’autant qu’on l’on peut espérer le voir passer sous les 500 € d’ici 10, ou 12 mois. A noter que en kit : il coutera 709 € avec un EF-S 18-55 mm IS STM… Rappelons que les objectifs « STM », permettent de profiter d’un AF silencieux en vidéo. Donc si vous ne possèdez aucun objectif STM, l’achat en kit n’est peut-être pas si idiot, si vous souhaitez filmer un peu..

Il reste très compact :  l’ajout de l’écran orientable n’aura pas « ruiné » la première qualité de l’EOS 100D, sa taille et son poids raisonnables… Il pèse 10% de plus que le précédent modèle, personne ne s’en apercevra.

Lire la suite…

 

Canon EOS 100D

Canon EOS 200D Canon EOS 77D
Largeur 116,8 122,4 131,0
Hauteur 90,7 92,6 100,0
Profondeur 69,4 69,8 76,0
Poids 407 gr 453 gr 540 gr
Prix nu 349 € 609 € 889 €

 

 

... piège à filles !
000 - A LA UNE
18 Tamron et Sigma : plus de choix en 24-70 mm compacts

Ouf, il y aura bientôt davantage de choix en 24-70 mm compacts… Avec l’arrivé prochaine en rayon du Sigma 24-70mm f/2.8 DG HSM OS Art (ouf, il n’est pas trop gros) et l’annonce hier, d’un Tamron SP 24-70 mm f/2,8 Di VC USD G2 à 1199 $.

Et on sait que Tamron fait du bon boulot ces derniers temps : Tamron 70-200 f2.8 G2 meilleur que le Nikon 70-200 f2.8E ? Une bonne nouvelle pour les Nikonnistes (spécialement), qui étaient quand même très encombrés avec leurs monstrueux 24-70 mm f/2.8 (depuis le temps qu’on l’explique : Nikon AF-S 24–70mm f/2.8E ED VR : accident industriel ?). Visiblement la petite taille du Canon EF 24-70 mm f/4 a fait des émules du côté de Sigma et de Tamron…

Un petit détour par Camera Size, pour vous en convaincre et comparer les tailles des 24-70 mm respectifs : de Canon (à gauche le modèle stabilisé à f/4). De Sigma, Tamron et Nikon (trois modèles stabilisés à f/2.8). Lire la suite…

 

... enfin des zooms compactes pour vos Nikon
000 - A LA UNE
110 Pourquoi le Canon EOS 6D MarkII me plait beaucoup !

Le Canon EOS 6D MkII vient d’être révélé et ressemble exactement à ce à qui avait été révélé : ses caractéristiques ne seront donc pas une grande surprise pour nos lecteurs fidèles. En ce qui me concerne, je suis très satisfait de cette annonce.

Il faut dire que son prédécesseur fut l’un des boîtiers les plus agréables que j’ai jamais eu le plaisir d’utiliser en voyage, je n’ai utilisé quasiment que lui entre 2012 et 2015 (relire mon Test Terrain du Canon EOS 6D au Japon)… après avoir revendu mon Canon EOS 5D MkIII (dont je n’avais pas vraiment besoin, mais qui était sorti avant l’EOS 6D)…

Certes, depuis aout 2015 : le Canon EOS 5DsR (que j’ai adopté pour partir au Kenya en été 2015) s’est avéré plus performants le terrain à tous les ponts de vue que le Canon EOS 6D (relire mon test terrain du Canon EOS 5Ds R au Kenya)… Mais le prix a payer pour cela, fut assez élevé : le poids et l’encombrement de mon reflex principal ont sensiblement augmenté lors de ce « passage de relais ».

Et pour tout vous dire, depuis aout 2015 : mon « petit » Canon EOS 6D m’a beaucoup manqué… Sa simplicité légendaire, sa fiabilité exemplaire, sa sobriété remarquable et son GPS intégré : tout cela était un vrai bonheur. On peut même signaler la taille raisonnable de ses fichiers RAW de seulement 20 Mix, qui pèsent beaucoup moins lourd que les 50 Mpix dont je profite actuellement (même si les aperçus dynamiques de Lightroom permettent d’amortir le choc en ce qui concerne la fluidité en Développement)…

Oui, j’avais adoré utiliser mon « petit » EOS 6D première version, durant ces trois ans… Et le pilote d’ULM au Kenya, qui ma l’a racheté pour l’utiliser en survolant la brousse, en est toujours très content je crois. D’autant que le GPS lui est spécialement utile…

Avec l’EOS 6D Mark II annoncé en ce 29 juin, Canon propose une évolution raisonnable et logique : à environ 2109 € le boîtier nu, ce nouveau modèle sera probablement un best seller. Un « sésame », qui permettra à beaucoup d’amateur de passer à la photo Full Frame… C’est à dire : à la « vraie photo ». Et je sais que lorsque j’écris « vraie photo » : certains s’énervent et se sentent même « mis en cause »…

Mais vous pourrez argumenter tant que vous voudrez : on ne fait pas les mêmes photos en Full Frame qu’en APS-C… Ce n’est pas pour rien que presque tous les pro travaillent (quasiment exclusivement) en format Full Frame (appelez-le plein format, ou 35 mm, si vous préférez)… Et parfois aussi en APS-C (un peu). Mais c’est seulement « en complément » de leur Full Frame. Moi aussi, je ne me passerais jamais d’un second boîtier en APS-C (je l’ai souvent écrit ici) : mais en tant que « second boîtier ».

Pour moi, l’idée que APS-C et Full Frame se vaudraient, est un « mythe », tout simplement ! Un mythe, fabriqué par des constructeurs qui aimeraient bien vous le faire croire, ceci pour l’unique raison qu’ils sont incapables de livrer pour un cout de fabrication (et de vente) raisonnable : une alternative commercialement viable, à ce que seuls savent faire Canon et Nikon jusqu’à présent… (et aussi un peu Sony, Leica et Pentax, mais dans une moindre mesure).

Pour le moment : proposer un Full Frame du calibre de l’EOS 6D MarkII à 2105 €, accompagné d’une telle gamme optique (comportant de nombreuses optiques financièrement très accessibles qui restent très performantes, en dessous de 200 €) : et bien seuls Canon et Nikon en sont capables… C’est dommage, mais c’est une réalité incontournable.

Pentax et Sony n’en sont peut-être pas si loin… Mais on ne pourra sérieusement comparer leurs offres, que le jour ou leurs gammes optiques : seront équivalentes à celles de Canon et Nikon (et financièrement tout autant accessibles). Mais objectivement, autant Sony que Pentax en sont encore loin : tant en terme de rapport qualité prix, que de diversité des objectifs disponibles…

Si vous êtes conscient de cela et si vous pensez comme moi, que ce sont les objectifs qui « contribuent » le plus à votre réussite : alors cet EOS 6D Mark II est probablement l’un des meilleurs reflex, de 2017… que vous puissiez placer derrière les objectifs que vous aurez choisi !

Rappelez-vous qu’il faut d’abord choisir « ses objectifs » en fonction de votre style ou de vos ambitions photographiques (chez Canon, Nikon, Sigma, ou qui vous voulez)… Puis ensuite : trouver le boîtier adapté, qu’il suffira de placer derrière… On ne choisi pas un reflex d’abord, devant lequel on placera « n’importe quel objectif ». Car les boitiers passent (de plus en plus vite), mais les objectifs restent : 10 ou 15 ans au moins…

Mais laissons cela et passons à l’analyse de cet EOS 6D Mark II… Je vais d’abord vous expliquer ce que je trouve génial (en début d’article) et pourquoi je ne vois pas beaucoup de raisons de « dépenser plus » !

Et plus bas, je décrirais quelques « réserves » et critiques quoi peut lui faire… Donc, si vous êtes su genre pressé et « râleur » (à voir toujours le verre à moitié vide) : alors descendez directement en bas de l’article… Et n’oubliez pas de laisser vos commentaires en bas de l’article. Lire la suite…

 

... une "jeep" pour tout photographier !
000 - A LA UNE
62 Toutes les caractéristiques du Canon EOS 6D Mark II

Les choses deviennent de plus en plus précises, au fil des jours… Aujourd’hui, c’est encore le site Nokishita qui dévoile toutes les caractéristiques techniques du Canon EOS 6D MarkII… Régalez-vous ! Et surtout donnez votre avis en commentaires

– Nombre de pixels effectif : 26.2 Mpix (27.1 million de pixels au total)

– Processeur : DIGIC 7

– AF à 45 collimateurs tous croisés

– Dual pixel CMOS AF

– Mesure : 7560 pixels RGB + IR metering sensor

– Viseur : couverture de 98%

– Grossissement du viseur : 0.71x

– Rafales : jusqu’à 6.5 im/sec (jusqu’à 4 im/sec en AF Ai-Servo en prise de vue Live View)

Lire la suite…

 

... le reflex Full Frame amateur, à son apogée ?
000 - A LA UNE
13 « Dans ma rue » : application ratée de la Mairie de Paris

Mise à jour (aout 2017) : l’application a été totalement refaite… Et elle fonctionne correctement, à ce que j’ai pu en juger (j’ai signalé un énorme tag). Reste à savoir si le signalement sera suivi d’un nettoyage (mais ceci ne dépend pas de l’application, seulement des services de la Mairie)…

La Mairie de Paris est probablement ce que l’on fait de pire, dans le genre « Mairie »… Oui, désolé, c’est ce que je pense vraiment ! Et ces dernières années ça s’aggrave… La Mairie de Paris a commis une « app » pour iPhone qui est bien à son image : « grosses ambitions, communication, mais réalisation désastreuse ».

Cela promet pour les JO, j’espère d’ailleurs qu’on y échappera car payer des impôts pour cette gabegie garantie : non merci ! Mais revenons à cette app, « Dans ma rue », qui devrait servir aux habitants à signaler tout ce qui cloche dans leur rue : encombrants, graphitis, dégradations… (ce n’est pas ce qui manque).

C’est une très bonne idée… Malheureusement, cette « app » : sert surtout à vous faire perdre votre temps… C’est exaspérant lorsque les institutions « se piquent » de high tech et font de la « com ». Mais échouent lamentablement pour la mise en pratique. « La ville numérique de demain, se dessine aujourd’hui« , laissez moi rigoler…  De plus, ça coûte généralement très cher : le numérique « public »… Peut-être existe-t-il d’ailleurs un moyen de savoir combien nous avons acheté cette application lamentable (je veux dire : nous, les contribuables Parisien) ? Lire la suite.

 

... que ça m'éneeeeeerve !
1 2 3 4 442