Browsing: APN : Sigma

ACTU : matos photo, divers
12 Comparatif de zoom et téléobjectifs à 400 mm

Vous pensez vous équiper avant de partir en Safari ? Alors lisez bien ce comparatif réalisé par LensRentals, entre télés et zooms à la focale de 400 mm. C’est toujours passionnant (relire : Lensrentals consacre son top 10 de la décennie) ! En conclusions :

« I don’t think we really did too much here today except to have some fun and confirm, in numbers, what most people already know. The 400mm f/2.8 lenses, if you can afford one and don’t mind carrying it, are amazing. Canon’s new 400mm f/4 DO IS II is also superb, at least as good as the 300mm f/2.8 IS II with a teleconverter.

Canon’s 100-400 IS II is, from an MTF standpoint, the best zoom at 400mm, but the Nikon 200-500 and both the Sigma and Tamron 150-600s are also really good, far less expensive, and have greater range. The Nikon 80-400 VR II is not quite as good at 400 as the competition. »     Lire la suite…

 

... viser loin !
000 - A LA UNE
18 7 raisons de ne pas passer aux APN hybrides

Excellent article en Anglais, ou le photographe Thom Hogan détaille les sept raisons pour lesquelles il reste fidèle aux reflex… Je n’aurais pas dit mieux, c’est à lire absolument : 7 Reasons Why I’m Still a Nikon DSLR User

Le passage à propos du viseur électronique et de son « lag » (retard d’affichage) est particulièrement juste… Personnellement le problème du viseur est ce qui me gène le plus, avant la question des objectifs. Et voici les sept raisons principales, détaillées dans l’article :  1 Viewfinder – 2 Lenses – 3 Battery Life – 4 Focus Speed and Accuracy – 5 Controls and Ergonomics – 6 Buffer Performance – 7 Neutralité. Lire la suite…

 

... il est encore trop tôt !
000 - A LA UNE
22 Matos photo : les pires fausses bonnes idées, partie 2

Surtout, avant d’aller plus loin : relisez bien mon introduction : Matos photo : les pires fausses bonnes idées, partie 1. Voici, la suite de notre revue « d’innovations », de caractéristiques à la mode, de gadgets, ou de « lubies photographiques »…

> Compter sur une tablette pour stocker et classer ses photos en voyage ! Les tablettes sont lentes, on y voit pas très bien les images, la colorimétrie est fantaisiste et la capacité de stockage est extrêmement limitée… Oubliez donc les tablettes pour stocker des photos en voyage : un point c’est tout…

Première solution : vous achetez davantage de cartes mémoires et attendez d’être rentré pour visualiser et sauvegarder tout ça… Seconde solution : vous utilisez un vrai ordinateur portable (certains modèles sont vraiment légers par exemple le Macbook 12″ d’Apple) et stockez vos images dessus (grâce à Lightroom par exemple). Sans oublier de réaliser des sauvegardes sur disques externes (en plus).

> Revenir à l’argentique ! Croyez-vous vraiment que si vous ne parvenez pas à « faire » de bonnes photos en numérique… Le fait de revenir à une technologie ancienne, vous aiderait à progresser ? Probablement pas…

Mon conseil : faites davantage de photos, multipliez les expériences. Peu importe l’appareil, peu importe la technologie… Choisissez la moins coûteuse, la plus efficace : donc certainement pas l’argentique ! Qui vous prendra énormément de temps et vous coutera très cher à la longue.

Argentique_1280px-Nikon_F

> La recharge par câbles USB « dans le boîtier » qui est livré sans chargeur : voilà encore un truc insupportable dont le seul intérêt est pour le constructeur de réaliser une petite économie. C’est très mesquin ! Et dire qu’il y a des testeurs sur Internet qui apprécient cela ! C’est peut-être qu’ils ne testent les appareils que par la fenêtre de leurs bureaux ? 

Par contre pour le photographe voyageur (ou le photographe en week end, tout simplement) : une fois que sa batterie est vide, il doit immobiliser obligatoirement son appareil pour la recharger ! Adieux les photos nocturnes… Alors qu’avec un vrai chargeur (et à condition de posséder une seconde batterie – tout photographe sérieux possède une seconde batterie) : on peut continuer à utiliser l’appareil, pendant qu’une des batteries est sagement placée dans le chargeur occupée à se recharger.  

> Les bagues d’adaptations : je n’en pense pas grand chose de bien ! Souvent elles coûtent assez cher… Et pourtant ne permettent pas de récupérer toutes les possibilités AF d’un système. Du moins en 2016… De plus, elles déséquilibrent l’ensemble boîtier objectif vers l’avant, l’ensemble devient relativement long, disgracieux et encombrant…

Je crois qu’il vaut mieux choisir astucieusement son système d’objectif d’abord et avant tout : donc la monture la plus richement dotée et diversifiée, ou celle qui vous donne accès à cet objectif unique au monde et indispensable, que vous souhaitez absolument utiliser… Puis ensuite : acheter l’appareil à placer derrière. Car c’est le choix des objectifs, qui compte largement plus que l’appareil.

Par contre j’aime bien le principe de certains objectifs Sigma Art récents, qui via un retour en SAV (relativement peu couteux), peuvent recevoir un élément arrière différent, adapté à une monture différente de celle que vous avez acheté initialement… Décidément, Sigma fait très fort : si seulement ils étaient aussi intelligent pour concevoir des appareils photos moins tarabiscotés ! Lire la suite…

Sigma_MC-11_side_adapter_Sony_E_702_vignet

 

Le diable se cache dans les détails...
APN : Sigma
15 Sigma 20 mm f/1.4 Art : « a game changer » !

On l’a déjà écrit : le Sigma 20 mm f/1.4 (full frame) est une optique exceptionnelle : il me la faudra, avant le prochain départ… Il est un peu comme le Sigma 24 mm f/1.4 : mais en plus extrême (relire : Le Sigma 24 mm f/1.4 Art : mon objectif préféré).

Utilisation possible de ce Sigma 20 mm f/1.4 Art : la photo astronomique. Avec cette grande ouverture, vous pourrez poser un peu moins longtemps (donc avoir moins de décalage latéral des étoiles qui se déplacent), ou monter un peu moins haut en ISO (au choix)…

Sigma 20mm f/1.4 DG HSM Art : Images à télécharger

Essai du Sigma 20 mm f/1.4 Art

Voici le prochain Sigma 20 mm f/1.4 DG HSM Art

Cet objectif existe en Canon, Nikon, mais pas en Sony (sauf à utiliser une bague), ni en Pentax ! Aie… Une petite vidéo à propos de cette optique exceptionnelle :

 

Les objectifs : plus important que les boitiers...
000 - A LA UNE
5 Très attendu : test du Sigma 50-100 mm f/1.8 DC HSM ART

S’il est un objectif qui fait rêver les possesseurs de reflex APS-C, c’est bien le récent Sigma 50-100mm f/1.8 ART  (relire Sigma 50-100mm F1.8 DC HSM Art… pour APS-C). Ne manquez pas cette revue de détail chez Dustin Abott.

Ou vous découvrirez qu’on peut physiquement monter cet étonnant zoom APS-C, sur un reflex Full Frame… Bien que ce ne soit pas une chose très intéressante à faire : du moins entre 50 et 80 mm, car le cercle d’image étroit du zoom ne couvrira pas totalement les coins de l’image, qui seront noirs. Mais cela peut éventuellement se traiter avec un peu de poste traitement… Et ce ne sera pas forcément gênant sur toutes les images, voir certains trouveront même ça… très joli.

Sigma_50_100_mm

Toutefois au delà du 85 mm, le cercle d’image commence à couvrir la totalité du capteur Full frame (avec un peu de vignette qu’il faudra corriger). Imaginez que vous envisagiez un recadrage de vos images au ratio 4/5 (moins large que le 2/3) : alors dans ce cas on pourrait presque considérer que ce zoom est compatible Full frame. Du moins sur une petite moitié de sa plage focale. Lire la suite…

 

... la belle bête !
000 - Grand large
27 Le Sigma 24 mm f/1.4 Art : mon objectif préféré

S’il est une focale incontournable dans le coeur d’un photoreporter au 21em siècle : je dirais que c’est le 24 mm… La focale 24 mm est au reportage en 2016, ce que le 35 mm était au reportage durant la première moitié du 20em siècle.

J’ai craqué pour le Sigma 24 mm / F 1,4 DG HSM : car il n’est pas trop cher (environ 850 € sur Amazon.fr) et exceptionnellement lumineux… Un peu encombrant, certes. J’ai pas mal hésité avec le Canon EF 24 mm f/2.8 IS USM : bien plus compact léger, stabilisé et moins cher (environ 489 € sur Amazon.fr). Mais la possibilité du bokeh à f/1.4 l’a emporté. Quelques exemples de photos réalisées au Japon (depuis 14 jours que nous y sommes)… Appareil tenu à bout de bras sans viser, lors d’un des plus fantastique festival qui se déroule à Tokyo, c’était samedi et dimanche dernier. Par hasard on se trouvait là… Lire la suite.

Japon Asie, Japan Asia

Japon Asie, Japan Asia

Japon Asie, Japan Asia

 

... ça envoie du bambou !
000 - A LA UNE
9 En préparation : un Sigma 24-70mm f/2.8 DG OS HSM Art

Voilà qui va intéresser du monde : serait en préparation, un Sigma 24-70mm f/2.8 DG OS HSM Art. Du moins le brevet correspondant a été déposé… et lorsque l’on connait la détermination de Sigma depuis deux ou trois ans : on peut espérer un excellent 24-70 mm. Peut-être le meilleur.

En effet : un 24-70 mm stabilisé est un objectif extrêmement stratégique… Pour l’instant Nikon semble s’être totalement planté avec sa version f/2.8 stabilisée (Nikon AF-S 24–70mm f/2.8E ED VR : accident industriel ?). Par contre Canon a très bien réussi la version f/4 qui est une merveille, accessible et compacte. Mais n’a pas encore sorti la version stabilisée de son excellent 24-70 mm f/2.8. Lire la suite…

 

... ça va piquer les yeux !
000 - A LA UNE
16 Sigma : pas de développements spécifiques au Micro 4/3

Le saviez-vous ? L’excellent fabricant d’objectifs compatibles Sigma, qui fait de très gros efforts pour élever ses standards de conception et de fabrication au plus haut niveau, fabrique aussi des objectifs pour hybrides Micro 4/3.

Sauf, qu’il ne s’agit semble-t-il que d’objectifs APS-C « adaptés » au format Micro 4/3 (uniquement par leur monture spécifique)… Ces objectifs ne peuvent donc être aussi compacts, légers et spécifiquement adaptés aux petits capteurs Micro 4/3, que ceux fabriqués « expressément » pour ce format. Par Olympus ou Panasonic (notamment), cela va sans dire…

Ce que vient de confirmer à demi-mots le très médiatique directeur général de Sigma : Kazuto Yamaki, dans une longue et très passionnante interview en Anglais chez Imagine-ressource.com.

Il confirme que développer des objectifs « spécifiquement », pour ce format Micro 4/3 ne serait pas rentable, vu l’étroitesse de ce marché (La part de marché discrète, des APN hybrides) et l’investissement nécessaire pour de mettre au point des formules optiques spécifiques à ce format. Lire la suite…

Sigma_50_100_mm

 

Le Micro 4/3... un marché trop étroit ? En voie de réduction ?