Catégorie : APN : Sigma

000 - A LA UNE
45
Classement BCN 2017 : Canon monte encore

Annonce du classement BCN camera 2017 : Canon monte, Sony et Nikon reculent… Fuji est encore absent et c’est Olympus qui logiquement reste n°1 des hybrides et je dirais que c’est mérité ! La traduction en Français par ici…

Tout ceci est très logique… Et cela nous rappel les résultat de l’an dernier : Classement des ventes de BCN Award 2016 : Canon domine (lisez ce long article passionnant)… On constate que Fuji est bien trop cher pour intéresser la masse des photographes. Lire la suite…

000 - A LA UNE
23
Surprise : Sigma 16mm f/1.4 Contemporary à venir

La collection de focales fixes de Sigma va s’enrichir d’un nouvel Ultra Grand Angle… Après les 24 mm f/1.4, 20 mm f/1.4 et le 14 mm f/1.8, ce sera un 16 mm f/1.4 DC DN Contemporary qui sera annoncé par l’opticien « alternatif ».

Il semblerait que ce ce 16 mm soit destiné aux Micro 4/3 et APS-C (en monture Sony E uniquement), ce qui en fait un 32 mm en équivalent 24×36 mm en Micro 4/3, ou 24 mm en APS-C. Lire la suite.

000 - A LA UNE
39
Ce qui compte c’est l’objectif ! Pas l’appareil… (2/3)

J’ai toujours conseillé à mes élèves de dépenser plus d’argent, dans leurs objectifs, que dans leurs boîtiers… Seconde partie de notre revue d’objectifs remarquables… lire :  Ce qui compte c’est l’objectif : partie 1 et la partie 3 ici… et 4 ici.

Le Canon EF 70-200 mm f/4 L IS (1179 €) monté sur un simpliste Canon EOS 100D (469 €) pour certaines images. Achetez un 70-200 mm f/4 et placez le sur votre vieux boîtier : il en sortira de bien meilleures photos, que d’un nouvel appareil (à quelques exceptions près)… Je n’ai jamais pu me passer d’un 70-200 mm à ouverture contante.

Alors certes : les versions f/2.8 sont exceptionnelles… Mais très lourdes et assez (ou très) couteuses. Et l’on peut déjà faire tellement de choses avec un simple 70-200 mm f/4.

Le Sigma 85 mm f/1.4 (ancien modèle à 800 €) et le Canon 85 mm f/1.8 US (378 €)Ces deux-là ce sont mes deux coups de coeur ! Je possède les deux, mais je ne peux n’en emporter qu’un seul à la foi en voyage (et c’est dur de choisir lequel prendre)… Le modeste Sigma 85 mm F1,4 DG EX HSM f/1.4 (bien que déjà dépassé techniquement), vous éblouira… spécialement en contre jours. Si vous êtes à la recherche d’effets bokeh à moindre coût : c’est celui qu’il vous faut…

Beaucoup plus léger et encore moins cher, le petit Canon 85 mm f/1.8 US (378 €) est l’objectif dont le rapport « étonnement / prix » est le plus favorable du monde… SI vous êtes fauchés mais avez tout de même quelques ambitions photographiques : alors il est pour vous !

Il va bien falloir que je me débarrasse du Sigma, si un jour j’achète le nouveau Canon EF 85 mm f/1.4 L IS USM : le premier 85 mm stabilisé pour reflex. Lire : Canon EF 85 mm f/1,4 L IS USM : merveille accessible Un 85 mm stabilisé : ça va être quelque chose d’extraordinaire… C’est certain : il me le faudra !

Lire la suite…

000 - A LA UNE
58
Ce qui compte c’est l’objectif ! Pas l’appareil… (1/3)

J’ai toujours conseillé à mes élèves de dépenser davantage d’argent, dans leurs objectifs, que dans leurs boîtiers… Par exemple s’offrir un 70-200 mm f/4 : voilà un bien meilleur investissement à envisager…

Plutôt que de dépenser la même somme dans un nouvel appareil. Faites l’expérience : achetez un 70-200 mm f/4 (même d’occasion). Puis montez-le sur un vieux reflex, vous constaterez qu’il en sortira de meilleures photos que si vous aviez acheté un nouvel appareil (à quelques exceptions près évidement).

A suivre dans le prochain épisode, d’autres galeries d’exemples, réalisés avec certains de mes objectifs favoris… Parmi lesquels, le 70-200 mm f/4 bien entendu. Ou le Sigma 24 mm f/1.4 Art… Ou encore le petit Voigtlander 20 mm f/3.5. A suivre ici…

Ce qui compte c’est l’objectif : partie 2

Ce qui compte c’est l’objectif : partie 3

De plus, les bons objectifs sont des investissements généralement plus pérennes, qui perdent moins de valeur avec le temps, que les boîtiers (qui se démodent si vite)…

Vérifiez en occasion : les reflex vieux de 5 ans deviennent quasiment invendables (il faut dire que pas mal de gens achètent des boîtiers dont ils ne se servent quasiment jamais, donc les bonnes occasions ne manquent pas). Alors que les « bons » objectifs conservent une bonne cote durant plusieurs années… Lire la suite.

000 - A LA UNE
19
Tamron et Sigma : plus de choix en 24-70 mm compacts

Ouf, il y aura bientôt davantage de choix en 24-70 mm compacts… Avec l’arrivé prochaine en rayon du Sigma 24-70mm f/2.8 DG HSM OS Art (ouf, il n’est pas trop gros) et l’annonce hier, d’un Tamron SP 24-70 mm f/2,8 Di VC USD G2 à 1199 $.

Et on sait que Tamron fait du bon boulot ces derniers temps : Tamron 70-200 f2.8 G2 meilleur que le Nikon 70-200 f2.8E ? Une bonne nouvelle pour les Nikonnistes (spécialement), qui étaient quand même très encombrés avec leurs monstrueux 24-70 mm f/2.8 (depuis le temps qu’on l’explique : Nikon AF-S 24–70mm f/2.8E ED VR : accident industriel ?). Visiblement la petite taille du Canon EF 24-70 mm f/4 a fait des émules du côté de Sigma et de Tamron…

Un petit détour par Camera Size, pour vous en convaincre et comparer les tailles des 24-70 mm respectifs : de Canon (à gauche le modèle stabilisé à f/4). De Sigma, Tamron et Nikon (trois modèles stabilisés à f/2.8). Lire la suite…

000 - A LA UNE
36
Le Sigma 24-70mm f/2.8 DG HSM OS Art n’est pas trop gros

Pour moi, le plus important dans l’encombrement de l’équipement Full Frame que j’utilise , ce n’est pas la taille du boitier… Mais la taille et le poids du zoom trans-standard, qu’il faut considérer en tout premier. C’est pour cela, que je préfère le Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM, à la version f/2.8 non stabilisée.

En outre l’économie financière réalisée, me permet d’acheter un ou deux objectifs fixes à f/1.4 qui sont capable de produire des images que aucun zoom à f/2.8 ne permet d’obtenir)… Alors, justement : je me demandais quelle taille aurait le nouveau Sigma 24-70mm f/2.8 DG HSM OS Art stabilisé (très attendu) qui arrivera très bientôt dans les boutiques… La réponse est rassurante et se trouve ici chez CameraSize.com ! Ouf, il ne sera pas trop gros… Lire la suite.

000 - A LA UNE
22
Sigma 135mm f/1.8 HSM ART : la nouvelle arme absolue ?

Ne cherchez pas plus loin, si vous avez envie de l’objectif à portrait ultime : c’est probablement vers le Sigma 135mm f/1.8 HSM ART qu’il faudra vous tourner…

Ecouter à ce propos le passionnant test vidéo réalisé par l’excellent Dustin Abott (enfin un photographe Youtuber qui ne soit pas « insupportable ») : Sigma 135mm f/1.8 HSM ART | Final Review, lire aussi son test sur cette page. Rappelons que ce modèle avait précédemment été encensé par Lens Rental : Sigma 135mm f/1.8 Art testé par Lens Rental.

La première question qui viendra à l’esprit des adeptes de la série Sigma Art (et vous savez que j’en suis Sigma 24 mm f/1.4 Art : mon objectif préféré), c’est : dois-je choisir ce 135 mm ? Ou plutôt le 85 mm f/1.4 qui est probablement l’objectif le plus piqué au monde ? Et pour les Nikonistes : peut-être le AF-S Nikkor 105mm f/1.4E ED ?

Relire à ce propos : j’ai testé le Sigma 85mm F1.4 DG HSM Art : grandiose  ainsi que Sigma 85 mm f/1.4 Art meilleur objectif au monde et aussi : Le Sigma 85mm F1.4 DG HSM Art, domine-t-il le monde ?

Avant de parler piqué et aberrations chromatiques, il faut savoir que le 135 mm est un peu moins encombrant que le 85 mm, qui est vraiment énorme. Un peu trop énorme pour voyager avec confortablement, me semble-t-il… Rien que ce paramètre me ferait préférer le 135 mm.

D’après les premiers tests de Dustin Abott (menés sur un seul exemplaire) : si son 135 mm est un peu moins « ultra piqué » que le 85 mm, il produit par contre « zéro aberrations chromatiques »… Ce qui pourrait lui donner un certain avantage dans le monde réel ». Par ailleurs le vignettage de ce 135 mm est exceptionnellement faible, probablement grâce à sa lentille frontale extrêmement large. Lire la suite…

000 - A LA UNE
14
Sigma 135mm f/1.8 Art testé par Lens Rental

Encore une production exceptionnelle de Sigma, en passe de devenir le meilleur constructeur d’objectif au monde (ou pas loin), vu l’originalité et la perfection de ses productions. Ce Sigma 135mm f/1.8 Art est de ces merveilles qui font la différence.

Lens Rental l’a testé… Leur conclusion provisoire : « We learned the Sigma 135mm f/1.8 has a really nice MTF curve, better than the Canon 135mm f/2 L.

It’s as good at f/1.8 as the Zeiss or Rokinon are at f/2, and it autofocuses, which they don’t. Whether you want it or not is going to depend on a lot of other factors, but the MTF curves are promising.

And we learned, to my sadness, that father time catches up with everything, including my favorite Canon 135mm f/2.0 which is showing it’s age a bit when compared to these newcomers. »

000 - Grand large
65
J’ai testé le Sigma 85mm F1.4 DG HSM Art : grandiose !

Voici certainement les photos les plus nettes que l’on puisse faire avec un reflex Full Frame en ce début 2017 ! J’ai testé le Sigma 85mm F1.4 DG HSM Art de mon ami Eric Sander, sur mon Canon EOS 5DsR (il utilise d’ailleurs le même)…

Visitez au passage son très beau site ericssander.com (pour lequel j’ai un peu aidé ;-) Pour revenir au  Sigma 85mm F1.4 DG HSM Art : son piqué est absolument époustouflant : je n’avais jamais vu ça… Les résultats dans les angles sont également très impressionnants, dès que l’on ferme un ou deux crans. Et ils deviennent parfaits, très rapidement…

On peut zoomer et zoomer encore (au delà du raisonnable) et l’on découvre encore plus de détails… C’est ébouriffant : indescriptible ! Cela ajoute une « nouvelle dimension » à la photo. Les grincheux expliqueront que la photo, ce n’est pas la netteté… Oui, bien entendu, je sais bien que la photo, c’est bien d’autres choses !

Mais si on peut l’avoir en plus ? Aucune raison de s’en priver non ? Je vous ai fait quelques copies d’écran et il y a quelques fichiers RAW et JPEG à télécharger ! Alors… merci qui ? Merci Sigma… Lire la suite.

PS : si vous achetez cet objectif passez par ce lien : http://amzn.to/2llKePr  pour de soutenir notre blog.

APN : Sigma
18
Le Sigma 85mm F1.4 DG HSM Art, domine-t-il le monde ?

Quelques lecteurs ont parfois affirmé ne pas être 100% convaincus par les divers objectifs Sigma de série Art… Mais pour ceux que j’ai pu prendre en main, j’ai trouvé à chaque fois de véritables bombes… pas trop coûteuses. Aujourd’hui, c’est DPreview qui écrit à propos du Sigma 85mm F1.4 DG HSM Art :

« the Sigma beat out the Sony in nearly every category. Sharpness, vignetting, distortion and the handling of lateral chromatic aberration (though not LoCA, in harsh lighting situations, wide open) all went to the Sigma. It simply outperformed the Sony across the board. »

Le Sigma 85mm f/1.4 Art coute 1249 €… alors que le Sony 85mm f/1.4 GM coute 1816 € : un tiers plus cher ! Quelques 567 € de différence… On se souvient déjà des compliment du labo DxO Labs, rapportés ici : Sigma 85 mm f/1.4 Art meilleur objectif au monde. J’ai d’ailleurs pu le prendre en main rapidement ce Sigma 85mm F1.4 DG HSM Art, chez un collègue qui en a fait l’acquisition et qui en est enchanté… J’espère trouver le temps de le tester plus à fond un de ces jours ! Lire la suite…

000 - A LA UNE
33
Sigma fait l’impasse sur les montures Sony et Pentax

Les quatre nouvelle optiques Sigma (tant attendues, surtout le 24-70 mm) viennent d’être officialisées. Et nous reviendrons en détail sur chacune d’elles, lorsque l’on en connaitra le prix et le poids surtout… (car c’est vraiment le plus important, notamment pour le 24-70 mm f/2.8 stabilisé). 

Mais un fait mérite d’être souligné : Sigma ne propose que trois montures pour ces nouvelles optiques « phares » : à savoir Canon, Nikon et Sigma… Même si on peut imaginer (hypothétiquement), qu’un jour Sigma puisse proposer un élément arrière compatible Sony ou Pentax. Puisque ces optiques sont éligibles au changement de monture, via un retour (payant) en SAV.

C’est évidement un très mauvais signal envoyé aux utilisateurs de Sony et Pentax Full Frame. Est-ce à dire que Sigma ne croit pas à l’avenir de ces deux systèmes ? Lire la suite (cet article sera mis à jour)…

000 - A LA UNE
53
Quatre nouvelles bombes Sigma… à venir !

Sigma fait flotter depuis 2 ou 3 ans un vent d’optimisme sur une industrie photo plutôt morose. Voici les nouvelles bombes que Sigma prépare (via Nokishita) ! On peut supposer qu’elles vont encore nous impressionner, pour notre plus grand bonheur.

Pas moins de quatre optiques viennent de « fuiter » ! Un indispensable zoom  : 24-70 mm F/2.8 DG OS HSM | Art... Un fixe hyper grand angle  : 14 mm F/1.8 DG HSM… Une belle longue focale à très grande ouverture  :  135 mm F/1.8 DG HSM | Art… Et un long télézoom pour viser loin  :  100-400 mm F/5-6.3 DG OS HSM | Contemporary

Sigma 24-70 mm F/2.8 DG OS HSM | Art : il est beau, celui-ci va avoir un succès énorme (surtout chez les Nikonistes) ! Et (vu d’ici) il n’a pas l’air trop énorme…

Sigma 14 mm F/1.8 DG HSM | Art : Le tout premier concurrent (à ma connaissance), à l’increvable Canon EF 14 mm f/2.8 L USM… Celui-ci : je le veux !

Sigma 135 mm F/1.8 DG HSM | Art : grande ouverture et longue focale, une arme à portrait… Intéressante aussi pour le sport…    Lire la suite, vite ! ! !

000 - A LA UNE
38
Sigma 85 mm f/1.4 Art meilleur objectif au monde

Ainsi, DxO aurait décerné au récent Sigma 85 mm f/1.4 Art, la meilleure note globale jamais décernée, parmi tous les objectif que le labo Français a pu tester en format Full Frame…

Vu sa taille et son poids, il peut être bon vous me direz. Il dépasse même la note attribuée aux Zeiss en tête du classement jusqu’à présent (des objectifs dépourvue d’AF, donc quasiment inutilisable selon moi et en tous cas au prix largement disproportionné par rapport aux services qu’ils peuvent rendre) :

« A DxOMark score of 50 points and peak sharpness of 36-Mpix for the new Sigma 85mm F1.4 DG HSM A is the highest in our database, improving on the high-performance Zeiss Milvus 1,4/85, and even surpassing the ultra-high performance of the Zeiss Otus 1,4/55 and 1,4/85 in our metrics. In short, the new Sigma is one of the best-performing full-frame 85mm lenses we’ve seen.

Sa note de « Sharpness » n’est pour le moment que de 36 Mix (équivalent), car il n’a été testé que sur le D810, mais lorsqu’il sera testé sur le Canon EO S5DsR, on peut supposer qu’elle augmentera.

C’est la preuve que Sigma est passé « dans la cours des grands ». Et que le peu qu’il subsistait de l’optique Européenne est définitivement détrônée par les Japonais (si certains en doutaient encore). Personnellement j’aurais préféré toutefois que ce nouveau Sigma 85 mm conserve le gabarit raisonnable de son prédécesseur, dont le prix est très raisonnable et que je vous recommande toujours (car il reste relativement unique en son genre), même si son AF n’est pas des plus impressionnant. Lire la suite.

_VIB0032_blog_0702px_larg

000 - A LA UNE
58
Après un zoom trans standard quel second objectif ?

Voilà une grande question, que s’est déjà posé tout photographe débutant… Et même tout photographe expert, dans la variante : « en plus de mon zoom trans-standard, quel (s) objectif (s) emporter sur le terrain » ?

Je vais modestement tenter de vous donner ma vision des choses dans la cadre du reportage en voyage… Mais il peut évidement exister d’autres vision des choses que celle-ci. Déjà, avant même de parler d’un second objectif, revenons rapidement à la question du premier objectif…

Généralement je choisi par soucis de polyvalence : un zoom équivalent à 24-70 mm f/4 (en 24-36 mm). Car il représente le meilleur compromis qualité, polyvalence, poids, encombrement : spécialement le Canon EF 24-70 mm f/4 stabilisé, qui reste sans aucun équivalent chez d’autres marque (le troisième à droite ci-dessous – A comparer au 24-70 mm f/2.8 Nikon à droite, que je considère trop encombrant pour voyager confortablement. Même reproche au 24-120 mm et 24-105 mm).

Mais certains préféreront éventuellement comme objectif de base, un autre type de zoom (plus long, ou même plus large comme le Sigma 24-35 mm, ou plus qualitatif avec une ouverture à f/2.8 constante). Ou encore un objectif fixe : il y a les fans du 35 mm, du 50 mm, ou même du 40 mm (que je préfèrerais si on m’obligeait à me contenter d’un seul unique objectif). Relire : Qu’y a-t-il dans mon sac photo ?

L’objectif fixe unique : c’est aussi une solution très formatrice, mais très exigeante et tellement moins pratique qu’un zoom… Je dois vous dire que c’est avec un objectif fixe, que j’ai appris et pratiqué la photo durant mon enfance… Jusqu’à ce que j’ai une vingtaine d’année et que ça m’a plutôt réussi. Aurais-je apris de la même façon avec un zoom ? Je ne sais pas…

Petite précision technique avant de commencer : toutes les focales que je vais évoquer ci-dessous, le sont en « Full Frame » : équivalent 24×36. Car pour moi, la « vraie photo » en 2016 : c’est « au Full frame » et rien d’autre… Notamment car on ne manque pas de solutions performantes et presque économiques en Full Frame pour débuter « sérieusement ». Par exemple : le Canon EOS 6D (à prix cassé en attendant son remplaçant), ou le Nikon D750 (sous réserve de trouver le bon zoom trans-standard)…

Et beaucoup de boîtiers d’occasion, comme les Canon EOS 5D MkIII, ou même MkII (bien que un peu dépassé en 2016, je l’ai utilisé avec bonheur durant plusieurs années et réalisé des images fantastiques avec). Mais vous pouvez aussi débuter en APS-C ou en Micro 4/3 :

> Alors, si vous optez pour un boitier à capteur APS-C : vous devrez diviser les focales dont je parle par x1,5 (et par x1,6 pour Canon), afin de connaitre la focale que vous devez acheter en APS-C. Par exemple : il faudrait un 16 mm en APS-C, pour obtenir le 24 mm dont je parle ci-dessous.

> Et diviser par x2 pour le micro 4/3. Par exemple il faudrait un 12 mm en micro 4/3, pour obtenir le 24 mm dont je parle ci-dessous.

> Tout ça sans oublier de faire la division équivalente pour la profondeur de champs (relative à une ouverture donnée) : afin de connaitre l’équivalent que l’on obtiendrait en Full Frame… Par exemple il faudrait une ouverture de f/1.4 en micro 4/3, pour obtenir un résultat équivalent à une ouverture de f/2.8 en 24×36 dont je parle ci-dessous…

Ci-dessous : une image réalisée au 24-70 mm f/4, qui m’a permit de réagir très vite alors que je n’avais pas de recule, ni le temps d’organiser la scène :

Premier cas de figure : vous souhaitez vous limiter à deux objectifs seulement  –  Et bien dans ce cas-là, mon choix irait sans doute vers une focale fixe un peu longue et à grande ouverture si possible… Par exemple un 85 mm à f/1.4, ou f/1.8. Ou encore vers ce merveilleux petit EF 100 mm f/2 (dès 450 €) : si léger, performant et compact.

Il est aussi possible d’opter pour un 100 mm f/2.8 macro, ou un 135 mm f/2 macro. Ce type d’objectif ne servant pas seulement à la macro (que je pratique pas), mais devient aussi un fabuleux objectif à portraits.

On peut aussi opter pour un télé-zoom pas trop lourd, comme le 70-200 mm f/4. Mais les résultats ne sont pas comparables à ceux par exemple d’un 85 mm f/1.4.

Pas mal de gens vous recommanderont un 50 mm ou un 35 mm f/1.4… Pourquoi pas, mais c’est un peu une tarte à la crème de la photo. Je trouve ça assez chiant les photos faites au 35 ou au 50 mm. En tous cas, vous verrez moins la différence entre votre zoom en position 35 ou 50 mm et ce second objectif, que si vous optez pour un « petit télé » comme un 85 mm (surtout si vous le choisissez à f/1.4). Lire la suite…

000 - A LA UNE
21
Du bonheur de shooter au EF 100 mm f/2.8 stabilisé

Notre voyage photo à Hong Kong 2017, s’est terminé samedi… Merci aux six participants pour leur enthousiasme et leur courage (on a pas mal marché). J’aime toujours autant Hong Kong, que je trouve d’une richesse incroyable.

Même au Japon, il est difficile de trouver en une seule journée, autant de contrastes et de sujets photos aussi différents. Cette année, j’ai fait le pari de laisser un peu mon EF 70-200 mm f/4 au repos… Et j’ai préféré une solution plus légère : le Canon EF 100 mm f/2.8 L IS USM Macro.

Alors évidement il est moins polyvalent, mais plus compact, plus léger, plus piqué et plus lumineux… Et le passer de mon Canon EOS 5Ds R à mon minuscule EOS 100D, me permet de bénéficier d’une « sorte de zoom virtuel ». En effet, il se transforme en 160 mm (coefficient de x1,6 sur l’EOS à capteur APS-C). Certes, pas de quoi remplacer totalement un EF 70-200 mm f/4 : mais de quoi bénéficier d’un peu de souplesse. Je ne pourrais me passer d’un APS-C en voyage, en complément de mon Full Frame.

De l’autre côté du « spectre des focales » utiles en ville, j’ai par ailleurs souvent préféré mon Sigma 24 mm f/1.4 Art, à mon classique zoom EF 24-70 mm f/4… Voilà une solution intéressante, que je recommanderais plutôt à ceux qui ont déjà photographié une ville sous « toutes les coutures », comme c’est mon cas à Hong Kong. Lorsque j’arrive pour la première fois sur un sujet, j’ai par contre du mal à me passer d’un zoom « trans-standard ».

Ici encore, j’ai eu la solution de transformer mon 24 mm en 38 mm, lorsqu’il est monté sur le Canon EOS 100D (APS-C)… Pendant que mon 100 mm est monté sur le boitier Full Frame. 

En tous cas, avec ces deux optiques fixes (24 mm et 100 mm) et ces deux boîtiers (APS-C et Full Frame) : j’ai presque l’impression de pouvoir tout faire. Pour résumer : je dispose en effet de quatre focales utiles : 24 mm, 38 mm, 100 mm et 160 mm… Ajoutez-y éventuellement un pancake EF 40 mm f/2.8 (pas cher et minuscule), donc un 64 mm aussi… et vous n’avez besoin de rien d’autre ! 

Pour revenir au Canon EF 100 mm f/2.8 L IS USM Macro, il est incroyablement piqué et la stabilisation est étonnamment efficace… Je ne fais pas trop de macro par ailleurs : je l’avais acheté pour numériser des diapos surtout ! Quelques exemples de photos prises à Hong Kong cette semaine :

Au fait : le prochain voyage photo à Hong Kong se déroulera du vendredi 05 au samedi 13 janvier 2018. Et il y a déjà deux ou trois inscriptions… Attention n’attendez pas le dernier moment : car il est limité à 8 places. Détails et programme ici :

http://photoetmac.com/2015/11/voyage-hong-kong/
http://www.destinationphoto.com

Si vous n’avez jamais participé à un voyage photo, commencez par celui-ci… Lire la suite.

Lire la suite…

000 - A LA UNE
95
Statistiques : Fuji et Sony ne « pèsent quasiment rien » ?

Hallucinantes statistiques chez explorecams.com. Qui démontrent à quel point les productions de Fuji et Sony, ne « pèsent quasiment rien » dans la production photographique actuelle, pour les passionnés, les experts et les professionnels…

Et que cela durera encore très longtemps, pour de simples raisons statistiques. Et que la place que Fuji et Sony occupent dans les discussions des photographes sur Internet : est inversement proportionnelle à la proportion des images qu’ils produisent…

top_5_camera_brand_canon_nikon

Vous y découvrirez que les Canon EOS 5D MKIII, Canon EOS 6D et Canon EOS 5D MKII (dans cet ordre), ont étés ces dernières années les meilleurs appareils photo au monde… Donc, le choix prioritaire d’une immense majorité de photographes… Et je trouve ça assez facile à comprendre. Suivis du Nikon D7100, puis des Canon EOS 70D et 60D.

Vous constaterez à quel point le premier hybride le Sony Alpha 6000 représente une proportion ridicule face à la somme de tous les appareils mieux représentés (il y en a exactement 21 : seulement des Canon majoritairement… et des Nikon).

Analysez les diagrammes et statistiques que l’on trouve ici chez explorecams.com… Et on en discutera en commentaire ce week-end, si vous voulez ? 

Alors la photo ? C’est le Full Frame, ou pas le Full Frame ? La photo pour les passionnés de photo : c’est évidement au Full Frame… Lire la suite !

statistiques_appareils_photos_canon_nikon_fuji_sony