Browsing: LOGICIEL : Tous les autres

000 - A LA UNE
2 Nouvel éditeur de thème chez Photodeck

Mise à jour chez Photodeck cette semaine : l’éditeur de thème fait peau neuve. Vous trouverez dorénavant un panneau Personnaliser qui remplace les anciennes pages Styles et Paramètres du thème. Tout est organisé plus logiquement désormais…

Trouver et ajuster les options de personnalisation devrait être plus intuitif. Il est maintenant possible de désactiver temporairement (grâce à un bonton on/off) la personnalisation de toute option, pour voir simplement ce que vous avez changé. Découvrez les détails ici en Français et en Anglais.

Proposée à seulement 10 € HT par mois, l’offre « FOLIO » exclut juste la vente en ligne et les galeries privées (toujours disponibles dans l’offre pro à 21 € HT). Mais Folio offre tout ce dont un photographe a besoin dans un portfolio premium… Par exemple, une présentation complètement personnalisable, extrêmement rapide, et adaptée aux mobiles, ainsi qu’un support de nom de domaines propres. Les détails de cette nouvelle offre sont consultables ici. Personnellement, j’ai jamais trouvé mieux (visitez mon site : vibertphoto.com)… Plus d’info (en Français) sur photodeck.com/fr

 

... vos photos mise en valeur !
CONSEIL : Editing workflow
5 Mise à jour de mon site Photodeck

Petite maintenance sur mon site vibertphoto.com, à l’occasion du week end. Il faut dire que Photodeck avait réalisé plusieurs mises à jours des templates ces derniers temps, que je commence seulement à exploiter…

J’ai aussi changé de template pour la version Mobile du site (regardez vibertphoto.com depuis votre iPhone, je trouve quand même ça très sympa)… J’ai aussi choisi une nouvelle police Google Fonts plus fine et discrète. Moi j’aime bien : on voit moins le texte et mieux les photos… Si vous cherchez à refaire votre site, je vous recommande (une fois de plus), le système Photodeck (Sites web intelligents pour photographes)…

0000_SCREEN_JFV 942

 

Photodeck : une solution pour photographes...
000 - A LA UNE
37 Nik Software les filtres qui valent (vraiment) plus rien

Vous avez sans doute entendu ça : Google offre désormais pour rien du tout, la collection de filtres Nik Software dont elle n’a vraiment plus rien à faire… Autrefois il en coûtait 149 €, ou même  479 $. Google n’a d’ailleurs rien à faire des photographes « en général » : relire Google Abandonne Picasa.

On se souvient aussi du traumatisme et du drame vécu par les utilisateurs de Nikon Capture NX, le jour ou ils ont appris le rachat de Nik Software par Google : Nikon Capture NX, remplacé par Nikon Capture NX-D.

Aucun développement n’a été fait depuis 2012 sur la collection Nik Software et il ne sera rien ajouté à l’avenir… Ne perdez donc pas votre temps à tenter de maitriser un logiciel « garanti sans avenir ». C’était un gadget pour débutants à l’époque : c’est devenu un gadget mort aujourd’hui. Lire la suite…

0000_SCREEN_JFV 847

 

... ce n'est pas un remède à l'absence de créativité !
LOGICIEL : Tous les autres
28 Google Abandonne Picasa… Grave ? Pas grave ?

Je connais quelques photographes, qui utilisent encore l’application Picasa pour classer et visualiser leurs images… Mauvaise idée, car Google annonce arrêter son développement à partir du 15 mai. Elle continuera à fonctionner, mais plus de mises à jour. Donc plus d’avenir…

La perte de Picassa et de son look désuet, ne sera pas une grande perte pour la plupart d’entre nous. Pourtant certains vont « l’avoir mauvaise », car ils s’en servent depuis si longtemps. Lire la suite…

 

... qui utilise encore Picasa ?
000 - A LA UNE
34 BenQ SW2700PT : un excellent écran 27 pouce à 699€

L’arrivée de BenQ en France bouleverse la donne sur le marché des écrans « photo » en 27 pouces, en proposant des caractéristiques que l’on ne trouvait que sur des écrans autrefois beaucoup plus cher… (beaucoup trop chers même) !

Durant trois semaines. j’ai essayé ce BenQ SW2700 PT, que l’on trouve à 699 € chez Amazon ici. ou ici à 699 € en boutique et en ligne chez Le Cirque. Ou encore ici (avec une offre spéciale pour les membres de la FPF)… A ce prix on pourrait se dire : ou est le piège ? Après trois semaines d’essai, je n’ai pas vraiment trouvé de « piège », c’est donc « une affaire »… La diagonale est de 27 pouces (69 cm) est au ratio 16/9em, c’est classique et la résolution de 2560 x 1440 pixels, est supérieure au Full HD.

C’est bien assez pour de la photo (je ne lorgne pas encore sur les modèles 5K, ce sera pour beaucoup plus tard)… Avant de passer à la calibration, il faut monter votre écran… Facile, tout s’emboite sans outil. Même le support de pied, qui présente l’avantage de ne pas être trop encombrant sur le bureau. L’ajustement vertical est « sans efforts » : le poids de l’écran (étonnamment léger) est parfaitement compensé…

Installation matérielle : comment peut-on imaginer travailler sur un écran d’iMac (qui ne pivote pas et ne se règle pas verticalement)… Un écran fixe : c’est la catastrophe assurée pour vos vertèbres cervicales.

Ici, la colonne de soutien verticale propose un grand débattement. Elle est même graduée (pour noter la bonne hauteur et la retrouver)… Ainsi, l’écran peut être levé « assez haut » : au niveau des yeux (au maximum 19 cm entre la table et le bas de l’écran). Ce qui permet de travailler (éventuellement) avec votre portable posé sous l’écran (photo suivante) :

_1170111_blog_1078px

Le portable disposé devant (ou sous) l’écran : j’ai testé et ça marche bien… Notament avec le Mode « Double Ecran » de Lightroom… Disposez la grille en bas : les raccourci « g » et « maj. g » servent à alterner la position de la vue Loupe et de la vue grille. Ci dessus par exemple : c’est « Maj g » (l’écran principal étant attribué au 27 pouce, l’écran du Macbook devenant « l’extension » (écran secondaire).

Connectez la souris au Hub USB3 de l’écran, cette disposition vous dispensera d’acheter un clavier. Vous aurez trois câbles à brancher : le Mini Display (fourni), le cable USB 3 et l’alimentation. Inutile d’investir dans un Hub Thunderbolt (encore un truc inutile comme sait bien générer l’univers Apple).

L’écran peut aussi descendre très bas au niveau de la table, pour quasiment « reposer sur son pied ». Intéressant pour certains espaces de travail trop hauts (genre table d’architecte) : il peut descendre à seulement 5 cm (entre la surface de la table et le bord inférieur de l’écran). Lire la suite…

 

 

699 € : pourquoi dépenser plus ?
LOGICIEL : Tous les autres
9 Protégez vos yeux le soir… et dormez mieux !

Je viens de découvrir une merveilleuse petite application dont le but est de réchauffer automatiquement la température de votre écran le soir… afin de vous aider à vous endormir facilement. C’est par ici justgetflux.com : l’essayer c’est l’adopter.

On sait en effet que la lumière plutôt froide de nos écrans, n’est pas le meilleur moyen de préparer sa nuit… Il y a plein d’options intéressantes. Par exemple « désactiver pour une heure », lorsque vous êtes en train de travailler sur vos photos le soir… Ou « désactiver pour certaines application », en effet changer la température de couleur de l’écran pendant que l’on travail sur Lightroom, n’est pas une excellente idée ! A noter que si vous utilisez El Capitan, il faut mieux désactiver l’ajustement automatique de l’écran.

0000_SCREEN_JFV 433

 

... bonne nuit, les petits !
000 - Grand large
46 Capture One pro 9 est arrivé, prise en main express

Disponibilité aujourd’hui pour 279 €, d’une nouvelle version du Logiciel de traitement des RAW de Phase One : Capture One Pro 9 remplace désormais la version 8. Vous aurez droit à acheter une mise à jour, seulement si vous possédez une version 7 ou 8.

Version d’essai gratuite 30 jours disponible pour Mac et PC. Les points forts de ce logiciel sont les fonctions de capture à distance et pilotage des boîtiers qui ont fait sa réputation dans les studios, mais aussi la qualité du dématriçage des RAW (plus de 400 boitiers supportés)… A ne pas négliger : des options de retouche localisées améliorées (avec l’outil courbe embarqué par zones par exemple). Ou encore une retouche localisée avec sélection par couleurs…

Bonne nouvelle pour ceux qui auraient précédemment fait l’erreur de convertir leurs fichiers Raw en .dng (ne faites plus jamais ça), car l’interprétation du DNG aurait progressé dans Capture One Pro 9… Je n’ai pas vérifié (j’évite absolument le .dng), mais on se souviendra que rien ne vaut le fichier RAW original. Fin de la parenthèse.

Message de service : on ne pouvait attendre plus longtemps une catégorie Capture One sur Photoetmac : voilà, c’est fait… Vous trouverez de nombreuses vidéos de démonstration et d’aide par ici pour débuter… Et vous trouverez six petites vidéos, au bas de cet article. Liste des nouveautés :

Disponible sur Mac et PC. Activation sur 3 postes

Nouvelle Interface de l’éditeur de couleurs

Nouveau moteur de l’outil de Contraste

Amélioration de l’outil courbes (Luma)

Masque d’outils Flow et Airbrush

Courbes dans l’outil d’ajustement localisé

Straight Line Brushing

Amélioration du masquage pour les objects avec des bords droits.

Amélioration de l’outil de ré-échantillonage

Meilleur Développement des DNG

Export au format EIP (Catalogue)

Mots-clés et nouveaux outils en Librairie

Indicateur de l’état de la Batterie en Mode Connecté

A noter que Phase One propose toujours par ailleurs le logiciel de cataloguage Media Pro (descendant lointain de iView Media Pro, que je peine à reconnaitre), dont la seule fonction est le catalogage… Mais commençons par le début et l’installation du logiciel, qui commence comme cela :

0000_SCREEN_JFV 321

Une fois votre version installée, passez au travail : deux possibilité : le Mode « Session » (que je n’ai pas testé depuis longtemps)… Ou le Mode « Catalogage », comme dans Lightroom ou tout commence par l’importation des images… J’ai évidement opté pour la seconde méthode, dont l’interface est plutôt obscure (c’est le cas de le dire avec cette interface noire assez chargée).

Mais vous vous en sortirez avec un peu d’aide en ligne. Chose étonnante : si vous importez des images comportant des .xmp et des copies virtuelles crées par Lightroom, celle-ci apparaitront dans Capture One 9. Voici la fenêtre d’importation de Capture One Pro 9 , bien trop sombre à mon goût :

0000_SCREEN_JFV 323

Je ne détaillerais pas maintenant les nouveautés diverses (je n’ai pas eu le temps de toutes les essayer ce soir évidement), donc rendez-vous dans les petites vidéos en bas de page.

Soulignons parmi diverses améliorations : la licence de Capture One Pro 9 est valable pour 3 postes (au lieu de deux pour la précédente, ou pour Lightroom)… Et le support de nouvelles optiques, comme certains Sigma Art. Cool !

Une fois les premières images affichée dans Capture One, vous percevez ce qui fait sa force : des textures bien nettes, bien croustillantes et une colorimétrie haut de gamme, sans avoir besoin d’appliquer un « Preset ». Ce que l’on peut évidement éviter dans Lightroom, en personnalisant un peu le « développement par défaut ». Mais il faut reconnaitre à Capture One de « claquer » immédiatement, c’est ce qui plait beaucoup… Alors que dans Lightroom cela réclame un peu d’apprentissage, pour arriver au même effet : ce n’est pas immédiat pour le débutant.  Lire la suite.

0000_SCREEN_JFV 325

 

 

... mise à jour majeure ?
CONSEIL : Editing workflow
1 Mise à jour du Plug-in Photodeck pour Lightroom

J’avais omis de vous signaler que le service de Portfolio Photodeck (cf mon site et Comment améliorer votre Portfolio) avait mis à jour son Plug-in de publication Lightroom (que j’avais présenté ici).

Cette nouvelle version du module, utilise désormais une connexion HTTPS, la communication entre Lightroom et le serveur est maintenant complètement cryptées. Pour mettre à jour votre plugin :

1 – Téléchargez la nouvelle version du module. Si le fichier téléchargé n’est pas automatiquement dé-zippé, faites le vous-même. Vous devez obtenir un fichier nommé PhotoDeck.lrplugin.

2 – Dans Lightroom, ouvrez le Gestionnaire de publication (voir le bouton + à côté du dialogue Services de publication dans la colonne de gauche). Lire la suite…

 

... message de service !
1 2 3 10