Browsing: APN : Panasonic

000 - A LA UNE
51 Qu’y a-t-il dans mon sac photo ?

Voilà un article que j’aurais pu écrire il y a longtemps… mais, mieux vaut tard que jamais. Je vais donc vous décrire  le contenu « type » de mon sac photo, en expliquant à chaque fois le pourquoi de tel ou tel choix de boîtier ou d’objectif.

Evidement, j’ai plusieurs sacs photos « types »… Nous allons détailler d’abord le « gros sac » : pour les « vrais voyages » qui valent le coup… Autrement dit, pour les « vrais photos » pour lesquelles j’ai une « obligation de résultat », c’est le sac qui intéressera les « vrais photographes », malheureusement, il est obligatoirement assez lourd celui-ci ! Je ne crois pas qu’on puisse faire « à coup sur » de la belle image, sans « investir » un peu de temps, de fatigue et d’énergie… Pour transporter au moins un full frame et deux ou trois objectifs. Je ne crois pas que l’on puisse tout miser sur son « oeil » et son intelligence. ce serait présomptueux ! Oui, le matos (les objectifs surtout) ça compte aussi… 

Sac a dos Lowepro Fast pack video Ouvert 702

Ensuite on parlera du petit sac du week end : le « sac à hybride » pour le petit voyage tranquille, pour la ballade photo les mains dans les poches en « amateur »… Pour faire des photos souvenirs, lorsqu’il n’y a aucun enjeux particuliers et pas de risque à être lent et imprécis. Relire : « Mon nouveau sac Lowepro Dslr Video Fastpack 250 aw ».

_MG_1701-Modifier_blog_0702px

Un boitier principal Full frame : le Canon EOS 5DsR : on commence avec mon reflex principal. En dehors du full frame point de salut, même si entre l’an 2000 et 2005 il m’a bien fallut vivre en APS-C… Mais les deux n’ont rien à voir. J’ai choisi la plus haute résolution du moment et la polyvalence rassurante du Canon EOS 5DsR depuis sa disponibilité en aout 2015. Oui, c’est vrai qu’il est un peu plus lourd (et plus cher), que mon précédent réflex : le génial petit EOS 6D qui m’a accompagné durant trois ans.

Mais cet upgrade valait vraiment le coup… Car cet Canon EOS 5DsR est le meilleur reflex que j’ai jamais eu la chance d’utiliser. Pour vous convaincre qu’il est une vrai merveille, relisez tout ça : Test terrain : Canon EOS 5Ds R au Kenya. Je ne l’utilise pas toujours à sa résolution maximum de 50 Mpix, mais parfois j’opte pour le fichier mRAW de 28 Mpix, qui est une taille idéale.

A noter que si j’avais été Nikoniste, j’aurais probablement opté pour le Nikon D750 qui est extrêmement équilibré et possède plein de qualités. Il possède par exemple cet écran orientable qui fait défaut au Canon. Et il n’est pas plus lourd que mon petit EOS 6D… Et si j’avais été « Sonyiste » qu’aurais-je choisi ? Il est probable que… je serais passé en Canon : pour le viseur optique, pour les objectifs, pour l’autonomie, pour la colorimétrie, etc…

Un boitier de secours APS-C : le Canon EOS 100D : c’est mon second reflex, pour sortir léger… Evidement je l’ai débarrassé de toutes sangles du cou, qui ruinerait la compacité : je l’utilise avec une minuscule dragonne de poignet pour APN compact…

 J’ai toujours utilisé un second boîtier à capteur APS-C en complément du full frame, afin de donner un peu d’allonge à mes objectifs… Cet EOS 100D est vraiment minuscule et vraiment très agréable à utiliser… Mais il sera probablement bientôt remplacé dans mon sac par son successeur. Car la différence de résolution (18 Mpix contre 50 Mpix) devient trop importante avec son cousin full frame.

Auparavant, pour « grossir au maximum » et m’approcher d’un sujet, j’avais intérêt à monter mon 70-200 sur l’EOS 100D (18 Mpix), plutôt que sur l’EOS 6D (20 Mpix). Désormais avec l’EOS 5DsR, j’ai plutôt intérêt à laisser le 70-200 sur le gros capteur de 50 Mpix et à recadrer dans l’image en post traitement. Du coup, je n’utilise plus aussi souvent l’EOS 100D que j’en avais l’habitude…

Mais je ne sais pas encore par quoi je le remplacerais, probablement durant l’hiver 2017. Peut-être par un Canon EOS 6D MkII : nous verrons lorsqu’il arrivera, s’il est toujours aussi compact et s’il dispose de suffisamment de pixel (28 Mpix serait bien). A moins que le futur EOS 150D soit sufisamment intéressant (s’il gagne l’AF et le capteur de 24 Mpix de l’EOS 80D par exemple, sans prendre trop de poids).

A moins que justement cet EOS 80D, finisse par me tenter (car son prix baissera bientôt)… Pourquoi pas, car il est déjà extrêmement pratique vu son prix raisonnable. Enfin, j’aimerais vraiment retrouver un second boîtier équipé d’un GPS (comme l’était l’EOS 6D).

Un petit objectif full frame fixe « pancake » : le Voigtlander 20 mm f/3.5 : celui-ci je m’en sers principalement pour les images sous-marines, car il rentre pile-poil dans mon sac Ewa Marine… Donc je ne l’emmène pas si souvent que ça en voyage, je l’ai parfois utilisé lorsque je veux voyager (très) léger. Mais la mise au point manuelle reste plus lente et plus aléatoire qu’un bon AF (même si l’on maitrise bien l’hyperfocale, ça reste moins pratique). Bon, il ne coutait pas très cher, alors je le garde… Relire : Je le veux : Voigtländer Color-Skopar 20 mm (Canon EF).

Un petit objectif APS-C fixe à tout faire : le Canon EF-S 24 mm f/2.8 STM : monté sur le petit EOS 100D ce merveilleux petit pancake donne un 38 mm f/2.8. Il est piqué, pas cher et super discret… Indispensable pour se promener les mains dans les poches en ville. Relire : Le successeur du Canon EOS 100D en aout ?

Un zoom compact à tout faire : Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM : il s’agit de l’objectif « standard » et polyvalent… Quel progrès par rapport à mon précédent EF 24-105 mm f/4 L IS USM. Ou même face au Nikon 24-120 mm f/4 que j’ai souvent utilisé (trop encombrant et aux performances optiques décevantes)…

canon_ef_24-70mm_f4l_is_usm-small

Ce Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM est actuellement unique au monde : il dispose d’un excellent piqué (parfaitement compatible avec 50 Mpix, je vous assure), il est plus compact et plus léger que les autres 24-70 mm. Il est équipé d’une position macro bien agréable et d’un loquet de verrouillage qui faisait défaut sur le Ef 24-105 mm. Enfin, cet objectif n’est pas trop coûteux (dans les 900 €)… C’est l’objectif qui manque vraiment dans la gamme Nikon par exemple.

Je le recommande donc à quiconque désire passer au full frame sans se ruiner. L’économie réalisée par rapport à un 24-70 mm f/2.8, vous permettra de vous offrir 2 à 3 objectifs fixes f/1.4 (qui permettent de réaliser des images qu’aucun zoom ne peut réaliser). Un bon calcul en terme de polyvalence, de rendu et de poids (car vous n’êtes pas obliger d’avoir tout en permanence dans votre sac). Ci-dessous, mon EF 24-70 mm f/4, monté sur l’EOS 6D (en été 2014 en Islande), vous voyez : les deux sont très compacts. Lire la suite…

_1110118_blog_1078px

 

en photo : pas la choix... il faut "porter" !
000 - A LA UNE
18 7 raisons de ne pas passer aux APN hybrides

Excellent article en Anglais, ou le photographe Thom Hogan détaille les sept raisons pour lesquelles il reste fidèle aux reflex… Je n’aurais pas dit mieux, c’est à lire absolument : 7 Reasons Why I’m Still a Nikon DSLR User

Le passage à propos du viseur électronique et de son « lag » (retard d’affichage) est particulièrement juste… Personnellement le problème du viseur est ce qui me gène le plus, avant la question des objectifs. Et voici les sept raisons principales, détaillées dans l’article :  1 Viewfinder – 2 Lenses – 3 Battery Life – 4 Focus Speed and Accuracy – 5 Controls and Ergonomics – 6 Buffer Performance – 7 Neutralité. Lire la suite…

 

... il est encore trop tôt !
000 - A LA UNE
17 Panasonic TZ100 : un excellent retour d’expérience

Je vous ai déjà dit tout le bien que je pense du Panasonic TZ100, ici Fichier RAW et JPEG à télécharger du Panasonic TZ100 et là Panasonic TZ100 un compact prometteur. Aujourd’hui, c’est Nicolas Rochereau un de nos lecteur passionné de Paramoteur qui nous livre son retour d’expérience…

« Je viens d’acquérir cet APN en remplacement de mon Nikon P7700. Le blog Photoetmac.com découvert récemment, m’a fait me poser quelques questions. Notamment celles de passer au petit reflex type Canon EOS 100D, ou à l’hybride type Lumix GF7. Ou d’attendre le Panasonic Lumix TZ100.

panasonic-lumix-tz100_face

Bien que professionnel dans les arts graphiques et ayant bénéficié d’initiations à la photographie pendant mes années d’études, je ne me considère pas comme un photographe professionnel. Et j’utilise mon appareil photo principalement pour mes loisirs qui se résument au paramoteur (voile de parapente avec un moteur qui nous permet de décoller en plaine), ou bien pour des photos de vacances en famille.

Je cherche avant tout un appareil peu encombrant, avec un zoom polyvalent, qui peut se porter en bandoulière autour du cou… Qui permet quelques réglages dits « experts » et possède un mode video, avec notamment un autofocus correct (gros défaut sur mon dernier Nikon).

Mon premier appareil de ce type était le Canon G7 remplacé, par un Nikon P7700 avec des zoom de respectivement 28/140 mm pour le Canon G7 et 28/200 mm pour le Nikon P7700. Je n’avais pas connaissance dernièrement d’appareil équivalent en compact avec un 28/200 mm, en dehors de ce TZ100.

J’ai vite abandonné l’idée des deux bridges FZ1000 et sony RX10 beaucoup trop volumineux. J’ai également renoncé aux objectifs interchangeables pour des raisons pratiques : quand je suis au paramoteur le temps passe très vite, la préparation peut prendre un peu de temps… Les créneaux météo sont parfois courts, au sol ça va, mais en l’air : pas question de changer d’objectif.

P1000809_blog_1200px

 

Chez Panasonic, décidément : ils sont bons !
APN : Panasonic
113 Prise en main : Panasonic GX80 enfin un hybride efficace

J’ai pu prendre en main ce week end le nouveau Panasonic GX80 (relire Trop gros, trop petit ? Ou parfait ?), dont les ventes décollent bien semble-t-il… Ce qui est normal car il rassemble (pour la première fois dans l’histoire des APN hybrides), un ensemble de caractéristiques impressionnantes…

Tout ça, pour un prix contenu de 699 € en kit avec le minsucule 12-32 mm stabilisé. Hors, il me semblerait fou de dépenser plus que cela pour un hybride à viseur électronique (viseur par définition médiocre) ; dont on peut suppose qu’il sera remplacé dans 16 ou 20 mois par un successeur bien meilleur. Mais à 699 € en kit : je serais presque prêt à me passer de visée optique… A condition d’avoir en échange tout ce qu’offre ce GX80 : un écran orientable verticalement, la compacité des objectifs M4/3, la stabilisation dans le boîtier et dans les objectifs, de la vidéo 4k… Sans oublier quelques gadgets amusants.

Voilà le programe de ce « gros GM5 », ou ce « mini GX 8 » de voyage (si on le compare à deux modèles phares de Panasonic)… Ce Panasonic Lumix DMC-GX80 (699 € en kit environ), sera à confronter principalement aux Fuji X-T10 (qui a baissé à 729 € en kit environ) et à l’Olympus OM-D EM-10 II (qui a lui aussi baissé à 699 € en kit environ). En dehors de ces deux-là (et des deux mini reflex de Canon et Nikon : les EOS 100D et D5500), la concurrence est quasi inexistante ! En effet, on ne peut mettre sur le même plan des APN compacts à capteurs de 1 pouce, qui ne procurent pas les effet de « bokeh » qu’adorent les photographes (même si il n’y a pas que le « bokeh » dans la vie)…

Merci à Philippe de la boutique Camara à Paris 9 em, qui m’a prêté un GX80 (il fait un prix spécial à l’occasion de son lancement). Voici mes impressions à chaud, classées sur le mode « j’aime / j’aime pas ».

Et je commence par les nombreux « j’aime » : vous verrez qu’il ne reste pas beaucoup de place pour les « j’aime pas », tout en bas de l’article…

Son rapport qualité / prix : franchement, je ne vois pas quel autre hybride peut offrir autant de bonnes choses, à ce prix là… D’autant que si vous envisagez l’achat de deux ou trois objectifs complémentaires, vous continuez à faire des économies… Allez vite relire notre grand Comparatif : meilleurs hybrides avec EVF à moins de 700 €. Et rappelez-vous que beaucoup de caractéristiques du GX80, étaient déjà en place sur le GM1 déjà testé ici : Panasonic GM1 mon compact préféré

Son zoom stabilisé en kit, le G Vario 12-32mm f/3.5-5.6 Asph. / MEGA O.I.S : je recommanderais l’achat de ce kit là (même si d’autres kit plus ambitieux sont proposés). Car ce mini objectif équivalent à un 24-64 mm en full frame, est unique au monde… Il ne pèse que 70 gr. Une véritable réussite, qui offre pourtant d’assez bonnes performances. Lire la suite…

 

Selon moi : le meilleur hybride à moins de 700 €
APN : Nikon
27 Un déçu des hybrides s’exprime : hop ! Retour au reflex

Le commentaire du jour résume très bien l’opinion de beaucoup de mes  amis photographes amateurs, qui ont cru un temps pouvoir switcher totalement vers les hybrides… Et qui déçus (du viseur ou de la fiabilité) sont revenus aux reflex. Vite fait !

En fait, ce que j’explique depuis le début est assez simple : on peut envisager les hybrides comme « compléments » aux reflex (ce que j’ai fait avec mon GM1 et deux objectifs M4/3)… Pas comme des remplaçants ! Pas encore… Eventuellement en remplacement d’un compact expert : oui…

Un commentaire rapide et explicite, publié à la suite de notre grand Comparatif : des meilleurs hybrides avec EVF à moins de 700 €, à lire absolument avant l’été… Lire la suite !

 

steak tartare, façon "aller retour"...
000 - Grand large
40 Comparatif : meilleurs hybrides avec EVF à moins de 700 €

Voici un comparatif des hybrides à objectifs interchangeables qui me semblent les plus intéressants à moins de 800 € (boîtier nu). Je n’ai sélectionné que ceux qui sont relativement compacts, pas trop coûteux, équipés de viseurs et d’écran orientables.

Coup de coeur au passage, pour le dernier hybride annoncé par Panasonic, le Lumix GX80, qui a beaucoup d’atouts pour lui… Il suffit de parcourir les tableaux pour être frappé de a richesse de sa fiche technique (vu son prix contenu). C’est d’ailleurs ce modèle qui m’a donné l’idée de monter ce tableau, car je ne vous cache pas que j’envisage de m’en équiper en complément de mon GM1… Par contre je n’ai pas inclus ces trois petits modèles Panasonic qui commencent à dater un peu :

Panasonic GM1 : excellent, compact, peu coûteux, mais sans viseur c’est le plus gros reproche que j’ai à lui faire. Relire : Panasonic GM1 mon compact préféré est un hybride.

Panasonic GM5 : excellent, compact, peu coûteux, mais son viseur est médiocre et ancien. J’espérais un remplaçant mais le GX80 n’est pas exactement son remplaçant, il est plus volumineux et lourd. Relire notre comparatif : Panasonic Lumix LX100 ou GM5 ? Partie 1.

Panasonic GF7 : excellent, compact, peu coûteux, toujours sans viseur, mais son écran orientable vers le haut (façon Selfie) est un vrai avantage en street photo. Relire : essai rapide du Panasonic Lumix DMC GF-7.

Vous ne trouvez pas ici le Fuji X-Pro 2 ? Normal, car j’ai éliminé les hybrides qui me semblent trop coûteux (je sais que tout est relatif). Relire : Prise en main Fuji X-Pro 2, mes tops, mes flops ! Vu la vitesse élevée de renouvellement des hybrides et l’état embryonnaire de l’industrie du viseur électronique (il n’existe qu’un seul fournisseur actuellement), je ne vous recommande pas d’investir « beaucoup » dans votre hybride.

Car ce secteur de l’industrie photographique ne peut être considéré comme « mature » en l’absence (ou quasi absence) du plus gros constructeur : Canon. Nous ne sommes qu’à la préhistoire de ce type d’APN et tout peut changer en 2 ans, la prudence est donc de mise. Relire : votre viseur électronique est-il dépassé et Boîtiers : l’intégration verticale sera la clé du succès.

J’ai exclu de ce comparatif les hybrides à capteurs 1 pouce : Nikon One et Pentax Q. A quoi bon de tels appareils lorsqu’il existe des APN compacts à capteurs 1 pouces et objectif intégré, capables de faire aussi bien ? Et lorsque l’on voit à quel degrés de miniaturisation, auquel peut descendre Panasonic avec un capteur Micro 4/3. Echec magistral pour Nikon sur ce secteur… Un véritable « accident industriel » qui aura couté cher en image de marque au constructeur. Notamment auprès des photographes experts (vous qui me lisez), qui espéraient une solution compacte de la part de Nikon et se risquent de se tourner vers d’autres constructeurs… Nikon qui avait pourtant investi énormément sur ce Nikon 1 (présenté avec une certaine grandiloquence) : en recherche et développement, mais aussi en communication.

Signalons aussi la disparition (provisoire ?) de Samsung sur le secteur des hybrides… La marque semble avoir déserté en rase campagne, après avoir lancé un système complet basé sur un capteur APS-C. Pas rassurant ce genre d’attitude de la part d’un géant de l’électronique.

J’ai enfin exclu de mon comparatif les hybrides qui me semblent inutilement lourds (Fuji X-Pro 2 et 2)… Dans ce cas je préfère tout simplement un « vrai » reflex APS-C, d’autant que les derniers sont impressionnants : comme le Canon EOS 80D, le Nikon D500… Ou alors très bon marché Canon EOS 100D (à moins de 360 € boîtier nu), ou le Canon EOS 760D. Image Camerasize, de gauche à droite : Panasonic GM5, Panasonic GX80, Fuji X-T10, Canon EOS 100D :

Camera_size_Panasonic_GM1_GX80_Canon_EOS100D

 

Quand à l’impressionnant Sony A6300, vu son prix il n’est pas encore près de rentrer dans ma sélection d’appareils « de poche ». Il est pourtant impressionnant (Sony Alpha 6300 : 425 collimateurs AF), mais pas encore capable de remplacer son prédécesseur le Sony Alpha 6000, dont le prix est très intéressant…

Ce tableau sera amené à être complété et corrigé, dès l’arrivé de nouveaux modèles… Donc, pensez à bookmarquez cette page  : photoetmac.com/2016/04/comparatif_hybrides

J’ai aussi éliminé de mon comparatif les hybrides dépourvus de viseurs : cette époque est révolue… Et (à titre de comparaison), j’ai ajouté le petit Canon EOS 100D. Qui trois ans après sa présentation reste selon moi « dans la course » pour qui cherche un petit appareil efficace, pas cher du tout (seulement 366 € boîtier nu) et raisonnablement compact (il pèse exactement le même poids qu’un Fuji X-Pro 1 avec l’équivalent d’un 38 mm pancake)… Lorsque son successeur arrivera, je le remplacerais dans le tableau.

Voilà donc (selon mes critères très personnels : prix, encombrement, viseur), les hybrides (+ un minuscule reflex) qui me semblent les plus intéressants du moment : Lire la suite…

Panasonic DMC-GX80 Olympus OMD EM10 II Fuji X-T10 Sony Alpha 6000 Canon EOS 100D
16 Mpix 16 Mpix 16 Mpix 24 Mpix 18 Mpix
micro 4/3 micro 4/3 APS-C APS-C APS-C
coef. focale 2x coef. focale 2x  coef. focale 1,5x coef. focale 1,5x coef. focale 1,6x
avril 2016 août 2015 mai 2015 février 2014 juillet 2013
699 € (nu) 569 € (nu) 664 € (nu) 509 € (nu) 366 € (nu)
799 € – (kit) 795 € (kit) 749 € (kit) 599 € (kit) 428 € (kit)

 

ce qui est petit... est joli !
APN : Olympus
0 Review : Olympus Ultra Wide Zoom 7-14 mm f/2.8

Vous savez à quel point j’adore les grand angles : le Canon EF 14 mm f/2.8 L USM II en full frame, par exemple… Ou l’ultra grand angle Panasonic 7-14mm f/4 pour mon panasonic GM1 (ou n’importe quel micro 4/3). Il faut savoir que Olympus propose aussi un 7-14 mm f/2.8.

Que je n’ai jamais pu essayer… mais qui semble déclencher l’enthousiasme, lui aussi. Alors bravo Olympus ! Il est vrai que le capteur Micro 4/3, dispose d’un avantage évident :  il permet la création de zooms ultra grand angles, spécialement, fabuleusement et délicieusement compacts… A visionner par ici :

 

... on a tous besoin d'un zoom UGA !
APN : Panasonic
37 Panasonic Lumix GX80. Trop gros, trop petit ? Ou parfait ?

On espérait un successeur aux « mini hybrides » Panasonic GM5 et GM1, mais il faudra peut-être attendre un peu ? Car le Panasonic Lumix GX80 est un peu plus gros qu’un GM5… Mais bien plus petit qu’un GX8 ! La taille idéale ?

Il s’agirait en fait d’une gamme différente, pas d’un « remplaçant » du GM1 / GM5. Il est plus gros, oui… mais « plus gros comment » ? Un petit tour chez Camerasize.com, d’abord face au Panasonic GM5. Lire la suite…

0000_SCREEN_JFV 882

0000_SCREEN_JFV 883 

 

... à la recherche le compact idéal !
1 2 3 4 5 10