Catégorie : APN : Olympus

APN : Olympus
2
Toutes les caractéristiques du futur Olympus Pen-F

Toutes les caractéristiques du probable Olympus Pen-F (Première images de l’Olympus Pen-F) ont été mise à jour par digicam-info.com… Annonce officielle en cours de semaine probablement. Il est beau, c’est un fait…

Mais (outre l’écran orientable sur le côté), la petiote déception, voilà trois ans que l’on retrouve systématiquement le même EVF de (seulement) 2,36 Mpix. On rêvait du nouveau viseur électronique de Seiko de 4,4 Mpix (que pour le moment que l’on ne trouve que chez Leica : relire, 2016, l’année des viseurs électroniques de 4,4 Pixels ?  et  Votre viseur électronique est-il… « dépassé » ?).

0000_SCREEN_JFV 529

Pour le reste, les caractéristiques de ce modèle sont plutôt riche… On retrouve le nouveau capteur de 20 Mpix des Micro 4/3 (le même que chez Panasonic ?), qui remplace le 16 Mpix, qui aura plutôt bien vieilli…

– 20MP Live MOS sensor (made by Sony)
– 50MP high resolution shot mode

– 5-axis camera shake correction. Five stop correction (CIPA)
– Creative dial to directly access four functions
– 2.36 million dot organic EL EVF (S-OVF mode to extend the dynamic range) Lire la suite…

000 - A LA UNE
14
Première images de l’Olympus Pen-F

C’est 43rumors.com, qui dévoile le premier, les images réelles du « rangefinder rétro » d’Olympus : le Pen-F… Il a une belle gueule, c’est vrai que chez Olympus ils savent faire des appareils.

Et généralement l’ergonomie est bien meilleure que chez… Fuji (au hasard). Les objectifs sont plus compacts aussi… Cette petite bombe pourrait bien faire un carton, spécialement équipé avec le Panasonic 12-32 mm qui équipe les GM1, GM5, ou GF7, par exemple. Olympus produit lui aussi un 12-32 mm pancake, mais il me plait moins que le Panasonic… Lire la suite !

Olympus_Pen_F_5

APN : Olympus
1
Olympus prépare-t-il un retour vers le Full Frame ?

Voilà qui pourrait changer la donne et rebattre les cartes : Olympus préparerait-il en secret le développement d’une gamme de mirorless Full Frame ?

On peut se poser la question après qu’un site asiatique (Egami), révèle ici l’existence d’un brevet pour un 28 mm f/2 full frame…

Il serait assez cohérent pour Olympus de faire cohabiter deux gammes. D’une part, une Micro 4/3 tournée prioritairement vers la compacité et la légèreté : avec un certain avantage par rapport aux gamme APS-C d’autres fabricants, grâce au cercle d’image étroit que permet le ratio moins large du capteur Micro 4/3 (ce qui permet des merveilles de compacité comme le Panasonic GM1)…

brevet_full_frame_Olympus

Et une gamme « professionnelle » basée sur le capteur full frame… On peut imaginer que pour rester plus compact que leurs homologues de chez Sony, Olympus reste au ratio 4/3 ? Full size Miroroless comme indiqué sur le brevet, ne veut pas dire forcément 24×36.

Lorsque l’on voit avec quelle facilité « apparente », Sony a développé sa gamme A7 ces dernières années, tout en maitrisant assez mal la partie optique (trop lourdes, trop peu nombreuses et surtout trop chères), on peut supposer que ça énerve les ingénieurs d’Olympus. Qui ont probablement derrière eux un « savoir faire » plus conséquent en terme d’optique… et tout le savoir faire nécessaire pour concevoir de meilleurs boîtiers que Sony, spécialement en terme d’ergonomie. Lire la suite…

APN : Olympus
2
Olympus Pen-F, une réponse au Fuji X-Pro 2 ?

Digicam.info toujours bien informé, publie une image du futur Olympus Pen-F, qui ressemble à une réponse à la gamme Fuji X-Pro, en mode « Rétro design »… Probablement équipé d’un capteur de 20 Mpix et de l’habituel EVF de 2,36 Mpix.

Mais surtout, il accèdera à l’immense gamme optique Micro 4/3, qui présente l’avantage d’une compacité et d’un poids imbattables… Si c’est pour se priver d’un viseur optique, autant que ça vaille le coup ! En tous cas on est très loin du look des premiers Pen, tant mieux…

Olympus_Pen-F

APN : Canon
26
Boîtiers : l’intégration verticale sera la clé du succès

Quelle est la clé du succès actuel de Canon, sur le marché du reflex et du matériel expert ? L’intégration verticale des compétences : c’est un fait, Canon est une des rares marque à maîtriser totalement la fabrication de ses capteurs (jusqu’à 50 Pixels), de ses boîtiers et de ses optiques…

Tout comme Apple est le seul constructeur informatique capable de mener de front le développement de deux systèmes d’exploitations (OS X et iOS), tout en concevant elle-même ses smartphone et ses ordinateurs… C’est cette intégration verticale qui permet l’innovation : si Apple n’avait pu concevoir ensemble le matériel et le logiciel, Apple n’aurait pas inventé l’iPhone… 

Sony fabrique les meilleurs capteurs et des boîtiers désormais d’assez bon niveau (quoique perfectibles, ils n’égalent pas totalement les Canon ou Nikon et restent dépendant des viseurs électroniques décevants toujours fabriqués par Epson et vendu à tous les constructeurs)… Mais il manque toujours à Sony, l’expertise de Canon ou Nikon dans les objectifs… Et si Sony possédait ce savoir faire très rare, les Sony A7 disposeraient effectivement de la bonne dizaine d’objectifs spécifiques (professionnels et d’entrée de gamme) qui leur manquent encore, deux ans exactement après leur présentation… Mon idée est que si Canon a tenté de racheter Sigma, c’était qu’ils craignaient que Sony ne le fasse.

Doit-on s’inquiéter pour une marque, lorsqu’elle reste incapable de concevoir et fabriquer elle-même un des maillons essentiels de la chaine photographique ? Oui, évidement… Déjà car ses profits sont amputé automatiquement, par tout ce qui doit être acheté à l’extérieur. Combien gagne Sony, à chaque fois que Nikon vend un D7200, ou un D810 ?

C’est peut-être pour cela que Nikon souhaite ne plus dépendre de Sony (qui avait acheté « l’héritage photographique » de Minolta), pour la fourniture de ses futurs capteurs comme une rumeur le suggère depuis hier : Nikon Samsung : partenariat stratégique à venir ?

Il se trouve justement que aujourd’hui Samsung a officiellement nié cette hypothèse (ce qui ne prouve rien dans un sens, ni dans l’autre), mais peu importe, nous verrons bien en janvier ce qui se passera : 

« Samsung’s statement on this is as follows : Media reports that Nikon is allegedly buying our NX technology are not true. »

Doit-on s’inquiéter lorsque Pentax pour son futur reflex Full Frame, n’a d’autre choix que de « déguiser », un 24-70 mm f/2.8 crée et fabriqué par Tamron ? Oui, éventuellement…

Car les marque qui se portent bien, sont celles qui ont réussi une « certaine intégration verticale ». Fuji semble être de celles-ci : héritant d’une certaine « culture de la photo » (Historique de Fujifilm) et d’une image de marque forte, Fuji fabrique ses propres boîtiers, ses propres objectifs, ses propres capteurs et le fait savoir… Construisant « sa légende ».

Dans le même temps : tous les photographes « passionnés » du monde (les seuls susceptibles d’investir 2000 ou 3000 € dans des reflex et objectifs), savent que Nikon est depuis 15 ans incapable de fabriquer ses propres capteurs et ce n’est pas sans conséquences.

« Héritage photographique » et image de marque, qui ont certainement fait défaut à Samsung, pourtant capable de concevoir un boîtier NX1 diablement efficace, mais dont la gamme optique était certainement trop modeste… L’alliance avec Nikon (si elle se confirmait, ce qui reste encore hypothétique), semblerait donc relativement logique, les deux firmes étant très complémentaires en terme de savoir faire et « d’image »… Une alliance rappelant quelque peu (mais de loin), celle nouée par Olympus et Panasonic lors de l’annonce du « Micro 4/3 ».  Lire la suite…

000 - A LA UNE
6
Profiles d’objectifs via Lens Profile Dowloader

Un de nos lecteur nous posait récemment la question suivante « existe-t-il un profile de correction optique pour l’ultra grand angle Samyang 14 mm f/2.8 en version Canon ? ». Non, ce profile n’existe pas d’origine dans Lightroom…

Mise à jour le 28 janvier 2016 : ça y est ce « manque » est réparé : Lightroom 6.4 nouveaux profiles objectifs Samyang etc… 

Mais on peut en télécharger un… A condition qu’il ait été crée par un utilisateur grâce au logiciel gratuit, Adobe Lens Profile Creator (sorti en 2010 déjà). Le téléchargement se fait via Adobe Lens Profile Downloader… OK, c’est de l’histoire ancienne (2010), mais voici quand même un petit rappel.

 


1 – Télécharger Adobe Lens Profile Dowloaded : que l’on trouve par ici :

PC : http://www.adobe.com/support/downloads/detail.jsp?ftpID=5492
Mac : http://www.adobe.com/support/downloads/detail.jsp?ftpID=5491
Guide : adobe.com/lensprofile_creator_userguide.pdf

Une fois l’application installée et lancée, voici son interface… Utilisez le moteur de recherche. Attention, il y a un piège : il faut rechercher « d’abord » la marque de l’appareil utilisé (ici Nikon). Lire la suite…

image002

APN : Canon
47
Votre viseur électronique est-il… « dépassé » ?

Depuis plusieurs années, alors que les viseurs électroniques commencent à se démocratiser financièrement, j’explique qu’il ne faut pas s’y précipiter trop vite. Car les modèles actuels sont encore « assez mauvais » et vous sembleront totalement dépassés voir « ridicules », d’ici peu…

Aujourd’hui, Leica annonce son Leica SL équipé d’un viseur de 4,4 Millions de pixels (précisons que ce n’est pas ce dernier qui est la cause principal du prix de ce boîtier)… Vous verrez : on dira dans quelques années en essayant un EVF génération 2015, « mais comment pouvait-on viser avec de telles « daubes » ?

Allez ! Je me suis amusé à faire un petit comparatif de quelques viseurs en service actuellement et présentés après janvier 2014, que je tenterais de le tenir à jour, au fur et à mesure que des viseurs enfin performants pointeront leur bout de nez. Ce tableau vous permettra de savoir à quel point votre EVF est dépassé. Je n’ai pas inclus tout ce qui est inférieur à 1,44 Mpix, dont il vaut mieux se débarrasser…

Modèle Résolution EVF Grossissement Intégré Annoncé
         
Leica SL 4,40 Mpix 0,80 x Oui 20/10/2015
Leica Q (Typ 116) 3,68 Mpix   Oui 10/06/2015
Leica D-Lux (Typ 109) 2,76 Mpix   Oui 15/09/2014
Leica T (Typ 701) 2,36 Mpix 0,70 x Optionnel 24/04/2014
         
Canon G5 X 2,36 Mpix   Oui 13/10/2015
Canon G1 X MkII 2,36 Mpix   Optionnel 12/02/2014
         
Sony RX1 R II 2,36 Mpix 0,74 x Oui 14/10/2015
Sony A7 S II 2,36 Mpix 0,78 x Oui 11/09/2015
Sony A7 R II 2,36 Mpix 0,78 x Oui 10/06/2015
Sony RX100 Mk IV 2,36 Mpix 0,59 x Ejectable 10/06/2015
Sony RX100 Mk III 1,44 Mpix 0,59 x Ejectable 15/05/2015
Sony A7 – A7 II – A7 S – A7 R 2,36 Mpix 0,71 x Oui 20/11/2014
Sony Alpha 6000 1,44 Mpix 0,71 x Oui 12/02/2014
         
Fujifilm X-T1 IR 2,36 Mpix  0,77 x Oui 03/08/2015
Fujifilm X-T10 2,36 Mpix 0,62 x Oui 18/05/2015
Fujifilm X-30 2,36 Mpix 0,65 x Oui 26/08/2014
Fujifilm X-T1 2,36 Mpix 0,77 x Oui 28/06/2014
 Fujifilm X-100 T 2,36 Mpix   Hybride 10/09/2014
         
Panasonic Lumix GX8 2,36 Mpix   Orientable 16/07/2015
Panasonic Lumix GM5 1,16 Mpix   Oui 15/09/2014
Panasonic Lumix LX100 2,76 Mpix   Oui 15/09/2015
         
Olympus OM-D E-M10 II 2,36 Mpix   Oui 25/08/2015
Olympus OM-D E-M10 1,44 Mpix   Oui 29/01/2014
Olympus OM-D E-M1 2,36 Mpix   Oui 10/09/2013
         
Samsung NX1 2,36 Mpix   Oui 15/09/2014

 

Leica est en forme depuis un ou deux ans et c’est à nouveau Leica, qui innove et utilise le viseur électronique le moins « arriéré » du plateau… Il faut dire que la « visée », chez Leica, c’est important et ils ne pourraient pas se permettre d’utiliser un viseur « médiocre ». Ainsi, ce Leica SL, utilise un viseur électronique SXGA+ Seiko Epson Corporation, affichant pas moins 4,41 Millions de Pixels.

Viseur de 4,4 Mpix du Leica SL (2015)
Résolution SXAG, 4.4 MP
Taille 0.66″
Pupille de sortie 20 mm
Champ de vision 37°
Grossissement × 0.80 (avec un objectif 50 mm à l’infini, −1 dpt)
Recouvrement cadre 100 %
Correction dioptrique − 4 to +2

 

Il devrait ridiculiser la plupart des actuels viseurs, tous issus du même fabricant semble-t-il (Seiko Epson Ultimicron) proposant 2,36 Mpixel seulement (1.400 x 1.050 pixels). Ce qui n’est pas encore suffisant pour me résoudre à utiliser un tel dispositif, en dehors d’un compact expert à moins de 700 € (par exemple un éventuel successeur au Panasonic Lumix GM5).  Lire la suite.

Viseur Epson 2,36 Mpix (2014) L3F04X-80300C
LCD type TN mode, organic alignment layer
Color display system Color filter (RGB stripe)
Effective pixels 1024 x RGB x 768 (XGA)
Panel size (diagonal) 0.48 inch (1.2 cm)
Pixel pitch 9.6 μm (3.2 x RGB) x 9.6 μm
Color space 92% of sRGB
Backlight Yes
Surface luminance 520 cd/m2
Displayable colors Approx. 16.77 million colors

 

APN : Olympus
2
Une Mise à jour Metabones ajoute l’AF à détection phase

Via la mise à jour Firmware (V1.8 pour le « Speed Booster » et V0.43 pour le « Smart Adapter ») Metabones annonce avoir ajouté l’AF à détection phase pour les Olympus OM-D E-M1 et le Sony Alpha 7R II… Voilà qui va en intéresser certains !

Je n’ai jamais pu essayer cette bague d’adaptation et je dois dire que l’idée même d’utiliser une bague d’adaptation me déplait un peu… Mais mois après mois, on entend de plus en plus de photographes en dire du bien. Du moins avec des objectifs récents (l’AF ne marche pas avec tous les objectifs).

Si parmi nos lecteurs, certains ont eu l’occasion de tester ces derniers modèles Metabones, qu’ils se signalent. En attendant, restons attentifs aux évolutions futures de ce type de matériel ! Lire la suite…

metabones bague adaptation mb_spef-m43-bt4_01s

APN : Olympus
5
Olympus OM-EM10 MkII : la « forme de reflex » à la mode

Nouveaux modèles après nouveaux modèles, on constate que c’est la « forme du reflex », qui semble le mieux convenir aux APN hybrides… Viseur électronique centré et flash au dessus, molettes à droite. De préférence à la « forme décalée » viseur à gauche, héritée des appareils de type télémétriques. 

Olympus, Sony et Fuji sont tous arrivés à cette conclusion (en observant les ventes ?)… Et fort raisonnablement, portent leurs efforts en priorité sur ces gammes « en forme de reflex ». Aujourd’hui c’est l’Olympus OM-D E-M10 II qui arrive avec assez peu d’évolutions, il faut bien le dire… Son capteur reste désespérement bloqué à 16 Mpix (alors que panasonic monte enfin à 20 Mpix et que les reflex APS-C sont quasiment tous à 24 Mpix).

olympus_om-d_e-m10_ii_noir-6f175

Seule la résolution du viseur est en hausse : 2 360 000 points, au lieu de 1 440 000 précédemment. Il gagne aussi un obturateur électronique (totalement silencieux). Mais ce petit Olympus n’est pas trop cher… Alors on lui pardonne puisqu’il est mignon et dispose d’une gamme optique impressionnante (qui fait défaut à la plupart de ses concurrents) :

L’Olympus OM-D E-M10 Mark II arrivera en septembre à 600 € nu.

A 799 € avec le zoom 14-42 mm.

En double kit (14-42 mm + 40-150 mm) à 899 €.

Enfin à 999 € avec le 14-150 mm II.

APN : Nikon
19
Avis : « pas trop déçu, sauf par le viseur électronique »

Le commentaire du jour est signé François Drouin… qui nous écrit du Canada ! Son témoignage est intéressant et je partage relativement son avis, à propos du D800 (que moi non plus je ne voudrais plus transporter), des Fuji, des Micro 4/3 et des Sony…

« Je viens tout juste de compléter mon D810 (appareil perso) et un D750 (bureau) par un Olympus OM-D E-M5 mkII justement pour les voyages. De retour de San Francisco (juin), j’ai peiné avec le D810 + 28-300 mm + 16-28 mm, avec à l’occasion un fixe (35 ou 85 mm) en raison de mon dos amoché.

Pourquoi Olympus ? Pour son parc optique évidemment, le gain de poids et d’espace, la dynamique surprenante, la qualité d’image délivrée jusqu’à 1600 ISO et parce que je trouve le boîtier bien foutu.

olympus-221-6

Jusqu’à maintenant (une semaine, dont un court séjour de deux jours à l’extérieur), je ne suis pas trop déçu… Sauf par le viseur électronique (c’est bon, mais sérieux, ça ne remplace pas du tout celui de mon D810!). Et l’AF-C une pure atrocité. Heureusement, je ne le destine pas au shoot d’oiseaux de proie, mais à la street photo, un brin de macro, et aux vacances. 

Pour les photos qui ne nécessiteront pas une marche de trois heures, mon D810 sera l’appareil de choix 16-28f2.8, 20f1.8 (aurores boréales), 35 mm f1.4, 85 mm f1.8 G, 105 mm f2.8 et 180 mm f2.8.

Avec l’Olympus, j’ai pu revendre mes zooms 18-35 mm, 28-300 mm et faire l’acquisition de 9-18 mm, 14-150 mm II, 17f1.8 et d’un Sigma 60 mm f2.8 (étonnante celle-là, encore plus vu son prix). (…) 

Je me suis tourné vers les appareils sans miroir pour gagner en poids et en compacité. Je comprends mal ceux qui, pour les mêmes raisons, vont se tourner vers Sony et son parc d’objos rikiki. Le plein format c’est bien, mais si le reste ne suit pas… Lire la suite.

ACTU : matos photo, divers
22
La part de marché discrète, des APN hybrides

Voici une illustration supplémentaire (s’il était besoin), de la part de marché toujours aussi discrète des appareils hybrides (mirrorless, ou COI en Français) en 2014… Qui ne semble pas du tout en progression.

Cette part de marché (en rouge ci-dessous), est inversement proportionnelle à la place que les mirrorless occupent dans les commentaires sur Internet ! Elle progressera sans doute, le jour ou la visée électronique sera au niveau… Mais années après années, je trouve que ces progrès restent désespérément lents Trop lents ! Lire la suite

0000_SCREEN_VIB_ 289

ACTU : matos photo, divers
43
Hybrides : seulement 7% du marché photo

Cela se confirme avec les chiffres CIPA 2014 : les ventes d’hybrides restent inversement proportionnelles, au buz que génèrent ce type d’appareils… Les ventes d’hybride stagnent à moins d’un quart de ce que les industriels prévoyaient, il y a 5 ans. Et ne représentent que 7% du marché de la photo global.

Et je suppose que cela durera tant que leurs viseurs électroniques resteront aussi mauvais. Mauvais au point que personne n’a vraiment envie de les utiliser et que dès que possible, la visée se fait à l’écran de préférence… (surtout s’il est orientable). Mauvais, au point que pas mal de constructeurs ne prennent pas la peine de les intégrer à leurs appareils les plus populaires : Panasonic GM1 et GF7, Canon EOS M3 et G7X…

Il ne s’est vendu en 2014 que trois hybrides pour dix reflex : ce qui veut dire que la base installée de reflex restera encore longtemps, immensément plus large que celle des hybrides…

La vraie raison de cette domination : c’est que les gens qui veulent un appareil vraiment plus léger, préfèrent s’acheter un bon smartphone qui rentre dans une poche (les hybrides souffrent aussi de l’attaque des smartphones)… Mais que les photographes qui veulent être certains de réussir à coup-sur leurs photos, continuent de choisir des reflex. Qui quoique l’on en dise, restent la seule solution pour réussir à coup-sur des photos, quelque soit le sujet, quelque soit la distance au sujet, quelque soit la lumière et quelque soit la vitesse du sujet…

Les ventes globales d’appareils photo ayant chuté de 75% depuis 2010, cela implique un rythme de renouvellement relativement lent. Cela implique donc que la base installée de reflex dominera encore très longtemps l’équipement des photographes (selon moi probablement une dizaine d’années encore). Et ceci, même si les ventes de reflex reculent légèrement et reculeront encore. Conséquence de cette large base installée, les ventes d’objectif ne subissent qu’un repli de 12% seulement.

Bref, une très intéressante infographie résumant l’année 2014, à lire chez Lensvid.com.

0000_SCREEN_VIB_ 146

 

ACTU : matos photo, divers
24
World Press : Canon domine le classement 2015

La photo est évidement une affaire de talent et de photographes… Mais aussi (un peu) de matos, de boîtiers et d’objectifs (surtout d’objectifs) ! Il semblerait que les gagnants du Word Press Photo préfèrent majoritairement utiliser des boîtiers Canon.

Et c’est à mon avis en premier lieu, pour les objectifs. Qui sont à mon avis plus intéressant globalement, mieux ciblé, plus récents que les objectifs Nikon. Spécialement les EF 70-200 mm f/2.8 et EF 24-70 mm f/2.8, les plus indispensables au reporter, qui sont plus en avance chez Canon que ce que propose Nikon. Voici, le palmarès par marques : 

0000_SCREEN_VIB_ 130

Lire la suite

APN : Olympus
11
Mode 40 Mpix de l’Olympus OM-D E-M5 II

Surprise ! L’Olympus OM-D E-M5 II, disposera d’un Mode de prise de vue à 40 Mpix. Technologie géniale (déjà vue chez Hasselblad), mettant en oeuvre la recomposition de 8 images prises en 1 sec, avec un décalage du capteur…

L’image produite monte à 64 Mpix en RAW, mais le fichier généré en JPEG après traitement propose 40 Mpix (tout de même). Evidement ce principe est limité à des photos sur pied, de sujets immobiles (objets, paysages, éventuellement portraits immobiles)… Et plusieurs secondes sont nécessaires pour le traitement des fichiers. Mais c’est génial tout de même !

0000_SCREEN_VIB_ 98

Dpreview qui a testé la chose, propose une photo de sa mire habituelle en téléchargement. Ce qui vous permettra de vous rendre compte de la résolution fantastique que l’on peut obtenir avec ce capteur de 16 Mpix. Je n’ai pu résister à comparer le Mode 40 Mpix de l’Olympus, avec les 36 Mpix du D810… En terme de résolution, c’est à peu près équivalent. Pas mieux (on pourra obtenir plus net à partir d’un fichier RAW). 

Mais l’image générée par le minuscule Olympus est déjà énorme ! C’est enthousiasmant et quelque part, cela pourrait donner raison, à ceux qui ont préféré investir dans le système Micro 4/3 (déjà le plus riche en objectifs parmi tous les systèmes hybrides)…

0000_SCREEN_VIB_ 97

Ce n’est pas pour les 36 Mpix du Nikon D810 que je suis inquiet… Mais plutôt pour le Fuji X-T1, qui est le compétiteur naturel de cet Olympus (en terme de taille, de viseur et de poids). Quoique évidement dans l’absolu rien n’empêcherait Fuji d’en faire autant. Mais il faudrait pour cela que le X-T1 dispose d’un capteur monté sur stabilisateur ( ! ) … Lire la suite.

APN : Canon
39
Ou en sont les hybrides Fuji ?

101Rappelez-vous de ce débat à propos des ventes de Fuji X… Je soutiens depuis des mois que ces « super appareil » rencontrent un succès d’estime, mais ne se vendent pas. 

En voici une démonstration chiffrée sur 2014. Il y a les débats entre passionnés… Et la réalité des ventes. Fuji fait moins bien que les Canon EOS M ! Même Pentax est devant Fuji. Il n’y a que les Nikon One pour faire pire (il faut dire que Nikon a fait tout ce qu’il fallait faire pour tout rater sur le marché des hybrides : incompréhensible ! Plantage catastrophique malgré des investissement énormes en communication)…

Et encore, il ne s’agit ici que des chiffres de ventes des hybrides. Car si vous ajoutiez au dessus, les ventes de reflex d’entrée de gamme (bien supérieures), vous seriez surpris de la minuscule part de marché occupée par Fuji. Que manque-t-il donc à Fuji, pour passer du succès d’estime… à un réel succès commercial ?

0000_SCREEN_VIB_ 88

000 - A LA UNE
32
Mes coups de coeur matos : objectifs

Suite de nos coups de coeurs de Noël (relire la première partie qui listait mes compacts experts 2014 préférés et la seconde à propos de mes reflex fétiches 2014)… Voici maintenant quelques unes de mes optiques fétiches :

D’abord les full frame et APS-C (Canon et Nikon confondues, de la plus courte à la plus longue focale). Ensuite n’oublions pas quelques objectifs pour Micro 4/3 (relire pour plus de choix : Mes objectifs préférés pour M4/3). Evidement, je ne pointe ici qu’une infime sélection de toutes les optiques intéressantes. Il s’agit de mes coups de coeurs « personnels », j’ai donc fait l’impasse sur Fuji, Sony et Pentax, pour cause de gamme optiques trop étroites. Allez, c’est parti !

Samyang 14 mm f/2.8 : utilisation très spéciale pour ce grand angle orthoscopique bien piqué. Un sacré exercice de créativité, qu’il est intéressant de s’imposer. Histoire d’enrichir sa bibliothèque de quelques images différentes. Qui ne s’est jamais confronté au 14 mm, ne s’est jamais confronté à la peur du vide.

Samyang_AE_14mm_F28_AS_IF_UMC1

Il faudra trouver des premier plans, jouer avec la profondeur de champs, composer avec la lumière, avec les contre jours plus ou moins inévitables… Je vous le recommande, d’autant que si vous cherchez un 14 mm f/2.8 chez Canon, ou Nikon vous devrez dépenser beaucoup plus. Reste que la mise au point est manuelle, et que même au 14 mm, cela occasionne un peu de temps perdu… Relire : Test terrain du Samyang 14mm f/2.8

 


Nikon 14-24 mm f/2.8 : s’il existe quelques bonnes raison de préférer un Nikon, ce zoom grand angle très polyvalent en fait partie ! Alors que le EF 14 mm f/2.8 plus compact et plus qualitatif mais moins polyvalent, ferait partie des bonnes raisons d’acheter de préférer un Canon. Toujours est-il qu’on se désespère chez les rouges de voir arriver un tel zoom. Certes, il est assez encombrant et lourd, mais les photographes à qui il s’adresse n’en sont à ça près, lorsqu’il est monté sur un D810 ou un D4.

41yrmF4L6iL._SX300_

Je l’ai même utilisé sur le D7000, sur lequel il se transforme en 21-36 (le zoom grand angle idéal)… Investissez sans crainte, car ce genre de merveille, ne se démode pas. Relire : 16-35 mm f/2.8 + 70-200 mm f/2.8 = photo journalisme. Mais aussi : Nikon D750 le full frame le plus équilibré du moment. Et : Canon EF 14-24 f/2.8L à l’horizon ? Mais aussi : Impressions terrain : Nikon AF-S VR 16-35 mm f/4.

 


Canon EF-S 24 mm f/2.8 : présenté en même temps que l’EOS 7D MkII, ce fantastique pancake pas cher et très bien fini (équivalent 38 mm en 24×36), démontre que l’APS-C est encore plein d’avenir chez Canon (alors que chez Nikon on s’interroge beaucoup, en l’absence de successeur au D300s).

Lorsque l’on cherche l’équivalent à 200 € chez d’autres marques (dans la gamme Fuji, pour un X-T1 par exemple), force est de constater que cela n’existe pas… Je possède déjà le pancake EF 40 mm f/2.8 que j’apprécie beaucoup pour « sortir léger ». Alors l’idée de posséder l’équivalent pour APS-C m’enchante d’avance… Lire la suite…

1 2 3 4 5 7