Catégorie : APN : Nikon

APN : Nikon
28
Le Match : Nikon Z6 contre Sony A7 III

La dernière fois que l’on avait présenté un test comparatif réalisé par l’excellent Slanted Lens certains d’entre vous ont cru s’évanouir et d’autre criaient au complot crypto-financier : Canon EOS R : il domine les Sony A7RIII et Nikon Z7

Je n’ai pas peur de remettre une pièce dans la machine à polémiques ! Et cette fois-ci : c’est un match vraiment passionnant entre le Nikon Z6 et le Sony A7 III… Et devinez qui gagne ? Pour la photo, ce serait ‘(d’après The Slanted Lens) : le Nikon Z6 (de peu, mais par exemple concernant l’AF ce qui n’est pas un mince détail)… Et pour la vidéo : ce serait plutôt le Sony A7 III. Moi j’ai pu essayer (mais beaucoup trop vite pour me prononcer) les Nikon Z6 et Z7 et j’aurais tendance à penser pareil qu’eux (mais je m’abstiens d’en parler, faute d’un test assez prolongé)… Mais vous : qu’en pensez-vous ? Lire la suite…

000 - A LA UNE
64
Vous tournez en rond ? Revenez au 35 mm f/2… ou f/1.8

Après avoir tout fait, tout essayé et tout tenté : il peut arriver qu’un photographe « tourne en rond », qu’il ne trouve plus autant de plaisir ni d’inspiration à re-photographier les même lieux (sa ville ou sa campagne)…

A réaliser toujours un peu les mêmes photos, aux mêmes moments et aux même endroits… Si vous ne lâchez jamais votre 24-70 mm ou votre 70-200 mm : il est probable que Paris (ou votre ville) finisse toujours par ressembler un peu… à Paris (ou à votre ville) !

Et même Hong Kong (qui je crois est infiniment plus variée et même plus intéressante que Paris), finira toujours par ressembler un peu : au Hong Kong « de la dernière fois »… Notamment si vous y passez environ un mois par an depuis 14 ans, comme c’est mon cas (pour connaitre les dates du prochain voyage photo à Hong Kong : me contacter ici).

Je vous suggère donc une solution pour « luter contre l’ennui photographique » (si vous ne l’avez pas déjà tenté) : lâchez vos zoom habituels… Sortez plus léger en ne prenant qu’un unique boitier (un Full Frame si possible) équipé d’un unique objectif fixe… Et quel objectif dans ce cas ?

Je vous suggère d’essayer en priorité, un « petit » 35 mm bien lumineux qui reste suffisamment compact : par exemple un 35 mm f/2. Ou même un 35 mm f/1.8, à condition qu’il soit assez compact (j’insiste)… Relire :  De bonnes résolutions photographiques… pour 2019 !


Un simple 35 mm f/2 ou f/1.8 est suffisant : en effet, il n’est pas forcément utile de vous alourdir d’un monstre encombrant ouvrant à f/1.4. Cela peut-être intéressant bien entendu, mais peut-être pas dans ce cas là… On l’a déjà remarqué ici : beaucoup d’objectifs assez lourds nous ont étés proposés ces dernières années et il nous faudrait : Des objectifs plus légers pour nos futurs hybrides Full Frame

Enfin c’est à vous de voir, il est indiscutable qu’à f/1.4 vous aurez des résultats spectaculaires, un peu plus qu’à f/2… Tant que vous serez capable de transporter votre objectif f/1.4 sans vous fatiguer. Tout est là.

Le danger en préférant des f/1.4 : c’est de vous retrouver à nouveau avec un sac trop lourd, comme c’était le cas avec votre zoom… Pour retrouver du plaisir : il faut aussi retrouver de la mobilité, de la vitesse et même une certaine « insouciance psychologique ».

Il faut que « l’enjeux photographique » soit moindre que lorsque vous sortiez avec vos deux zoom, en ayant pour but de « tout capturer »… Il faut revenir au plaisir, à la spontanéité et à la simplicité… En acceptant de ne « pas pouvoir tout photographier ».

Non, en choisissant de sortir avec un unique objectif fixe à grande ouverture : dites-vous que vous allez « rater beaucoup plus »… Mais qu’en contre partie, vous allez peut-être donner plus de chances à des photos plus originales d’apparaitre. Des images que vous ne faisiez probablement pas avec vos zooms.

Certains jours, peut-être  mieux vaudrait « moins d’images réussies »… Mais en contre partie quelques images plus « intéressantes » que d’habitude…

On tombe souvent dans ce travers : beaucoup d’images « réussies techniquement » qui sont toutes banales et toutes ressemblantes à celles que vous avez déjà réalisé… Et même éventuellement, toutes ressemblantes aux images que réussissent tous les photographes, qui travaillent avec les mêmes zooms que vous et passent au même endroit !


Le 35 mm : la focale ni trop large, ni trop étroite… Le 35 mm en Full Frame est probablement la focale la plus polyvalente. Elle est déjà suffisamment large pour des paysages ou des vues d’ensemble.

Entre parenthèse : surtout depuis que Lightroom nous permet de faire des « Fusion Panorama » faciles, « sur deux étages »… Au 35 mm pour viser plus large : pensez à assembler quatre, six, ou huit photos, disposées sur deux étages…

Capturez une première « ligne du haut » constituées de 2, 3, ou 4 images décalées latéralement (avec 10 ou 20% de zone se chevauchant). Puis cadrez plus bas et réalisez la « ligne du bas » : également constituée de 2, 3, ou 4 images.

Et Lightroom se débrouillera très bien pour assembler tout ça : vous obtiendrez ensuite une image « plus large et plus haute » d’un ratio pas trop éloigné de votre 3/2 initiale. Comme si vous aviez shooté avec un 14 mm. Le fichier obtenu aura une résolution énorme, il sera au format .dng : donc conservant tout le potentiel d’ajustement des RAW d’origine… Fascinant lorsque ça marche bien.

Une autre solution plus simple est d’assembler 3 images cadrées verticalement et décalées latéralement : ce qui pèsera moins lourd mais qui est déjà intéressant et transforme votre 35 mm en 24 mm (à peu près).

A noter que vous pouvez même faire du bracketing d’exposition en plus (si vous êtes vraiment motivés et face à un contraste important qui justifie ce braketing) : Lightroom Classic CC 8.0 mise à jour intermédiaire. Puisque depuis peu Lightroom est même capable d’assembler des « panorama HDR » : là c’est monstrueux et très excitant face à certaines scène très contrastées… Mais refermons cette parenthèse Lightroom et revenons à la photo au 35 mm. Lire la suite…

000 - A LA UNE
71
Des objectifs plus légers pour nos hybrides Full Frame

En photo, ce qui compte, ce sont les objectifs… (on en avait parlé ici Ce qui compte c’est l’objectif). Mais attention : je ne pense pas forcément aux objectifs les plus performants, ni aux plus lourds… Mais plutôt aux objectifs les plus pratiques !

Ceux qui sont assez légers pour être « emmenés partout » et surtout ceux « que vous pouvez vous offrir ». Et voilà ou je veux en venir : à quoi cela nous avancerait de passer à des hybrides Full Frame plus légers, si les objectifs conçus pour eux sont plus « gros et lourds » que ceux de nos reflex actuels ?

Lorsqu’un utilisateur de reflex Full Frame prend en main les derniers Canon EOS R et Nikon Z6, il est forcément un peu déçus de ne pas gagner davantage de volume et de poids par rapport à son matériel reflex existant… La promesse du « passage à l’hybride » n’était-elle pas de nous proposer du matériel plus léger ?

Le cas du Canon EOS R et de son zoom RF 24-105 mm f/4 : La critique s’adresse surtout à Canon dont l’objectif du kit qui sera le plus vendu : le Canon RF 24-105 mm f/4 L IS USM aurait pu (aurait du) être plus léger et plus compact…

Même si il est un peu plus compact que l’actuel EF 24-105 mm f/4 L IS USM II : il reste toujours un peu trop gros à mon goût. Et c’est décevant, car on ne verra pas arriver une nouvelle version de ce 24-105 mm avant longtemps.

Et le prochain zoom polyvalent qui sera proposé par Canon : sera certainement un RF 24-70 mm f/2.8 professionnel, qui sera plus cher et ne sera certainement pas plus compact ! Tout juste pourrait-t-on espérer à moyenne échéance : un RF 24-70 mm f/4 L IS USM, qui serait une évolution de l’actuel EF 24-70 mm f/4 L IS USM pour reflex ?

Franchement par rapport à mon actuel Canon EOS 5DRs équipé du EF 24-70 mm f/4, je ne gagnerais rien en longueur à passer à un Canon EOS R… Décision remise au prochain modèle donc (faut d’un zoom assez compact) : peut-être gagnerais-je un capteur de 100 Pixels à cette occasion ? CF : camerasize.com :

Qu’en est-il du Nikon Z7 et de ces objectifs ? La marque a eu la très bonne idée de proposer immédiatement un premier zoom 24-70 mm f/4 très compact avec son Z6. Sage décision : sachant qu’ils avaient fait la grossière erreur de ne jamais proposer de 24-70 mm f/4 compact pour leur gamme de reflex, ce qui a mon avis, leur avait coûté pas mal de ventes (vu l’encombrement et le poids excessif de leur 24-120 mm f/4)…

Etrangement c’est désormais la situation inverse en hybride : c’est le petit 24-70 mm f/4 « compact » du Nikon Z6, qui semble manquer cruellement au Canon EOS R…  CF Camera Size

Qu’en est-il de la focale standard : le 35 mm ? Etudions le plus polyvalent des objectifs fixes maintenant : le 35 mm… Contrairement au paragraphe précédent : on est par contre un peu déçu de constater la « longueur » du Nikon 35 mm f/1.8, ci-dessous au centre…

De ce côté là, c’est le RF 35 mm f/1.8 conçu pour le Canon EOS R qui semble plus séduisant… Et ressemble beaucoup à son ancêtre pour reflex : le Canon EF 35 mm f/2 L IS USM (qui reste l’un de mes 2 ou 3 objectifs préférés justement grâce à sa petite taille, avec le Sigma 24 mm f/1.4 Art et avec le Canon EF 70-200 mm f/4 L IS USM)… Lire la suite…

000 - A LA UNE
6
Objectifs Kipon compatibles Canon EOS R et Nikon Z

Ce qui sera intéressant avec ces nouveaux Canon EOS R et Nikon Z : ce sont des opportunités techniques ouvertes pour des fabricants d’objectifs alternatifs… Ainsi, la marque Kipon annonce une série d’objectifs pour ces deux montures :

La série « ELEGANT », ça ne s’invente pas, propose cinq objectifs full-frame à mise au point manuelle pour les Nikon Z et Canon EOS R. Les prix sont en USD, (car je ne sais trop axe qu’il en sera de la distribution en Europe) : Lire la suite…

000 - A LA UNE
101
Canon EOS R : il domine les Sony A7RIII et Nikon Z7 ( ! )

Regardez attentivement cet excellent test comparatif opposant le canon EOS R, le Sony A7 RIII et le Nikon Z7 : énorme surprise ! C’est très clairement le Canon EOS R qui l’emporte, si vous cherchez un appareil photo (et non un caméscope).

Sauf si vous recherchez un hybride pour faire de la vidéo : le Canon EOS R domine assez clairement ses deux rivaux, concernant la plage dynamique, le suivi autofocus, la couleur (évidement), mais aussi la montée en ISO… Etrangement le Nikon Z7 s’avoue battu par les deux autres, la plupart du temps.

Ne me criez pas (tout de suite) dessus : car ce n’est pas moi qui le dit… Etudiez attentivement ce comparatif vidéo : il est passionnant et carrément surprenant : pour ne pas dire « renversant », comme quoi : un test terrain, démonte toutes les idées reçues ! Je sens que les commentaires vont « exploser »…

Lire la suite…

000 - A LA UNE
57
L’effet du Canon EOS R sur les ventes d’appareils

BCN Ranking a publié son étude du marché des appareils photo full-frame au Japan entre octobre 2017 et octobre 2018. Comme on pouvait s’y attendre, le Canon EOS R semble relancer Canon à la première place du marché des appareils Full Frame (hybrides et reflex combinés).

Alors que le Nikon Z7 serait en vente depuis septembre, mais n’est pas vraiment disponible et que le Nikon Z6 n’est pas encore en vente. Ils ne sont donc (probablement) pas encore comptabilisés dans ces courbes… On peut supposer que dès que ce sera la cas, la courbe de vente des Sony va reculer d’autant plus. PS : oui, je suis rentré de voyage et les publications vont reprendre doucement ! Vos commentaires par ici…

000 - A LA UNE
66
Les hybrides Canon en tête des ventes au Japon

Sans grande surprise et comme je l’avais prédit, Canon est en tête des ventes d’hybrides au Japon pour octobre (classement BCN). Non seulement sur les APS-C avec le Canon EOS M50… Mais aussi sur les Full Frame avec l’EOS R.

Car le Canon EOS R débute sa commercialisation (en 15em position globale… ce qui en fait le premier appareil Full Frame et aussi premier hybride Full Frame). Il devance le Sony A7R III (en 20em qui est le second hybride Full Frame).

A noter que les Nikon Z ne sont pas encore entrés dans les statistiques. Et je suppose que lorsque ce sera le cas : ils devraient passer devant le Sony A7 III eux aussi (et peut-être devant le Canon EOS R qui a bénéficié en premier de « l’effet barrage »)… Mais en attendant, c’est Canon qui rafale encore la mise : au niveau des boitiers mirrorless… Et aussi au niveau global (mirrorless APS-C + reflex APS-C et Full Frame), en occupant 6 des 10 premières places. Lire la suite…

APN : Canon
26
Test terrain : Canon EOS R mieux que le Nikon Z6 ?

Jared Polin a publié un (très) long test du Canon EOS R que j’ai intégralement regardé (c’est vraiment très, très long et ne suis pas certains que ça vous intéresse tout du long)… Mais les conclusions sont très intéressantes : il a adoré cet appareil.

Bien plus que l’EOS 6D MkII, visiblement… Et peut-être même un peu plus que le Canon EOS 5D MkIV (du moins pour un usage polyvalent). C’est notamment les objectifs RF qui l’ont bluffé. Et plus encore la parfaite réactivité des objectifs EF montés sur cet appareil grâce à la bague d’adaptation Canon. Visiblement les quelques défauts de cet appareil (absence de Eye EF en continu, ou carte SD unique), n’ont pas été totalement rédhibitoires. Si ce modèle n’est pas encore parfait : on peut être rassuré sur le fait que de prochains modèles feront mieux, voir beaucoup mieux : Canon est. sur la bonne trajectoire…

Visiblement il a été plus impressionné par le Canon EOS R que par le Nikon Z6 (qui semble avoir déçu un peu certains observateurs). C’est encore une fois au niveau des objectifs que Canon a frappé très fort et on attend avec impatience la suite… Lire la suite.

000 - A LA UNE
53
Montures larges : Sigma rend hommage à Nikon et Canon

Qui serait prêt à remettre une pièce dans la machine à commentaires à propos des hybrides Full Frame ? Et bien aujourd’hui, c’est carrément le patron de Sigma : le désormais très médiatique Katuto Yamaki.

« Après les interview de Zeiss, Nikon, Canon, Leica… Maintenant, c’est Sigma qui confirme que plutôt que de tordre les rayons lumineux dans tous les sens (dans une monture trop étroite) : une bonne monture bien étudiée et plus large, serait dans tous les cas préférable », comme l’écrit un de nos lecteurs dans les commentaires de notre précédent article : Monture Sony E : pas conçue pour le Full Frame ?

Lorsque DPreview  lui pose la question : « What is your opinion of Canon and Nikon’s new lenses for the RF and Z mounts ?  ». Il répond sans se démonter en Anglais :

« I’ve been very impressed by Canon’s new lenses for RF. The Canon RF 50mm f/1.2 and Canon RF 28-70 mm f/2. Very impressed – and a little jealous ! They’re possible due to the wide diameter and short flange back. Otherwise such lenses, would be very difficult or impossible. Having the larger elements at the rear of the optical system makes it easier to achieve good performance at large apertures. Software can’t create detail, only good optics can do that. » Lire la suite…

ACTU : matos photo, divers
67
Le reflex a encore de beaux jours devant lui…

Les chiffres de vente d’appareil photo numérique CIPA sont sortis, pour le mois d’aout… C’est très intéressant de regarder ça… Car durant les prochains mois, on devrait assister une progression légère des vente d’hybrides, grâce aux Canon EOS R et Nikon Z.

Il y a plusieurs façons de lire les deux courbes publiées par Canon News : celle des reflex (en bleu DSLR) et celle des hybrides en Orange  (MILC veut dire Mirorless Interchangeable Lens Camera). Le premier point de vue : c’est de se dire que si l’on continue comme ça : il se vendra bientôt autant de mirorless, que de reflex… Oui, ça c’est l’évidence, peut-être d’ici deux à trois ans les courbes se croiseront.

J’ai tiré quelques lignes droites, pour me faire une idée ! Si les tendances des ventes restent identiques : il se vendra autant d’hybrides que de reflex, à partir de janvier 2021 (seulement)… Donc, en attendant 2021 : le nombre de reflex en circulation, continuera de croitre plus vite que le nombre d’hybrides !

Oui, car il se vend encore effectivement en ce mois de septembre 2018 : presque deux fois plus de reflex chaque mois, que d’hybrides. Et oui : c’est ce qui est indiqué sur cette courbe (si vous croyez ces informations)… Et vu le nombre incroyable de reflex numériques qui ont étés vendus depuis 18 ans : on peut dire que la « base installée » de reflex est immense, comparé au très petit nombre d’hybrides qui se vendent depuis 8 ou 9 ans environ. D’autant que les ventes mensuelles de reflex entre 2002 et 2012 étaient bien supérieures à celle post 2014 (ce graphique ne commence qu’en 2012).

Curieusement les vente d’hybride n’ont jamais vraiment « décollées »… La progression est très, très lente ! On assiste seulement depuis 6 ans, à un tassement progressif des ventes de reflex.

Pire : aviez-vous seulement pris conscience, qu’en ce mois de septembre 2018 : l’immense « parc installé » de reflex continue de croitre plus vite, que le minuscule parc d’hybrides installés ?  Et oui, car n’oubliez pas que en ce moment même : il se vend deux fois plus de reflex que d’hybrides… Etiez-vous conscients de cela ? Etiez-vous conscient que en terme de nombre d’appareils photos en circulation : l’hybride ne cesse de reculer ? Et ceci depuis 10 ans…

Lire la suite !

000 - A LA UNE
77
Autofocus du Nikon Z7 : bilan contrasté ?

Jared Polin a testé l’Autofocus du Nikon Z7. Et c’est très intéressant, car ces nouveaux hybrides Nikon Z6 et Z7 vont probablement déstabiliser certains utilisateurs de reflex Nikon, habitués aux réglages classiques de l’AF Nikon.

C’est notamment la disparition sur les Z6 et Z7, du célèbre mode AF 3D (caractéristique des reflex Nikon depuis des années), qui risque de frustrer su monde… Vous verrez que le bilan de l’AF des Z6 et Z7 est « contrasté » : sur des photos de foot, un Nikon D5 ou un Nikon D850 auraient probablement fait mieux.

Au fait, quelqu’un parmi nos lecteurs aurai-t-il testé le Nikon Z6, ou Z7 ? Vos commentaires, questions et remarques, par ici… Lire la suite.

APN : Canon
29
Il ne passera pas au Mirorrless… tout de suite !

Intéressant, cet article en Anglais : Why I’m Not Switching to a Mirrorless Camera Yet. On sait tous que le Mirorless, c’est le futur. Mais pour beaucoup d’entre vous : ce n’est pas encore « exactement » le présent.

D’autant que l’on ne sait rien de ce que sera ce marché dans 12 mois ou 18 mois (ce qui est très peu de temps à patienter dans une vie de photographes)… Que préparent Nikon et Canon, pour l’entrée de gamme Full Frame ? Et pour les professionnels du sports et de l’actualité ? Que sera capable de proposer Panasonic, qui parait-il serait prêt à annoncer son arrivée dans le monde du Fusil Frame ? Relire : Panasonic se préparerait au Full Frame et « Leica, Panasonic and Sigma are on board together on the Full Frame SL mount project« .

Fuji n’aurait-il pas commis une erreur majeure, en allant directement sur le marché du moyen format ? Et si les gars de Fuji se décidaient eux aussi à revenir vers les Full Frame ? Pentax va-t-il sortir de son grand sommeil pour proposer une déclinaison hybride de son reflex Full Frame ? Car après tout, Pentax a encore peut-être son mot à dire ? Et comment Sony va-t-il répliquer à l’arrivée de ces nouveaux arrivants ?

Choisir une marque et une gamme Full Frame immédiatement : n’est-ce pas tout simplement avoir quatre chance sur six de se tromper ? Il est peut-être un peu tôt pour choisir son camps ?  Lire la suite…

000 - A LA UNE
2
Comparatif de 85 mm Full Frame… captivant !

Trois choses ! La première : oui, la « vraie photo » c’est au Full Frame (je plaisante) ! La seconde ? Pas de vrai photographe sans 85 mm… Qui est l’objectif fixe le plus important à posséder à mon avis, juste après un 35 lumineux… et à mon avis oubliez le 50 mm.

Troisième chose : ajoutez une jolie fille très souriante, si vous voulez que tout le monde regarde votre vidéo jusqu’à la fin… Ce que j’ai fait moi-même. Quel sourire ! Même si vous vous foutez bien de posséder un 85 mm, regardez car elle est fascinante. Lire la suite…

000 - A LA UNE
243
Mes 10 bonnes raisons de craquer pour le Canon EOS R

Bon, ça y est : je sais que tôt ou tard… je vais craquer pour un Canon EOS R ! Et peut-être un ou deux objectifs RF… Je ne vais pas vous refaire ici la liste complète de toutes les fonctionnalité. Mais plutôt vous parler de celle qui m’ont convaincues !

De tas de commentateurs qui ne font pas « beaucoup » de photos (ou qui en font de vraiment moches) vous expliqueront très facilement de tout ce qui ne « va pas » sur ce boîtier… Exactement comme ils l’ont déjà fait pour l’EOS 6D MkII, qui est pourtant un des meilleurs choix actuels pour faire de bonnes photos sans se ruiner… Parler des défauts des boitiers plutôt que bien les utiliser : c’est le truc de pas mal de geeks. Croyez-les eux, ou croyez quelqu’un qui fait des photos !

Par exemple ils souligneront le fait que ce premier EOS R : ne filme pas en 4K natif… Mais souffre d’un « crop » de x1,7. Et cela : vous vous doutez que je m’en fiche complètement pour la photo (et je fais de la photo moi, pas de la vidéo)… Et que tous ceux qui font de la photo s’en foutent royalement eux aussi du 4K : revenons sur terre… Un conseil : si vous voulez filmer en 4K (vraiment) : alors achetez un caméscope c’est pas cher et il n’y a pas mieux. Mais revenons à ce qui nous intéresse ici : à savoir la photo…

Première raison de craquer : un prix qui reste raisonnable : on se doute bien qu’il y aura « bientôt » des hybrides EOS R plus cher… Et plus performants aussi (pour la vitesse en rafale notamment) qui sortiront en 2019. Ou 2020… Mais à ce prix là (2 499 € nu, je ne m’étais pas trop trompé finalement) : l’EOS R sera parfait pour me servir de second boitier… Complémentaire à mon reflex EOS 5DsR (je ne me passerais pas d’un viseur optique).

Et à 3500 € avec un RF 24-105 mm f/4 : il se situe entre les deux Nikon Z6 et Z7. Une bonne stratégie commerciale probablement… Notamment pour qui achète un premier boitier Full Frame. Qu’on se le dise : l’EOS R est un produit un peu plus haut de gamme que l’EOS 6D MkII. Mais moins professionnel que l’EOS 5D MkIV. Donc, idéal pour moi…

Seconde raison de craquer : son viseur électronique 3,69 Mpix, qui a l’air pas trop mal : Jusqu’à présent, tout les EVF sortis précédemment, étaient bien trop mauvais à mon goût… Mais Nikon et Canon ont bien compris, que les photographes utilisateurs de reflex, ne se laisseraient pas convaincre par un viseur médiocre.

Considérons donc ce nouveau niveau d’exigence de 3,69 Mpix (fin 2018) : comme le « minimum vital » concernant les EVF. Tout ce qui est moins bien : est « à balancer à la corbeille », c’est d’ailleurs ce que j’annonce depuis des années. Relire : Votre viseur électronique est-il… « dépassé » ?

Troisième raison de craquer : les nouveaux fichiers « allégés » C-RAW  : qui me feront économiser beaucoup de place sur mes disque durs… Et me permettront de faire quelques économies sur mon budget stockage / sauvegarde. Si vous êtes vraiment un « vrai photographe » (et pas un geek, qui s’amuse la plupart du temps davantage avec les réglages de son 4K qu’à faire des photos), si vous shootez beaucoup comme moi : alors cet argument « d’économie » d’espace est vraiment fantastique et fondamental ! Un avantage concret et pratique, en faveur des utilisateurs de Canon EOS R… lire la suite !

000 - A LA UNE
33
Canon et Nikon écrasent toujours le marché Japonais

Mois, après mois, les chiffres des ventes Japonais (compilés ici par BNC) soulignent l’échec des fabricants « secondaires » (Sony, Panasonic, Olympus, Fuji), à rattraper Canon et Nikon sur le marché global des appareils à objectifs interchangeables…

Dans le même temps Canon domine toujours le marché de l’hybride APS-C avec l’EOS M50 (évènement que personne n’aurait imaginé il y a seulement 24 mois). On ne comprend pas vraiment pourquoi Sony, qui était si bien parti avec son A6000 il y a quelques années, ne parvient toujours pas à convaincre avec ses successeurs… A mon avis, cet échec relatif cela s’explique par plusieurs raison :

1 – Les Sony A6000 ne « ressemblent pas assez » à des appareils photos : d’ailleurs leur prise en main, ne m’avait pas tellement enchanté… Il me semble que le grand publique préfère nettement « tenir » un boîtier en forme de reflex. Comme les EOS M50, ou même les Fuji X-T20.

2 – Les Sony A6000 et suivants, font la part belle à la fiche technique (longue comme le bras qui séduit les geeks)… Mais ils pèchent par une ergonomie peu engageante : menus beaucoup trop longs (et peu compréhensibles), boutons trop petits, préhension délicate.

3 – Leur colorimétrie ne séduit pas autant que celle des Canon : les gens y sont sensibles, je crois… Lorsqu’ils aiment les couleurs que produisent leur appareil (principalement les couleurs de nature, des photos de vacances et les teintes chairs) : ils rachètent la même marque. Personnellement, je n’ai jamais aimé les photos produites par les Sony A6000 et n’ai jamais recommandé cet appareil, à quelqu’un qui voudrait faire des photos de ses enfants, ou de ses vacances… Lire la suite.

1 2 3 4 24