Browsing: APN : Nikon

000 - A LA UNE
29
Full Frame ou APS-C ? Quel est votre choix ?

Le débat APS-C contre Full Frame, dure depuis plusieurs années. Mais récemment, il a rebondi, avec l’arrivée de Canon et Nikon sur le marché des hybrides Full Frame…

Un des paramètres important est le prix d’achat du boitier et des objectifs. Et c’est pour cela que j’ai crée ces deux articles, présentant divers tableaux de prix pour chaque catégorie d’objectifs, afin de pouvoir comparer et se faire une idée :

1 – Combien coute un équipement Photo APS-C dans chaque marque ?

2 – Combien coute un équipement Full Frame pour chaque marque ?

Alors, après avoir étudié le prix de votre équipement photo idéal, en tenant compte de votre budget bien entendu… Qu’en dites-vous ? Restez-vous partisans de l’APS-C ? Ou… du Full Frame ?

000 - A LA UNE
12
Combien coute un équipement Photo APS-C dans chaque marque ?

Imaginez que vous souhaitiez vous équiper en repartant de zéro et en visant un équipement plutôt haut de gamme, basé sur un capteur APS-C… J’ai sorti ma calculette et commencé à faire les comptes, pour les différentes configurations hybrides / reflex, chez différentes marques…

Pour le même exercice avec capteur Full Frame, rendez-vous ici : Combien coute un équipement Full Frame complet dans chaque marque ?  Bien entendu un tel exercice se limite à un certains nombre d’objectifs « classiques », utilisés par la majorité des photographes… Il ne peut prendre en compote la totalité des options et préférences. Il faudra continuer votre enquête vous même, pour les cas « particuliers ».

Ceci est une base de réflexion, rien de plus… Mais c’est déjà un énorme travail, que vous n’aurez pas à refaire. Pour faire simple : je me suis mis dans le cas de figure qui correspondrait à une pratique polyvalente, en ne visant pas obligatoirement les matériels les plus chers, ni les moins coûteux systématiquement…

J’ai plutôt visé les matériels les plus incontournables, que je choisirai peut-être pour moi même…. Ce qui m’a permis de concevoir trois configurations classiques : d’abord une configuration « en kit » peu couteuse. Puis une configuration « minimale » incluant 3 objectifs. Et enfin, une configuration professionnelle « de base » incluant 5 objectifs…

Il s’agit ici de capteurs APS-C, donc relisez attentivement cet ancien article, ou l’on aborde la question des équivalences de focale et d’ouverture : Tableau des équivalences de focales, d’ouverture et de ISO. Car travailler en APS-C, ce n’est pas la même chose que travailler en Full Frame…

Enfin, j’ai pointé chaque modèle sur Amazon (ou les prix évoluent chaque jour) ce qui me permet de tenir à jour ce tableau facilement.Si vous constatez qu’un prix a (beaucoup) changé merci de me le signaler.

Bon à savoir : chaque lien rapporte quelques euro à votre site préféré lorsque vous achetez du matériel en les utilisant. Lire la suite…

APN : Canon
38
Comparatif de détection de l’oeil : Nikon, Canon et Sony

Voici un intéressant comparatif des systèmes de détection et de suivi de l’oeil chez Nikon, Canon et Sony… C’est une vidéo assez longue et il faut aller jusqu’au bout pour avoir une vision d’ensemble.

En résumé : Sony domine toujours ce domaine de détection de l’oeil, qu’ils ont inauguré avant les autres, c’est donc assez normal : « rendons à César »… Mais Nikon et Canon ne sont pas du tout ridicules et se rapprochent doucement, après une mise à jour firmware, que les utilisateurs peuvent télécharger et installer très facilement (à noter qu’il ne serait pas aussi facile chez Sony de faire ces upgrades).

Les trois appareils testés s’en sortent donc plutôt bien dans l’ensemble, avec une réactivité meilleure chez Sony, c’est certain. Ce que j’ai remarqué sur le Canon EOS R : c’est que l’affichage du collimateur sur l’oeil peut sembler un peu « en retard » parfois… Mais ce n’est que l’affichage, car en fait : la mise au point suit parfaitement l’oeil (ce que j’ai constaté sur mes propres tests) et les photos sont nettes.

Petit défaut sur le Nikon : à très grande ouverture, parfois la détection de l’oeil accroche les cils et non pas la pupille (donc les cils sont nets et la pupille de l’oeil est floue : comm un front-focus). Ci-dessous :

On aura aussi remarqué dans ce test très bien mené, que le 70-200 mm f/2.8 actuel (pour reflex) monté sur la bague F/Z fait un peu de bruit. Alors que le Canon EF 70-200 mm f/2.8 monté lui aussi sur une bague EF/R n’en fait aucun. Ce que j’ai pu remarquer avec mes propres objectifs EF (comme le EF 85 mm f/1.4) ou un simple EF 50 mm f/1.8 STM. Lire la suite…

000 - A LA UNE
27
Bientôt annoncé : le Nikkor Z 85 mm f/1.8 S

Bonne nouvelle pour ceux qui possèdent un Nikon Z6 ou Z7 (salut Olivier ;-) vous aurez bientôt un beau 85 mm f/1.8 « intermédiaire », à vous mettre sous la dent… selon Nikon Rumors.

Notre ami Olivier possède déjà le 35 mm f/1.8 : le 85 mm fera la paire… Et la bonne nouvelle pour vous : c’est qu’il ne coutera pas 3000 €… Nikon c’est vrai a sorti d’abord ses objectifs experts », avant les objectifs « pro »… Ce qui ravira les « experts ». Lire la suite…

000 - A LA UNE
111
Combien coute un équipement Full Frame pour chaque marque ?

Imaginez que vous souhaitiez vous équiper en repartant de zéro et en visant un équipement plutôt haut de gamme, si possible Full Frame. J’ai sorti ma calculette et commencé à faire les comptes pour les différentes configurations hybrides / reflex, chez différentes marques…

Pour le même exercice avec capteur APS-C, rendez-vous ici : Combien coute un équipement Photo APS-C dans chaque marque ?

Bien entendu cet exercice se limite à un certains nombre d’objectifs « classiques » utilisés par les pro ou les experts. Pour faire simple, je me suis mis dans le cas de figure qui correspondrait à une pratique polyvalente, en ne visant pas obligatoirement les matériels les plus chers. Mais plutôt en pensant aux matériel les plus utiles et les plus incontournables, que je choisirai peut-être pour moi.

J’ai conçu trois configurations : une configuration  minimale incluant 3 objectifs. Une configuration professionnelle « de base » incluant 5 objectifs… Et enfin une configuration professionnelle « ultime », incluant 10 objectifs et deux boitiers dont un boitier de haute résolution.

Relire également : Quels objectifs recommander pour les Canon EOS R et Canon EOS RP.

Relire attentivement ceci : Tableau des équivalences de focales, d’ouverture et de ISO

J’ai pointé chaque modèle sur Amazon (ou les prix évoluent chaque semaine), ce qui me permettra de tenir à jour ce tableau assez facilement : si vous constatez que le prix a changé, merci de me le signaler… Bon à savoir : chaque lien rapporte quelques euro à votre site préféré lorsque vous achetez du matériel en les suivant. Lire la suite…

APN : Canon
47
Les reflex professionnels dominent toujours le World Press

Le site Photolari a rassemblé les données et produit ces graphiques intéressants, montrant avec quels modèles et types d’appareils, ont été réalisées les photos primées aux World Press 2019.

Cela ne change pas beaucoup par rapport aux années précédentes… Relire : Appareils et marques qui ont gagné le World Press 2017. Et aussi :  World Press 2016 : toujours Canon devant… Ainsi que : World Press 2015 : Canon domine le classement . Ce qui est étonnant, depuis 2013 c’est que pendant que Fuji réussi une (très timide) percée… on remarque l’absence quasi totale des Sony A7 dans ces résultats années après années. Alors que ces Sony A7 se vendent bien chez Darty, ils ne semble pas réussir à convaincre les photographes de presse (de là à dire qu’il s’agirait d’appareils de salon je ne m’y risquerais pas ;-) Je plaisante bien entendu, rassurez-vous les amis.

Il doit bien exister une autre explication…  Allez : on fait une boite à idée : comment expliquez-vous l’absence des Sony A7 dans ce classement, alors que plein de gens nous expliquent qu’ils s’agit de très bon matériels (et ils sont certainement de très bon matériels). Et comment expliquer que Canon place six appareils dans les dix premières places. Et Nikon seulement quatre, ce qui ne correspond pas à l’image que se font les gens des la qualité de ces matériels respectifs..

Si l’on analyse les points forts et points faibles des ces trois marques : on peut en tirer quelques conclusions selon moi… Ce qui compte le plus : ce sont les objectifs, la fiabilité et la colorimétrie (les trois points forts de Canon). Alors que la qualité des capteurs, la résolution et même la dynamique, sont des qualités plus secondaires (si l’on constate que le moins représenté des Canon dans ces 10 premières place est celui ayant la plus haute résolution). Lire la suite…

000 - A LA UNE
56
Référence : grand tableau comparatif Canon, Nikon, Sony

Merci à Guy, de nous avoir signalé chez Ken Rockwell, ce grand tableau comparatif des hybrides Full Frame Canon, Nikon et Sony… Oui vous trouverez toutes les caractéristiques comparées, mais pas seulement. Un sacré boulot : un document de référence.

Et vous serez certainement très surpris, que Ken Rockwell (un vrai photographe pas un geek spécialiste d’Internet, comme le sont la plupart des journaliste « techno »), arrive à certaines conclusions diamétralement opposées à celles que l’on peut lire sur des sites anglo-saxons bien connus… Au passage : le problème (bien réel) de la colorimétrie des Sony est une fois de plus souligné par un vrai connaisseur :

A propos des couleurs des Sony voici les mots de Ken Rockwell : « The images look great to most people, but as an artist specializing in color my Sony JPG images never Wow! me as much as what I get from my Canons and Nikons. Color rendition is a very personal preference ». Je dirais exactement la même chose et nous sommes très nombreux à l’avoir remarqué…. Quelques copies d’écrans : Lire la suite…

 

 

APN : Nikon
28
Le Match : Nikon Z6 contre Sony A7 III

La dernière fois que l’on avait présenté un test comparatif réalisé par l’excellent Slanted Lens certains d’entre vous ont cru s’évanouir et d’autre criaient au complot crypto-financier : Canon EOS R : il domine les Sony A7RIII et Nikon Z7

Je n’ai pas peur de remettre une pièce dans la machine à polémiques ! Et cette fois-ci : c’est un match vraiment passionnant entre le Nikon Z6 et le Sony A7 III… Et devinez qui gagne ? Pour la photo, ce serait ‘(d’après The Slanted Lens) : le Nikon Z6 (de peu, mais par exemple concernant l’AF ce qui n’est pas un mince détail)… Et pour la vidéo : ce serait plutôt le Sony A7 III. Moi j’ai pu essayer (mais beaucoup trop vite pour me prononcer) les Nikon Z6 et Z7 et j’aurais tendance à penser pareil qu’eux (mais je m’abstiens d’en parler, faute d’un test assez prolongé)… Mais vous : qu’en pensez-vous ? Lire la suite…

000 - A LA UNE
66
Vous tournez en rond ? Revenez au 35 mm f/2… ou f/1.8

Après avoir tout fait, tout essayé et tout tenté : il peut arriver qu’un photographe « tourne en rond », qu’il ne trouve plus autant de plaisir ni d’inspiration à re-photographier les même lieux (sa ville ou sa campagne)…

A réaliser toujours un peu les mêmes photos, aux mêmes moments et aux même endroits… Si vous ne lâchez jamais votre 24-70 mm ou votre 70-200 mm : il est probable que Paris (ou votre ville) finisse toujours par ressembler un peu… à Paris (ou à votre ville) !

Et même Hong Kong (qui je crois est infiniment plus variée et même plus intéressante que Paris), finira toujours par ressembler un peu : au Hong Kong « de la dernière fois »… Notamment si vous y passez environ un mois par an depuis 14 ans, comme c’est mon cas (pour connaitre les dates du prochain voyage photo à Hong Kong : me contacter ici).

Je vous suggère donc une solution pour « luter contre l’ennui photographique » (si vous ne l’avez pas déjà tenté) : lâchez vos zoom habituels… Sortez plus léger en ne prenant qu’un unique boitier (un Full Frame si possible) équipé d’un unique objectif fixe… Et quel objectif dans ce cas ?

Je vous suggère d’essayer en priorité, un « petit » 35 mm bien lumineux qui reste suffisamment compact : par exemple un 35 mm f/2. Ou même un 35 mm f/1.8, à condition qu’il soit assez compact (j’insiste)… Relire :  De bonnes résolutions photographiques… pour 2019 !


Un simple 35 mm f/2 ou f/1.8 est suffisant : en effet, il n’est pas forcément utile de vous alourdir d’un monstre encombrant ouvrant à f/1.4. Cela peut-être intéressant bien entendu, mais peut-être pas dans ce cas là… On l’a déjà remarqué ici : beaucoup d’objectifs assez lourds nous ont étés proposés ces dernières années et il nous faudrait : Des objectifs plus légers pour nos futurs hybrides Full Frame

Enfin c’est à vous de voir, il est indiscutable qu’à f/1.4 vous aurez des résultats spectaculaires, un peu plus qu’à f/2… Tant que vous serez capable de transporter votre objectif f/1.4 sans vous fatiguer. Tout est là.

Le danger en préférant des f/1.4 : c’est de vous retrouver à nouveau avec un sac trop lourd, comme c’était le cas avec votre zoom… Pour retrouver du plaisir : il faut aussi retrouver de la mobilité, de la vitesse et même une certaine « insouciance psychologique ».

Il faut que « l’enjeux photographique » soit moindre que lorsque vous sortiez avec vos deux zoom, en ayant pour but de « tout capturer »… Il faut revenir au plaisir, à la spontanéité et à la simplicité… En acceptant de ne « pas pouvoir tout photographier ».

Non, en choisissant de sortir avec un unique objectif fixe à grande ouverture : dites-vous que vous allez « rater beaucoup plus »… Mais qu’en contre partie, vous allez peut-être donner plus de chances à des photos plus originales d’apparaitre. Des images que vous ne faisiez probablement pas avec vos zooms.

Certains jours, peut-être  mieux vaudrait « moins d’images réussies »… Mais en contre partie quelques images plus « intéressantes » que d’habitude…

On tombe souvent dans ce travers : beaucoup d’images « réussies techniquement » qui sont toutes banales et toutes ressemblantes à celles que vous avez déjà réalisé… Et même éventuellement, toutes ressemblantes aux images que réussissent tous les photographes, qui travaillent avec les mêmes zooms que vous et passent au même endroit !


Le 35 mm : la focale ni trop large, ni trop étroite… Le 35 mm en Full Frame est probablement la focale la plus polyvalente. Elle est déjà suffisamment large pour des paysages ou des vues d’ensemble.

Entre parenthèse : surtout depuis que Lightroom nous permet de faire des « Fusion Panorama » faciles, « sur deux étages »… Au 35 mm pour viser plus large : pensez à assembler quatre, six, ou huit photos, disposées sur deux étages…

Capturez une première « ligne du haut » constituées de 2, 3, ou 4 images décalées latéralement (avec 10 ou 20% de zone se chevauchant). Puis cadrez plus bas et réalisez la « ligne du bas » : également constituée de 2, 3, ou 4 images.

Et Lightroom se débrouillera très bien pour assembler tout ça : vous obtiendrez ensuite une image « plus large et plus haute » d’un ratio pas trop éloigné de votre 3/2 initiale. Comme si vous aviez shooté avec un 14 mm. Le fichier obtenu aura une résolution énorme, il sera au format .dng : donc conservant tout le potentiel d’ajustement des RAW d’origine… Fascinant lorsque ça marche bien.

Une autre solution plus simple est d’assembler 3 images cadrées verticalement et décalées latéralement : ce qui pèsera moins lourd mais qui est déjà intéressant et transforme votre 35 mm en 24 mm (à peu près).

A noter que vous pouvez même faire du bracketing d’exposition en plus (si vous êtes vraiment motivés et face à un contraste important qui justifie ce braketing) : Lightroom Classic CC 8.0 mise à jour intermédiaire. Puisque depuis peu Lightroom est même capable d’assembler des « panorama HDR » : là c’est monstrueux et très excitant face à certaines scène très contrastées… Mais refermons cette parenthèse Lightroom et revenons à la photo au 35 mm. Lire la suite…

1 2 3 37