Catégorie : APN : Fujifilm

000 - A LA UNE
5
Fuji X-T2, ça se précise… en images

Photo Rumors publie de nouvelles images du futur Fuji XT-2 de 24 Mpix… Cette fois-ci, accompagné de son indispensable poignée batterie (c’est vrai que l’autonomie n’est pas le fort des hybrides).

Ouf, on distingue un joystick (enfin), pour déplacer rapidement les collimateurs AF uniques, ce qui est bien utile dans certains cas de figures (portrait par exemple). Le Fuji X-T1, ces dernier temps ? Bof… Mais à la rentrée : un XT-2 avec son capteur de 24 Mpix et une ergonomie en net progrès : pourquoi pas ? On verra si les caractéristiques annoncées se confirment. Lire la suite.

Fuji-X-T2-with-battery-grip_blog_0702px_larg

APN : Fujifilm
1
Annonce le 7 juillet : Fuji X-T2 enfin à 24 MPixels ?

Selon Digicam.info (le toujours bien informé), le Fujifilm X-T2 sera annoncé le 7 juillet… Il embarquera un capteur de 24.3 Mpix, filmera en 4K à 30 fps… Et en 1080p à 60 fps. L’obturateur montera à 1/8.000 sec et l’obturateur électronique à 1/32.000 sec.

Le range ISO ira de 200 à 12.800ISO. Le système AF hybrid comptera 325 collimateurs. Déception une fois de plus : le viseur plafonnera (comme ses prédécesseurs) à seulement 2.36 Mpix, avec un rafraichissement de 100 fps. Voilà encore un appareil que je n’achèterais pas… Votre viseur électronique est-il « dépassé » ?

L’écran basculant de 3 pouces affichera 1.62 Mpix. Ajoutez y un double lecteur de cartes UHS-II, une mesure de lumière sur 256 zones et une lattitude de correction d’exposition de +/-5 IL. A suivre….

APN : Canon
10
Pas de Sony A7 dans la besace du photographe d’Obama ?

On sait qu’à une certaine époque, Pete Sousa, le photographe officiel en chef de la Maison Blanche (dont j’ai déjà parlé ici Obama dans l’objectif, un documentaire intéressant), avait essayé des Sony A7… Mais il semblerait qu’il ne les ait pas gardé !

Du moins, pas gardé pour travailler avec… Le magazine US Popular Science vient en effet de révéler le contenu de son fourre tout ! Et pas de Sony A7, mais deux Canon EOS 5D MkIII (qu’il utilise en Mode rafale silencieuse). Le choix de reflex Canon est logique pour quelqu’un qui tient à rendre compte fidèlement des couleurs du drapeau Américain… entre autres. Car selon moi Canon propose la meilleure colorimétrie, la plus fidèle (en Picture Style Faithfull qui n’existe pas chez les autres fabricants), mais aussi la plus flatteuse et de loin par exemple en Mode Standard. 

A mon avis, si Pete Souza n’a pas basculé en Sony A7, c’est parcequ’il est un grand photographe et qu’il a du détester le viseur électronique (comme beaucoup d’excellents photographes)… Lire la suite.

Pete_souza_bag

000 - A LA UNE
5
Il n’a pas aimé le Sony A7 RII… retour au Leica ?

Et hop : un « commentaire du jour » ! Car l’actu photo est pauvre en ce moment et je suis très occupé (j’aurais du « faire du marbre« )… et parceque  j’adore ce genre de commentaire, instructif et bien rédigé. Je vous le passe à la Une, car il mérite d’être lu.

Et pour une fois qu’on dit du bien de Leica avec de « vrais » arguments, compréhensible (et non ésotériques) : je trouve que ça mérite d’être lu… Oui, souvent les arguments des utilisateurs de Leica sont peu crédibles, et font plus penser à de la superstition qu’à autre chose. Mais là non. Comme l’auteur du commentaire, j’aurais bien un faible pour le Leica Q. mais le prix n’est pas raisonnable : 

« Et bien moi, je pense que je vais encore avoir tout faux ! J’ai récupéré un Alpha 7RII pendant 3 mois. Résultats photographiques remarquables, mais ergonomie contestable (j’ai dû lire intégralement le mode d’emploi), encombrement important, une impression globale de fragilité (l’écran qui se raye notamment) et surtout une autonomie indigne. => Revendu

A la recherche d’un compact expert, les prix du canon G5X ou du sony RX100 m’ont dissuadé par rapport à la taille du capteur… Et j’ai craqué pour un Fuji XT-10 que je trouvais assez intéressant avec le nouveau 35 mm F/2, nettement moins gros et moins moche que toutes les autres optiques de la gamme. Résultats photographiques très propres (surtout si on compare à un compact), mais la disponibilité du boitier (visée) demeure assez aléatoire (très désagréable d’avoir un écran noir dans le viseur) et l’utilisation du mode vidéo me paraît encore assez ésotérique (un détail doit m’échapper car le bouton rouge n’enregistre jamais). J’avoue que cette fois, je n’ai pas potassé complètement le mode d’emploi.

In fine, Hop, retour au Leica M240 ! Il reste mon chouchou : tous les jours dans mon sac, une ergonomie sans détours, une finition qui procure un plaisir incomparable, une visée claire et permanente, la bague de profondeur de champs sur les objectifs, une mise au point manuelle rapide qui responsabilise son utilisateur (l’auto-focus en street photo, j’ai toujours un peu de mal). Sans parler du rendu propre à chaque optique qui a sa signature ». Lire la suite

000 - Grand large
40
Comparatif : meilleurs hybrides avec EVF à moins de 700 €

Voici un comparatif des hybrides à objectifs interchangeables qui me semblent les plus intéressants à moins de 800 € (boîtier nu). Je n’ai sélectionné que ceux qui sont relativement compacts, pas trop coûteux, équipés de viseurs et d’écran orientables.

Coup de coeur au passage, pour le dernier hybride annoncé par Panasonic, le Lumix GX80, qui a beaucoup d’atouts pour lui… Il suffit de parcourir les tableaux pour être frappé de a richesse de sa fiche technique (vu son prix contenu). C’est d’ailleurs ce modèle qui m’a donné l’idée de monter ce tableau, car je ne vous cache pas que j’envisage de m’en équiper en complément de mon GM1… Par contre je n’ai pas inclus ces trois petits modèles Panasonic qui commencent à dater un peu :

Panasonic GM1 : excellent, compact, peu coûteux, mais sans viseur c’est le plus gros reproche que j’ai à lui faire. Relire : Panasonic GM1 mon compact préféré est un hybride.

Panasonic GM5 : excellent, compact, peu coûteux, mais son viseur est médiocre et ancien. J’espérais un remplaçant mais le GX80 n’est pas exactement son remplaçant, il est plus volumineux et lourd. Relire notre comparatif : Panasonic Lumix LX100 ou GM5 ? Partie 1.

Panasonic GF7 : excellent, compact, peu coûteux, toujours sans viseur, mais son écran orientable vers le haut (façon Selfie) est un vrai avantage en street photo. Relire : essai rapide du Panasonic Lumix DMC GF-7.

Vous ne trouvez pas ici le Fuji X-Pro 2 ? Normal, car j’ai éliminé les hybrides qui me semblent trop coûteux (je sais que tout est relatif). Relire : Prise en main Fuji X-Pro 2, mes tops, mes flops ! Vu la vitesse élevée de renouvellement des hybrides et l’état embryonnaire de l’industrie du viseur électronique (il n’existe qu’un seul fournisseur actuellement), je ne vous recommande pas d’investir « beaucoup » dans votre hybride.

Car ce secteur de l’industrie photographique ne peut être considéré comme « mature » en l’absence (ou quasi absence) du plus gros constructeur : Canon. Nous ne sommes qu’à la préhistoire de ce type d’APN et tout peut changer en 2 ans, la prudence est donc de mise. Relire : votre viseur électronique est-il dépassé et Boîtiers : l’intégration verticale sera la clé du succès.

J’ai exclu de ce comparatif les hybrides à capteurs 1 pouce : Nikon One et Pentax Q. A quoi bon de tels appareils lorsqu’il existe des APN compacts à capteurs 1 pouces et objectif intégré, capables de faire aussi bien ? Et lorsque l’on voit à quel degrés de miniaturisation, auquel peut descendre Panasonic avec un capteur Micro 4/3. Echec magistral pour Nikon sur ce secteur… Un véritable « accident industriel » qui aura couté cher en image de marque au constructeur. Notamment auprès des photographes experts (vous qui me lisez), qui espéraient une solution compacte de la part de Nikon et se risquent de se tourner vers d’autres constructeurs… Nikon qui avait pourtant investi énormément sur ce Nikon 1 (présenté avec une certaine grandiloquence) : en recherche et développement, mais aussi en communication.

Signalons aussi la disparition (provisoire ?) de Samsung sur le secteur des hybrides… La marque semble avoir déserté en rase campagne, après avoir lancé un système complet basé sur un capteur APS-C. Pas rassurant ce genre d’attitude de la part d’un géant de l’électronique.

J’ai enfin exclu de mon comparatif les hybrides qui me semblent inutilement lourds (Fuji X-Pro 2 et 2)… Dans ce cas je préfère tout simplement un « vrai » reflex APS-C, d’autant que les derniers sont impressionnants : comme le Canon EOS 80D, le Nikon D500… Ou alors très bon marché Canon EOS 100D (à moins de 360 € boîtier nu), ou le Canon EOS 760D. Image Camerasize, de gauche à droite : Panasonic GM5, Panasonic GX80, Fuji X-T10, Canon EOS 100D :

Camera_size_Panasonic_GM1_GX80_Canon_EOS100D

 

Quand à l’impressionnant Sony A6300, vu son prix il n’est pas encore près de rentrer dans ma sélection d’appareils « de poche ». Il est pourtant impressionnant (Sony Alpha 6300 : 425 collimateurs AF), mais pas encore capable de remplacer son prédécesseur le Sony Alpha 6000, dont le prix est très intéressant…

Ce tableau sera amené à être complété et corrigé, dès l’arrivé de nouveaux modèles… Donc, pensez à bookmarquez cette page  : photoetmac.com/2016/04/comparatif_hybrides

J’ai aussi éliminé de mon comparatif les hybrides dépourvus de viseurs : cette époque est révolue… Et (à titre de comparaison), j’ai ajouté le petit Canon EOS 100D. Qui trois ans après sa présentation reste selon moi « dans la course » pour qui cherche un petit appareil efficace, pas cher du tout (seulement 366 € boîtier nu) et raisonnablement compact (il pèse exactement le même poids qu’un Fuji X-Pro 1 avec l’équivalent d’un 38 mm pancake)… Lorsque son successeur arrivera, je le remplacerais dans le tableau.

Voilà donc (selon mes critères très personnels : prix, encombrement, viseur), les hybrides (+ un minuscule reflex) qui me semblent les plus intéressants du moment : Lire la suite…

Panasonic DMC-GX80 Olympus OMD EM10 II Fuji X-T10 Sony Alpha 6000 Canon EOS 100D
16 Mpix 16 Mpix 16 Mpix 24 Mpix 18 Mpix
micro 4/3 micro 4/3 APS-C APS-C APS-C
coef. focale 2x coef. focale 2x  coef. focale 1,5x coef. focale 1,5x coef. focale 1,6x
avril 2016 août 2015 mai 2015 février 2014 juillet 2013
699 € (nu) 569 € (nu) 664 € (nu) 509 € (nu) 366 € (nu)
799 € – (kit) 795 € (kit) 749 € (kit) 599 € (kit) 428 € (kit)
000 - A LA UNE
85
Prise en main Fuji X-Pro 2 : mes tops, mes flops !

Aujourd’hui, il ne s’agit pas d’un test, ni même d’une véritable prise en main.. Juste quelques réflexions rapides, après avoir essayé rapidement le X-Pro 2 et son petit Fujinon XF 35 mm f/2 R WR. Certains vont adorer ce boîtier et s’émouvoir… Et moi ? Je n’ai pas détesté (va…) mais je reste un peu sur ma faim.

Vous pouvez télécharger quelques RAW et JPEG ici : Fichiers du Fuji X-Pro 2 à télécharger. Je vais commencer par vous livrer les quelques « reproches » que je fais à Fuji… Et je garde (tout) ce que j’ai aimé, pour le bas de l’article. Pourquoi commencer par les critiques ? C’est comme ça : parceque j’ai toujours préféré garder le désert pour la fin… Je conseil donc aux Fuji fans, d’allez directement en bas de l’article (et de s’épargner tout le début ;-)

IMG_4035_blog_1078px

Et je vais commencer par ce qui m’énerve vraiment beaucoup ! Je propose que se « fassent Harakiri » en pleine foule (dans un yodobashi camera à Tokyo) les stupides coupables (probablement du service marketing) qui ont réussi à imposer cette idée ridicule : d’un sélecteur d’ISO « rétro design »… Qui se trouve être totalement « insupportable et fastidieux » à manipuler (et peut-être fragile aussi).

Je suppose qu’il avait contre lui tous les photographes « raisonnables » de chez Fuji : qui « utilisent » les appareils au lieu de les vendre : les photographes, les testeurs, les ergonomes, les techniciens… Et même le fantôme de Steve Jobs (relire :  Steve Jobs explique comment les compacts Nikon sont nuls).

 


Je n’ai pas aimé : le sélecteur de sensibilité

Lorsque le design est fortuit : il est nuisible (et cela vaut pour le rétro design, le meilleur exemple auquel je pense fut sans doute le Nikon Df, le pire reflex sorti par Nikon ces 15 dernières années juste derrière le Nikon D100 pour d’autres raisons)…

De quel droit Fuji peut-il m’interdire de changer l’ISO de bout de l’index et du pouce, sans quitter la scène de l’oeil dans son viseur ? Ce que je fais avec « QUASIMENT TOUS » les autres appareils, depuis nombre d’années… En plus ce « beau viseur », il coûte assez cher à l’acheteur du X-Pro 2 : alors devoir en « retirer » l’oeil, juste pour changer d’ISO : c’est une honte (屈辱 kutsujoku) !    Lire la suite…

000 - A LA UNE
10
Fichiers RAW du Fuji X-Pro 2 à télécharger

Je suis allé faire un petit tour à la boutique Camara de paris 9em, pour essayer le Fuji X-Pro 2 (présenté ici). Belle bête un peu lourde, mais ceux qui aiment ne compte pas… Lire aussi : Prise en main Fuji X-Pro 2 : mes tops, mes flops !

Bonne surprise, le joli petit 35 mm f/2 qui l’accompagnait est moins cher que d’habitude chez Fuji. J’ai pris quelques images JPEG + RAW (en style Astia), entre deux orages. Pas de lumière malheureusement, donc difficile d’évaluer la colorimétrie et les qualités du capteur de 24 Mpix… En tous cas la dernière version de Lightroom 6 (CC 2015) les lit sans problème. Vous pourrez télécharger les RAW ici : lire la suite…

Fuji_X-Pro_2_IMG_4042

000 - A LA UNE
31
DxO Marks mises à jour avec le Canon EOS 5Ds R

Jusqu’à présent le comparatifs d’objectifs DxOMarks Lens présentait un intérêt limité pour les Canonistes. Car il comparait des objectifs montés sur des boîtiers de résolution différentes (D800E de 36 Mpix et Canon EOS 5D MkIII de 22 Mpix). Petit à petit le labo Français met à jour ses test avec l’EOS 5Ds R.

Le travail n’est pas fini semble-t-il… Mais déjà cela change un peu la donne, lorsque l’on compare les résultat en terme de « netteté brute, mais aussi de « DxOMark Score’… Je me suis amusé à un peu d’exploration, en me limitant aux montures Nikon, Canon et Sony :

 


D’abord le tableau comparatif ( http://goo.gl/5cSNNc ) des meilleurs objectifs selon « l’indice composite » DxOMark, qui regroupe plusieurs qualités : la netteté, mais aussi les autres qualités optique (distortion, vignettage, abérrations chromatiques)… Pour le rapport qualité prix, c’est à vous de voir car il n’est pas pris en compte.

Sur ce tableau je repère une de mes optiques préférés : le Sigma 85mm F1.4 EX DG HSM Canon en douzième position ce qui est remarquable (ce 85 mm est la plus piquée des optiques « accessibles financièrement » disons aux alentours de 800 € sur Amazon)… Vous disposez du prix de lancement de l’objectif à condition d’élargir votre fenêtre.

0000_SCREEN_JFV 506

Sinon, il faudra aller au Sigma 50mm F1.4 DG HSM A Canon qui a le bon goût de rester sous les 775 € sur Amazon et de disposer d’un AF (indice de piqué de 40)… Lire la suite !

0000_SCREEN_JFV 488

APN : Fujifilm
35
Le Fujifilm X-Pro 2 passe à 24 Mpix

Voilà donc officiellement annoncé le Fujifilm X-Pro 2, successeur du X-Pro 1 sorti il y a quatre ans… Ce n’est pas la révolution, sauf peut-être au niveau de la réactivité de l’AF, ce que nous vérifierons aussitôt que possible. 

J’imagine que les amateurs vont se partager en deux camps : les enthousiastes et les déçus… Listons les arguments potentiels des uns et des autres. Commençons par les « bonnes choses » : 

Passage à 24 Mpixel : voilà une bonne chose, d’autant que la qualité des images Fuji est excellente en général (mais pas meilleure que celle des capteurs Sony de même taille, contrairement à ce que prétendent les « fans »). Il était donc bien dommage que le manque de résolution (16 Mpix) des modèles précédents « handicape » les utilisateurs Fuji. Voilà qui est réparé, on attend avec impatience le même capteur sur un Fuji X-T2 (dont l’ergonomie me semble bien plus efficace que la série X-Pro)…

Fuji_XPro_2

Le viseur hybride : passe à 2,36 Mpix… Ce n’est qu’une résolution « standard » totalement banale que l’on trouve sur des compacts à 700 €. Mais comme c’est le seul viseur hybride du marché, on lui pardonne.

Apparition d’un Joystick AF : voilà exactement ce qui manque au Sony A7 et que l’on trouve sur la plupart des reflex bien conçus…

0000_SCREEN_JFV 470

Double lecteur de carte SD : mais l’un est moins rapide que l’autre… 

WIFI intégré : permet le pilotage du boîtier à distance…

Tropicalisation : Fuji a ajouté 61 joint d’étanchéité qui ne se trouvaient pas sur son prédécesseur…

 


Passons aux choses que l’on peut « regretter » :  Pas de stabilisation embarquée : ce que je ne juge pas trop gênant chez Canon (par exemple), qui propose de nombreuses optiques stabilisées, pourrait s’avérer plus gênant chez Fuji selon les optiques que vous possédez. Par exemple le classique Fujinon XF 16-55 mm f/2,8 n’est pas stabilisé ! Dans ce cas, vous êtes bien embêtés, il ne me viendrait pas à l’idée de me passer « totalement » de stabilisation en 2016… Lire la suite.

Fuji_XPro_2_back

APN : Fujifilm
4
Fujifilm X70, sans viseur mais écran orientable

Le Fuji X70 sera probablement l’annonce la plus intéressante de Fuji aujourd’hui… Il s’agit d’un compact à capteur APS-C et objectif fixe qui rentre dans une poche, le tout pour 699 € (ce qui est raisonnable).

Il eut été parfait avec un petit viseur ! Mais à défaut de viseur (même électronique), ce que j’apprécierais certainement le plus sur ce nouveau Fuji X, ce sera  son écran orientable verticalement… autorisant la prise de vue discrète en ville (et que l’on regrette de ne pas trouver sur le X-Pro 2). Son compétiteur direct le Ricoh GR II en est lui aussi dépourvu

fujifilm-x70_front

On retrouve aussi le classique capteur Fuji de 16 Mpix. Dommage de ne pas avoir proposé directement son successeur à 24 Mpix. Car ces 16 Mpix commencent « à être un peu courts » en 2016. Par contre pas de stabilisation embarquée dans ce Fuji (dans le Ricoh non plus). Ce n’est pas le point fort de Fuji…

Plutôt qu’un zoom optique, Fuji propose un convertisseur de focale numérique piloté par une bague autour de l’objectif… Ce n’est pas idiot, mais il faudra étudier la qualité d’image : car il ne s’agit que d’un recadrage…

Fuji_X70_top

Le fichier RAW sera-t-il recadré aussi ? Personnellement je préférerais toujours recadrer mon image tranquillement dans mon logiciel de traitement RAW…. Je me demande si cette fonction n’est pas en fait conçue spécifiquement pour les « amateurs » peu à l’aise avec leur logiciel. Ouf : ce convertisseur nous permet d’échapper au 35 mm… 28 mm est plus polyvalent en voyage et en street photo (mais pas très bon pour le portrait ce que beaucoup regretteront). Lire la suite

APN : Fujifilm
3
Le Fujifilm X-Pro2… dévoilé en vidéo, aussi !

Dans cette seconde vidéo, on découvre le Vaisseau Amiral de la gamme typée « range finder », de Fuji (par opposition aux XT, typés reflex)… Il s’git du Fujifilm X-Pro2. Un appareil pour le moins attendu par ses « fans ».

Mais on apprend pas grand chose sur l’appareil dans ce film (ou cette pauvre fille en tutu perdue dans un environnement hostile, ne fait vraiment pas rêver… Comment d’aussi étranges inspirations peuvent-elles traverser l’esprit dérangé des réalisateurs de clip publicitaires ?).

Tout juste apperçoit-on un bout du viseur : lire la suite.

0000_SCREEN_JFV 457

APN : Fujifilm
2
Le Fuji X70 dévoile en vidéo

Voilà, on sait tout du Fuji X70, dévoilé ce soir sur Youtube. Capteur 16 Mpix APS-C, objectif fixe  équivalent 28 mm f/2.8, écran orientable tactile, mais pas de viseur… Un petit X100 en quelque sorte ? Mais dépourvu du viseur qui faisait tout son intérêt ?

On peut toutefois espérer que Fuji propose au moins un viseur optique en option… Qui puisse se placer sur la griffe porte flash ? A suivre…

APN : Canon
26
Boîtiers : l’intégration verticale sera la clé du succès

Quelle est la clé du succès actuel de Canon, sur le marché du reflex et du matériel expert ? L’intégration verticale des compétences : c’est un fait, Canon est une des rares marque à maîtriser totalement la fabrication de ses capteurs (jusqu’à 50 Pixels), de ses boîtiers et de ses optiques…

Tout comme Apple est le seul constructeur informatique capable de mener de front le développement de deux systèmes d’exploitations (OS X et iOS), tout en concevant elle-même ses smartphone et ses ordinateurs… C’est cette intégration verticale qui permet l’innovation : si Apple n’avait pu concevoir ensemble le matériel et le logiciel, Apple n’aurait pas inventé l’iPhone… 

Sony fabrique les meilleurs capteurs et des boîtiers désormais d’assez bon niveau (quoique perfectibles, ils n’égalent pas totalement les Canon ou Nikon et restent dépendant des viseurs électroniques décevants toujours fabriqués par Epson et vendu à tous les constructeurs)… Mais il manque toujours à Sony, l’expertise de Canon ou Nikon dans les objectifs… Et si Sony possédait ce savoir faire très rare, les Sony A7 disposeraient effectivement de la bonne dizaine d’objectifs spécifiques (professionnels et d’entrée de gamme) qui leur manquent encore, deux ans exactement après leur présentation… Mon idée est que si Canon a tenté de racheter Sigma, c’était qu’ils craignaient que Sony ne le fasse.

Doit-on s’inquiéter pour une marque, lorsqu’elle reste incapable de concevoir et fabriquer elle-même un des maillons essentiels de la chaine photographique ? Oui, évidement… Déjà car ses profits sont amputé automatiquement, par tout ce qui doit être acheté à l’extérieur. Combien gagne Sony, à chaque fois que Nikon vend un D7200, ou un D810 ?

C’est peut-être pour cela que Nikon souhaite ne plus dépendre de Sony (qui avait acheté « l’héritage photographique » de Minolta), pour la fourniture de ses futurs capteurs comme une rumeur le suggère depuis hier : Nikon Samsung : partenariat stratégique à venir ?

Il se trouve justement que aujourd’hui Samsung a officiellement nié cette hypothèse (ce qui ne prouve rien dans un sens, ni dans l’autre), mais peu importe, nous verrons bien en janvier ce qui se passera : 

« Samsung’s statement on this is as follows : Media reports that Nikon is allegedly buying our NX technology are not true. »

Doit-on s’inquiéter lorsque Pentax pour son futur reflex Full Frame, n’a d’autre choix que de « déguiser », un 24-70 mm f/2.8 crée et fabriqué par Tamron ? Oui, éventuellement…

Car les marque qui se portent bien, sont celles qui ont réussi une « certaine intégration verticale ». Fuji semble être de celles-ci : héritant d’une certaine « culture de la photo » (Historique de Fujifilm) et d’une image de marque forte, Fuji fabrique ses propres boîtiers, ses propres objectifs, ses propres capteurs et le fait savoir… Construisant « sa légende ».

Dans le même temps : tous les photographes « passionnés » du monde (les seuls susceptibles d’investir 2000 ou 3000 € dans des reflex et objectifs), savent que Nikon est depuis 15 ans incapable de fabriquer ses propres capteurs et ce n’est pas sans conséquences.

« Héritage photographique » et image de marque, qui ont certainement fait défaut à Samsung, pourtant capable de concevoir un boîtier NX1 diablement efficace, mais dont la gamme optique était certainement trop modeste… L’alliance avec Nikon (si elle se confirmait, ce qui reste encore hypothétique), semblerait donc relativement logique, les deux firmes étant très complémentaires en terme de savoir faire et « d’image »… Une alliance rappelant quelque peu (mais de loin), celle nouée par Olympus et Panasonic lors de l’annonce du « Micro 4/3 ».  Lire la suite…

000 - A LA UNE
6
Profiles d’objectifs via Lens Profile Dowloader

Un de nos lecteur nous posait récemment la question suivante « existe-t-il un profile de correction optique pour l’ultra grand angle Samyang 14 mm f/2.8 en version Canon ? ». Non, ce profile n’existe pas d’origine dans Lightroom…

Mise à jour le 28 janvier 2016 : ça y est ce « manque » est réparé : Lightroom 6.4 nouveaux profiles objectifs Samyang etc… 

Mais on peut en télécharger un… A condition qu’il ait été crée par un utilisateur grâce au logiciel gratuit, Adobe Lens Profile Creator (sorti en 2010 déjà). Le téléchargement se fait via Adobe Lens Profile Downloader… OK, c’est de l’histoire ancienne (2010), mais voici quand même un petit rappel.

 


1 – Télécharger Adobe Lens Profile Dowloaded : que l’on trouve par ici :

PC : http://www.adobe.com/support/downloads/detail.jsp?ftpID=5492
Mac : http://www.adobe.com/support/downloads/detail.jsp?ftpID=5491
Guide : adobe.com/lensprofile_creator_userguide.pdf

Une fois l’application installée et lancée, voici son interface… Utilisez le moteur de recherche. Attention, il y a un piège : il faut rechercher « d’abord » la marque de l’appareil utilisé (ici Nikon). Lire la suite…

image002

APN : Canon
47
Votre viseur électronique est-il… « dépassé » ?

Depuis plusieurs années, alors que les viseurs électroniques commencent à se démocratiser financièrement, j’explique qu’il ne faut pas s’y précipiter trop vite. Car les modèles actuels sont encore « assez mauvais » et vous sembleront totalement dépassés voir « ridicules », d’ici peu…

Aujourd’hui, Leica annonce son Leica SL équipé d’un viseur de 4,4 Millions de pixels (précisons que ce n’est pas ce dernier qui est la cause principal du prix de ce boîtier)… Vous verrez : on dira dans quelques années en essayant un EVF génération 2015, « mais comment pouvait-on viser avec de telles « daubes » ?

Allez ! Je me suis amusé à faire un petit comparatif de quelques viseurs en service actuellement et présentés après janvier 2014, que je tenterais de le tenir à jour, au fur et à mesure que des viseurs enfin performants pointeront leur bout de nez. Ce tableau vous permettra de savoir à quel point votre EVF est dépassé. Je n’ai pas inclus tout ce qui est inférieur à 1,44 Mpix, dont il vaut mieux se débarrasser…

Modèle Résolution EVF Grossissement Intégré Annoncé
         
Leica SL 4,40 Mpix 0,80 x Oui 20/10/2015
Leica Q (Typ 116) 3,68 Mpix   Oui 10/06/2015
Leica D-Lux (Typ 109) 2,76 Mpix   Oui 15/09/2014
Leica T (Typ 701) 2,36 Mpix 0,70 x Optionnel 24/04/2014
         
Canon G5 X 2,36 Mpix   Oui 13/10/2015
Canon G1 X MkII 2,36 Mpix   Optionnel 12/02/2014
         
Sony RX1 R II 2,36 Mpix 0,74 x Oui 14/10/2015
Sony A7 S II 2,36 Mpix 0,78 x Oui 11/09/2015
Sony A7 R II 2,36 Mpix 0,78 x Oui 10/06/2015
Sony RX100 Mk IV 2,36 Mpix 0,59 x Ejectable 10/06/2015
Sony RX100 Mk III 1,44 Mpix 0,59 x Ejectable 15/05/2015
Sony A7 – A7 II – A7 S – A7 R 2,36 Mpix 0,71 x Oui 20/11/2014
Sony Alpha 6000 1,44 Mpix 0,71 x Oui 12/02/2014
         
Fujifilm X-T1 IR 2,36 Mpix  0,77 x Oui 03/08/2015
Fujifilm X-T10 2,36 Mpix 0,62 x Oui 18/05/2015
Fujifilm X-30 2,36 Mpix 0,65 x Oui 26/08/2014
Fujifilm X-T1 2,36 Mpix 0,77 x Oui 28/06/2014
 Fujifilm X-100 T 2,36 Mpix   Hybride 10/09/2014
         
Panasonic Lumix GX8 2,36 Mpix   Orientable 16/07/2015
Panasonic Lumix GM5 1,16 Mpix   Oui 15/09/2014
Panasonic Lumix LX100 2,76 Mpix   Oui 15/09/2015
         
Olympus OM-D E-M10 II 2,36 Mpix   Oui 25/08/2015
Olympus OM-D E-M10 1,44 Mpix   Oui 29/01/2014
Olympus OM-D E-M1 2,36 Mpix   Oui 10/09/2013
         
Samsung NX1 2,36 Mpix   Oui 15/09/2014

 

Leica est en forme depuis un ou deux ans et c’est à nouveau Leica, qui innove et utilise le viseur électronique le moins « arriéré » du plateau… Il faut dire que la « visée », chez Leica, c’est important et ils ne pourraient pas se permettre d’utiliser un viseur « médiocre ». Ainsi, ce Leica SL, utilise un viseur électronique SXGA+ Seiko Epson Corporation, affichant pas moins 4,41 Millions de Pixels.

Viseur de 4,4 Mpix du Leica SL (2015)
Résolution SXAG, 4.4 MP
Taille 0.66″
Pupille de sortie 20 mm
Champ de vision 37°
Grossissement × 0.80 (avec un objectif 50 mm à l’infini, −1 dpt)
Recouvrement cadre 100 %
Correction dioptrique − 4 to +2

 

Il devrait ridiculiser la plupart des actuels viseurs, tous issus du même fabricant semble-t-il (Seiko Epson Ultimicron) proposant 2,36 Mpixel seulement (1.400 x 1.050 pixels). Ce qui n’est pas encore suffisant pour me résoudre à utiliser un tel dispositif, en dehors d’un compact expert à moins de 700 € (par exemple un éventuel successeur au Panasonic Lumix GM5).  Lire la suite.

Viseur Epson 2,36 Mpix (2014) L3F04X-80300C
LCD type TN mode, organic alignment layer
Color display system Color filter (RGB stripe)
Effective pixels 1024 x RGB x 768 (XGA)
Panel size (diagonal) 0.48 inch (1.2 cm)
Pixel pitch 9.6 μm (3.2 x RGB) x 9.6 μm
Color space 92% of sRGB
Backlight Yes
Surface luminance 520 cd/m2
Displayable colors Approx. 16.77 million colors

 

1 2 3 4 5 8