Browsing: APN : Fujifilm

APN : Canon
43
Les reflex professionnels dominent toujours le World Press

Le site Photolari a rassemblé les données et produit ces graphiques intéressants, montrant avec quels modèles et types d’appareils, ont été réalisées les photos primées aux World Press 2019.

Cela ne change pas beaucoup par rapport aux années précédentes… Relire : Appareils et marques qui ont gagné le World Press 2017. Et aussi :  World Press 2016 : toujours Canon devant… Ainsi que : World Press 2015 : Canon domine le classement . Ce qui est étonnant, depuis 2013 c’est que pendant que Fuji réussi une (très timide) percée… on remarque l’absence quasi totale des Sony A7 dans ces résultats années après années. Alors que ces Sony A7 se vendent bien chez Darty, ils ne semble pas réussir à convaincre les photographes de presse (de là à dire qu’il s’agirait d’appareils de salon je ne m’y risquerais pas ;-) Je plaisante bien entendu, rassurez-vous les amis.

Il doit bien exister une autre explication…  Allez : on fait une boite à idée : comment expliquez-vous l’absence des Sony A7 dans ce classement, alors que plein de gens nous expliquent qu’ils s’agit de très bon matériels (et ils sont certainement de très bon matériels). Et comment expliquer que Canon place six appareils dans les dix premières places. Et Nikon seulement quatre, ce qui ne correspond pas à l’image que se font les gens des la qualité de ces matériels respectifs..

Si l’on analyse les points forts et points faibles des ces trois marques : on peut en tirer quelques conclusions selon moi… Ce qui compte le plus : ce sont les objectifs, la fiabilité et la colorimétrie (les trois points forts de Canon). Alors que la qualité des capteurs, la résolution et même la dynamique, sont des qualités plus secondaires (si l’on constate que le moins représenté des Canon dans ces 10 premières place est celui ayant la plus haute résolution). Lire la suite…

000 - A LA UNE
66
Vous tournez en rond ? Revenez au 35 mm f/2… ou f/1.8

Après avoir tout fait, tout essayé et tout tenté : il peut arriver qu’un photographe « tourne en rond », qu’il ne trouve plus autant de plaisir ni d’inspiration à re-photographier les même lieux (sa ville ou sa campagne)…

A réaliser toujours un peu les mêmes photos, aux mêmes moments et aux même endroits… Si vous ne lâchez jamais votre 24-70 mm ou votre 70-200 mm : il est probable que Paris (ou votre ville) finisse toujours par ressembler un peu… à Paris (ou à votre ville) !

Et même Hong Kong (qui je crois est infiniment plus variée et même plus intéressante que Paris), finira toujours par ressembler un peu : au Hong Kong « de la dernière fois »… Notamment si vous y passez environ un mois par an depuis 14 ans, comme c’est mon cas (pour connaitre les dates du prochain voyage photo à Hong Kong : me contacter ici).

Je vous suggère donc une solution pour « luter contre l’ennui photographique » (si vous ne l’avez pas déjà tenté) : lâchez vos zoom habituels… Sortez plus léger en ne prenant qu’un unique boitier (un Full Frame si possible) équipé d’un unique objectif fixe… Et quel objectif dans ce cas ?

Je vous suggère d’essayer en priorité, un « petit » 35 mm bien lumineux qui reste suffisamment compact : par exemple un 35 mm f/2. Ou même un 35 mm f/1.8, à condition qu’il soit assez compact (j’insiste)… Relire :  De bonnes résolutions photographiques… pour 2019 !


Un simple 35 mm f/2 ou f/1.8 est suffisant : en effet, il n’est pas forcément utile de vous alourdir d’un monstre encombrant ouvrant à f/1.4. Cela peut-être intéressant bien entendu, mais peut-être pas dans ce cas là… On l’a déjà remarqué ici : beaucoup d’objectifs assez lourds nous ont étés proposés ces dernières années et il nous faudrait : Des objectifs plus légers pour nos futurs hybrides Full Frame

Enfin c’est à vous de voir, il est indiscutable qu’à f/1.4 vous aurez des résultats spectaculaires, un peu plus qu’à f/2… Tant que vous serez capable de transporter votre objectif f/1.4 sans vous fatiguer. Tout est là.

Le danger en préférant des f/1.4 : c’est de vous retrouver à nouveau avec un sac trop lourd, comme c’était le cas avec votre zoom… Pour retrouver du plaisir : il faut aussi retrouver de la mobilité, de la vitesse et même une certaine « insouciance psychologique ».

Il faut que « l’enjeux photographique » soit moindre que lorsque vous sortiez avec vos deux zoom, en ayant pour but de « tout capturer »… Il faut revenir au plaisir, à la spontanéité et à la simplicité… En acceptant de ne « pas pouvoir tout photographier ».

Non, en choisissant de sortir avec un unique objectif fixe à grande ouverture : dites-vous que vous allez « rater beaucoup plus »… Mais qu’en contre partie, vous allez peut-être donner plus de chances à des photos plus originales d’apparaitre. Des images que vous ne faisiez probablement pas avec vos zooms.

Certains jours, peut-être  mieux vaudrait « moins d’images réussies »… Mais en contre partie quelques images plus « intéressantes » que d’habitude…

On tombe souvent dans ce travers : beaucoup d’images « réussies techniquement » qui sont toutes banales et toutes ressemblantes à celles que vous avez déjà réalisé… Et même éventuellement, toutes ressemblantes aux images que réussissent tous les photographes, qui travaillent avec les mêmes zooms que vous et passent au même endroit !


Le 35 mm : la focale ni trop large, ni trop étroite… Le 35 mm en Full Frame est probablement la focale la plus polyvalente. Elle est déjà suffisamment large pour des paysages ou des vues d’ensemble.

Entre parenthèse : surtout depuis que Lightroom nous permet de faire des « Fusion Panorama » faciles, « sur deux étages »… Au 35 mm pour viser plus large : pensez à assembler quatre, six, ou huit photos, disposées sur deux étages…

Capturez une première « ligne du haut » constituées de 2, 3, ou 4 images décalées latéralement (avec 10 ou 20% de zone se chevauchant). Puis cadrez plus bas et réalisez la « ligne du bas » : également constituée de 2, 3, ou 4 images.

Et Lightroom se débrouillera très bien pour assembler tout ça : vous obtiendrez ensuite une image « plus large et plus haute » d’un ratio pas trop éloigné de votre 3/2 initiale. Comme si vous aviez shooté avec un 14 mm. Le fichier obtenu aura une résolution énorme, il sera au format .dng : donc conservant tout le potentiel d’ajustement des RAW d’origine… Fascinant lorsque ça marche bien.

Une autre solution plus simple est d’assembler 3 images cadrées verticalement et décalées latéralement : ce qui pèsera moins lourd mais qui est déjà intéressant et transforme votre 35 mm en 24 mm (à peu près).

A noter que vous pouvez même faire du bracketing d’exposition en plus (si vous êtes vraiment motivés et face à un contraste important qui justifie ce braketing) : Lightroom Classic CC 8.0 mise à jour intermédiaire. Puisque depuis peu Lightroom est même capable d’assembler des « panorama HDR » : là c’est monstrueux et très excitant face à certaines scène très contrastées… Mais refermons cette parenthèse Lightroom et revenons à la photo au 35 mm. Lire la suite…

000 - A LA UNE
88
Des objectifs plus légers pour nos hybrides Full Frame

En photo, ce qui compte, ce sont les objectifs… (on en avait parlé ici Ce qui compte c’est l’objectif). Mais attention : je ne pense pas forcément aux objectifs les plus performants, ni aux plus lourds… Mais plutôt aux objectifs les plus pratiques !

Ceux qui sont assez légers pour être « emmenés partout » et surtout ceux « que vous pouvez vous offrir ». Et voilà ou je veux en venir : à quoi cela nous avancerait de passer à des hybrides Full Frame plus légers, si les objectifs conçus pour eux sont plus « gros et lourds » que ceux de nos reflex actuels ?

Lorsqu’un utilisateur de reflex Full Frame prend en main les derniers Canon EOS R et Nikon Z6, il est forcément un peu déçus de ne pas gagner davantage de volume et de poids par rapport à son matériel reflex existant… La promesse du « passage à l’hybride » n’était-elle pas de nous proposer du matériel plus léger ?

Le cas du Canon EOS R et de son zoom RF 24-105 mm f/4 : La critique s’adresse surtout à Canon dont l’objectif du kit qui sera le plus vendu : le Canon RF 24-105 mm f/4 L IS USM aurait pu (aurait du) être plus léger et plus compact…

Même si il est un peu plus compact que l’actuel EF 24-105 mm f/4 L IS USM II : il reste toujours un peu trop gros à mon goût. Et c’est décevant, car on ne verra pas arriver une nouvelle version de ce 24-105 mm avant longtemps.

Et le prochain zoom polyvalent qui sera proposé par Canon : sera certainement un RF 24-70 mm f/2.8 professionnel, qui sera plus cher et ne sera certainement pas plus compact ! Tout juste pourrait-t-on espérer à moyenne échéance : un RF 24-70 mm f/4 L IS USM, qui serait une évolution de l’actuel EF 24-70 mm f/4 L IS USM pour reflex ?

Franchement par rapport à mon actuel Canon EOS 5DRs équipé du EF 24-70 mm f/4, je ne gagnerais rien en longueur à passer à un Canon EOS R… Décision remise au prochain modèle donc (faut d’un zoom assez compact) : peut-être gagnerais-je un capteur de 100 Pixels à cette occasion ? CF : camerasize.com :

Qu’en est-il du Nikon Z7 et de ces objectifs ? La marque a eu la très bonne idée de proposer immédiatement un premier zoom 24-70 mm f/4 très compact avec son Z6. Sage décision : sachant qu’ils avaient fait la grossière erreur de ne jamais proposer de 24-70 mm f/4 compact pour leur gamme de reflex, ce qui a mon avis, leur avait coûté pas mal de ventes (vu l’encombrement et le poids excessif de leur 24-120 mm f/4)…

Etrangement c’est désormais la situation inverse en hybride : c’est le petit 24-70 mm f/4 « compact » du Nikon Z6, qui semble manquer cruellement au Canon EOS R…  CF Camera Size

Qu’en est-il de la focale standard : le 35 mm ? Etudions le plus polyvalent des objectifs fixes maintenant : le 35 mm… Contrairement au paragraphe précédent : on est par contre un peu déçu de constater la « longueur » du Nikon 35 mm f/1.8, ci-dessous au centre…

De ce côté là, c’est le RF 35 mm f/1.8 conçu pour le Canon EOS R qui semble plus séduisant… Et ressemble beaucoup à son ancêtre pour reflex : le Canon EF 35 mm f/2 L IS USM (qui reste l’un de mes 2 ou 3 objectifs préférés justement grâce à sa petite taille, avec le Sigma 24 mm f/1.4 Art et avec le Canon EF 70-200 mm f/4 L IS USM)… Lire la suite…

ACTU : matos photo, divers
68
Le reflex a encore de beaux jours devant lui…

Les chiffres de vente d’appareil photo numérique CIPA sont sortis, pour le mois d’aout… C’est très intéressant de regarder ça… Car durant les prochains mois, on devrait assister une progression légère des vente d’hybrides, grâce aux Canon EOS R et Nikon Z.

Il y a plusieurs façons de lire les deux courbes publiées par Canon News : celle des reflex (en bleu DSLR) et celle des hybrides en Orange  (MILC veut dire Mirorless Interchangeable Lens Camera). Le premier point de vue : c’est de se dire que si l’on continue comme ça : il se vendra bientôt autant de mirorless, que de reflex… Oui, ça c’est l’évidence, peut-être d’ici deux à trois ans les courbes se croiseront.

J’ai tiré quelques lignes droites, pour me faire une idée ! Si les tendances des ventes restent identiques : il se vendra autant d’hybrides que de reflex, à partir de janvier 2021 (seulement)… Donc, en attendant 2021 : le nombre de reflex en circulation, continuera de croitre plus vite que le nombre d’hybrides !

Oui, car il se vend encore effectivement en ce mois de septembre 2018 : presque deux fois plus de reflex chaque mois, que d’hybrides. Et oui : c’est ce qui est indiqué sur cette courbe (si vous croyez ces informations)… Et vu le nombre incroyable de reflex numériques qui ont étés vendus depuis 18 ans : on peut dire que la « base installée » de reflex est immense, comparé au très petit nombre d’hybrides qui se vendent depuis 8 ou 9 ans environ. D’autant que les ventes mensuelles de reflex entre 2002 et 2012 étaient bien supérieures à celle post 2014 (ce graphique ne commence qu’en 2012).

Curieusement les vente d’hybride n’ont jamais vraiment « décollées »… La progression est très, très lente ! On assiste seulement depuis 6 ans, à un tassement progressif des ventes de reflex.

Pire : aviez-vous seulement pris conscience, qu’en ce mois de septembre 2018 : l’immense « parc installé » de reflex continue de croitre plus vite, que le minuscule parc d’hybrides installés ?  Et oui, car n’oubliez pas que en ce moment même : il se vend deux fois plus de reflex que d’hybrides… Etiez-vous conscients de cela ? Etiez-vous conscient que en terme de nombre d’appareils photos en circulation : l’hybride ne cesse de reculer ? Et ceci depuis 10 ans…

Lire la suite !

APN : Canon
29
Il ne passera pas au Mirorrless… tout de suite !

Intéressant, cet article en Anglais : Why I’m Not Switching to a Mirrorless Camera Yet. On sait tous que le Mirorless, c’est le futur. Mais pour beaucoup d’entre vous : ce n’est pas encore « exactement » le présent.

D’autant que l’on ne sait rien de ce que sera ce marché dans 12 mois ou 18 mois (ce qui est très peu de temps à patienter dans une vie de photographes)… Que préparent Nikon et Canon, pour l’entrée de gamme Full Frame ? Et pour les professionnels du sports et de l’actualité ? Que sera capable de proposer Panasonic, qui parait-il serait prêt à annoncer son arrivée dans le monde du Fusil Frame ? Relire : Panasonic se préparerait au Full Frame et « Leica, Panasonic and Sigma are on board together on the Full Frame SL mount project« .

Fuji n’aurait-il pas commis une erreur majeure, en allant directement sur le marché du moyen format ? Et si les gars de Fuji se décidaient eux aussi à revenir vers les Full Frame ? Pentax va-t-il sortir de son grand sommeil pour proposer une déclinaison hybride de son reflex Full Frame ? Car après tout, Pentax a encore peut-être son mot à dire ? Et comment Sony va-t-il répliquer à l’arrivée de ces nouveaux arrivants ?

Choisir une marque et une gamme Full Frame immédiatement : n’est-ce pas tout simplement avoir quatre chance sur six de se tromper ? Il est peut-être un peu tôt pour choisir son camps ?  Lire la suite…

APN : Canon
38
Fuji + Olympus + Pentax = 13% du marché ?

Je ne sais comment il faut « tourner » les chiffres pour ne déplaire à personne, les chiffres sont cruels. En 2018 ces 3 marques : Fuji + Olympus + Pentax (Ricoh) ne représenteraient que 12,7% du marché des appareils à objectif interchangeable. au Japon.

En d’autres terme : c’est Canon qui s’arroge la moitié du marché avec 49,1% (en hausse de +3,9 % grâce probablement à ses hybrides APS-C). Visiblement c’est la marque qui souffre le moins de la baisse globale du marché photo. Suivi de Nikon (avec 1/4 du marché, soit 24,9% une proportion qui reste stable). Suivi de Sony (avec 13,3% en hausse légère de +2,9%).

Etonnement les part de marché sont en proportions quasi identiques pour ce qui concerne les appareils à objectifs fixes (compacts). Ce que l’on constate c’est la chute progressive du marché des hybrides Micro 4/3. Comme je l’avais prédit il y a assez longtemps : les smartphones après avoir « mangé » le marche des compacts, commencent à grignoter le marché des hybrides « entrée de gamme ». C’est logique.

Ajoutez à cela que les Micro 4/3 sont en même temps attaqués (par en haut), par les hybrides APS-C d’entrée de gamme. Une niche ou Canon est devenu n°1, grâce à ses excellents EOS M équipés du meilleur AF Live View (le plus agréable à utiliser), dans un marché ou une gamme optique limitées à une dizaines d’objectif n’est pas un handicape (mais au contraire : presque un argument marketing simplifiant la vision de la gamme). Relire : Canon EOS M50 meilleur que les Fuji X-100T et Sony A6000.

Le Micro 4/3 lui, a le « cul entre deux chaises » et est attaqué sur deux fronts. Il n’est ni assez performant pour rivaliser avec les APS-C et Full Frame (qui montent et finiront par devenir de plus en plus accessibles). Ni assez compact et bon marché, pour se défendre face aux smartphones (et même face à des compacts experts comme le Canon G1X MkIII). Olympus vient d’ailleurs d’annoncer des résultat en baisse de 11% concernant son secteur « mirorless » : un signe inquiétant, déjà que leur part de marché a sensiblement baissée. Lire la suite…

000 - A LA UNE
22
Canon EOS M50 meilleur que les Fuji X-100T et Sony A6000

Un match des hybrides d’entrée de gamme APS-C, voilà qui est intéressant, car débuter en photo avec un mauvais appareil, ça risque de vous détourner « à vie » de la photo… C’est à voir chez DPReview TV…

Dur, dur pour le Fuji X-100T ! Qui est sorti bon dernier du match des Autofocus… Les performances et la facilité d’utilisation de l’Autofocus : sont parmi les caractéristiques les plus importantes d’un appareil pour débuter… Heureusement Fuji s’en sort mieux concernant le look ! Fuji se rattrape aussi concernant la qualité d’image et la colorimétrie, juste devant le Canon EOS m50.

Et c’est le Sony A6000, qui finit bon dernier sans surprise (car il est déjà très ancien : 4 ans). Notamment handicapé par une colorimétrie peu naturelle (à cette époque Sony était largué question colorimétrie, mais c’est mieux depuis)… Sans oublier un objectif très compact, mais assez décevant (je l’avais trouvé mauvais à l’époque). Relire : Test Sony Alpha 6000.

Concernant la gamme optique je ne suis pas d’accord (du tout) avec l’analyse de dPreview qui place Fuji, devant Sony et Canon en dernier… En effet, si l’on compare les prix, c’est bien Canon qui est le plus intéressant, avec moins d’objectifs dans sa gamme EOS M : mais ceux-ci sont vraiment « accessibles »  à un acheteur de boitier à 500 €, qui de toutes façons n’achètera jamais plus de 1 ou 2 objectifs complémentaires… (et encore, c’est optimiste).

Ce que tant à oublier totalement dPreview ! Qui retombe un peu dans leur travers de « photo geek » habituel, en oubliant de se mettre vraiment à la place des débutants. Comme si des acheteurs de Alpha 6000, allaient soudain se mettre à acheter des objectifs Full Frame Sony pour leur APS-C ? C’est un peu n’importe quoi cette idée… Lire la suite…

000 - A LA UNE
4
Instantané : Fuji Instax SQ6 enfonce le clou !

La photo instantanée est à la mode ! Après le gadget bobo présenté il y a quelques jours (Rolleiflex Instant Camera, piège à bobo ultime), voici une proposition plus pratique de Fujifilm, leader du genre : le Fuji Instax SQ6 shoot au format carré.

Révélé par le site Beach Camera (consultez la page mise en cache et la brochure en PDF ici)… On note l’arrivée d’un Mode Sefie. D’un Mode macro. De la double expo et même de la correction d’exposition ! Sans oublier des pastilles colorées pour personnaliser l’éclaire du flash : ça le fait… A relire à ce propos : D’ou viennent les profits de Fujifilm ? Du Film ! Tout l’écosystème Instax est ici… Lire la suite.

000 - A LA UNE
36
D’ou viennent les profits de Fujifilm ? Du Film !

Ce n’est pas pour décrédibiliser l’intérêt des appareils Fuji. Mais vous serrez surpris d’apprendre d’ou viennent les profits réalisés par Fuji, qui reste absent toujours du top 5 des ventes d’hybrides (relire Classement BCN 2017 : Canon monte encore).

Et bien ce sont les ventes de films argentiques instantanés qui rapporte le plus à Fuji (et dans une proportion importante), comme expliqué ici par F-Stoppers… C’est fou non ? Des commentaires ?

000 - A LA UNE
63
Fuji X-H1 adieu le retro design ? Bonjour les pros ?

Le prochain boîtier Fujifilm « Pro » a fuité : il s’agira du Fuji X-H1… C’est malheureusement toujours un capteur APS-C de 24 Mpixels… Quelle dommage que Fuji ne se penche pas sur le Full Frame, car ce Fuji est assez richement équipé.

On sent dans le design un certain abandon du Rétro design « bobo », pour un retour à plus de rationalité (moins joli, moins rétro, plus anguleux, mais plus pro)… Voici les caractéristiques sont ici (en Allemand pour le moment), ainsi que le communiqué de presse en Allemand aussi. En gros voilà de quoi il s’agit : lire la suite…

1 2 3 12