Browsing: CONSEIL : photos décryptées

000 - A LA UNE
0 Analyse d’image : décryptez les lignes rayonnantes

J’adore ce petit « exercice créatif », qui consiste à repérer les lignes, courbes, rythmes et même les spirales, qui « habitent » et structurent les bonnes images… Cela ne marche pas toujours, ce qui ne veut pas dire qu’une image est alors mauvaise.

Mais parfois ça marche bien. Et même trop bien, ce qui ne veut pas dire qu’il s’agit alors, obligatoirement d’une bonne photo… Car une image n’est pas faite que de géométrie comme l’écrivait Cartier-Bresson :

« La composition doit être une de nos préoccupations constantes, mais au moment de photographier elle ne peut être qu’intuitive, car nous sommes aux prises avec des instants fugitifs où les rapports sont mouvants.« 

Exemple aujourd’hui d’une image que j’ai immédiatement aimé (dans le viseur), sans bien comprendre pourquoi au moment ou j’ai déclenché… Puis je l’ai découvert sur l’écran de mon EOS 5Ds et j’ai compris en repérant trois lignes « rayonnantes ». Puis j’en ai encore découvert d’autres, le soir sur l’écran du Mac. 

_MG_9586_copie_blog_1078px

Affine-t-on le cadrage à la prise de vue, en repérant ces « lignes de force » ? Parfois oui, mais c’est rare… Souvent ça va beaucoup trop vite. C’est d’ailleurs pour cette raison que je multiplie les prises. Ce jour-là j’en pris 2042 photo (précisément), ce qui me laisse beaucoup plus de chance de découvrir ce genre d’image « géométriques », dans mon cataloguer un peu plus tard… Ou beaucoup pus tard.

Les premières lignes rayonnantes sont faciles à repérer : il s’agit de la perspective formée par les têtes, par la sagaie sur l’épaule au premier plan… et par la sagaie sur l’épaule du second garçon à l’arrière plan. Etrangement elles rayonnent d’un point situé exactement sur le cadre de l’image.

_MG_9586_copie-Modifier_rouges_blog_1078px

Je précise que cette image  n’a subit qu’un recadrage très léger… Dans le feu de l’action, je n’étais pas très horizontal (ces images ont été réalisées à toute vitesse, je me disais qu’à tout moment les garçons allaient décamper et que je n’aurais pas de seconde chance).

0000_SCREEN_JFV 448

Ces trois premières lignes, je les avais rapidement repéré pendant la prise de vue. C’est pour cette raison d’ailleurs que je tiens absolument à éviter les viseur électroniques : car ils m’empêchent (vraiment) de repérer les grandes lignes… Ce que je fais rarement avant de mettre l’oeil dans le viseur. 

C’est le plus souvent une fois l’oeil dans le viseur et la focale choisie, que je les vois apparaitre. Car les perspectives changent évidement avec la focale utilisée (l’oeil ne « voit pas, n’imagine pas à l’avance, ce qui se passerait » au 150 mm).

Je préfère aussi éviter les grossissement excessif : car lorsque l’on est « trop près » : on ne peut plus embrasser d’un seul coup d’oeil l’ensemble de l’image. Et ça m’est absolument nécéssaire, exactement comme un peintre doit se reculer au maximum pour composer et esquisser les grandes lignes d’un tableau, le bras tendu avec un pinceau long (ici Henri Matis).

Pour composer, un grossissement de 0,7x est idéal comme sur l’EOS 5Ds : je peux coller mon oeil « tout contre » l’oculaire… Au dessus de 0,75x, ça devient trop gros : mon oeil parcours désespérément le cadre de droite à gauche et de haut en bas, sans pouvoir apprécier l’ensemble d’un coup… Lorsque je cadre avec un EOS 1Dx, je me surprend parfois, à reculer (physiquement) mon oeil du viseur…

Passons à une seconde série de lignes rayonnantes, que j’ai vu dans un second temps (une fois dans Lightroom)… Ici, ça commence à devenir très intéressant car elles forment un « rythme » : leur écartement augmente progressivement ainsi que leur angle qui change progressivement aussi… Lire la suite.

_MG_9586_copie-Modifier_vertes_blog_1078px

 

... composez mieux !
000 - A LA UNE
2 Composition de l’image chez Akira Kurosawa

Le cinéma emprunte à la photo, mais souvent la photo s’inspire du cinéma… J’ai découvert ici, une passionnante analyse des cadrages et du mouvement, chez le cinéaste Japonais Akira Kurosawa, que j’adore…

Il est probablement le réalisateur japonais le plus connu et le plus respecté. Il a réalisé environ 30 films, en 57 ans. Parmi les plus connus : Les Sept Samouraïs en 1954 qui passait tous les deux ans à la télé et que j’ai vu plusieurs fois enfant (comme vous aussi peut-être), Ran que je me rappel être allé le voir le jour de sa sortie en 1985, « l’image » m’avait émerveillé, ou Rêves en 1990… Lire la suite…

 

... leçon de choses !
00 - A conserver privé (brouillons)
16 Mes 20 conseils pour améliorer vos photos de rue

A force de lire un peu tout et n’importe quoi à propos de « street photo », je me suis dit qu’il fallait que je donne « mes conseils » pour la « photo de rue » dont certains ne relèvent que du bon sens. Mais un petit rappel de bon sens peut être utile…

Ces conseils s’appliqueront d’ailleurs à de nombreux domaines, car la « street photo », c’est un peu « la photo » en général… J’ai essayé de trouver dans ma Bibliothèque Lightroom quelques images pour les illustrer au mieux. Revenez dans quelques temps sur cette page, car je devrais trouver d’encore meilleurs exemples d’illustration… Lire la suite (en pleine largeur).

 


1 – Approchez vous… « encore plus près » : oui, comme disait Robert Capa (de son vrai nom, Endre Erno Friedmann) : « Si ta photographie n’est pas bonne, c’est que tu n’étais pas assez près ». Ce conseil s’applique notamment aux débutants qui ont tendance à ne pas assez « se déplacer »…

Toutefois il faut savoir nuancer selon les circonstances et ne pas prendre ce conseil systématiquement au pied de la lettre. Il faut dire que ce conseil date d’une époque ancienne, ou il n’existait pas de 18-200 mm. Mais si vous travaillez entre le 24 et le 35 mm (spécialement si vous utilisez un objectif fixe), pensez à vous approcher si vous le pouvez… Vous reculerez ensuite !

_MG_8728_blog_1078px

 


2 – Travaillez plus vite (donc avec un vrai reflex) :  si vous utilisez un compact (ça m’arrive), évitez autant que possible le viseur électronique : travaillez plutôt à l’écran à bout de bras, ce qui est plus discret par ailleurs… Désactivez tout affichage de l’image après la prise de vue (surtout s’il ralenti l’appareil) et tout réglage ce qui pourrait diminuer la réactivité de votre appareil.

Quelque soit le matériel, il doit être fulgurant de rapidité afin de saisir « l’instant décisif » cher à Cartier-Bresson. Il doit être aussi capable d’enchainer des dizaines d’images en rafale, si cela s’avère nécessaire (donc disposer d’un buffet confortable). Pour l’instant (fin 2015) et selon « ma vision » de choses et mon expérience avec diverse hybrides, cette exigence exclu à peu près tout autre chose qu’un reflex traditionnel…

J’utilise évidement des compacts aussi en complément de mon reflex, ceci depuis très longtemps (cela remonte au Canon G9). Après de très nombreux modèles (divers Canon S et G, Sony RX100, Fuji X10, Olympus XZ-1, etc…), je conserve un Panasonic GM1 depuis deux ans ! Un record de longévité… Que j’ai choisi car il est peu coûteux et relativement réactif. Il me permet d’emporter trois optiques vraiment minuscules, qui possèdent toutes une bague de zoom manuelle (et non motorisée), ce qui est tellement plus rapide… Il présente certains avantages, oui ! Mais je « sens » maigres tout, que je ne suis jamais aussi efficace qu’avec un vrai reflex…

_MG_0125_blog_1078px

 


3 – Luttez contre votre timidité : il faut du culot pour prendre des photo face aux gens, sans se cacher ni se démonter… N’ayez pas peur, allez amicalement vers vos « sujets » il est rare que ça se passe mal.

Mais ça peut arriver bien entendu (ça m’est arrivé parfois. A Tokyo, il a fallu s’éclipser d’une ruelle pleine de Yakuza pas contents)… Il faut s’y préparer avec un peu de courage, ne pas se fâcher (jamais) et savoir « désamorcer » les situations conflictuelles d’un sourire désarmant (si possible). Avec beaucoup d’humilité, de gentillesse et de calme…

Toujours préparer une excuse bidon dans sa tête : « non, non, je ne vous prenait pas en photo Monsieur, c’est juste pour ma collection de photos de coqs » ! C’est un peu pour vous rassurer vous-même et ça permet d’ouvrir la discussion et lorsque vous serez amis : vous ferez autant de photos que vous voudrez…

Il faut aussi savoir s’arrêter avant d’emmerder vraiment le gens ! Il faut se mettre à leur place et les respecter. Souvent lorsque je regarde certains photographes amateurs, agresser les « locaux » dans certains pays (comme il ne le feraient jamais chez eux), je me dits « mon dieu, les pauvres »…

Bref, voilà probablement l’aspect le plus difficile de la « street photo » et cela demande de l’expérience et de la sensibilité. Je me souviens, que je ne me trouvais pas très bon dans cet exercice, avant d’avoir eu 40 ans… 

Asia, Asie, Indonesia, Indonésie, Bali

 


4 – Faites vous de nouveaux amis et photographiez vos amis : souvent vos nouveaux amis vous inviteront à voire quelque chose d’inattendu… Et l’on s’ennuie vite à faire des photos tout seul ! Surtout au bout de 15 ou 20 ans…  Lire la suite (en pleine largeur).

_MG_8604_blog_1078px

 

... mes 20 conseils pour la "Street photo"
CONSEIL : photos décryptées
4 Brisez ces « règles de Composition » !

Je ne pense que du mal, des « règles de composition », soit disant… Lorsque je cadre, je les applique d’instinct, sans le vouloir, presque malgré moi… et je dois avouer que je fais tout pour en sortir, sans jamais y parvenir totalement. Malheureusement…

Même lorsque je sélectionne mes images dans Lightroom, j’ai tendance à choisir naturellement les images « bien composées » et à rater d’autres images bien plus intéressantes. Celles qui sont « légèrement dissonantes », « quelque peu déséquilibrées », souvent plus intéressantes car elles génèrent une dynamique… Je le sais et j’essaye de lutter contre ça, pourtant je n’y parviens pas très souvent…

Voici donc, dans cette vidéo tout ce qu’il faut avoir intégré et tout ce qu’il ne faudrait plus faire « ensuite »… Car la photo c’est bien autre chose ! 

 

... échappez à la routine !
000 - Grand large
5 Les meilleures photos de l’année selon Time.com

Intéressant de feuilleter cette sélection des 100 meilleures images d’actu de 2015 rassemblées par Time.com. Pour 2014 c’est ici. On relira aussi : 16-35 mm + 70-200 mm = photo journalisme sur le même sujet. J’en ai relevé quelques unes… 

0000_SCREEN_JFV 385

Roni Bintang—Reuters : « Security forces and rescue teams examine the wreckage of an Indonesian military C-130 Hercules transport plane after it crashed into a residential area in the North Sumatra city of Medan, Indonesia. June 30, 2015. At least 30 people were killed when the military transport plane crashed into a residential area two minutes after take-off in northern Indonesia, putting a fresh spotlight on the country’s woeful air safety record. » Lire la suite.

 

Le choc des photos...
CONSEIL : photos décryptées
13 Couleur ou noir et blanc, quel est votre choix ?

Parfois, me prend l’envie de redévelopper mes vieilles photos en noir et blanc. Comme cette image de 2008, du Kawah Ijen à Java. J’ai ma méthode perso pour le noir et blanc avec Lightroom (que je partage en formation)…

Si je suis bien concentré ça ne me prend que 5 à 10 minutes pour un développement qui claque. Reste que le noir et blanc, c’est presque trop facile… Surtout pas de filtres ni de plug-in gadgets ! Juste l’oeil et une bonne connaissance des outils de Lightroom… Qu’en pensez-vous ? cette image est-elle mieux en couleur ? Ou en noir et blanc ? Pour ceux qui désirent participer à une petite formation Lightroom noir et blanc, réservez bien en avance : les prochaines dispo seront fin Mars (pas de place avant). Ensuite, lorsque vous maitriserez le noir et blanc, la prochaine question cruciale : mate ou brillant ? Lire la suite…

Kawa Ijen, Java, Indonesia, Indonésie

 

Le noir et blanc... faut que ça claque !
000 - A LA UNE
11 Comment améliorer votre Portfolio en ligne ?

J’ai profité de ce week end « étrange », pour m’atteler à quelque chose que j’avais trop négligé depuis 3 ou 4 ans : mettre sérieusement à jour mon portfolio hébergé sur Photodeck.com, qui est accessible à cette adresse : www.vibertphoto.com.

Un photographe ne devrait pas négliger son portfolio en ligne qui est sa seule carte de visite. Voyons quelques conseils et règles à retenir, afin d’animer correctement un portfolio en ligne :

1 – La première règle, qui est la plus difficile à appliquer : montrez moins, montrez mieux !

Il faut en effet savoir « ne pas montrer » les images qui ne correspondent pas (ou plus)… à « l’image » que vous souhaitez renvoyer en tant que photographe. Et pour cela il faut préalablement avoir décidé « quel photographe,  vous souhaitez être. Aux yeux de ceux qui vont visiter vitre site…

Décidé aussi de : « à qui » est destiné votre site… A vos amis ? A vos clients actuels ? A de futurs nouveaux clients ? A la postérité ? On ne fait pas des photos pour sois, mais pour les montrer à quelqu’un ! Mais à « qui » précisément ? Il est important de vous de décider…

0000_SCREEN_JFV 286

Par exemple j’ai commis pendant des année une erreur : celle de montrer des images de « catalogue de voyage », une activité qui m’a fait vivre principalement entre 1995 et 2005, mais qui s’est progressivement arrêté après 2005… Et j’ai mis très longtemps à « retirer » de mon site ce genre d’images…

Il en reste encore un peu, mais je les ai progressivement planquées de plus en plus profond dans l’arborescence… J’ai encore un peu de mal à les supprimer, car j’y suis attaché et voyager est pour moi une raison de vivre. Je ne peux pas non plus « renier », ce que j’ai fait pendant presque 15 ans : il est extrêmement difficile de retirer d’un site ce que l’on a considéré pendant des années être « de bonnes photos »…

Mais en même temps : je ne peux échapper à cette question « qui, ces images de « catalogue de voyage » sont-elles encore susceptibles d’intéresser ? »

Il arrivait que des peintres « brulent toutes leurs toiles de jeunesse », arrivé à une certaine maturité (peut-être un signe avant-coureur : je vais avoir 50 ans dans un mois). On peut faire ça aussi en photo (sans le faire vraiment)… Il faut oser : car photographier, c’est décider ! Lire la suite…

 

Montrez moins... mais montrez mieux !
CONSEIL : photos décryptées
8 Les photographes regardent… « différemment »

Intéressante vidéo (signée Canon), ou l’on a demandé à trois personnes de regarder une photo : un « non photographe », un étudiant en photo et un « photographe professionnel » (ou du moins expérimenté). Un système électronique de « suivi du regard » permet de dessiner le trajet de la pupille sur la photo.

Et le résultat est édifiant ! Vous ne tirerez probablement de cette expérience aucunes conclusion de « bonne pratique » de composition. Mais peut-être vous comprendrez mieux, ce qui peut intéresser les gens dans vos photos… Ah, si seulement vous disposiez d’un tel appareil à la maison ce serait bien pratique ! 

0000_SCREEN_JFV 248_B

Cette vidéo explique aussi pourquoi certains d’entre nous, sont allergiques aux viseurs électroniques surchargés d’informations parasites. Informations, qui (malgré tout vos efforts) vienne gêner votre lecture d’une scène et de la composition que vous créez en quelques dixièmes de secondes. Lire la suite…

 

Comment regardez-vous ?