Catégorie : MAC OS X : Macintosh Hardware

000 - A LA UNE
15
Du stockage interne pour le nouveau Mac Pro

Cela va certainement coûter très cher (si, si, encore plus cher)… Mais au moins une première solution technique pointe son nez, pour ceux qui souhaiteront (forcément) installer des disques classique 3,5 pouces dans leur prochain Mac Pro et les configurer en RAID (ou pas).

Car hier : on n’en a pas appris beaucoup, concernant les capacités de stockage internes, de la nouvelle (et inaccessible) merveille pour les pro… Relire :  Le nouveau Mac Pro : n’est pas pour vous !

Promise vient de dévoiler un « Module XMP » plug and play, destiné à se loger dans le Mac Pro « raclette ». Il pourra accueillir jusqu’à 4 disques 3,5 pouces donc monter jusqu’à 32 Go de stockage. On n’en sait pas beaucoup plus, ni concernant le prix, ni concernant la date de dispo…

 » Promise Pegasus Storage – Custom-Designed for New Mac Pro – The power of promise pegasus storage, now inside new Mac pro –  Co-designed by Promise & Apple. Fine-Tuned for macOS Mojave and new Mac Pro. Legendary Promise Engineering, Quality & Support. New internal storage options, custom-designed for the new Mac Pro. Promise Pegasus R4i and Pegasus J2i enable end-users to easily manage the explosion of unstructured data and digital assets critical to their creative projects  » Lire la suite…

000 - A LA UNE
32
Le nouveau Mac Pro : n’est pas pour vous !

Comment dire ? Si comme moi, vous rêviez d’un Mac Pro pour y ranger des disques durs, bien à l’abris comme dans votre Mac Pro de 2011… et bien c’est un peu raté !

Car le nouveau Mac Pro 2019 (depuis si longtemps espéré et attendu) également connu sous le pseudonyme la « râpe à fromage » : sera très cher (6000 $) et très puissant… Et vu la puissance délirante de l’alimentation prévue, il pourra aussi servir d’appareil à raclette : et faire fondre du fromage !

Mais il ne sera peut-être pas « le Mac Pro pour vous » : même si il dispose de roulettes en option, il ne sera pas ce « camion à disques » dont vous aviez besoin,  qui faisait également office de « coffre fort ».

 

En d’autres termes : ce sera toujours un « petit bordel de câbles » sur votre bureau… Mais ce sera un « petit bordel… surpuissant » avec des câbles en Thunderbolt 3 : c’est toujours ça de pris  ! Une puissance qui sera probablement inutile à nous autres, « simples utilisateurs de Lightroom »… On en parle ici ?

000 - A LA UNE
9
MacBook Pro 2019 à 8 coeurs : oui, ça vaut le coup !

MacG a déjà testé les performances du nouveau MacBook Pro pour la première fois à 8 coeurs (modèles 2019)… Celui qui succède donc au précédent MacBook Pro 15″ à 6 coeurs : celui que je possède et dont je vous présentais les performance en aout 2018 (Macbook Pro 15 pouces mi 2018 : chrono Lightroom)…

Visiblement, l’apport d’un coeur supplémentaire vaut le coup, si vous utilisez des applications comme Lightroom Classic, capables d’exploiter et répartir ses efforts sur l’ensemble des coeurs :

« Ce performance boost donne un vrai coup de fouet aux MacBook Pro. Jetez un coup d’œil distrait sur notre graphique, et vous penserez que c’est toujours la même histoire, des gains modestes d’une année sur l’autre. Mais regardez-y de plus près : le MacBook Pro 13″ gagne 10 %, le MacBook Pro 15″ d’entrée de gamme gagne 14 %. Vous utilisez des applications capables d’exploiter huit cœurs ? Le MacBook Pro 15″ haut de gamme sera 45 % plus rapide que son prédécesseur direct, et 26 % plus rapide que le modèle toutes options de l’an passé. » Une saine lecture !  Lire la suite…

000 - Grand large
31
Protégez votre clavier de MacBook Pro

Il me semble évident qu’Apple fera bientôt face à un nouveau problème de retours et de réparations de claviers sur ses MacBook Pro. La génération 2018 a peut-être un peu amélioré les choses, mais le problème ne semble pas totalement réglé pour autant…

De plus, outre le blocage éventuel de certaines touches à cause de poussières (la touche Espace notamment semble régulièrement touchée), il y a aussi un problème d’usure du revêtement des touches. Un peu comme si les touches les plus utilisées laissaient des « marques », des zones plus lisses…

J’ai donc décidé de prendre des mesures et d’adopter une protection de clavier : je suis tombé sur la protection transparente Clear Gard de Moshi : c’est une super marque qui fait déjà d’excellentes coques haut de gamme pour iPhone et aussi des coques pour Macbook Pro… Lire la suite…


000 - A LA UNE
64
Le nouveau Mac Mini est devenu une « vraie bombe »

Information rapide à propos du Mac Mini présenté cette semaine qui bouleverse désormais la donne. Ce Mac mini est devenu l’un des Mac les plus puissants et l’un des meilleurs choix pour les photographes (qui n’ont pas tous besoin d’un portable).

Des « benchs » de Mac Mini un peu gonflés ont étés publiés (ici et ) sur Geek Bench et le placent au dessus du MacBook Pro 15″. Bien entendu : il faut y mettre un peu d’argent pour arriver à ce niveau et le configurer un peu (passer le processeur en Core i7 monter à 16 Go de RAM). Avec 1969 € (environ) vous obtenez une petite bombe transportable, moins couteuse qu’un MacBook Pro. Donc plus que jamais à recommander aux photographes, qui auront aussi le choix de l’écran (mate si possible). Lire la suite…

000 - A LA UNE
14
Macbook Pro 15 pouces mi 2018 : chrono Lightroom

Voici la suite de nos tests avec Adobe Lightroom Classic CC, sur le Macbook Pro 15 » mi 2018 à six coeurs… Relire la première partie : Macbook Pro 15″ 2018 : premier test avec Lightroom.

Passons maintenant à quelques tests chronométrés en comparant « dans la vraie vie » : le Macbook Pro 15’’ mi 2018 (Core i7 à 2.6 GHz à six coeurs), à mon précédant Macbook Pro 13’’ mi 2015 (Corte i7 à 3,1 GHz à deux coeurs physiques, mais quatre étant simulés). Les deux machines étant équipées de 16 Go de RAM et d’un SSD de 1To. Je suppose que cela vous aidera à savoir à peu près ou se situe votre propre machine entre ces deux là…

 

1 – Test intensif de constructions Aperçus 1/1 pour 267 RAW : le premier test qui me semblait indispensable, consiste à demander la construction des aperçus 100% sur un mélange de 267 images RAW (majoritairement) de diverses appareils et résolutions (avec quelques JPEG et PSD). Un travail que l’on fait très souvent dans Lightroom et qui est indispensable, avant de travailler confortablement en Bibliothèque (pour trier, comparer, afficher, sélectionner).

Vainqueur : le nouveau MBP15’’ et ses six coeurs, qui « écrase » littéralement l’ancien MBP 13’’ et ses deux coeurs (bien qu’il en apparaisse 4 sur le graphique, les 2 coeurs supplémentaires sont émulé). Il est environ deux fois plus rapide (avec 22 minutes d’avance), ce qui me semble assez logique et rassurant. Je ne regrette donc pas mon investissement car la construction des aperçus 1/1 est une des taches rébarbatives incontournables dans Lightroom !

Macbook Pro 13’’ mi 2015 : 39 mm et 15 sec.

Macbook Pro 15’’ mi 2018 : 17 mm et 10 sec.

Constante de la fréquence de travail : on constate durant les 17 minutes passées par le MBP 15 » à calculer les aperçus, que la fréquence du MBP15’’, est restée constante aux alentours de 3.3 GHz (donc légèrement au dessus de la fréquence de base de 2,6 GHz). Pas de Thermal Throttling ici…

La fréquence de l’ancien MBP13 sur la même période de 17 minutes, est restée stable à environ 3.1 GHz. Tout ceci par une température ambiante de 30°C (installé dans le jardin à l’ombre des arbres). Lire la suite…

000 - A LA UNE
8
Macbook Pro 15″ 2018 : premier test avec Lightroom

Voilà ! Mon nouveau Macbook Pro 15″ génération mi 2018 est arrivé (plus vite qu’espéré) et installé… Et c’est le moment de vous donner mes première sensations : en général… et surtout en utilisant Lightroom de façon intensive…

Pour le suite des mesures chronométrées dans la « vraie vie », c’est là : Macbook Pro 15 pouces mi 2018 : chrono Lightroom. J’ai choisi donc la configuration « quasi ultime » en Core i7 dont la fréquence de base monte à 2.6 GHz. Car la fréquence de base (on va le voir ensuite) est sans doute ce qui est le plus important, pour aller vite dans Lightroom… C’est bien plus important que la fréquence « Turbo Boost », qui n’est utilisée que temporairement. Macbook Pro juillet 2018 quelle configuration choisir ?

 

Un mot rapide sur le clavier : oui, ça fait « un peu plus de bruit » que l’ancien clavier façon 2015 et je ne suis pas encore certain de savoir lequel je vais préférer… (encore trop tôt). Mais on frappe finalement assez vite dessus : c’est pas si catastrophique… Par contre je suis parfois un peu embêté par les nouvelles touches de flèches (si utiles dans Lightroom) : je tape parfois un peu à côté (tellement habitué aux anciens à l’aveugle) et aussi par l’absence de touches de Fonctions (pour le son, la luminosité de l’écran, etc…).

Vraiment : je n’aime pas cette Touch Bar, qui n’est pas assez lumineuse en extérieur (dans le jardin et vue de biais dans une position un peu couchée à cause de la chaise longue ! )… Bref, c’est la « Fausse bonne idée », le gadget coûteux et inutile par excellence… Passons ! Car il est là pour longtemps. La seule bonne chose qu’elle apporte : c’est le Touch ID, bien agréable et rapide…

 

Un mot rapide sur le design, le son, le trackpad, etc… : oui, très gros progrès, c’est étonnant, ce son est vraiment superbe… Avec des graves étonnants pour un portable. Le Trackpad extra large : oui, pourquoi pas… Pas gênant en tous cas.

C’est le Magsafe 2 qui va me manquer je crois. Il faudra que je trouve un accessoire pour sécuriser la connexion de l’alimentation et éviter de se prendre les pieds dans le tapis.

Ce portable chauffe pas mal quand même, en short dans le jardin par temps de canicule : il faut une serviette pour se protéger les cuisses… Sinon, le design est réellement somptueux : c’est un object incroyablement beau, qui donne envie de la saisir pour travailler dessus. J’apprécie, même si je sais que la suppression de quelques ports utiles (le regretté lecteur de carte SD) a tout à voir avec cette problématique de design. Je ne voudrais pas travailler sur un portable moche !

 

Oui 16 Go de RAM sont suffisants : (faute de budget, car je ne voulais pas dépasser les 3600 €, ce qui est déjà beaucoup relire notre guide de configuration des Macbook Pro ici : Macbook Pro juillet 2018 quelle configuration choisir ? ). J’ai préféré un disque SSD de 1To (indispensable) et une option carte graphique légèrement boosté (ce n’est déjà pas le point fort de ces machines).

Résultat du test de RAM : iStat Menu me confirme que mes 16 Go de RAM sont très suffisants.  Ce que l’on peut constater sur cette image : je ne suis pas « à la limite » lorsque je reconstruit les aperçus 100%, tout en développant des images (les deux en même temps, c’était un peu pénible avec ma précédente machine à 4 coeurs, mais là : c’est OK) :

 

Le disque SSD de 1To est vraiment très rapide… Pas la peine de trop détailler, puisque l’on ne peut pas en changer et que je crois que toutes les tailles des SSD de ces Mac, tournent en principe à la même vitesse (ce qu’il faudrait vérifier car en 2014, on se souvient que les petits SSD de 256 Go étaient moins rapides).

Donc, ces disques SSD des Macbook Pro 2018, sont plus rapides que dans les SSD (SATA) des PC : voilà un atout évident des portables d’Apple. Une petite copie d’écran devrait vous en convaincre : on est à 2400 Mb/sec en écriture et à 2700 Mb/sec en lecture (le disque quasiment vide et neuf). Par comparaison, le disque de mon précédent Macbook Pro 13″, tournait environ à 1400 Mb/s en lecture / écriture  (une fois plein).

Par contre : on ne peut les changer, donc il ne faut pas choisir trop petit… Même si on aura toujours la possibilité d’utiliser des SSD externes rapides en USB-c, ou Thunderbolt III.

 

Performances théoriques : un premier test avec Geek Bench permet de comparer ce nouveau Macbook Pro 15.1 tournant de base à 2,6 GHz avec mes deux précédentes machines : mon vénérable Mac Pro mi-2010 à douze coeur tournant à 3,33 GHz (pas à vendre celui-ci, je crois qu’il peut durer encore 10 ans). Et donc mon Macbook Pro 13 de mi 2015 tournant à 3.1 GHz équipé de quatre coeurs. Le Tout est ici chez Geek Bench :

Ce que l’on constate : c’est que l’ancêtre de 2011 se défend encore très bien en performances « Multi-Core » avec un score de 13.717 (donc lorsqu’il s’agit d’exporter depuis Lightroom, ou de créer des aperçus), grâce à ses 6 coeurs et à une fréquence de base très élevée (3,33 GHz).

Cette génération de machine était en avance sur son époque : on s’en rend compte en allant comparer les Mac les plus performants sur Geek Bench en taches Multi-Core : on trouve d’ailleurs encore un Mac Pro 2012 à la 10em place… Et même un Mac Pro 2010 à la douzième place ! Tout ça en occasion, ça vaut encore le coup… Lire la suite.

000 - A LA UNE
6
Macbook Pro 2018 : Lightroom 54% plus rapide

D’après Mat Granger (vidéo ici), le Macbook Pro Core i9 de juillet 2018 exploserait les compteurs lors des exports Lightroom… Dans la vraie vie, ils serait carrément 54% plus rapides, qu’avec la génération précédente lors de cette tache.

Et même 57% plus rapide que la génération 2015. Ce qui au passage en dit long sur le manque de progrès des performances entre 2015 et 2017 (j’ai eu du nez de faire durer le plus longtemps possible mon Macbook Pro 2015). Curieusement, lors d’un export Final Cut, le progrès est plus modeste (seulement 11% de progrès face à la génération 2017… Mais 40% de progrès, face à la génération 2015).

Relire notre long article : Macbook Pro juillet 2018 quelle configuration choisir ?

On ne pourra plus dire que Lightroom n’est pas optimisé pour le Mac… Et à n’en pas douter c’est bien le fait que les calculs de Lightroom, sont également répartis sur tous les 6 coeurs avec les derniers processeurs (dotés de 6 coeurs, alors que les précédentes générations ne disposaient que de 4 coeurs). Lire la suite…

000 - A LA UNE
30
Macbook Pro juillet 2018 quelle configuration choisir ?

Après pas mal de buzz il semblerait que la mise à jour apportée par Apple, permette finalement de tirer le meilleur des processeur Core i7 et Core i9 à 6 coeurs qui équipent les nouveaux Macbook Pro disponibles en ce mois de juillet 2018.

On se souvient en effet du problème soulevé la semaine dernière qui bridait gravement les performances du processeur Core i9 (sans rentrer dans le détail, c’était un mauvais réglage logiciel) : relire Macbook Pro 6 coeurs : l’option Core i9 déconseillée ?  Cela semble finalement corrigé…

Donc si votre Macbook Pro actuel est antérieur à 2015 (ou plus ancien), alors je pense que oui : cela vaut le coup d’adopter un de ces nouveaux Macbook Pro à processeur de 8em génération Core i7 ou i9 : éventuellement à six coeurs, pour les Macbook Pro 15″. Ou à 4 coeurs pour les Macbook Pro 13″.

Relire : Macbook Pro 2018 : Lightroom 54% plus rapide

Du moins si vous avez besoin d’augmenter vos performances… Car il y avait bien longtemps que des Macbook Pro n’avaient pas proposé un tel gain de puissance potentiellement (à l’exception de la carte graphique). Voyons quelques « bonnes raisons », qui expliquent que ces nouveaux modèles « valent le coup ». Et surtout comment configurer votre machine « sur mesure » : le choix de commander « sur mesure » sur l’Apple Store, étant à mon avis fortement recommandé. En cas d’erreur de configuration, il est en effet très facile de se faire rembourser et de tout recommencer… Lire la suite :

000 - A LA UNE
43
Macbook Pro 6 coeurs : l’option Core i9 déconseillée ?

La semaine dernière, on était tout content d’avoir enfin une nouvelle gamme de Macbook Pro 15″ tous neufs, équipé de 6 coeurs au lieu de 4… Ce qui « potentiellement » promettait le plus gros gain de puissance survenu depuis presque 10 ans.

Yes ! Dans l’idée de travailler plus vite sur Lightroom, j’avais même déjà configuré ma « machine idéale », un bébé montant à 4.119 € pas moins : histoire de bénéficier du processeur Core i9 le plus rapide disponible sur le Macbook Pro 15″… Une machine promettant de dépasser en puissance les iMac Core i7, grâce par ailleurs à un SSD de course : le plus rapide jamais testé sur un portable (ça c’est vérifié et c’est très bien)…

Un SSD super rapide, mais malheureusement toujours aussi cher, qui met l’option 2To totalement hors de portée de la plupart des photographes… Tant pis !

Mais patatras ! Le rêve s’effondre après quelques jours seulement… Notamment depuis cette vidéo postée par un certain Dave Lee : adieux veaux, vache, cochons, couvées… Il semblerait que le Turbo Boost (augmentation de la fréquence), promis au delà des 4,1 Ghz pour les travaux intensifs, ne soit qu’un « doux rêve » de science fiction… Et que en « vraie pratique » : vous ne puissiez pas en bénéficier ! Un peu comme si Apple avait mis un moteur de Formule 1 dans une Renault 5…

Et pour cause : le Turbo Boost ne boosterait pas ! Sa fréquence ralentirait très rapidement : car le système de ventilation du Macbook Pro serait tout simplement incapable d’évacuer l’intense chaleur émise par le processeur… Afin d’éviter d’entrer en « fusion » le processeur serait donc obligé de ralentir temporairement aux alentour de 2 Ghz. Puis il accélèrerait à nouveau, avant de ralentir immédiatement… Et ainsi de suite.

On appèle cela le « Thermal Throttling » et le résultat serait catastrophique pour qui aurait cassé sa tirelire pour s’offrir cette promesse de puissance : car le nouveau Core i9 monstre de puissance à 6 coeurs, ne s’avèrerait pas plus rapide au final (et même parfois légèrement plus lent), que le précédent Core i7 (qui lui n’était équipé que de 4 Coeurs sur la génération précédente de Macbook Pro).

MAJ : On apprend chez MacG, que le problème pourrait être causé par un mauvais réglage d’Apple ! 

Performances du Core i9 : un mauvais réglage d’Apple serait en causeLes performances du MacBook Pro 15 pouces haut de gamme, le modèle avec le processeur Intel Core i9 en option, ne sont pas aussi bonnes qu’escompté. Quand l’ordinateur est en pleine charge, le processeur réduit très rapidement sa fréquence et reste bien en dessous de ce qu’il devrait four…macg.co

Justement plus que l’on en parle, lire la suite de cet article ici : Macbook Pro juillet 2018 quelle configuration choisir ?

Le vrai problème est qu’un portable n’est pas un ordinateur de bureau. Un portable (surtout un très fin et très design comme les Macbook Pro récents) : n’est pas aussi bien équipé en ventilateurs et dispositifs de refroidissement (liquides parfois) qu’une machine de bureau…

Mais nous n’étions pas au bout de nos surprises. Pour démontrer qu’il s’agissait bien d’un problème de refroidissement : expérience a été faite ensuite de placer le Macbook Pro i9 dans un congélateur (juste le temps du test, car la condensation est dangereuse). Résultat : le processeur chauffe moins vite (du moins la chaleur s’en échappe mieux), du coup le Turbo Boost ralenti moins et « boost vraiment » ! Donc le travail est effectuée (en pratique) cette fois-ci bien plus vite qu’en dehors du congélateur. Lire la suite…

000 - A LA UNE
19
Le prochain (vrai) Mac Pro attendra… 2019 !

On en avait entendu parler pour la première fois en avril 2017 : relire Ainsi le Mac Pro va renaître… l’an prochain… Mais l’an prochain, c’est aujourd’hui et toujours pas de Mac Pro ! Par contre, on vient d’en recevoir une carte postale…

Aujourd’hui ce serait officiel, le prochain (vrai) Mac Pro Modulaire arrivera en 2019. C’est un cadre d’Apple qui a livré l’info lors d’une Interview à Techcrunch : « Apple’s 2019 Mac Pro will be shaped by workflows… » Extrait :  « We want to be transparent and communicate openly with our pro community, so we want them to know that the Mac Pro is a 2019 product. It’s not something for this year. » Lire la suite…

 

000 - A LA UNE
54
Franchement Apple m’énerve… parfois !

Existe-t-il une tendance plus insupportable que cette mode envahissante des Selfies ? Non : les selfies sont probablement l’un des pire symptôme d’une société qui part totalement en couille : le summum de l’individualisme idiot et béat…

Le néant total la modestie, l’absence totale du recule minimal, que chacun devrait avoir sur sois-même, ne serait-ce que par respect des autres… Un selfie ou deux par an, ça va, un selfie par semaine : bonjour les dégâts, c’est déjà le signe qu’on est gravement atteint… Un selfie par jour : il faut consulter.

Faire de la photographie : c’est tourner son objectif et son esprit vers les autres… Mais faire des selfies, c’est exactement l’inverse : c’est de l’anti photographie ! Comme l’anti matière, est l’inverse de la matière dont nous sommes fait.

Autrefois sous l’impulsion du génial (mais tortueux) Steve Jobs, l’engagement d’Apple était de nous proposer des outils, pour créer, pour inventer, pour communiquer et nous tourner vers les autres et vers l’avenir… Tout l’inverse d’un gadget destiné à faire des Selfies stupides, dont le pathétique et secret ressort est de figer une image de sois même dans le temps.

Lorsque Apple utilise ce travers égotique pour faire sa publicité, je trouve ça vraiment désolant. Et c’est aussi un très mauvais signe : on-t-ils renoncer à communiquer sur ce qui fait un bon smartphone ?. Steve Jobs apprécierait-il cette publicité insupportable ? Franchement j’en doute… Lire la suite !

 

000 - A LA UNE
20
Les photographes n’ont pas besoin d’un iMac Pro

On me demande depuis hier, si il est intéressant d’acheter un iMac Pro, pour un photographe… Si vous êtes un amateur qui veut se faire plaisir, si vous n’avez pas d’obligation de résultat, si vous êtes très riche : alors allez-y…

Mais si vous êtes un professionnel, je vous recommanderais plutôt d’évitez cet iMac « sois-disant » Pro. Pourquoi ? Car c’est une machine « tout en un », qui multiplie donc les risques de panne. D’une façon général : j’ai toujours détesté le concept des l’iMac (à part pour les petits budgets en entrée de gamme).

Je préfère largement vous recommander un portable puissant (en l’absence de véritable Mac Pro)… Déjà : un portable, c’est transportable par nature ! Donc, en cas de soucis (petit ou gros) un saut rapide dans un Apple Store ou chez un professionnel : et vous aurez un diagnostique ou même une réparation rapide. Alors qu’avec cet iMac Pro : c’est une autre histoire… Lire la suite.

000 - A LA UNE
10
Passer en APFS : une assez mauvaise idée ?

Si vous possédez un Mac avec SSD d’origine Apple et que vous avez mis votre système à jour en High Sierra (MacOS 10.13), alors Apple a automatiquement mis à jour le système de fichier de votre SSD en APFS, alors qu’il était en HFS+ avant.

Ce nouveau système de fichier APFS est plein de promesses… Toutefois, si vous êtes très fort en informatique (et en Anglais) et si vous regardez cette vidéo jusqu’au bout : alors vous allez peut-être commencer à douter… C’est très pointu et je ne vais pas tout résumer ici. Lire la suite…

000 - A LA UNE
5
La Touch Bar ne sert à rien… dans Lightroom Classic CC

On avait vu il y a pas mal de temps déjà, que les Macbook Pro les plus intéressants (rapport puissance / prix) étaient ceux équipés de la Touch bar. Bien que ce dispositif soit plus ou moins inutile…

Voire un bon gros gadget, probablement imaginé par des équipes marketing… Et cela semble se confirmer avec les dernières version de Lightroom Classic CC et de Lightroom CC, qui ne font quasiment aucun usage de la Touch Bar… Il semblerait que chez Adobe, on ne soit pas très convaincu non plus, de l’intérêt de la Touch Bar. Lire la suite…

000 - A LA UNE
36
Paradise Papers : faut-il boycotter Apple ?

On ne va pas se mentir : tout en respectant la loi, Apple triche allègrement pour ne presque pas payer d’impôts ! Les autres « GAFA » aussi bien sûr… C’est dégueulasse, on le savait avant. Et on le sait encore plus depuis les « Paradise papers »…

Lisez l’excellent article de MacG à ce propos : Paradise Papers : les milliards d’Apple sur l’île de Jersey qui explique comment ça marche… On peut détester Apple, pour cette raison. Et se trouver dans cette étrange état « entre deux » : mélange d’amour et de haine…

Comme on peut détester la Reine d’Angleterre aussi ! Et Madonna, ou encore Bonno (ça c’est plus facile)… Et pas mal d’autres artistes « donneurs de leçons », ou roi du « green washing » qui sont très forts pour expliquer ce qui serait « bien » de votre part… mais qui trichent tous autant qu’il peuvent de leur côté (les noms des tricheurs Français seront lâchés en fin de semaine : patience, on va rire)… Leurs leçons de morale s’arrêtent, là où commencent leurs petits (ou gros) intérêts financiers.

Pendant ce temps : nous on paye, on a l’impression de payer de plus en plus ! Consciencieusement et honnêtement : avec nos minuscules moyens. Et ça vous énerve probablement… Alors sachant tout ce que l’on sait et en imaginant ce qui n’a même pas encore été révélé, (mais qu’on peut toujours imaginer) : doit-on continuer a donner autant d’argent à une entreprise comme Apple ? Entreprise la plus riche du monde, qui n’a payé que 3,7% d’impôt sur ses gains en dehors des USA en 2017…

La vraie question vient ensuite : si l’on est décidé à « punir » Apple et à cesser d’utiliser leur produits : avons-nous vraiment une alternative crédible ? J’en doute un peu… Lire la suite.

1 2 3 13