Browsing: MAC OS X : Mac OSX Software

000 - A LA UNE
11 N’espérez rien (ou presque) de l’appli « Photos »…

Vous le savez (depuis qu’Apple a lâchement abandonné en rase compagne les utilisateurs d’Aperture), Apple remplacera bientôt iPhoto (et Aperture) par une appli « Photos »… qui se fera attendre quelques mois encore.

Amis utilisateur d’Aperture, n’attendez rien de cette application « Photos » ! Tout juste remplacera-t-elle iPhoto (et encore) et pas grand chose de plus… Quelle misère et quelle trahison de la part d’Apple envers les utilisateurs d’Aperture. Mais ce n’est pas faute de les avoir prévenu (très en avance) sur notre site, au cours de ces dernières années. Allez, pas de regrets : The Verge vous raconte tout sur cette prochaine application.

Lire la suite…

0000_SCREEN_VIB_ 109

 

Le changement, n'est pas toujours synonyme de progrès !
iOS : iPad, iPhone, tablettes
6 Le pathétique plan « tablettes pour tous »

Tous ceux qui connaissent un brin l’informatique (et un peu la pédagogie), savent bien que fournir des tablettes aux élèves, sans former les enseignants à l’informatique, ne servira à rien… D’autant qu’il y a franchement d’autres priorités à l’école : 

« Quand on voit le niveau orthographique moyen au bac, on peine franchement à voir en quoi l’introduction de tablettes numériques à partir de la Cinquième résoudra ce problème. Pourquoi des élèves qui ne savent déjà pas lire et écrire correctement avec un papier et un crayon gagneraient-ils en orthographe, grammaire et souplesse intellectuelle, en lisant des phrases progressivement plus complexes sur un support numérique ? » Extrait de François Hollande et la tablette magique.

Pire ! Le choix de cet outil de « consommation passive de médias » qu’est la tablette (l’informatique pour les idiots), à la place d’un outil de travail, de recherche, de réflexion et de création que peut être un « vrai ordinateur » ; est bien la preuve du renoncement « par avance » de l’éducation nationale à enseigner l’informatique. Et même plus simplement : à enseigner « l’intérêt et la nécessité de comprendre l’informatique et les médias » par le futur citoyen…

Les élèves français n’ont pas besoin d’une tablette à l’école, mais de véritables cours d’informatique.

Un prof critique la politique numérique de l’Education nationale et ferme son blog : 

Extrait du blog fermé : «Le numérique n’est que vernis. Le digital s’impose le plus souvent sur une surface rarement compatible. Comme si l’on s’évertuait à construire des tours sur des sols marécageux. Là où on impose du numérique, c’est de la pédagogie qu’il faut prodiguer.»

Les tablettes ? Pas pour apprendre selon Bill Gates

Comprendre le fonctionnement d’Internet par exemple, relève d’un enjeux « d’information » et de « démocratie ». Car pour rester libre, le citoyen numérique de demain, devra être un « expert d’internet » et des médias… Paradoxalement lorsque je discute avec des adolescents à Hong Kong, ils me semblent mieux armés pour ça que les jeunes Français (leur maîtrise de la langue Anglaise n’étant pas le moindre des atouts, dans le monde numérique du 21 em  siècle)…

D’autant que ces tablettes n’apporteront rien de plus aux jeunes, que le smartphone que beaucoup d’adolescents possèdent déjà. Et que tous posséderont, d’ici à ce que le « plan tablette » soit effectif (les smartphone Chinois Xiaomi inonderont bientôt le marché du smartphone low cost)… Lire la suite.

 

un plan tablettes ? Non mais allo quoi...
MAC OS X : Mac OSX Software
20 Yosemite : un petit hack plus tard…

Ah la vache… (excusez cette locution Savoyarde ;-) mais je me sens mieux sur Yosemite, depuis que je suis revenu aux icônes de Mavericks ! J’expliquerais dans ma prochaine newsletter (inscrivez-vous) comment changer les icônes les plus moches de Yosemite.  J’ai également récupéré les fichiers icônes de Maverick (pour ceux qui n’auraient pas sauvegardé leur précédent système) et les partagerais volontiers…

Yosemite

Entendez-moi bien : je ne trouve pas que toutes les nouvelles icônes soient moches. J’aime beaucoup celles toutes simples : de Notes, de iBooks, ou de l’App Store par exemple ;-) J’aime aussi les nouvelles Polices, très sobres. Oui, j’aime le « flat » ! Lorsqu’il est bien dessiné… Seules quelques icônes sont spécialement insupportables et totalement indignes des 30 années d’excellence du design graphique chez Apple. Je déplore notamment l’aspect des nouvelles icônes du finder et des Préférences système.

Je suis 100 % certain que ce « naufrage » esthétique (n’ayons pas peur des mots) et les innombrables incohérences graphiques de Yosemite (mélange de « flat » et de « non flat ») sont le fruit de rivalitées entre diverses équipes chez Apple… lire la suite.

 

L'équipe graphique d'Apple a-t-elle "bâclé" les icônes ?
COUPS DE GUEULE !
52 Yosemite : son Finder gentil, mou, infantilisant…

Tout n’est pas moche dans Yosemite. Il y a aussi quelques améliorations appréciables, les Polices système par exemple. Une simplification souvent bienvenue, ainsi que quelques autres détails accessoires… Allez lire les nombreuses pages qu’y consacrent les « Mac fans » sans le moindre regard critique.

Oui, mais il y a aussi quelques horreurs ! Ainsi, dès que je vais devoir changer d’application (Cmd Tab), je vais devoir supporter ce logo disgracieux à gerber, sensé personnifier « Monsieur » Finder ?

finder

Que bientôt il faudra peut-être appeler Mikey ? Ou Ronald ? Histoire de le rendre plus sympathique et convivial ? Plus accessible ? Plus gentil ? Puisque Apple nous invite désormais à évoluer dans un monde de « Bisounours », de gentils consommateurs de Cloud… Bien lisses, bien flat et qui ne « pue pas des pieds » au Genius bar… Mais avez-vous déjà réfléchi à ce que signifie vraiment ce mouvement du « flat design » qui prospère d’Android à iOS ?

Et bien il s’agit d’une tentative de rationalisation de la galaxie informatique : que les multinationales voudraient plus « féminine », plus propre, plus rassurante, plus hygiénique et plus colorée ! Sensé être débarrassée des bugs (enfin, idéalement…), de façon à rassurer les utilisateurs devenus des consommateurs de salon… Le « flat design » s’éloigne très loin (ou plutôt dissimule « très en dessous ») cet univers technique inquiétant et masculin, de la bidouille, de l’informatique pure et dure qui imposait de travailler et de réfléchir un minimum pour comprendre…

Cette informatique à base de « Système de fichier » (système de navigation archaïque qu’Apple rêve d’abolir pour mieux fidéliser – enfermer – les utilisateurs) dont le code se programme quelque part à Delhi ou Bombay, pendant que les consommateurs Américains et Européens roupillent en rêvant peut-être de Woody ou de Buzz l’éclaire (trop engourdis après un repas trop riche, ou trop avachis après un petit pétard… pour rêver de « lendemains qui chantent »).

Il faut en effet être conscient qu’un utilisateur qui « comprend » l’informatique est un utilisateur libre, donc pas une vache à lait ! Libre de changer de système d’exploitation pour aller voir si l’herbe n’est pas plus verte (et moins chère) ailleurs, libre de « tricher » éventuellement… Libre de ne pas acheter un logiciel sur abonnement, libre de ne pas upgrader son système si c’est inutile… Au contraire le consommateur idiot (qui n’a jamais appris à utiliser un système de fichier) : est un consommateur fidèle pour ne pas dire captif !

Le flat design a pour mission de vous emporter très loin de cet univers « du bureau » ! Par exemple en vous cachant les url des sites que vous visitez dans safari (en voilà une belle connerie), pour vous porter vers un monde rêvé ou l’on aurait plus besoin de saisir des adresses pour visiter les pages qui vous intéressent… Il suffirait de suivre docilement les liens que  les sources « autorisées » vous proposent !

Plus besoin non plus de travailler pour être génial ! Il suffirait de jouer avec Garage Band, pour faire mieux que Mozart… Il suffirait de « tapoter » sur iMovie pour devenir tous des Kubrick en puissance… Il suffirait d’appliquer un « effet HDR » sur une photo pour rivaliser avec Cartier-Bresson… Et le « hipster » barbu (parcequ’en fait, fainéant), de se transformer en créateur (ou tif) en un clic !

C’est beau non ! Bienvenue dans le nouvel Eldorado : dans l’ère de l’entertainment et de la consommation ou tout se fait tout seul, ou tout s’achète. Et ou il n’est plus besoin de suer pour créer…

Pourtant les artistes (les vrais), savent bien que la création est obligatoirement douloureuse et fatigante… et que non l’iPad n’est pas faite pour travailler ! 

Voilà résumé le crédo de ce nouveau logo obèse en plastique mou. D’une laideur à gerber, mais plus « gentil » que son prédécesseur (qui était rectangulaire donc pas sympa)… Désolé Apple, mais ton logo pour attardés je n’en veux pas, je le refuse (et vais chercher un hack pour le niquer).

Car je n’ai pas grandi, pensé, étudié dans le pays de Descartes et Molière, ni payé mon Mac au prix fort… pour vivre dans cet univers là ! Un monde en plastique, plus écoeurant et sucré que du Nutella avalé à la cuillère à soupe… Un univers peuplé de jolies icônes bleues pour les garçons et roses pour les filles. Des icônes qui ne ressemblent plus désormais qu’à des jouets depuis iOS 7 ! On ne me prendra pas (moi adulte), plus longtemps pour un con : cette icône du Finder est « infantilisante ». Lire la suite (vite)

 

Au delà de la laideur : ce qui se cache derrière le "flat design"
000 - A LA UNE
1 iPhone 6, les annonces d’Apple en direct

Après l’iPhone 6 (site Apple.fr), voici le « one more thing » : annonce de l’Apple Watch (qui va faire mal à l’industrie Suisse, parait-il) :  on passe sur un autre article (cliquez ici).

Voilà enfin l’annonce que j’attendais tant et qui marquera sans doute un tournant (pour peu que ce soit aussi simple qu’une carte Octopus) : le paiement sans contact intégré à l’iPhone. Grâce à Apple Pay qui fait appel au Touch ID. On pourra ajouter plusieurs cartes bancaires à son iPhone grâce à l’Application Passbook. On nous garanti que les données de vos cartes ne sont pas envoyées sur les serveurs d’Apple mais restent dans votre iPhone…

Zut : ça ne marchera qu’aux USA (pour commencer).

0000_SCREEN_JFV_ 2014-09-09 à 20.39.15

Les pré commandes en France seront ouvertes le vendredi 12 septembre (vous avez jusqu’à après demain pour vous décider). Et le 17 septembre vous pourrez mettre à jours votre vieil iPhone en iOS8.

Qu’en est-il du prix ? Sur la base d’un engagement de deux ans (aux US) : l’iPhone 6 sera à 199 $ pour le 16 Go. Il coûtera 299 $ pour le 64 Go… Et 399 $ pour le 128 Go.

Ce qui donne en Euros pour l’iPhone 6 (le petit) :

iPhone 6 en 16 Go 709 € 
iPhone 6 en 64 Go 819 € 
iPhone 6 en 128 Go 919 € 

0000_SCREEN_JFV_ 2014-09-09 à 21.17.06

L’iPhone 6+ commencera à 299 $ (toujours engagement de 2 ans). Et en Euros :

iPhone 6+ en 16 Go 809 € 
iPhone 6+ en 64 Go 919 € 
iPhone 6+ en 128 Go 1019 €

0000_SCREEN_JFV_ 2014-09-09 à 21.15.43

Toujours sur la base d’un engagement de deux ans, l’iPhone 5c sera gratuit (ce qui veut dire 409 € sans engagement chez nous) ! L’iPhone 5s ne coûtera que 99 $ (donc 609 sans engagement chez nous), je suppose que ce modèle va s’arracher à ce prix-là… Lire la suite…

 

Quand allez-vous l'acheter ? Ce soir, ou plus tard ?
ECONOMIE & MONDIALISATION
17 Montebourg rêve d’un système mobile made in France

« La création d’une plate-forme numérique française est à l’étude à Bercy pour créer une alternative face aux géants américains… Les faits – Penser le coup d’après Google. Voilà l’idée du ministre de l’Economie, qui a confirmé son intention d’ouvrir en France un chantier industriel pour constituer une plate-forme souveraine. »

Ahah !
1 2 3 4 5 13