Browsing: ACTU : matos photo, divers

000 - A LA UNE
47 Un hybride professionnel Canon aux JO de 2020 ?

Une intéressante interview de hauts responsables Japonais de Canon a été publiée aujourd’hui chez DPreview… On y « comprend » qu’un premier hybride Full Frame pourrait effectivement arriver d’ici quelques mois. Au pire d’ici un an…

Ce qui ne surprend pas grand monde… Par ailleurs, les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 ont également évoqués. Et à demi mot : on « croit comprendre » qu’un modèle « vraiment professionnel » arriverait à ce moment là. Par modèle professionnel, on pense évidemment à quelque chose capable de rivaliser avec un EOS 1DX : autant en termes de performances, que d’AF, que de visée, que de fiabilité… que de prix !

Il y a plein de choses intéressante à lire dans cet interview, qui expliquent en partie, la prudence avec laquelle Canon envisage de basculer à l’avenir vers le marché du « mirorless ». Notamment la question de l’éventuelle compatibilité des futurs hybrides Canon Full Frame, avec l’actuelle ligne d’objectifs EF, a été également évoquée… Monture d’objectifs qui est la plus largement diffusée au monde depuis 1987 : on n’envisage pas de faire une croix là-dessus sans y réfléchir à deux fois. On peut comprendre que Canon préfère prendre un peu de temps pour trouver la meilleure solution.

Mais à ce sujet : sans surprise les représentants de la marque n’ont rien laissé filtrer (alors qu’ils savent déjà très probablement ce qu’il en sera)… A ce propos j’ai une idée : Canon pourrait éventuellement proposer son prochain hybride Full Frame en deux versions : lire la suite…

 

... si vous parlez anglais !
000 - A LA UNE
000 - A LA UNE
84 Canon vise officiellement le marché des hybrides

Ce coup-ci, c’est officiel. Par la voix de son CEO Fujio Mitarai, Canon a annoncé son intention d’investir fortement le marché des appareils hybrides, lors d’une Corporate Strategy Conference qui s’est tenue le 6 mars.

Leurs investissement dans le domaine des hybrides devraient (selon leurs propres voeux) permettre à Canon d’atteindre 50% du marché total des appareils photos à objectif interchangeables. Comme indiqué dans ce pdf. Dont voici un extrait parlant :

« Within existing businesses, there are market areas that are growing, such as color devices in MFDs and laser printers, and mirrorless in cameras. In these segments, by launching differentiated products that only we can provide, we will stimulate the market, grow our sales, and secure additional market share. For example, in our core camera business, in addition to our overwhelming share of the DSLR market, we will go on the offensive and work to expand our sales in the mirrorless camera market, which is exhibiting remarkable growth. This will allow us to reach our goal of 50% market share of the entire interchangeable-lens camera market. »

Bon, ben il n’y a plus qu’à attendre l’arrivée de l’hybride Full Frame de Canon, alors ! En fin d’année 2018 peut-être… (je crois qu’il ne faudra pas être trop pressés tout de même). Lire la suite…

 

... il va y avoir du sport !
000 - A LA UNE
83 5 bonnes raisons de repasser de Sony… à Canon

Sony est actuellement en très grande forme, il faut bien le dire : bravo à eux, sincèrement…. Notamment depuis le Sony A7 RIII et récemment avec le Sony A7 III qui est vraiment impressionnant (je n’ai pas eu le temps d’en parler ici, mais je le pense).

Pour autant croyez-moi, je ne désire pas switcher en Sony actuellement. Même si c’était absolument gratuit : je ne le ferais pas. En gros, si on me donnait gratuitement l’équivalent Sony, de mon équipement actuel en Canon (ou même mieux) : je n’en voudrais pas ! Si, si : très honnêtement, je n’en voudrais pas…

Et j’ai plein d’arguments pour expliquer pourquoi un tel « switch », ne me ferait pas faire de meilleures photos et me ferait perdre beaucoup de temps… Je ne switcherais sûrement pas ! J’expliquerais ces diverses raisons un jour, peut-être bientôt (c’est une bonne idée d’article d’ailleurs ça).

Mais la page du jour concerne l’article publié avant hier par Marc Schultz : The 5 Reasons Why I Switched Back To Canon From Sony. Les cinq raisons pour lesquelles il est repassé de Sony vers Canon et lui font dire « For me, I feel that camera is still a Canon at the moment. Peace » :

1 – Better Autofocus – cela peut se discuter, je sais… Mais j’ai pour le moment davantage confiance en l’AF Canon (globalement) qu’en celui de Sony. Même si ce dernier a fait d’énormes progrès et est sur une courbe ascendante qui semble exponentielle… Mais chez Canon aussi : on prépare certainement des choses.

La façon, dont Canon a préparé l’arrivée de l’AF Dual Pixel démontre un savoir faire technologique exceptionnel, que parmi les autres constructeurs : seul Sony égale (ou dépasse éventuellement) et dont la conception remonte à loin dans le passé… Le Dual Pixel prépare d’ailleurs probablement d’autres surprises. Il y a un potentiel important derrière cette technologie.

2 – Canon Log – cela concerne la vidéo : je n’en fais presque plus (sauf avec mon arme DJI)… Mais qui sait ? Peut-être un jour cette histoire de Canon Log m’intéressera-t-elle. On en rediscutera : je n’ai pas trop étudié la question. Laissons cela pour le moment.

3 – Better Color Science – N’y allons pas par quatre chemins : il n’y a que Canon pour me donner (jusqu’à présent) les couleurs que je désire… Et je ne suis pas le seul à le penser ! Pour moi les couleurs produites par Sony, sont moins agréables (pour faire simple). C’est quasi rédhibitoire dans mon flux de travail. Comprendre : elles ne me plaisaient pas ! Les teintes chaires sont trop jaunes… J’attends de pouvoir créer un Profile d’étalonnage pour les Sony A7 RIII (ce que je n’ai pas encore pu faire), mais cela ne suffit pas généralement. C’est ce qui m’a fait abandonner Panasonic, à la longue (pourtant j’avais déjà trois objectifs, dont l’exceptionnel petit 7-14 mm que j’adorais utiliser). Lire la suite…

 

chacun sa vie, chacun son chemin...
000 - A LA UNE
26 Lightroom 6.14 sans abonnement est toujours en vente

Surprise ! En ce 05 février 2018 : il semblerait qu’il soit toujours possible d’acheter Lightroom 6.14 « sans abonnement »… Ainsi que la mise à jour vers 6.14, depuis Lightroom 5 ou depuis toutes les versions précédentes.

Je recommande vivement à tous les utilisateurs de versions anciennes de Lightroom 1, 2, 3, 4, ou 5 : de mettre à jour leur version, en Lightroom 6. Ce qui ne coute que 74,40 € TTC : c’est « donné » vu tout ce qu’ils vont gagner grâce à cette mise à jour (et il n’y aura plus de mise à jour possible par la suite, hors abonnement).

Aujourd’hui Lightroom 6 est de retour chez Amazon.fr (si vous l’achetez ici, votre blog préféré touchera une minuscule commission) :

Acheter : Lightroom 6 (sans abonnement Mac chez Amazon : 130,80 €.

Acheter : Lightroom 6 (sans abonnement PC chez Amazon : 130,80 €.

Mais apparement : Amazon ne propose pas de Mise à jour vers Lightroom 6 (celle à 74 €). Pour cela il faudra faire l’achat sur le site d’Adobe.

Et tant qu’on y est toujours chez Amazon, l’abonnement à Lightroom Classic (Lr 7 + Photoshop CC + Lightroom CC + espace de stockage Cloud), est désormais aussi proposé :

Formule Creative Cloud Photo 20 Go : Photoshop CC + Lightroom Classic + Lr CC, 1 an Mac : 144,90 €

Formule Creative Cloud Photo 20 Go : Photoshop CC + Lightroom Classic + Lr CC, 1 an PC : 144,90 €

Formule Creative Cloud Photo 1 To : Photoshop CC + Lightroom Classic + Lr CC, 1 an Mac PC : 238,68 €

 

Sinon, vous pouvez l’acheter chez Adobe, ici (c’est pareil) : avantage ici une mise à jour (74 € seulement) est possible, depuis votre version de Lightroom 1, 2, 3, 4, ou 5 :

Acheter Lightroom 6 (licence sans abonnement) : 120,80 €TTC

Acheter la mise à jours vers Lightroom 6 (licence sans abonnement) : 74,40 €TTC – Il suffit de cliquer sur le Menu déroulant « Type » pour accéder à l’option « Mise à niveau de licence ». Lire la suite…

 

... la bonne surprise du début d'année !
000 - A LA UNE
3 Test terrain : Canon G1X MkIII à Hong Kong (1/3)

C’est peu dire que depuis des années, j’attendais l’arrivée d’un compact APS-C équipé d’un zoom… Le Canon G1X MkIII est le tout premier (et unique) compact APS-C suffisamment compact (390 gr), équipé d’un zoom 24-70 mm f/2.8-5.6 rétractable, capable de rentrer dans une poche de veste.

Avant lui, les photographes exigeants ne disposaient que de quelques compact APS-C à focales fixes : le plus recommandable étant certainement le génial petit Ricoh GR II dont le poids reste raisonnable et le design plat efficace pour se glisser dans une poche : https://goo.gl/iRJSiw

Et pour mieux mesurer « d’ou l’on vient » : signalons aussi l’existence depuis 2013, du Leica X-Vario (de 16 Mpixels) équipé d’un zoom 28-70 mm f/3.5-6.3 (assez sombre vue sa taille). Mais cet objectif ne débutait hélas qu’au 28 mm et l’ensemble était encombrant et lourd : à 680 gr, on ne peut parler de compact (comparaison : https://goo.gl/TBmfFB ). Ce X-Vario (qui semble n’avoir pas connu de descendance), ne proposait pas de viseur mais coûtait la somme faramineuse de 2400 €.

Bref : mesurer à quel point ce Canon G1X MkIII est révolutionnaire, aidera peut-être à comprendre certains compromis qui ont du être faits au niveau de la luminosité de son zoom. Nous y reviendrons…

Un capteur de reflex APS-C dans un corps de compact – A l’annonce du Canon G1X MkIII et de son 24-70 mm f/2.8-5.6, j’ai donc vendu mon précédent « compact » : le minuscule Panasonic GM1 et son zoom rétractable 12-32 mm f/3.5-5.6 (24-64 mm), que j’avais pourtant beaucoup apprécié ces dernières années… En dépit d’une ouverture moyenne, il était pratique, vu sa taille et son prix serrés. Je l’appréciais notamment avec le zoom ultra grand angle orthoscopique 7-14 mm f/4 : qui est sans doute un des plus intéressants zooms jamais produit par Panasonic… Oui mais voilà : mais je me suis lassé de sa colorimétrie trop éloignée de celle de mes reflex Canon.

Même après la création d’un profile personnalisé Color Checker Passeport, ses RAW me demandaient trop d’ajustements en post traitement, avant que je ne sois satisfait des couleurs. Et je ne l’étais jamais totalement… Même problème avec son ratio de capteur 4/3, qui finalement faisait « un peu tache » dans mon catalogue Lightroom.

Alors qu’avec ce Canon G1X MkIII, je redécouvre les joies d’un capteur APS-C de reflex au ratio 3/2… Avec des performances et des couleurs quasi identique à celles de mon EOS 200D (qui lui aussi est nouveau et à remplacé le vénérable EOS 100D)… Du coup, l’ensemble est beaucoup plus cohérent dans Lightroom.

Et plus léger dans le sac aussi… Imaginez à quel point je me sens léger, lorsque je laisse mon Full Frame et son zoom EF 24-70 mm f/4 L IS USM à la maison (et encore celui-ci est un des plus légers de sa catégorie). Ainsi, l’autre jour j’ai fait « ma journée de photo » à Hong Kong avec deux appareils : D’abord le Canon G1X MkIII qui me permet de profiter de la polyvalence de son zoom couvrant du 24 au 70 mm. Et en complément (pour la belle image) : mon canon EOS 200D équipé du EF 35 mm f/2 L IS USM (équivalent à un 56 mm) et du « petit » EF 85 mm f/1.8 (ce qui donne un équivalent 136 mm), je l’aime bien car il est ultra léger et ultra compact…

Certains jour je pourrais « panacher » le 24-70 mm du G1X MkIII (pour faire face à n’importe quelle situation), avec mon reflex Full Frame (pour la belle image). Qu je pourrais équiper d’une (ou plusieurs) de mes optiques fixes… A choisir entre le Sigma 24 mm f/1,4, le Canon EF 35 mm f/2, le Sigma 50 mm f/1.4, le Sigma 85 mm f/1.4, le Canon EF 85 mm f/1.8, ou le EF 100 mm f/2.8 Macro L IS… Le gain de place autorisé par le 24-70 mm du G1 X MkIII, me permettra d’emporter une ou deux optiques fixes de plus, dans un sac assez petit…

Laisser mon zoom EF 24-70 mm f/4 L IS USM à la maison : voilà un peu l’idée qui se cache derrière l’utilisation de ce G1X MkIII, qui me permet de gagner « de la modularité ». Lire la suite…

 

Le seul compact APS-C avec zoom 24-70 mm
000 - A LA UNE
19 Les photographes n’ont pas besoin d’un iMac Pro

On me demande depuis hier, si il est intéressant d’acheter un iMac Pro, pour un photographe… Si vous êtes un amateur qui veut se faire plaisir, si vous n’avez pas d’obligation de résultat, si vous êtes très riche : alors allez-y…

Mais si vous êtes un professionnel, je vous recommanderais plutôt d’évitez cet iMac « sois-disant » Pro. Pourquoi ? Car c’est une machine « tout en un », qui multiplie donc les risques de panne. D’une façon général : j’ai toujours détesté le concept des l’iMac (à part pour les petits budgets en entrée de gamme).

Je préfère largement vous recommander un portable puissant (en l’absence de véritable Mac Pro)… Déjà : un portable, c’est transportable par nature ! Donc, en cas de soucis (petit ou gros) un saut rapide dans un Apple Store ou chez un professionnel : et vous aurez un diagnostique ou même une réparation rapide. Alors qu’avec cet iMac Pro : c’est une autre histoire… Lire la suite.

 

... piège à "gogos" !
ACTU : matos photo, divers
19 Pensez-vous qu’Apple devrait payer ses impôts ?

Atac a occupé hier l’Apple Store de Paris Opera et quelques autres en province… Pensez-vous également qu’Apple devrait payer ses impôts en France ? Je serais très intéressé de connaitre l’avis de nos lecteurs utilisateurs de Mac et d’iPhones.

« Apple doit cesser de nier les pratiques fiscales mises en évidence par l’enquête de la Commission européenne, retirer son recours auprès de la Cour de Justice de l’UE et payer son amende de 13 milliards d’euros. Tout un programme pour cette nouvelle campagne ! De plus, nous devons être en mesure de vérifier que les impôts payés par Apple sont en adéquation avec ses activités réelles. Pour cela, nous exigeons qu’Apple prouve sa bonne foi en publiant son reporting pays par pays dès maintenant et de manière rétroactive sur les dernières années ».

 

Situation fiscale... intolérable ?
1 2 3 4 29