Catégorie : VU SUR LE NET !

000 - Grand large
13
Lightroom Classic CC passe en 8.2 et Lightroom CC en 2.2

Mise à jour habituelle (février 2019) pour Lightroom Classic CC (abonnement)… C’est le principe de l’abonnement : vous payez chaque mois et vous recevez des mises à jour plus régulièrement (la précédente remonte à décembre il y seulement 2 mois).

On passe donc cette fois : concernant les logiciel pour « ordinateurs » : en Lightroom Classic CC 8.2 d’une part (Découvrez les nouveautés de Lightroom Classic CC)… Et en Lightroom CC 2.2 d’autre part : découvrir ici le détail concernant Lightroom CC.

Sans oublier le Module ACR de Photoshop : Adobe Camera Raw qui passe lui en 11.2. C’est plus clair qu’avant, au moins tout cela se conjugue en versions .2 désormais…

Quand à Lightroom CC sur les smartphone et tablettes, il passe en 4.2… Découvrez ici le détail des nouvelles fonctionnalités de Lightroom CC pour iOS. Et par ici le détail des nouvelles fonctionnalités de Lightroom CC pour Android. Il y a même une Mise à jour de Lightroom CC 1.2 pour Apple TV !

 

Au programme on remarquera l’arrivée d’un moteur de gestion de l’accentuation basé sur l’Intelligence Artificielle appelée Sensei chez Adobe. « Sensei » ça fait Japonais, ça fait classe n’est-ce pas !

Le petit souci de ce moteur « spécial » et très performant : c’est qu’il oblige à créer un nouveau fichier .dng qui est plutôt lourd (76 Mo dans le cas d’un Fuji X-T10 par exemple, qui s’ajoutent aux 33 Mo du RAF original)… Je pense donc, que ça n’intéressera que les utilisateurs de Fuji à capteurs X-Trans, qui étaient assez mal traités par le moteur classique de Lightroom jusqu’alors.

La nécessité de devoir créer un nouveau fichier plus lourd en .dng est à mon avis : un « demi aveux d’échec ». Cela veut dire qu’il était impossible de les traiter correctement avec le moteur classique… Et créer un fichier supplémentaire : voilà qui n’est guère satisfaisant en terme de flux de travail et de temps perdu. Moi j’ai trouvé une solution plus simple : me passer totalement des appareil Fuji à capteurs X-Trans ! Cette nouveauté vient surtout « officialiser » le fait que Adobe a du mal avec ce type de fichiers… Et qu’ils ne sont peut-être pas les seuls.

Toutefois cette nouvelle option pourra s’avérer intéressante pour tout le monde lors d’utilisations ponctuelles. Par exemple, si vous désirez créer un tirage géant (du genre 2 m de large) et que vous souhaitez accentuer vigoureusement, sans que cela ne dégrade trop votre image.

Quelques essais que j’ai réalisé avec des RAW de Fuji X-T : glissez le curseur pour comparer… On constate que l’outil joue aussi sur la. saturation qu’il essaye de préserver (en la renforçant). L’opération n’est pas très rapide… Lire la suite.

000 - A LA UNE
12
Canon RF 24-105 mm f/4 L IS : meilleur zoom polyvalent ?

Tout à fait passionnantes : écoutez les conclusions de Dustin Abbott à propos du Canon RF 24-105 mm f/4 L IS USM. Un objectif qui je dois dire : est hyper agréable à prendre en main, même si on aurait rêvé d’un modèle un peu plus compact.

A l’image de ce qu’à fait Nikon (relire Des objectifs plus légers pour nos hybrides Full Frame)… Mais il s’agit sans doute du meilleur 24-105 mm f/4 jamais conçu et Dustin Abbott est très positif à son sujet. Tout comme d’autres commentateurs ont pu l’être à propos du Canon RF 35mm f/1.8 Macro IS qui est lui aussi un vrai chef d’oeuvre, compte tenu de son prix serré (500 €) et de son encombrement minimal. Relire les conclusions d’un excellent photographe Canon RF 35mm f1.8 Review & Sample Photos.

Donc, si vous rêvez de partir en voyage avec un seul objectif à tout faire : ce RF 24-105 mm f/4 L IS est certainement le meilleur des objectifs polyvalents jamais conçu… Et rappelez-vous que en photo ce qui compte c’est l’objectif, le boîtier n’est qu’un accessoire secondaire. Dit autrement : il faut choisir d’abord vos objectifs et ensuite un (ou des) boitier(s) à placer derrière… Les bons photographes procèdent dans cet ordre. Et je pense que procéder à l’envers (c’est à dire choisir d’abord l’appareil puis s’inquiéter des objectifs) : dénote simplement d’un manque de compréhension de ce qui fait une bonne photo.

Après avoir parcouru les revues disponibles pour les deux premiers objectifs disponibles en gamme RF (ce 24-105 et le 35 mm). : il me semble assez clair que Canon (et Nikon aussi) disposent avec les montures RF et Z : d’un réel avantage sur des montures plus étroite… De quoi exprimer pleinement leur savoir faire… Et notamment en ce qui concerne Canon : un savoir faire que j’estime être (probablement) le meilleur de tous les fabricants d’objectifs. Lire la suite…

000 - A LA UNE
7
Formation Lightroom à l’ENSP Arles du 25 au 28 février

Un petit mot pour rappeler que ma prochaine formation Lightroom de 4 jours (28h) : traitement des photographies (niveau perfectionnement), se déroulera du 25 au 28 février prochain, à l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles.

Il reste quelques places… J’assurerais la session suivante du 3 au 6 décembre 2019Renseignez-vous ici (demandes de devis), ou directement auprès de moi pour en savoir plus (je pourrais évaluer directement votre niveau et vous conseiller plus spécifiquement). J’anime aussi des Workshop Lightroom sur 1 seule journée à Paris (et plus rarement en Savoie), renseignez-vous ici

Je réalise que cela fait déjà 8 ans (depuis 2011), que je descends avec plaisir à Arles 2 ou 3 fois par an, pour y former sur Lightroom des photographes débutants ou professionnels (en formation Continue) ! A l’Ecole Nationale Supérieure de Photographie : on ne voit pas le temps passer…

Et désolé pour cette photo vraiment ancienne et très moche de la salle en désordre faite avec mon vieux l’iPhone 6 en JPEG, oui j’ai honte ! (désormais j’ai le XS en .dng grâce à Lightroom CC : ça ira mieux)…

Mais c’est juste pour vous donner une idée : l’équipement et les Mac sont à la hauteur (mais vous pouvez aussi apporter votre machine Mac ou PC si vous préférez) : les licences et version de Lightroom sont à jour, le projecteur est très efficace… En vrai la salle est bien mieux que ça quand elle est rangée !

Et si vous recherchez une formation Lightroom sur Paris : j’anime des Formations professionnelles Lightroom de 3 jours (niveaux débutants et avancés) depuis 2006 chez Pyramyd Formations… Oui ! Depuis les tous débuts de Lightroom 1 (et avant Lightroom, c’était sur iView Media Pro depuis 2004).

Depuis 15 ans donc (!) j’ai pu peaufiner mes méthodes de formation, comme vous pouvez l’imaginer. Ces formations durent 3 jours (21h) et sont très intensives. Voici les dates des prochaines sessions :

Lightroom niveau débutant : du 

Lightroom niveau avancé : du 

APN : Canon
28
Voyage : matos pas cher en cas de perte de votre reflex

Imaginez cette situation désolante : vous vous êtes offert un super voyage de trois semaines à l’autre bout du monde… Mais à peine arrivée : on vous dérobe votre sac photo en sortant de l’aéroport. Ou encore : panne irréparable de votre reflex.

Mais avec un peu de chance, vous vous trouvez dans un pays ou le matériel photo n’est pas cher : à Hong Kong par exemple (ici pas de taxes, pas de gilets jaunes)… La location ? N’y pensez pas trop : ça reste finalement assez cher et c’est plus compliqué…

La meilleurs solution est encore de racheter un « petit appareil photo de secours« , que vous utiliserez le temps du voyage et revendrez sur Leboncoin.fr, dès votre retour. Du matériel pas cher, léger et efficace… Mais surtout du matériel facile à revendre en France ! Tout ça, ressemble à un petit reflex Canon, pardi…

Alors je sais que l’on trouve aussi de bonnes affaires en Nikon. par exemple le Nikon D750 qui est un excellent choix. Mais je n’ai jamais crée de liste des objectifs fixes, peu coûteux. Il en existe (mais un peu moins qu’en Canon) toutefois : il en existe suffisamment… Ceci dit : le marché d’occasion du reflex Nikon me semble peut-être moins intéressant (pour les vendeurs) qu’en Canon. A vérifier… Alors, voici ma sélection de matériel « de secours » : à acheter en urgence à l’étranger en cas de pépin.

Ricoh – GR II : 556 € https://amzn.to/2SN9sXR

Canon Powershot G7 X Mark II : 598 € – https://amzn.to/2RllBqk

Canon – Powershot G5 X : 599 € – https://amzn.to/2QDKEQ0

Canon EOS 6D MkII + EF 24-105 mm : 2.100 € https://amzn.to/2RDaNTH

Canon EOS 6D MkII (nu) : 1.506 € – https://amzn.to/2Rj4TYG

Canon EOS 6D (nu) : 1.018 € https://amzn.to/2D2c0fj

Canon EF 35 mm f/2.0 IS USM : 499 € – https://amzn.to/2RixxJb

Canon EF 28 mm f/2,8 IS USM : 475 € – https://amzn.to/2RGy9I7

Canon EF 24 mm f/2,8 IS USM : 445 €  https://amzn.to/2Cehsd4

Canon EOS M50 + EF-M 15-45 mm : 598 € – https://amzn.to/2RnUF9m

Canon EOS 200D (nu) : 482 € –  https://amzn.to/2C8k5xc

Canon EOS 800D (nu) : 699 € – https://amzn.to/2RlVu2k

Canon EF-S 24 mm F/2,8 STM (équiv. 38 mm) : 161 € – https://amzn.to/2CgHMDs

Histoire de pouvoir tout de même « sauver les meubles », ne pas gâcher votre voyage : et faire tout de même de bonnes photos ! N’oubliez pas de relire ceci : Ce qui compte c’est l’objectif… Pensez « objectif » surtout : la qualité du boitier est presque accessoire. Lire la suite…

LOGICIEL : Exposure X
6
Alien Skin Exposure X4 : un bon explorateur de fichiers

Après quelque logiciels testés précédemment (Lightroom Classic CC bien évidement, puis le nouveau DxO Photo Lab 2, puis Skylum Luminar 3, puis ON1 Photo RAW voici une prise en main complète du récent Alien Skin Exposure X4

Comme d’habitude, notre « benchmark » restera celui que je considère être le meilleur catalogueur de photos actuel… Et que je continue à utiliser comme outil principal (comment pourrais-je m’en passer ?), c’est à dire :  Lightroom Classic CC 8.1 (lire tous nos articles). Ne soyez donc pas surpris de le voir apparaître toutes les 10 lignes, pour le comparer à d’autres…

Reste que, en 2018 beaucoup de photographes amateurs (et même quelques professionnels qui peinent à boucler les fins de mois), n’ont plus les moyens (ou ne désirent plus), payer un abonnement mensuel pour utiliser un logiciel de photo comme Lightroom (qui vous coutera 11,99 € par mois).

Il se crée donc un nouveau marché extrêmement vivant, de logiciels de catalogage (ou d’explorateurs de fichiers) : peu coûteux mais relativement ambitieux, dont j’ai commencé à faire le tour… Jusqu’à présent, celui qui m’a vraiment convaincu n’est malheureusement disponible qu’en Anglais : il s’agit de ON1 Photo RAW 2019 (pour lequel je vous proposerais des formations en 2019).

Alors c’est parti pour la découverte de Alien Skin Exposure X4, qui n’existe lui aussi qu’en Anglais actuellement… (et que jusqu’à présent, je n’avais jamais essayé).

Installation et prise en main facile :  vous n’aurez pas de difficultés à rentrer dans le logiciel, il fonctionne comme beaucoup d’autre : un double-clique pour agrandir les photos depuis la grille. Pas de Module Développement ici, il suffit d’ouvrir le panneau de droite et les outils sont immédiatement disponibles.

Pour visualiser un dossier, cliquez simplement sur « Add a Bookmark » (le petit signe + en haut de la colonne de gauche), sélectionnez le dossier en question et il restera « Référencé ». Facile… Il n’y a pas de dialogue d’importation, à proprement parler. Et pas de catalogue…

D’autant plus facile, que Exposure X4 est capable de ne pas perdre le chemin vers un dossier, qui aurait été renommé depuis le Finder. Y compris si vous aviez renommé le dossier pendant que Exposure X4 était « quitté » (n’était pas lancé)… Au prochain lancement, Exposure X4 se re-connectera à votre dossier et « verra » son nouveau nom. Très bien vu… Cela nous rappel  Skylum Luminar 3, qui est capable de cela aussi.

Importation d’une partie du contenu de Lightroom :  Lors de son installation, Exposure X4 installe même un plug-in dans Lightroom (image ci-dessous). Ce qui lui permet (si vous le souhaitez) d’exporter le contenu de son catalogue vers Exposure X4.

Mais pas question ici de récupérer les paramètres de Développements (ce que seul sait réaliser ON1 Photo RAW 2019 pour le moment). Seuls sont récupérés les images avec leurs annotations, les collections, ensembles de Collections et Collections dynamiques. C’est déjà pas si mal me direz-vous…

On peut constater que les meta données et Mot-clés sont bien récupérés. On ne peut pas dire que l’affichage soit très élégant. Mais contrairement à d’autres logiciels : les Mot-clés hiérarchiques de Lightroom sont bien récupérés. Bravo !

Donc, si vous désirez vous passer de l’abonnement à Lightroom, cette fonction d’importation sera bienvenue. Cet Exposure X4, fait donc partie des « options » à considérer…

Interface familière, mais perfectible :  Une fois dans l’Explorateur de fichier, beaucoup de choses sont similaires à Lightroom et vous retrouverez quelques raccourcis claviers identiques (mais pas tous).

Par exemple Cmd f, ne lance pas un outil de recherche (comme on pourrait s’y attendre) : mais passera la fenêtre de l’application en plein écran… C’est un peu idiot tout de même, car Cmd f lance le moteur de recherche dans 80% des logiciels… Et ici pas possible de personnaliser ses raccourcis malheureusement (ce que l’on peut faire dans Capture One et quelques autres).

On est par contre bien content de retrouver le raccourci « tabulation » : qui permet d’écarter puis d’afficher les panneaux latéraux (images 1 et 2)… On retrouve aussi le Mode Solo (via un clic droit), qui est bien agréable pour replier automatiquement les Onglets des panneaux latéraux. Une fenêtre pour « écran secondaire » est même proposée. Elle est très basique mais appréciable. Lire la suite…

000 - A LA UNE
0
Mise à jour pour ON1 Photo Raw 2019.1

Petite mise à jour technique ce soir, pour ON1 Photo RAW 2019.1 : de nombreuses fonctions sont améliorées et le logiciel supporte le nouveau Nikon,on Z6… Lire la Liste complète ici.

Je profite de l’occasion pour vous signaler que j’ai crée un Groupe de Soutien Français pour aider les utilisateurs du logiciel… Et informer ceux qui sont simplement curieux : par ici facebook.com/groups/on1photoparis. Au plaisir de vous y retrouver ! Lire la suite…

COUPS DE GUEULE !
27
Honteux : selfies sexuels en haut de la Grande Pyramide

Vous avez certainement entendu parler de ces deux « idiots congénitaux », qui ont grimpé de nuit tout en haut de la Grande Pyramyd de Kheops ? Puis s’y sont mis nus et se sont finalement photographiés en train de simuler un acte sexuel.

Lamentable (je ne mettais d’ailleurs pas de lien, car je ne veux pas leur faire de publicité) ! Mais comment peut-être mépriser à ce point, les us et coutumes d’un pays dans lequel on voyage ? Un pays ou, en tant que touriste : on est « invité », « accueilli », voir « toléré »… Non, cette planète n’est pas un terrain de jeux « ouvert » pour Youtubers en chaleur. Et il se prétend photographe ! Il existe des pays, des cultures, des civilisations et des religions : toutes différentes et toutes souveraines chez elles. Les gens dans leur pays : ont le droit de décider selon leurs propres choix, ce qu’il est admis ou interdit de faire « chez eux ».

Dans le cas de l’Egypte, il s’agit d’un pays musulman : on n’y fait pas n’importe quoi. On y respecte les gens : leur pudeur, leur religion, cela ne se discute pas… Le point de vue le plus couramment admis est (du moins était) : qu’un voyageur devrait respecter scrupuleusement toutes les coutumes du pays qu’il visite, mais il semblerait que la course aux followers sur Youtube et ce besoin « pathologique » d’obtenir des « Likes » sur Instagram et des « Pages vues », poussent certains aux pire folies.

Certains se tuent en réalisant des selfies en haut de cascades, d’autres font prendre des risques à des équipes de sauveteurs… Dire que ce sombre idiot (de nationalité Danoise) a risqué la prison en Egypte, pour quelques followers ! Ridiculissime… L’attitude de ces deux andouilles est totalement lamentable et criminelle… Ils auraient mérité d’être arrêtés et mis en prison par la police égyptienne (et si c’était arrivé, je ne les aurais pas plaint). Lire la suite…

000 - A LA UNE
6
Un brevet Canon pour un speed-booster « EF vers EF-M »

Canon aurait déposé un brevet pour un « réducteur de focale » similaire au « speed booster Metabones » permettant d’utiliser des objectifs Full Frame sur les EOS-M (APS-C) en conservant (voir augmentant) leur focale apparente et ouverture.

On peut lire ainsi : « Canon is developing a Metabones-inspired focal reducer for the EOS M system that will convert a EF 50 mm f/1.4 lens… to a 40 mm f/1.2. Or at least that’s what a patent says ». Lire la suite…

000 - A LA UNE
39
The Verge assassine iOS sur le nouvel iPad Pro (à raison)

J’ai toujours considéré qu’il était ridicule de croire qu’un iPad pouvait devenir un véritable outil de travail à court terme… Depuis que l’iPad existe, cela n’a jamais été le cas : l’iPad a toujours été un terminal servant à consulter, à consommer, mais pas à travailler…

Et c’est triste car fin 2018 c’est toujours et encore le cas avec le nouvel iPad Pro (qui est pourtant fantastique et extraordinairement puissant). Tout le problème : c’est iOS qui vous interdit de travailler avec… Je suis propriétaire moi-même d’un iPad Pro 12 de génération immédiatement précédente (super gonflé et cher), que j’utilise tous les soirs pour consulter des photos (28.000 RAW dans Lightroom Mobile), lire des sites, acheter et regarder des films, ou de la musique…  mais jamais pour travailler.  Lire la suite.

000 - A LA UNE
3
Vitesse des cartes SD UHS-2 sur Canon EOS R

Voilà qui devrait être utile à ceux qui envisagent de passer sur un boitier supportant la norme USH-2 (par exemple le Canon EOS R). C’est cameramemoryspeed.com qui vous propose un palmarès des cartes les plus rapides.

Précisons que l’abandon de la norme vieillissante des « grosses cartes CF » qui équipe encore nombre de reflex classiques, pourra être un. argument (de plus) à mettre dans la balance, pour aider à se décider pour un passage à l’EOS R… Lire la suite.

000 - A LA UNE
137
A quel point les couleurs Sony sont-elles… moches ?

A chaque fois que je récupère des RAW d’appareils Sony, je trouve les couleurs « horribles » et fausses ! Si, si… « Horribles » ! Et fausses… Spécialement sur les portraits. Je sais, certains ne s’en rendent absolument pas compte…

J’en ai souvent parlé avec quelques amis qui voient la même chose que moi : et confirment que Sony a un gros problème de couleurs… Mais d’autres ne voient absolument rien : comme si ils étaient aveugles ! ! ! Ils ne voient pas du tout, que les visages sur les images prises avec des Sony manquent de « transparence » et manquent de « rose ». Ce rose qui est si typique de la carnation de la peau d’un visage en bonne santé.

Il y a chaque fois cet aspect « mat » à cause du manque de transparence : un peu comme si le modèle était couvert d’une bonne couche de fond de teint mat et jaune ! C’est pas du tout naturel… « Mat » et quelque peu jaune / orange oui, très facilement repérable sur la plupart des portraits faits avec un Sony. Ici à gauche par exemple (même si vous remontez de 1 ou 2 dixièmes de IL l’image de gauche, l’aspect mat persisterait :

Extrait de :  Is Sony’s Color Science Really That Bad ?

Et bien si vous ne le voyez pas : c’est tout simplement que vous n’avez pas le « sens de la couleur » : désolé les gars, mais c’est vraiment ce que je pense… Ceci dit rien n’interdit d’aimer ce rendu quelque peu artificiel.

Voyez-vous : « évaluer la couleur », c’est comme avoir l’oreille absolue en musique : tout le monde n’en est pas capable car tout le monde n’accorde pas la même attention aux couleurs (je suppose que tout le monde en serait capable, si seulement on sensibilisait les gens un peu plus tôt aux nuances de la couleur)… Certains, ne les regardent même pas : surtout les hommes, surtout les plus « techniciens » ! Je remarque lors de mes formations Lightroom que les femmes sont bien plus sensibles aux nuances des couleurs…

Et parfois il faut mettre ces « mauvaises couleurs » sous le nez des utilisateurs durant de longues minutes, avant qu’ils ne commencent progressivement (à force de comparaisons) à se rendre compte d’un problème de couleur… C’est une question d’éducation de l’oeil et non pas de « performances de l’oeil », car tout le monde possède des yeux suffisamment proches, pour être capables de comparer deux couleurs entre elles.

Même si chacun en fait une interprétation « légèrement personnelle » : cette interprétation reste très proche d’un individu à l’autre. Absolument tout le monde est capable de « comparer deux couleurs » entre elles, et ceci même si une minorité d’entre nous, ne voit pas exactement les mêmes couleurs : mais ceci n’est pas du tout un problème.  Bref : tout ça pour pointer un article passionnant traitant du sujet… Is Sony’s Color Science Really That Bad ? Cela promet des commentaires intéressants ! Lire la suite

LOGICIEL : Adobe Lightroom
11
Petit outil innovant pour Lightroom et Photoshop

Jusqu’à présent, je n’ai jamais eu de vrai coup de coeur pour les divers palettes ou dispositif matériels de contrôle de Lightroom, qui nous ont été montrés : trop gros, trop chers, trop complexes… Mieux vaut apprendre les raccourcis claviers !

Par contre ce petit objet conçu pour la main gauche, m’a l’air très intelligent : il se nomme TourBox et il ne s’agit pour le moment que d’un projet QuickStarter. Mais sa forme, la disposition des commandes, m’ont l’air bien plus intelligents  et pratiques, que tout ce qui a été imaginé jusqu’à présent… Lire la suite !

ACTU : matos photo, divers
67
Le reflex a encore de beaux jours devant lui…

Les chiffres de vente d’appareil photo numérique CIPA sont sortis, pour le mois d’aout… C’est très intéressant de regarder ça… Car durant les prochains mois, on devrait assister une progression légère des vente d’hybrides, grâce aux Canon EOS R et Nikon Z.

Il y a plusieurs façons de lire les deux courbes publiées par Canon News : celle des reflex (en bleu DSLR) et celle des hybrides en Orange  (MILC veut dire Mirorless Interchangeable Lens Camera). Le premier point de vue : c’est de se dire que si l’on continue comme ça : il se vendra bientôt autant de mirorless, que de reflex… Oui, ça c’est l’évidence, peut-être d’ici deux à trois ans les courbes se croiseront.

J’ai tiré quelques lignes droites, pour me faire une idée ! Si les tendances des ventes restent identiques : il se vendra autant d’hybrides que de reflex, à partir de janvier 2021 (seulement)… Donc, en attendant 2021 : le nombre de reflex en circulation, continuera de croitre plus vite que le nombre d’hybrides !

Oui, car il se vend encore effectivement en ce mois de septembre 2018 : presque deux fois plus de reflex chaque mois, que d’hybrides. Et oui : c’est ce qui est indiqué sur cette courbe (si vous croyez ces informations)… Et vu le nombre incroyable de reflex numériques qui ont étés vendus depuis 18 ans : on peut dire que la « base installée » de reflex est immense, comparé au très petit nombre d’hybrides qui se vendent depuis 8 ou 9 ans environ. D’autant que les ventes mensuelles de reflex entre 2002 et 2012 étaient bien supérieures à celle post 2014 (ce graphique ne commence qu’en 2012).

Curieusement les vente d’hybride n’ont jamais vraiment « décollées »… La progression est très, très lente ! On assiste seulement depuis 6 ans, à un tassement progressif des ventes de reflex.

Pire : aviez-vous seulement pris conscience, qu’en ce mois de septembre 2018 : l’immense « parc installé » de reflex continue de croitre plus vite, que le minuscule parc d’hybrides installés ?  Et oui, car n’oubliez pas que en ce moment même : il se vend deux fois plus de reflex que d’hybrides… Etiez-vous conscients de cela ? Etiez-vous conscient que en terme de nombre d’appareils photos en circulation : l’hybride ne cesse de reculer ? Et ceci depuis 10 ans…

Lire la suite !

000 - A LA UNE
166
Prise en main du Canon EOS R… premières impressions !

Notre envoyé spécial Pierre Lagarde, photographe et fidèle lecteur de notre site, a pu essayer tranquillement le Canon EOS R… Et nous a préparé un compte rendu très complet, qui passionnera beaucoup de monde j’en suis certain.

Il n’est d’ailleurs pas le seul. J’ai reçu deux mails aujourd’hui, de la part de deux autres lecteurs qui ont pu le toucher et qui soulignent à quel point ils ont apprécié la prise en main, le viseur, l’Autofocus et le zoom 24-105 mm de l’EOS R (notamment)… Relire avant d’aller plus loin : Mes 10 bonnes raisons de craquer pour le Canon EOS R. N’hésitez pas à poster vos commentaires et à poser vos questions à Pierre. Qui vous répondra du mieux qu’il pourra j’en suis certain. Je lui laisse donc la parole :

« J’ai donc assisté à une présentation de l’EOS R hier après-midi qui avait lieu au magasin « Concept Store Photo André Percepied » de Nantes. Il y avait trois appareils Canon EOS R disponibles. Avec trois optiques :

– Le Canon RF 50 mm f/1.2 L USM

– Le Canon RF 24-105 mm f/4 L IS USM

– Le Canon RF 28-70 mm f/2 L USM

– Et les différents adaptateurs Canon

Il n’y avait pas encore de 35mm disponible, malheureusement, ce qui fait que je n’ai pas pu faire de comparaison avec le couple EOS 6D + 35 mm f/2 IS USM comme je l’avais prévu. Concernant le 35, le commercial présent m’a plus ou moins confirmé qu’à l’inverse du 35 mm f/2 IS USM, la partie portant la lentille frontale sera mobile, ce qui est moins bien que sur le F/2 qui est une optique IF, fermée, et donc plus solide a priori.

J’avais également apporté une optique manuelle avec adaptateur (Nikkor 180 mm f/2.8 AI-S + bague Novoflex, un geekerie :D) pour faire un test des systèmes de mises au point manuelle sur optiques tierces.

Concernant mes essais, je suis allé à l’essentiel de ce qui m’intéresse. Cet avis est limité à une manipulation de l’appareil pendant 2 heures. Je ne fais pas l’énumération des points que l’on pourra trouver dans la documentation, je donnerai uniquement mes impressions « informelles » et personnelles. A chacun d’en faire l’usage qui lui conviendra. Je n’ai testé aucune fonctionnalité vidéo : ça ne m’intéresse pas.

Le boitier, la prise en main : Le boitier est vraiment plus petit qu’un EOS 6D. Pour mes mains, assez grandes, je préfère la prise d’un EOS 6D ou EOS 6D mark II (cette dernière étant pour moi la meilleure que j’ai testée chez Canon… et oui, je ne lui trouve pas que des défauts à ce 6D2 ;) ). Pour en revenir à L’EOS R, même si la profondeur de la poignée est bien, c’est plutôt la hauteur de l’appareil qui m’a gêné. Le talon de l’appareil ne tombe pas à un endroit agréable pour moi. Bien sûr, ça reste très personnel.

En revanche, l’appareil est vraiment très agréable avec le grip. Qui plus est, il reste assez léger. On peut aussi jouer sur le poids en ne mettant qu’une seule batterie dans le grip, même si, bien sûr, on perd en autonomie.

Les boutons tombent assez naturellement sous les doigts et même si on peut être un peu décontenancé par la roue des modes – qui ne comporte plus d’indication « en dur » – la surprise passée, tout se passe très bien.

L’affichage sur le dessus de l’appareil m’a semblé un peu petit. Rien de bien gênant car il est bien clair aussi.

Je ne peux pas dire grand-chose de l’autonomie, les essais ayant été trop courts pour juger, bien sûr. Sur les deux heures d’usage continu, il n’y a pas eu besoin de s’en inquiéter en tous cas.

Les fonctionnalités : L’appareil est vraiment très configurable. Encore une fois, je n’ai pas trop compris les quelques critiques que j’ai vu sur le net à ce sujet. L’attribution de boutons à diverses fonctions est tout à fait efficace et permet d’avoir un appareil à sa main. Je n’ai pas vu trop de limites gênantes, contrairement à ce qu’on peut voir sur un EOS M6, par exemple, ou la mise au point sur bouton arrière est rendu inutilisable pas l’impossibilité d’avoir un autre bouton pour fixer l’exposition, entre autre limitation. Pour l’EOS R on a tout le contrôle dont on a besoin et bien plus, à mon avis.

Les menus sont les classiques de Canon, donc pas de surprise de ce côté.

Pour le mode FV, je m’étais un peu documenté avant moi-même. Le démonstrateur est passé très rapidement dessus mais j’ai pu l’essayer quand même (également rapidement, cependant). En résumé, il s’agit d’un mode « P » que l’on peut désengager à tout moment pour avoir le contrôle manuel de son choix (vitesse, ouverture, ou tout manuel).

La « bascule » de Program AE vers le contrôle manuel peut être attribuée à divers boutons sur le boitier. C’est en gros un moyen de passer rapidement du mode « Programme » à tous les autres modes de contrôles manuels de son choix sans lever l’œil du viseur. Une sorte d’ «override» pour le mode P. Personnellement, comme je ne m’en suis pas servi sur le terrain, je me garderais de juger de l’utilité réelle de cette fonctionnalité. En tout cas, ça fonctionne sans problème. Lire la suite…

000 - A LA UNE
43
iPhone Xs, iPhone Xs Max, iPhone Xr du mieux en photo

Les nouveau iPhones ont étés présentés (Keynote ici) et j’ai bien fait d’attendre pour changer mon iPhone 6 : car il est désormais possible de disposer d’une double carte SIM (eSIM virtuelle partout dans le monde et double SIM en Chine)…

Et bien entendu les utiliser en même temps (recevoir un appel sur l’une ou l’autre en permanence… sans quoi cela n’aurait pas été bien pratique). Au niveau photo, il y a une petite nouveauté qui ne laissera pas les photographes insensibles : regardez ces copies d’écran… Cela vous dit quelque choses ?

Et voici ce qu’il est possible de faire « après avoir pris la photo » ! Oui : après…

Pas mal non ? Lire la suite…

000 - A LA UNE
240
Mes 10 bonnes raisons de craquer pour le Canon EOS R

Bon, ça y est : je sais que tôt ou tard… je vais craquer pour un Canon EOS R ! Et peut-être un ou deux objectifs RF… Je ne vais pas vous refaire ici la liste complète de toutes les fonctionnalité. Mais plutôt vous parler de celle qui m’ont convaincues !

De tas de commentateurs qui ne font pas « beaucoup » de photos (ou qui en font de vraiment moches) vous expliqueront très facilement de tout ce qui ne « va pas » sur ce boîtier… Exactement comme ils l’ont déjà fait pour l’EOS 6D MkII, qui est pourtant un des meilleurs choix actuels pour faire de bonnes photos sans se ruiner… Parler des défauts des boitiers plutôt que bien les utiliser : c’est le truc de pas mal de geeks. Croyez-les eux, ou croyez quelqu’un qui fait des photos !

Par exemple ils souligneront le fait que ce premier EOS R : ne filme pas en 4K natif… Mais souffre d’un « crop » de x1,7. Et cela : vous vous doutez que je m’en fiche complètement pour la photo (et je fais de la photo moi, pas de la vidéo)… Et que tous ceux qui font de la photo s’en foutent royalement eux aussi du 4K : revenons sur terre… Un conseil : si vous voulez filmer en 4K (vraiment) : alors achetez un caméscope c’est pas cher et il n’y a pas mieux. Mais revenons à ce qui nous intéresse ici : à savoir la photo…

Première raison de craquer : un prix qui reste raisonnable : on se doute bien qu’il y aura « bientôt » des hybrides EOS R plus cher… Et plus performants aussi (pour la vitesse en rafale notamment) qui sortiront en 2019. Ou 2020… Mais à ce prix là (2 499 € nu, je ne m’étais pas trop trompé finalement) : l’EOS R sera parfait pour me servir de second boitier… Complémentaire à mon reflex EOS 5DsR (je ne me passerais pas d’un viseur optique).

Et à 3500 € avec un RF 24-105 mm f/4 : il se situe entre les deux Nikon Z6 et Z7. Une bonne stratégie commerciale probablement… Notamment pour qui achète un premier boitier Full Frame. Qu’on se le dise : l’EOS R est un produit un peu plus haut de gamme que l’EOS 6D MkII. Mais moins professionnel que l’EOS 5D MkIV. Donc, idéal pour moi…

Seconde raison de craquer : son viseur électronique 3,69 Mpix, qui a l’air pas trop mal : Jusqu’à présent, tout les EVF sortis précédemment, étaient bien trop mauvais à mon goût… Mais Nikon et Canon ont bien compris, que les photographes utilisateurs de reflex, ne se laisseraient pas convaincre par un viseur médiocre.

Considérons donc ce nouveau niveau d’exigence de 3,69 Mpix (fin 2018) : comme le « minimum vital » concernant les EVF. Tout ce qui est moins bien : est « à balancer à la corbeille », c’est d’ailleurs ce que j’annonce depuis des années. Relire : Votre viseur électronique est-il… « dépassé » ?

Troisième raison de craquer : les nouveaux fichiers « allégés » C-RAW  : qui me feront économiser beaucoup de place sur mes disque durs… Et me permettront de faire quelques économies sur mon budget stockage / sauvegarde. Si vous êtes vraiment un « vrai photographe » (et pas un geek, qui s’amuse la plupart du temps davantage avec les réglages de son 4K qu’à faire des photos), si vous shootez beaucoup comme moi : alors cet argument « d’économie » d’espace est vraiment fantastique et fondamental ! Un avantage concret et pratique, en faveur des utilisateurs de Canon EOS R… lire la suite !

1 2 3 4 38