Browsing: VU SUR LE NET !

000 - A LA UNE
119 Pourquoi le Canon EOS 6D MarkII me plait beaucoup !

Le Canon EOS 6D MkII vient d’être révélé et ressemble exactement à ce à qui avait été révélé : ses caractéristiques ne seront donc pas une grande surprise pour nos lecteurs fidèles. En ce qui me concerne, je suis très satisfait de cette annonce.

Il faut dire que son prédécesseur fut l’un des boîtiers les plus agréables que j’ai jamais eu le plaisir d’utiliser en voyage, je n’ai utilisé quasiment que lui entre 2012 et 2015 (relire mon Test Terrain du Canon EOS 6D au Japon)… après avoir revendu mon Canon EOS 5D MkIII (dont je n’avais pas vraiment besoin, mais qui était sorti avant l’EOS 6D)…

Certes, depuis aout 2015 : le Canon EOS 5DsR (que j’ai adopté pour partir au Kenya en été 2015) s’est avéré plus performants le terrain à tous les ponts de vue que le Canon EOS 6D (relire mon test terrain du Canon EOS 5Ds R au Kenya)… Mais le prix a payer pour cela, fut assez élevé : le poids et l’encombrement de mon reflex principal ont sensiblement augmenté lors de ce « passage de relais ».

Et pour tout vous dire, depuis aout 2015 : mon « petit » Canon EOS 6D m’a beaucoup manqué… Sa simplicité légendaire, sa fiabilité exemplaire, sa sobriété remarquable et son GPS intégré : tout cela était un vrai bonheur. On peut même signaler la taille raisonnable de ses fichiers RAW de seulement 20 Mix, qui pèsent beaucoup moins lourd que les 50 Mpix dont je profite actuellement (même si les aperçus dynamiques de Lightroom permettent d’amortir le choc en ce qui concerne la fluidité en Développement)…

Oui, j’avais adoré utiliser mon « petit » EOS 6D première version, durant ces trois ans… Et le pilote d’ULM au Kenya, qui ma l’a racheté pour l’utiliser en survolant la brousse, en est toujours très content je crois. D’autant que le GPS lui est spécialement utile…

Avec l’EOS 6D Mark II annoncé en ce 29 juin, Canon propose une évolution raisonnable et logique : à environ 2109 € le boîtier nu, ce nouveau modèle sera probablement un best seller. Un « sésame », qui permettra à beaucoup d’amateur de passer à la photo Full Frame… C’est à dire : à la « vraie photo ». Et je sais que lorsque j’écris « vraie photo » : certains s’énervent et se sentent même « mis en cause »…

Mais vous pourrez argumenter tant que vous voudrez : on ne fait pas les mêmes photos en Full Frame qu’en APS-C… Ce n’est pas pour rien que presque tous les pro travaillent (quasiment exclusivement) en format Full Frame (appelez-le plein format, ou 35 mm, si vous préférez)… Et parfois aussi en APS-C (un peu). Mais c’est seulement « en complément » de leur Full Frame. Moi aussi, je ne me passerais jamais d’un second boîtier en APS-C (je l’ai souvent écrit ici) : mais en tant que « second boîtier ».

Pour moi, l’idée que APS-C et Full Frame se vaudraient, est un « mythe », tout simplement ! Un mythe, fabriqué par des constructeurs qui aimeraient bien vous le faire croire, ceci pour l’unique raison qu’ils sont incapables de livrer pour un cout de fabrication (et de vente) raisonnable : une alternative commercialement viable, à ce que seuls savent faire Canon et Nikon jusqu’à présent… (et aussi un peu Sony, Leica et Pentax, mais dans une moindre mesure).

Pour le moment : proposer un Full Frame du calibre de l’EOS 6D MarkII à 2105 €, accompagné d’une telle gamme optique (comportant de nombreuses optiques financièrement très accessibles qui restent très performantes, en dessous de 200 €) : et bien seuls Canon et Nikon en sont capables… C’est dommage, mais c’est une réalité incontournable.

Pentax et Sony n’en sont peut-être pas si loin… Mais on ne pourra sérieusement comparer leurs offres, que le jour ou leurs gammes optiques : seront équivalentes à celles de Canon et Nikon (et financièrement tout autant accessibles). Mais objectivement, autant Sony que Pentax en sont encore loin : tant en terme de rapport qualité prix, que de diversité des objectifs disponibles…

Si vous êtes conscient de cela et si vous pensez comme moi, que ce sont les objectifs qui « contribuent » le plus à votre réussite : alors cet EOS 6D Mark II est probablement l’un des meilleurs reflex, de 2017… que vous puissiez placer derrière les objectifs que vous aurez choisi !

Rappelez-vous qu’il faut d’abord choisir « ses objectifs » en fonction de votre style ou de vos ambitions photographiques (chez Canon, Nikon, Sigma, ou qui vous voulez)… Puis ensuite : trouver le boîtier adapté, qu’il suffira de placer derrière… On ne choisi pas un reflex d’abord, devant lequel on placera « n’importe quel objectif ». Car les boitiers passent (de plus en plus vite), mais les objectifs restent : 10 ou 15 ans au moins…

Mais laissons cela et passons à l’analyse de cet EOS 6D Mark II… Je vais d’abord vous expliquer ce que je trouve génial (en début d’article) et pourquoi je ne vois pas beaucoup de raisons de « dépenser plus » !

Et plus bas, je décrirais quelques « réserves » et critiques quoi peut lui faire… Donc, si vous êtes su genre pressé et « râleur » (à voir toujours le verre à moitié vide) : alors descendez directement en bas de l’article… Et n’oubliez pas de laisser vos commentaires en bas de l’article. Lire la suite…

 

... une "jeep" pour tout photographier !
000 - A LA UNE
57 Fuite : le Canon EOS 6D Mark II en photo

Alors, ça y est : les spécifications présumée du Canon EOS 6D Mark II tant attendu, viennent de fuiter chez Nokishita. Comme on le craignait un peu, l’écran est articulé latéralement, comme sur l’EOS 80D et les autres reflex Canon  équipés d’un écran orientable. Marché de la vidéo oblige.

Et il est bien dommage aussi, que la géniale petite gâchette arrière de l’EOPS 7D MkII et de l’EOS 5D MkIV, servant au changement de types de groupes de collimateurs AF… semble absente. Mais pourquoi diable ! Pour le reste c’est rassurant, le GPS est bien là : c’était le truc à ne surtout pas enlever. Lire la suite…

 

... que l'attente fut longue !
000 - A LA UNE
7 500px vend vos photo sous son nom aux micro stocks

Il vendait ses images sur 500px (déjà une drôle d’idée)… Il découvre par hasard, qu’elles ont été vendues sur Fotolia par 500px. Sans que 500pix ne l’en ait informé et sans que son nom, ne soit mentionné…

Et pire : sans qu’il ne trouve la moindre trace de paiement, c’est trop fort ! Le reste de l’histoire est ici : Beware: 500px Now Sells Your Photos on Fotolia Without Credit. Il faudra suivre ça à l’avenir…

 

... avec un peu de margarine !
000 - A LA UNE
ACTU : matos photo, divers
7 Indispensable répéteur WIFI Novodio Wireless R1200

Rien de plus énervant que d’avoir une bonne connection WIFi, mais qui ne « porte » pas dans toutes les pièces de la maison, faute à un mur plus épais que les autres.

J’ai acheté chez les amis de Macway (heureusement qu’ils sont là), un petit routeur / répéteur WIFI : le Novodio Wireless R1200… Un joli petit objet au look de science-fiction, qui se plug directement dans une prise murale (plutôt bien vu, pas d’alimentation, pas de fils qui trainent). Il existe trois modèles, j’ai hésité entre le moyen (Novodio Wireless R750 à 39,99 €) et le gros (à 49,99 €). 

J’étais certain que le moyen aurait suffit… Mais j’ai quand même pris le gros (on est plus à 10 € près lorsque l’on est passionné de hight tech) : histoire de l’essayer aussi dans le jardin, lorsque je passe un peu de temps en Savoie… Peut-être que là bas, quelques mètres de portée supplémentaire seront appréciables.

Bonne pioche : ça porte dorénavant dans la pièce « obscure », ou le WIFI était assez aléatoire… Après configuration, on peut débrancher et rebrancher le répéteur, à chaque fois le réseau est repris en quelques secondes sans attente excessive. On sera tenté de le débrancher si on ne l’utilise pas en permanence, car le boitier chauffe un peu, je suppose que c’est normal. Notons qu’il y a aussi un bouton on/off, ce qui permet de la laisser positionné sur la prise, à l’arrêt. Lire la suite.

 

... extension du domaine du WIFI !
ACTU : matos photo, divers
9 Matos incontournable que j’emmène en voyage photo

Cette petite liste « à la Prévert » pourrait servir de « pense bête » avant le départ, par exemple lors d’un de nos voyages photo (destinationphoto.com). Bien entendu, il y a plusieurs façon d’envisager l’équipement idéal pour un voyage photo…

Mais voici déjà la mienne… Avant de lire ceci, faite un détour par : Qu’y a-t-il dans mon sac photo ? mais aussi par : Match : reflex Full Frame à viseurs optiques 2016.

Disque SSD 2,5 pouces de stockage (nu) – En voyage, si le SSD Interne de mon Macbook Pro est plein (il l’est), j’utilise exclusivement des SSD externes pour stocker les originaux (et c’est vrai que j’ai besoin de place car je shoot pas mal) : un système idéal combiné aux « aperçus dynamiques » de Lightroom.  Placez ce disque SSD (achetez-le nu),  dans un boitier USB3 de type Storeva Klik (24,99 €).   Lire la suite…

 

une bonne préparation est indispensable
000 - A LA UNE
2 Nouvel éditeur de thème chez Photodeck

Mise à jour chez Photodeck cette semaine : l’éditeur de thème fait peau neuve. Vous trouverez dorénavant un panneau Personnaliser qui remplace les anciennes pages Styles et Paramètres du thème. Tout est organisé plus logiquement désormais…

Trouver et ajuster les options de personnalisation devrait être plus intuitif. Il est maintenant possible de désactiver temporairement (grâce à un bonton on/off) la personnalisation de toute option, pour voir simplement ce que vous avez changé. Découvrez les détails ici en Français et en Anglais.

Proposée à seulement 10 € HT par mois, l’offre « FOLIO » exclut juste la vente en ligne et les galeries privées (toujours disponibles dans l’offre pro à 21 € HT). Mais Folio offre tout ce dont un photographe a besoin dans un portfolio premium… Par exemple, une présentation complètement personnalisable, extrêmement rapide, et adaptée aux mobiles, ainsi qu’un support de nom de domaines propres. Les détails de cette nouvelle offre sont consultables ici. Personnellement, j’ai jamais trouvé mieux (visitez mon site : vibertphoto.com)… Plus d’info (en Français) sur photodeck.com/fr

 

... vos photos mise en valeur !
000 - A LA UNE
5 Les objectifs utilisés par Stanley Kubrick

Stanley Kubrick était un génie du cinéma, mais aussi un photographe… « Plutôt perfectionniste, il lui arrive de prendre plusieurs centaines de clichés pour réaliser une seule photo », rapporte Wikipedia dans sa biographie.

Relire d’ailleurs : Pourquoi prendre… de 500 à 1000 photos par jour ? A ma connaissance, tous les grands photographes prennent (et prenaient) beaucoup d’images (mais refermons cette parenthèse)… Visionnez cette passionnante vidéo ou il est question des objectifs utilisés par Stanley Kubrick. Lire la suite…

 

... leçon de photo !
1 2 3 4 71