Browsing: 000 – Grand large

000 - A LA UNE
10 En repérage en Inde pour un futur voyage photo

Mise à jour (le 3 décembre) : avec quelques nouvelles photos. Désolé de m’absenter pour quelques semaines, le blog tournera au ralenti en mon absence… Car je suis en repérage en Inde au Rajasthan, pour préparer un futur voyage photo.

Me contacter si vous êtes intéressé éventuellement (et je ne pourrais vous répondre que dans quelques temps, dès mon retour)… Je serais bien trop occupé d’ici là ! Me contacter ici (ou en commentaires) pour toutes questions (y compris questions matos, santé, passeport, visa, éventuellement). Lire la suite…

 

L'Inde : pour l'émotion... les couleurs !
000 - A LA UNE
6 Lightroom CC sera embarqué dans le Zeiss ZX1

Un appareil photo avec Lightroom CC ? Ce sera possible avec le Zeiss XZ1 (CF minisite) et c’est une double première : premier boîtier Full Frame numérique chez Zeiss et premier boitier avec Lightroom CC : une sacrée bonne idée…

Autre originalité, ce boitier n’embarque pas de carte mémoire, mais stock tout en interne (espace de 512 Go), jusqu’à 68.000 Raw (en format DNG)… Ou 50.000 JPEG environ Le capteur Full Frame de 37 Mpix affiche une sensibilité allant de 80 à 51.200 ISO. Et l’objectif est un 35 mm f/2 T* Distagon.

Disponibilité en 2019, prix inconnu, mais attendez-vous au pire… On retient toutefois la très bonne l’idée ! Quel constructeur plus traditionnel (je veux dire moins cher que Zeiss) osera s’en emparer ?

PS : avez-vous regardé le film de présentation du Zeiss XZ1 ? Mais quel ennui ! Encore cette esthétique urbaine bleuâtre, triste et chiante… Depuis 10 ans j’ai l’impression de voir toujours le même film, les mêmes ambiances identiques, partout et tout le temps. Et quel sérieux ! Les vidastes et photographes qui produisent ce genre de film sont-ils toujours aussi sérieux ? Dans leur vraie vie ? Boooouh… et ben ça donne pas envie de rentrer dans leur monde triste et chiant… Lire la suite…

 

il fallait y penser ! une très bonne idée...
000 - A LA UNE
34 Qu’ai-je appris en 25 ans de photo pro ? Partie 2/2

La première partie de cet article avait connu un certain succès (Qu’ai-je appris en 25 ans de photo professionnelle 1/2) voici un petit complément, avec quelques points auxquels je n’avais pas pensé initialement mais qu’il me semble indispensable d’ajouter.

Dans cette seconde partie, je vais notamment essayer de partager quelques « enseignements » plus pratiques et plus professionnels, que j’ai tiré de mon expérience de terrain… Quelles « leçons » ai-je tiré de toutes ces années à vivre, mais parfois aussi « à survivre » de la photo ? Certains constats sont assez difficiles et risquent de décourager les aspirants photographes dont la conviction est la plus fragile. Tant pis, je préfère leur dire la vérité que de contribuer à les « envoyer dans le mur »… Je vais peut-être leur rendre service en les décourageant.

Il est certain que si j’avais eu 25 ans en 2018 plutôt qu’en 1992 (année de mes débuts) et bien je n’aurais probablement pas la moindre chance de devenir photographe… En 2018, la société telle qu’elle est (en France) offre beaucoup moins de chance (qu’en 1992) de faire ce que vous voulez faire de votre vie. Oui, j’en suis absolument certain. Vos commentaires et témoignages sont les bienvenus en bas de l’article.

Le contact réel avec vos clients reste primordial : j’avais naïvement imaginé à partir des années 97, et 98, lorsque j’ai lancé mon premier site de photographe, que j’aurais moins besoin de me déplacer pour aller montrer mes images à mes clients (principalement des iconographes de magazines à cette époque). J’ai même pensé que je n’aurais plus besoin de me déplacer du tout ! Grave erreur… Il faut continuer à rencontrer « physiquement » vos clients, si vous voulez qu’ils continuent à vous acheter des photos… Car ils achètent autant « la personne que vous êtes » que vos photos.

Certes, il ne sera plus nécessaire de réaliser des impressions grand format : un bon iPad Pro, rend vos images encore plus belles. Mais quelques impressions de très bonne qualité, peuvent éventuellement êtres utiles, ne serait-ce que vous maitrisez toute la chaine graphique. Et de façon à démontrer que vos images « tiennent » le choc de l’impression. Car vos clients (eux aussi), savent bien qu’une photo peut « faire illusion » sur l’écran (magnifique) d’un iPad Pro.

Dans certains cas, l’impression d’une planche contact (également envoyée sous forme de JPG ou de PDF qui pourra être distribuée), peut elle aussi faciliter la décision, notamment dans le cadre d’un travail d’équipe. Car tout le monde ne dispose pas d’un bon logiciel de classement et d’affichage d’images.

Envisagez de perdre 10% à 20% de vos clients, à cause de vos tarifs élevés. Comment déterminer le juste niveau pour les tarifs, de vos prestations ou de vos tirages ? Voilà une question qui obsède beaucoup de professionnels débutants… Pourtant, ce n’est pas si compliqué.

Il me semble que le juste tarif, est celui qui sera accepté par vos clients. Et c’est lorsque vous commencez à perdre quelques clients (de 10 à 20% éventuellement), c’est là que vous savez que vous avez atteint le montant maximal à ne pas dépasser.

Au delà d’un certain taux de perte : c’est votre chiffre d’affaire qui sera mis en danger. En dessous : c’est vos prix qui ne sont pas assez élevés : car si 100% de vos clients sont satisfaits de vos tarifs, alors il est évident que vous n’êtes pas assez cher…

Ensuite : il y a des tas de cas particulier ! Par exemple, si vous travaillez dans le Luxe et que vos clients (potentiels) sont des Emirs du Golf, alors peu importe que 90% des clients refusent vos devis : il suffira d’une ou deux belles ventes par an, pour que votre business reste prospère. Mais cela n’est pas donné à tout le monde… Lire la suite.

 

conseils au professionnels... débutants !
000 - A LA UNE
58 Qu’ai-je appris en 25 ans de photo professionnelle ?

Je réalise que cela fait 25 ans, que j’évolue dans le monde de la photo professionnelle, ou dans des univers proches (presse, édition, web, formation photo et Lightroom) ce qui m’a permis de vivre de mes photos et de mon savoir faire dans ce domaine.

Du coup, je me suis posé cette question : « qu’ai-je vraiment appris en 25 ans de photo professionnelles » ? La suite est à lire par ici : Qu’ai-je appris en 25 ans de photo pro ? Partie 2/2. Pas inutile de faire un peu le point… Voici quelques idées qui me sont venues, un peu en vrac… Je ne vous les présente pas forcément, par ordre d’importance, mais plutôt par associations d’idées ! J’espère que tout cela vous intéressera… Et donnera peut-être lieux à quelques débats, ou témoignages dans les commentaires.

Ce qui survit aux années : ce sont les portraits, pas les paysages : rien de plus facile que de photographier des paysages…  Quitte à y consacrer beaucoup de temps, tout le monde est capable de réussir quelques bons paysages : c’est finalement très facile et cela ne demande pas énormément de talent., mis à part celui se trouver « au bon endroit, au bon moment » (ce qui. est tout de même un talent, c’est vrai)… Mais d’ici quelques décennies : tout le monde oubliera vos photos de paysages, même les plus belles (y compris vous). Ce qui restera par contre : je crois que ce sont les portraits.

Ne craignez pas d’abimer vos appareils, ce ne sont que des outils ! Les pires photographes, sont peut-être ceux qui sont obsédés par la protection de leur matériel : au point qu’ils en oublient de… « regarder autour d’eux ». Achetez du matériel « moins cher » et accordez-lui moins d’attention. Quitte à l’abimer un peu plus vite et à en changer un peu plus souvent… Décontractez-vous : lorsqu’il y a des débats matériels, il n’y a pas mort d’homme !

Le matériel photo est tout de même très costaud en général. Quelques gouttes d’eau sur l’appareil, ne font généralement rien de mal. Un objectif à la lentille un peu rayée, prendra d’aussi bonnes images que si il était neuf. Un appareil à l’état de surface un peu abimé, se revendra un peu moins cher, certes… Mais vous ne regretterez pas trop ce petit « déficit » : si en contre partie, vous avez pu prendre de meilleures images… En étant un peu moins concentré sur sa protection.

Trouvez « votre sujet » ou « votre style »… Le plus difficile est de trouver votre propre style : le jour ou vous aurez réussi cela, vous serez devenu un « vrai photographe ». Autrement dit, le jour ou en voyant une de vos photos, quelqu’un se dira peut-être : « tiens, cela pourrait être une photo de Toto »… Pour trouver « son style » : il est important de « creuser » un certain sillon et de ne pas trop se « disperser ». Et c’est tellement difficile : qu’à 50 ans, je ne crois pas avoir trouvé le mien…

Jamais il n’a été si simple d’être photographe ! Vous ne vous rendez pas compte, à quel point il est devenu « simple et facile » de faire des photos…  A l’époque du film : prendre des photos était une « autre histoire ». Pas seulement à cause du matériel photo. et des films. Mais aussi à cause de tout le reste… Parfois, je me demande comment je parvenais à voyager dans les années 90 : sans Booking.com, sans GPS, sans téléphone portable, sans internet… Et surtout, sans ordinateur et sans emails !

Je me souviens de quelques aventures mémorables qui me sont arrivée aux Philippines en 1998, ou au Vietnam en 1996… Et qui malheureusement, ne seraient plus « possibles » aujourd’hui. Oui parfois je ne peux m’empêcher de penser que c’était « mieux avant ». Surtout lorsque. je vois des hordes de touristes irresponsables et irrespectueux « massacrer » certains endroits. Je n’ai vraiment pas honte de le penser et même pas peur de l’écrire : « c’était mieux avant ». Lire la suite…

 

Arrêtez-vous ! Et réfléchissez...
000 - A LA UNE
35 Découvrez le Canon EF 100 mm f/2.8L IS USM Macro

Le Canon EF 100 mm f/2.8L IS USM Macro est un de ces comment dire… « Objectifs mythiques ». Que l’on ne peut oublier après y avoir gouté. Pourtant, je n’utilise pas le mien aussi souvent qu’il le mériterait… et je m’en veux un peu !

Car à chaque fois que je le sors, je ramène quelque chose de spécial.  Cet article du Blog de Lenrental devrait vous donner envie de découvrir cet objectif fabuleux. Et ci-dessous, voici quelques images que j’ai prise avec ce fabuleux objectif : vos témoignages à propos de ce genre d’objectifs, sont bienvenus ! Lire la suite…

 

Incontournable...
000 - A LA UNE
1 Hong Kong Janvier 2019 : réservez c’est le moment

C’est le moment pour vous décider à réserver votre place : pour notre voyage photo du mois de janvier 2019 à Hong Kong (précisément du vendredi 11 au samedi 19 janvier). Il reste encore des places disponibles.

Infos et réservations sur le site de notre partenaire Nature du Monde. Le prix est de 3444 € (vol, hébergement et la plupart des repas inclus). Il y aura quelques nouveautés pour cette nouvelle édition (mais là : on garde la surprise)…

Me contacter ici (ou en commentaires) pour toutes questions (y compris questions matos, ou achats éventuellement, même si c’est devenu moins intéressant désormais : il reste de bonnes affaires)…

Il est évidement possible d’acheter votre billet d’avion vous-même si vous préférez. Mais ce ne devrait pas être beaucoup plus intéressant, que si notre agence s’en charge (en tous cas c’est comme vous préférez).

Faites vous plaisir : ce voyage photo à Hong Kong est un excellent moyen de progresser en photo, vu qu’il y a moins de déplacement que dans un voyage itinérant : cela veut dire plus de temps consacré à la photo : les sujets à Hong Kong sont infiniment variés ! Vous en garderez un très bon souvenir, d’autant qu’on y mange bien : Hong Kong est un sacré dépaysement…

Chaque jour seront proposés des visites sur des spots photo connus, ou moins connus. Au cours desquelles vous profiterez de l’expérience et des conseils d’un photographe professionnel, formateur expérimenté.

Jean-François Vibert est aussi un grand connaisseur de l’ancienne colonie Britannique, qu’il explore chaque année depuis plus de 11 ans avec son épouse Sharon, qui à grandi à Hong Kong et sera notre guide dans les ruelles les plus secrètes de la ville et de ses alentours.

« Au travers de nos promenades photographiques, notre objectif sera de communiquer à de petits groupes conviviaux de 6 à 8 personnes, nos « savoir-faire » issus d’une expérience du reportage et de la photo de voyage. Lire la suite…

 

Offrez-vous un voyage photo... c'est mieux qu'un appareil de plus !
000 - Grand large
20 Génial, le Mode Astrophoto des Canon G1X MkIII et G5X !

Je croyais que le Mode Astrophotographie des Canon G5X et G1XMkIII : c’était du gadget… Mais pas du tout ! j’ai pu le tester lors d’une petite ballade nocturne à La Clusaz et j’ai carrément été bluffé, car ça marche vraiment très, très bien.

Par exemple cette petite photo a été travaillée un peu dans Lightroom à partir du JPEG produit par ce mode 100% Automatique, qui se charge de corriger le bruit lui-même. On distingue le bas de la voie lactée, ce qui est peut-être la Galaxie d’Andromède (?) et même une étoile filante (c’est la période)… Sur fond de la Chaine des Aravis : la Pointe Percée est la dernière dent au fond à gauche : lire la suite…

 

... trop bien !
000 - A LA UNE
3 Hong Kong Janvier 2019 : inscriptions ouvertes

C’est le moment pour vous décider à réserver votre place : pour notre voyage photo du mois de janvier 2019 à Hong Kong (précisément du vendredi 11 au samedi 19 janvier). Il reste encore des places disponibles.

Infos et réservations sur le site de notre partenaire Nature du Monde. Le prix est de 3444 € (vol, hébergement et la plupart des repas inclus). Il y aura quelques nouveautés pour cette nouvelle édition (mais là : on garde la surprise)…

Me contacter ici (ou en commentaires) pour toutes questions (y compris questions matos, ou achats éventuellement, même si c’est devenu moins intéressant désormais : il reste de bonnes affaires)…

Il est évidement possible d’acheter votre billet d’avion vous-même si vous préférez. Mais ce ne devrait pas être beaucoup plus intéressant, que si notre agence s’en charge (en tous cas c’est comme vous préférez).

Faites vous plaisir : ce voyage photo à Hong Kong est un excellent moyen de progresser en photo, vu qu’il y a moins de déplacement que dans un voyage itinérant : cela veut dire plus de temps consacré à la photo : les sujets à Hong Kong sont infiniment variés ! Vous en garderez un très bon souvenir, d’autant qu’on y mange bien : Hong Kong est un sacré dépaysement…

Chaque jour seront proposé des visites sur des spots photo connus, ou moins connus. Au cours desquelles vous profiterez de l’expérience et des conseils d’un photographe professionnel, formateur expérimenté.

Jean-François Vibert est aussi un grand connaisseur de l’ancienne colonie Britannique, qu’il explore chaque année depuis plus de 11 ans avec son épouse Sharon, qui à grandi à Hong Kong et sera notre guide dans les ruelles les plus secrètes de la ville et de ses alentours.

« Au travers de nos promenades photographiques, notre objectif sera de communiquer à de petits groupes conviviaux de 6 à 8 personnes, nos « savoir-faire » issus d’une expérience du reportage et de la photo de voyage. Lire la suite…

 

... un cours de photo, dans studio grandeur nature !
1 2 3 12