Catégorie : 000 – Grand large

00 - A conserver privé (brouillons)
30
Mon guide spécial de Tokyo, pour les photographes !

C’est parceque les mois de novembre sont les plus déprimants de l’année (si l’on est pas en voyage), que je vous propose aujourd’hui, mon petit guide de voyage à Tokyo, spécialement écrit pour aider les photographes. Histoire de patienter jusqu’à votre prochain départ !

Il faut passer entre 2 et 5 jours à Tokyo, pour faire le tour de la ville… Car tout est intéressant à Tokyo ! Je vous suggèrerais toutefois quelques sites incontournables et prioritaires qu’il ne faudrait pas manquer, avec quelques conseils issus de mon expérience personnelle.

Tokyo est intéressante en toutes saisons, d’ailleurs, je m’y étais rendu la première fois en janvier, car les billets étaient beaucoup moins chers… Mais c’est en mai pendant le « Sanja Matsuri », ou en avril au moment de la floraison des cerisiers dans les parcs de la ville, que Tokyo s’éveille. L’été est également intéressant avec les jours qui rallongent et les festivals comme le Festival des lanternes (Mitama Matsuri), qui intéressera les photographes… Mais attention, en été il peut y faire très chaud.

Tokyo est une ville immense et folle, mais on ne s’y sent jamais oppressé… Même dans le métro, car il y a de l’espace et tout y est bien organisé et propre… Pas de tags, pas de saletés par terre, pas de vols et aucun risque d’agression ! Tokyo est bien plus reposante que Paris, d’autant qu’on y trouve des parcs magnifiques, des temples somptueux et beaucoup d’endroits calmes.

Oui, le nombre de « sujets photo » ne manque pas… A commencer par les « Japonais» qui se laissent photographier relativement facilement, à condition d’être courtois. Ils acceptent généralement de poser avec le sourire : toujours le sourire… Il faut donc ruser un peu, afin d’éviter de ne ramener que des « portrait souriants » toujours un peu les même !

Au Japon, il est mal vu de voler des photos, mais je le fais pourtant en m’excusant après, avec un sourire naïf. Généralement ça se passe très bien : bien mieux qu’à Paris en tous cas… Petit conseil, ne photographiez pas avec trop d’insistance les collégiennes « kawaii » en uniforme. Régulièrement des étrangers finissent « au poste » pour ça ! Vous imaginez bien pourquoi.  Lire la suite…

000 - A LA UNE
19
De quand date votre dernière… « bonne photo » ?

Je me pose souvent cette question : « de quand date ta dernière bonne photo » ? Alors, je replonge dans Lightroom et je filtre mes images 5 étoiles et les labels bleus… C’est un bon exercice !

Cinq étoiles + un label bleu : c’est un code qui me sert à mettre en évidence les photos qui comptent pour moi et qui sont éventuellement : de bonnes photos… Et si je ne trouve pas au moins quelques « bonnes photos » dans les six derniers mois : alors je sais qu’il est temps de me remuer les fesses ! Et qu’il est urgent de repartir vite en voyage…

Alors ? De quand date votre « dernière bonne photo », vous êtes-vous déjà posé cette question ? Se questionner ainsi peut remettre en cause votre façon de travailler, les sujets que vous abordez… Voire votre choix de matériel. Si je ne trouve pas assez de bonnes photos dans un reportage : il m’arrive de découvrir que c’est parceque je n’ai pas suffisamment utilisé mes objectifs fixes.

Et que je me suis laissé aller à une certains facilité, à une certains fainéantise : qui m’a poussé à abuser de mes zoom… Ma dernière « bonne photo » justement : (peut-être bonne photo) c’était il y a une semaine place Pigalle, juste en rentrant chez moi : j’avais par chance mon Canon G5X MkII dans ma poche lorsque je suis passé près de la fontaine, au moment ou le soleil se couchait…

Mais je ne sais pas encore si c’est « vraiment » une bonne photo : c’est une photo « sympas » et certainement la meilleure photo de le semaine dernière… Mais elle ne pèse probablement pas grand chose… face à certaines « anciennes bonnes photos ». Lire la suite…

000 - A LA UNE
65
Moins de touristes, plus d’émotion : partez plus loin

Un petit mot pour vous glisser quelques images de Sulawesi, après 25 jours bien remplis notre voyage s’achève à Makassar, une « ville archipel » ou l’on ne croise actuellement presque aucun touriste…

Et je retrouve un peu ce sentiment de voyager « librement » comme dans les années 90 : tout est authentique, pas de gadgets hors de prix, personne pour vous harceler avec des prestations de taxi, de massages et toutes ces « conneries » pour « voyageurs instagram », telles qu’on ne peut les éviter désormais de Bali, au Vietnam en passant par la Thailande… Un jour il faudra que je vous dise tout le mal que je pense d’Instagram d’ailleurs, mais gardons ça pour une autre fois !

Pourquoi c’est aussi bien la Sulawesi ? Parceque c’est loin : tout simplement… Arriver jusqu’ici coute assez cher et prend beaucoup de temps. Heureusement que l’on peut couper le voyage en deux en se reposant quelques jours à Hong Kong. Car faire le voyage depuis la France directement : c’est vraiment long (ou alors cher)… Et je ne vous parle pas des plateaux repas de la compagnie Garuda (qui au moins n’est pas souvent en grève) : Il faut vraiment adorer voyager, pour supporter ça…

Surtout après s’être (parfois) régalé à Makassar… Enfin, pas systématiquement : justement au niveau gastronomique on est pas toujours dans le voyage « facile » en Sulawesi. On est dans le voyage à surprises et c’est ça qu’on aime… On dit que les « voyages forment la jeunesse », mais je crois qu’ils préservent surtout de la vieillesse d’esprit.

En tous cas,  ne comptez pas sur moi pour partager des coordonnées GPS, ou des « spots photos » : je crois qu’il est mieux que les voyageurs motivés découvrent par eux-mêmes les endroits intéressants… Je ne tiens pas à ce que des courtes d’Instagrameurs se précipitent tous au même endroit pour refaire la photos qu’ils ont déjà vu : ce qui se passe exactement à Bali, ou dans les champs de lavande en France… C’est ridicule et pathétique : beurk.

C’est terrible : moi qui ai réalisé mon premier site de photographe en 1997, qui a été co-fondateur d’une start up Internet en 1999, moi qui était un fanatique des nouvelles technologie (et le suis toujours) : je me rends compte que paradoxalement, je déteste la plus grande partie de tout ce que Internet à engendré en 25 ans… Lire la suite.

000 - A LA UNE
20
Repérages en Sulawesi pour un (éventuel) voyage photo

Le blog tourne au ralenti en ce mois d’août, comme vous avez pu vous en rendre compte… Il y a eu une intéressante mise à jour de Lightroom notamment (j’ai pu la télécharger d’ici) : mais on en parlera plus tard.

En attendant, je suis en repérage en Sulawesi, pour un (éventuel) futur voyage photo… Ce pays est assez fantastique : avec des traditions ancestrales incroyables… Les rituels de funérailles, les cérémonies ou l’on égorge des buffles sont notamment un moment fort (il n’est pas obligatoire d’y assister ceci dit, si l’on est un peu sensible). Seul petit soucis ici : les transports sont assez longs et ce n’est vraiment pas la porte à côté pour s’y rendre.

Du coup, il y a encore très peu de touristes et c’est ça la bonne nouvelle. Quelques images réalisées dans les montagnes lors d’un petit trek de 3 jours (ou l’on a croisé absolument personne)… Impression d’avoir redécouvert qu’il existe toujours un « bout du monde ». Lire la suite…

000 - Grand large
4
Achetez en ligne sur une boutique Française : Digixo

Vous êtes nombreux à regretter, que jusqu’alors je n’ai pu proposer, que des liens vers la boutique américaine Amazon.fr. Mais heureusement : cela va changer…

Bonne nouvelle : nous mettons en place avec le site Français Digixo, une série de liens (et bientôt un champ de recherche), qui permettront à nos lecteurs de soutenir notre blog en achetant leur matériel photo en ligne via Digixo : une boutique située en France. Le pourcentage que touchera Photoetmac grâce à vos achats sera d’ailleurs légèrement supérieur à ce que Amazon nous rapportait jusqu’à présent. Aucune raison donc, de ne pas privilégier Digixo pour vos achats

Je vous propose donc une première série de produits que j’ai sélectionné pour leur qualité… Et que vous trouverez à des tarifs intéressants chez Digixo. En suivant ces liens, vous permettez à Photoetmac d’exister.

De nombreux liens nouveaux seront ajoutés très bientôt (c’est un peu de boulot). Si vous souhaitez acheter un produit particulier que je n’aurais pas encore listé : envoyez moi un petit message. Et j’ajouterais un lien rien que pour vous.  Lire la suite…

000 - A LA UNE
12
Combien pour un appareil Photo APS-C selon les marques. ?

Imaginez que vous souhaitiez vous équiper en repartant de zéro et en visant un équipement plutôt haut de gamme, basé sur un capteur APS-C… J’ai sorti ma calculette et commencé à faire les comptes, pour les différentes configurations hybrides / reflex, chez différentes marques…

Pour le même exercice avec capteur Full Frame, rendez-vous ici : Combien coute un équipement Full Frame complet dans chaque marque ?  Bien entendu un tel exercice se limite à un certains nombre d’objectifs « classiques », utilisés par la majorité des photographes… Il ne peut prendre en compote la totalité des options et préférences. Il faudra continuer votre enquête vous même, pour les cas « particuliers ».

Ceci est une base de réflexion, rien de plus… Mais c’est déjà un énorme travail, que vous n’aurez pas à refaire. Pour faire simple : je me suis mis dans le cas de figure qui correspondrait à une pratique polyvalente, en ne visant pas obligatoirement les matériels les plus chers, ni les moins coûteux systématiquement…

J’ai plutôt visé les matériels les plus incontournables, que je choisirai peut-être pour moi même…. Ce qui m’a permis de concevoir trois configurations classiques : d’abord une configuration « en kit » peu couteuse. Puis une configuration « minimale » incluant 3 objectifs. Et enfin, une configuration professionnelle « de base » incluant 5 objectifs…

Il s’agit ici de capteurs APS-C, donc relisez attentivement cet ancien article, ou l’on aborde la question des équivalences de focale et d’ouverture : Tableau des équivalences de focales, d’ouverture et de ISO. Car travailler en APS-C, ce n’est pas la même chose que travailler en Full Frame…

Enfin, j’ai pointé chaque modèle sur Amazon (ou les prix évoluent chaque jour) ce qui me permet de tenir à jour ce tableau facilement.Si vous constatez qu’un prix a (beaucoup) changé merci de me le signaler.

Bon à savoir : chaque lien rapporte quelques euro à votre site préféré lorsque vous achetez du matériel en les utilisant. Lire la suite…

000 - A LA UNE
108
Combien coute un équipement Full Frame pour chaque marque ?

Imaginez que vous souhaitiez vous équiper en repartant de zéro et en visant un équipement plutôt haut de gamme, si possible Full Frame. J’ai sorti ma calculette et commencé à faire les comptes pour les différentes configurations hybrides / reflex, chez différentes marques…

Pour le même exercice avec capteur APS-C, rendez-vous ici : Combien coute un équipement Photo APS-C dans chaque marque ?

Bien entendu cet exercice se limite à un certains nombre d’objectifs « classiques » utilisés par les pro ou les experts. Pour faire simple, je me suis mis dans le cas de figure qui correspondrait à une pratique polyvalente, en ne visant pas obligatoirement les matériels les plus chers. Mais plutôt en pensant aux matériel les plus utiles et les plus incontournables, que je choisirai peut-être pour moi.

J’ai conçu trois configurations : une configuration  minimale incluant 3 objectifs. Une configuration professionnelle « de base » incluant 5 objectifs… Et enfin une configuration professionnelle « ultime », incluant 10 objectifs et deux boitiers dont un boitier de haute résolution.

Relire également : Quels objectifs recommander pour les Canon EOS R et Canon EOS RP.

Relire attentivement ceci : Tableau des équivalences de focales, d’ouverture et de ISO

J’ai pointé chaque modèle sur Amazon (ou les prix évoluent chaque semaine), ce qui me permettra de tenir à jour ce tableau assez facilement : si vous constatez que le prix a changé, merci de me le signaler… Bon à savoir : chaque lien rapporte quelques euro à votre site préféré lorsque vous achetez du matériel en les suivant. Lire la suite…

000 - Grand large
32
Protégez votre clavier de MacBook Pro

Il me semble évident qu’Apple fera bientôt face à un nouveau problème de retours et de réparations de claviers sur ses MacBook Pro. La génération 2018 a peut-être un peu amélioré les choses, mais le problème ne semble pas totalement réglé pour autant…

De plus, outre le blocage éventuel de certaines touches à cause de poussières (la touche Espace notamment semble régulièrement touchée), il y a aussi un problème d’usure du revêtement des touches. Un peu comme si les touches les plus utilisées laissaient des « marques », des zones plus lisses…

J’ai donc décidé de prendre des mesures et d’adopter une protection de clavier : je suis tombé sur la protection transparente Clear Gard de Moshi : c’est une super marque qui fait déjà d’excellentes coques haut de gamme pour iPhone et aussi des coques pour Macbook Pro… Lire la suite…


000 - A LA UNE
93
Test terrain du Canon EOS R et du RF 35 mm f/1.8 IS STM

Je vais tenter dans cet article de vous livrer par le menu : tout ce que j’ai pensé et « ressenti » en essayant le Canon EOS R durant quelques semaines… Une prise en main complémentaire suivra dans quelques temps, pour vous parler de l’EOS RP que j’essaye aussi en même temps.

Nous parlerons de son ergonomie surtout. Puisque concernant la qualité d’image, il n’est guère nécessaire de détailler la question : le capteur du Canon EOS R étant grosso-modo celui de l’EOS 5D MkIV… C’est à dire un excellent capteur, dont les performances vont déjà bien au-delà… de tout ce que j’attends d’un appareil photo Full Frame.

Comme toujours lorsque l’on parle de photo, il faut plutôt se poser la plus importante des questions : à savoir la question des objectifs… La véritable « raison d’être » de ces nouveaux hybrides est justement de proposer une « nouvelle génération d’objectifs » : encore plus compacts et encore plus performants car leurs formules optiques totalement révolutionnaires sont rendues possibles par la conception même des hybrides (distance plus courte entre l’arrière de l’objectif et le capteur, combiné à une diamètre de monture large… Relire : Quels objectifs recommander pour le Canon EOS RP. Relire également : Mes 10 bonnes raisons de craquer pour le Canon EOS R.

Et nous allons bien entendu parler de cela, puisque j’ai pu essayer l’EOS R avec le nouveau RF 35 mm f/1.8 Macro IS STM, qui est la meilleure raison de s’intéresser au Canon EOS R. A noter que j’ai pu aussi essayer les étonnants Canon RF 50 mm f/1.2 L USM et l’incroyable (Hulk) RF 28-70mm f/2 L USM. Mais avant cela, commençons par les questions classiques, d’ergonomie, de visée et de performances. Lire la suite…

000 - Grand large
35
Canon RF 50 mm f/1.2 L USM et RF 28-70mm f/2 L USM

Ces deux derniers jours, j’ai eu l’occasion de jouer avec les Canon RF 50 mm f/1.2 L USM, le zoom RF 24-105mm f/4 L is USM… Et plus inédit : l’incroyable Canon RF 28-70mm f/2 L USM.

Et bien je peux vous dire que ce sont des bombes atomiques : autofocus impressionnant, bokeh magnifique, prise en main parfaite, design splendide : bref, ces nouveaux objectifs Canon, sont passés dans une « autre dimension ».

On en reparlera bientôt, mon test terrain du Canon EOS R avance ! J’attends la petite mise à jour Firmware, qui apportera très bientôt le « suivi de l’oeil » en Mode AF Ai-Servo (dans le première version du Firmware : il n’existe que en AF One-Shot, je l’ai d’ailleurs utilisé pour ces images à la plus grande ouverture (f/1.2 et f/2) : Lire la suite…

000 - A LA UNE
55
Référence : grand tableau comparatif Canon, Nikon, Sony

Merci à Guy, de nous avoir signalé chez Ken Rockwell, ce grand tableau comparatif des hybrides Full Frame Canon, Nikon et Sony… Oui vous trouverez toutes les caractéristiques comparées, mais pas seulement. Un sacré boulot : un document de référence.

Et vous serez certainement très surpris, que Ken Rockwell (un vrai photographe pas un geek spécialiste d’Internet, comme le sont la plupart des journaliste « techno »), arrive à certaines conclusions diamétralement opposées à celles que l’on peut lire sur des sites anglo-saxons bien connus… Au passage : le problème (bien réel) de la colorimétrie des Sony est une fois de plus souligné par un vrai connaisseur :

A propos des couleurs des Sony voici les mots de Ken Rockwell : « The images look great to most people, but as an artist specializing in color my Sony JPG images never Wow! me as much as what I get from my Canons and Nikons. Color rendition is a very personal preference ». Je dirais exactement la même chose et nous sommes très nombreux à l’avoir remarqué…. Quelques copies d’écrans : Lire la suite…

 

 

000 - Grand large
32
Baptême du feu, pour le Canon EOS R

Hier après-midi, je suis parti me balader bien content dans Paris, pour tester le Canon EOS R avec son RF 35 mm f/1.8 : je vous prépare un test de cet appareil… Un test très attendu je crois !

J’avais pris aussi la bague d’adaptation EF / RF, sur laquelle j’avais monté le minuscule EF 50 mm f/1.8 STM (seulement 113 €) : l’ensemble équivaut à peu près en taille et en poids au RF 35 mm f/1.8…

Et rien d’autres : ballade quasiment les mains dans les poches : pas de sangle de cou, juste une légère dragonne de poignet. C’est comme ça que j’utiliserai cet appareil je crois, tant il est léger et sa prise en main parfaite. Il est bien pratique de disposer d’un 35 et un 50 mm f/1.8 Full Frame dans un si petit sac…

J’ai commencé par photographier la marche pour le climat, sur les Grand Boulevards : ambiance bon-enfant et festive… De quoi faire de jolies photos, à contre jour. Comme j’aime bien ! L’écran basculant articulé est absolument vital dans ce gene de circonstances et j’ai pu constater qu’il est bien lisible, légèrement mieux défini que ceux de mes précédents reflex…

Je n’ai pas été gêné par le viseur électronique : car il est excellent… C’est un point vraiment vital : aucun « Blackout »… C’est ce que je détestais avec beaucoup de viseurs électronique plus anciens… La résolution est excellente, il est suffisamment large et les couleurs sont justes (on peut même régler la température de couleur, que j’ai très légèrement refroidie).

Puis d’un coup, alors que je rebroussais chemin après la manifestation qui s’était déjà éloignée : sont arrivés une bande de 200 ou 300 casseurs, comme une volée de moineaux… Ils ont déferlé sur le boulevard, cassant des vitrines, des kiosques à journaux et mettant le feux à des motos et des voitures. Je vous assure : une telle violence et une telle haine : c’est triste à voir… Mais passons, ce n’est pas le sujet ici ! – Lire la suite…

000 - A LA UNE
88
Les photos doivent-elles « avoir du sens » ?

Vos photos ont-elle « du sens  » ? Pourquoi, faire des photos ? Pour qui, faire des photos ? Désirez-vous raconter une histoire ? Ou éventuellement seul l’aspect « esthétique » ou « plastique » des images, vous intéresse-t-il ?

Autant de questions qu’il faut se poser… un jour ou l’autre. Parmi les images que l’on a réussi au cours des années, on ne choisira pas forcément les « mêmes photos » si l’on désire réaliser une belle exposition… ou un beau livre. Et l’on réalise encore moins les mêmes photos : si il s’agit de les vendre à une agence d’illustration… De les vendre à un magazine de voyage… Ou de vendre des tirages destinées à décorer un salon, un hôtel… Ou le mur de ses propres toilettes (souvent c’est là que terminent les tirages que l’on ne peut plus « voir en peinture » dans son salon… Triste destin pour certaines images).

Années après années, je me rends compte que parmi mes propres images : je retiens plutôt celles qui semblent avoir un « sens »… Une « signification symbolique », celles qui racontent une histoire. Et que cet aspect des photos, devient beaucoup plus important que leur simple qualité esthétique, ou « plastique » dont on se lasse éventuellement. Car trop d’esthétique, tue l’esthétisme…

Etrangement, lorsqu’il s’agit d’envisager des « tirages déco » : tout cela vole un peu en éclat… Et les images trop chargées de sens, deviennent dérangeantes ou envahissantes lorsqu’elles sont accrochées à un mur et que vous les croisez tous les jours. Par exemple les portraits… Certains portraits ont une telle présence : que l’on a du mal à les supporter au quotidien dans son salon.

Ci-dessous, voici quelques réflexions à propos du sens (ou pas) de quelques images que j’aime bien… Et je vous invite à poster vous-même une ou deux de vos images (dans les commentaire) qui éventuellement posent la question du « sens des photos ». Allez-y, jouez le jeux et postez vos images : je veillerais à ce que toutes les critiques ou appréciations en commentaires, restent bienveillantes… Cela devrait donner des échanges assez intéressant ! Lire la suite…

000 - A LA UNE
52
Ma Checklist rapide en 20 étapes avant d’aller shooter

C’est le retour du beau temps et certains vont ressortir leur boitier du placard… Vérifiez qu’il est bien réglé, si vous ne voulez pas perdre bêtement votre temps sur le terrain… Ce n’est pas dans l’action que l’on « pense à tout ».

Il y a longtemps que je voulais publier cette petite « check-list rapide » qui me permet de débuter mes prises de vue « l’esprit tranquille »… Evidement je n’ai plus vraiment besoin de la vérifier à chaque fois : car c’est devenu un peu instinctif et les réglages faits : ne bougent pas. Toutefois, si c’est une prise de vue importante (ou tout simplement intéressante) : je prends le temps de faire une petite vérification la veille au soir (spécialement lors de mes voyages).

Ce qui me permet de ne plus y penser et aussi de vérifier que rien ne manque dans le sac… En voyage, on peut oublier des choses dans les chambres d’hôtel (des chargeurs de batteries branchés dans la salle de bain), surtout lorsque l’on change d’hôtel chaque jour… Je publierai un de ces jours une « liste intégrale » des configurations et personnalisations que je fais sur mes boîtiers, mais cette liste sera bien plus longue.

Mais ce n’est pas l’objet de cette petite « check-list rapide » ! Que j’ai volontairement limitée à 20 points (en deux parties). Vous pouvez l’imprimer et là déposer à l’endroit ou vous stockez votre matériel… C’est parti :

1.     Vérifier que les Batteries prévues pour la prise de vue (deux au minimum), sont chargées à 100%

2.     Vérifier que tous les Objectifs et Accessoires prévus pour la prise de vue, sont présents dans le sac

3.     Vérifier que vos « Sling », Sangles ou Dragonnes, sont dans le sac sans oublier les platines à visser

4.     Vérifier le Réglage de Dioptrie de vos viseurs

5.     Vérifier Heures, Dates et Fuseaux horaires (en voyage je les change avant de prendre l’avion)

6.     Formater vos cartes, (après vérification que toutes les photos ont bien étés copiées sur l’ordinateur)

7.     Vérifier que tous les appareils sont bien Réglés en « RAW » (ou en RAW + JPEG éventuellement)

8.     Vérifier que le Déclenchement sans carte soit désactivé

9.     Vérifier le Style d’image sélectionné (Standard modifié, avec rayon minimal et intensité renforcée)

10.  Vérifier la configuration des Informations de Copyright  – Lire la suite (la seconde partie)…

000 - A LA UNE
7
Hong Kong Janvier 2021 : réservez c’est le moment

C’est le moment pour vous décider à réserver votre place pour notre voyage photo de janvier 2021 à Hong Kong (précisément du vendredi 8 au samedi 16 janvier 2021). Réservations sur le site de notre partenaire Nature du Monde.

Le prix est de 3444 € (vol, hébergement et la plupart des repas inclus). Il y aura quelques nouveautés pour cette nouvelle édition (mais là : on garde la surprise)…

Me contacter ici (ou en commentaires) pour toutes questions (y compris questions matos, ou achats éventuellement, même si c’est devenu moins intéressant désormais : il reste de bonnes affaires)…

Il est évidement possible d’acheter votre billet d’avion vous-même si vous préférez. Mais ce ne devrait pas être beaucoup plus intéressant, que si notre agence s’en charge (en tous cas c’est comme vous préférez).

Faites vous plaisir : ce voyage photo à Hong Kong est un excellent moyen de progresser en photo, vu qu’il y a moins de déplacement que dans un voyage itinérant : cela veut dire plus de temps consacré à la photo : les sujets à Hong Kong sont infiniment variés ! Vous en garderez un très bon souvenir, d’autant qu’on y mange bien : Hong Kong est un sacré dépaysement…

Chaque jour seront proposés des visites sur des spots photo connus, ou moins connus. Au cours desquelles vous profiterez de l’expérience et des conseils d’un photographe professionnel, formateur expérimenté.

Jean-François Vibert est aussi un grand connaisseur de l’ancienne colonie Britannique, qu’il explore chaque année depuis plus de 15 ans avec son épouse Sharon, qui à grandi à Hong Kong et sera notre guide dans les ruelles les plus secrètes de la ville et de ses alentours.

« Au travers de nos promenades photographiques, notre objectif sera de communiquer à de petits groupes conviviaux de 6 à 8 personnes, nos « savoir-faire » issus d’une expérience du reportage et de la photo de voyage. Lire la suite…

000 - Grand large
99
Une bombe : le Canon EOS RP ne coutera que 1499 €

Les prix des Canon EOS RP ont été officiellement annoncés… Et franchement : 1499 € le boîtier nu avec la bague EF/RF, ce n’est vraiment pas cher ! On attend avec impatience de pouvoir essayer cette petite bombe. Restez connectés…

 

 

Voici dans le détail tous les tarifs, disponibles en France :

– Canon EOS RP boitier nu  +  Canon Mount Adapter : 1.499 €

– Canon EOS RP  +  RF 24-105mm f/4L IS USM  +  Canon Mount Adapter : 2.499 €

Il existe une offre spéciale (économie de 250 €) qui permet d’aboyer le RF 35 mm f/1.4 pour seulement 339 € de plus :

– Canon EOS RP  +  RF 24-105mm f/4  +  Canon Mount Adapter + RF35 mm f/1.4 : 2.839 €

Voici quelques photos de l’appareil en haute résolution cette fois :  Lire la suite…

1 2 3 8