Browsing: 000 – A LA UNE

000 - A LA UNE
6 Profiles d’objectifs via Lens Profile Dowloader

Un de nos lecteur nous posait récemment la question suivante « existe-t-il un profile de correction optique pour l’ultra grand angle Samyang 14 mm f/2.8 en version Canon ? ». Non, ce profile n’existe pas d’origine dans Lightroom…

Mise à jour le 28 janvier 2016 : ça y est ce « manque » est réparé : Lightroom 6.4 nouveaux profiles objectifs Samyang etc… 

Mais on peut en télécharger un… A condition qu’il ait été crée par un utilisateur grâce au logiciel gratuit, Adobe Lens Profile Creator (sorti en 2010 déjà). Le téléchargement se fait via Adobe Lens Profile Downloader… OK, c’est de l’histoire ancienne (2010), mais voici quand même un petit rappel.

 


1 – Télécharger Adobe Lens Profile Dowloaded : que l’on trouve par ici :

PC : http://www.adobe.com/support/downloads/detail.jsp?ftpID=5492
Mac : http://www.adobe.com/support/downloads/detail.jsp?ftpID=5491
Guide : adobe.com/lensprofile_creator_userguide.pdf

Une fois l’application installée et lancée, voici son interface… Utilisez le moteur de recherche. Attention, il y a un piège : il faut rechercher « d’abord » la marque de l’appareil utilisé (ici Nikon). Lire la suite…

image002

 

... petit rappel de service !
000 - A LA UNE
29 Voyage photo à Hong Kong du 11 au 19 janvier 2019

Notre 5em voyage photo à Hong Kong se déroulera du vendredi 11 au samedi 19 janvier 2019. Et pour le Japon en mai 2019. Pour le contenu, vous pouvez vous référer à la page du voyage 2015 et aux images de l’an dernier… Pour les informations et les inscriptions, c’est possible dès maintenant. N’attendez pas le dernier moment, car le nombre de place sera limité à 8 et il se pourrait que nous soyons complets…

Notre agence de voyage agrée vous proposera un vol international au départ de Paris. Chaque jour seront proposé des visites sur des spots photographiques connus ou moins connus, au cours desquelles vous profiterez de l’expérience et des conseils d’un photographe professionnel, formateur expérimenté. Jean-François Vibert est aussi un grand connaisseur de l’ancienne colonie Britannique, qu’il explore chaque année depuis plus de 11 ans avec son épouse Sharon, qui à grandi à Hong Kong et sera notre guide dans les ruelles les plus secrètes de la ville et de ses alentours. « Au travers de nos promenades photographiques, notre objectif sera de communiquer à de petits groupes conviviaux de 6 à 8 personnes, nos « savoir-faire » issus d’une expérience du reportage et de la photo de voyage.  Lire la suite et voire plus d’images.

Asia, Asie

 

... le meilleur moyen de progresser en photo !
000 - A LA UNE
15 Paris, sera toujours Paris !

Bon, allez : faut pas se laisser abattre ! N’ayons pas peur, sortons faire encore plus de photo, plus de musique… et plus de bisous en public et en pleine lumière. Pour l’occasion, je ressors une vieillerie prise au printemps il y a quelques années…

_MG_5971_blog_1078px

 

...même pas peur !
000 - A LA UNE
2 Uberisation de la photo : 1000 € pour 3 vidéos et photos

L’horreur des attentats prend aussi des aspects minables et sordides. Avec leur smartphone, ils « ont pris des images » dans l’intention de les vendre aux journalistes. Karim et Hacen* proposent leurs productions 1.000 € avec une exclusivité totale.

Lu sur le JDD : « Ils viennent de Mantes-la-Jolie (Yvelines). Karim et Hacen* sont venus passer la soirée dans le bas de Belleville, derrière le barrage policier qui sécurise le périmètre autour de la pizzeria Casa Nostra et du bar La Bonne Bière. Le premier a une vingtaine d’années et roule dans une grosse berline Citroën. Le second, à peine plus âgé, est père de famille. Sur son téléphone portable, il a mis en fond d’écran la photographie de sa fille, un bébé aux grands yeux noirs. Hacen travaille dans le coin mais refuse de donner des détails. Les deux copains sont arrivés sur les lieux quelques minutes après l’attaque… juste avant la police. Avec leur smartphone, ils « ont pris des images », trois vidéos et une dizaine de photographies dans l’intention de les vendre aux journalistes. (…) Plusieurs équipes offrent le même type de services autour des différentes scènes de crime. Version connectée du profiteur de guerre.« 

Lire la suite : Des témoins demandent 1.000 euros pour trois vidéos et des photos. La police appel d’ailleurs sur Twitter à ne pas diffuser des images des victimes… Ce qui tombe d’ailleurs sous le coup de la loi et c’est bien normal (Droit à l’image et protection de la vie privée). Le Monde traite également de cette question : Appels à ne pas diffuser des photos des corps de victimes.

 

... pas de petits profits !
000 - A LA UNE
11 Comment améliorer votre Portfolio en ligne ?

J’ai profité de ce week end « étrange », pour m’atteler à quelque chose que j’avais trop négligé depuis 3 ou 4 ans : mettre sérieusement à jour mon portfolio hébergé sur Photodeck.com, qui est accessible à cette adresse : www.vibertphoto.com.

Un photographe ne devrait pas négliger son portfolio en ligne qui est sa seule carte de visite. Voyons quelques conseils et règles à retenir, afin d’animer correctement un portfolio en ligne :

1 – La première règle, qui est la plus difficile à appliquer : montrez moins, montrez mieux !

Il faut en effet savoir « ne pas montrer » les images qui ne correspondent pas (ou plus)… à « l’image » que vous souhaitez renvoyer en tant que photographe. Et pour cela il faut préalablement avoir décidé « quel photographe,  vous souhaitez être. Aux yeux de ceux qui vont visiter vitre site…

Décidé aussi de : « à qui » est destiné votre site… A vos amis ? A vos clients actuels ? A de futurs nouveaux clients ? A la postérité ? On ne fait pas des photos pour sois, mais pour les montrer à quelqu’un ! Mais à « qui » précisément ? Il est important de vous de décider…

0000_SCREEN_JFV 286

Par exemple j’ai commis pendant des année une erreur : celle de montrer des images de « catalogue de voyage », une activité qui m’a fait vivre principalement entre 1995 et 2005, mais qui s’est progressivement arrêté après 2005… Et j’ai mis très longtemps à « retirer » de mon site ce genre d’images…

Il en reste encore un peu, mais je les ai progressivement planquées de plus en plus profond dans l’arborescence… J’ai encore un peu de mal à les supprimer, car j’y suis attaché et voyager est pour moi une raison de vivre. Je ne peux pas non plus « renier », ce que j’ai fait pendant presque 15 ans : il est extrêmement difficile de retirer d’un site ce que l’on a considéré pendant des années être « de bonnes photos »…

Mais en même temps : je ne peux échapper à cette question « qui, ces images de « catalogue de voyage » sont-elles encore susceptibles d’intéresser ? »

Il arrivait que des peintres « brulent toutes leurs toiles de jeunesse », arrivé à une certaine maturité (peut-être un signe avant-coureur : je vais avoir 50 ans dans un mois). On peut faire ça aussi en photo (sans le faire vraiment)… Il faut oser : car photographier, c’est décider ! Lire la suite…

 

Montrez moins... mais montrez mieux !
000 - A LA UNE
38 Le mirorless Canon EOS full frame… pour 2016 ?

Les rumeurs d’un futur Miroless Canon EOS Fullframe, se multiplient semaines après semaines et semblent indiquer qu’il arriverait en 2016… Quelles questions les photographes experts doivent-ils poser, avant d’envisager l’achat de ce type d’appareil ? 

Tout d’abord, on peut se demander pourquoi Canon arrive si tardivement sur le marché du « sans miroir » ? Il est assez probable qu’un tel concept mirorless full frame soit à l’étude chez eux depuis plusieurs années… Mais que Canon n’avait probablement pas intérêt à l’annoncer trop tôt.

Car en terme « d’image de marque », proposer un appareil « décevant », aurait probablement été bien plus embêtant pour le leader de la photo, que… ne rien proposer du tout.

Et pourquoi un mirorless Canon aurait-il été forcément décevant s’il avait été proposé en 2015 ? Car jusqu’à présent, la plupart des mirorless ont effectivement été « relativement décevants »… 

Décevant : tout simplement car pour un photographe expert habitué des viseurs optiques haut de gamme, la technologie des viseurs électroniques est encore loin de rivaliser en 2015 (Votre viseur électronique est-il… « dépassé » ?)… Et un mirorless full frame Canon à viseur électronique, aurait assurément fait un flop !

Je crois que seuls des photographes peu expérimentés peuvent se contenter du viseur de seulement 2,34 millions de points, que l’on trouve actuellement sur les meilleurs hybrides. Ajoutez un grossissement excessif du viseur (comme celui du Sony A7 R II) : et l’on peut quasiment distinguer la trame de l’EVF… C’est pour cette raison que Leica propose pas moins de 4,4 millions de points, sur son dernier Leica SL.

0000_SCREEN_JFV 276

 

Par ailleurs, je suis certain que si Canon avait proposé l’exacte équivalent des premiers Sony A7 (avec leur viseur primitifs et leur gamme optique trop limité) : Canon (vu sa position de leader) aurait été jugé bien plus sévèrement que Sony…

Nikon a d’ailleurs fait les frais de cette stratégie hasardeuse avec sa décevante gamme Nikon One : qui ne lui a attiré que des critiques et lui a coûté très cher en terme d’image de marque.

 


Mais 2016 sera-t-elle l’année de la maturité pour le mirorless full frame ?

Toutefois en 2016, le temps est peut être venu pour Canon de se lancer (j’écris « peut-être », car je n’en suis pas vraiment certain)… Car après trois générations, les Sony A7 ont corrigé une partie de leurs défauts de jeunesse et commencent à « intéresser » les photographes les plus « geeks »… Abstraction faite du viseur (toujours), ça va un peu mieux du côté prise en main et ergonomie… (quoique l’ergonomie des collimateurs AF reste toujours aussi catastrophique et la majorité des commandes peu accessibles)…

Ceci dit, Sony propose avec cet A7 RII, un fantastique capteur de 42 Mpix qui domine de la tête et des épaules la plupart des reflex existants (à l’exception du Canon EOS 5Ds R avec lequel il fait grosso modo jeux égal)… Ce qui ne veut pas dire pour autant, que ce modèle soit parvenu à convaincre une proportion importante d’utilisateurs d’anciens Canon EOS : ça on n’en sait encore rien.

Le Sony A7 RII me semble en effet quelque peu « sur vendu » et « surquoté » par beaucoup de testeurs « de salon »… Les testeurs « sur le terrain » et les professionnels ayant une « obligation de résultat », sont eux beaucoup plus prudents et pointent de nombreux défauts lorsqu’il s’agit de ramener des images :

Three Sony A7RII went to Mongolia, only 2 survives (fiabilité problématique)

Sony a7R II Long-Term Review in Machu Pichu (autonomie limité)

Why I returned my A7R II (surchauffe en vidéo)… 

Shooting pro sports with the Sony a7R II (problèmes de suivi AF)

Is the sony a7rii the most over-hyped, over-priced camera of the year ?

Cameratimes.org/5-problems-downsides-Sony-A7RII

Un AF moins performant en suivi… Pas de zoom pro à ouverture constante de f/2.8, très peu d’objectifs professionnels… Pas d’USB3 pour le mode connecté en studio… Pas de double slot CF+SD… Une autonomie ridicules (3 batteries par jour)… Une fiabilité inconnue (faute de quelques années de recul) et pas de marché de l’occasion… Cela fait beaucoup d’obstacles avant de casser sa tirelire, ce qui fera hésiter beaucoup de photographes prudents : ayant peur à juste titre de l’inconnu… Peur d’essuyer les plâtres.

Pour les Sony A7, le rapport « nombre d’exemplaires vendus » sur  « cote d’amour sur Internet »… n’est probablement pas le plus favorable du marché !

Pour autant reconnaissons que Sony continue à progresser modèles après modèles (pendant que Nikon semble totalement en panne de créativité). Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : le fait de voir un nouvel acteur aussi entreprenant que Sony sur le marché de haut de gamme, est très positif et très bon pour nous autres photographes… Mais saluer les efforts de Sony, ne veut pas dire que vous devez vous précipiter sans y réfléchir à deux fois ! Lire la suite

 

2016 : trop tôt ? Ou trop tard... pour un Canon mirorless full frame ?
000 - A LA UNE
19 Les APN hybrides, ciblent-ils les retraités ?

Le commentaire du jour (trouvé ici : Three Sony A7RII went to Mongolia… Only 2 survives !) m’a vraiment fait sourire. Les « séniors » fatigués de trimbaler des sacs trop lourds, seraient-ils la véritable « cible » des APN hybrides ?

Récit d’un « jeune » de 56 ans, qui refuse de se sentir « assimilé » à une catégorie de photographes trop vieux, ou trop fatigués… ou plus assez « motivés », pour prendre un vrai reflex dans leur sac ? Témoignage :

« J’ai aussi mon expérience des statistiques ! Je suis rentré en mars 2015 dans une FNAC avec l’intention d’acheter un Sony A7R. Pendant que j’attendais, le vendeur vantait tous les bénéfices lié au poids à un client (senior). Il le lui a vendu exclusivement sur ce critère.

Au même moment, un autre client (senior aussi) s’approche du vendeur, intéressé par son discours, le vendeur lui répond puis ils engagent la conversation et il me passe devant ! Décontenancé, je quitte le magasin.

Le WE suivant je me rends dans une boutique PHOX et pendant que j’admire un A7R, la porte s’ouvre et un client (encore senior), sort avec sa femme. Il regarde alors le Sony A7R en vitrine et dit à son épouse : « il fait plus classe que les autre à côté hein ? » et sa femme lui répond : « tu le sortiras celui-ci hein ? ».

Là, j’ai eu comme un doute (j’ai 56 ans). Est-ce vraiment parce qu’il est beau et qu’il à plein d’éloges dans la presse que je le veux ? Ou c’est que je commence à basculer côté « pépère » ?  Lire la suite !

 

Grapiller 300 ou 400 gr : signe de démotivation photographique ?
1 49 50 51 52 53 65