Browsing: 000 – A LA UNE

000 - A LA UNE
38 Le mirorless Canon EOS full frame… pour 2016 ?

Les rumeurs d’un futur Miroless Canon EOS Fullframe, se multiplient semaines après semaines et semblent indiquer qu’il arriverait en 2016… Quelles questions les photographes experts doivent-ils poser, avant d’envisager l’achat de ce type d’appareil ? 

Tout d’abord, on peut se demander pourquoi Canon arrive si tardivement sur le marché du « sans miroir » ? Il est assez probable qu’un tel concept mirorless full frame soit à l’étude chez eux depuis plusieurs années… Mais que Canon n’avait probablement pas intérêt à l’annoncer trop tôt.

Car en terme « d’image de marque », proposer un appareil « décevant », aurait probablement été bien plus embêtant pour le leader de la photo, que… ne rien proposer du tout.

Et pourquoi un mirorless Canon aurait-il été forcément décevant s’il avait été proposé en 2015 ? Car jusqu’à présent, la plupart des mirorless ont effectivement été « relativement décevants »… 

Décevant : tout simplement car pour un photographe expert habitué des viseurs optiques haut de gamme, la technologie des viseurs électroniques est encore loin de rivaliser en 2015 (Votre viseur électronique est-il… « dépassé » ?)… Et un mirorless full frame Canon à viseur électronique, aurait assurément fait un flop !

Je crois que seuls des photographes peu expérimentés peuvent se contenter du viseur de seulement 2,34 millions de points, que l’on trouve actuellement sur les meilleurs hybrides. Ajoutez un grossissement excessif du viseur (comme celui du Sony A7 R II) : et l’on peut quasiment distinguer la trame de l’EVF… C’est pour cette raison que Leica propose pas moins de 4,4 millions de points, sur son dernier Leica SL.

0000_SCREEN_JFV 276

 

Par ailleurs, je suis certain que si Canon avait proposé l’exacte équivalent des premiers Sony A7 (avec leur viseur primitifs et leur gamme optique trop limité) : Canon (vu sa position de leader) aurait été jugé bien plus sévèrement que Sony…

Nikon a d’ailleurs fait les frais de cette stratégie hasardeuse avec sa décevante gamme Nikon One : qui ne lui a attiré que des critiques et lui a coûté très cher en terme d’image de marque.

 


Mais 2016 sera-t-elle l’année de la maturité pour le mirorless full frame ?

Toutefois en 2016, le temps est peut être venu pour Canon de se lancer (j’écris « peut-être », car je n’en suis pas vraiment certain)… Car après trois générations, les Sony A7 ont corrigé une partie de leurs défauts de jeunesse et commencent à « intéresser » les photographes les plus « geeks »… Abstraction faite du viseur (toujours), ça va un peu mieux du côté prise en main et ergonomie… (quoique l’ergonomie des collimateurs AF reste toujours aussi catastrophique et la majorité des commandes peu accessibles)…

Ceci dit, Sony propose avec cet A7 RII, un fantastique capteur de 42 Mpix qui domine de la tête et des épaules la plupart des reflex existants (à l’exception du Canon EOS 5Ds R avec lequel il fait grosso modo jeux égal)… Ce qui ne veut pas dire pour autant, que ce modèle soit parvenu à convaincre une proportion importante d’utilisateurs d’anciens Canon EOS : ça on n’en sait encore rien.

Le Sony A7 RII me semble en effet quelque peu « sur vendu » et « surquoté » par beaucoup de testeurs « de salon »… Les testeurs « sur le terrain » et les professionnels ayant une « obligation de résultat », sont eux beaucoup plus prudents et pointent de nombreux défauts lorsqu’il s’agit de ramener des images :

Three Sony A7RII went to Mongolia, only 2 survives (fiabilité problématique)

Sony a7R II Long-Term Review in Machu Pichu (autonomie limité)

Why I returned my A7R II (surchauffe en vidéo)… 

Shooting pro sports with the Sony a7R II (problèmes de suivi AF)

Is the sony a7rii the most over-hyped, over-priced camera of the year ?

Cameratimes.org/5-problems-downsides-Sony-A7RII

Un AF moins performant en suivi… Pas de zoom pro à ouverture constante de f/2.8, très peu d’objectifs professionnels… Pas d’USB3 pour le mode connecté en studio… Pas de double slot CF+SD… Une autonomie ridicules (3 batteries par jour)… Une fiabilité inconnue (faute de quelques années de recul) et pas de marché de l’occasion… Cela fait beaucoup d’obstacles avant de casser sa tirelire, ce qui fera hésiter beaucoup de photographes prudents : ayant peur à juste titre de l’inconnu… Peur d’essuyer les plâtres.

Pour les Sony A7, le rapport « nombre d’exemplaires vendus » sur  « cote d’amour sur Internet »… n’est probablement pas le plus favorable du marché !

Pour autant reconnaissons que Sony continue à progresser modèles après modèles (pendant que Nikon semble totalement en panne de créativité). Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : le fait de voir un nouvel acteur aussi entreprenant que Sony sur le marché de haut de gamme, est très positif et très bon pour nous autres photographes… Mais saluer les efforts de Sony, ne veut pas dire que vous devez vous précipiter sans y réfléchir à deux fois ! Lire la suite

 

2016 : trop tôt ? Ou trop tard... pour un Canon mirorless full frame ?
000 - A LA UNE
19 Les APN hybrides, ciblent-ils les retraités ?

Le commentaire du jour (trouvé ici : Three Sony A7RII went to Mongolia… Only 2 survives !) m’a vraiment fait sourire. Les « séniors » fatigués de trimbaler des sacs trop lourds, seraient-ils la véritable « cible » des APN hybrides ?

Récit d’un « jeune » de 56 ans, qui refuse de se sentir « assimilé » à une catégorie de photographes trop vieux, ou trop fatigués… ou plus assez « motivés », pour prendre un vrai reflex dans leur sac ? Témoignage :

« J’ai aussi mon expérience des statistiques ! Je suis rentré en mars 2015 dans une FNAC avec l’intention d’acheter un Sony A7R. Pendant que j’attendais, le vendeur vantait tous les bénéfices lié au poids à un client (senior). Il le lui a vendu exclusivement sur ce critère.

Au même moment, un autre client (senior aussi) s’approche du vendeur, intéressé par son discours, le vendeur lui répond puis ils engagent la conversation et il me passe devant ! Décontenancé, je quitte le magasin.

Le WE suivant je me rends dans une boutique PHOX et pendant que j’admire un A7R, la porte s’ouvre et un client (encore senior), sort avec sa femme. Il regarde alors le Sony A7R en vitrine et dit à son épouse : « il fait plus classe que les autre à côté hein ? » et sa femme lui répond : « tu le sortiras celui-ci hein ? ».

Là, j’ai eu comme un doute (j’ai 56 ans). Est-ce vraiment parce qu’il est beau et qu’il à plein d’éloges dans la presse que je le veux ? Ou c’est que je commence à basculer côté « pépère » ?  Lire la suite !

 

Grapiller 300 ou 400 gr : signe de démotivation photographique ?
000 - A LA UNE
15 Mes conseils pour photographier les zombies

Réglages AF, réglages d’expo, choix des objectifs et de matos divers : voici tous mes conseils pour mieux photographier les zombies, en préservant votre sécurité… J’animerais d’ailleurs ce dimanche une conférence à 16h au Salon de la photo : « l’Art de photographier les zombies ».

Car il faudra vous y faire : les zombies vont progressivement envahir nos rues. Êtes-vous préparés en cas d’invasion zombie ? Il ne sera bientôt plus possible de les éviter, ni de les fuir (quoique certaines zones puissent être préservées)… Pour aller ou d’ailleurs, sur une planète totalement zombéifiée ? Alors mieux vaut apprendre tout de suite à vivre avec les zombies, à les photographier (vite et bien) et à y échapper. Les zombies studies : un véritable domaine scientifique. Je suis heureux d’apporter ma modeste contribution, en vous aidant à mieux les photographier, sans vous faire mordre !

Vos expériences et témoignages sont bienvenus en commentaires.

 


Viseur optique ou viseur électronique ? Utilisez absolument un viseur optique pour surveiller votre sujet en permanence, car le « retards » d’affichage de la plupart des viseurs électroniques risquent de vous coûter la vie… Ne parlons même pas des EVF qui par défaut affichent l’image dans le viseur après chaque déclenchement. De nombreux utilisateurs novices y ont laissé la peau car ils ignoraient que cet affichage pouvait se désactiver évidement… Mais souvent le désactiver ne suffit pas : la visée reste figée un dixième de seconde, ce qui peut s’avérer fatal.

Le viseur électronique ne sera supérieur au viseur optique que la nuit, dans le noir complet, ce qui ne sert à rien ! D’une part : il n’y a généralement rien d’intéressant à photographier, dans les situations ou l’on ne distinguerait rien du tout à travers un classique viseur optique…

D’autre part si vous êtes dehors en pleine nuit alors qu’il y a des Zombies dans le coin : c’est que vous êtes déjà mort ! Ou que vous êtes déjà vous-même un zombie qui ne supporte pas la lumière du jour…

En cette fin 2015, nous en sommes encore à la préhistoire du viseur électronique (Votre viseur électronique est-il… « dépassé » ?) : il est encore bien trop tôt pour s’en équiper !

 


Quel objectif choisir ? Utilisez de préférence deux zooms, dont un trans-standard… Idéalement montés sur deux boîtiers, car en présence de zombie il est délicat de changer rapidement d’objectifs (d’autant que les zombies sont attirés par tous les bruits métalliques à cause d’une mutation de leur oreille interne).

the-walking-dead-saison-2-serie-creee-par-frank-darabont-en-2010-10542725jlnjy_1713

Je recommanderais le 24-70 mm f/4 L IS USM de Canon, qui est plus léger (ce qui permet de fuir plus vite) et plus performant que ses homologues d’autres marques, pour un encombrement réduit : une merveille ! Après avoir utilisé ces dernières années plusieurs zoom trans-standard de diverses marques (24-70 mm f/2.8, 24-105 mm f/4 et 24-120 mm f/4), celui-ci est mon préféré de très loin.

 


Choisissez bien votre 70-200 mm f/2.8 : il vous sauvera la vie ! Un 70-200 mm f/2.8 me semble également obligatoire car les photo de zombie les plus intéressantes le sont à « l’heure bleu », lorsque la lumière décline… Certes le Canon est très cher, mais il est le plus performant de loin. Il n’existe pas de 70-200 m f/2.8 en monture Sony E.

Quand au Nikon, il est « dépassé technologiquement » et si vous souhaitez réaliser un portrait de zombie sans vous approcher trop près, vous serez coincé ! Car à la plus courte distance de mise au point, cet antique Nikon 70-200 mm f/2.8 s’avère être un 60-135 mm (avec des conséquences importantes sur le grossissement, notamment si vous comparez au Canon).

Tragique découverte pour ceux qui croyaient avoir acheté un 70-200, de découvrir qu’ils possèdent un 60-135 mm. C’est le phénomène dit de « focus breathing », dont je vous parlerais un jour (j’ai un article en préparation depuis 2 ans là-dessus)… Et certains 70-200 mm en souffrent plus que d’autres. Lire chez photo.net :

0000_SCREEN_JFV 274

Rabattez vous éventuellement sur les version f/4 des deux marques, si vous manquez de budget, mais oubliez tous les zoom télé à ouverture glissante. A signaler que Nikon se rattrape avec le Nikon 70-200 mm f/4 qui est spécialement réussi (avec un grossissement bien supérieur à la version f/2.8). Mais attention aux projections d’hémoglobine, car il n’est pas tropicalisé (étonnamment). Lire la suite

 

Ne vous laissez pas avoir !
000 - A LA UNE
80 Three Sony A7RII went to Mongolia… Only 2 survives !

Quand j’écrivais à un ami que les Sony A7 étaient des « appareils de salon »… je pensais exactement à cela : « Three A7R2s went with us to Mongolia… only 2 survives »

Si le problème du viseur électronique, de l’autonomie des batteries et du manque d’objectif ne suffisaient pas (tout ça est déjà rédhibitoire pour moi), il y a aussi la question de la fiabilité dont personne ne parle… Personnellement je n’aurais pas confiance en la fiabilité de ce type d’appareils : trop récents, trop peu éprouvés, leur fiabilité m’est totalement inconnue.

Et je ne m’engagerais jamais dans un voyage ou dans une production importante, avec seulement deux exemplaires de ces Sony A7… Je suis à peu près certain, que ces Sony A7, n’auraient jamais résisté 3 semaines au Kenya dans les conditions que j’ai eu fin aout notamment avec la poussière dans cette plaine ou les Massai font paître leurs troupeaux de vaches… 

Ce témoignage est intéressant : Is the Sony A7RII really a pro camera ?

 

Moins sévère, mais également très intéressant, cet autre (long) test en vidéo apporte de très intéressantes informations sur le Sony A7RII, confronté au Canon EOS 5Ds (bien que certains test et certaines procédures de test soient assez discutables). Par exemple l’auteur test la vitesse en rafale des deux appareils en utilisant la même carte SD (et c’est le Canon qui gagne)…

Mais s’il avait utilisé une carte CF beaucoup plus rapide (comme je l’ai expliqué ici : Lexar Professional CompactFlash UDMA 7 1066x), l’avantage du Canon EOS 5Ds aurait été bien plus significatif…

Lire la suite…

 

Les Sony A7 sont-ils des "appareils photos de salon" ?
000 - A LA UNE
72 Apple a massacré Utilitaire Disque dans El Capitan

Aujourd’hui, coup de gueule « spécial » : je suis vraiment très en colère contre Apple, car cela concerne l’intégrité même de nos données. En changeant radicalement l’Utilitaire Disque dans El Capitan OSX 10.11, Apple peut conduire certains photographes à mettre en danger l’intégrité de leurs données…

En effet dans OS X 10.11 El Capitan, le nouvel Utilitaire Disque version 15.0 (1150), ne supporte plus du tout les disques RAID (y compris ceux crées par les précédentes version du même logiciel) ! C’est déjà horrible ça… Mais ce n’est pas tout, comme vous allez le lire plus bas…

disk-utility-hero-100563378-large

C’est même dingue ! Et je m’étonne que très peu (aucun) des sites d’actu Mac que je lis en Français et en Anglais, n’en aient parlé pour l’instant Pourtant ce qui se passe est extrêmement grave… Je viens d’ouvrir une question dans l’Apple Support Communities : 

https://discussions.apple.com/message/29174087#29174087

Suite à l’article que vous êtes en train de lire, j’ai viens d’apprendre d’une source chez Apple, qu’un dossier relatif à cette question « RAID et Utilitaire Disque », vient d’être ouvert.

0000_SCREEN_JFV 172

Ci-dessus, copie d’écran du nouvel utilitaire disque : il n’y a plus d’onglet RAID !

Je suis particulièrement sensible à cette disparition, car je connais de nombreux photographes professionnels qui utilisent des disques RAID internes (à tord ou à raison, là n’est pas la question). Moi-même, j’ai durant plusieurs années stocké mes images sur deux Disques RAID (en miroirs), bien rangés dans mon Mac Pro. Ils étaient constitués de 4 disques identiques…

Je ne le fais plus depuis quelques années, c’est vrai… Car Lightroom offre des solutions de sauvegardes des catalogues assez rapides, qui me permettent de me passer de ce type de configuration RAID. J’irais jusqu’à dire que les disques RAID ne sont plus aussi indispensable aux photographes, qu’il l’ont étés. Ajoutons aussi que les nombreux systèmes de stockages externes RAID, gèrent le RAID à leur façons…

Mais ce n’est pas une raison (non vraiment pas), pour « éliminer » sans avertissement la gestion du RAID en Interne via une interface graphique dans une application majeure du système. D’ailleurs, je connais encore pas mal de professionnels équipés ainsi… Ils vont apprécier la nouvelle ! 

D’autant que le support du RAID n’est pas abandonné en lui-même, puisqu’il reste supporté, « à la ligne de commande »… 

What the fuck ? Ais-je bien entendu : « le RAID est supporté « à la ligne de commande » ? C’est l’inverse de la philosophie du Mac ça… Faudra-t-il mémoriser la commande : « diskutil » ? Non merci, ça ne m’intéresse pas de revenir 15 ans en arrière. S’il faut être ingénieur diplômé pour gérer ses RAID sur Mac, c’est totalement inacceptable !

Vous trouverez ici (developer.apple.com) le Mode d’emploi de la Gestion du RAID à la ligne de commande… Voici un petit exemple ! Bon courage : 

Command Line RAID

 

 


Je ne suis pas le seul à être choqué ! Mais nous sommes peu nombreux…

Avec OS X 10.11 El Capitan, Apple à donc « massacré » l’un des logiciels les plus critique de votre Mac : « Utilitaire disque » n’est plus que l’ombre de lui-même… Impossible d’adopter OSX 10.11 sur mon Mac Pro dans ces conditions. Cette version me semble inutilisable (pas seulement à cause de l’abandon du RAID). D’ailleurs, je vous invite à un peu de lecture :

Macperformanceguide.com/blog : OS X El Capitan: Disk Utility “designed by morons” design ethic + RAID Support Removed + Wanton Bugs

Macperformanceguide.com/blog : Apple Kills Off RAID Support in OS X El Capitan, Leaving Users Dangling in the Wind: SoftRAID is the Solution Now

Avant d’aller plus loin : est-il possible de copier la version de ce logiciel indispensable, d’une version précédente (celle de Yosemite est numéroté 13), vers votre dossier Application ? Ou de restaurer une copie précédente via Time Machine ? j’ai essayé : mais évidement ça ne marche pas : El Capitan refuse d’utiliser une ancienne version de Utilitaire disque, c’est un désastre ! 

0000_SCREEN_JFV 179

 

Est-ce la même démarche de « nivellement par le bas », que l’on voit à l’oeuvre chez Apple… Et qui a déjà conduit récemment un groupe de stagiaires (?) chez Adobe, à « massacrer sans avertissement » le dialogue d’importation élaboré de Lightroom, en voulant le simplifier pour notre bien et le bien de futurs utilisateurs débutants ? Lire la suite !

 

OSX sera-t-il encore là dans 10 ans ? Pas sûr...
000 - A LA UNE
24 Un Workflow Photo Open Source est-ce possible ?

On peut râler après Apple, Adobe, Microsoft, ou autres… (et l’on ne s’en prive pas certains jours) mais je vous assure qu’il vaut mieux ça que de devoir batailler tout seul avec une « nuée » de logiciels, plus ou moins bien conçus et organisés entre eux…

Ce soir je découvre cet intéressant article : « My Open Source Photography Workflow« , qui passionnera ceux qui veulent travailler exclusivement avec du logiciel libre… Lire la suite

logiciel libre photo darktable 3

 

... libres, peut-être ? Mais efficaces, vraiment ?
000 - A LA UNE
25 Voici le prochain Sigma 20 mm f/1.4 DG HSM Art

Il y a quelques jours je soulignais l’arrivée (enfin) d’un Ultra grand angle 21 mm f/2.8, pour la monture Sony E (relire Zeiss Loxia 21mm f/2.8, enfin du grand angle en Sony E). En précisant que c’était (en dépit d’un prix élevé), une bonne nouvelle pour les Sony Alpha 7, tant les UGA 21 mm à grande ouverture sont rares…

Il n’empêche, que ce Zeiss Loxia 21mm f/2.8 reste bien cher (à 1259 €) pour un objectif dépourvu d’AF : un problème pour les photographes d’actu et de reportage même s’il sont rompus au travail à l’hyperfocale… Car il reste des tas de situations ou l’on à besoin de travailler à f/2.8 et dans ce cas l’assistance de l’AF permet de travailler bien plus proprement. Et surtout incomparablement plus vite, sans avoir la visée gâchée par un abominable « focus peaking » (mais comment peut-on aimer utiliser cette horreur anti-naturelle, qui s’interpose entre vous et votre sujet ? Fin de la parenthèse)…

Cette relative bonne nouvelle n’aura durée que quelques jours, car on apprend chez Digicam.info l’arrivé prochaine (vendredi ?) d’un fabuleux Sigma Art 20 mm f/1.4 DG HMS, qui fera baver de jalousie les utilisateurs de Sony Alpha 7… Ce nouveau venu, s’inscrira dans le lignée des exceptionnels Sigma Art 24mm F/1.4 DG HSM (j’en possède un), Art 35mm F1.4 DG HSM et Art 50mm F/1.4 DG HSM. Trois objectifs fabuleux à prix relativement accessibles, équipés d’Autofocus modernes et silencieux.

Remarque en passant, je suis certain que bientôt arrivera également un Sigma Art 85 mm F/1.4 DG HSM (je possède d’ailleurs l’ancien 85mm F1,4 EX DG HSM qui reste très intéressant).

0000_SCREEN_JFV 162

 

Mais tout ce beau monde n’est évidement pas proposé en Monture Sony E.. Mais seulement en montures Canon, Nikon, Sigma… et Sony A (pour ceux qui aiment utiliser des bagues d’adaptations quelque peu encombrantes et coûteuses). Pas trace de monture Pentax pour le moment, ce qui laisse planer quelques doutes sur le succès possible du futur Full frame Pentax. Lire la suite…

 

La gamme Sony E : encore privée d'un " incontournable "
1 47 48 49 50 51 62