Browsing: 000 – A LA UNE

000 - A LA UNE
10
Samyang annoncera deux objectifs en Canon RF

Pas mal d’annonces intéressantes d’objectifs ces derniers temps. Je n’ai pas le loisir de tout suivre et de vous en parler (car j’assure une formation Lightroom à l’Ecole nationale de Photographie d’Arles cette semaine)…

Mais un mot rapide tout de même, à propos de ces deux futurs objectifs Samyang qui arriveront en monture Canon RF que l’on découvre via Nokishita… Il s’agirait d’un 14 mm f/2.8 très traditionnel chez le constructeur. Et d’un 85 mm f/1.4… probablement à mise au point manuelle. Lire la suite…

000 - A LA UNE
51
Ma Checklist rapide en 20 étapes avant d’aller shooter

C’est le retour du beau temps et certains vont ressortir leur boitier du placard… Vérifiez qu’il est bien réglé, si vous ne voulez pas perdre bêtement votre temps sur le terrain… Ce n’est pas dans l’action que l’on « pense à tout ».

Il y a longtemps que je voulais publier cette petite « check-list rapide » qui me permet de débuter mes prises de vue « l’esprit tranquille »… Evidement je n’ai plus vraiment besoin de la vérifier à chaque fois : car c’est devenu un peu instinctif et les réglages faits : ne bougent pas. Toutefois, si c’est une prise de vue importante (ou tout simplement intéressante) : je prends le temps de faire une petite vérification la veille au soir (spécialement lors de mes voyages).

Ce qui me permet de ne plus y penser et aussi de vérifier que rien ne manque dans le sac… En voyage, on peut oublier des choses dans les chambres d’hôtel (des chargeurs de batteries branchés dans la salle de bain), surtout lorsque l’on change d’hôtel chaque jour… Je publierai un de ces jours une « liste intégrale » des configurations et personnalisations que je fais sur mes boîtiers, mais cette liste sera bien plus longue.

Mais ce n’est pas l’objet de cette petite « check-list rapide » ! Que j’ai volontairement limitée à 20 points (en deux parties). Vous pouvez l’imprimer et là déposer à l’endroit ou vous stockez votre matériel… C’est parti :

1.     Vérifier que les Batteries prévues pour la prise de vue (deux au minimum), sont chargées à 100%

2.     Vérifier que tous les Objectifs et Accessoires prévus pour la prise de vue, sont présents dans le sac

3.     Vérifier que vos « Sling », Sangles ou Dragonnes, sont dans le sac sans oublier les platines à visser

4.     Vérifier le Réglage de Dioptrie de vos viseurs

5.     Vérifier Heures, Dates et Fuseaux horaires (en voyage je les change avant de prendre l’avion)

6.     Formater vos cartes, (après vérification que toutes les photos ont bien étés copiées sur l’ordinateur)

7.     Vérifier que tous les appareils sont bien Réglés en « RAW » (ou en RAW + JPEG éventuellement)

8.     Vérifier que le Déclenchement sans carte soit désactivé

9.     Vérifier le Style d’image sélectionné (Standard modifié, avec rayon minimal et intensité renforcée)

10.  Vérifier la configuration des Informations de Copyright  – Lire la suite (la seconde partie)…

000 - A LA UNE
27
Le Ricoh GR III s’est fait attendre mais… il arrive

Je vous parlais en octobre 2018 de la renaissance du Ricoh GR et d’un futur Ricoh GRIII qui finirait par arriver. Et bien il semblerait que son annonce soit imminente. Bonne nouvelle car j’adore ce petit compact « sobre » et son 28 mm f/2.8.

Certes il n’intéresse pas grand monde : je ne connais (personnellement) que trois personnes qui utilisent un Ricoh GR, c’est très peu vu le nombre de photographes avec qui je suis en contact (enfin peut-être d’autres l’utilisent en secret sans m’en avoir parlé ;-)

Mais c’est pourtant un petit appareil vraiment génial… Je me souviens très bien ce jour chez Yodobashi à Tokyo, ou j’avais failli acheter un GRII (influencé par un ami Japonais qui en possède un). Je me souviens avoir beaucoup hésité dans la boutique… mais avoir craqué (à tord ou à raison) pour le zoom Panasonic 7-14 mm f/4 (Test : ultra grand angle Panasonic 7-14mm f/4) destiné à mon GMI, qui m’a donné des photos très originales pendant quelques années…

Mais depuis, j’ai tout revendu ce que je possédais en micro 4/3, étant vraiment déçu par le manque d’évolution des capteurs Micro 4/3 chez Panasonic et Olympus (Le Micro 4/3 va-t-il mourir ? Oui, je crois…). Et j’ai préféré le canon G1 X MkIII (relire d’ailleurs mon grand test à Hong Kong en janvier 2018 : Test du Canon G1X MkIII : compact APS-C des experts).

Un grand capteur c’est mieux : l’APS-C est devenu le minimum vital… Et ce petit Ricoh GR III possède justement un capteur APS-C. Lire la suite…

000 - A LA UNE
7
Hong Kong Janvier 2020 : réservez c’est le moment

C’est le moment pour vous décider à réserver votre place pour notre voyage photo de janvier 2020 à Hong Kong (précisément du vendredi 10 au samedi 18 janvier 2020). Réservations sur le site de notre partenaire Nature du Monde.

Le prix est de 3444 € (vol, hébergement et la plupart des repas inclus). Il y aura quelques nouveautés pour cette nouvelle édition (mais là : on garde la surprise)…

Me contacter ici (ou en commentaires) pour toutes questions (y compris questions matos, ou achats éventuellement, même si c’est devenu moins intéressant désormais : il reste de bonnes affaires)…

Il est évidement possible d’acheter votre billet d’avion vous-même si vous préférez. Mais ce ne devrait pas être beaucoup plus intéressant, que si notre agence s’en charge (en tous cas c’est comme vous préférez).

Faites vous plaisir : ce voyage photo à Hong Kong est un excellent moyen de progresser en photo, vu qu’il y a moins de déplacement que dans un voyage itinérant : cela veut dire plus de temps consacré à la photo : les sujets à Hong Kong sont infiniment variés ! Vous en garderez un très bon souvenir, d’autant qu’on y mange bien : Hong Kong est un sacré dépaysement…

Chaque jour seront proposés des visites sur des spots photo connus, ou moins connus. Au cours desquelles vous profiterez de l’expérience et des conseils d’un photographe professionnel, formateur expérimenté.

Jean-François Vibert est aussi un grand connaisseur de l’ancienne colonie Britannique, qu’il explore chaque année depuis plus de 11 ans avec son épouse Sharon, qui à grandi à Hong Kong et sera notre guide dans les ruelles les plus secrètes de la ville et de ses alentours.

« Au travers de nos promenades photographiques, notre objectif sera de communiquer à de petits groupes conviviaux de 6 à 8 personnes, nos « savoir-faire » issus d’une expérience du reportage et de la photo de voyage. Lire la suite…

000 - A LA UNE
59
Quels objectifs recommander pour le Canon EOS RP

Le Canon EOS RP proposé à 1499 € boîtier nu (avec bague EF-RF) : est une sacrée bonne nouvelle… Surtout si vous choisissez de l’utiliser avec le merveilleux petit RF 35 mm f/1.4 IS USM Macro (547 €) : une solution idéale pour la street photographie.

Canon a par ailleurs annoncé l’arrivée en 2019, de six nouveaux objectifs RF, ça aussi c’est excellent (lire plus bas).  Reste une question, que se posent ceux qui disposent d’un « petit budget » et envisagent l’achat de l’EOS RP : quels autres objectifs utiliser avec ce boîtier ? Rappelez-vous que en Photo, ce qui compte c’est l’objectif…

Car à l’exception du RF 35 mm f/1.8 et du futur zoom à tout faire RF 24-240 mm (disponible courant 2019), Canon n’a pas encore proposé d’autres objectifs « d’entrée de gamme » en gamme RF (relire : Des objectifs plus légers pour nos hybrides Full Frame)… On peut supposer que des « cousins » du RF 35 mm f/1.8 arriveront en 2020… Par exemple un RF 50 mm f/1.8 IS ? Et peut-être un RF 24 mm f/2.8 IS accompagné d’un indispensable RF 100 mm f/2.8 IS Macro ? Mais en attendant ?

En attendant… vous serez obligé d’utiliser vos anciens objectifs EF montés sur la bague d’adaptation (offerte). Si vous choisissez bien vos objectifs, franchement l’ajout de la bague ne me semble pas être un « gros » problème, car elle n’est pas très longue…

Voici donc quelques suggestions d’objectifs compacts et pas chers, que vous n’aurez aucun mal à revendre : si dans deux ans vous voulez les remplacer par une future version RF. Relire à ce propos : Voyage : matos pas cher en cas de perte de votre reflex…. et        Après un zoom trans standard quel second objectif ?

Canon RF 35 mm f/1.8 IS USM Macro : 547 € – Actuellement c’est mon objectifs RF préféré… C’est aussi le plus abordable financièrement et sans surprise : le plus léger. Sautez-lui dessus ! D’autant que revenir au 35 mm, fera du bien à tout le monde. Relire : Vous tournez en rond ? Revenez au 35 mm f/2… ou f/1.8. Il est disponible sur Amazon, pour 547 €. Et vous voyez, il est relativement compact :

Canon RF 24-105 mm f/4 L IS USM – 1.129 € – Certes, le zoom polyvalent 24-105 proposé en kit avec les deux modèles d’EOS R est assez cher… Mais il s’agit probablement du meilleur zoom polyvalent actuellement disponible sur le marché : toutes marques et tous systèmes confondus… Relire : Canon RF 24-105 mm f/4 L IS : meilleur zoom polyvalent ?

Un investissement pour les 20 ans à venir qui ne sera pas difficile à revendre d’occasion… Disponible sur Amazon pour 1.129 € mais il est plus recommandé de l’aheter en kit avec un EOS R… Lire la suite.

000 - A LA UNE
66
Vous tournez en rond ? Revenez au 35 mm f/2… ou f/1.8

Après avoir tout fait, tout essayé et tout tenté : il peut arriver qu’un photographe « tourne en rond », qu’il ne trouve plus autant de plaisir ni d’inspiration à re-photographier les même lieux (sa ville ou sa campagne)…

A réaliser toujours un peu les mêmes photos, aux mêmes moments et aux même endroits… Si vous ne lâchez jamais votre 24-70 mm ou votre 70-200 mm : il est probable que Paris (ou votre ville) finisse toujours par ressembler un peu… à Paris (ou à votre ville) !

Et même Hong Kong (qui je crois est infiniment plus variée et même plus intéressante que Paris), finira toujours par ressembler un peu : au Hong Kong « de la dernière fois »… Notamment si vous y passez environ un mois par an depuis 14 ans, comme c’est mon cas (pour connaitre les dates du prochain voyage photo à Hong Kong : me contacter ici).

Je vous suggère donc une solution pour « luter contre l’ennui photographique » (si vous ne l’avez pas déjà tenté) : lâchez vos zoom habituels… Sortez plus léger en ne prenant qu’un unique boitier (un Full Frame si possible) équipé d’un unique objectif fixe… Et quel objectif dans ce cas ?

Je vous suggère d’essayer en priorité, un « petit » 35 mm bien lumineux qui reste suffisamment compact : par exemple un 35 mm f/2. Ou même un 35 mm f/1.8, à condition qu’il soit assez compact (j’insiste)… Relire :  De bonnes résolutions photographiques… pour 2019 !


Un simple 35 mm f/2 ou f/1.8 est suffisant : en effet, il n’est pas forcément utile de vous alourdir d’un monstre encombrant ouvrant à f/1.4. Cela peut-être intéressant bien entendu, mais peut-être pas dans ce cas là… On l’a déjà remarqué ici : beaucoup d’objectifs assez lourds nous ont étés proposés ces dernières années et il nous faudrait : Des objectifs plus légers pour nos futurs hybrides Full Frame

Enfin c’est à vous de voir, il est indiscutable qu’à f/1.4 vous aurez des résultats spectaculaires, un peu plus qu’à f/2… Tant que vous serez capable de transporter votre objectif f/1.4 sans vous fatiguer. Tout est là.

Le danger en préférant des f/1.4 : c’est de vous retrouver à nouveau avec un sac trop lourd, comme c’était le cas avec votre zoom… Pour retrouver du plaisir : il faut aussi retrouver de la mobilité, de la vitesse et même une certaine « insouciance psychologique ».

Il faut que « l’enjeux photographique » soit moindre que lorsque vous sortiez avec vos deux zoom, en ayant pour but de « tout capturer »… Il faut revenir au plaisir, à la spontanéité et à la simplicité… En acceptant de ne « pas pouvoir tout photographier ».

Non, en choisissant de sortir avec un unique objectif fixe à grande ouverture : dites-vous que vous allez « rater beaucoup plus »… Mais qu’en contre partie, vous allez peut-être donner plus de chances à des photos plus originales d’apparaitre. Des images que vous ne faisiez probablement pas avec vos zooms.

Certains jours, peut-être  mieux vaudrait « moins d’images réussies »… Mais en contre partie quelques images plus « intéressantes » que d’habitude…

On tombe souvent dans ce travers : beaucoup d’images « réussies techniquement » qui sont toutes banales et toutes ressemblantes à celles que vous avez déjà réalisé… Et même éventuellement, toutes ressemblantes aux images que réussissent tous les photographes, qui travaillent avec les mêmes zooms que vous et passent au même endroit !


Le 35 mm : la focale ni trop large, ni trop étroite… Le 35 mm en Full Frame est probablement la focale la plus polyvalente. Elle est déjà suffisamment large pour des paysages ou des vues d’ensemble.

Entre parenthèse : surtout depuis que Lightroom nous permet de faire des « Fusion Panorama » faciles, « sur deux étages »… Au 35 mm pour viser plus large : pensez à assembler quatre, six, ou huit photos, disposées sur deux étages…

Capturez une première « ligne du haut » constituées de 2, 3, ou 4 images décalées latéralement (avec 10 ou 20% de zone se chevauchant). Puis cadrez plus bas et réalisez la « ligne du bas » : également constituée de 2, 3, ou 4 images.

Et Lightroom se débrouillera très bien pour assembler tout ça : vous obtiendrez ensuite une image « plus large et plus haute » d’un ratio pas trop éloigné de votre 3/2 initiale. Comme si vous aviez shooté avec un 14 mm. Le fichier obtenu aura une résolution énorme, il sera au format .dng : donc conservant tout le potentiel d’ajustement des RAW d’origine… Fascinant lorsque ça marche bien.

Une autre solution plus simple est d’assembler 3 images cadrées verticalement et décalées latéralement : ce qui pèsera moins lourd mais qui est déjà intéressant et transforme votre 35 mm en 24 mm (à peu près).

A noter que vous pouvez même faire du bracketing d’exposition en plus (si vous êtes vraiment motivés et face à un contraste important qui justifie ce braketing) : Lightroom Classic CC 8.0 mise à jour intermédiaire. Puisque depuis peu Lightroom est même capable d’assembler des « panorama HDR » : là c’est monstrueux et très excitant face à certaines scène très contrastées… Mais refermons cette parenthèse Lightroom et revenons à la photo au 35 mm. Lire la suite…

000 - A LA UNE
12
Canon RF 24-105 mm f/4 L IS : meilleur zoom polyvalent ?

Tout à fait passionnantes : écoutez les conclusions de Dustin Abbott à propos du Canon RF 24-105 mm f/4 L IS USM. Un objectif qui je dois dire : est hyper agréable à prendre en main, même si on aurait rêvé d’un modèle un peu plus compact.

A l’image de ce qu’à fait Nikon (relire Des objectifs plus légers pour nos hybrides Full Frame)… Mais il s’agit sans doute du meilleur 24-105 mm f/4 jamais conçu et Dustin Abbott est très positif à son sujet. Tout comme d’autres commentateurs ont pu l’être à propos du Canon RF 35mm f/1.8 Macro IS qui est lui aussi un vrai chef d’oeuvre, compte tenu de son prix serré (500 €) et de son encombrement minimal. Relire les conclusions d’un excellent photographe Canon RF 35mm f1.8 Review & Sample Photos.

Donc, si vous rêvez de partir en voyage avec un seul objectif à tout faire : ce RF 24-105 mm f/4 L IS est certainement le meilleur des objectifs polyvalents jamais conçu… Et rappelez-vous que en photo ce qui compte c’est l’objectif, le boîtier n’est qu’un accessoire secondaire. Dit autrement : il faut choisir d’abord vos objectifs et ensuite un (ou des) boitier(s) à placer derrière… Les bons photographes procèdent dans cet ordre. Et je pense que procéder à l’envers (c’est à dire choisir d’abord l’appareil puis s’inquiéter des objectifs) : dénote simplement d’un manque de compréhension de ce qui fait une bonne photo.

Après avoir parcouru les revues disponibles pour les deux premiers objectifs disponibles en gamme RF (ce 24-105 et le 35 mm). : il me semble assez clair que Canon (et Nikon aussi) disposent avec les montures RF et Z : d’un réel avantage sur des montures plus étroite… De quoi exprimer pleinement leur savoir faire… Et notamment en ce qui concerne Canon : un savoir faire que j’estime être (probablement) le meilleur de tous les fabricants d’objectifs. Lire la suite…

000 - A LA UNE
7
Formation Lightroom à l’ENSP Arles du 25 au 28 février

Un petit mot pour rappeler que ma prochaine formation Lightroom de 4 jours (28h) : traitement des photographies (niveau perfectionnement), se déroulera du 25 au 28 février prochain, à l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles.

Il reste quelques places… J’assurerais la session suivante du 3 au 6 décembre 2019Renseignez-vous ici (demandes de devis), ou directement auprès de moi pour en savoir plus (je pourrais évaluer directement votre niveau et vous conseiller plus spécifiquement). J’anime aussi des Workshop Lightroom sur 1 seule journée à Paris (et plus rarement en Savoie), renseignez-vous ici

Je réalise que cela fait déjà 8 ans (depuis 2011), que je descends avec plaisir à Arles 2 ou 3 fois par an, pour y former sur Lightroom des photographes débutants ou professionnels (en formation Continue) ! A l’Ecole Nationale Supérieure de Photographie : on ne voit pas le temps passer…

Et désolé pour cette photo vraiment ancienne et très moche de la salle en désordre faite avec mon vieux l’iPhone 6 en JPEG, oui j’ai honte ! (désormais j’ai le XS en .dng grâce à Lightroom CC : ça ira mieux)…

Mais c’est juste pour vous donner une idée : l’équipement et les Mac sont à la hauteur (mais vous pouvez aussi apporter votre machine Mac ou PC si vous préférez) : les licences et version de Lightroom sont à jour, le projecteur est très efficace… En vrai la salle est bien mieux que ça quand elle est rangée !

Et si vous recherchez une formation Lightroom sur Paris : j’anime des Formations professionnelles Lightroom de 3 jours (niveaux débutants et avancés) depuis 2006 chez Pyramyd Formations… Oui ! Depuis les tous débuts de Lightroom 1 (et avant Lightroom, c’était sur iView Media Pro depuis 2004).

Depuis 15 ans donc (!) j’ai pu peaufiner mes méthodes de formation, comme vous pouvez l’imaginer. Ces formations durent 3 jours (21h) et sont très intensives. Voici les dates des prochaines sessions :

Lightroom niveau débutant : du 

Lightroom niveau avancé : du 

000 - A LA UNE
40
De bonnes résolutions photographiques… pour 2019 !

Avec un peu de retard, voici quelques bonnes résolutions photographiques pour 2019. On relira les bonnes résolutions photo pour 2015 et celles pour 2016 (mais je n’exclu pas le fait de me répéter un peu, à l’occasion)…

Quand aux bonnes résolutions photographiques pour 2017 et 2018 : je crois bien que j’avais oublié d’en prendre ces deux années là. Mais ce n’est pas pour ça que j’avais fait des photos plus nulles ces. années là… Allez, bonne lecture : vous verrez, c’est un peu des réflexions à l’emporte pièce, qui me sont venues comme ça en passant : sans précautions, ni sans prendre de gants… Vos commentaires sont les bienvenus.

Arrêtez d’utiliser ce satané zoom : Et offrez-vous plutôt ce 35 mm f/2 qui vous manque tellement ! Songez que l’économie réalisée sur le « non achat » d’un hybride : pourrait financer l’achat de 4 ou 5 objectifs fixes… Un 35 mm f/2 : c’est l’optique qui sert à tout et qui vous permettra de faire des photos plus originales… Et surtout : des photos qu’aucun smartphone n’est encore capable d’imiter !

Avec un zoom il est assez facile de réussir toutes les images, alors qu’avec un objectif fixe vous en raterez beaucoup peut-être… Mais les « quelques-unes » que vous réussirez : seront bien plus intéressantes que toutes celles que vous réussissez habituellement avec votre zoom.

Alors bien entendu on a tous besoin d’un zoom 24-70 mm : mais inutile de vous ruiner (ou de vous alourdir) avec un 24-70 mm f/2.8. Qui est soit trop lourd, soit trop cher, soit les deux à la fois.

Préférez un zoom 24-70 mm f/4 moins couteux, qui sera suffisant lorsque vous aurez vraiment besoin de polyvalence… Et qui vous laissera du budget pour un ou deux objectifs fixes à grande ouverture… De toutes façons, aucun zoom (même ouvrant à f/2.8) ne pourra jamais rivaliser avec un objectif fixe ouvrant à f/2… Et encore moins à f/1.4.

Arrêtez de filmer en 4K, c’est inutile : déjà cela prend énormément de place sur vos disques durs. Ensuite vous ne montez jamais vos séquences, vous ne les montrez à personnes… Et de toutes façons, personne n’aurait envie de les regarder… Alors que vos photos : si… On les regarde, au moins un peu !

Car vous donnez l’impression d’être au moins « un peu doué » en photo, beaucoup plus qu’en vidéo… L’avantage d’une photo : c’est qu’en 2 ou 3 secondes ça évoque énormément de choses. et. ça donne envie de regarder la suivante…  Même si les gens ne regardent vos photos que durant quelques secondes chacune : au moins des gens regardent vos photos (au moins un peu) et ils les regardent à la vitesse qu’il veulent ! Comme on feuillette un magazine.

Alors que personne ne vous accordera 2 ou 3 minutes pour regarder vos vidéos : en 4K ou pas en 4K… On ne peut pas « feuilleter » un film, comme fait pour un album photo. Et si en plus, vous n’avez aucun tallent de « monteur » (ce qui n’est pas donné à tout le monde) : alors n’espérez rien de la vidéo… Lire la suite ici !

000 - A LA UNE
41
Olympus E-M1X : le Micro 4/3 s’égare-t-il ?

Les spécifications de l’impressionnant Olympus E-M1X ont fuité vous les trouverez ici… Impressionnant, bodybuildé et moche : à mon humble avis Olympus se trompe de guerre, ils devraient changer de stratégie et abandonner la course au plus sportif.

Car de toutes façons, les pro veulent du Full Frame et ne veulent pas de ces capteurs Micro 4/3 de « seulement » 20 Mpixels : Panasonic l’a bien compris… Donc leur Olympus E-M1X ne se vendra pas très bien (comme ses prédécesseurs Olympus « pro » je parle des boitiers « sportifs » d’Olympus)… Inutile de lister toutes les caractéristiques techniques : elles sont impressionnantes (lisible sur thenewcamera.com) et tout le monde s’en fout ! Car la vraie photo c’est en Full Frame… en 2019, plus encore qu’avant !

Olympus devrait plutôt tenter de concevoir des appareils originaux, très haut de gamme, très compacts et très bien conçus, avec des objectifs encore meilleurs, encore plus pratiques, tout en exploitant les atouts spécifiques au Micro 4/3.

Olympus devrait abandonner les appareils professionnels « sportifs » et se concentrer sur un genre d’appareils très compact mais très bien finis « tels que les autres constructeurs passés en Full Frame ou en APS-C ne pourront plus en construire.

Olympus devrait également améliorer et raffiner ses design, ses interfaces graphiques : faire les meilleurs « petits appareils » du monde. Quitte à les vendre très chers, presque autant que des Leica, mais faire mieux et plus « ouvert » que Leica. Lire la suite…

1 2 3 4 55