Catégorie : LA PENSEE PHOTO DU JOUR

000 - A LA UNE
3
Histoire de la photo d’Iwo Jima

Très intéressante histoire, d’une des photos les plus emblématiques de la seconde guerre mondiale. A lire ce soir chez Slate : Iwo Jima: qui est sur la fameuse photo des soldats hissant le drapeau américain au Japon ?

« L’élévation du drapeau sur Iwo Jima («Raising the Flag on Iwo Jima») a été décrite comme l’une des plus grandes photographies de tous les temps. Elle est aussi la seule à avoir reçu le prix Pulitzer l’année de sa capture. Pris le 23 février 1945 par Joe Rosenthal, le cliché montre un groupe de Marines américains en train de hisser le drapeau national sur le mont Suribachi, pendant la bataille sur l’île d’Iwo Jima, au Japon. Depuis 1947, les six hommes de la photographie ont été identifiés comme suit (de gauche à droite): Ira Hayes, Franklin Sousley, Michael Strank, John Bradley, Rene Gagnon, Harlon Block.

Mais deux historiens amateurs, Eric Krelle et Stephen Foley, estiment que cette identification est erronnée, rapporte le Omaha World Herald. » ( … ) « A l’époque, Joe Rosenthal n’a pas pris le temps de légender son cliché, qui a pu être confondu avec un autre »… Et voilà ce qu’il se passe : lorsque l’on ne légende pas correctement ses photos immédiatement !

iwojima

Joe Rosenthal (b. 1911) American Marines Raising American Flag on Mount Suribachi, Iwo Jima Gelatin silver print, 1945 Wide World/Associated Press.

CONSEIL : Prises de vues
3
Regardez votre modèle, pas votre écran !

Voilà que a attiré mon attention… Et j’ai cru remarquer le même défaut en regardant, travailler certains jeunes collègues… Lisez ce que dit Keira Knightley (photographiée ici par Patrick de Marchelier) :

« I’ve noticed that the people who started on film still have the ability to see the person in front of them. Whereas for a lot of photographers who have only ever worked in digital, the relationship between the photographer and the person who they’re taking a picture of sort of doesn’t exist anymore.

They’re looking at a computer screen as opposed to the person. » A lire sur Photobloger. Et à méditer !

000 - A LA UNE
3
Avez-vous dépassé le « stade achedéher » ?

Très amusant graphique trouvé chez Onlinedarkroom, qui représente les divers stades par lesquels passent certains photographes et leurs photos au cours de âges ! Bien vu non ?

Stages-of-a-Photographer

Ils auraient du aussi ajouter le terrible « passage à vide », pendant lequel certains sont tentés de « pousser vers la gauche » le curseur haute lumière de Lightroom afin de « récupérer les hautes lumières »… Comme ils l’ont peut-être lu dans certains mauvais articles, (ce qui a malheureusement sur leurs images un effet presque aussi désastreux que la passage par un logiciel HDR, tabernacle)…

J’aurais aussi ajouté parmi les étapes qui favorisent de meilleures images : l’abandon du trépied (seulement après avoir appris à l’utiliser), l’achat d’un bon compact (ce qui se traduit par une production renouvellée), ou l’achat d’un bon 70-200 mm… Ou encore la participation à un voyage photo ! Comme par exemple voyage photo à hong kong du 9 au 17 janvier 2015 ;-)

COUPS DE COEUR
12
« Selfies » incroyablement égocentrique

Il y a quelques jours j’ai été interviewé par un collègue de l’AFP basé à Washington, à propos du l’épidémie galoppante des « Selfies »… Lisez son papier en Français dans technolapresse.ca, ou dans le Parisien, ou en Espagnol et même en Anglais ! Amusant, je vais pouvoir me « self citer » moi même ( ! ) :

« Le selfie «est une conquête de territoire social virtuel», dit à l’AFP le photographe français basé à Paris Jean-Francois Vibert, qui blogue sur www.macandphoto.com.

«L’idée de se prendre en photo soi-même au cours d’un voyage, d’un événement pour dire « j’y étais », c’est incroyablement égocentrique, comme notre époque. Il faudrait absolument qu’on soit tous les héros de notre propre vie», dit le photographe.

Il regrette le temps où, au contraire, «on faisait un portrait d’un ami, on envoyait un tirage, ce qui prenait un peu de temps et d’argent, voire un petit cadre. Cela faisait immensément plaisir, c’était une sorte de cadeau, une démonstration d’amitié. »

Mais c’est vrai ça… Quand est-ce la dernière fois que vous aviez pris le temps d’envoyer un vrai tirage par la poste ? Au contraire, partager une image sur les réseaux, ça ne prend qu’un clic, une seconde et ça ne coûte aucun effort et pas d’argent… Quelle valeur amicale, ça peut donc avoir ? Lire la suite…

Il y a quelques jours j’ai été interviewé par un collègue de l’AFP basé à Washington, à propos du l’épidémie galoppante des « Selfies »… Lisez son papier en Français dans technolapresse.ca, ou dans le Parisien, ou en Espagnol et même en Anglais !

000 - A LA UNE
34
Rembrandt aurait utilisé la Correction d’exposition

Tiens, juste en passant comme ça ! Au lieux de nous parler de « protéger les hautes lumières », de « déboucher les ombres », ou de débattre vainement de la dynamique de leur capteur (comme ici), les apprentis photographes feraient mieux de s’inspirer des lumières de Rembrandt.