Browsing: LA PENSEE PHOTO DU JOUR

000 - A LA UNE
8 Projets 365 : une photo « chiante » par jour ?

Que pensez-vous des « Projets 365 » ? Moi, je n’en pense que du mal… Mettre en ligne une photo par jour : voilà le genre d’idées mégalomanes et un peu débiles que le web et les réseaux sociaux ont tendance générer !

Oui, ça me fait penser à ce genre de choses : tournez l’objectif vers l’avant… pas vers vous. Ou encore à ce genre de chose : Il y a beaucoup mieux à faire en voyage ! Oui, vouloir poster une nouvelle photo par jour, cela risque surtout de donner des photos très ennuyeuses (pour les autres)… A la limite, rien ne vous interdit de vous astreindre à cette discipline à vous-même. Mais surtout gardez ces photos « pour vous » et n’assommez personne avec ;-)

Au final vous perdriez votre temps et risquez même de vous « dégouter » de faire des photos… Car il y a clairement des jours ou il n’y a rien à photographier ! Ces jours-là, il vaut mieux passer du temps à trier correctement les archives de certaines journées exceptionnelles, que vous avez eu la chance de vivre et photographier. Lire la suite…

Japon Asie, Japan Asia

 

une photo par jour ? Franchement...
000 - A LA UNE
7 Photojournalisme un mythe occidental s’effondre-t-il ?

Il y a 5 ans déjà, Ruben Salvadori, anthropologiste et photographe s’est intéressé à la « fabbrique des images » à Jerusalem Est, ou il était venu couvrir les tensions. Mais il y a trouvé un autre sujet d’étude tout aussi passionnant : les photo journalistes eux-même.

Et la façon dont sont « fabriquées » certaines images des conflits : Photojournalism Behind the Scènes (il y a un film tout à fait passionnant à visionner). On savait déjà que l’on peut faire dire n’importe quoi à une photo. Mais l’on découvre aussi avec une certaine stupeur (qui ne surprendra vraiment que ceux qui ne connaissent rien à ce métier), que dans certains cas : certaines photos sont fabriquées tout simplement pour alimenter un marché prêt à les diffuser : « This is what we have to create if we want to sell. »

Ruben_Salvadori_photojournalism

On peut même se poser cette question… Si personne n’était présent pour les photographier (voir les motiver) : certains évènements violents (qui génèrent ces belles photos), existeraient-ils ? La question prend tout son sens, au fur et à mesure que les années passent… Lire la suite.

 

... montage, pipautage, mensonges et billevesées ?
APN : Sony
13 Franchement… j’ai du mal avec les Sony (en général)

La semaine dernière j’ai donné 7 heures de cours de prise en main du Sony RX-100 MkIV, à un photographe pro expérimenté. Il possédait cet appareil depuis un an, mais en était encore à se battre avec les menus, réglages et l’ergonomie générale.

On a tout passé en revue : absolument tout… Il a fallut 7h pour tout décortiquer avec pas mal d’exercices d’application. Sans déconner : n’importe quel photographe expérimenté devrait immédiatement être en mesure d’être « suffisamment à l’aise » avec n’importe quel appareil… Mais là ce n’était pas le cas ! Et c’était bien la faute de l’appareil : je vous l’assure…

Sans parler du viseur électronique éjectable, qui avait la fâcheuse habitude de s’éjecter tout seul dans son sac… et de vider la batterie (pour ça j’ai rien pu faire). Je lui ai montré aussi qu’il existait désormais un réglage personnalisé, pour éviter que l’appareil ne s’éteigne à chaque fois que l’on rentre le viseur (comportement par défaut). Nous avons personnalisé au mieux tous les boutons configurables et notamment la touche Fn, en limitant à une seule ligne (au lieu de deux) la liste des fonctions accessibles. Car trop d’options, nuisent aux décisions rapides…

Voilà pour ce soir, une petite histoire (assez remarquable) à propos du Sony A6300 : qui démontre exactement « tout le mal », que je pense de la plupart des appareils photo Sony : The Worst Thing About the Sony a6300 – A great product with a major flaw… Il semblerait que vous n’ayez pas vraiment besoin du Sony A6300 ! Vous avez besoin d’un vrai appareil photo.

Bref, les Sony, c’est souvent assez chiant à utiliser et à configurer… Avec ces petits boutons minuscules, on a plutôt l’impression de se battre avec des « gadgets électroniques de salon », plutôt que d’utiliser de vrais appareils photos. Mais ils sont par ailleurs très performants, ce que je reconnais bien évidement : j’avais d’ailleurs acheté le premier Sony RX100… Avant de le revendre au bout de un an seulement (alors que je traine mon Pansonic GM1 depuis trois ans sans avoir envie de le lâcher).  Lire la suite.

 

... vous n'avez pas besoin du Sony A6300 !
000 - A LA UNE
13 Pensez à (re) plonger régulièrement dans vos archives

Régulièrement j’essaye de me réserver quelques heures, le dimanche ou lors d’un trajet en avion pour me replonger dans mes archives. Car il y a plein de choses à faire avec un oeil neuf. Déjà, je m’applique à attribuer quelques mot-clés supplémentaires…

Je m’y astreint pendant une bonne demi-heure à chaque fois avant de commencer, c’est un peu comme une punition… Car appliquer des mots-clés, est un travail qui devrait se faire un peu « tout le temps » avec du recul. En plus de se faire au fur et à mesure de la production, bien entendu. J’essaye aussi de mettre quelques légendes, si j’en ai le temps : Photo sans légende = une photo fichue !

Ensuite, je vérifie si les images que j’avais mises en avant à l’époque (avec 4 ou 5 étoiles), sont vraiment les meilleures de leurs séries. Ce n’est pas toujours le cas, spécialement si je remonte 10 ans en arrière. Je découvre que certaines images que j’avais adoré à l’époque, me paraissent finalement banales aujourd’hui… Je m’en suis lassé, ce qui est assez normal. Attention à ne pas « écarter » des images intéressantes, au seul prétexte que vous vous en êtes lassé : car ce ne serait pas obligatoirement le cas de personnes qui les découvriraient aujourd’hui. Lire la suite…

Prayers flag, Ladakh Himalaya Inde. Photo : Vibert / Actionreporter.com

 

Ayez le bon reflex...
000 - A LA UNE
16 Il y a beaucoup mieux à faire en voyage !

Vous êtes impressionnés par cette réalisation ? Un an de voyage résumé en Time-lapse… Oui, c’est assez chouette techniquement, bien que pas trop original (on a déjà vu ce concept en beaucoup plus rigolo : le mec qui dansait). 

Mais je trouve ça très con… Lorsque vous imaginez le temps qu’ils ont du passer à se mettre en scène, à se photographier eux-mêmes et à mettre en point leur film… Ce temps aurait été plus utile et enrichissant, s’ils l’avaient passé à aller  la rencontre de gens, à photographier d’autres personnes qu’eux-même.

Un an de voyage ? Il y a mieux à faire que de faire ça… Le « temps » pendant lequel vous voyagez est trop précieux (dans tous les sens du terme), pour être gaspillé. Lire la suite…

 

... les voyages forment la jeunesse. Ou pas !
000 - A LA UNE
30 Sociotypes : quel photographe êtes-vous ? Partie 2

Voici la seconde partie de nos portraits de photographes, « caricaturaux » mais amusants j’espère ! Certains sont inspirés de mes amis et connaissances… qui se reconnaitront sans doute.

Alors ne prenez pas la mouche les amis : ces portraits sont des « mélange » de plusieurs personnages, dont vous ne partagez que quelques « traits » seulement ! Ce n’est pas vous… Dans tous les cas : rien de méchant bien entendu, même si je pointe quelques détails assez juste je crois. J’espère que ces portraits amusants vous aideront à vous y retrouver… et peut-être même, à chasser certains de vos travers ? Je suis moi-même un petit peu tous ceux-là à la fois…

Commencez par lire la première partie ici et la troisème là. La 4 em partie là. Et il y aura probablement une cinquième partie, car d’autres idées me sont venues entre temps !

 


Incorruptible : le « reporter de guerre » :  le seul matos auquel il tienne vraiment c’est son téléphone satellite, pour le reste il s’en fout un peu il n’est pas « matérialiste »… Du moment que ce soit « lourd et solide » : au point de pouvoir « planter des clou » avec la semelle de son boîtier. Autrement dit : aucune chance qu’il choisisse autre chose qu’un Canon EOS 1Dx, ou qu’un Nikon D4 / D5…

Son matos : Les seuls objectifs qu’il emporte sont les suivants : un 16-35 mm f/2.8 utilisé pour 40 % des vues… Un 24-70 mm f/2.8 (et encore celui-ci il pourrait presque s’en passer car il ne sert que 20% du temps) et son 70-200 mm f/2.8 (utilisé 40% du temps)…

Canon_EOS-1DX_702

Si vous lui parlez d’APN hybrides, ou de viseurs électroniques… il vous rigolera probablement au nez et vous passerez pour un « photographe de salon » ! Et il aura un peu raison… Si vous lui parlez politique, il évitera certainement le sujet, il a « vu trop de choses ». Si vous lui parlez photo, il vous parlera peut-être de sa jeunesse (et là c’est assez intéressant)…

Son obsession : ramener le « scoop de sa vie » ou faire « la plaque à cent-mille » (je parle encore en Francs), telles « étaient » ses obsessions… Avant ! Mais ça c’était « avant » car désormais il n’a plus vraiment d’obsessions.

Sauf peut-être de savoir ce que deviendront ses « archives » : toute une vIe de reportages autour du monde. Autrefois Sigma… Ensuite Corbis… Et désormais Chinoises, mais distribuées par Getty.

Ses travers : il ne progresse pas beaucoup en photo, car ce qui compte « c’est autre chose » : la technique ne l’a jamais intéressé… A titre d’exemple, je connais un photo reporter célèbre, qui a reçu des prix internationaux (je ne dirais pas son nom, mais il se reconnaîtra) : il persiste à n’utiliser que le collimateur central de son EOS 1D et n’a jamais voulu se apprendre « d’autres techniques AF plus modernes »…

Et il trouve que ça marche assez bien comme ça : depuis son premier reflex Autofocus et depuis qu’il « à fait l’Afghanistan », dans les années 80.

Ses réussites : parvenir à vivre encore de la photo en 2016… Alors là, chapo mon pote ! Je ne sais pas comment tu fais : vu les tarifs auxquelles se vendent les images aujourd’hui. Après avoir été distribuées par Getty (par exemple), il ne te reste plus que 35% de la vente initiale (Hors Taxes). Toujours est-il qu’il continue, malgré tout.

Soit, il a mis beaucoup d’argent de côté dans les années 80 (qu’il aurait planqué ailleurs, mais c’est pas moi qui lui en voudra pour ça) ? A moins que cette « race de gars » se faisant plus rare, ils sont finalement peu nombreux à se partager le gâteau (qui n’est pas gros) ? Lire la suite…

 

... je sais, c'est un peu dur ! Mais si c'est rigolo ;-)
1 2 3 5