Browsing: COUPS DE COEUR

COUPS DE COEUR
0 La contenu de Lightroom CC accessible à Photoshop

Une petite nouveauté qui intéressera les utilisateurs de Photoshop, qui commenceraient à s’intéresser à Lightroom CC. Le contenu de Lightroom CC est désormais accessible, directement depuis le fenêtre Démarrage de Photoshop.

Sur la copie d’écran ci-dessous, vous constaterez que ne s’affichent que mes collection synchronisées depuis Lightroom Classic CC, vers Lightroom CC (ex Lightroom Mobile). Mais il reste bien entendu possible d’ouvrir classiquement des images dans Photoshop depuis le catalogue Lightroom Classic CC (ce que je continuais de préconiser)… Vous pouvez retrouver ici la liste de toutes les nouveautés de Photoshop CC 2018.

 

passage de l'un à l'autre...
000 - A LA UNE
39 Lightroom Classic CC : optimisez ses performances

Vous avez réalisé (j’imagine), la mise à jour de votre Lightroom 6 (ou CC anciennement), vers Lightroom Classic CC ? Petit listing des nouveautés qui permettent d’accélérer cette évolution du « vrai Lightroom » pour ordinateurs…

Adobe a fait quelques efforts pour améliorer la réactivité globale du logiciel. Personnellement je ne trouvais pas Lightroom 6 (et CC) « très lent »… Mais c’est parceque je sais « tout ce qu’il fait » et que je sais très bien l’utiliser. Notamment, je comprend parfaitement ce qui peut ralentir la machine sur laquelle je travail… Et à quel moment Lightroom exige beaucoup de ressources, je sais donc m’en accommoder au mieux… Mais (sauf à avoir suivi mes formations), ce n’est pas le cas de beaucoup d’utilisateurs.

Avec cette version, Adobe a fait des efforts pour simplifier la vie de ceux qui « ne savent pas trop » optimiser leur utilisation du logiciel. On sent ainsi que le lancement de l’application est légèrement plus rapide, (sans que cela soit très révolutionnaire, c’est juste un peu mieux). Et cela fera plaisir à tout le monde.

Création des Aperçus Standard en parallèle de l’importation des images : il y a eu de légers changements à ce niveau, puisque les deux opérations critiques peuvent se faire en parallèle (alors qu’avant : la création des aperçus ne démarrait qu’après la fin de l’importation des photos)… Une préférence permet de régler ce comportement : laissez cocher « Créer les aperçus standard en parallèle » (intéressant, surtout si vous disposez d’un ordinateur rapide)…

C’est un détail : je vous assure que cela na va pas vous changer la vie, en pratique ! Vu que l’on importe pas des images « en permanence »… Et que cela ne durait pas si longtemps que ça finalement (l’importation ne représente que quelques 2 ou 3 % du temps total, que l’on passe sur Lightroom). Lire la suite…

 

qui de neuf ?
000 - A LA UNE
40 Canon G1X Mark III APS-C dévoilé : clone du G5X

On a jamais rien inventé de mieux qu’un reflex pour prendre de bonnes photos… C’est ce que j’ai toujours pensé ! Et découvrir (chez Nokishita), que ce gros compact adopte la physionomie d’un reflex (comme le G5X), me fait bien plaisir.

Ce coup-ci, ce pourrait être « le bon ». Le Canon G1X Mark III pourrait rassembler (enfin), tout ce que l’on a aimé sur les Canon G16, G5X (relire notre prise en main), ou G7X MkII et même les petits reflex comme l’EOS 100D ou l’EOS 200D. La seule inconnue reste le type d’écran orientable. Je préférerais un écran orientable dans l’axe (comme le G7X II), plutôt que celui du G9X ou de l’EOS 200D (relire test).

MAJ : sur la vue de dessus dévoilée aujourd’hui, il me semble bien reconnaitre l’articulation d’un écran latéral… Zut !

Il faudra aussi que ce Canon G1X Mark III soit suffisamment réactif en format RAW, car il n’y a rien de plus exaspérant que les compacts « mous du genoux » (comme l’était le G1X). Mais l’on annonce la présence d’un processeur DIGIC 7, donc tous les espoirs sont permis… Lire la suite.

 

 

... voilà le nouveau "petit gros" !
000 - A LA UNE
25 Instagram est-il vraiment ce « royaume des connes » ?

Ah, ça fait plaisir de lire ailleurs, ce que j’ai toujours pensé d’Instagram… sans jamais oser le dire (oui, j’ai des pudeurs comme ça ;-) mais bon : puisque ce n’est pas moi qui l’écrit…

Evidement cette tribune vengeresse (Instagram, le royaume des connes), ne vise pas mes « copines photographes » qui éventuellement utilisent ce réseau (je précise que j’en ai plein et qu’il est bien dommage qu’elles ne viennent pas souvent participer aux débat ici et que l’on se retrouve un peu trop entre mecs).

Mais bon : Instagram voyez-vous, j’aime vraiment pas ce réseau… D’abord je n’y vois pas souvent de bonnes choses. Il y en a bien entendu de bonne choses. Mais elles n’arrivent pas souvent (pas assez) jusqu’à moi… Comme si toutes les bonnes images, étaient systématiquement noyées sous une débauche d’images futiles, exaspérentes, stéréotypées et très répétitives.

Ensuite l’usage répétitifs des mêmes filtres : c’est d’un lassant ! Utiliser des filtres est le meilleur moyen pour que toutes nos photos ressemblent à celles de millions d’autres photos prises par d’autres… La garanti de l’anonymat et de l’uniformisation : on en a déjà parlé. Relire : Instagram ou le triomphe de la médiocrité.

La complexité pour poster des images de reflex sur Instagram, fait que je laisse assez souvent à l’abandon ma page Instagram (ici). Si je suis dehors, en ville ou dans la nature : c’est que j’ai lâché mon Mac (sur lequel je passe déjà 4 à 8h par jour en moyenne) et que je n’ai pas vraiment envie de poster des images depuis mon portable : il y a un temps pour tout…

Le but est d’empêcher les « photographes » de facilement utiliser Instagram, de façon à laisser Instagram, tout « aux utilisateurs » de téléphones… Une bonne idée d’un certain point de vue. Mais un « nivellement » par le bas en pratique : c’est très évident… Lire la suite.

 

ça ne s'arrange pas...
000 - A LA UNE
33 Ce qui compte c’est l’objectif ! Pas l’appareil… (2/3)

J’ai toujours conseillé à mes élèves de dépenser plus d’argent, dans leurs objectifs, que dans leurs boîtiers… Seconde partie de notre revue d’objectifs remarquables… lire :  Ce qui compte c’est l’objectif : partie 1 et la partie 3 ici… (à venir).

Le Canon EF 70-200 mm f/4 L IS (1179 €) monté sur un simpliste Canon EOS 100D (469 €) pour certaines images. Achetez un 70-200 mm f/4 et placez le sur votre vieux boîtier : il en sortira de bien meilleures photos, que d’un nouvel appareil (à quelques exceptions près)… Je n’ai jamais pu me passer d’un 70-200 mm à ouverture contante. 

Alors certes : les versions f/2.8 sont exceptionnelles… Mais très lourdes et assez (ou très) couteuses. Et l’on peut déjà faire tellement de choses avec un simple 70-200 mm f/4.

Le Sigma 85 mm f/1.4 (ancien modèle à 800 €) et le Canon 85 mm f/1.8 US (378 €)Ces deux-là ce sont mes deux coups de coeur ! Je possède les deux, mais je ne peux n’en emporter qu’un seul à la foi en voyage (et c’est dur de choisir lequel prendre)… Le modeste Sigma 85 mm F1,4 DG EX HSM f/1.4 (bien que déjà dépassé techniquement), vous éblouira… spécialement en contre jours. Si vous êtes à la recherche d’effets bokeh à moindre coût : c’est celui qu’il vous faut…

Beaucoup plus léger et encore moins cher, le petit Canon 85 mm f/1.8 US (378 €) est l’objectif dont le rapport « étonnement / prix » est le plus favorable du monde… SI vous êtes fauchés mais avez tout de même quelques ambitions photographiques : alors il est pour vous !

Il va bien falloir que je me débarrasse du Sigma, si un jour j’achète le nouveau Canon EF 85 mm f/1.4 L IS USM : le premier 85 mm stabilisé pour reflex. Lire : Canon EF 85 mm f/1,4 L IS USM : merveille accessible Un 85 mm stabilisé : ça va être quelque chose d’extraordinaire… C’est certain : il me le faudra !

Lire la suite…

 

ne vous trompez pas de cheval !
000 - A LA UNE
39 Ce qui compte c’est l’objectif ! Pas l’appareil… (1/3)

J’ai toujours conseillé à mes élèves de dépenser davantage d’argent, dans leurs objectifs, que dans leurs boîtiers… Par exemple s’offrir un 70-200 mm f/4 : voilà un bien meilleur investissement à envisager…

Plutôt que de dépenser la même somme dans un nouvel appareil. Faites l’expérience : achetez un 70-200 mm f/4 (même d’occasion). Puis montez-le sur un vieux reflex, vous constaterez qu’il en sortira de meilleures photos que si vous aviez acheté un nouvel appareil (à quelques exceptions près évidement).

A suivre dans le prochain épisode, d’autres galeries d’exemples, réalisés avec certains de mes objectifs favoris… Parmi lesquels, le 70-200 mm f/4 bien entendu. Ou le Sigma 24 mm f/1.4 Art… Ou encore le petit Voigtlander 20 mm f/3.5. A suivre ici…

Ce qui compte c’est l’objectif : partie 2

Ce qui compte c’est l’objectif : partie 3 (à venir)

De plus, les bons objectifs sont des investissements généralement plus pérennes, qui perdent moins de valeur avec le temps, que les boîtiers (qui se démodent si vite)…

Vérifiez en occasion : les reflex vieux de 5 ans deviennent quasiment invendables (il faut dire que pas mal de gens achètent des boîtiers dont ils ne se servent quasiment jamais, donc les bonnes occasions ne manquent pas). Alors que les « bons » objectifs conservent une bonne cote durant plusieurs années… Lire la suite.

 

Ne vous trompez plus (ou trompez-vous moins... )
000 - A LA UNE
84 Prise en main du Canon EOS 200D : indispensable !

Le petit Canon EOS 200D (555 € chez Camara) est arrivé à la boutique Camara Paris 09 et je viens de l’essayer rapidement (un grand merci à Philippe son patron pour le prêt de l’appareil. Allez le voir de ma part, vous aurez surement un petit cadeau ;-)

Je savais à quoi m’attendre ; étant utilisateur de son prédécesseur : le génial petit Canon EOS 100D que j’adore et qui ne m’a jamais déçu depuis 4 ans. je l’emporte à chaque voyage et je l’utilise en parallèle avec mon EOS 5DsR (relire 407g : Canon EOS 100D reflex tueur d’hybride et Quel appareil compact cet été ? Le Panasonic GX800 ?). Malheureusement la différence de résolution entre les deux boîtier commence à devenir visible. Alors je vais le remplacer par son successeur le Canon EOS 200D équipé d’un capteur de 24 Mix, déjà bien connu et apprécié sur les EOS 80D, 77D, ect…

Si vous avez besoin d’un petit boîtier complémentaire : pas cher mais efficace : et bien je suis assez tenté de dire que ce Canon EOS 200D est le meilleur choix, qu’il soit actuellement possible de faire… A préférer notamment, à n’importe quel hybride. C’est du moins ma conviction…

Même si les petits Panasonic GX80 et GX800 sont tout de même à considérer… Si vous voulez absolument du « vraiment très, très compact »… Relire Panasonic GX80 enfin un hybride efficace et Panasonic GX800 : petit et si pratique. Mais il me semble que l’EOS 200D l’emporte tout de même, question qualité d’image… Et surtout : question colorimétrie et choix d’objectifs… Alors passons en revue divers points, que je vous engage à prendre en compte :

Encombrement : il est un peu plus encombrant que son prédécesseur, certes… Mais sa taille reste très acceptable. Son poids et quasi identique à celui de l’EOS 100D. Une fois accroché à votre « sling », vous ne sentirez aucune différence antre l’ancien (ici à gauche)… et le nouveau (à droite) :

Prise en main : par rapport à l’EOS 100D, elle a été légèrement améliorée, grâce à une poignée beaucoup plus proéminente et plus creusée, comme sur les EOS 77D et 800D. Au début, j’ai cru que je préférais l’encienne à laquelle je m’étais habitué…

Jusqu’au moment ou j’essayé de tenir l’appareil en position Selfie (écran tourné vers l’avant) : la nouvelle poignée rend cette prise en main plus acceptable (le pouce, posé à plat sur le déclencheur)…

A noter que la molette des modes désormais bien mieux intégrée au boîtier plastique : elle est protégée des frottements et ne risque pas trop de tourner par erreur dans le sac. Même si il n’y a toujours pas de bouton de verrouillage. C’était donc un problème assez simple à régler finalement (noyer la molette dans le corps du boîtier est certainement moins coûteux que d’ajouter un bouton de verrouillage)…

On constate en montant un gros objectif sur l’EOS 200D : (un EF 100 mm f/2.8 Macro, par exemple), que cette nouvelle poignée permet une meilleure prise en main… Soulignons que certains boutons et molettes ont gagné en finition par ailleurs. Comme la molette avant en métal, ou le bouton de mise sous tension, qui est bien ferme et (éventuellement) plus rapide à basculer du pouce… Il semble que l’esprit de l’EOS M soit passé par là.

Ergonomie : pas trop de changement par rapport à l’EOS 100D pour la partie photo. A noter qu’un discret petit bouton Display a fait son apparition près du déclencheur, qui permet d’allumer et éteindre l’écran. Car il semblerait que le dispositif de détection de présence du visage près du viseur ait disparu (?). C’est peut-être mieux ainsi, car dès que l’on approchait la main du viseur, l’écran s’éteignait ce qui était énervant lorsque l’on passait en revue ses images sur l’EOS 100D.

Ouf ! Pas de mollette de correction manuelle d’exposition (comme sur l’EOS M5) : on conserve la logique des reflex, bien plus efficace à mon goût… Pour appliquer une correction manuelle, il faut donc appuyer sur la touche +/- avec le pouce, tout en tournant la molette avant. C’est mieux, on ne risque pas de faire ça par erreur. En reportage extérieur, quand la lumière est belle, j’applique quasi en permanence une correction d’expo de -1/3, quitte à devoir remonter l’exposition de certaines images dans Lightroom (par zones c’est encore mieux).

Lire la suite…


Ecrire des articles de fond (test terrain) prend énormément de temps… Mais c’est ceux-là qui vous intéressent le plus (et moi aussi). Je ne sais combien de temps je pourrais continuer à enrichir ce blog (qui existe depuis plus de 10 ans) sans rémunération directe. En effet, depuis que le Mensuel Déclic Photo a disparu, l’écriture des « tests terrain » n’est plus financée en quelque sorte).

Paypal-Donate-Button-Image

Donc pour « garder le rythme », je compte un peu sur « l’investissement » sur ce blog, que vous pourriez faire par vos dons via Paypal. Merci d’avance et bonne lecture…

 

Mon coup de coeur de la fin 2017 !
000 - A LA UNE
16 Devoirs de vacance : articles à relire cet été !

C’est l’été, Photoetmac va faire une petite pause durant quelques semaines… Mais on ne voulait pas vous laisser sans rien à lire. Alors voici une petite liste d’article qu’il faudrait avoir lu avant la rentrée : vos devoirs de vacances ! 

Avant de partir, indispensable de repasser par : Qu’y a-t-il dans mon sac photo ?. Mais aussi par notre grand Match : reflex Full Frame à viseurs optiques 2016 qui n’a pas encore été mis à jours avec les caractéristiques du Canon EOS 6D Mark II…

Mais vous saurez au moins pourquoi vous aurez envie de l’acheter après avoir lu : Pourquoi le Canon EOS 6D MarkII me plait beaucoup et Canon EOS 6D Mark II meilleur reflex du monde ?  Ou alors ceux qui préfèrent la très haute résolution : Test terrain : Canon EOS 5Ds R au Kenya… Lequel choisir : Canon EOS 5D Mark IV et Canon EOS 5Ds ?

Conseil de prise de vue : Pratique : moins de 5 secondes pour déclencher ! Et aussi Photographes : oubliez ces très mauvaises habitudes ! Mais encore : Mes 20 conseils pour améliorer vos photos de rue. Sans oublier dans certaines partie du monde : mes conseils pour photographier les zombies…

Il faudrait aussi se remémorer : Cinq « bonne résolutions » photo pour 2016. Un bon photographe doit aussi « se connaitre » : Quel photographe êtes-vous ? Commencez par la première partie ici… Lire la suite…

 

... bonnes vacances !
1 2 3 4 72