Browsing: COUPS DE COEUR

000 - Grand large
18 Génial, le Mode Astrophoto des Canon G1X MkIII et G5X !

Je croyais que le Mode Astrophotographie des Canon G5X et G1XMkIII : c’était du gadget… Mais pas du tout ! j’ai pu le tester lors d’une petite ballade nocturne à La Clusaz et j’ai carrément été bluffé, car ça marche vraiment très, très bien.

Par exemple cette petite photo a été travaillée un peu dans Lightroom à partir du JPEG produit par ce mode 100% Automatique, qui se charge de corriger le bruit lui-même. On distingue le bas de la voie lactée, ce qui est peut-être la Galaxie d’Andromède (?) et même une étoile filante (c’est la période)… Sur fond de la Chaine des Aravis : la Pointe Percée est la dernière dent au fond à gauche : lire la suite…

 

... trop bien !
000 - A LA UNE
8 Macbook Pro 15″ 2018 : premier test avec Lightroom

Voilà ! Mon nouveau Macbook Pro 15″ génération mi 2018 est arrivé (plus vite qu’espéré) et installé… Et c’est le moment de vous donner mes première sensations : en général… et surtout en utilisant Lightroom de façon intensive…

Pour le suite des mesures chronométrées dans la « vraie vie », c’est là : Macbook Pro 15 pouces mi 2018 : chrono Lightroom. J’ai choisi donc la configuration « quasi ultime » en Core i7 dont la fréquence de base monte à 2.6 GHz. Car la fréquence de base (on va le voir ensuite) est sans doute ce qui est le plus important, pour aller vite dans Lightroom… C’est bien plus important que la fréquence « Turbo Boost », qui n’est utilisée que temporairement. Macbook Pro juillet 2018 quelle configuration choisir ?

 

Un mot rapide sur le clavier : oui, ça fait « un peu plus de bruit » que l’ancien clavier façon 2015 et je ne suis pas encore certain de savoir lequel je vais préférer… (encore trop tôt). Mais on frappe finalement assez vite dessus : c’est pas si catastrophique… Par contre je suis parfois un peu embêté par les nouvelles touches de flèches (si utiles dans Lightroom) : je tape parfois un peu à côté (tellement habitué aux anciens à l’aveugle) et aussi par l’absence de touches de Fonctions (pour le son, la luminosité de l’écran, etc…).

Vraiment : je n’aime pas cette Touch Bar, qui n’est pas assez lumineuse en extérieur (dans le jardin et vue de biais dans une position un peu couchée à cause de la chaise longue ! )… Bref, c’est la « Fausse bonne idée », le gadget coûteux et inutile par excellence… Passons ! Car il est là pour longtemps. La seule bonne chose qu’elle apporte : c’est le Touch ID, bien agréable et rapide…

 

Un mot rapide sur le design, le son, le trackpad, etc… : oui, très gros progrès, c’est étonnant, ce son est vraiment superbe… Avec des graves étonnants pour un portable. Le Trackpad extra large : oui, pourquoi pas… Pas gênant en tous cas.

C’est le Magsafe 2 qui va me manquer je crois. Il faudra que je trouve un accessoire pour sécuriser la connexion de l’alimentation et éviter de se prendre les pieds dans le tapis.

Ce portable chauffe pas mal quand même, en short dans le jardin par temps de canicule : il faut une serviette pour se protéger les cuisses… Sinon, le design est réellement somptueux : c’est un object incroyablement beau, qui donne envie de la saisir pour travailler dessus. J’apprécie, même si je sais que la suppression de quelques ports utiles (le regretté lecteur de carte SD) a tout à voir avec cette problématique de design. Je ne voudrais pas travailler sur un portable moche !

 

Oui 16 Go de RAM sont suffisants : (faute de budget, car je ne voulais pas dépasser les 3600 €, ce qui est déjà beaucoup relire notre guide de configuration des Macbook Pro ici : Macbook Pro juillet 2018 quelle configuration choisir ? ). J’ai préféré un disque SSD de 1To (indispensable) et une option carte graphique légèrement boosté (ce n’est déjà pas le point fort de ces machines).

Résultat du test de RAM : iStat Menu me confirme que mes 16 Go de RAM sont très suffisants.  Ce que l’on peut constater sur cette image : je ne suis pas « à la limite » lorsque je reconstruit les aperçus 100%, tout en développant des images (les deux en même temps, c’était un peu pénible avec ma précédente machine à 4 coeurs, mais là : c’est OK) :

 

Le disque SSD de 1To est vraiment très rapide… Pas la peine de trop détailler, puisque l’on ne peut pas en changer et que je crois que toutes les tailles des SSD de ces Mac, tournent en principe à la même vitesse (ce qu’il faudrait vérifier car en 2014, on se souvient que les petits SSD de 256 Go étaient moins rapides).

Donc, ces disques SSD des Macbook Pro 2018, sont plus rapides que dans les SSD (SATA) des PC : voilà un atout évident des portables d’Apple. Une petite copie d’écran devrait vous en convaincre : on est à 2400 Mb/sec en écriture et à 2700 Mb/sec en lecture (le disque quasiment vide et neuf). Par comparaison, le disque de mon précédent Macbook Pro 13″, tournait environ à 1400 Mb/s en lecture / écriture  (une fois plein).

Par contre : on ne peut les changer, donc il ne faut pas choisir trop petit… Même si on aura toujours la possibilité d’utiliser des SSD externes rapides en USB-c, ou Thunderbolt III.

 

Performances théoriques : un premier test avec Geek Bench permet de comparer ce nouveau Macbook Pro 15.1 tournant de base à 2,6 GHz avec mes deux précédentes machines : mon vénérable Mac Pro mi-2010 à douze coeur tournant à 3,33 GHz (pas à vendre celui-ci, je crois qu’il peut durer encore 10 ans). Et donc mon Macbook Pro 13 de mi 2015 tournant à 3.1 GHz équipé de quatre coeurs. Le Tout est ici chez Geek Bench :

Ce que l’on constate : c’est que l’ancêtre de 2011 se défend encore très bien en performances « Multi-Core » avec un score de 13.717 (donc lorsqu’il s’agit d’exporter depuis Lightroom, ou de créer des aperçus), grâce à ses 6 coeurs et à une fréquence de base très élevée (3,33 GHz).

Cette génération de machine était en avance sur son époque : on s’en rend compte en allant comparer les Mac les plus performants sur Geek Bench en taches Multi-Core : on trouve d’ailleurs encore un Mac Pro 2012 à la 10em place… Et même un Mac Pro 2010 à la douzième place ! Tout ça en occasion, ça vaut encore le coup… Lire la suite.

 

ça dépote quand même...
000 - A LA UNE
6 Macbook Pro 2018 : Lightroom 54% plus rapide

D’après Mat Granger (vidéo ici), le Macbook Pro Core i9 de juillet 2018 exploserait les compteurs lors des exports Lightroom… Dans la vraie vie, ils serait carrément 54% plus rapides, qu’avec la génération précédente lors de cette tache.

Et même 57% plus rapide que la génération 2015. Ce qui au passage en dit long sur le manque de progrès des performances entre 2015 et 2017 (j’ai eu du nez de faire durer le plus longtemps possible mon Macbook Pro 2015). Curieusement, lors d’un export Final Cut, le progrès est plus modeste (seulement 11% de progrès face à la génération 2017… Mais 40% de progrès, face à la génération 2015).

Relire notre long article : Macbook Pro juillet 2018 quelle configuration choisir ?

On ne pourra plus dire que Lightroom n’est pas optimisé pour le Mac… Et à n’en pas douter c’est bien le fait que les calculs de Lightroom, sont également répartis sur tous les 6 coeurs avec les derniers processeurs (dotés de 6 coeurs, alors que les précédentes générations ne disposaient que de 4 coeurs). Lire la suite…

 

... ça va décoiffer !
APN : Canon
23 Canon EOS M50 retour d’expérience d’un utilisateur

Petite retour d’expérience de Damien à propos Canon EOS M50 qu’il a acheté après avoir lu notre article : Prise en main du Canon EOS M50. C’est intéressant ce retour de la part d’un utilisateur « normal »… (un peu geek quand même, par son métier).

Je lui laisse la parole : « Bonjour Jean-François ! Je m’étais promis de vous faire un retour d’expérience sur ce très sympathique Canon EOS M50. Photographe amateur, je photographie maintenant surtout ma famille, notamment mes garçons bien vivants et difficiles pour un autofocus pour les prendre en pleine action, avec des portraits et des paysages lors de balades.

J’ai quasiment toujours eu des Canon (compact et reflex EOS à 3 chiffres), sauf quelques compacts Fuji. Mon dernier était un Canon 550D, avec le EF-S 17-55 mm f/2.8, un EF 70-200 mm f/4 L IS et le EF-S 10-18 mm. Ce qui m’a poussé à changer :

1. Tout ça était trop lourd et encombrant du coup le « sac à dos photo » restait souvent à la maison.

2. L’autofocus vieillissant me donnait un taux de déchet important notamment sur les jeux des enfants.

J’ai passé plusieurs mois à chercher le mouton à 5 pattes pour le remplacer. Je me suis vite tourné vers les hybrides pour les questions de poids et d’encombrement, mais c’était difficile de trouver quelque chose de satisfaisant, sans faire trop de compromis sur la qualité d’image.

Entre les différents sites de tests (plus ou moins geeks, ou biaisés par des relations personnelles avec des fabricants), et Chasseur d’Images qui ne donnait pas d’avis permettant de trancher clairement… Et c’est là que votre blog apporte de l’air frais, car c’est celui d’un vrai photographe qui utilise les appareils dont il parle. Petit résumé de ma recherche :

Avant la sortie du M50, le Panasonic GX9 semblait cocher toutes les cases. Jusqu’à voir son viseur. Je ne sais pas si je suis parmi ceux y sont particulièrement sensibles, mais ce syntillement en arc en ciel le rend inutilisable. Et en plus, il est moche ! Quand je l’ai vu en magasin, ça été un choc. C’est une brique noir ! « C’est le proto ? Non, non : c’est la version définitive… » Comment faire de belles photos en prenant en main un objet qui ne fait pas du tout envie ? Alors que l’EOS M50 est un beau petit objet qui donne envie de faire de belles photos. »  Lire la suite…

 

qui d'autre l'a essayé ? Donnez votre avis...
000 - A LA UNE
0 Un nouvel éditeur de pages chez Photodeck

Quelques nouvelles de Photodeck, l’ingénieux système de publication de sites pour photographes (interface et support en Français, ou en Anglais), que j’utilise depuis plusieurs années pour publier mon propre site : vibertphoto.com

Photodeck annonce une mise à jour importante, pour vous aider à créer et à personnaliser plus facilement des pages libres « avancées »… Grâce à un nouvel éditeur de contenu modernisé, qui gère le multi-colonnes, les pages responsives pour mobiles, avec notamment des boutons d’action, des bannières, des modules de témoignages préformatés, etc… Parfait pour des pages d’accueil plus riches en contenu libre. Découvrez plus de détails chez Photodeck : un exemple et une vidéo montrant à quel point cet éditeur est intuitif.

Pour plus d’informations à propos de Photodeck, parcourez nos précédents articles ici

 

créez votre site, ne restez pas invisibles...
COUPS DE COEUR
19 Lightroom Classic CC 7.4 : enfin des dossiers en couleur

Visiblement Adobe se plonge dans la liste des « suggestions » les plus réclamées par les beta testeurs depuis… 2006 ! Voici donc enfin dans cette version Lightroom Classic 7.4… quoi donc ?

Tatataaaaa… Oui ! Hourra, voici enfin la possibilité d’attribuer des labels colorés aux dossiers ! Depuis 2006 qu’on le demandait : tout vient à point pour qui sait attendre… Vous pourrez vous en servir, (par exemple) pour repérer les dossiers « traités » et repérer ceux « en cours de traitement »… Ce n’est qu’un exemple ! Mais à vous d’inventer la vie qui va avec.

Par contre impossible de modifier ces libellés de couleurs. Et impossible d’appliquer des libellés sur des dossiers absents (il faut absolument connecter vos disques externe pour cela). Et pas de libérés colorés pour les collections, malheureusement… Mais c’est déjà ça ! Car franchement je n’y croyais plus (j’ai du réclamer cette fonction simpliste : 10 fois en 12 ans). Lire la suite…

 

... petite mise à jour !
000 - A LA UNE
65 Lightroom Classic CC gratuit à la fin de l’abonnement !

Nous l’avions expliqué ici : Catalogue Lightroom gratuit à l’issue de l’abonnement. Si vous cessez de payer l’abonnement à Lightroom Classic CC, ce dernier restera fonctionnel indéfiniment et 100% gratuitement… Oui : 100% gratuitement !

Dans une configuration légèrement réduite : seuls les Modules Développement et Cartes sont désactivés…

Comme il faut toujours vérifier et expérimenter les choses avant d’en tirer des conclusion définitives : j’ai pris le temps il y a quelques mois, de créer un compte Adobe Creative Cloud tout neuf sur l’ordinateur d’un ami… D’y installer Lightroom Classic CC en version d’essai (gratuite pendant 30 jours)… et de laisser passer quelques mois !

Juste histoire de vérifier « en vrai » : ce qui continu effectivement de fonctionner gratuitement à l’issue de la période d’essai. Voici donc pour la toute première fois publié sur Internet (exclusivité mondiale semble-t-il) : la liste de tout ce qui marche gratuitement dans Lightroom Classic CC ! Et la liste de ce qui ne marche plus…

Au démarrage de la version « gratuite » : une alerte… Vous voilà prévenu que votre Lightroom fonctionnera avec des « fonctionnalités réduites »…

Fonctionnel à 100% gratuitement : toute la Bibliothèque… Oui, le coeur de Lightroom est désormais 100% gratuit : je l’ai vérifié ! C’est l’essentiel de Lightroom : tout fonctionne gratuitement ! Comme le démontre ces copies d’écrans…

Notamment, les collections et les collections dynamiques qu’il est possible de continuer à créer ou modifier. La gestion des dossiers reste disponible : il est possible de les créer, de les supprimer et de les modifier…

Les Mot-clés, les filtres, les recherches, les copies virtuelles, le « Moteur de renommage » des photos et même la reconnaissance des visages et le « géo codage inversé » : oui, tout cela reste 100% fonctionnel.

Oui tout marche très bien en Bibliothèque… Vous bénéficiez donc de 80% de Lightroom : totalement gratuitement et indéfiniment.

Fonctionnel gratuitement : les mises à jour automatiques de Lightroom Classic CC… Après plusieurs mois d’inactivité, la version de Lightroom Classic CC installée en décembre 2017, nécessitait une petite mise à jour … Ce qui s’est fait sans problème : j’ai pu installer la version 7.3.1 automatiquement, en lançant simplement le Module de Mise à Jour de Créative Cloud (connecté à un compte Adobe gratuit). Je n’ai pu tester une seconde mise à jour, mais nous verrons si cela continue de marcher lors de l’arrivée de la 7.4 (je suppose que oui)…

Fonctionnel à 99% gratuitement : l’import de nouvelles photos dans la Bibliothèque Cela signifie que vous pouvez continuer à utiliser Lightroom Classic CC pour décharger vos cartes mémoires. Pour organiser vos nouvelles images en dossiers classé par dates (ou classées autrement). Même la surveillance automatique d’un dossier et la capture en Mode connecté fonctionnent à 100%.

Une seule fonction a été désactivée : l’onglet « Appliquer pendant l’importation » a disparu. Il sera donc impossible d’appliquer des paramètres de développement (c’est logique). Mais aussi impossible d’appliquer des Mot-clés et des Paramètres Prédéfinis de Métadonnées pendant l’importation (on pourra le faire plus tard, ça ne change rien). Par contre le renommage reste possible à l’importation.

Fonctionnel à 100% gratuitement : l’export de photos depuis la Bibliothèque Cela signifie que vous pourrez continuer à exporter vos fichiers RAW en JPEG (ou autres formats).  Lire la suite…

 

Ne redoutez plus... de prendre l'abonnement !
1 2 3 4 76