Catégorie : COUPS DE COEUR

000 - A LA UNE
86
Les 20 erreurs les plus gênantes avec Lightroom (partie 1)

Je constate années après années, que les « légendes urbaines » à propos de Lightroom, ont la vie dure…  Pire, j’ai même parfois l’impression que les gens sont « de plus en plus perdus » lorsqu’il s’agit de démarrer leur gestion de photothèque, avec « Lightroom Calssic », ou avec « Lightroom »… (car oui, il y a 2 Lightroom très différents ! Comme si ce n’était pas assez compliqué déjà avec un seul…)

J’ai été le tout premier photographe professionnel en France, à dispenser des formations sur Lightroom, dès l’année de sa sortie en 2006. En fait, j’enseignais depuis 4 ou 5 ans déjà la gestion de Photothèque avec iView media Pro… La transition a donc été toute naturelle, puisque View Media Pro (qui avait été renommé Expression media par Microsoft après son rachat en 2006) proposait déjà l’essentiel de ce que Lightroom apportait en terme de catalogage, je n’était pas trop dépaysé… Relire : Il y a 10 ans sortait Lightroom 1 mais aussi : Utilisateurs de iView Media Pro évitez Mac OSX 10.15 Catalina.

A partir de 2006 et durant un peu plus de 10 ans, Adobe m’a proposé de présenter Lightroom sur divers évènements et rencontres (comme le Salon de la Photo). De tous les formateurs Français spécialisés sur ce logiciel : depuis 2006 j’ai probablement formé le plus grand nombre de photographes professionnels et amateurs, à travers divers programmes de stages que j’ai crée au sein de la Nikon School, de Pyramyd, ou à l’Ecole Nationale de Photo d’Arles… Et ailleurs (me contacter pour les dates et lieux des prochains stages)… J’ai même enseigné quelques fois Lightroom au Japon à des photographes Japonais !

Au cours de ces 13 années d’expérience sur Lightroom : j’ai vu et entendu absolument « tout et n’importe quoi » à propos de Lightroom et de la façon de travailler… Entre ceux qui créent un catalogue par session de prise de vue… ou ceux qui à l’inverse, ne cataloguent rien et utilisent uniquement le Module développement : oui, j’ai vu de tout…  Et j’ai même vu ceci (photo ci-dessous) qui est bien rigolo, mais n’est pas une idée si idiote que cela, pour mémoriser plus efficacement les raccourcis claviers de Lightroom (à condition que ce feutre soit effaçable ;-)

 

Malheureusement : il faut bien constater que depuis quelques années : Adobe (l’éditeur) n’a pas toujours aidé à clarifier la situation… Avec de nombreuses « maladresses ergonomiques », ou avec le passage à l’abonnement… Des changements de noms trop fréquents et la complexité de proposer deux « Lightroom », dont un qui n’est pas capable de gérer vos images sur votre disque dur (la version limitée au stockage Cloud).

Il est donc temps de faire la chasse à certains mythes et de lister les 20 plus grosses bêtises à éviter avec Lightroom… Je vous invite avant de commencer à vous inscrire à mon Groupe Facebook Apprendre Lightroom et gérer votre photothèque.

Erreur n° 1 – Se tromper de version de Lightroom : L’incompréhension entre Adobe et certains des clients potentiels de Lightroom, s’est encore amplifiée avec l’arrivée du « second Lightroom » : celui destiné exclusivement au stockage sur le Cloud…

Le pire est qu’il a déjà changé de nom trois fois, en 3 ou 4 ans. Il s’est appelé successivement « Lightroom Mobile », puis « Lightroom CC », puis désormais : Lightroom (tout court).

Au risque confondre ce « petit Lightroom pour le Cloud », avec la vrai Lightroom : le « Lightroom historique »… Rappelez-vous bien qu’il existe deux Lightroom et que au moment de démarrer : il ne faut pas se tromper de Lightroom, d’autant que leurs logos sont assez ressemblants : lire la suite…

000 - A LA UNE
18
ON1 Photo RAW 2020 est en beta publique en Français !

Vous savez de tout le bien que je pense de ON1 Photo RAW (relire nos articles ici) et surtout notre grand Test de ON1 Photo Raw 2019 : l’alternative à Lightroom. La version 2020 est en beta publique gratuite avec pas mal de nouveautés intéressantes (liste ici)…

Par exemple un filtre magique (dont il ne faudra pas abuser) nommé Sun Flare filter… L’autre grande nouveauté c’est l’arrivée d’une version en Français. Intéressant ! je viens juste de télécharger les version beta, on en reparlera bientôt : mais elles s’ouvre en Français (avec quelques petites fautes de traduction mais on leur pardonne)…

A noter que vous pouvez participer au Groupe Facebook que j’ai crée il y a un an : facebook.com/groups/on1photoparis. Oui, ce groupe est encore un peu vide (152 membres), mais on peut supposer qu’avec l’arrivée d’une traduction en Français, il commence à intéresser du monde… Lire la suite…

COUPS DE COEUR
2
Bientôt du nouveau dans Photoshop !

Adobe vient de publier un bout de vidéo assez bluffante, pour nous faire découvrir la prochaine version de l’outil « Remplissage d’après le contenu » de Photoshop (Content-Aware Fill)…

Une fonctionnalité optimisée par Adobe Sensei (le moteur d’Intelligence artificielle d’Adobe) : « Cette fonctionnalité permet actuellement aux utilisateurs de remplir facilement une partie sélectionnée d’une image avec du contenu échantillonné à partir d’autres parties de l’image. Lire la suite…

ACTU : matos photo, divers
33
Test terrain du Canon G5X MkII en Sulawesi – partie 1

Rien de tel qu’un grand voyage d’un mois, pour s’assurer de ce qu’un appareil photo a vraiment dans le ventre… Vendu aux alentours de 928 € (sept. 2019), le Canon G5X Mark II représente déjà un investissement conséquent pour un photographe, notamment si on le considère comme un « second boitier », puisqu’il existe nombre d’appareils à objectifs interchangeable beaucoup moins coûteux… La question que je me posais : à ce tarif là et compte tenu des gros progrès réalisés sur ce modèle : le G5X MkII est-il devenu l’appareil photo léger, idéal en voyage ? Celui que vous attendiez… Et qui vous permettrait (peut-être) de vous débarrasser de votre appareil à objectif interchangeable ?

Vous savez que je ne résiste pas aux charmes discrets des petits compacts, doués et réactifs… L’an dernier en janvier j’avais testé longuement le Canon G1X MkIII (1089 € chez Digixo) et son capteur APS-C (relire Test du Canon G1X MkIII : compact APS-C des experts). Que j’avais adoré… Reste que parfois la plage focale (limitée à 24-70 mm assez sage), me laissait un peu sur ma faim….

Alors désormais : place au Canon G5X MkIII et son zoom « long » 24-120 mm (899 € chez Digixo) : tout nouveau, qui sera peut-être plus pratique. Oui, « zoom long »… Un 24-120 mm je trouve ça déjà « bien assez long », pour un zoom aussi compact… Mais sur le terrain, il s’est avéré étonnamment bon.

Le Canon G5X Mark IIest en fait très différent de son prédécesseur, le Canon G5X sorti en 2015 (relire notre Prise en main express des Canon G5 X et Canon G9 X). En effet, pour cette gamme Canon s’est résolu finalement a abandonner le « style reflex » avec viseur électronique central intégré, qui était un peu plus encombrant. Un « style reflex »que j’aimais bien et qui a été « récupéré » par le G1X MkIII : le « grand cousin » à capteur APS-C (que nous avions testé ici) et auquel il correspond probablement mieux…

 

 

trop sympa ! le site Français digixo.com offre spécialement à nos lecteurs une carte SD 128 Go : achetez votre Canon G5X MkII en suivant ce lien avec le code : PHOTOETMAC  Merci qui ?

 

 

A noter que ce dernier représente une gamme à lui tout seul, avec un prix de vente qui est notamment plus élevé. Le G1X MkIII est d’ailleurs le seul « G » à être équipé d’un capteur APS-C (d’origine Canon)… Lorsque les G3X, G5X, G5X Mark II, G7X MkIII et G9X sont tous équipés de capteurs 1 pouce d’origine Sony. Peut-être un jour prochain : d’autres compacts à capteurs APS-C pourront-ils voire le jour chez Canon ? On rêve notamment d’un G1X MkIII équipé d’un objectif fixe, équivalent à un 35 mm lumineux…

Une version Mark II qui est un vrai nouveau modèle – Le Canon G5X Mark II est donc une « vraie nouveauté ». Il rejoint le format discret et rectangulaire du Canon G7X (dont nous avions testé ici la première version), format plus adapté à la taille de nos poches, qui est similaire aux séries Sony RX100.

Et finalement en voyage, c’est bien mieux comme ça… La taille du grip a diminué, mais il reste très pratique et on le tient très bien en main, aucun problème à signaler de ce côté là… Ce qui fait la différence avec les Sony RX100, dont je ne m’explique pas que les designers n’aient pas fait évoluer la forme « horriblement glissante » à laquelle je n’avais pas pu m’adapter.

Sur ce G5 X MkII, on a malheureusement perdu la grosse molette avant qui se comportait comme celle des reflex EOS et que j’avais apprécié sur le G1X MkIII. C’est un peu dommage mais l’on s’y habitue : j’ai plus souvent l’habitude de me reposer sur le Mode P avec ce genre d’appareils de toutes façon… Et ne ressens plus très souvent le besoin de modifier les réglages Auto. Bien évidemment c’est toujours possible : vous disposez toujours des Modes P, A, S, M, avec tous les contrôles nécessaires (et même au delà du nécessaire).

La Molette de Correction Manuelle d’Exposition est spécialement pratique, bien placée sous le pouce… Elle est bien « ferme » et ne se dérègle jamais toute seule.

Vous pouvez shooter en Raw évidemment : c’est tout l’intérêt de ce genre de compact haut de gamme… Sans oublier le nouveau format C-Raw évidemment (apparu sur l’EOS M 50 testé ici), qui produit des fichiers très compacts. Je considère cet avantage (exclusif à Canon) absolument irremplaçable en voyage, moi qui ai la « gâchette facile ». Les fichiers c-RAW pèsent entre 9 et 19 Mo et j’ai calculé une « moyenne » de poids sur mes propres images de Sulawesi, de 14,5 Mo.

A comparer avec le poids moyen des RAW du Sony RX100 MkVI, qui est annoncés par Sony entre d’environ 23 Mo. Une grosse différence. Lire la suite (de la partie 1).

000 - A LA UNE
37
Oubliez (un peu) ce bon vieux Collimateur AF Unique

Avec tout le respect que j’ai pour le travail de certains de mes collègues photographes plus âgés que moi (et quelques autres plus jeunes aussi) je voudrais leur suggérer d’essayer une autre méthode… que toujours opter pour ce « satané collimateur unique ».

D’ailleurs on en parlait récemment :  Racontez des histoires en photo, ne comptez pas les pixels et ce sont certains commentaires qui m’ont donné l’idée d’écrire cet article (que j’aurais du écrire il y a longtemps)…

Il me semble que vous êtes assez nombreux à persister dans une vraie erreur d’analyse et de méthode : en restant bloqué depuis des années, sur l’utilisation quasi systématique ce de « satané collimateur unique » ; que vous vous efforcez (parfois laborieusement) de « placer » sur votre sujet… Ce qui vous fait perdre un temps fou et vous fait rater énormément de photos dans l’urgence (me semble-t-il). Rappelez-vous que la photo : c’est l’instant décisif…

Ceci, que vous utilisiez la bonne vieille technique du Joystick : lorsque vous êtes généralement en Mode AF Continu (appelé Ai-Servo chez Canon)…  Ou encore la technique du « Décadrer / Mémoriser / Recadrer » : lorsque vous êtes généralement en Mode AF Single (appelé One-Shot chez Canon).

Ces deux façons de faire sont évidement très utiles dans certains cas précis : et bien entendu je les utilise assez régulièrement (comme vous)… Mais pas aussi souvent que vous ne le croyez et (probablement) pas aussi souvent que vous (si vous êtes de ce style de photographe là)… Et beaucoup moins souvent depuis 10 ou 15 ans, que je ne le faisais dans les années 90 ou au début des années 2000.

D’un point de vue général : je conseillerais à beaucoup de photographes de faire beaucoup plus souvent confiance en la Sélection Automatique des Collimateurs AF, qui est réalisée très efficacement par l’appareil avec Priorité au sujet le plus proche (ou le plus contrasté). Qui est le plus souvent : justement le sujet le plus intéressant… Ce qui tombe bien ! Lire la suite…

ACTU : matos photo, divers
44
Racontez des histoires en photo, ne comptez pas les pixels

L’actualité qui voit l’arrivée d’un nouveau capteur Sony de 61 Mpixels m’a suggéré cette petite réflexion…

Moi qui suis pourtant assez partisan de toujours davantage de pixels (je travail avec 50 Mpixels depuis 2015), je me suis dit : faut-il vraiment disposer de 61 Mpixels pour faire de bonnes images en 2019 ? Qui aura besoin de cette Formule 1… Vraiment besoin ?

Il est clair que de nombreux collègues photographes se trompent de combat, en recherchant sans cesse : quel serait le meilleur capteur, le meilleur objectif, ou le meilleur boîtier qui leur permettrait de ramener de meilleures photos… Voir : quel serait le meilleur sac à dos, le meilleur pied, ou le meilleur filtre ! Ce qui parfois touche au ridicule…

Mais pas un seul moment, ils ne s’interrogent sur ce qu’il conviendrait de changer dans leur pratique personnelle et dans leurs méthodes de prise de vue… Voir dans leur état d’esprit : autant de progrès, qui pourrait bien davantage changer la donne, qu’un changement de matériel.

Plutôt que de travailler sur eux-même et plutôt que d’essayer d’apprendre de l’expérience d’autres photographes (et je vous assure que parfois il y a vraiment beaucoup de choses à changer, lorsque je vois des photographes amateurs travailler) : beaucoup de photographes cherchent des raisons extérieures (à eux-même), qui pourraient expliquer pourquoi ils ne sont pas contents de leurs photos.

En fait ils cherchent « des excuses »… Pour les uns, ce serait leur appareil et leurs objectifs qui seraient trop gros, trop visibles, trop encombrants. Il leur faudrait donc un hybride Micro 4/3 ! Pour les autres, ce serait leur capteur qui serait trop petit… Ou variante différente (et très répandu chez les lecteurs de site web consacrés à la photo) : ce serait leur capteur qui manquerait de « dynamique ». Ahhh, cette fameuse « dynamique » qui expliquerait (à elle seule), toutes leurs photos ratées ! Il leur faudrait donc un Sony ou un Nikon, dont les capteurs proposeraient un peu plus de dynamique.

Les vendeurs d’appareils photos (comme les épiciers du marché local de Jaïpur) : ont intérêt à vous laisser penser que si vous ne réussissez pas vos photos : c’est que vous devez changer de matériel…

Et c’est exactement cette raison qui a conduit Amazon a acheter le site DPreview d’ailleurs. Le rôle de DPreview désormais : est de vous faire croire que tout le matériel qui a été vendu « avant »… serait « bon à jeter ». Et que grâce à du nouveau matériel : tout serait plus facile… C’est aussi ridicule que de penser qu’en achetant de nouvelles épices : on fera de la meilleure cuisine ! ! ! Ce qui n’enlève rien au plaisir d’aller faire son marché… Lire la suite…

000 - Grand large
4
Achetez en ligne sur une boutique Française : Digixo

Vous êtes nombreux à regretter, que jusqu’alors je n’ai pu proposer, que des liens vers la boutique américaine Amazon.fr. Mais heureusement : cela va changer…

Bonne nouvelle : nous mettons en place avec le site Français Digixo, une série de liens (et bientôt un champ de recherche), qui permettront à nos lecteurs de soutenir notre blog en achetant leur matériel photo en ligne via Digixo : une boutique située en France. Le pourcentage que touchera Photoetmac grâce à vos achats sera d’ailleurs légèrement supérieur à ce que Amazon nous rapportait jusqu’à présent. Aucune raison donc, de ne pas privilégier Digixo pour vos achats

Je vous propose donc une première série de produits que j’ai sélectionné pour leur qualité… Et que vous trouverez à des tarifs intéressants chez Digixo. En suivant ces liens, vous permettez à Photoetmac d’exister.

De nombreux liens nouveaux seront ajoutés très bientôt (c’est un peu de boulot). Si vous souhaitez acheter un produit particulier que je n’aurais pas encore listé : envoyez moi un petit message. Et j’ajouterais un lien rien que pour vous.  Lire la suite…

CONSEIL : Editing workflow
0
Astuce Photoshop : changez ce petit réglage tout bête !

On ne parle plus très souvent de Photoshop ces dernière années, tant on fait les choses rapidement dans Lightroom Classic… Et même dans le nouveau Lightroom (ex Lightroom CC, ex Lightroom Mobile).

Aujourd’hui, je vous suggère une toute petite modification très simple dans les préférences de Photoshop, qui vous sera probablement très utile à long terme. La plupart des photographes ont l’habitude de raisonner en Millions de Pixels, plutôt que en Centimètres carrés : il me semble donc logique d’aller modifier l’unité qui sera affiché dans les règles et lors de l’utilisation de l’outil recadrage… Préférez les pixels (ou les pourcentages éventuellement), plutôt que les centimètres : lire la suite…

APN : Canon
7
Le Canon Focus Bracketing sur le Canon EOS RP

Aujourd’hui, je laisse la parole à l’un de nos lecteur : Julien, qui nous propose son retour d’expérience en Macro Photographie du « bracketing de mise au point » du Canon EOS RP. Ce que l’on appel en Anglais : le Focus Stacking. Et chez Canon particulièrement : le Canon Focus Bracketing.

Je précise que j’ai découvert grâce à lui récemment, que l’EOS RP proposait cette fonction, alors que l’EOS R ne la proposait pas (pour le moment). Le Canon EOS RP possède un mode de bracketing de mise au point, pas mal fichu. En gros : vous lui indiquez combien de clichés vous voulez, de combien vous voulez décaler votre mise au point entre chaque cliché… Puis vous faites votre mise au point sur le premier plan le plus en avant, il ne reste qu’a déclencher. Et il fait tout le reste. Il pilote l’AF micrométriquement pour vous et vous garantit ainsi de ne louper aucune zone de net du début, à la fin.

Plus d’infos à propos du Canon Focus Bracketing, dans cet intéressant article. Cette fonctionnalité automatique est limitée à une dizaine d’objectifs Canon EF et RF récents… Il se pourrait (peut-être) que grâce à une mise à jour Firmware, cette fonction soit un jour ajoutée au Canon EOS R : puisque le logiciel Canon DPP 4.1 la supporterait pour les EOS RP, EOS R et EOS 5D MkIV. (relire notre Grand test terrain du Canon EOS R).

Julien, est un photographe amateur, qui pratique la photo à temps perdu depuis 2015 et notamment la Macrophoto. Il publie quelques clichés sur http://pic.drarena.fr. Je lui laisse la parole :

« Je n’ai aucune prétention, je suis amateur et je m’amuse. Je possède beaucoup de clichés macro/proxy, dont beaucoup de moyens (légers flous, mauvaise expo, etc…)… Puis quelques bons aussi, que je considère sympas et qui ke l’espère : témoignent de ma progression. Lire la suite…

ACTU : matos photo, divers
56
Canon EOS R à l’épreuve des sommets au Pakistan

Je laisse la parole aujourd’hui à Laurent. Boiveau qui a la particularité d’être Guide de Montagne et qui nous parle de son expérience récente au Pakistan, avec le Canon EOS R…

Laurent est aussi un de nos très anciens lecteurs, avec qui j’avais échangé il y a pas mal de temps à propos du Micro 4/3, un format qui l’intéressait pour des questions de place. et de poids. Vous pouvez découvrir son Trek au Népal dans son livre : « Népal – Histoire d’un trek » Editions Clémentines. On attend vos questions et commentaires…

 

« Pour mes voyages (guide-photographe) en régions lointaines et pas toujours faciles d’accès, j’ai besoin d’un matériel robuste et léger. Du moins le plus léger possible. Tout n’est donc que compromis. Lorsque je dois porter tout mon matériel de montagne, plus celui lié à la photographie, il arrive le moment où je ne peux pus lever mon sac. Je vieillis, certes, mais c’est une réalité que je ne pas passer sous silence.

Lors de ma traversée du Népal (solo à deux ;-), j’avais privilégié un 4/3 (pour être exact 2) pour avoir la meilleure relation qualité poids. J’avais tout de même 25 kg sur le dos avec vingt-cinq cols à 5000 m. Et trois à 6000 m. : à 47 ans je trouvais cela bien assez lourd. Lire la suite…

000 - A LA UNE
30
Les photographes ne sont pas… des « ingénieurs »

J’ai beaucoup aimé cette discussion vidéo, qui m’a remémoré certaines discussions et empoignades en ligne, récentes ou moins récentes… Car d’une décennie à l’autre : les gens ne changent pas.

Les photographes les plus passionnés sont parfois de grands « obsessionnels » qui perdent totalement la mesure de la réalité ! Une minorité d’entre eux est capable de choses ou de propos, assez incroyables (comme expliqué dans la vidéo) : par exemple de vous détester car vous ne pensez pas ce qu’eux-même pensent, qu’il conviendrait de penser…

Je me souviens à l’époque du logiciel Apple Aperture (en 2006 et 2007) : m’être fait copieusement insulté par des « fans », lorsque j’avais prédit que ce logiciel n’avait aucune chance de s’imposer sur le long terme. Et que j’avais même annoncé sa possible disparition…  On sait ce qu’il est advenu ensuite.

Il existe de toutes façons des gens qui n’acceptent pas que vous émettiez la moindre idée « qui les dérange ». Pourtant, même si votre idée est fausse : vous avez (de toutes façons) le droit de l’exprimer… Car on à tout à fait le droit d’exprimer des idées fausses. Mais sur Internet : on ne vous le pardonne pas (plus)…

Et c’est dramatique aujourd’hui en 2019 de penser que de plus en plus souvent : certaines personnes n’osent plus exprimer librement ce qu’elles pensent : car elle seront désormais « discriminées », si leurs idées sont par malheur contraires, à l’idéologie dominante. Elles peuvent notamment perdre leur travail. On entre dans un siècle de plus en plus intolérant grâce à Internet : alors que l’on croyait que l’on serait plus libre qu’avant. On peut constater que l’on est entouré, par de plus en plus gens qui deviennent de plus en plus « intolérants »… Y compris en ce qui concerne la photo ! Lire la suite…

000 - A LA UNE
4
Microsoft Raw Image Extension pour Windows 10

Amis utilisateurs de Windows 10 (oui, car on est tous amis ici n’est-ce pas, quelque soit la marque de notre appareil, quelque soit notre ordinateur) : assurez-vous de télécharger Microsoft’s Raw Image Extension.

Ce qui permettra à Windows d’afficher des aperçus des divers fichier RAW dans vos dossiers… La dernière fois que l’on avait abordé ce sujet, c’était en 2014 : Enfin, une mise à jour de Microsoft Camera Codec Pack Lire la suite…

000 - A LA UNE
15
Du stockage interne pour le nouveau Mac Pro

Cela va certainement coûter très cher (si, si, encore plus cher)… Mais au moins une première solution technique pointe son nez, pour ceux qui souhaiteront (forcément) installer des disques classique 3,5 pouces dans leur prochain Mac Pro et les configurer en RAID (ou pas).

Car hier : on n’en a pas appris beaucoup, concernant les capacités de stockage internes, de la nouvelle (et inaccessible) merveille pour les pro… Relire :  Le nouveau Mac Pro : n’est pas pour vous !

Promise vient de dévoiler un « Module XMP » plug and play, destiné à se loger dans le Mac Pro « raclette ». Il pourra accueillir jusqu’à 4 disques 3,5 pouces donc monter jusqu’à 32 Go de stockage. On n’en sait pas beaucoup plus, ni concernant le prix, ni concernant la date de dispo…

 » Promise Pegasus Storage – Custom-Designed for New Mac Pro – The power of promise pegasus storage, now inside new Mac pro –  Co-designed by Promise & Apple. Fine-Tuned for macOS Mojave and new Mac Pro. Legendary Promise Engineering, Quality & Support. New internal storage options, custom-designed for the new Mac Pro. Promise Pegasus R4i and Pegasus J2i enable end-users to easily manage the explosion of unstructured data and digital assets critical to their creative projects  » Lire la suite…

000 - A LA UNE
6
Passez à une carte E-sim chez Orange et Sosh

Bien loin du nouveau Mac Pro tout beau, un petit mot pour vous informer que depuis hier 15h, vous pouvez abandonner votre carte SIM physique et profiter de l’E-sim si vous êtes abonnés Orange ou Sosh. Page d’assistance Orange ici.

J’ai personnellement sauté le pas hier soir, de façon très simple… Ce qui coute 10€, votre numéro et votre forfait restent absolument inchangés. Cela n’a pris que 10 minutes (en comptant la lecture des explications) : une fois mon E-sim activée, j’ai changé son code PIN (oui, une E-sim a un code pin, comme une vraie SIM), puis retiré mon ancienne carte SIM : la place est libre… La procédure pour les iPhones :

« Si vous êtes déjà client Orange ou Sosh, vous pouvez faire une demande d’activation d’eSIM. Il suffit d’en faire la demande depuis votre espace client ou Orange et Moi (uniquement pour les particuliers), et de télécharger ensuite le profil eSIM sur votre iPhone.

L’intérêt est par exemple d’ajouter un second forfait, pour bénéficier d’un second numéro éventuellement, ou par exemple pour profiter d’un format « data » plus généreux… Mais ce qui m’intéressera le plus personnellement : ce sera d’acheter des cartes SIM locales lors de me voyages à l’étranger, permettant notamment le partage de connexion. A Hong Kong : c’est spécialement un bonheur, car des opérateurs locaux proposent des cartes prépayées valables un an, pleines de Go pour pas cher ! Lire la suite…

000 - A LA UNE
10
MacBook Pro 2019 à 8 coeurs : oui, ça vaut le coup !

MacG a déjà testé les performances du nouveau MacBook Pro pour la première fois à 8 coeurs (modèles 2019)… Celui qui succède donc au précédent MacBook Pro 15″ à 6 coeurs : celui que je possède et dont je vous présentais les performance en aout 2018 (Macbook Pro 15 pouces mi 2018 : chrono Lightroom)…

Visiblement, l’apport d’un coeur supplémentaire vaut le coup, si vous utilisez des applications comme Lightroom Classic, capables d’exploiter et répartir ses efforts sur l’ensemble des coeurs :

« Ce performance boost donne un vrai coup de fouet aux MacBook Pro. Jetez un coup d’œil distrait sur notre graphique, et vous penserez que c’est toujours la même histoire, des gains modestes d’une année sur l’autre. Mais regardez-y de plus près : le MacBook Pro 13″ gagne 10 %, le MacBook Pro 15″ d’entrée de gamme gagne 14 %. Vous utilisez des applications capables d’exploiter huit cœurs ? Le MacBook Pro 15″ haut de gamme sera 45 % plus rapide que son prédécesseur direct, et 26 % plus rapide que le modèle toutes options de l’an passé. » Une saine lecture !  Lire la suite…

000 - A LA UNE
60
Selon Ricoh : des photographes reviendront au reflex

La semaine dernière, le site  Imaging Resource a rendu public une interview avec un responsible de Ricoh, qui a émis une opinion intéressante : selon lui, d’ici 1 ou 2 ans des utilisateurs d’hybrides reviendront au viseur optique…

Est-ce parceque Pentax est technologiquement ou financièrement incapable de se lancer dans une gamme hybride Full Frame actuellement ? Ou un avis sincère ? A votre avis ? Extrait :

 

« Dave Etchells : This is maybe just another way of asking the question about mirrorless, but while the overall market for interchangeable-lens is decreasing, DSLR is decreasing more rapidly. How has that been felt within Ricoh, and what are the ways that you intend to combat that general decline?

Hiroki Sugahara : Currently, mirrorless is a newcomer, so of course many users are very interested in the new systems, they want to use [them]. But after one or two years, some users who changed their system from DSLR to mirrorless come back to the DSLR again.

Dave Etchells : Really?

Hiroki Sugahara : I believe. Because as I said before, each system has its own benefits or appealing points. The mirrorless camera is very convenient to shoot, because users can [preview the final] image before shooting. But I believe the DSLR has its own appealing point, because users can create their own image from the optical viewfinder. People can see the beautiful image through the optical viewfinder, and then think how they can create their pictures — for example, exposure level setting or white balance or ISO [sensitivity] — and then imagine how they can get [the result they’re seeking].

Dave Etchells : Mmm, mmm »…. Lire la suite…

1 2 3 41