web analytics

Un prochain Canon EOS Rs en février ?

86
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Pas mal de rumeurs circulent actuellement à propos de prochains Canon EOS R qui pourraient être présentés en 2020… Et même dès le mois de février.

Le site Américain Canon Rumors, cite une de ces sources qui aurait essayé un prototype de Canon EOS Rs… Ce boîtier serait équipé d’un capteur de haute résolution de 75 Mpix, d’un double lecteur de cartes et d’un capteur orienté vers une « bonne plage dynamique ». D’après eux : disparition de la Touch Bar, mais apparition d’un Joystick. Plutôt crédible… Lorsque l’on voit les 10 objectifs sortis par Canon en 2019, sans oublier les incroyables progrès apportés par les mises à jour du Firmware : Canon doit être prêt à sortir un quatrième modèle d’EOS R.

Une autre rumeur parle d’un EOS R Pro (visant le créneau sportif des EOS 1Dx), qui bénéficiait d’une monture compatible EF / RF. Etonnant ! Je ne vois qu’une seul solution technique pour cela… Qui serait de placer le capteur sur une sorte de « rail », qui permettrait de reculer le capteur à la bonne distance : dès que l’on monte un objectif EF sur l’appareil…

 

Peu probable, mais pourquoi pas ! Car après tout, l’épaisseur du boitier n’a jamais vraiment gêné les photographes pro. Pour cet appareil là : il faudra probablement attendre jusqu’en 2021. Qu’en pensez-vous ?

Les spécifications supposées de l’EOS Rs selon Canon Rumors :

  • 75mp full-frame CMOS
  • Sensor “focused on the dynamic range”
  • Frames per second “… Sounded similar to the EOS R”
  • DIGIC 9
  • Dual Card Slots
  • Joystick the same as the EOS-1D X Mark III
  • Larger and higher resolution EVF than the EOS R
  • Fully articulating LCD screen
  • Fully weather-sealed
  • Similar ergonomics as the EOS R (No touch bar)

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

86 commentaires

  1. Une sorte de monture EF-RF.
    Payer cher pour un système hybride, alors que les adapteurs marchent surtout bien. Je ne vois pas l’intérêt.

    • Gagner lui temps lorsque l’on jongle avec deux boitiers (un OES classique et un EOS R)… et 4 ou 5 objectifs dans les deux systèmes. Cela aiderait les pro à adopter le système R.

      L’autre solution est d’acheter une bague d’adaptation pour chacun de ses objectifs EF. Mais cela n’est bien que si l’on est équipé seulement de boitiers EOS R.

  2. Si 75MP avec Eye-Af et Joystick, je pourrais être intéressé. D’autant plus si le capteur serait stabilisé => ce serait un avantage avec des optiques RF non stabilisé comme le 50mm ou le 85mm.
    Par contre, je redoute un tarif astronomique, qui permettrait à Canon de compenser, en partie, la chute de leur chiffre d’affaires et de leur rentabilité en valeurs, du fait de la décroissance structurelle du marche de la photographie.
    Si plus de 3000€, peu feront le pas et d’autres préféreront se satisfaire de leur smartphone à 1000€ en essayant de gérer au mieux leur frustration.

    • Pour un professionnel : que le prix soit de 3000, ou de 4000 € : ça ne change pas grand chose… C’est du matériel professionnel : et si l’on gagne sa vie avec : la différence n’est pas rédhibitoire.

      Oui, par définition le prix du matériel photo pro et expert, va continuer à augmenter si la « surface de diffusion » de ce type de matériel se réduit… (si seul les pro achètent du matériel pro : son prix va exploser. Jusqu’à présent, beaucoup d’amateur adoptaient du matériel pro, ce qui contribuait à faire baisser un peu son prix en augmentant la « surface de diffusion ».)

      • Photographe c’est pas toujours un métier ou les gens roulent sur l’or hein.
        il y en a qui s’en sortent êtres bien et d’autres pour qui 1000€ ca peut faire une différence pour certains.

        et un appareil à 75 Mpx pas sur qu’il target vraiment les pros qui ont très tres tres rarement besoin d’autant de pixels.

  3. La solution de la bague d’adaptation est moins « pratique ». Il faudrait en monter une sur chaque objectif EF pour ne plus se soucier de l’objectif que l’on place sur le boitier.

    La solution de la monture polyvalente permettrait à une personne déjà équipée d’intégrer un hybride dans son parc matériel sans se poser de questions dans un premier temps puis d’investir progressivement dans des RF.

    Dans tous les cas, je pense que les ventes de EF vont baisser progressivement. Je ne pense pas qu’il soit pérenne d’investir massivement dans cette monture ancienne.

    • C’est juste…

      C’est surtout en matériel EF d’occasion, que les choses vont devenir très intéressantes. Ceux qui désirent continuer en EF vont bénéficier de tarifs de plus en plus bas… (notamment en occasion)

      Ceux qui envisagent sérieusement de tout passer en RF : devraient se dépêcher de vendre leur matériel EF, pendant qu’il est encore facile de le revendre à un prix correct. Dans 1 ou 2 ans : il faudra davantage « brader » pour vendre ses EF…

      • Bonjour JF,

        Il est déjà difficile de revendre certains objectifs EF, mon 24-70 f4 ne trouvant pas preneur après 4 mois… (très bon état, à 450 euros pourtant)
        Il y a maintenant des cashbacks Canon quasi en permanence, du coup en occasion, il faut souvent baisser drastiquement les prix. Je vais finir par devoir lâcher le lien à 400 euros si ça continue, et en espérant que ça suffise…

        Mais je reconnais que certains objectifs n’intéressent pas forcément les pros, ni le grand public, malgré leur efficacité.

        Il est vrai que le développement des hybrides s’accélérant, si on investit dedans, mieux vaut s’équiper directement en RF, si on en a la possibilité bien sûr.

  4. Ah, je sens que le Rs va plaire à JFV.

    Sinon, on dirait autant un EOS R orienté hautes def qu’une belle upgrade du boîtier EOS R avec les remarques des utilisateurs (joystick, double slot, touchbar perfectible).

    • Oui, ce Rs tomberait très bien… Car mon EOS 5DsR date de 2015 et commence à être un peu « rapé », même si il marche toujours aussi bien.

      Un « upgrade » de l’EOS R actuel, ne gagnera certainement pas de double slot… ça : aucune chance. Chez Nikon même programme pour les successeurs des Z6 et Z7 : le double slot n’a rien d’indispensable… D’ailleurs depuis un an : on n’a jamais entendu parler de gens qui auraient perdu des photos sur les R ou les Z.

      Il verra éventuellement la disparition (ou l’amélioration) de la Touch Bar. Et / ou, l’apparition du Joystick (il est apparu sur le « petit » EOS 90D, donc possible).

      Si double Slot il y a : ce sera sur un boitier « pro »…

      • Le joystick vient du 7D Mark II… et sur le 90D, il s’agit seulement d’une « copie » du multicontrôleur intégré à la molette arrière (les deux commandes sont liées, même dans le menu « personnalisation »)…

  5. Comme il y aura en février le « CP+ | Camera & Photo Imaging Show » et en mai, la « Photokina » il est évident que les constructeurs feront des annonces de nouveaux produits d’autant qu’il y aura une « vitrine médiatisée » avec les JO de Tokyo .
    Comme il faut bien essayer d’enrayer le tassement, voire même le recul notable, du marché photo les effets d’annonces vont se succéder à rythme élevé….
    Pour autant est ce que les tarifs deviendront raisonnable…j’en doute
    Entre les annonces et la disponibilité (je parle d’une distribution normale pas des pré-commandes a échéance de plusieurs mois)il y pourrait y avoir comme une durée conséquente quitte par ailleurs à ne pas mettre en fabrication un produit qui ne serait pas suffisamment demandé ….;

    • Pour la disponibilité : je ne crois pas que cela marche comme ça…. En tous cas pas chez Canon !

      Car à chaque fois (dans la grande majorité des cas) : les produits annoncés, ont toujours étés disponibles aux dates annoncées… Il y a eu des cas de pénurie chez Nikon. Mais très rarement chez Canon (à ma connaissance).

  6. 3000 € pour un boitier 75 mpx ce ne serait pas du vol quand même.

    Par contre attention le dual card slot, si c’est en CFexpress ça va piquer (et pas que dans les images)

  7. Possesseur d’un R + 24-105 RF depuis sa sortie, j’attend avec impatience les prochaines annonces officielles pour m’équiper enfin d’un 2ème boitier RF
    J’ai toujours mon vieux 80D et c’est moins simple de bosser en reportage avec les 2 appareils puisque que le 24-105 RF ne peut se monter dessus et j’avoue que c’est chiant de jongler avec la bague adaptateur RF-EF quand ton sac est composé de RF et EF…
    Donc un boitier capable d’avaler du RF comme du EF sans adaptateur ça donne aussi envie forcement !

    Un 75 Mpx sera top car il se transformera environ à 32 Mpx en lui demandant de passer au format APS-C, en espérant que Canon nous donne un bouton rapide pour passer d’un format à l’autre + une fonction intelligente qui comprendra que dans les 2 formats, FF / APS-C, on veuille ne shooter qu’à 32 Mpx car c’est largement suffisant pour du reportage.
    Et on sera évidement ravie pour tous les autres boulots qui l’exigent d’avoir une résolution à 75 Mpx et tirer le meilleur des nouveaux objectifs RF qui sont incroyables.

    Vivement 2020 :))

    • Oui, ça fait envie à tout le monde je pense… A condition qu’il ne soit pas trop gros tout de même.

      Par contre le passage en APS-C : je ne vois pas bien l’intérêt.

      D’autant que utiliser un objectifs Full Frame en n’exploitant que le centre de l’objectifs (en recardant enASP-C donc) : est une assez mauvaise idée. techniquement la qualité de l’objectif n’est guère exploitée. C’est contre productif en terme de qualité d’image, si on compare avec un objectif « conçu » pour le format APS-C, qui donnera de meilleur résultat qu’un objectif FF dont on exploite que le centre en APS-C.

      • Tout a fait mais quand tu veux filmer en grand angle tu mets derrière un 10-18 ou un 10-22 et tu as ton UGA en photo comme en vidéo du au crop de la vidéo du R pour quoi se priver des objectifs ef-s?

        • Oui, c’est vrai : mais c’est une exception…

          Et je en parlais que de la photo.

          En vidéo : la qualité d’image du centre de l’objectif sera largement suffisante en effet (si l’on place un objectif FF sur un capteur APS-C).

          Et les objectifs APS-C bien assez bons également, si on les place sur un capteur FF…

      • C’est rare mais pour une fois je ne suis pas d’accord avec toi, ni sur le plan technique et encore moins sur la pertinence de pouvoir faire ce choix de recadrage/crop ou zoom numérique (quelle horreur j’ai prononcé un mot tabou! IoI) pour nous libérer de certaines contraintes :

        Comme tu le dis souvent, ce qui compte au final c’est de faire de bonnes images en y prenant plaisir et pour ceux qui ont la chance d’en vivre, de satisfaire leurs clients. Donc le matériel même s’il est important, ne doit pas prendre le pas sur notre créativité.

        Qui peut le plus peut le moins. On a le droit de recadrer un peu ses images en post-prod, ce n’est pas un crime. Alors pourquoi ne le ferions-nous pas directement à la prise de vue lorsque nous aurons 72 Mpix Full Frame à dispo sur un nouveau EOS Rs ?
        Je ne le fais pas actuellement sur mon R car passer en crop x1,6 nous donne un fichier à 12 Mpix, trop juste pour une production professionnelle même pour un petit reportage.

        Demain j’ai un super boitier FF de 72 Mpix, génial, je vais pouvoir assurer sur un projet publicitaire en studio.
        Ou bien décider de passer en M-Raw Full frame à 32 Mpix (j’espère sincèrement que cela sera possible) sur un reportage simple. D’ailleurs sur ce même reportage simple, mon dos sera content de laisser le 2ème boitier équipé d’un 70-200 dans le sac, car mon 24-105 fera un petit télé de 170 mm en passant à x1,6. Et là, hop en appuyant sur un seul bouton personnalisé de mon nouveau EOS Rs je repasse en RAW normal mais avec le crop x1,6 équivalent APS-C qui donnera encore environ 32 Mpix.
        C’est bien plus rapide de faire ce recadrage directement pendant le shooting que de le faire à la post-prod… « Attends non, je vais changer d’objectif et passer en EF-S parce que c’est mieux conçu pour, mince il me faut installer la bague adaptateur, et m… la bonne photo m’est passée sous le nez… » ;-)
        Je vois plein de bonnes raisons à procéder de la sorte de temps en temps et même à remettre en question l’achat d’un objectif coûteux style 400mm/2,8 parce qu’avec un 70-200/2,8 cela ferait un 320mm acceptable pour le peu d’occasion où on en aurait besoin…
        Avec cet argent économisé je m’achète plutôt un 85mm qui ouvre qui me servira plus souvent ou bien je me paye un voyage ou une formation … ;-)

        Donc priorité à l’instantanéité pour ne rater aucune image.
        Mais s’il faut parler technique je doute fortement qu’un objectif RF recadré à 1,6 donne de moins bon résultat qu’un équivalent en EF-S.
        Un 17-55/2,8 EF-S meilleur qu’un 15-35/2,8 RF recadré x1,6 —> soit un équivalent 24-56, vraiment Jean-François ?
        Un 60mm/2,8 EF-S meilleur qu’un 35/1,8 RF recadré x1,6 —> soit un équivalent 55mm, vraiment ?
        Je possède ces 2 dernières optiques, je peux faire le test avec mon EOS R, mais est-ce bien nécessaire ?

        Non, l’essentiel c’est qu’on soit content d’avoir de nouveaux jouets au printemps prochain pour aller travailler :))

        • Et bien… Justement il y a une vidéo intéressante qui aborde ce sujet récemment : et il y a beaucoup de choses avec lesquelles je suis d’accord :

          TECHNICAL: Full-frame lenses on APS-C cameras is USUALLY bad

          https://www.youtube.com/watch?v=S8-vfiq33R4

          Si on pouvait comparer des objectifs APS-C et Full Frame, de génération identique et de qualité de conception et constructions équivalentes : alors on aurait peut-être des surprises…

          Donc, un RF 15-35 mm f/2.8 monté sur un capteur APS-C, ne ferait pas nécessairement mieux qu’un EF-S 10-22 mm f/2.8 (de même génération et de même qualité) monté sur le même capteur APS-C.

          Car le second utilise toute la surface de ses lentilles (utilise plus de verre), que le premier (qui n’utilise que la partie centrale de ses lentilles).

          • « Car le second utilise toute la surface de ses lentilles (utilise plus de verre), que le premier (qui n’utilise que la partie centrale de ses lentilles). »
            Bin justement, en fait, il utilise la meilleure partie des lentilles ;-) C’est bien connu !
            Quand on est équipé en FF et Apsc, rien ne sert donc de doubler ses optiques en prenant des équivalents Apsc.
            Ps : les vidéos de Northrup : crop, clic, buzz, clic, crop, buzz, clic… le néant.

            • Non : « c’est bien connu » et c’est justement une bêtise bien connue !

              Il y a des « choses bien connues », qui sont fausses…

              Tony Northrup a absolument raison et c’est d’ailleurs confirmé par les mesures de DxO… Il ne sert absolument à rien (la plupart du temps) de coller des objectifs Full Frame sur un capteur APS-C en espérant en tirer un meilleur résultat.

              On aura juste dépensé plus d’argent pour rien. Et transporté des kilos inutiles… La seule bonne raison de faire cela : c’est si l’on envisage de « passer » au Full Frame à moyen terme (bientôt).

              Mais cette histoire d’utiliser la meilleure partie de l’objectif : c’est une connerie… Qui est démentie par es faits.

              La preuve avec le 16-35 mm f/2.8 sur un capteur de 24 Pixel :

              https://www.dxomark.com/Lenses/

            • Et lorsque l’on compare des objectifs APS-C (Sigma et Nikon) montés sur un boitier APS-C Nikon D500… (partie haute du tableau)

              Face à des objectifs Full Frame montés sur ce même boitiers (partie basse du tableau) : cela se confirme !

              La netteté (globale) des objectifs APS-C domine (en moyenne) celle des objectifs Full Frame (dont seule la partie centrale des verre est utilisée : ce qui les handicape)…

              La fausse croyance qu’il serait mieux d’utiliser  » seulement la partie centrale » des objectifs Full Frame : est une erreur. Donc la cause est surtout que de nombreux objectifs APS-C sont des produits bas de gamme et peu couteux.

              Mais lorsque les fabriquant proposent de « bons objectifs APS-C » construits avec les même normes professionnelles que les objectifs Full Frame : alors ils sont meilleurs (ou aussi bons)… justement car ils utilisent « toute la surface du verre ».

              Ce qui est bien plus performant évident !

              • Si on est équipé uniquement en Apsc, inutile d’aller sur un parc FF, mais quand on est équipé des deux, comme moi, débile de racheter des ranges équivalents en aspc, alors qu’on peut les monter sur ces deux types de boitiers et que pour un 105 f1,4 par exemple, on obtient un magnifique 160 f/2 sur un D500 en utilisant en plus la partie centrale de l’optique plus qualitative. D’ailleurs, le 2ème boitier en apsc, c’est justement pour bénéficier du factor 1,5 (ou 1,6 chez Canon) sur les longues focales et étant chez Nikon, bin le choix est vite fait (le 1er zoom apsc pointe à la 8ème place) ! CQFD comme tu dis.

                • Quand on est équipé des deux systèmes : évidement on choisi l’objectifs Full Frame… (et non l’APS-C).

                  C’est ce que je fais moi-même… Et j’ai toujours conseillé de le faire (et aussi d’utiliser les deux types de capteurs ensemble : c’est ce que j’ai toujours fait).

                  Et ce que je pense : les gens qui n’utilisent que du APS-C et n’envisagent pas de passer au Full Frame : devraient choisir des objectifs APS-C…

                • Bien évidement la comparaison entre deux objectifs de prix aussi différents, n’a aucun sens…

                  On a un zoom bas de gamme et un zoom pro.

                  C’est exactement ce qui permet de faire croire que : un zoom FF dont on utiliserait que la partie central sur un APS-C : serait meilleur qu’un zoom APS-C utilisé dans les même circonstances…

                  Mais si on disposait de deux objectifs conçus avec la même exigence de qualité : alors il serait évident que utiliser toute la surface de la lentille, donne de meilleurs résultat que utiliser le centre uniquement.

                  D’ailleurs les seuls exemples dont on dispose en ce sens (le zoom Sigma APS-C haut de gamme) le démontrent en pratique…

                • Et accessoirement on peut savoir pourquoi tu mets le 70-200 à 135mm et pas à 85? C’est peut-être un objectif conçu pour FF mais dans ta comparaison ils sont tous les deux montés sur D500 donc pas d’équivalence de focale à appliquer ;) .
                  Sinon, j’utilise lequel à 70 et 105mm?

                    • Le Nikon qui n’a pas de risque de plantage d’AF ;-)
                      ps: en plus très proches les deux alors que le Sigma n’est même pas à pleine ouverture. ;-) bis

                    • A 70 il l’est et à 105 en fait tu peux aller voir, à f/2.8 il est presque aussi vert et toujours un peu plus que le 70-200.
                      A quel moment le plantage d’AF change quoi que ce soit aux résultats de sharpness? Ah oui, rien, en gros tu ne veux pas admettre t’être planté mais c’est pas grave ;)
                      D’ailleurs qu’est-ce qu’il se passe si on ajoute les Sigma et Tamron et qu’on organise selon la note de sharpness et non de la note globale pour le D500? Que sur le top 9, 4 sont des APS-C et tous loin d’être les plus haut de gamme, les plus haut de gamme sont d’ailleurs en tête (si le 50-100 f/1.8 de Sigma avait été testé il y aurait probablement un 5ème objectif APS-C dans le top et même sans doute en tête). Donc JF a tout à fait raison, ce qui fait qu’il y a tant d’optiques FF en haut du classement c’est pas que c’est mieux que de mettre de l’APS-C mais qu’il n’y en a pas autant et surtout peu vraiment haut de gamme.

                    • En bref c’est très drôle que la seule chose qui te choque soit que le 50-150 soit à f/4 et pas à f/2.8 pour comparer alors qu’en pratique s’ils sont tous les 2 montés devant le même capteur il n’y a aucune raison de faire l’équivalence, en fait c’est plutôt à 70mm que j’aurais du mettre les résultats à f/4. Mais avec un peu de curiosité, tu serais allé voir les résultats à f/2.8 et constaté que zut ça ne te donne toujours pas raison.
                      Mais quand toi tu compares un 70-200 f/4 et un 55-200 f/4-5.6, en faisant une équivalence de focale alors qu’ils sont tous les 2 montés devant le même capteur, et qu’en plus il s’agit d’un zoom FF relativement haut de gamme face à un 55-200 en plastique à 200€ ça ne t’a pas fait te poser de questions ^^. Même chose quand tu compares les 35 Nikon, l’un sur un APS-C et l’autre sur un FF, puis un 35 Tamron pas du tout de même conception optique que le DX Nikon, ça ne t’a pas dérangé plus que ça apparemment ;) .

                    • Venant de celui qui a commencé à répondre avec des tableaux et maps DxO…ça me passe très haut au-dessus de la tête ^^.
                      Un photographe étant quelqu’un qui pratique la photo et un geek étant un passionné de nouveautés techniques, désolé mais l’un n’est pas le contraire de l’autre, un « pas photographe » c’est quelqu’un qui…ne fait juste pas de photo.
                      Rage=mauvaise foi=aime pas le chocolat (je sais, pas de rapport, mais pas plus qu’entre geek et photographe :p ).

                      Bonne lecture de maps DxO ;) .

                    • Ce n’est pas moi qui ai commencé de 1 (mais je me devais de contredire avec le même moyen cette idiotie) et de 2, je n’ai jamais choisi mes optiques en fonction de Dxo (qui plante des optiques excellentes sur le terrain), car j’ai appris à les choisir en les essayant. Tout le parc au boulot et le mien sont d’ailleurs choisi comme cela. Etant équipé en Apsc et FF, je n’ai plus que des optiques FF aujourd’hui. Mais je sais, je suis un méchant car j’ose monter un 16-35 ou un 24-70 sur un apsc. Je devrais plus regarder Dxo, car apparemment c’est sale. beurk, pas bien. Et shooter au reflex avec un vrai viseur en 2020 ou utiliser des optiques d’il y a 20 ans, c’est pêché aussi ? on peut ?

                    • Bon, les amis… on se calme.

                      C’est pas grave : nous ne sommes pas d’accord : ça arrive… Il n’y a rien de grave n’est-ce pas !

                      Moi je suis vraiment d’accord avec Alex (sur le fond). Mais on ne va pas en faire un fromage n’est-ce pas.

                      Si ça se trouve : on a tord ! Et Rage à raison…
                      Si ça se trouve : on a raison… Et Rage à tord !

                      Se tromper dans la vie ça existe : c’est une chance sur deux…

                      Bon, pour le moment Tony Northtrup, Alex et moi-mêmes sommes déjà d’accord entre nous (mais on peut très bien se tromper à plusieurs : cela s’est vu aussi ;-)

                      Donc ne tentons pas le diable : et mettons nous d’accord gentiment si vous voulez, au moins sur le fait que nous ne sommes pas d’accord ;-)

                    • Pas de souci, JF.
                      D’autant qu’encore une fois, la réponse n’a aucun rapport avec ce dont on parlait au départ, à aucun moment je n’ai dit qu’il fallait avoir un hybride et des objectifs récents mais je suis un geek donc c’est ce qu’il a conclu tout seul (en vrai j’utilise un D750 et des optiques AF-D de + de 20 ans).

                      Et là aussi je suis d’accord avec JF (et c’est pas souvent qu’on l’est lol), si tu es déjà équipé FF et APS-C compatibles bien sûr que c’est mieux de mettre les optiques FF sur l’APS-C…pas sur les résultats mais parce que ça évite de trimballer 2 panoplies d’objectif distincts d’autant que certains n’existent simplement pas en APS-C dans les marques qui font les 2 formats, or là la question était sur les résultats. Peu importe ce que toi et moi utilisons, les graphs DxO ne sont pas utilisés ici pour dire que t’as mal choisi mais pour démontrer que pour un format donné les résultats sont généralement meilleurs quand ils sont conçus pour ce format.

                    • Pas de souci non plus, du moment où je ne suis pas dans le groupe de Tony :-)))
                      Ps: voir plus bas l’avis de Bernardd sur le Sigma 18-35 f/1,8 qu’il a eu en mains (quelqu’un qui essaye aussi ses optiques et checke les images faites avec)
                      Bonne continuation.

                    • J’ajouterais un ultime argument à la controverse…

                      j’ai cru remarquer que pour les objectifs Full Frame les plus récents : les constructeurs auraient tendance désormais à travailler plutôt sur l’homogénéité des performances (à toutes les focales, mais aussi : entre le centre et les bords, notamment)…

                      Cette recherche d’homogénéité aurait tendance à se faire au détriment des performances au Centre de l’image (on ne peut pas tout avoir) : qui parfois ne sont guère meilleures que celles des générations précédentes… (on a parlé de ça je crois à propos du dernier 24-70 mm f/2.8 Nikon, si je me souviens bien).

                      Une raison de plus pour les Full Frame montés sur capteurs APS-C, de ne pas être « obligatoirement » meilleurs (ou même équivalents simplement), à des objectifs APS-C conçus dès le début avec la même philosophie d’excellence (il sont malheureusement peu nombreux dans ce cas)…

                    • Effectivement et ce 24-70 f/2,8 E est dans cette veine. Ce n’est pas une optique faite pour des bancs d’essais, mais pour des photographes qui l’utilisent tous les jours. On en a 2ex et j’en possède 1 à titre perso. C’est l’optique que j’utilise le plus et ce sur des D810 ou 850 et le D500. Eh bien, ça marche très bien sans déchet et délivre des images comme je les aime.
                      Je pense que la triplette RF f/2,8 de Canon sera de cette trempe (simple supposition, car pas passée entre mes mains) Ca me tarde de les essayer et faire des images avec, mais j’attends le Canon pro en espérant un viseur qui me fasse oublier les bons ovf des boitiers pro. Peut-être un switch lors du prochain renouvellement…mais il faudra un evf révolutionnaire (aujourd’hui, pas possible pour moi) A suivre…

                    • J’ai eu un rp, et un Z7 une journée. Pas possible encore pour moi. J’attends de voir avec le Rs. Je ne suis pas totalement réfractaire, mais vraiment trop loin de la qualité d’un ovf, surtout quand les conditions deviennent difficiles ou qu’on tente « du créatif » (un filé par ex). Pas grave, je patiente et au pire à cinquante piges, je resterai sur des reflex ; j’ai bien des potes photographes pro en argentiques avec des vieux Hasselblad…

              • N’utiliser que la partie centrale n’a jamais handicapé au contraire, elle est en générale un peu meilleure, en particulier en vignetage (on le retrouve dans la mesure de vignetage de DXO).
                L’objectif APC utilise toute la surface qui est plus petite (mais l’appareil ne sait pas qu’il n’y a pas de verre autour…).
                Au delà des différences: centre ou toute la surface, pas même focale pour même angle de champ, pas même diaphragme pour même profondeur de champ, il y a une différence fondamentale de piqué.
                Le piqué, c’est pour simplifier la séparation possible ou pas entre 2 traits. On compare des images de même taille, celle en l’APS-C est agrandie donc moins nette (du rapport de crop), c’est pour cela que l’on ne prend pas le même cercle de confusion pour calculer la profondeur de champ (30 microns en FF, 30/1.5 = 20 en APS-C). Mais en pratique…, jettes tu les photos FF que tu cropes de 30% pour piqué insuffisant?
                Le FF est beaucoup plus cher, les raisons pour l’utiliser sont à mon avis: parce que l’on a pas l’équivalent en APS-C, parce que on l’utilise aussi en FF ou qu’on a l’intension de l’utiliser plus tard. Sinon quand on a l’objectif en FF, acheter l’APS-C pour avoir de meilleurs résultats est complétement absurde.

                • Et bien c’est une idée fausse… En pratique cela vient du fait que la plupart des objectifs APS-C sont des objectifs d’entrée de gamme. Qui ne sont pas construits avec une ambition d’excellence, comme les zoom pro Full Frame.

                  De plus, il ne faut pas considérer uniquement le vignettage (d’autant qu’il se corrige facilement), mais tous les autres défauts ; aberrations chromatique, diffraction, tranmisitivité, netteté, ect… le poids et le prix

                  Utiliser un large diamètre et concevoir les lentilles précisément pour ce large diamètre (comme l’a fait Sigma pour son zoom APS-C 18-35 mm f/1.8) : voilà ce qui donne le meilleur résultat globale (si l’on prend en compte la netteté, les défauts, mais aussi le prix et le poids)….

                  Si il existait beaucoup d’objectifs comme cela : cette idée fausse cesserait d’être répandue…

                  Alors en l’absence de « bons » objectifs APS-C : il est courant que les objectifs FF donnent de meilleurs résultats. Mais c’est parce que l’expérience est faussée… On en peut donc pas en déduire une règle générale.

                  Puisque l’on possède déjà une démonstration que c’est faut :

                  Donc ce qui est absurde : c’est quand il existe l’objectif en APS-C (comme le Sigma 18-35 mm f/1.8), acheter le Full Frame en croyant (à tord) obtenir de meilleurs résultats ! Ceci bien entendu dans le cas ou l’on envisage pas le passage prochain au FF…

                  Car c’est faux… (et en plus c’est plus cher et plus lourd). la preuve :

                  • Le 18-35 f/1.8 est un objectif pour photographier les mires de DXO… L’autofocus ne fonctionne pas correctement dans la vraie vie, ce qui rend l’objectif inutilisable même avec moult recalibrages (je l’ai vendu après quelques mois).
                    Un Nikon D500 et un D850 (ou Z7) ont des capteurs de même densité de pixels et même technologie.
                    Un objectif FF sur un D500 donne le même résultat que le D850 quand on recadre la photo. Un objectif APS-C sur un D850 en mode DX donne strictement la même image que le D500.
                    Quand on fait de l’animalier avec un 200-500 mm, on est souvent trop loin et on recadre… On obtient alors la même image avec le D850 qu’avec le D500 (qui commence le même recadrage avec le capteur).

                    Un objectif DX est moins cher et plus léger mais ne va pas donner de meilleurs résultats.
                    Le problème du DX vs FF pour le piqué est le facteur d’agrandissement (il faut résoudre 20 microns quand il faut en résoudre seulement 30 en FF pour le même résultat de piqué).
                    C’est simplement du bon sens et de l’optique de brevet des collèges.

                    J’ai fait la comparaison sur mire (avec un D500) entre:
                    16-85 f/2.8-4 à 50 f/3.5 et f/5.6
                    50 f/1.4 AFS (FF) à f/2.8 et f/5.6
                    17-55 f/2.8 à 50 f/2.8 et f/5.6
                    18-55 f/3.5-5.6 AF-P à 50 f/5.6

                    Le meilleur à f/2.8 est le 50 qui est un peu meilleur que le 16-85 surtout hors du centre, le 17-55 est très en retrait. A f/5.6 toujours le 50 plus homogène, mais pas de très grande différence même avec le 18-55. A noter que le 18-55 à f/5.6 est meilleur que le 17-55 à f/2.8.
                    Le 18-55 est un bon objectif le problème est qu’il n’ouvre qu’à f/5.6 (qui fait un flou d’arrière plan de f/8 en FF) et qu’il a de l’aberration chromatique qui peut être visible.

                  • Et une fois de plus tu paramètres comme ça t’arrange, pourquoi le 35 f/1.8G FX est monté sur D750? Ah peut-être parce que monté sur D500 comme pour le DX, ça ruine totalement tes hypothèses…
                    Et oui, sur un D500 vaut mieux le DX, avec le FX vaut mieux…un D750!

                    • Tout ce que prouve les démonstrations ici, c’est bien que pour avoir de meilleurs résultats quel que soit le format il faut une conception optique plus performante, et plus le capteur est petit plus elle doit l’être pour espérer sortir « d’aussi bons » résultats qu’avec un capteur plus grand (la preuve, le 35 f/1.8 FX sort bien mieux sur D750 que sur D500, CQFD!).
                      Le Tamron n’est pas meilleur que le Nikon DX parce qu’il est pour FF mais parce qu’il est optiquement bien plus ambitieux.

                    • Un exemple en effet que l’objectif DX conçu pour l’APS-C est meilleur que l’objectif FX (de même focale) placé sur un APS-C…

                      On en trouverait beaucoup d’autres des exemples comme ça.

                      Et des exemples inverse aussi : à condition de choisir des objectifs Dx plus anciens, ou moins couteux, ou plus légers…

                      Et comme la plupart des objectifs Dx sont des « entrée de gamme » : cela a crée la légende selon laquelle un objectif FF serait systématiquement meilleur lorsqu’on le place sur un capteur APS-C…

                    • En même temps ils ne peuvent pas se permettre de faire autrement, pousser leurs clients vers le MF comme le font Nikon/Canon/Sony vers le FF ça ne serait pas aussi efficace vu la différence de prix.

          • Vidéo intéressante mais il n’aborde pas l’exemple dont je parle.
            En l’occurence c’est de comparer sur le même boitier Full Frame auquel on demande de passer à x1,6, une optique RF ou EF vs une optique EF-S.

            Dans mon cas un futur EOS Rs x1,6 = 32 Mpix. Je possède le RF 35/1,8. Il faudra l’opposer au EF-S 35/2,8 mais je ne l’ai pas. Là peut-être qu’il y aurait match. Ces 2 optiques sont vendu quasiment le même prix, sont de taille et de poids presque similaire alors que l’une est faite pour du Full frame et ouvre à 1,8 alors que l’autre pour de l’APS-C et ouvre à 2,8.

            J’ai le 11-24/4 EF et le 10-18/4,5-5,6. Non sérieusement impossible que ce petit morceaux de plastique (qui rend de bon service en vacances) à moins de 300€ rivalise avec un monstre optique à plus de 3000€ ! Aller, un ami possède le 10-22/3,5-4,5 EF-S il aura peut-être plus de chance de faire le poids… IoI !
            C’est effectivement au centre que les optiques ont les meilleures résultats donc montée sur le même boitier full frame, je ne vois pas comment une optique FF pourrait se faire battre par une optique APS-C.

            Et puis quand bien même on me demontrerait le contraire, je ne vais pas acheter un 2ème parc optique EF-S et me le trimbaler en reportage lorsque demain je souhaiterait – exceptionnellement – profiter à plein des possibilités de mon nouveau EOS Rs à 72 Mpix de pouvoir shooter à x1,6 = 32 Mpix parce que encore une fois c’est une résolution largement suffisante pour plein de boulots.
            Au mieux je serais content de ne porter que les 200gr du 10-18mm contre les 1,2 Kg du 11-24mm, ok.
            Mais avec un 70-200/4, y’a quoi en face en optique spéciale APS-C ? un 55-250/4-5,6… IoI !
            Et puis un 70-200mm 4 ou 2,8 ferait un excellent 112-320mm occasionnel au lieu de me demander si j’investis pas dans un EF 100-400.

            • Perso j’utilise beaucoup la fonction recadrage sur le A7RIV. Basiquement parce que ça me laisse une image de 26mp… En animalier sur les petis animaux ça me change la vie, vraiment.

            • Mais si l’on à un boitier Full Frame : en aucun cas on lui colle un objectif APS-C dessus : car c’est ridicule en effet ! On a jamais dit le contraire…

              Sauf pour la vidéo (10-18 mm fait un excellent grand angle en vidéo) : car la résolution d’une vidéo même 4K : est ridiculement faible comparée à la photo… Donc un bout de plastique suffira bien !

              De toutes façons, les occasions d’utiliser le recadrage à la prise de vue sont rares… Rien ne l’interdit pour des cas particuliers. Mais l’on ne va pas choisir des objectifs APS-C dans ce but là (sauf cas rarissimes)…

              Relire mes réponses plus haut sur la qualité des objectifs au centre…

                • Oui, je pense qu’il y a une « évidence » qui est trompeuse…

                  je ne suis pas un spécialiste de l’optique : mais le fait d’utiliser des lentilles spécifiquement conçues pour l’APS-C sur toute leur largeur (à condition qu’elle ai été conçue avec une exigence de qualité maximale) présente certainement des avantages, par rapport à utiliser une partie seulement d’un objectif qui aurait été conçu pour le Full Frame (avec une même exigence de qualité).

                  Si pour faire de meilleurs objectifs, on fait des objectifs de plus en plus gros et larges, c’est bien qu’il y a un intérêt à utiliser des lentilles plus grosses… SI l’on applique cette recette aux objectifs APS-C : on fait à mon avis de meilleurs objectifs que si l’on colle sur un APS-C un objectif conçu pour le Full Frame.

                  Ce que semble démontrer Sigma.

                  Ce que Nikon et Canon n’ont jamais vraiment tenté de faire (sauf 2 ou 3 exceptions qui datent un peu dans le temps comme le EF-S 17-35 mm f/2.8 Canon).

                  Si Canon et Nikon s’en donnaient les moyens avec le technologue de 2019 : si ils mettaient le paquet pour concevoir le meilleur objectifs APS-C possible : ils dépasserait n’importe quel objectif Full Frame équivalent, monté sur un capteur APS-C : ça j’en suis absolument certain… Tout en étant un peu moins lourd et un peu moins cher.

                  Tony Northrup n’est pas un imbécile ! Et ile me semble (?) qu’il connait la photo, mieux que de nombreux commentateurs amateurs qui donnent leur avis sur Internet… (et ce n’est pas leur faire injure bien entendu – car c’est son métier à lui ;-)

  8. JF tu parle pas des rumeurs sur les optiques super zoom !??! Ça serait totalement ouf !
    Ça fait des années qu’on nous sert la même chose.
    Au passage en mirrorless y’a que çanon avec le 28-70 f2 qui sort un truc un peu différent mais des 28-280 f2.8, 24-170 f4, 17-170 f3.5

  9. Un poil hors sujet, mais si Canon pouvait sortir une bague pour adapter des objectifs RF sur la monture M.

    Ce qui nous permettrai nous aussi possesseurs de Canon M, d’avoir des problèmes de riche !

        • Un utilisateur de canon M pourrait parfaitement passer sur Nikon Z ou Sony, en revanche si il a un objectif RF (un futur 70-200 f/ 4 par exemple), il ne changera pas de crémerie.

          Là il faudrait acheter une version EF & devoir plus tard investir dans la version RF.

          Apres si Canon voulait bien sortir un tele en monture M un peut plus lumineux, ça en ferait vraiment un système autonome.

          C’est probablement quelque chose qu’ils ont envie d’éviter cela dit

            • Peut être pour éviter que le système M soit « complet » & couvre tout les besoins photographiques en monture native.

              Du coup pour un télé un peut lumineux, il faudra passer par la case EF avec bague ce qui ouvre la porte au FF, même si oui ça concerne très peut de monde

        • Je ne sais pas ce qu’en pense Canon, j’imagine qu’ils se sont posé la question.
          C’est après tout légitime puisque à « l’époque » des montures à miroir Canon mettait en avant la possibilité de monter une optique EF sur un capteur APS-C qui a d’ailleurs fait son apparition bien des années avant le capteur full frame…
          Vu sous cet angle historique il serait logique de pouvoir monter les nouvelles optiques RF sur un APS-C mirorless. Mais JF en a déjà parlé plus haut cela n’a pas de sens techniquement. Une optique EFS-S ou mieux, M, sera bien plus adapté et efficient en qualité.
          Les amateurs seraient-ils sensibles à l’argument commercial « équipez vous comme un pro » en rêvant de s’offrir un jour un full frame ?

          Perso en tant que pro, pendant des années j’ai fonctionné avec un couple full-frame + APS-C avec des optiques EF.
          Et c’était toujours agréable de monter un 70-200 sur un APS-C pour avoir un télé plus important ou encore de faire un reportage uniquement avec un 16-35 + 70-200 avec la possibilité de monter ces 2 optiques sur FF et APS-C pour être hyper flexible sans être trop encombré.
          Aujourd’hui mon sac est « bancal » avec un EOS R / RF24-105 + 80D et mon parc optiques en EF. J’avoue qu’un petit M6 Mk II serait top comme boitier de secours s’il était capable d’avaler les nouvelles optiques RF… ;-)
          D’où mon attente d’un boitier R pro à 72 Mpix où un recadrage redonnera plus de possibilité.

          • D’un côté Canon se prend un peut les pieds dans le tapis avec des montures mirrorless différente en APS-C & FF de l’autre je trouve le Nikon Z 50 monstrueux avec la monture Z, qui ne permettra pas de faire des appareils aussi compact que les Canon M.

            Opinion a rebrousse poils : et si Sony n’aurait pas fait le meilleur choix avec une monture APS-C sur leur FF ???

            • Bof… je pense que ça n’a pas grande importance en 2019 de bénéficier de montures compatibles Full Frame et APS-C. Car en 2019 : ce sont des marchés très différents. C’est à mon avis pour cela que Canon va continuer à mener de front les montures EOS-R et EOS-M…

              Du côté des reflex, la monture EF-S n’a plus beaucoup d’avenir je pense : on ne verra plus beaucoup de nouveaux objectifs.

              Et peut-être verra-t-on encore de nouveaux objectifs EF pour reflex, mais ce sera plutôt de longues focales et des objectifs qu’il ne sera pas gênant de monter via la bague sur des EOS R (qui sont l’avenir)

              Il fait comprendre que en 2019 : 80% des utilisateurs de reflex ou hybrides APS-C n’achèteront jamais de second objectif… ET se contenteront de l’objectif en kit.

              Ensuite : peut-être seulement 20 % des utilisateurs de Full Frame achèteront un appareil APS-C en complément. Et il faut savoir que tous les utilisateurs de Full Frame, ne représentent (à eux tous) que 10 ou 20 % de l’ensemble des utilisateurs d’appareils à objectifs interchangeables…

              Full Frame et APS-C sont donc (a mon avis) devenus en 2019 des marchés totalement différents et qui ne se recoupent pas souvent (certes il y a quelques photographes animaliers qui continuent à mixer APS-C et Full Frame : mais ils ne sont pas si nombreux).

              C’est donc très différent de la situation de 2005 (premier EOS 5D), ou de 2008 (premier Nikon D700) : lors de la transition APS-C Full Frame… A cette époque les deux types de reflex (APS-C et FF), cohabitaient plus souvent (dans les sac de photographes plus nombreux). Mais ce n’est plus autant le cas…

              Car il y a des Full Frame d’entrée de gamme (donc on peut s’acheter un second boitier FF). Et car il y a beaucoup plus de choix d’objectifs aussi : autant en FF que en APS-C… Donc chaque type d’utilisateur est moins tenté d’aller voir dans le format voisin.

          • Oui, j’ai fait exactement comme toi :

            « Perso en tant que pro, pendant des années j’ai fonctionné avec un couple full-frame + APS-C avec des optiques EF.
            Et c’était toujours agréable de monter un 70-200 sur un APS-C pour avoir un télé plus important ou encore de faire un reportage uniquement avec un 16-35 + 70-200 avec la possibilité de monter ces 2 optiques sur FF et APS-C pour être hyper flexible sans être trop encombré. »

            Je l’ai écrit assez souvent sur ce Site… Tout en sachant très bien que ce n’était pas forcément une solution idéale.

            EN 2002, il n’y avait pas trop d’autre solution que d’utiliser le EF 16-35 mm f/2.8 (Full Frame) comme objectif standard sur un EOS 20D…

    • Effectivement – et avec l’A7RIV, qui à 61MP sans filtre AA sera de toutes façons plus sharp que le Canon Rs, il se peut que cet hypothétique nouveau boîtier connaisse le même sort que les R/RP, à savoir être dépassé dès sa sortie.

      • « 80% des utilisateurs de reflex ou hybrides APS-C n’achèteront jamais de second objectif… ET se contenteront de l’objectif en kit. »

        Et le drame est que 50% des constructeurs propose un zoom de kit peu performant, peu lumineux et un moteur JPEG peu performant (sur les réflex Aps-C par rapport à ce que fait les Canon, Olympus et Fujifilm en hybride), donc la plupart des gens trouveront finalement un smartphone avec 4 fixes avec un bon computing plus performant et pratique.

        Pour l’instant, Fujifilm et son 18-55mmf2.8-4 et son nouveau 16-80mmf4 en kit avec le x-t30 et bien sûr Nikon 24-70mmf4 (je n’aime pas trop le 12-40mm f2.8 de Olympus) sont des zooms de kit excellents.

        • Personnellement je trouve que le petit zoom en kit des canon EOS M est excellent aussi :

          Ce minuscule EF-M 15-45 mm IS est tellement compact, tellement léger et suffisamment piqué pour un capteur de 30 Mpix… Une véritable réussite : qui explique en grande partie que l’EOS M50 est longtemps resté en tête des ventes des hybrides APS-C.

          C’est un peu l’équivalent de l’excellent petit zoom Micro 4/3 Panasonic 12-14 mm, qui par sa compacité a permis de vendre énormément de boitiers Panasonic comme le GX80 (boitier qui n’était pas si léger que ça par contre)…

          • Avant le M-50, qui est sorti début 2018, c’était le Sony a6000 avec le 16-50mm qui était le roi des hybrides.

            J’ai vu que le Nikon z50 fait un très bon démarrage au Japon qui pour sa première semaine, il est en première position des hybride. A voir sur le moyen et long terme. Je suis curieux de son zoom de kit.

  10. Pingback: Fause bonne idée : des objectifs Full Frame sur un boitier APS-C ! - photoetmac.com

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.