web analytics

Quelles Modes de prise de vue pour quelles Photos ?

21
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

A l’exception du Mode Manuel (le seul Mode à ne pas être Automatique), les Modes de prise de vue Experts (Priorité Ouverture, Priorité Vitesse et Programme) : sont des programmes automatiques servant à gérer l’exposition en tenant compte de certains paramètres, que vous fixez vous-même… Notamment l’Ouverture en Mode Av et la vitesse en Mode Tv.

C’est pour cela que l’on parle de « Priorité ». Par exemple en Priorité Vitesse (Mode Tv), vous donnez la priorité au choix de la Vitesse que vous « imposez à l’appareil ». Dans ce cas l’Ouverture sera réglée automatiquement, sa valeur n’étant pas votre « priorité ». Vous acceptez donc qu’elle soit calculée automatiquement en fonction de certains paramètre fixes : la luminosité de la scène, la vitesse que vous avez fixé et la sensibilité ISO que vous avez fixée (mais qui peut éventuellement être automatique).

Autre cas de figure la Priorité Ouverture (Mode Av) : vous choisissez une valeur d’Ouverture fixe. Dans ce cas la c’est la Vitesse qui sera automatiquement ajustée par l’appareil. Ce Mode Av vous permet par exemple de choisir f/11 : un diaphragme fermé qui laisse entrer peu de lumière et permet d’augmenter la profondeur de champs, ce sera votre priorité pour un paysage par exemple… A cause de cette valeur fermée de f/11, l’appareil n’aura d’autre choix que de ralentir suffisamment la vitesse pour compenser le peu de lumière qui traverse le diaphragme… Jusqu’à obtenir la bonne exposition.

Autre cas de figure (différent) et toujours en Mode Priorité Ouverture : vous choisissez un réglage de f/1.8, un diaphragme ouvert laissant entrer plus de lumière qui réduit beaucoup la profondeur de champs (idéal en portrait). Dans ce cas, le programme augmentera automatiquement la vitesse pour compenser cet excès de lumière. Jusqu’à obtenir la bonne exposition (identique au cas précédent).

Que vous ayez choisi f/11 ou f/1.8, dans les deux cas le rôle du programme est de modifier la vitesse jusqu’à obtenir la même exposition… La Priorité Ouverture vous permet donc de gérer librement la profondeur de champs, sans vous inquiéter de l’exposition qui est toujours gérée automatiquement.

Il n’y a vraiment aucune raison de vous passer des services des Mode d’Exposition Automatiques pour réaliser vos photos. D’autant que vous pourrez « pondérer » l’exposition proposée par l’appareil, grâce à la « Correction Manuelle d’Exposition ». Cette correction, revient en quelque sorte à introduire « une dose de Manuel » dans l’exposition Automatique. De façon à obtenir une image plus sombre ou plus claire, en vous appuyant sur une meure Automatique. Ce qui est bien plus rapide que de travailler en 100% Manuel.

 

Portrait dans une petite barque à Kyoto : en Priorité ouverture… Ici j’ai choisi d’isoler le sujet de l’arrière plan, grâce à une très grande ouverture de f/1.4. La précision de la mise au point est vitale avec une telle Ouverture sur un portrait ⟶ Focale : 85 mm. Ouverture : f/1.4. Vitesse : 1/800 sec. 100 ISO. Correction manuelle : -2/3 IL.

 


Les Modes d’Expositions classiques. On dispose selon les marques de trois ou quatre programmes d’Exposition, généralement appelés PASM. C’est à dire en Anglais : Program (P), Aperture (A), Speed (S) et Manual (M). Il est possible d’imaginer d’autres Modes Programmes. La marque Pentax, avait par exemple imaginé un Mode Priorité Sensibilité (que l’on retrouve en quelque sorte chez Canon, en Mode Fv).

 

  • Le Mode Av : Priorité Ouverture. C’est le plus ancien Mode nommé « Mode A » chez la plupart des marques. Chez Canon c’est le « Mode Av » pour Aperture Value (valeur d’Ouverture). C’est celui qu’on préfère utiliser pour les Portraits de façon à privilégier une Profondeur de Champs courte. Ou à l’inverse en Street Photo : pour obtenir une très Grande Profondeur de champs.

 

  • Le Mode Tv : Priorité Vitesse. Il est nommé « Mode S » (pour Speed) chez la plupart des constructeurs. Chez Canon il est nommé « Mode Tv » pour Time Value (valeur Temporelle). C’est le Mode préféré des photographes de Sport, qui connaissent instinctivement quelle est la vitesse minimale à choisir pour « figer » tel ou tel type d’action, selon les sports.

 

  • Le Mode P :Programme d’Exposition Automatique. Ce nom est identique chez toutes les marques. Ici, Vitesse et Ouverture s’ajustent Automatiquement et ce couple peut être « décalé ». C’est le Mode que l’on recommande aux débutants. Ou le Mode que je choisi lorsque je suis en Mode touriste, pas trop concentré sur un sujet : je laisse l’appareil se débrouiller, c’est reposant.

 

  • Le Mode Fv : Flexible Value. Depuis quelques mois, Canon propose avec l’EOS R un nouveau Mode Fv… Nous le détaillerons également, bien qu’il soit peu probable qu’il ne vous séduise. Je ne suis pas très convaincu de son intérêt, car finalement il est très puisant et risque de vous faire faire de grosses erreurs d’exposition, si vous n’êtes pas très attentifs.

 

  • Le Mode M : Manuel. C’est le seul Mode Non Automatique (sauf si vous optez pour la Sensibilité  ISO Automatique en même temps : attention, car dans ce cas l’exposition n’a plus rien d’automatique). En ISO fixe, vous devrez adapter Vitesse et Ouverture Manuellement, jusqu’à obtenir l’exposition souhaitée. C’est le Mode typique de la photo de nuit sur pied en pause longue, ou en Studio avec des flashs réglés Manuellement.

 

Street photo à Hong Kong en Priorité ouverture. Ici j’ai préféré fermer un peu le diaphragme jusqu’à f/4, ce qui est une valeur moyenne, afin de bénéficier d’un peu plus de profondeur de champs. Je n’ai pas fermé davantage, pour éviter de devoir monter trop la sensibilité ISO. On est déjà à 1250 ISO en ISO Automatique 1600 ISO est le maximum que je paramètre en ISO Auto. ⟶ Focale : 24 mm. Ouverture : f/4. Vitesse : 1/800 sec. 1259 ISO. Correction manuelle : -1/3 IL.

 


Comment choisir son Mode en fonction des circonstances ? Tous les Modes (Av, Tv et P) peuvent être utilisés dans toutes les circonstances. Et tous permettent d’obtenir strictement les mêmes réglages si vous le souhaitez… Car face à une scène donnée tous les Modes vous permettent d’accéder à tous les Couples Vitesse Ouverture possibles. Qui produisent tous exactement la même exposition, mais en utilisant des valeurs de Vitesses et d’Ouverture différentes.

Le but de ces programmes est de vous laisser vous concentrer sur les valeurs de vitesse et d’ouverture (qui vous semblent souhaitables pour des raisons esthétiques ou pour obtenir certains effets), sans vous inquiéter de l’exposition qui sera automatique. Choisir tel ou tel « couple vitesse / ouverture » permet de gérer la profondeur de champs, ou d’obtenir des effets filer, ou au contraire de figer l’action… Presque tout le talent du photographe réside dans le choix optimal des ces « couples vitesse / ouverture » en fonction du sujet, des circonstances de prise de vue et des buts recherchés.

 

N’importe quel Mode a pu être utilisé pour réaliser cette image. Tous les « couples Vitesse / Ouverture », sont accessibles depuis tous les Modes.

 

Le choix d’un Programmes plutôt qu’un autre, n’appartient qu’à vous. Il dépendra surtout de votre façon de raisonner, par exemple certains photographes de Paysages « pensent diaphragme » car la gestion de la profondeur de champs est leur Priorité : ils choisissent donc souvent la Priorité Ouverture (Mode Av). Après avoir fixé la sensibilité (100 ISO par exemple), ils choisiront f/11 (par exemple) pour bénéficier d’une grande profondeur de champs. Le programme calculera l’unique vitesse donnant une exposition nominale dans ces circonstances : ce sera 1/60 sec (par exemple).

Imaginons que face à la même scène, un autre photographe ait l’habitude de travailler en Priorité vitesse (Mode Tv). A 100 ISO, il choisira une vitesse pas trop rapide : de 1/60 sec (par exemple). Ce qui conduira forcément le programme à fermer sensiblement le diaphragme… En choisissant 1/60 sec en Mode Tv, le Programme n’aura d’autre choix que de régler f/11 pour obtenir l’exposition nominale dans les mêmes circonstances. Donc exactement le même réglage obtenu en Mode Av.

 

Image prise en Islande, en Mode Av : Priorité Ouverture. C’est le Mode que l’on préfère utiliser pour les Portraits de façon à privilégier une Profondeur de Champs courte. Ou à l’inverse en Photo de paysage : pour obtenir une très Grande Profondeur de champs, comme ici…

 

Imaginons maintenant un troisième photographe qui préférerait utiliser le Mode P au quotidien… A 100 ISO face à la même scène, le Mode P lui proposerait peut-être un couple Vitesse / Ouverture identique : 1/60 sec, f/11 (par exemple). Toutefois en Mode P le couple automatiquement calculé pourrait éventuellement être différent : 1/120 sec et f/5.6 (par exemple). L’exposition restera strictement identique mais la profondeur de champs sera différente. Heureusement, cette « proposition » n’est pas contraignante car le Mode P est un Décalable. Il suffit de tourner le molette avant pour décaler ensemble le couple vitesse / ouverture : jusqu’à retrouver le même couple que dans les Modes Av et Tv, par exemple : 1/60 sec et f/11.

Les Programmes de prise de vue Experts sont situés dans la « zone Créative » du Sélecteur de mode : ils autorisent une grande créativité dans le réglage des paramètres de prise de vue et dans le rendu de l’image. Y compris le Mode P car il est « décalable »… Donc à l’exception du mode M, tous ces modes assurent une Exposition Automatique, tout en vous permettant de choisir certains réglages que vous jugez « prioritaires ». Ces trois Modes ne vous laisseront jamais « rater » votre exposition. Et si vous souhaitez vous écarter de l’exposition nominale, il suffira d’ajouter (à la volée) une « correction Manuelle d’Exposition », une opération qui est possible dans tous ces programmes.

 

Jonque en Baie d’Halong au Vietnam en priorité Vitesse. J’ai choisi ce Mode particulier, afin de fixer une vitesse minimum de 1/150 sec, en dessous de la quelle je ne souhaitais pas descendre. Car j’utilisais une focale de 150 mm et le risque de flou de bouger est élevé avec un téléobjectif. ⟶ Focale : 150 mm. Ouverture : f/8. Vitesse : 1/250 sec. 100 ISO.

 


Le Mode P : le plus facile, le plus Automatique – Libre à chacun de déterminer le mode le plus adapté à la situation de prise de vue, en tenant compte de ses habitudes et sa « façon personnelle de raisonner ». Le choix d’un Mode plutôt qu’un autre est vraiment une affaire de goût ou d’habitude.

Le mode P (Programme d’exposition automatique) est certainement le plus rassurant pour les débutants. Car faute d’expérience et de connaissance théorique des valeurs d’ouverture, ils hésitent forcément au moment de choisir une Vitesse ou une Ouverture… On sait tous que les débutants ne se rappellent jamais si un diaphragme de f/11 : est plus ou moins « ouvert » que f/1.8.

Si vous n’avez jamais rien utilisé d’autre que les « Mode Scène » alors commencez par le Mode P qui est le plus recommandé pour une transition en douceur vers les Programme Experts. Il est le plus simple à utiliser : car l’appareil vous propose automatiquement un « couple vitesse / ouverture » cohérent. Il ne vous reste qu’à cadrer et appuyer, la justesse de l’exposition est quasi garantie…

 

Si vous devez déclencher dans la panique : n’hésitez pas, choisissez le Mode P. Aussi c’est une bonne chose de replacer votre Molette des Modes sur P, à chaque fois que vous rangez l’appareil dans le sac… Car vous ne savez pas si il ne faudra pas le sortir en Mode Panique : la prochaine fois.. Si c’est le cas, vous serez alors bien content de profiter de l’Automatisme du Mode P. Et si vous avez tout le temps de réfléchir : alors sortez du Mode P, puisque vous en aurez le temps.

 

Le Mode P vous semblera encore plus confortable et sécurisant si vous optez pour la sensibilité ISO Auto, ce qui donne à l’appareil plus d’options pour adapter Vitesse et Ouverture. Le Mode P est aussi un mode pédagogique : il vous suffit d’observer les valeurs automatiquement choisies par l’appareil pout vous familiariser avec. Puis « reproduire ces réglages » ensuite, dans les autres Modes.

En tournant la Molette principale, libre à vous de « décaler » les valeurs automatiquement proposées par le Mode P : Vitesse et Ouverture fonctionneront comme des vases communicants… Lorsque l’un diminue, l’autre augmentera pour « compenser » et maintenir une exposition correcte. On parle de couples « Vitesse / Ouverture ». Chaque couple abouti exactement à la même exposition (en terme de valeur de luminosité). Par contre, chaque couple donne des profondeurs de champs différentes…

Un couple Vitesse rapide (1/200 sec) et Diaphragme Ouvert (f/1.8), donnera moins de profondeur de champs (arrière plan flou), éliminera le risque de bougé et figera les mouvements du sujet.

Un couple Vitesse lente (1/30 sec) et Diaphragme Fermé (f/16), donnera plus de profondeur de champs (arrière plan net), augmentera le risque de bougé et ne figera pas les mouvements du sujet.

Le Mode P est l’autre « mode panique », à préférer au Mode Tout Automatique (Mode vert), car contrairement à celui-ci : le Mode P vous laisse régler tous les paramètres (flash, ISO, etc) qui sont souvent fixés automatiquement par le Mode Auto… J’utilise donc régulièrement le Mode P, notamment lorsque je ne sais pas à quoi m’attendre et qu’il s’agit de déclencher en urgence : avant que la scène ne s’envole ; ou qu’un sourire croisé par hasard, ne perde son naturel… Par exemple lorsque je me ballade en ville : je suis susceptible de viser une scène très lumineuse en plein soleil, puis l’instant d’après : cadrer en plein contre jour. Le Mode est très utile lorsque l’on utilise un zoom de large amplitude (70-200 mm par exemple), car la luminosité des scènes cadrées varie davantage.

 

Rencontre amicale, dans un petit bar de Shibuya à Tokyo. En Mode P, ce Mode est le mode que je choisi lorsque je ne sais trop à quoi m’attendre, lorsque je fais des photos souvenirs avec des amis, ou des photos prises à l’improviste et que je ne suis pas concentré sur un sujet en particulier. C’est le Mode « Toujours Prêt », ou le Mode « Super Pratique » ! ⟶ Focale : 35 mm. Ouverture : f/3.2. Vitesse : 1/125 sec. 1600 ISO. Correction manuelle : -1/3 IL.

 


Le Mode Tv priorité Vitesse. Vous pouvez l’utiliser pour les scènes d’action ou de sport. Mais la « Priorité vitesse » convient théoriquement à n’importe quelle situation : paysage, photo au flash… C’est le mode que j’utilise pour un tiers de mes photo : si l’on comprend le principe des vases communiquant vitesse / ouverture, on peut utiliser n’importe quel Mode en toutes circonstances.

Commencez par estimer la vitesse minimale en dessous de laquelle votre sujet ne risque pas le « flou de bouger ». Pour un randonneur passant à quelques mètres, ce serait par exemple 1/80 sec. Pour un skieur : 1/800 sec. Il n’existe pas vraiment de règle, car cette vitesse est fonction de votre distance au sujet et de sa vitesse relative vis-à-vis du photographe. Dans le cas d’un paysage, votre vitesse basse à respecter, dépend de votre capacité à ne pas trembler. Pour une focale de 50 mm, ce sera peut-être entre 1/30 sec et 1/60 sec… Selon les gens et le dispositif de stabilisation de leur appareil. Pour les focales au dessus du 30 mm, appliquez la règle du « 1 sur la focale ». Par exemple : 1/200 sec dans le cas d’un 200 mm. Autre exemple : 1/50 sec dans le cas d’un 50 mm.

 

Prime à la vitesse pour cette image de surf à Fiji. Ma priorité était de ne pas descendre en dessous de 1/800 sec. L’ouverture résultante était f/7.1, donnant une profondeur de champs suffisante pour que la vague reste nette à l’arrière-plan. La valeur ISO était de 200 ISO à l’époque, mais dans les mêmes circonstances aujourd’hui, je n’hésiterais pas à travailler à 1600 ISO.

 

Vérifiez ensuite l’ouverture calculée par l’appareil. Il se peut qu’elle soit trop ouverte : par exemple f/2,8 serait trop ouvert pour un paysage, mais parfait pour un portrait ! Comme vous le savez, un diaphragme ouvert entraîne une faible profondeur de champ. Si vous désirez davantage de profondeur de champs, vous disposez de trois options (que vous pouvez combiner) :

 

  1. Abaisser la vitesse d’obturation, en tenant compte du risque de flou de bougé qui augmente.
  2. Monter la sensibilité ISO, attention à l’augmentation du bruit numérique au delà de 1600 ISO.
  3. Augmenter la luminosité de la scène : attendez que le soleil brille ou ajoutez un flash.

  

La Priorité vitesse est-elle plus sûre que la Priorité ouverture ? Il peut arriver en Priorité Ouverture de choisir une valeur trop fermée (f/20 par exemple) et que vous oubliez de surveiller la vitesse qui devient alors trop basse (1/30 sec par exemple) ce qui entraîne un « flou de bouger ». Je trouve que le risque d’erreur est moindre en Priorité Vitesse car une erreur n’entraîne qu’une mauvaise gestion de la profondeur de champ : c’est moins grave qu’une vitesse trop basse.

Pour limiter ces erreurs, vous pouvez aussi opter pour l’ISO Auto qui apporte de la sécurité en cas de choix erronés. Les Canon proposent aussi dans leurs Fonctions personnalisées, une option « Décalage de sécurité », qui compense automatiquement vos erreurs si vous faites de mauvais choix en Modes Av et Tv. Je ne m’en sers pas car je veux justement réaliser des sous-expositions volontaires, en vue d’obtenir des « effets de silhouettes » à contre-jour.

 

ici la problématique était de ne pas descendre en dessous d’une certaine vitesse… Afin de bien « figer » le mouvement : par exemple 1/500 sec. Mais il ne faut pas non plus utiliser une vitesse inutilement élevée, ce qui aurait pour effet d’entrainer une ouverture trop grande, donc de perdre trop de Profondeur de Champs. C’est pourquoi la Priorité Vitesse s’impose pour ce genre d’image… Elle me permet de fermer jusqu’à f/18, ce qui assure beaucoup de Profondeur de champs. ⟶ Focale : 24 mm. Ouverture : f/18. Vitesse : 1/500 sec. 500 ISO. Correction manuelle : -1/3 IL.

 


Le Mode Av : priorité Ouverture.Vous utiliserez ce Mode afin de contrôler précisément la profondeur de champ. Par exemple pour un paysage au grand-angle, vous souhaitez mettre en évidence les fleurs au premier plan qui doivent être nettes sans que l’arrière-plan ne devienne flou.

Commencez par choisir une valeur élevée (f/16 par exemple) car le diaphragme fermé garantit davantage de profondeur de champ. Faites le point à 70 cm et contrôlez la zone de netteté, grâce au Testeur de profondeur de champ. Puis vérifiez la vitesse d’obturation… Si elle vous semble trop basse (compte tenu de votre focale ou de la vitesse du sujet se déplaçant dans le cadre), vous disposez de 3 options (que vous pouvez combiner) en vue d’y remédier :

 

  1. Montez la sensibilité ISO, attention à l’augmentation du bruit numérique au-delà de 1600 ISO.
  2. Utilisez un pied, ou calez l’appareil contre un rocher.
  3. Augmentez la luminosité de la scène : attendez que le soleil brille, ou ajoutez un flash.

 

J’utilise très souvent la priorité Ouverture en street photographie dans deux cas opposés assez spécifiques. Premier cas de figure : pour « sécuriser ma prise de vue » en augmentant au maximum ma profondeur de champs… Je me cale alors entre f/8 et f/11 (le plus souvent), ce qui me conduit en ville (ou la luminosité n’est pas souvent très forte) : à adopter une sensibilité assez élevée (suffisante pour ne pas descendre en dessous du 1/60 sec)… Ou même à passer en ISO Auto, ce qui me permet de ne pas trop m’inquiéter de la sensibilité, donc de la vitesse (qui en dépend directement).

 

Fermer à f/5.6 aura suffit à préserver une netteté relative pour l’arrière plan, sans trop abaisser le vitesse, ni monter les ISO… Mais pour obtenir un arrière plan parfaitement net : il aurait fallut fermer davantage…

 

Second cas de figure : j’utilise la Priorité Ouverture en Street Photo spécifiquement pour exploiter la plus grande ouverture de mon objectif (ou la quasi plus grande ouverture, ce qui donne améliorer un peu la qualité optique). Afin de générer des effets de « bokeh », je choisi donc de rester quelques heures à f/1.8, ou f/2, spécialement lorsque j’utilise un 35 mm f/1.8 ou un 35 mm f/2. Il me semble plus logique d’utiliser la Priorité Ouverture lorsque l’on utilise un objectif fixe à grande ouverture.

Alors que j’utilise plus volontiers le Mode P lorsque je travail avec un zoom comme un 24-70 mm. Ou la Priorité vitesse lorsque j’utilise un zoom comme le 70-200 mm.

 

Foire au Chameaux de Pushkar en Priorité Ouverture : ici le plus important était de bénéficier de suffisamment de profondeur de champs, de façon à ce que le chameau et son maître soient bien nets. J’ai fermé à f/8, ce qui était juste assez pour cela… Mais il était inutile de fermer au delà, ce qui aurait conduit : soit à ralentir trop la vitesse. Soit à augmenter trop la sensibilité ISO. ⟶ Focale : 24 mm. Ouverture : f/8. Vitesse : 1/2000 sec. 100 ISO. Correction manuelle : -2/3 IL.

 


Le Mode M : Manuel – Vous voilà seul maître à bord. Aidez-vous du « baregraphe d’exposition » en bas du viseur, pour choisir un couple vitesse ouverture cohérent. Prendre une photo test est utile afin d’affiner vos réglages : inutile de vous en priver, d’autant qu’en numérique cela ne coûte rien. L’écran de votre reflex et l’histogramme permettent d’avoir une bonne idée de la qualité de l’exposition.

Ne vous sentez pas obligé de produire systématiquement des images bien exposées. Si vous avez opté pour le mode M c’est aussi pour profiter de ses possibilités créatives, ne craignez pas de sortir des sentiers battus. Osez parfois la surexposition et plus souvent la sous-exposition. Dans ce cas, il est plus intéressant de travailler en format RAW, ce qui vous permettra de rattraper vos erreurs et de retravailler localement certaines zones de vos photos : c’est ma façon de faire habituelle.

J’utilise parfois le Mode Manuel combiné avec l’ISO Automatique. Le Mode M devient alors un programme d’exposition Automatique : l’appareil changera la sensibilité jusqu’à obtenir l’exposition optimale. Cela permet de choisir simultanément et la Vitesse et l’Ouverture. Cela permet donc d’avoir un contrôle très précis sur les caractéristiques de l’image.

L’autre intérêt du mode M est de garantir une exposition constante du sujet pour une scène donnée, quels que soient les changements de cadrage et de focale. C’est indispensable en studio et dans nombre de situations particulières comme la photo de nuit. En effet dans tous les modes semi automatiques, la mesure évaluative prend en compte la totalité de la scène y compris l’arrière-plan. Dès que vous changez de cadrage la luminosité de l’ensemble change aussi, entraînant un changement des réglages : c’est inévitable en Modes Av, Tv et P. Seul le mode M garantit que l’exposition de votre sujet ne change absolument pas sur une série de vues, quels que soient l’évolution de l’arrière plan, de la focale ou du cadrage.

 

Pour moi, le mode M est le mode des circonstances difficiles et des lumières crépusculaires. Je l’utilise systématiquement lorsqu’il s’agit de mélanger diverses sources de lumières (flash, lampes et lumière naturelle)… Pour cette scène de bivouac à 4 800 m d’altitude dans le Cordillera Vilcanota au Pérou, le mode M m’a permis de tester successivement des expositions diverses. J’ai une fois de plus utilisé mon sac à dos comme support faute de trépied.

 

D’ailleurs, le même raisonnement s’applique au réglage de la balance des blancs : évitez la balance des blancs auto si vous voulez obtenir une série de photos ayant une balance constante. Choisissez plutôt une balance préréglée ou manuelle. D’ailleurs, je n’utilise quasiment jamais la Balance des blancs Auto.

 

Femmes à contre jour en Inde. Mode Manuel, je suis resté assez longtemps à cet endroit à réaliser des images à contre jour face au couchant en espérant capter une silhouette, ce qui a fini par se présenter. Face à ces jeux d’ombres très changeants, le Mode Manuel était le plus pratique afin de conserver une densité d’exposition constante, quelque soit le cadrage et la luminosité de la zone cadrée. ⟶  Focale : 200 mm. Ouverture : f/6.3. Vitesse : 1/1160 sec. 100 ISO.

  


Le Mode FV (Flexible Value) du Canon EOS R – C’est avec un peu de circonspection que j’ai essayé ce nouveau Mode FV… Situé entre le Mode vert Tout Auto et le Mode P : le Mode Fv est donc en seconde position sur la liste des Modes qui semblent classés du plus amateur au plus pro. Cela devrait renseigner sur sa simplicité d’emploi. Précipitez-vous page 140 du Mode d’emploi de l’EOS R, qui ne lui consacre que deux petites pages.

De quoi s’agit-il ? Dans ce nouveau Mode, vous pouvez régler indifféremment la Vitesse, l’Ouverture et la Sensibilité ISO : manuellement ou automatiquement… Et même combinez tous ces réglages (qui restent tous flexibles) avec la correction Manuelle d’exposition.

Quelle est la différence entre Mode Fv et Priorité Ouverture ? En Priorité Ouverture, vous choisissez d’abord l’Ouverture ce qui implique que la Vitesse vous est obligatoirement imposée par l’appareil. Alors qu’en Priorité Flexible vous conserverez la possibilité de changer la Vitesse à tout moment, mais aussi la Sensibilité. Sans oublier d’y ajouter éventuellement la correction Manuelle d’Exposition.

Vous ne comprenez toujours rien ? Pas de panique voyons la pratique : commencez par appuyer sur le Bouton Modes, puis tournez la Molette jusqu’à Fv. Désormais la molette arrière sert à « sauter d’un paramètre à l’autre » et la molette avant : à « modifier le paramètre sélectionné ». Simple…

La première fois que vous l’utilisez (ou après l’avoir réinitialisé) : les trois paramètres (Vitesse, Ouverture et ISO) sont tous en Automatique (Auto est reconnaissable car les valeurs sont soulignées à l’écran). Mais dès que vous modifiez l’un des paramètres, il n’est plus Auto mais « fixé » par vous.

Si vous ne Modifiez qu’un seul Paramètre (imaginons, la Vitesse par exemple) : cela revient donc à être en Priorité Vitesse… Et si vous modifiez la sensibilité ISO (autre exemple) : vous voilà en Priorité Sensibilité (bonjour le Pentax K10 qui proposait cela en 2006)… Pour remettre tous les Paramètres en Auto, appuyez sur les flèches du Pad arrière : ◀︎ou ▲…

Enfin, pour ajouter la correction d’expo : appuyez sur les touches ▼ou ►. Attention, car si vous Modifiez les trois Paramètres (Vitesse, Ouverture et ISO) alors vous voilà en Mode Manuel (en quelque sorte). Je trouve d’ailleurs que c’est le danger de ce Mode Fv pour les débutants… Qui passent sans s’en rendre compte d’un Mode Auto (ou l’expo ne peut être ratée), à un Mode M, bien plus difficile et dont le résultat est imprévisible.

Si l’on désire atteindre ce niveau de contrôle plutôt avancé, il me semble plus simple d’apprendre à utiliser le Mode Manuel : pour modifier la Vitesse avec la Molette Avant. Et l’Ouverture avec la Molette arrière. A vous de tenter de l’apprivoiser mais il me semble probable que le Mode Fv finisse bientôt au cimetière des bonnes idées, que l’on aura trouvé trop pénible d’adopter.

 

Ici j’ai utilisé l’objectif Canon RF 50 mm f/1.2, à l’ouverture exceptionnelle de f/1.2 afin de bénéficier d’un Bokeh maximum, pour ce portrait du Canon EOS R. Le bokeh (flou d’arrière plan) augmente lorsque l’on ouvre le diaphragme et que l’on se rapproche du sujet. Comme je n’ai Modifié ici que l’Ouverture : le Mode Fv se comporte comme un Mode priorité Ouverture. ⟶  Focale : 50 mm. Ouverture : f/1.2. Vitesse : 1/800 sec. 100 ISO. Correction manuelle : -1/3 IL.

 


Quels Programmes de prise de vue pour travailler au Flash ?Que ce soit avec le flash intégré de votre EOS, ou un flash cobra externe, la prise de vue au flash peut se pratiquer facilement en mode Automatique ou dans n’importe quel Mode. Si vous osez les Programmes experts P, Av, Tv et plus particulièrement le mode M (Manuel), vous découvrirez un monde de possibilités créatives.

Dans les Programmes résultats (Modes Scène Paysages, Sport, Portrait, Macro, etc..) vous n’êtes pas autorisé à forcer l’utilisation du flash par une pression sur la touche Flash. C’est le cerveau de l’appareil qui décide de tout. Voilà qui est frustrant si l’on désire déboucher ponctuellement un contre-jour. D’ou l’intérêt de préférer les Programmes experts : Modes P, AV, Tv et M.

Dans ces Programmes experts, la mesure de l’éclair en mode TTL est généralisée chez tous les fabricants. L’appareil mesure l’exposition reçue directement sur le capteur. D’où le nom TTL qui signifie « Through The Lens » (à travers l’objectif). L’utilisation du flash dans les Programmes experts donne accès à de nombreux réglages qui s’avèrent rapidement indispensables :

 

  • Déclenchement au second rideau: pratique pour l’utilisation du flash à basse vitesse. Typique des vues nocturnes en ville : phares de voiture laissent une traînée derrière la voiture et non devant.

 

  • Correction manuelle d’expo au flash: fonctionne comme la correction d’exposition générale. Une correction systématique de moins un tiers de IL, permet d’adoucir un peu le flash.

 

  • Mémorisation d’exposition au flash: après avoir effectué la mise au point d’une pression à mi-course sur le déclencheur, pressez la touche Mémorisation d’exposition. Le flash envoie un pré éclair pour tester l’exposition. Appuyez complètement sur le déclencheur pour prendre la photo.

 

  •  Synchronisation haute vitesse: permet l’utilisation de flashs externes à des vitesses supérieures à 1/250 sec (vitesse maxi avec le flash embarqué). Utile en sports et pour réaliser des portraits à grande ouverture en vue d’obtenir un arrière-plan flou. Dans ce cas la portée du flash diminue.

 

  • Support du multi flash sans cordon: cette fonction permet de combiner l’éclairage d’un nombre illimité de flashs en mode TTL. Un système pratique assez mal connu des photographes amateurs qui ignorent souvent qu’il est possible de piloter des flashs distants depuis leur boîtier.

 

  • Déclenchement stroboscopique: certains flashs proposent cette fonctionnalité spécifique qui intéresse surtout les amateurs d’image de sport ou les scientifiques. Le flash peut envoyer jusqu’à 100 éclairs lors d’une seule exposition, afin de décomposer un mouvement.

 

Petite fille du pécheur à Bali, au Flash en Priorité vitesse. Au flash je privilégie soit le Mode manuel, soit la Priorité Vitesse, avec lesquels il me semble plus facile de gérer l’équilibre Lumière d’Ambiance / Flash. Si vous augmentez la vitesse : alors la proportion de Lumière d’ambiance diminue et l’éclairage du flash prend le dessus. Par contre si vous ralentissez la vitesse, la proportion de Lumière d’ambiance augmente et l’éclairage du flash devient plus discret. ⟶  Focale : 24 mm. Ouverture : f/6.3. Vitesse : 1/60 sec. 200 ISO.

 


Pourquoi éviter les Modes Scènes (Modes Résultats).  Depuis que les constructeurs vendent des appareils photos, ils ont toujours tenté d’aider les débutants à réussir leurs photos en leur proposant divers Modes assistés, garantissant des résultats optimums.

La première démarche en ce sens a été l’ajout d’un Micro Processeur dans le reflex Canon A-1 en 1978 dont le Mode Programme pouvait pour la première fois, déterminer automatiquement Vitesse et Ouverture en fonction de la luminosité de la scène, en vue d’obtenir une exposition correcte (sinon parfaite) à chaque fois… Ce modèle et ses successeurs ont ainsi beaucoup contribué à démocratiser la prise de vue, auprès de tous, notamment des étudiants. Pour autant il restait encore énormément de raison de rater ses photos, ce qui faisait tout le charme de la photo à cette époque, dite « argentique » ou l’on shootait des diapositives « 24×36 » et des « négatifs ».

 

Le Mode 100% Automatique a tendance à choisir le « Style d’image » de votre photo Automatiquement (le Picture Style)… ce qui ne m’arrange pas !

 

Aujourd’hui, selon les Modèles d’appareils, vous trouverez les Modes Assistés sous diverses appellations : Mode Sport, Portrait, Macro, Feux d’Artifice, etc… Toutefois, les photographes qui ont (un tout petit peu) compris comment fonctionnent les Modes P, Av, Tv et M, s’appliquent généralement à éviter soigneusement ces Modes « assistés ». Car ils ont l’habitude de vous imposer certains choix automatiquement. Notamment (selon les modèles) : le Réglage de la sensibilité, l’Activation automatique du flash, le Choix du Style d’image, le Choix de la Balance des Blancs…

Autant de choix que les photographes débrouillés préfèrent contrôler systématiquement. Par exemple en activant l’Automatisme pour le réglage de certains paramètres seulement, tout en fixant manuellement les réglages d’autres paramètres : pour des raisons créatives. L’autre raison d’éviter les Modes Assistés, est qu’il est bien plus rigolo de cuisiner ses recettes sois même, plutôt que de se contenter de mettre des plats surgelés au micro onde lorsque l’on invite des amis à diner.

 

Par basse luminosité, le Modes 100% AUTO (le café vert), a tendance à sortir le Flash, sans qu’on ne le souhaite !

 

Tout l’intérêt de la démarche photographique est de réussir (ou de rater) ses photos sois même en comptant sur sa propre créativité, mais aussi sur un minimum de surprise et d’aléatoire… La photo, c’est comme un jeux de construction, qui nous fait jouer, nous fait réfléchir et progresser… A-t-on déjà vu à Noël, des parents offrir à leurs enfants une boite de Lego déjà construite ?

Cela n’aurait aucun intérêt et ce ne serait pas très drôle. Réussir trop facilement des photos à tous les coups, ce ne serait plus « la photo ». Si l’on nous prive du plaisir de réussir (ou rater) sois même ses propres photos : autant se contenter de regarder les photos parfaites des autres… Qui sont de toutes façons disponibles gratuitement sur Internet : 3,36 milliards d’inscrits sur les réseaux sociaux, soit 44% de la population mondiale (+11% entre juillet 2017 et juillet 2018). Et tout ce monde y poste des photos !

 

Moines en Birmanie, en Priorité Ouverture. Ici le Mode Av s’explique par le manque de lumière, au moment du crépuscule et des dernières lueurs. J’ai choisi la plus grande ouverture du Zoom EF 70-200 mm f/4 : afin de donner une chance à l’appareil de me proposer une vitesse assez élevée pour figer le Mouvement. Ici à à 100 ISO, l’ouverture de f/4 a permit de bénéficier de 1/1250 sec. J’aurais pu aussi monter à 200 ISO, ou choisir la sensibilité ISO AUTO, pour bénéficier de plus de sécuruté. ⟶  Focale : 200 mm. Ouverture : f/4. Vitesse : 1/1250 sec. 100 ISO. Correction manuelle : -2/3 IL.

 

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

21 commentaires

  1. Quand je donne des cours aux débutants, je conseille de pré-régler leurs appareils photo en SIMILI-VERT :

    ISO « AUTO » – Mode « A » – Ouverture f/3.5

    Avantage, si on est pressé, on sort l’appareil, on l’allume et ça marche direct pour tout (ou presque), quelque soit les conditions d’éclairages. Et ça ne sort pas le flash intégré.
    On bascule facilement au mode paysage, on bougeant la molette pour une ouverture de f/11.
    Et si on a des pb due à une vitesse trop faible, soit on fixe les ISO, soit on bascule en mode « S ».

    J’utilise par défaut ce pré-réglage à mes appareils photos. Ils sont ainsi tout de suite disponible. Et je n’ai pas grand chose à faire pour peaufiner mes réglages.
    Bref, pour moi, c’est le SIMILI-VERT :)

    • Le vrai « SIMILI VERT », ce serait plutôt le Mode P avec ISO Auto…

      Car là, si tu as un débutant avec un zoom 18-55 mm f/3.5-5.6 : il ne va pas comprendre pourquoi lorsqu’ils zoom, il est soudain à f/5.6 !

      Tu vas devoir expliquer… et c’est pas le bon moment avec des débutants.

      Donc je recommanderai plutôt le Mode P !

    • Par ailleurs, d’un point de vue Pédagogique, mettre un débutant en Mode A dès le début : c’est éventuellement un peu plus dangereux… (je trouve)

      Si il tourne la Molette principal et se retrouve par exemple au delà de f/16 : il va se retrouver avec des vitesses lentes et faire des photos floues.

      Même si il éteint son appareil et le rallume : le coup d’après il sera encore à f/16…

      Alors que en mode P : même si il dérègle le couple vitesse ouverture… Il éteint son appareil et repart sur un couple Vitesse ouverture cohérent (l’appareil tient compte de la focale, si il est récent et malin)… Donc c’est le Mode qui donne le plus de « récompenses » à un débutant…

      Et il n’empêche pas de commencer à réfléchir à l’ouverture : en décollant le couple pour profiter d’une grande ouverture… Puis tester en fermant le Diaph. Surtout en ISO Auto : c’est très sécurisant…

  2. Sinon, c’est sympa de ré-expliquer les bases. Ca permet de varier les points de vue. Je trouve que ton post est une très bonne idée.

  3. Bonjour
    Une petite question : est-il judicieux en mode priorité ouverture de privilégier f/8 qui semble-t-il donne la meilleure qualité des objectifs.
    Merci pour votre réponse

    • Oui, on peut (si l’on cherche le piqué le meilleur, mais ni le bokeh, ni une grande prof. de champs)…

      (à noter que cela dépend des objectifs, parfois c’est un peu plus, ou un peu moins que f/8)…

      Mais si on veut plus de profondeur de champs que ça : alors non, ce n’est pas judicieux…

      Et si on veut plus de bokeh : alors non, ce n’est pas judicieux…

  4. Mes félicitations pour ton article, clair et précis.
    J’aurai plaisir à le communiquer dans les ateliers et clubs où je fais des interventions.
    Cordialement,
    Michel

  5. Article très intéressant, explications très claires pour les débutants et rappels des principes de base pour les amateurs é claires. Merci

  6. Salut Jean-François,

    Une révision des principes fondamentaux de la prise de vue ne fait jamais de mal, bien au contraire. Merci beaucoup pour cet excellent exposé détaillé et pratique qui donne aussi envie d’expérimenter sur le terrain.

  7. Très bon article, fort bien illustré, avec lequel je partage ton point de vue (notamment sur le mode P, si décrié par certains pour des raisons que j’ignore encore…). Ici, tout est dit et bien dit. Bien joué !

    • Perso, j’ai du mal avec le mode « P ». Ce que je n’aime pas, c’est qu’il va réinitialiser les réglages à chaque fois. On est obligé de re-décaler à chaque prise de vue si on veut un réglage spécifique.
      Même si, ça offre en fin de compte les mêmes possibilités que les autres modes, je n’utilise jamais.

      Au salon de la photo, il y avait une présentation d’une photographe de mariage qui disait n’utiliser que le mode « P ». Il y a eu des exclamations dans les spectateurs dont certains avaient l’air horrifiés.. . Alors que pourquoi pas. Si un photographe aime le mode « P », c’est un choix valable. Ses photos étaient d’ailleurs très belles. Donc le mode ‘P’ pourquoi pas (mais pas pour moi :) )

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.