web analytics

Mise à jour Lightroom Classic en Version 9

31
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Signalons une mise à jour ce matin de Lightroom Classic en version 9… accompagnée de mises à jour de Photoshop, de Lightroom (pour le Cloud) et de Camera Raw en 12.0.

Précisions que cette mise à jour « entière » (passage de Lightroom Classic 8.4.1 à 9.0), nécessitera une mise à jour (transformation) de votre catalogue. Donc à ne lancer, qu’après une indispensable sauvegarde de votre catalogue (toujours conseillée lors d’une migration de catalogue)…

Envisagez même éventuellement un « time machine » complet avant la mise à jour. Car le catalogue une fois mis à jour ne peut être converti dans l’autre sens :

 

 

Cette mise à jour passe comme d’habitude par l’application « Creative Cloud », qui ne s’est pas forcément améliorée récemment je trouve : sa nouvelle interface est spécialement (et inutilement) touffue… mais passons : car on n’ a pas vraiment besoin de cette application, en dehors des mises à jour :

 

La liste des nouveautés (détaillées ici) n’est pas énorme, mais elles sont toujours bienvenues : Lightroom Classic est toujours un peu plus complet et un peu plus « raffiné »… Il propose toujours plus de fonctionnalités que ses compétiteurs. Voici le détail :

Remplissage des contours inégaux de votre panorama : pour remplir automatiquement les contours inégaux des panorama à l’aide de la nouvelle option « Remplir les bords ».

Exportation multi-lot : exporter des photos selon plusieurs paramètres prédéfinis sur le disque dur.

Exportation des paramètres prédéfinis de développement et groupes de paramètres prédéfinis : pour exporter un paramètre prédéfini personnalisé ou un groupe de paramètres prédéfinis depuis Lightroom Classic.

Filtrage des dossiers dotés d’un libellé de couleur et des collections : pour filtrer les dossiers et les collections en fonction du libellé de couleur attribué.

Prise en charge de nouveaux appareils photo et objectifs : ici la liste des appareils photo et des profils d’objectif pris en charge :

Et quelques autres améliorations diverses

 


Evolution aussi de Adobe camera Raw : Liste des nouveautés ici… Et évolution aussi pour la version Cloud de Lightroom (nommée Lightroom tout court désormais, comme je le rappelais ici récemment : Les 20 erreurs les plus gênantes avec Lightroom). La liste des nouveautés de Lightroom (Cloud) est ici.

 

 

 

PS : ne vous trompez pas de version de Lightroom ! 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

31 commentaires

  1. Il y a un truc étonnant:

    J’ai téléchargé lR 8 via le lien direct. Installé. Il m’a au démarrage informé de l’existence d’une mise à jour.
    En fait le bloatware c’était installé également.
    Alors j’ai mis à jour LR vers la 9.
    Puis j’ai desinstallé le bloatware au serveuse du marketing forcené d’adobe. Et bien LR 9 se lance et fonctionne sans.
    Desinstallé grâce à Appdelete. Une appli sympa pour les appli récalcitrantes

    Je me demande à quoi sert ce programme …

  2. Il faudrait surtout qu’ils bossent sur les performances de Lightroom Classic, qui sont de plus en plus médiocres au fil des mises à jour.

    C’est devenu une usine à gaz, ça rame, c’est lent, c’est pas agréable à utiliser.

    Je l’utilise principalement sur un Macbook Pro de 2015, qui n’est pas forcément une bête de course mais qui tient quand même la route (je fais du montage vidéo 4K sur Final Cut Pro sans problème), et Lightroom rame beaucoup dessus.

    J’ai testé le dernier Capture One sur la même machine et Oh surprise, c’est très fluide et réactif. J’ai mes habitudes et mon Workflow sur LR donc pas forcément envie de changer de logiciel mais je vais devoir y songer si ça ne s’améliore pas.

    • Alors là : je ne suis pas du tout d’accord… Chez moi ça marche super bien !

      Il faut dire que je travail la plupart du temps sur les Aperçus dynamiques (les images sur disque externe SSD qui est déconnecté pour 95% du temps)…

      Cela permet de travailler à toute vitesse !

      Par ailleurs, il faut savoir faire quelques configuration minimales, pour obtenir de bonnes performances…

      • J’ai oublié de préciser que je bosse avec du matériel Fuji en ce moment, ça vient peut être de là, LR n’est clairement pas le meilleur pour traiter les fichiers RAF du capteur X-trans.

        C’est peut être ce qui explique que C1, qui a un partenariat avec Fuji, s’en sort bien mieux.

        Il est vrai que je bosse peu avec les aperçus dynamiques (je génère des aperçus standard), je devrais essayer pour voir si ça améliore vraiment.

  3. 3 choses sur lesquelles je te rejoins totalement :
    – Lr Classic continue à se bonifier et propose toujours plus que les concurrents.
    – Les performances sont particulièrement bonnes et les concurrents ne font pas mieux, voire même beaucoup moins bien.
    – Effectivement, l’app Desktop CC est devenue inutilement touffue et compliquée.

    Quant au qualificatif de bloatware par un autre intervenant, encore une intervention inutilement provoc’, qui ne sert pas au débat, et qu’on pourrait tout aussi bien qualifier de « bloat ».

    • C’est moi qui ai utilisé le terme de bloatware. Appelons le bloat ou bloatware ou n’importe quoi d’autre. Faisons de la sémantique, pourquoi pas.
      Ce n’était pas de la provocation, mais je le vois comme un programme qui ne vise qu’à pousser comme une zone de chalandise les solutions proposées par Adobe et n’apporte rien.
      On comprends clairement avec ce programme la direction que prend Adobe. J’y reviens plus bas.

      @JF : oui je l’ai supprimé et rien ne se passe.

      Maintenant je vais être très clair et je vous rejoins :
      – Oui LR se bonifie.
      – Pour les performances, je trouve effectivement qu’il est toujours peu réactif. Mais qu’il faut peut être mieux paramétrer les aperçus. S’il fallait comparer, C1 ne demande pas tous ses réglages

      Par contre :
      Si j’étais professionnel, je serais inquiet de la direction que prends Adobe avec LR classic. S’il évolue, il n’évolue que par petites touches et semble voué à une mort ± certaines à ± longue échéance. ça crève les yeux.
      J’ai mon avis là dessus et pour éviter d’argumenter ici et de lancer une série d’arguments et contre arguments, j’invite quiconque à regarder la vidéo de débriefing de Adobe Max 2020 de Julien Pons sur Youtube . Je ne mets pas le lien ici, c’est la site de JVF pas d’un autre.

      Mais en résumé pour ceux qui ne veulent pas regarder la vidéo on y comprends (pour les uns) / apprends (pour les autres) que le virage d’Adobe est est très bien pensé et parfaitement mis en place et que la convergence des services cloud et donc des revenus mensuels assurés ne vont probablement pas aider au développement appuyé de ce si bon programme qu’à été LR Classic, puisque les ressources pour le développer ne sont 1) pas extensibles 2) mises à disposition d’autres solutions qui en demandes beaucoup 3) que ces autres solutions s’adressent à un public encore plus large que le public de photographe professionnels auquel il se destine initialement. Avec à la lé encore plus de rentrée etc etc

      Je continue à le penser: LR Classic est le meilleur programme qui soit, mais son avenir semble compromis. Il a encore de l’avance, a vécu mais la page doit être tourné ou au moins il faut se préparer à une solution de replis.

      Je le dis sans animosité aucune, je le déplore simplement.

      Mais la politique Adobe a eu un avantage : me tourner vers C1 qui finalement fait le job et est plutôt pas mal même si les fonctions de catalogage sont moins poussées.

      Pour les autres, il y a ON1 qui semble mixer LR + PS en probablement pas aussi puissant.

      Donc pour conclure : pour les graphistes, créateurs etc : Go Adobe.
      Pour les photographes : priez pour que Classic tombe dans la domaine publique.

      • Olivier, j’ai regardé cette vidéo… Sur beaucoup de point je suis en total désaccord avec lui.

        Mais il a raison lorsqu’il explique que Adobe a du attribuer plus de ressources à Lightroom (Cloud) qu’à Lightroom Classique pour le moment… Et c’est une évidence et c’est très bien comme ça : ar tous les utilisateurs de Classique ont besoin de Lightroom Cloud pour partagerleur travail (je suis un grand fan de Lightroom Cloud en complément de Lightroom Classic : je l’ai même été depuis le tout début) : les utilisateurs de Classic seront de plus en plus souvent amenés à utiliser Lightroom Cloud… et progressivement de plus en plus nombreux.

        Et un jour nous passeront probablement tous dessus (mais pas tout de suite) : donc Adobe doit bosser dur pour l’amener au niveau de Lightroom Classic.

        Cela prendra encore au moins 2 ou 3 ans (au bas mot peut-être encore 5 ans même)… Pendant lesquels nous continueront à utiliser majoritairement Lightroom Classic (qui continue à progresser et à offrir des fonctions exclusives. Dont certaines n’arriveront peut-être jamais dans Lightroom Cloud) : la transition se fera doucement et sans problèmes : je fais 100% confiance à Adobe pour cela…

        Comme la transition entre le système Canon EF et Canon EOS R se fait en douceur : avec une parfaite compatibilité des anciens objectifs… C’est ce que sont capable d’offrir des société « sérieuses comme Adobe ou Canon. Ce que n’a jamais pu faire l’éditeur de Capture One lorsqu’ils ont racheté cette pépite qu’était iView Media Pro (passons)

        Pour moi l’auteur de la vidéo est par contre à côté de la plaque sur pas mal d’autres points : tout simplement car il n’est pas l’utilisateur « typique » de Lightroom. ce dernier n’a pas besoin de Photoshop : et si il a choisi un « tout en un » comme Lightroom Classic : ce n’est pas pour s’emmerder avec des fichiers TIFF.

        Julien n’est vraiment pas l’utilisateur « typique » de Lightroom… comme le sont la plupart des photographes pro que je connais et qui l’utilisent au quotidien. Lui de par son métier (d’influenceur et de créateur de tutos) qui est très différent d’un métier de photographe classique, donc il n’exploite pas Lightroom comme le font la grande majorité des photographes pro. Et donc, je ne partage pas du tout son point de vue la plupart du temps (sauf sur quelques points très particuliers ou je suis d’accord)…

        Au jour d’aujourd’hui ; je ne vois toujours aucune solution qui arrive au quart de la moitié de l’efficacité du flux de travail de Lightroom pour un photographe, qui cherche un outil « tout en un ».

        Ses capacité de classement et d’organisation de Photothèque ont toujours 10 ans d’avance sur toute la concurrence…

        Les conseillers ne sont pas les « payeurs » : celui qui bosse vraiment avec une productivité maximale et une gestion impérative de ses archives, n’a pas beaucoup d’autre solution crédible à sa disposition que Lightroom Classic…

        Qui continue à se bonifier : lentement, mais surement…

        • Je te rejoins, il y a quelques raccourcis qui me déplaisent.

          Je sais aussi la puissance qu’offre LR pour la gestion de sa photothèque.
          il m’arrive d’ailleurs de temps de temps de le réinstaller juste pour pouvoir faire le tri lorsque nécessaire, c’est dire. C’est pour cela que je n’aime pas avoir en plus le programme Adobe cloud qui doit aussi s’installer en parallèle.

          Je resterai étonné par cette politique de ne pas avoir voulu créer une rupture plus forte. Au moins aussi forte qu’ils on su le faire lorsqu’ils sont passés à l’abonnement. C’était nécessaire et courageux. Cela n’a pas été fait pour LR avec à la clé une transition de 5 ans. 5 ans, à l’échelle de l’informatique c’est long.
          Surtout pour un marché de niche qu’est celui de la photo. il suffit de voir comme souffre les fabricants d’appareils.

          Ils ont de la chance d’avoir une clientèle fidèle et qui n’a pas d’alternative.
          Disons qu’ils savent ce qu’ils font.

          Pour certains comme moi, c’est trop long, trop de contraintes, trop de programmes à installer…

          Mais comme je l’ai déjà dis, puisque je ne vis pas de la photo, je suis moins enclin à subir.

    • Oui, on assiste avec cette application Creative Cloud plutôt envahissante : un peu à ce que l’on appelait les « Sites Portails » au début des années 2000 (à l’époque ou j’ai évolué dans le milieu du web et des startup de la grande époque)…

      On sait ce qu’il est advenu des sites portails 20 ans plus tard !

      Facebook est devenu le Portail général…

      Adobe cherche à se faire une place au milieu des géants (avec Behance par exemple : mais Behance n’intéresse personne, ou alors pas grand monde)…

      Cette nouvelle application est une sorte de énième tentative de créer un « navigateur » privé avec du contenu captif… Adobe imagine que l’on va passer à Travers cette interface chaque jour…. Pour le moment on y trouve que des applications et le liens vers Behance. Mais potentiellement ils peuvent afficher la dedans n’importe quoi : du contenu, des services, voir de la pub, ou des liens vers des partenaires… L’interface a le potentiel de tout faire : je crois que c’est leur idée (qui n’est pas encore complètement concrétisée).

      Mais il est beaucoup trop tard pour tenter tout cela à mon avis…

      Et cette excroissance encombrante (cette nouvelle Interface de Creative Clou) n’intéressera personne j’en fais le pari.Et ça leur passera je pense : on aura bientôt une option pour la réduire au minimum utile…

  4. Ce que dit JP sur l’avenir de Lr Classic, c’est de la pure spéculation basée sur du vent, il fait le coup à chaque mise à jour et à chaque nouveau millésime. Il devrait arrêter de spéculer dans chacune de ses vidéos et se recentrer sur son boulot : la formation.
    Il est hors de question qu’Adobe abandonne ce programme, vu son implantation et le mode de stockage largement majoritaire. On est certains part ici – JF et moi-même – à disposer d’infos de première main et d’être impliqués d’une certain manière, et ce depuis de nombreuses années.
    Il y a quelques années, avec l’abonnement et l’arrivée d’Affinity, on nous avait promis la mort de Ps et de Lr. Avec l’arrivée de la version Cloud de Lr, on nous a prédit la mort de Lr Classic. Regardons la réalité en face : ces deux programmes ne se sont jamais aussi bien portés.

    • Oui, je suis d’accord avec Gilles…

      Il y a énormément de fantasmes et de spéculations gratuites à propos de Lightroom : qui sont tout aussi fausses… que les nombreux coup de coeurs des uns et des autres pour des « logiciels miraculueusement alternatifs ».

      Qui sont pour beaucoup d’entre eux du « vaporeware, quasi inutilisable en production professionnelle… (à part 2 ou 3 d’entre eux… dont l’un des plus sérieux me semble toujours être On1 Photo RAW).

      Les amateurs s’enthousiasment pour ces nouveaux venus : tout simplement cat de part leurs exigence et leur savoir faire très « amateurs » : ils sont incapables d’en comprendre les limites… Pour s’amuser un peu le week end : certains de ce logiciels peuvent faire illusion. Mais si l’on cherche à vraiment travailler : on découvre qu’ils leur manque 10 ans de maturité…

  5. Je vous donne raison.

    Et vous confirmez que les besoins des uns et des autres, amateur ou photographe ne sont pas les même.
    Le principal est de trouver chaussure à son pied.

    Effectivement vous devez disposer d’informations privilégiées qui vous permettent de voir plus clair.

    • Il y a aussi une question de simple logique… (et au delà des informations que l’on peut avoir).

      Tu prendrai plus les paris sur l’avenir de Canon ou de Nikon, que sur celui d’Olympus ou de Pentax non ?

      Il est un peu logique de croire dans l’avenir de Lightroom, que dans celui de Dartable, (ou de je ne sais quel programme d’un éditeur inconnu… et minuscule) ?

      Moi j’ai bien plus confiance dans l’avenir de Lightroom que dans celui de la plupart des autres solutions..

      • Hello,

        Oui tout à fait d’accord avec toi Jean Francois.
        Je parierais naturellement sur Lightroom (qui est un programme que j’aime) plutôt que sur des solutions exotiques, alternatives, développées par une petite équipe dans son coin et dont personne ne peut garantir que des mises à jour seront effectives dans quelques années.
        J’applique ce principe à toute les applications que j’achète. Si les mises à jour sont aussi régulières que récentes, si l’éditeur est assez transparent, j’achète (ou je paie l’abonnement, car je ne suis pas contre l’abonnement, surtout s’il est réellement flexible).

        Si les pros dont vous faites partie et unanimement, il faut le reconnaitre, se sont tournés vers LR, c’est bien car il répondait à des besoins auxquels personne d’autre ne savait répondre.

        Adobe et ses moyens financiers colossaux assurés dans le temps par des rentrées d’argent régulières grace aux solutions cloud qu’il développe me donne toute confiance sur cet aspect. C’est indéniable.
        Et de fait le pro qui ne veut pas perdre de temps à tout recommencer vise la solution qui lui propose 1) des réponses aux besoins 2) la pérennité du système entretient cette spirale vertueuse. Adobe est ancré dans ce monde pro et ce n’est pas le fruit du hasard, j0en conviens.
        Sauf que l’on ne sait pas ce que cette partie (les clients LR) représente dans le CA de Adobe. A mon avis une portion congrue. (Je ne pense pas qu’Adobe communique là dessus. A voir si c’est repris dans le rapport financier?)

        Mais si tout ceci est indiscutable, il n’en demeure pas moins que des problèmes subsistent voir apparaissent avec les nouvelles solutions. Je ne vais citer que quelques uns. (Et il suffit d’aller sur les pages de support Adobe de LR pour en prendre toute la mesure).

        – Adobe continue de limiter LR pour ne pas empiéter sur les plate bandes de PS et expliquer que les 10€/mois se justifient par le fait qu’ils incluent PS. OK. On vous force la main, on ne vous écoute pas. Vous n’avez pas besoin de PS, qu’à cela ne tienne : Comme chez le boucher. Il y en un peu plus, je vous la mets (profond) ma bonne dame? Pourquoi ne pas proposer LR seul à 5€ par mois. Je signerais des 2 mains.
        – LR mobile qui se bonifie (trop lentement) mais qui est sorti trop tôt et qui devrait mettre encore 5 années pour devenir pleinement fonctionnel. Est-ce raisonnable? Argument : Oui mais mon bon Monsieur, on vous l’offre avec le reste. Pourquoi se plaindre?
        – Vous ne pouvez pas synchroniser simplement avec Classic. Mais qui cela intéresse? Personne puisque Adobe ne l’a pas prévu. Vous n0’avez qu’à choisir consciensieux que vous êtes ce que vous voulez synchroniser. La hiérarchie n’est pas respectée en passant de l’un à l’autre. Mais mon bon monsieur, ce serait trop simple.
        – Les collections dynamiques, à quoi bon? La gestion des tags? Et puis quoi encore, vous laisser profiter de l’IA qui vous est offerte pour récupérer vos photos taguées et les envoyer à l’extérieur du cloud Adobe?
        – Utiliser un cloud tier?
        – Des photos dans le cloud, que l’on peut récupérer avec un autre programme ou placer en doublon sur son ordinateur. Ok, mais quid des développements, quid des bibliothèques une fois que l’on décide de ne plus être captif et de résilier? A mais mon bon monsieur, il est interdit de se plaindre. D’autant que le sujet de l’abonnement n’est que modérément toléré.
        – Continuer à payer pour être beta tester, cela ne vous dérange pas?
        – Une application Cloud qui s’installe par défaut pour soit disant mettre à jour vos programmes. Pourquoi pas. Je trouve le concept bon. Mais pourquoi en faire que Adobe en fait. Quelle proportion cela va prendre dans le futur.
        – Je pourrais continuer mais en fait je sais que les arguments seront démontés par des arguments que je pourrais également démonter et cela ne sert à rien et puis je suis passé à autre chose. Et qu’en plus comme LR est le choix des pro, la critique ne passera pas.

        Il me semble que développer un peu d’objectivité, garder un oeil critique sur certains aspects de l’offre Adobe permettrait de faire avancer le sujet. Cela donne même encore plus de crédibilité.

        Pour conclure, si j’aime LR, je n’aime pas Adobe et encore moins la politique qu’ils déploient.
        Heureusement qu’il reste l’offre C1, avec un programme loin d’être parfait mais à l’offre diablement flexible (Abo à licence perpétuelle), avec la possibilité de travailler avec des catalogues ou des sessions, de personaliser son environnement de travail, le tout dans un programme non intrusif. Et il ne m’aura fallu que quelques jours pour comprendre sa logique (parce que j’avais un peu compris comment fonctionnait LR c’est vrai :P)

        Allez, bon courage avec votre programme favori. Convenons que nous n’avait pas tout à fait tord. Mais pas tout à fait raison non plus

        O.

        • Tu sais Olivier, tu peux relire les nombreuses critiques que je fais à Lightroom au fil de mes différents articles… Je ne les ménage pas ! ET relis aussi (très attentivement) ma prise en main de Capture One, qui établi pas mal de comparatifs avec Lightroom…

          Ces critiques que je fais à Lightroom : sont issues d’un authentique pratique et d’une réelle connaissance de Lightroom.

          Alors qu’une bonne partie de ce que tu lui reproche (ci-dessus), sont des problèmes « relativement anecdotiques » pour la plupart…. (tout en passant à côté des vraies problématiques, il me semble)… Ou alors tu liste certaines problématiques qui sont surtout les conscéquences de « ta » mauvaise pratique du logiciel (et de ta très mauvaise connaissance il ème semble) de ce logiciel (que tu n’aime pas et que tu n’a jamais pris le temps de suffisamment étudier)…

          Tout ça, car tu es très mal parti avec Lightroom Cloud, sans comprendre qu’il fallait plutôt utiliser ce « second logiciel », comme une extension de Lightroom Classic… (qui est toujours le « vrai Lightroom »)

          A ta décharge : tu as une excuse, c’est la (très) mauvaise communication d’Adobe à ce sujet (et cela je l’ai très souvent souligné : j’ai souvent expliqué que Adobe fait deux excellent logiciels très complémentaires et utiles tous les deux, mais sans jamais avoir expliqué comment les utiliser ensemble – Une faute grave à mettre sur le dos du marketing d’Adobe et non sur le dos des concepteurs de Lightroom).

          Toutefois, tu aurais pu aussi te renseigner un peu avant, car des tas de gens ont très bien compris comment les interfacer et dans quel sens les utiliser (d’abord Lightroom Classic, puis Lightroom Cloud)… Tu as été trop impatient et pas assez assidu dans ton approche du logiciel. Et tu n’a rien compris au début (je me souviens de nos première discussions à propos de Lr : tu n’avais rien compris, rappel toi).

          Ensuite : il me semble que tu as eu une approche plus « idéologique » des choses à propos d’Adobe que « objective », un biais qui te fait perdre toute objectivité et même t’induis en erreur peut-être…

          Bon, c’est pas grave, si tu as trouvé ton bonheur avec d’autres logiciel : alors tout va bien. Et moi, ça ne me dérange pas… c’est juste que je ne crois pas que ton point de vue sur Lightroom soit très objectif, ni suffisamment documenté ;-)

          Je suis convaincu en fait, que depuis le début « tu ne comprend pas grand chose à la philosophie de Lightroom »… Et en quoi il est exceptionnel et permet de travailler avec une efficacité que aucun autre logiciel n’égale (même de loin).

          Et ceci s’explique : on peut rejeter la faute sur le marketing d’Adobe, qui a embrouillé beaucoup de gens (et toi notamment), en manquant totalement de clarté dans le « logique d’utilisation » des deux Lightroom… C’est un reproche que je leur fait régulièrement.

          Par contre si on devait parler du fond (donc de l’utilisation du logiciel) : je pourrais démontrer l’intérêt du logiciel et ses avantages, assez facilement… Mais ça prendrait du temps. Car pour le comprendre : il faut comprendre l’intégralité du flux de travail, ceci sur plusieurs années… EN gris il fait être parvenu à un niveau de compétence, auquel bien peu de photographes sont parvenus.

          En gros : en dessous d’un certain niveau de compétence (ce qui n’est pas insultant) : les gens choisissent et jugent à l’aveugle. ET sur la base d’informations qu’ils ne peuvent vérifier, ni même comprendre…

          Le acheteurs de logiciel photo, sont un peu dans la position de quelqu’un qui n’a jamais passé son diplôme de pilote d’avion (en dehors d’un jeux vidéo) et à qui on demanderait : quel est le meilleur avion ? Entre un Boeing et un Airbus ?

          Et en plus : ensuite ils devront le piloter ! Ce qui explique pourquoi les gens abiment leurs photos, au lieu de les améliorer…

          Si tu comprend mon analogie ?

          • Jean Francois,

            Il ne faut pas me prendre pour plus bête que je ne le suis.
            En préambule, ma formation, mon métier, l’environnement multiculturel dans lequel je vis et ma curiosité naturelle me poussent à aller chercher l’info. J’aime à pousser les choses dans leur retranchements et à synthétiser ce que j’accumule et apprends.
            Je suis fait ainsi, on ne le changera pas. Je ne détaille pas tout, probablement par feignantise et manque de temps certains raccourcis. Je pourrais détailler plus, mais n’en ai pas le temps. Au dessus je parlais principalement de CC

            Je lis et avec plaisir tes articles, dont celui sur C1. C’etait d’ailleurs celui qui m’a fait dire, tiens je devrais le tester.
            Et je connais ta connaissance (sic!) de LR.. Je lis aussi que tu écris Lightroom et pas LR et je sais aussi pourquoi :)

            A propos de classic :
            Tu te méprends totalement.
            Ce que je veux dire est que je connais LR. LR n’est pas compliqué (franchement pas). Il est bien fait. La fenêtre d’importation est bien faite. Si l’on a compris comment organiser ses photos c’est tout bon. Je sais même importer et organiser des photos du cloud vers classique etc
            Le module bibliothèque n’a pas de secret pour moi, il a assez peu évolué et ne le nécessite pas. Il y a bien longtemps que j’ai compris qu’il ne fallait pas toucher aux photos hors LR etc etc
            Le module carte, idem simple efficace, je maitrise.
            Impression pareil, rien de bien compliqué.
            Livre, diaporama et Web, je ne les utilise pas et les ai supprimés.
            Le seul module pour lequel j’avoue ne pas maitriser, c’est le module développement. Rien à voir avec LR, Il est simple clair, je simplement dois prendre prochainement des cours maintenant que je shoot en RAW. Je ne pourrais pas one satisfaire d’un apprentissage empirique, sachant que je veux par exemple faire du N&B. (Car avant HK, je ne prenais que des jpeg et ne faisait rien d’autres que classer, tagger, noter etc)
            Je trouve le logiciel génial, rien de compliqué, pas impressionné,. J’ai longuement échangé avec toi à son propos, tu m’as expliqué les aperçus dynamique (oui je ne savais pas), j’ai acheté le ivre de Gilles, suivi la formation sur Empara de LR avec Xavier Navarro et ne met pas longtemps à trouver une info lorsque je la cherche.
            Non sorry, hormis pour le développement, LR n’a pas de secret pour moi. Tu tires des conclusion hâtives. Probablement car j’essaie d’être trop modéré dans mes propos.

            A propos de LR cloud :
            Je l’ai testé pendant 1 an. Sorry mais là aussi j’ai compris ce que voulait faire Adobe. J’ai bien compris dans quel sens fonctionnaient les choses. On je te signale que l’on peut tout aussi bien passer de Classic vers CC que de CC vers Classic.
            Je n’ai pas été impatient, j’ai juste au fur et à mesure que je poussais le concept constaté les nombreuses limites techniques ou marketing (segmentation) qui en font un produit puissant sympa mais pas encore mature.
            J’ai appris à importer dans CC et rapatrier dans classic. Idem pour les photos prises depuis mon iPhone dans CC. Il n’y a rien de compliqué. Juste de nombreuses limites.

            J’ai très bien compris la philosophie de LR. Elle n’a pas changé depuis sa création, c’est aussi sa force. Non le problème pour moi vient de l’offre cloud qui est à moitié achevée. l’idée est là mais comme tu le dis , il va falloir 5 ans pour aller au bout. C’est dommage.

            Je reviens sur le marketing :
            oui Adobe m’a embrouillé 1 fois. Lorsque j’ai souscrit il y a 2 ans pour LR CC avec 1Tb avant de me rendre compte après 3 jours qu’il avait un problème et que ce programme seul ne répondait pas à mon besoin.
            Adobe m’a remboursé la différence (j’avais pris 1 an) et je suis revenu à Classic avec 20Gb. Et j’ai creusé, fidèle à moi même.
            Et bien je peux te dire simplement qu’en ne pouvant pas hiérarchiser de façon transparente les collections ente les 2 est juste une erreur grotesque.
            Et ce n’est pas aller trop vite que le dire. Si c’est la philosophie de Adobe. Et bien je la comprends. Par contre je dis qu’elle est nulle. Je devrait pouvoir créer automatiquement la même arborescence entre les 2 dans les 2 sens. C’est tout.

            Le flux, ok je l’ai également. compris. Je ne le remet pas en cause. Je dis juste que LR CC n’est pas prêt. Le pont entre les 2 est faiblard. Et LR CC seul ne peut pas être utilisé en l’état. C’est dommage. L’idée est bonne, les moyens fatalement limités et la multiplication des plateformes pour développer LR CC rende son évolution trop lente.

            Enfin je comprends ton analogie : Et ce que je peux dire, c’est que nom seulement je la comprends mais je dirais en complément que tu ne devrais pas sous estimer certains de tes interlocuteurs.
            Et je le dis sans prétention. J’ai découvert l’informatique avec un Commodore 64. Suis une dizaine de sites internet qui parlent informatique et photo. Pratique autant que mon temps libre me le permet.
            Lorsque je dis que le pont LR classic LR CC est fragile et volontairement limité par Adobe, je sais de quoi je parle.

            Quand à Lr Classic, je le redis, je ne dénie pas ses qualités. Mais nous sommes en droit de nous interroger sur son avenir quand on voit la direction que prends Adobe avec ses logiciels.
            Bref, tu peux répondre, je ne répondrais pas, je préfère que tu aies le dernier mot.
            Saches juste que l’argument tu es impatient (merci je viens de payer 2 années de LR pour des évolutions sommes toutes mineures et ne pas utiliser PS et faire un peu de classement et placer quelques tags) n’est pas fondé. Pas plus que celui, tu ne maitrises pas. Je le redis, LR est simple, logique. L’association LR + LR CC est non aboutie.

            Je m’en vais continuer à lire tes articles attentivement et assidûment, comme toujours

            See U

            • Oui, bon je t’accorderai, que (probablement) le maitrise un peu mieux, que ce que je le supposais… (et depuis notre première rencontre, tu as eu le temps de creuser les choses : moi j’en était resté à ta maitrise de Lightroom à ce moment là)…

              Mais de la, à dire que Lightroom n’a plus de secret pour toi : mmm… ça : ça et bien ça m’étonnerait un peu ;-)

              Peu importe… Ce n’est pas le problème.

              A ce propos as tu vu les nouvelles possibilités de Lightroom (Cloud) version 3 : il y a du mieux (pa mal de mieux)… ET petit à petit : les choses avancent.

              Et même si cela n’est pas encore « assez complet » (par rapport à nos attentes et habitudes de Lightroom Classic) : Lightroom Cloud est déjà beaucoup « plus complet », que tout ce que proposent les concurrents !

              Qui ne proposent encore absolument rien d’équivalent… à Lightroom (Cloud).

              La seule chose sur laquelle on tombera d’accord donc : c’est que le marketing d’Adobe, a été un peu trop optimiste ces 2 dernières années… au niveau des promesses.

              A te lire !

              • Disons que LR ne m’impressionne pas. Ce serait plus juste. Je sais que je connais pas tout.
                Une fois que l’on importe que l’on a bien classé et que l’on taggé, on a tout de même fait une grosse partie du job.
                Ensuite il y a les raccourcis claviers pour voir les points noirs ou les points blancs et autres astuces que j’ai appris grâce à la formation de Xavier etc. .
                Mais malheureusement je n’ai plus envie de chercher à le maîtriser.
                Même avec une petite collection et les aperçus, je le trouve trop peu réactif sur mon MBP 2018.

                Je dois reconnaître que LR mobile 3 commence à acquérir quelques fonctions sympas. Mais mon dieu que c’est lent à venir. Quid des albums « intelligents » si puissant sur Classic ?
                On dirait qu’Adobe ralenti les mises à jour pour justifier sont tarif mensuel. Je me trompe probablement mais c’est le sentiment que cela (me) donne.
                Il manque aussi le module carte. Je pense que le drag and drop n’est toujours pas implémenté. Pour moi tout ceci c’est rédhibitoire malgré tout le reste et le fait que l’on peut travailler sur iPad
                Ou plutôt je l’accepterai à 5€ et sans PS dont je n’ai que faire.
                Pour 50 balles j’ai Pixelmator qui me permet de faire les 2-3 trucs dont j’ai besoin. .

                Malheureusement sauf coup de trafalgar, plus de 2 ans après l’avoir testé, j’ai donc décidé de passer à C1 pour l’import, les collections, les notes et un traitement léger.
                Et je vais exporter/ rapatrier les photos intéressantes dans photos sur Mac, qui synchronise comme je l’entends et simplement les photos sur mon iPhone, gère les visages etc le tout gratuitement.

                A propos de C1: Simple, efficace, les quelques limitations ergonomiques ne me dérangent pas, surtout si l’on configure 2-3 touches pour passer en mode grille etc.
                Je viens même de trouver comme récupérer mes réglages pour les importer sur mon autre ordi. :)

                Je continue à suivre l’actualité LR c’est sûr.
                Mais mes prochains objectifs sont plus centrés sur l’apprentissage et la pratique de la photo que de passer ma vie sur un programme quelconque.

                C’est aussi pour ça que je te suis d’ailleurs :)

                Nikon et C1, je suis mal barré lol.

                • Non je partage tout de même pas mal de tes points de vue.
                  Et c’est vrai que le marketing adobe était léger-léger
                  Les seuls changements multiples de noms de LR suffisent à eux seuls à trahir cette incompétence

                  A plus ;)

                  • Oui, ces changement de noms multiples m’ont vraiment exaspéré… Et sont le signe d’une certaine incohérence du côté du marketing… et même d’un manque de compréhension du produit (il me semble).

                    Il est assez probable que les responsables qui ont décidés de ces changements de noms : n’utilisent pas les deux Lightroom et ne les comprennent pas !

                    C’est un peu normal : car ce sont des produits tellement pointus… Il faut être photographe pour comprendre !

                    Par contre les ingénieurs et concepteurs savent bien ce qu’ils font… Mais il sont un peu « trahis » par le marketing.

                    Comme souvent c’est le cas dans l’industrie…

                    C’est là ou la présence d’un « Steve Jobs » faisait par exemple la différence : il était (par exemple), autant utilisateur de Mac, que de Musique, que de téléphone, il était autant utilisateur que décideur… avec une vision globale.

                    Le fiasco des changements de noms de Lightroom, survient que des décideurs ne sont pas « utilisateurs » de leur propres produits. C’est le drame des équipes de marketing : ou l’on trouve des « cerveaux » déconnectés de la réalité…

    • Pour celles et ceux que ça intéressent, l’abonnement est à 9,98€ jusqu’au 17 novembre. je vais peut-être finalement me laisser tenter afin de ne pas prendre de risque avec Catalina… mais c’est bien forcé…

    • Si je me souviens bien : Lightroom 6 tourne partiellement sous catalina, je crois… A condition d’avoir upgrade un système précédent sur lequel il était installé et fonctionnel. Seul les Slide Show et quelques petits trucs secondaire ne marchent pas.

      Il n’y a pas encore d’infos ici : https://roaringapps.com/app/adobe-photoshop-lightroom-6

      Par contre l’installeur de LR6 est en 32 bits. Et ne fonctionne donc plus sous catalina : ce qui compliquera (beaucoup) la réinstallation en cas de soucis. Il faudra sacrément ruser si on veut le réinstaller.

      Il devrait y avoir moyen tout de même : mais ce sera une galère.

      En même temps, soyons réalistes : il n’y a absolument aucune raison de devoir le « déinstaller » LR6 pour régler un éventuel soucis. Car il n’y a pas de problème (à me connaissance) qui ne puisse être réglé manuellement par des moyens plus simples. Et je n’ai jamais eu besoin de « désinstaller » puis de « réinstaller » Lightroom, depuis 2006 : tous les problèmes peuvent être réglés plus légèrement.

      • Oui, moi non plus, jamais de pb avec LR. De toutes façons, après avoir essayé d’autres softs, aucun n’arrivent à la cheville de LR et le catalogage est 75% de mon boulot sur un soft de traitement photographique. Ce serait du suicide photographique de perdre tous les avantages du catalogue LR.

        • Ca y est j’ai basculé sur l’abonnement en profitant de la promo à 9,98€ (pendant 1 an) avec Lr classique et Lightroom (plus d’autres softs). Je garde LR6 en parallèle si je décide de me désabonner. On peut d’ailleurs très bien se désabonner pendant une période où on ne traite pas de photos et juste profiter de la bibliothèque. Même si je reste persuader que l’abonnement est une arnaque pour ceux qui utilisent un soft non régulièrement (un peu comme cotiser à un abonnement média mensuel qui ne servirait que pour les vacances…). Mais bon, LR est irremplaçable aujourd’hui pour la gestion d’un gros catalogue.
          Ps: venant de LR6, tout s’est passé de manière très fluide et sans soucis après avoir installé Catalina (pas de grosses news vs LR6 qui était déjà très abouti, mais on apprécie la fluidité améliorée et quelques avancées dans le traitement des images : comble des vides dans les panoramas, corrections des perspectives par exemple.

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.