web analytics

Le nouveau MacBook Pro 16″ est fantastique

33
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Si vous êtes intéressé par les nouveaux MacBook Pro 16″, alors regardez cette excellente prise en main, ou vous découvrirez plein de choses intéressantes…

Il y a de quoi craquer : avec son nouveau clavier (le retour de la touche Escape) et des performances en hausse, ce nouveau modèle est vraiment le bon ! Et je suis bien tenté de remplacer mon modèle à 6 coeurs, qui ne date pourtant que d’aout 2018 (celui-ci : Macbook Pro 15 pouces mi 2018 : chrono Lightroom et Macbook Pro 15″ 2018 : premier test avec Lightroom) : mais je crois que je gagnerais un peu en performances. Et surtout je pourrais passer à un SSD de 2 To, ou même à 4 To, pour un surcout acceptable (pour la première fois chez Apple)…

Du coup, je crois que ceux qui ont opté pour la version immédiatement précédente (celle-ci : MacBook Pro 2019 à 8 coeurs : oui, ça vaut le coup… avec son clavier : Protégez votre clavier de MacBook Pro) doivent peut-être le regretter… Regardez aussi cette très positive revue du MacBook Pro 16″ chez Engadget. Et vous, quel est votre avis ? 

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

33 commentaires

  1. Ça fait longtemps qu’un ordinateur portable Apple ne m’a fait aussi envie. (Depuis mon PowerBook 17′ de 2003 ) Le prix est plus « acceptable » que les derniers. Les options Ram, SSD et carte graphique sympa sont chers, mais plus « raisonnable » que pour le 15′ dispo il y a deux semaines). Content de voir qu’Apple revient avec des Mac cool.
    J’ai un Macbook Pro 13′ touche bar, il est cool en complément mais ce 16’ pourrait être ma machine principale. (Avec 32 Go de ram, 2To de ssd et la carte graphique 8 Go).

  2. L’équivalent 14″ dans le châssis du 13″ serait top.

    Sinon, Apple a fait une belle MAJ. Options pas trop chères, clavier enfin fiable (un comble, à ce prix), chargeur et autonomie de brute, écran comme d’habitude excellent. Le retour de Apple avec ses machines fiables.

    Seule ombre au tableau : le lecteur de cartes SD. Qui ne reviendra jamais. Mais hormis ça…

  3. Dommage que les processeurs aient déjà une génération de retard, sur les PC portables, y compris grand public, on arrive à la 10e génération, qui met en œuvre des processus permettant de booster les performances. Toujours pareil chez Apple, dès qu’on gratte un peu, il y a toujours l’effet douche écossaise.

  4. JF, il s’avère que j’ai ici, sur mon bureau, un portable hybride Dell avec un processeur 10e génération (i7-1065G7), comme l’atteste cette capture à l’arrache de son écran.

  5. Et il ne me semble pas avoir prétendu quoi que ce soit à propos de machines moins chères et plus performantes. Outre les articles, tu devrais aussi lire les commentaires et les posts ;-)

    • Et 10em génération c’est beaucoup mieux alors ?

      Quelle différence par rapport aux Core i9 actuels que vient de proposer Apple ?

      je n’en sais rien moi : quel gain de performance espérer ?

      Et combien ça coute ?

      Si l’on veut 32 Go de RAM et 4 To de SSD par exemple ? Ou même seulement 2 To de SSD ?

      • J’ai eu ce portable pour vérifier des gains de performances sur un soft en particulier et, oui, il y a un gain assez marqué, mais le soft en question a été écrit pour tirer parti des nouvelles technologies Intel intégrées dans cette 10e génération.
        Après, la raison pour laquelle Apple n’en n’a pas profité pour proposer son MacBook Pro 16″ m’est totalement inconnue, je voulais simplement souligner que le constructeur à la pomme ne s’en vantait pas dans son discours marketing habituel.

        • C’est peut-être ça ne sert à rien, si pour profiter des « avancées » de la 10em génération, il faut impérativement que les logiciels soient « spécifiquement programmés » pour les exploiter ?

          Toujours est-il que ces nouveau 16″ m’ont l’air carrément top… Et que je ne vois rien dans le monde PC (même pas le prix à configuration équivalente) qui me fasse envie de lâcher mon Mac…

          Mais je ne demande qu’à avoir des infos complémentaires…

          • JF, il me semble que l’adaptation des logiciels pour leur permettre t’exploiter de nouvelles technologies, ça fait partie de la routine dans le monde de l’informatique, non ?

            Quant à ce MBP 16″, bien sûr qu’il est séduisant, il est candidat au remplacement de mon portable actuel lorsque le leasing sera terminé.

            À moins que je me laisse tenter par un portable Gigabyte Aero, car pour un peu moins cher, on a un écran UHD 17,3″ certifié XRite/Pantone, jusqu’à 64 Go de RAM, double emplacement SSD et carte graphique RTX 2070 8 Go (et, ok, processeur intel 9e génération, mais un i9, pas un i7…).

            • Moi aussi je lorgne sur le i9 : c’est l’option à 8 coeurs chez Apple qui débute à 3.199 €.

              En la boostant un peu : c’est vrai que c’est cher : t’es vite à 4200 € avec 2 To de SSD… et 32 Go de RAM et la meilleure carte graphique.

              C’est beaucoup ! Mais ça doit booster…

    • j’essaye sans succès de configurer chez Dell ton modèle XPS-13, avec 2 To de SSD et 32 Go de RAM en même temps… On dirait que ce n’est pas possible : ils sont cons ou quoi chez Dell ?

      Déjà : l’étape de configuration est tellement merdique, que déjà ça me décourage d’utiliser un PC ! ! !

      On dirait ( ? ) qu’il n’existe pas de configurations disponibles chez Dell en 15 pouces, avec processeur de 10em génération, + 32 Go de RAM et SSD de 2To… Encore moins de 4 To.

      Donc, il y a la théorie… et la pratique ! ! !

      Et le prix : peu importe le prix… du moment qu’on a la configuration désirée.

      • Il n’y a pas que Dell qui fait des PC ultrafins. Apple bien sûr. Mais aussi HP avec la série Spectre, Huawei avec les Matebook X Pro, Microsoft avec les Surface.
        Le point commun de tous ces PC, un excellent écran, d’une diagonale plus grande (en proportion) que les MacBook (sauf le nouveau 16″) grâce à des bords très fins et un format d’image très intelligent. Le 3:2. Parfait pour les photographes. La majorités de PC cités ont plus de résolution que les Retina, avec en général 3000×2000 avec un gammut très correct (minimum sRGB à 100%).

        Il reste pour le Mac, une meilleure gestion du refroidissement qui permet au processeur de ne pas trop chauffer donc de ne pas faire de Throttling. Au quotidien c’est très bien.
        Ca chauffe moins, ca reste performant et moins vorace en batterie au final.

        Les SSD ont enfin grossi et il était temps car il devenait difficile à défendre des ordinateurs avec 256Go de stockage avec l’argument du prix.

        Dernier bon point pour ce Mac, le clavier. Les leçons ont été tirées. Le clavier papillon n’est pas assez fiable.

        Ce 16″ est donc une belle avancée mais pas une révolution. Une bonne mise à niveau par rapport à tout ce qui existe ailleurs chez les concurrents.

  6. J’ai eu des portables PC (compaq, Asus et IBM). Le seul qui a tenu dans le temps est un IBM en configuration musclé avec un prix au dessus des MacBook Pro et encore il a fallu changer l’écran (en 48 heures à l’époque) au bout d’un an.
    Tous les autres ont lâché.

    J’ai actuellement trois MacBook Pro en état de marche : un de 2010 (j’ai changé le DD pour un ssd 1 To pour mon gamin), un de 2013 (qui sert à ma fille) et un de 2018. Aucun problème ! AUCUN
    rien au pour cela je ne changerai plus.
    La seule panne que j’ai eu en 10 ans : c’est mon iMac de 2013 : la carte graphique et l’écran ont lâché l’an passé.
    Je viens d’avoir l’explication : j’ai fait tourné suite à une panne d’électricité de 5 jours l’imac sur un groupe électrogène de chantier prête par la mairie. J’ai appris récemment que les variations d’intensité de ces groupes bousillent l’électronique ! Coût indirect : 1500 euros.
    A noter que j’ai encore un Mac Pro de 2010 qui tourne toujours… comme un PC monté par mes soins de 2012.
    Par contre pour tout le matériel PC monté d’office (portable ou tours) : il ne tient pas un an !

    Mes matériels restent allumé environ 10-12 heures par jour sans s’arrêter, 5 jours sur 7.

    Alors même si je n’ai pas le dernier proc’ : en matériel pro ce qui compte c’est une certaine fiabilité.

    • Idem un MBP 15″ de 2010 avec un SSD qui a remplacé le DD donné à ma fille, un MBP 15″ de 2017 (mon unité principale) et un petit MB 12″ de 2015 pour le voyage que je préfère à un ipad. Et bien tout cela fonctionne à merveille… Au boulot, hors traitement photos, on est sur PC Dell et là, c’est le « massacre » : plantage régulier d’Office, une batterie changées (gonflées à déformer le clavier) et 2 docs de connexions morts en 2 ans. D’après vous, j’investis dans quoi pour le prochain…
      Ps: d’accord avec JF, cette nouvelle version est je pense le summum de cette génération (un peu le D850 du reflex ;-)

      • Ce à quoi je peux répondre que j’ai eu un MacBookPro 17″ à 2500 euros qui a fini à la déchèterie car carte mère morte quelques jours après la fin de la garantie, un MacBookPro 2009 dont la batterie a éclaté, un iMac 2011 (config à 3500 euros) qui ne fonctionne pas si on ne laisse pas un 2e écran branché dessus, etc…

        Comme quoi, des exemples de ce genre, on en trouve dans chaque monde.

        Ceci étant dit, ma fille à la Fac utilise encore mon MBP 13″ 2012, j’utilise un MBP 15″ 2016 comme station de travail principale, sans aucun souci à signaler (hormis que la couque de protection a déformé le capot supérieur…) et que l’iMac 2011 cité au début tourne toujours parfaitement.

          • Oui, comme la machine est en leasing pro, je l’ai immédiatement équipée d’une coque de protection rigide et d’une protection silicone sur le clavier. Au bout de 30 mois, il s’avère que la machine ne clappe plus correctement, il y a un jour important entre les deux parties, jour plus prononcé n allant vers les bords. Et donc, forcément, la coque, en exerçant de la tension, a fini pat déformer le capot :-(

            • Ah oui. Je ne suis pas fan de ces protections qui ont une tendance à faire plus de mal que de bien sauf dans des cas spécifiques (conditions extérieures extrêmes par exemple) car le principal défaut est que ça empêche l’évacuation naturelle de la chaleur du matériel. Je ne mets aucune protection sur aucun matos (je cache juste les marques et gaffer aux angles sur Reflex) hormis si conditions risquées (coque étanche pour tél par exemple). Je ne mets pas non plus de filtre neutre couteux et inutile avec le pare-soleil, ni ne laisse de housse dans ma voiture neuve :-)

  7. Bonjour a tous. L’informatique, c’est mon métier depuis 1985. Développeur hardware et software, j’ai connu des dizaines de marques de processeurs, de « computers » et « mainframe », des dizaines d’os dont un kernel que j’ai écrit en assembleur, plus de 30 versions de Windows et des unix… Ne vous chamaillez pas, il n’y a pas de solution miracle !
    Niveau os : Microsoft vous oblige a changer de version régulièrement (c’est leur business), beaucoup de virus d’où antivirus conseillé mais ralenti l’ordinateur ( nos dev sont passés sur linux pour diviser par deux les temps de compilation). De plus l’os finit par venir à bout du hardware.
    Osx : un unix bien ficelé avec des mises a jour gratuites. Mais obsolescence programmée du hardware qui finit par ne plus supporter les nouvelles versions (normal, c’est leur business de vendre du matériel) Idem pour les iPad et iPhone. Peu de virus et logiteque impressionnante (Microsoft, Apple et linux) Os qui ne plante pas ou très peu 3 fois en sept ans).
    Linux : c’est vous qui pilotez votre ordinateur. Fonctionne sur les ordinateurs a quelques € (raspberry 1 coeur arm) à quelques millions d’euros (équivalent a 2 000 000 millions de coeurs). C’est le système le plus utilisé au monde (iot, téléphones, web, box, firewall, loadbalencer, anti ddos etc.) Ultime de fou (j’ai des serveurs qui tournent depuis plus de deux ans sans reboot avec des acquisitions de millions de données par jour !). Pas ou peu de virus (jamais vu la que d’un). Et ça coûte 0€. C’est de plus l’os idéal pour développer et tester des applications orientées cloud vu que c’est le même socle utilisé par Amazone, Google et Azure (oui même Microsoft !) Par contre pour lightroom et photoshop, c’est mort (quoique certains ont réussi l’installation sous l’émulateur wine, a tester donc)
    . Ou passer a des équivalents un peut moins poussés mais gratuit.

    Pour résumer, osx pour les artistes, windows pour la bureautique et unix (linux) pour les informaticiens ou ceux qui ne sont pas réfractaires au changement et pas professionnels au point de nécessiter le top du top (comme le suite bureautique Microsoft que 99% des personnes utilisé a 10%)

    Pour mon épouse, c’est un dell inspirons i7 6 coeurs avec écran mat et 32Go de Ram plus 512 de SSD. Pour les logiciels spécifiques, c’est une VM windows (hors réseau) et mac sauvegardées pour une reprise sur incident/crash très rapide avec 2 coeurs pour le système hôte linux et 4 cœurs pour chaque vm. Et quand il y a de grosses évolutions, je travaille sur la copie de la VM jusqu’à ce que tout soit correct (pas d’interruption de service donc pas de perte financière)

    Tout n’est pas parfait mais ça fonctionne depuis plusieurs années comme ça avec l’ingé système et réseau privé.

    Il faudra que je fasse des tests de traitement automatique par script (photoshop ou lightroom si ça existe) pour comparer en natif et sous VM win10 et osx, ça serait intéressant ;-)

  8. Y a pas à dire, j’ai ce modèle et je me régale ! J’avais un MacBook Pro bien plus ancien, et celui-ci me change la vie. Il est bien plus puissant et fluide d’utilisation, ce qui est un vrai plus quand on s’encombre de moults logiciels (Toute la suite Adobe, Axur…), ça pèse vite lourd et mon ancien Mac avait vraiment du mal à gérer tout ça !
    J’avais hésité avec un MacBook Air de la même génération, mais celui-ci paraissait plus puissant ! :)

  9. j’ai un macboock pro mid 2012 bien content d’avoir attendu jusqu’a maintenant :) quoique pour le moment il rempli toujours aussi bien son office :)

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.