web analytics

Les cinq « terribles défauts » du Sony A7R IV

29
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Une petite vidéo intéressante de Tony Northrup, qui liste cinq gros défauts du Sony A7R IV… Comme quoi, l’appareil parfait n’existe toujours pas.

A commencer par le « Buffer » qui ne serait pas suffisamment dimensionné vu le poids des RAW de 61 Mpix (le format compression CR3 de Canon devrait aider sur ce point à l’avenir) et surtout qui bloque tout accès aux Menus pendant que l’appareil est en train de transmettre les fichiers à la carte (un problème que l’on a pas chez Canon qui laisse l’appareil disponible pendant qu’il transmet les images à la carte).

Ensuite :  la médiocrité de la connectivité (notamment vers le smartphone à l’aide d’une Application Smartphone très médiocre, noté 2 étoiles seulement)… A comparer avec la relative efficacité de Canon Camera Connect (qui est vraiment la plus intuitive dans ce domaine précis).

Le troisième point dont se plaint Tony : ce sont les commandes, qui sont un peu meilleures qu’avant, mais toujours pas parfaites (par exemple la molette de correction d’exposition)…

 

Ensuite Tony se plaint de la sensibilité à la poussière sur le capteur (un problème relatif pour les photographes mais catastrophique en vidéo)… D’après lui : de la poussière est apparue dès la première journée d’utilisation sur le capteur, sans même qu’il ait changé d’objectif. Un problème qu’il avait déjà relevé sur de précédentes versions des Sony A7. Et qui est bien plus gênant qu’avec tous les reflex qu’il a utilisé…

Enfin dernier point sur lequel Tony « tâcle » Sony : c’est le système de Menu qui en plus d’être totalement « anti ergonomique » (avec plus de 100 sous-menus)… est aussi « totalement non tactile ». Un authentique cauchemar que aucun être humain normalement constitué ne peut mémoriser…

 

Il montre l’exemple du Menu « S&Q Motion Settings », qui n’évoque rien du tout (image ci-dessus)… Heureusement, il suffit d’appuyer sur la touche d’Aide pour obtenir une explication… Et l’explication est la suivante : « ce Menu règle la configuration de S&Q Motion » (image ci-dessous). Hahah !

 

Vous apprendrez que SQ Motion veut dire Slow Motion et Quick Motion… Ahah ! ! ! Pourquoi ne pas écrire cela en entier, comme tout le monde ? L’ingénieur (l’informaticien) qui a peut-être conçu ce menu : s’est-il a un moment mis à la place du photographe ? Visiblement non… Fait-il seulement des photos, durant ses loisirs pour savoir ce que sont les besoins d’un photographe (qui n’est pas un ingénieur), sur le terrain ? J’en doute.

Nicolas Boileau (1636-1711) : «Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement. Et les mots pour le dire arrivent aisément». laculturegenerale.com/?p=5949

 

 

Il sera intéressant de vérifier si ces cinq points noirs seront relevés sur les prochains hybrides Canon et Nikon « professionnels », qui viendront bientôt s’aligner en face du Sony A7RIV.

Personnellement : après avoir vu cette vidéo qui confirme une partie de ce que je ne n’aime pas chez Sony : j’ai encore moins envie d’acheter un Sony qu’avant ;-)

 

PS : je vous ajoute ici un extrait de mon Test Canon G5X MkII – Partie 3/3 : Application WIFI, Vidéo 4K, Manuel d’utilisation, petits défauts, Conclusions… :

 


La grande simplicité et la clarté exemplaire du Manuel de l’appareil – Je tiens à insister (un peu plus encore), sur l’avantage compétitif de Canon en ce qui concerne l’ergonomie et la facilité d’utilisation, en général… Et pour vous le faire comprendre : prenons le cas particulier du Mode d’emploi… Tout spécialement de la version PDF à télécharger (en deux clics ici) chez Canon Europe.

Je vais insister un peu là dessus, même si vous n’êtes pas tous suffisamment « sérieux », pour vous référer systématiquement aux manuels… et vous avez tord ! Moi je le fais régulièrement… Ces Modes d’emploi en PDF proposés par Canon, sont très agréables à parcourir sur écran : grâce aux liens cliquables et aux boutons « page suivante / page précédente ». A noter que cette méthode de navigation (qui me semble indispensable) était déjà proposée en 2015 pour le Manuel du premier G5X.

Juste pour vérifier : j’ai aussi téléchargé le Manuel du Sony RX100 Mk6… Et là : c’est un peu moins agréable. Déjà, Sony à eu la très bonne idée de mélanger dans le même PDF : le guide en Français et en Espagnol (comme si ils n’avaient pu concevoir un Pdf unique par langue)…

Ce qui pourtant, aurait présenté un énorme avantage : sur le Manuel Canon, allez à la dernière page et vous tombez sur les 4 pages d’Index (tous les termes techniques utiles). Pour chacun de ces termes : le numéro de page indiqué est un « lien cliquable »… Qui vous emmène directement à la bonne page. Ce manuel d’utilisation en Pdf est donc intelligent et « navigable ».

Rien de tel chez Sony : vous n’aurez droit qu’à la simple « impression Pdf » du Manuel papier qui est « idiot » : aucuns liens cliquables, aucune interactivité. Ergonomie zéro, (un peu à l’image des Menus des appareils Sony). Et pourtant ; si il y existe des utilisateurs qui auraient vraiment besoin de consulter le manuel de leur appareils… Ce sont bien les utilisateurs de Sony RX100 : je suis passé par là.

J’ai ensuite cherché à télécharger le manuel du dernier RX100 : à savoir le RX100 Mk7 : ici… Pour ce tout récent modèle : Sony ne vous propose même plus de télécharger un Manuel en Pdf (seul le guide de démarrage est disponible : un seul PDF pour toutes les langues)… A la place du manuel téléchargeable : on ne vous propose qu’un manuel « 100% en ligne »… Ce que je n’ai pas trouvé pratique en Sulawesi, ou souvent on ne dispose même pas de connexion 3G !

Si l’on se dirige vers la fin des manuels « intelligents » (incluant des liens de navigation) et téléchargeables en PDF : alors c’est un pas de plus vers un monde numérique de moins en moins ergonomique… Et de plus en plus hostile aux « êtres humains »… Je regrette le manque d’intérêt de Sony pour les questions d’ergonomie : espérons qu’ils y travaillent… On avait déjà pu constater il y a quelques années que les mises à jour Firmware chez Sony n’étaient pas si simple à installer (mais ça s’est amélioré depuis).

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

29 commentaires

  1. J’ai vu la vidéo hier ça m’a fait beaucoup rire…
    Pour avoir essayé l’A7 RIV pendant un moment, avec les dernières cartes SD j’ai pas de soucis de buffer.
    L’appli Sony fonctionne mieux que celles de Nikon ou Fuji, et il oublie de préciser qu’il existe deux applis utilisables ;)
    La molette de compensation d’expo… Sérieusement, c’est comme chez Fuji, y’a rien de compliquer, c’est juste un coup à prendre.
    Les poussières sur le capteur ne sont pas pires que sur les anciens modèles dixit tous les utilisateurs sur les différents forums… Par contre je ne comprend effectivement pourquoi les constructeurs ne font pas tous comme sur l’EOS R (brevet déposé peut-être?)
    La famille Northup, leur buisness, c’est youtube. Pour faire de l’argent, faut faire de la vue et pour faire de la vue, faut faire des vidéos putaclicks…
    3 vidéos avant sa femme explique pour elle switch de Nikon à Sony et pourquoi cet appareil il est trop trop bien.
    Bref la vidéo est bien bidon, mais rien de surprenant chez les Northup.

    Par contre, rien un voir, un truc qui me fait beaucoup rire, ce sont tous les youtubers qui ont craché sur l’EOS R, et qui bossent tous avec désormais, malgré le « just 1 card slot » et le « WTF 4k crop!!! ». Bref, youtube et le jolie monde des « influenceurs ».

    • Cette vidéo n’est pas bidon : elle devrait « ouvrir les yeux » à pas mal de gens…

      Tony ne fait que préciser quels défauts il trouve à ce boitier : ensuite à chacun de se faire son idée… Si ces défauts ne vous semblent pas trops gênants : tant mieux ! Ce Sony est fait pour vous…

      Si ils vous semblent gênants (et pour moi ils le sont) : vous voilà informés… ET vous pouvez préférer d’autres offres. Entre Canon, Nikon, Panasonic et même Leica et bientôt Sigma : les alternatives ne manquent pas…

      Il est connu que durant la phase de transfert du buffer : le reste du boitier est inutilisable… Si cela n’est pas un problème pour vous : alors vous pouvez, ne pas vous inquiéter de ce détail…

      Mais pour moi ; c’est un gros souci ! Et je crois qu pour pas mal d’aura ce sera un soucis aussi…

  2. Ce qui est dommage est que Tony est quelqu’un d’assez intelligent, mais il ne peut pas produire des trucs intéressants à un rythme suffisant pour maintenir ses revenus sur youtube. Donc il intercale beaucoup de daube en forçant sur les codes du bon putaclick (majuscules, points d’exclamation, statements super clivants, emoticones). Pourquoi donner de l’exposition à des sous-produits pareils ?

    • N’importe quoi !

      Tony est un des meilleurs vBlogueurs photo que je connais.

      Et j’ai énormément de respect pour son travail, que je considère très crédible, très sérieux et très utile…

      Et je ne sais pas qui vous êtes, ce que vous avez fait et quelles sont vos références photographiques surtout, qui vous permettent de critiquer ainsi un photographe reconnu…

      Dont la parole est respectée depuis pas mal d’années dans le monde entier !

  3. Le problème du buffer est dû au refus de Sony de coller du XQD (ou du CFast ou le futur CFexpress), qui fluidifie énormément les flux photos. Canon avec leur futur 80MPx ne feront pas la même connerie.

    C’est ce qui permet à Nikon malgré les « petits » buffers des Z de n’avoir aucun problème. Oui les buffers se remplissent vite. Mais ils se vident instantanément aussi (et ce depuis l’arrivée des XQD).

    Après on peut pas avoir facilement deux slots XQD dans des petits boîtiers. On peut pas tout avoir dans la vie.

    Pour l’ergonomie c’est chronique chez Sony. Après on s’y fait, c’est comme tout.

    • Oui, mais pourquoi l’appareil interdit-il d’accéder aux Menus pendant que le buffer se vide ?

      Chez Canon : on peut faire quasiment tou (y compris de nouvelles photos) pendant que le buffer se vide sur la carte…

      Ce n’est pas seulement une question de taille et d’efficacité du buffer : c’est aussi un problème de conception (et de travail multitâche du processeur ?)

  4. Les 5 terribles défauts du Canon R:
    -La touch bar
    -L’écran articulé sur le côté,
    -L’absence de joystick,
    -Le côté plastoc,
    -Ses optiques trop grosses et lourdes.

    C’est pr cela que je ne l’acheterai pas. LOL

  5. Cette vidéo c’est du pur BS, et c’est désolant que tu ne puisses pas t’empêcher de faire du Sony bashing.

    Au lieu de republier les publications et les vidéos des autres, pourquoi ne vas-tu pas emprunter un A7RIV pour faire les tests toi-même, ça serait certainement plus crédible (bien que je ne me fasse pas d’illusions au sujet de ton parti pris).

    Ou, si tu préfères, je pourrais aussi te présenter un ami utilisateur du Canon RP depuis ses débuts, et qui a largement de quoi faire une vidéo à charge sur les nombreuses tares de cet appareil…

    • Les vidéo de Canon bashing ne manquent pas : elles ont été « à la mode » ces deux dernières années… et le Canon bashing a été totalement excessif : c’est un effet de la nouveauté des Sony A7 : tout le monde imagine que l’herbe est plus verte ailleurs.

      Mais il faut du temps pour se rendre compte que les Sony A7 ont aussi « leurs » défauts. Ils sont innovants et ont des qualités indéniables (que Tony n’a pas oublié de signaler)… Il précise d’ailleurs qu’il a acheté son Sony A7R IV pour sa propre utilisation (on ne lui a pas offert) :

      C’est pour cela que sa vidéo est particulièrement intéressante et totalement crédible…

      C’est l’histoire d’un gars qui est « pro Sony A7 » depuis deux ans au moins… Et qui utilise son Sony A7 pour son métier, tous les jours.

      Cette vidéo est donc vraiment passionnante et totalement crédible.

  6. Pour le nid à poussière, c’était une des raisons qui m’a fait quitter Sony en APS-C, il y a 5 ans. Je n’ai plus de problème maintenant.
    Ça confirme que je ne reviendrai pas chez eux.
    Je ne connais pas la situation des autres constructeurs. Comment Canon et Nikon ?

    • Quasiment aucun problèmes de poussière sur mes Canon…

      Je n’ai du nettoyer le capteur de mon EOS 5DsR qu’une seule fois depuis 2015 : au retour d’un mois au Kenya. Et pas besoin de nettoyer celui de mon EOS 200D.

      Difficile d’en tirer des généralités, mais je n’entends jamais personne se plaindre de la poussière chez Canon

  7. Je n’ai rien contre Sony, même si je suis aujourd’hui canoniste. Cependant je me dis simplement la chose suivante. Un appareil a ce prix se doit un minimum, de se présenter avec une qualité globale au niveau ergonomie. Il manque clairement pas mal de choses essentielles vu le budget qu’il en coûte. Je vois plutôt ces appareils comme des prouesses technologiques mais sans réel maîtrise des fondamentaux. Et c’est ça qui est dommage…

  8. Pour les poussières du capteu, j’ai eu un alpha 850 = une collecteur de poussières ! L’alpha 200 : très peu dé poussières.
    J’ai un alpha 99 : très très peu de poussières.
    Un sigma Merrill : pas de poussières (système de filtre IR devant le capteur).
    Pas d’expérience des autres marques !

  9. Je rejoins totalement de Romain.

    Si les Northrup produisent dans l’ensemble de bonnes vidéos, force est de constater qu’ils en font également d’autres ridicules.

    J’en veux pour preuve qu’un des points rédhibitoires pour Tony est la molette de compensation d’exposition cliquable : il trouve que devoir cliquer sur le bouton afin de déverrouiller la molette n’est pas pratique alors qu’il l’appelait de ses vœux pour l’A7rIII !
    Rien que ça fait perdre toute crédibilité à cette vidéo.

    De plus, étant possesseur moi-même d’un A7rIV depuis 2 semaines, je peux assurer qu’on peut parfaitement se servir de l’appareil pendant que le buffer se vide. A moins peut-être de l’avoir totalement saturé, et encore car avant même que tu aies eu le temps d’appuyer sur n’importe quel bouton, celui-ci aura transféré suffisamment de photos vers vers la carte. J’ai eu l’occasion de tester et pourtant je ne fais que du RAW non compressé.
    Et entre nous, quelle est la portion de photographe faisant des rafales suffisamment longues pour saturer un buffer ?

    Venant d’un Nikon D850, je ne peux que regretter que le caractère tactile de l’écran soit aussi mal utilisé. Impossible de zoomer / dézoomer avec 2 doigts, on ne peut que naviguer dans l’image agrandie.
    Maintenant, cela ne me manque que pour la visualisation car pour tout le reste, je trouver que le pilotage avec les molettes / boutons est bien plus efficace : essaye de d’appuyer sur le bon onglet ou menu avec de gros doigts.
    Je confirme que l’organisation des menus est vraiment nulle.

    A mon niveau, aucune poussière en 2 semaines en jonglant entre un 17-28, un 28-75 et le 200-600. Et plus aucun souci de poussière sur le dépoli… vivent mes D800 et D850 pour cela…

    • Et bien je ne suis absolument pas d’accord avec votre commentaire !

      Les vidéos de Northrop sont totalement crédibles pour le moment (et je n’en ai pas vue une seule avec laquelle je suis en désaccord)…

      Et par exemple : il a totalement raison concernant cette molette de correction d’expo… Ce n’est pas de sa faute, si Sony n’a toujours pas trouvé une solution confortable, efficace et sécurisée !

      Et si il critiquait le fait que la molette était trop souple « avant », ce n’est pas à lui à trouver la meilleure solution pour corriger le défaut (on ne peut lui en vouloir d’avoir « suggéré » un bouton, ce qui n’était peut-être pas le meilleure solution… Mais cela on ne peut le savoir que après avoir testé de nombreux prototypes… C’est le boulot de Sony ! Il n’est pas le constructeur et n’a pas les moyens de tester des prototypes…

      Si il s’est trompé sur la solution : cela n’entame en rien sa crédibilité. Car le diagnostique était juste (et Sony a fait le même diagnostic bien trop tard… Ils auraient du le comprendre en étudiant leurs prototypes).

      Donc, Tony a 100% raison sur ce bouton de verrouillage (que Sony a pompé d’ailleurs sur le bouton de verrouillage de la Molette des Modes apparue en 2008 sur le Canon EOS 5D MkII) : n’est vraiment pas une bonne solution pour une Molette de correction d’expo.

      Sony doit retourner à ses études et trouver une autre solution…

      Concernant le problème de buffer : il a clairement expliqué dans quelles circonstances, le blocage de réglages de l’appareil pouvait être gênant… cela concerne les photographes de sport, ou les photographes animaliers par exemple. cela ne concerne pas grand monde, mais en tous cas des gens capables de dépenser 4000 € pour un tel boitier pro…

      On parle quand même de 4000 € boitier nu !

      Donc, Tony a raison aussi : sur la question de l’écran tactile et des Menus absolument catastrophiques.

      Donc 4 points sur lesquels je suis d’accord avec lui…

      Concernant la poussière : je n’ai jamais pu vérifier, mais je lui fais confiance à 90% sur cette question.

      Sur la question de la confiance que l’on peut lui accorder : à chacun de voir… En tous cas personnellement : j’ai plus confiance en lui (c’est très logique), qu’en n’importe quel témoignage de n’importe quel photographes que je ne connais pas…

      • JF tu es donc d’accord avec la vidéo où il dit clairement que le raw n’est en aucun cas obligatoire et que le jpeg suffit dans la majorité des cas et l’autre où il dit, contrairement à toi, que la vraie photo c’est aussi bien le FF que l’APSC? ;)
        Les Northrup ce ne sont ni plus ni moins que des influenceurs.
        Pour le coup j’accorde beaucoup plus de crédit à un Mark Smith par exemple.

  10. Je n’aime pas spécialement les boîtiers Sony, mais force est de constater que c’est encore un « bête » article à base de « Regardez, Sony ils ont des défauts, chez Canon c’est mieux ! »

    Spoiler alert : Les boîtiers Canon ont aussi des défauts, notamment l’EOS R qui n’a pas fait l’unanimité, et a à mon sens des défauts plus gênants que ce A7r IV.

    Il faudrait faire une moyenne des tests des 2 boîtiers je pense qu’on pourrait assez facilement distinguer la préférence des médias pour le Sony par rapport au dernier Canon hybride plein format.

  11. Pingback: Les cinq " terribles défauts" du Sony A7R IV - BonPlanPhoto

  12. Cela ne m’étonne pas du tout!
    Franchement, et pour avoir essayé le A73R de manière approfondie (sans parler du Nex que je n’ai gardé qu’une semaine…), ce sytème ne risque pas de faire part de mon équipement…
    Il m’a agacé au moment de prendre des photos et au niveau de découvrir les .ARW (argh…) de 80 mpx, aux couleurs désastreuses et j’en passe…
    Je trouve plein de défauts à plusieurs des systèmes que j’utilise (Fujifilm pas-c et moyen format, Leica M et Q, Sigma SD/DP, Canon EOS et Powershot, Panasonic m4/3, etc..), mais aucun ne m’horripile autant que le Sony (oui, peut-être le Sigma :D mais photos wow!).
    Not for me!

  13. A quand, sur ce site, un article sur « tout ce qui ne va pas chez Canon  » ?
    Prenez cela comme un clin d’oeil, évidemment..

    • Il y’a surement des choses à améliorer chez Canon j’espère que cette article verra le jour sur ce site mais peu probable.

    • Comme vous pouvez le constater en bas de chaque test terrain : les qualités et aussi les défauts des appareils sont listés… Donc pas de procès d’intention SVP. La liste des qualités est généralement plus longue que celle des défauts. Mais ça je n’y peux rien : je me contente de dire ce que je ressens…

      Les défauts du Canon G5X MkII par exemple, listés ici :

      http://photoetmac.com/2019/08/canon_g5x_mk2-c/

      – Prix encore élevé
      – Viseur qu’il faut extraire vers l’arrière
      – Absence de « tropicalisation »

      – Peu de réglages de la vitesse en rafale
      – Peu de personnalisation des commandes
      – Absence d’un vrai bouton ISO

      – Performances vidéo en retrait
      – Pas de fréquence 24 im/sec en vidéo
      – Pas de prise casque, ni micro

      Les défauts du Canon EOS R par exemple, listés ici :

      http://photoetmac.com/2019/03/prise-en-main-du-canon-eos-r/

      – Le capteur non stabilisé (mais de nombreux objectifs stabilisés)
      – La rafale limitée à 5 im/sec en suivi AF
      – L’Autofocus en Ai-Servo reste « perfectible »

      – L’absence d’un bouton ISO dédié
      – Certains boutons sur le dessus peu pratiques
      – L’écran orientable latéral (selon les autres)

      – La molette arrière moins pratique que sur les reflex
      – L’absence de Joystick AF (certes on peut faire sans)
      – Pas de GPS intégré (comme sur l’EOS 6D)

      – La Touch Bar M-Fn finalement très peu utile
      – Le Mode Fv : une bonne idée mal implémentée ?
      – La vidéo 4K assez limitée (crop x1.8)

      – Un seul lecteur de carte (question à relativiser)
      – Pas de flash pop-up (comme ses concurrents)
      – Les bouchons arrières RF et EF : incompatibles, c’est ballot

      – On aurait rêvé qu’il soit (un peu) plus compact
      – Pas encore de 24-70 mm f/4 compact annoncé
      – Pas assez d’objectifs fixes légers (hormis le 35 mm)

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.