web analytics

Coup de folie chez Fuji : cacher l’écran du X-Pro 3 ?

34
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

S’agit-il d’une idée géniale, ou d’un « coup de folie »… dans le but de redonner un peu d’intérêt à sa gamme X-Pro ? Sur son prochain X-Pro 3, Fuji va-t-il vraiment vous dissuader d’utiliser l’écran pour viser : en vous « privant » carrément d’écran ?

Regardez plutôt ces captures d’écran ! A mon avis c’est juste un coup de buzz… Et ils ne le feront pas (vraiment). Il faut comprendre ça : plutôt comme un « concept car », ou un « cahier de tendance ».

Pourquoi une telle privation d’écran ? Ce serait pour :  “keep photographers looking through the viewfinder” and “minimize the time looking at the back of the camera.” Si les photographes ne pensent pas à utiliser suffisamment leur viseur : est-ce pour autant une bonne idée de les priver totalement de visée à l’écran, pour les forcer à utiliser le viseur ? Vu le prix qu’ils ont payé ce viseur, c’est un peu leur problème de penser à l’utiliser non ?

 

 

Voilà une idée un peu idiote : tant il est pratique de viser à l’écran, en plus d’utiliser le viseur… Par contre : en terme de marketing et pour faire le buzz : quelle idée géniale ! Tout le monde va en parler…

C’est pour cela que je pense qu’il ne s’agit que d’un « coup de com ». Et qu’il ne le feront pas… Nous verrons ! Mais regardez plutôt cette vidéo, à partir de 1:17:35 : et n’hésitez pas à donner votre avis !

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

34 commentaires

  1. Cacher l’écran, oui.
    Les priver, non.

    Je trouve l’idée intéressante, Fujifilm joue sur la différenciation.

    On peut protéger l’écran de cette manière, voir la simulation choisie et les paramètres sur le petit écran LCD et se consacrer avec la visée hybride ou visée à la taille avec un système sûrement plus solide que sur rotule (système pratique pour la vidéo, mais plus chronophage à déployer)

  2. Perso, je ne trouve pas ça complètement idiot. Après tout, on se sert surtout de l’écran pour les menus ou la visée en conditions difficiles, pas tout le temps.
    Et puis, dans la vidéo, on voit clairement qu’il y a bien un écran mais que, simplement, il est escamotable avec une seule articulation.
    Après tout, cette solution pourrait contenter les gens qui préfèrent un écran qui bascule mais veulent aussi pouvoir le protéger…

    Comme dit le gars, quand une idée est nouvelle, on est en général contre… ou c’est au moins controversé. Il faudrait voir à l’usage.
    Dans tous les cas, c’est bien qu’il y en ait encore qui s’amusent…

    • Bof : protéger l’écran : ça ne sert pas à grand chose…

      Celui de mon EOS 200D je ne l’ai jamais retourné pour le protéger (car ça fait perdre du temps)… Et il n’est pas du tout abimé ! Pourtant je l’ai trainé partout…

      Ni celui de mon EOS 5DsR, depuis 2015… Je n’ai jamais mis de protection d’écran et jamais rayé le moindre écran… Les écrans sont incroyablement solides !

      Bah : c’est juste du marketing… si depuis 19 ans, personne n’y avait pensé, c’est probablement que ça ne sert à rien !

      Je crois que c’est une « idée marketing » à la con… Et une idée « passéiste » en plus…. un peu comme on donnait aux voiture à essence : des formes inspirées des voiture hyppo-mobiles.

      Plus les écrans deviennent lisibles en plein soleil (et ils le sont de plus en plus, surtout lorsqu’ils sont orientables) : et plus il est pratique (et tentant) de les utiliser…

      Ce que je fais de plus ne plus souvent…

      • Ce n’est pas moi qu’il faut convaincre : comme tu le sais déjà, j’utilise principalement l’écran sur mon EOS M6 depuis 2 ans. Donc c’est un usage qui me convient bien.
        Je voulais juste dire qu’on a certaines personnes qui s’inquiètent encore de protéger la surface de l’écran de cette façon… pour le reste, ce que tu dis est déjà ce que j’avais répondu à cette inquiétude. J’ai constaté la même chose que toi sur mon EOS M6 (qui à mon avis à un écran moins solide que celui du 5Dsr) : à peine une micro rayure en deux ans à le glisser dans des sacs pas toujours prévus à cet effet ou à le poser n’importe comment.
        Qui plus est, un écran qui s’escamote ça peut aussi se rayer avec un quartz ou un petit bris de verre qui s’insinuent (sournoisement) et s’abîmer tout autant qu’un écran à découvert sur lequel ce genre de débris peut glisser sans dégat au lieu de rester coincer entre l’appareil et l’écran.

        Dans tout les cas, quelque soit l’intention, Fuji ne cache pas sa volonté de se démarquer (et c’est donc du dé-marketting alors ? faut que je dorme…). A plus

        • Oui, c’est vrai, tu avais déjà expliqué ces idées, avec lesquelles je suis 100% d’accord…

          Je crois que ce qui achèvera de convaincre les gens : c’est l’argument « prix » la plupart du temps (ou rapport qualité / prix pour une minorité d’utilisateurs, qui sont vraiment capable de l’évaluer)

          Cet EOS M6 MkII me semble être vraiment un bon produit : comme je l’avais dit, Canon met progressivement le paquet sur l’hybride au fur et à mesure, que progressivement la technologie progresse et que (toujours) progressivement les gens sont prêts à abandonner le reflex… Ce qui commence à être le cas.

          • Je te dirai ce que j’en pense bientôt si tout va bien.
            J’ai regardé quelques démos pour l’instant et parcouru le manuel en attendant, il me semble que l’AF ON va enfin me permettre d’utiliser « normalement » l’appareil (de mon point de vue bien sûr).
            La rafale au doigt c’est super, mais je préfère avoir plus de contrôles séparés sous les doigts, ça répond à plus de situations différentes, à mon sens.
            Ce qui me plait moins c’est la suppression de la molette d’exposition « en clair » (avec des valeurs imprimées).
            Mais encore une fois, on verra à l’usage.
            Si le design des contrôles est plus proches d’un EOS R, ça devrait m’aller, j’avais bien aimé en l’essayant?
            En tout cas, Canon a l’air d’avoir vraiment fait un upgrade sérieux, en effet.

            Le 90D a l’air pas mal non plus. Avec un 150-600 de Sigma, ça peut faire un beau couple pour l’animalier je suis sûr… (vu que déjà, le 80D était pas mal dans le genre).

    • Le joystick me semble toujours être là… où alors vous n’appelez pas la même chose que moi « joystick » (c’est possible).
      Pour le pad, c’est vrai que même l’EOS M100 en a un, sommaire, mais quand même, c’est vrai que c’est pratique.
      Il faudrait voir à l’usage. Maintenant, ce qui est présenté n’est peut-être qu’un prototype.

  3. J’avais mal vu pour le joystick.
    Fujirumors annonce ce design comme définitif, à un mois de l’annonce officielle, je leur fait entièrement confiance. Je suis (très) dubitatif si c’est réellement le cas.

      • Des chiffres ?
        Si c’est le cas, les gens ne veulent pas payer pour une visée hybride.

        Et ce n’est pas parce-qu’une gamme ne se vend pas, qu’elle n’est pas de qualité.

        Vive les constructeurs qui proposent la même chose sans risque. Vive la mondialisation et l’homogénéisation de l’esprit ^^.

        • Non, je n’ai pas de chiffres… Je n’en vois absolument jamais en circulation : c’est tout de même un indice.

          Que je recoupe avec d’autres constatation, avec un peu de logique et avec pas mal d’expérience de ce que les gens achètent (depuis 15 ans j’enseigne la photo et je vois passer des centaines de photographes, et je m’intéresse par curiosité à ce qu’ils ont tendance à acheter).

          Oui : « ce n’est pas parce-qu’une gamme ne se vend pas, qu’elle n’est pas de qualité ». je suis bien d’accord.

          Mais si un produit (même un très bon produit) ne se vend pas : c’est qu’il y a de bonnes raisons à cela…

          Ce Fuji X-Pro 3 : si il sort comme ceci, c’est un produit qui ne se vendra pas… Alors je me mets à la place de Fuji : autant qu’il serve à faire un peu de buzz !

          C’est davantage un « manifeste », un porte étendard qui donne son « esprit » à la marque, qu’un produit conçu pour se vendre à grande échèle.

          • « Mais si un produit (même un très bon produit) ne se vend pas : c’est qu’il y a de bonnes raisons à cela…  »
            Il faut savoir, parce que quand c’est Canon qui vend moins bien que Sony, c’est que les gens « pensent mal » toussa toussa. Bref, rien de neuf ici!

            • « Le test à l’aveugle auprès du lectorat de DPreview est sans doute le pire test possible… Bien entendu « heureusement » que je n’ai pas les mêmes gouts que les lecteurs de DPreview… » Je te cite…
              ….

            • j’ai parlé d’un produit qui ne se vend PAS (je veux dire : PAS du tout)…

              Si un produit ne vend PAS (du tout) : c’est forcément un mauvais produit… Soit il est trop cher, soit ile ne sert à rien. Soit il a des défauts.

              Je ne crois pas que les produits de Canon (n°1 des ventes sur l’hybride APS-C par exemple depuis quelques temps, n°1 sur les reflex) : entre dans cette catégorie des produits qui ne se vendent PAS…

              Ensuite : il y a de très bons produits qui ne sont pas forcément leader sur leur marché, comme l’iPhone, ou le Canon EOS R, ou le Nikon Z : d’une part cela peu changer, d’autre part : cela ne veut pas dire que ce sont de mauvais produits…

              Moi, je prédis que un hybride avec un écran inaccessible : ne se vendra pas (je souhaite pour Fuji : me tromper). Tout en étant un bon produit par ailleurs (du point de vue de certains photographes), mais si il souffre d’un vrai défaut (absence d’écran) : alors il deviendra un produit invendable.

              Et un produit invendable : c’est un mauvais produit (du point de vue des acheteurs, mais aussi du point de vue du constructeur qui ne parvient pas à le vendre)…

              On verra bien !

  4. Je pense que Fujifilm veut attaquer toutes les niches haut de gamme,.
    Avec le moyen format, selon les chiffres, ils cannabalisent les ventes.
    Avec le X-Pro3, le télémétrique à la Leica, mais avec AF.

    Autre public, avec le x-a7 avec son grand écran LCD de 3 2″ de 2,69 millions de points sur rotule sans viseur, ceux qui photographient avec un smartphone.

  5. Enlever l’écran, c’est redonner de l’intérêt à l’acte photographique dans son optique artistique. Seuls les professionnels en ont réellement besoin…

  6. Leica a fait la même chose avec leur M240 sans écran (mais là vraiment sans écran).

    Je ne suis pas du tout choqué que Fuji teste ce Xpro3 sans écran [facilement accessible]. J’aurais préféré que l’écran arrière soit un écran à LED… voire à encre électronique. Quitte à aller dans l’économie d’énergie.

    Les Xpro sont des appareils de niche. J’aime beaucoup l’idée de pousser ça davantage, et de redonner le feeling argentique à un prix correct. Ça permet ainsi d’avoir plus de diversité sur le marché photo. Et ça c’est une excellente chose.

    • Mais enfin : le « feeling argentique » : on en a rien à faire en 2019 ! ! ! Plus personne n’en a rien à faire…

      Qui a envie en 2019, de piloter une voiture avec un feeling « moteur à vapeur » ?

      C’est exactement la même problématique…

      Qu’ils continuent comme ça : c’est la meilleure façon d’achever de pousser les gens vers les smartphones… Et de faire passer les appareils photos pour : des « trucs de vieux ringards nostalgiques, totalement alergiques à la technologie ».

      Ridicule !

      Il faut inventer le « feeling » de la technologie actuelle (et cela passe par une utilisation améliorée de l’écran ce qui n’exclu pas une utilisation améliorée des viseurs électroniques »…

      Mais rechercher à « singer » un (sois-disant) « feeling » issu du passé et d’une technologie abandonnée et dépassée : c’est juste totalement débile…

      Ils font fausse route : j’en suis certain… Ils vont s’enfermer dans une niche avec cette innovation ridicule !

      • Qui a envie de piloter un Ferrari, une Ford Mustang à l’heure des voitures électriques, à consommation réduite de Co2 ? ^^

        A l’heure des chaînes McDonald’s et Starbucks ou des plats préparés, qui a envie de manger un bœuf bourguignon préparé la veille ou de boire un café avec des grains fraîchement moulu au moulin mécanique, quand on peut boire un Nespresso…

        Je considère le viseur hybride des X-Pro comme une prouesse technique et non un « feeling argentique ».
        Sur le X-T, c’est présent, le X-Pro, je crois aussi, en mode manuel ou semi-manuel, le focus peaking apparaît en bas de l’écran, on voit une scène et on peut améliorer de manière très précise de l’endroit/point souhaitée.
        Je sens la critique arriver, photographier en manuel ou en DMF, c’est le mal absolu ^^

        Si Canon sort un viseur hybride, ce sera Alléluia, bien sûr (cf article précédent sur le brevet).
        Canon ne met pas de Joystick AF sur ces hybrides, ce n’est pas gênant, c’est plus efficace avec le doigt qui frotte son écran, oui bien sûr, c’est plus efficace et pro. Canon met également une barre tactile, bravo la direction, ils ont obtenu de leur R&D une implémentation hasardeuse pour pouvoir sortir l’appareil dans la précipitation.

        Ils sont à la 3eme itération, ils sont vraiment bornées chez Fujifilm. Ils pensent que photographie et plaisir peuvent aller ensemble, ils devraient penser rentabilité et faire du Sony.

        Le Full Frame, c’est la vraie photographie. Et Sony vend deux fois plus de Canon cette année au Japon, voir autant que Nikon et Canon réunis.

        Sinon je suis ni pro-Sony, pro-Fuji, Pro-Canon, … Mais critiquer un appareil ou un concept sans l’avoir essayé, je trouve ça triste, car finalement c’est la victoire de l’uniformisation de notre société.

        • Je suppose qu’il n’y aura plus beaucoup de monde pour acheter des Mustang à moteur thermique dans quelques années…

          Quelques nostalgiques… probablement ! Plus grand monde n’a envie d’acheter une voiture des années 70… à par pour la collection : ce qui représente un pourcentage absolument infinitésimal des utilisateurs de voitures.

          Mais je trouve très bien que l’on continue de fabriquer des voitures « à l’ancienne »…
          A condition toutefois, que l’on continue de progresser sur des véhicules plus modernes et plus performants.

          Si Fuji progresse sur le connecte de viseur hybride : très bien… Mais le coup d’enlever l’écran : c’est ridicule ;-)

    • Franchement, je trouve que si c’est pour avoir le « feeling » argentique, autant prendre un vrai appareil à pellicule.
      Je ne vous apprend sûrement rien mais on en trouve encore plein en occasion et c’est vrai que c’est sympa d’y revenir. Une bonne « trizix » sur un vieux Nikon EM, ça permet d’avoir un bon « feeling » noir et blanc déjà, et pour vraiment pas cher (au moins en ce qui concerne l’achat de départ).
      A mon sens, il faut juste avoir accès à tout le matériel derrière pour expérimenter tout le processus de développement (il y a des clubs qui font encore ça), ou passer par un labo que vous connaissez et appréciez (ils sont rares mais ça existe encore), sinon autant rester en numérique.
      Je digresse un peu mais, le côté « faites des rendus analogiques avec des appareils numériques » je n’ai jamais compris l’intérêt non plus.
      D’autant que par logiciel, en post-pro, on peut obtenir ces mêmes rendus avec beaucoup plus de souplesse et de possibilités de création, et ce à partir de n’importe quel appareil numérique, voir smartphone.
      A ce sujet, pour moi, les optiques manuelles anciennes ont beaucoup plus d’intérêt que les appareils d’ailleurs, parce qu’elles apportent quelque chose de non reproductible en amont de la fixation de la lumière.
      Pour en revenir aux appareils avec un « feeling » analogique, on se souvient aussi que Nikon a essayé quelque chose de similaire avec son DF et on sait le flop que ça a pu être (ceci dit, le DF avait vraiment des tares incompréhensibles, la pire étant son prix).
      La plupart on bien du mal à partir en occase, d’ailleurs, même pour 1000 euros. Et je ne suis même pas sûr qu’il ce soit moins vendu que le X-Pro2 (bien meilleur appareil au demeurant, pourtant, à mon sens).
      Maintenant, si c’est rassurant d’avoir de la diversité et que ça me réjouisse que certains s’amusent encore :D, je ne suis pas non plus convaincu que ce soit très pertinent en l’état actuel du marché. En tout cas, c’est discutable.
      On peut comprendre aussi que ça puisse énerver certains pros pour qui le rapport efficacité/prix reste la priorité et qui peuvent percevoir ce type d’amusement comme une perte de temps et un signal « parasite » sur un marché en difficulté.

  7. En fait il s’agit du Leica M10-D (typ 262) et non du M tout court (typ 240) mais peu importe : il semble que les gens qui l’ont acheté (500€ de plus que le M10 normal pour un écran en moins) soient très contents. Bien entendu personne ne critiquera ses propres achats, et on le voit bien ici même, nul ne va se traiter d’imbécile pour avoir acquis tel ou tel équipement. Ce que tu as acheté c’est forcément ce qu’il y a de mieux…

    Dans le cas du M10-D il ont travaillé l’interface avec Fotos, leur application smartphone pas si terrible que ça, mais l’idée reste que tu prends tes photos en faisant confiance à ton savoir-faire de photographe (et non ton feeling), la technicité de la lumière étant supposée acquise (quand on regarde la moyenne des photos faites par des Leicaistes sur les sites dédiés on peut penser qu’effectivement il y a une forme de technicité maîtrisée).

    Si la lumière et la technique est supposée maîtrisée, pas besoin de courir derrière ton histogramme et tes automatismes, tu te concentres sur l’art, bref sur la composition.

    Quand tu as un doute sur tes conditions de prise de vue, ou quand tu veux vérifier tes prises de vue, tu sors ton iPhone 15 ou 20 Pro Max plus, et là le M10-D te montre ce que tu as sur la pellicule. L’angoisse de la planche contact revue et corrigée pour notre époque.

    Autant je pourrais comprendre le concept sur un monochome, autant sur un capteur couleur je pense que se priver de l’histogramme est une hérésie de nos jours.

    Mais si ils sortent un mono sans écran, alors peut être…

    Faites l’essai : shootez sans regarder systématiquement l’écran, concentrez-vous sur la composition et utilisez votre savoir-faire pour dominer les automatismes, ou mieux virez les. Peut être que vos images seront elles moins bien exposées, à un ou deux diaph près, ce qui en numérique n’est pas un problème.. Mais elles seront sans doute plus gratifiantes quand vous les aurez « développées » dans votre labo numérique…

    Ca rappelle furieusement l’argentique, ce n’est pas de la nostalgie c’est juste porter l’attention sur autre chose. En ce sens je pense qu’on verra de plus en plus d’outils de cette nature (pour un autre concept marketing du style « libérez votre créativité ») mais ce n’est pas toujours débile ou inintéressant.

    Allez voir sur Blurb le bouquin de synthèse annuelle du LUF (Leica Users Forums) qui est une publication annuelle des meilleures photos postées sur le forum. Ce ne sont que des amateurs, mais il ya du niveau… Leica a bien compris comment motiver cette niche avec du nouveau matériel, pour une population qui n’en change presque jamais et auprès de laquelle le GAS (Gear Acquisition Syndrome) ne fonctionne pas. Tu peux faire défiler toutes les nouveautés sous mes yeux, mes objectifs Summilux datent d’il y a 20 ans et rien ne m’en fera bouger, pas même un sigma-ultra-téléscopique-à-vistamboire-intégré ou autre Canonnerie !

    Allez y, tirez à vue, ! :-))

    https://www.blurb.com/b/8776750 ça peut se feuilleter sur le site…

    • Oui : « shootez sans regarder systématiquement l’écran, concentrez-vous sur la composition et utilisez votre savoir-faire pour dominer les automatismes »

      c’est très bien de faire ça… et je le recommande à tout le monde !

      Et tout le monde peut (devrait) le faire simplement en désactivant l’affichage des images immédiatement après la prise de vue : inutile de supprimer l’écran pour !a…

      Merci pour ce lien vers le libre : intéressant ! Quelques très belles images… et pas mal de « clichés » aussi !

      • Ce sont (nous sommes) des amateurs JF… C’est une contribution à la recherche contre le cancer, puisque c’est là que vont les bénéfices, et je trouve que pour des amateurs ça se tient. Pas de comparaison avec tes images ou celles de Salgado, mais pas cette prétention non plus.

  8. Pourquoi dans ce cas ne pas donner le choix au photographe, en utilisant un écran basculable à 180°? A l’utilisateur de choisir quel écran il choisi, en fonction de ses habitudes, de la luminosité (un écran LCD à l’ancienne est toujours plus lisible en plein soleil)… etc

  9. Moi je dis : Pourquoi pas ?

    Le X-Pro est une gamme à part chez Fuji. Même si l’ensemble de leur gamme lorgne sur le côté rétro, c’est vraiment leur modèle qui cherche le plus à se rapprocher d’un appareil télémétrique à l’ancienne, pensé pour la photo de rue. Il y a une clientèle pour ça, donc pourquoi ne pas aller au bout des choses ?

    C’est pas comme si c’était appliqué à l’ensemble de leur gamme (pour le coup ça aurait été une énorme connerie), mais à un modèle spécifique, qui risque de plaire aux amateurs. Pour les autres, il y a le XT-3 qui fait très bien le travail.

  10. Sur mon R, je me suis surpris à retourner l’écran. Pas spécialement pour le protéger (celui de mon ancien 6D et de mon ancien 5D n’ont pas tellement soufferts malgré leur usage), mais je trouve ça plus pratique. Grâce à l’EVF, on peut tout faire dans le viseur. De plus, je ne rentre que très peu dans les menus vu que j’ai tout customise pour avoir accès avec des boutons. Bref, je ne me sert presque plus de l’écran arrière à part pour 1 vue sur 100, quand elle est « acrobatique ».

    • Oui, pourquoi pas… l’important c’est d’avoir le choix !

      Moi qui n’étais pas trop « écran tactile », je me surprend à l’utiliser de plus en plus souvent… Même pour faire le point, ce qui est d’une efficacité absolument redoutable dans certains car particuliers.

      Priver mes utilisateurs de tout cela : c’est une hérésie, c’est débile et consternant ! Et je pèse mes mots…

      • Je tombe par hasard sur ce sujet en cherchant autre chose et je constate que tu as été « visionnaire » :):)

        A mon avis c’est juste un coup de buzz… Et ils ne le feront pas (vraiment). Il faut comprendre ça : plutôt comme un « concept car », ou un « cahier de tendance ».

  11. Le táctil est effectivement super efficace… tant qu’on vise avec l’œil droit. Pour les « yeux gauchers » comme moi, c’est inutilisable en pratique. Donc ça ne me gêne pas trop de ne pas déplacer le collim, le tracking est assez efficace pour s’en passer.. En mode « live view » avec l’écran orienté, c’est assez pratique, mais je n’utilise que très peu ce mode, ayant l’habitude d être l’œil au viseur _oeil gauche donc_ ;)

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.