web analytics

Canon 6D mark II : conclusions après un an d’utilisation

24
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

J’aime beaucoup recevoir les conclusions de nos lecteurs photographes, qui ont utilisé (vraiment) leurs boîtier, durant une longue période… Aujourd’hui c’est au tour de Christophe, qui avait choisi le canon EOS 6D MkII, pour faire un tour du monde. Il nous envoie ses conclusions.

Et une fois de plus : c’est très intéressant d’avoir un avis de terrain sur cet appareil : qui a été très injustement critiqué dès la date de sa sortie, par des gens qui ne l’ont jamais utilisé plus que quelques heures (pour la plupart d’entre eux)… D’autant que le canon EOS 6D Mark II reste une solution intéressante, réaliste et recommandable, relire : Pourquoi le Canon EOS 6D MarkII me plait beaucoup ! On le trouve désormais à très bon prix : par exemple ici  :

 

Au delà du boitier lui-même, la grande force du Canon EOS 6D MkII, c’est l’immense gamme optique disponible, sa variété, la légèreté de nombreux objectifs et surtout le prix des ces objectifs EF : qui sont généralement bien plus accessibles que leurs équivalents pour hybrides (pour la plupart des marques)… Mais je laisse la parole à Christophe :

 


« Je me permet de revenir vers vous un an après vous avoir demandé conseil avant mon départ pour découvrir certains pays du monde. Cette sollicitation concernée notamment le choix des objectifs à prendre pour un périple en sac à dos sur une période assez longue. Après une longue hésitation le matériel photo s’est composé comme suit :

  • Canon 6D mark II
  • Sigma 24 mm 1.4
  • Canon EF 40 mm 2.8
  • Canon EF 70-200 mm f/4 IS USM première génération
  • Transportés dans un sac de 30L
  • Avec mon sac principal de 70L pour les transports entre pays.

J’aimerai beaucoup vous parler de l’EOS 6D mark II qui a été pour le moins critiqué sur Internet et dont j’aimerai prendre la défense à mon humble niveau amateur.

Premièrement la prise en main : et un grip un poil supérieur que l’EOS 6D premier du nom : Le Grip est plus profond ce qui permet d’être plus stable lorsque l’on décide de shooter à une main.

 

Ensuite « l’effet jouet » ou bas de gamme : comme on entend parler sur les sites spécialisés. Et bien je l’ai trouvé bien plus robuste que l’EOS 6D, avec lequel un froid de -10 degrés m’avait empêché de shooter en montagne. Ici le mark II a résister à une pluie diluvienne en Indonésie, à 95% d’humidité aux Iles Samoa, ou au froid à -10 degrés en Nouvelle-Zélande.

En troisième point l’écran tactile orientable : qui est tout simplement génial ! Au début dubitatif pour avoir eu le Sony A7 mark II qui permettait d’être plus discret en photographie de rue, cet écran s’est révélé simplement supérieur car :

Un tactile hyper intuitif (comme je pense sur les nouveaux modèles R)
Un autofocus (on va y venir au prochain point) réactif et personnalisable et d’une couverture au combien suffisante (le suivi de visage existe même !)

Pour shooter à bras tendu en l’air ou à ras le sol c’est mieux que ceux des Sony A7 ou Nikon D750 car possibilité de le « tordre » selon l’angle que l’on veut. Même principe pour les photographies sur trépied. Il est rabattable ce qui évite de le salir et le protège en cas de situation délicate.

Le seul truc dommage : c’est pour corriger l’expo ou accéder au Menu Q, il faut qu’il soit en position visible (donc pas protection). Je ne sais pas si Canon à modifier sur leurs nouveaux modèles.

 

L’autofocus : certes le couverture est semblable à son paternel (supérieure en live view) , mais punaise c’est le jour et la nuit au niveau de l’accroche quand il fait sombre par exemple. La mesure d’expo est quant à elle similaire. Et puis comme évoqué précédemment, la possibilité tactile de l’écran en fait une arme redoutable de rapidité. On entend beaucoup parler des joysticks mais en Servo avec l’écran tactile c’est d’une rapidité incroyable et amplement suffisant pour je pense 99% des gens (je n’ai malheureusement jamais shooter avec un appareil comprenant un joystick).

Ensuite la fameuse dynamique. C’est pas du Sony ou du Nikon mais ça fait largement l’affaire, on perd peut-être 2-3 IL mais ce que l’on gagne en couleur et contraste ça n’a rien à voir ! En voyage on a pas le temps pour rééquilibrer parfaitement les couleurs et pour avoir connu Sony et bien : être passé chez Canon m’a fait progresser sur une chose : être plus sensible à la lumières et aux contrastes. Malheureusement notre génération est habituée à avoir une vision HDR des photos ce qui est bien dommage quand on voit que l’âme d’une photo réside bien souvent en fait dans son jeu de lumière et de contrastes.

Pour revenir à la dynamique, quelqu’un qui sait exposer correctement et même qui fait des erreurs, pourra les rattraper ensuite sans problème.

Les pixels supplémentaires se font discrets mais on sent l’amélioration notamment couplé avec le Sigma Art 24 mm f/1.4,  qui est une bombe pour les détails mais parfois rageant niveau autofocus.

 

La Batterie : elle est amplement suffisante, sur un trek 2 nuits 3 jours avec des nuits à températures négatives : j’ai pu faire environ 500 photos (alternance optique et live view) et il restait 2 barres. Au quotidien je n’ai jamais eu de problème de charge avec une seule batterie. Et j’ai vécu 6 mois en « van », ce qui limite la possibilité de recharger tous les jours.

La carte mémoire (Sandisk dorée 32 GO SDHC) : une carte formatée quand changement de régions généralement. Pas de perte de photos, rapidité bonne, pas ressenti le besoin d’en avoir 2 dans l’appareil. j’en avait une deuxième de 8 GO au cas ou… Qui ne m’a servie qu’une fois.

 

Pour résumer en un mot le Canon 6d mark II : je dirais que l’écran rotatif tactile est une avancée majeure et au combien pratique au quotidien pour tout photographe… On peut tout faire avec : vite et bien. En shooting de rue, de paysage, sur trépied, naviguer dans les menus etc… Il suffit juste de quelques clics et je pense sincèrement qu’ils ont bien fait de le reprendre sur les hybrides R.

A un prix qui est très correct, ce reflex propose une transition vers les hybrides, car il propose un Mode Live view très performant… Et permet de basculer sur le viseur optique quand c’est nécessaire. Je pense que c’est actuellement un des meilleurs rapports qualité prix, surtout si on hésites entre les 2 systèmes (reflex ou hybride) : car il couple les avantages des 2.

Pour résumer le choix des optiques emportées je tiens tout d’abord à vous remercier pour votre conseil sur le Sigma 24 mm f/1.4 Art : c’est tout simplement un super objectif avec une signature qui lui est propre. La possibilité à f/1.4 est quelque chose que je n’avais jamais approchée en grand angle et cela a été un grand challenge à aborder… Ma focale de préférence étant le 35 mm, j’étais souvent pas assez proche du sujet, encore aujourd’hui c’est parfois le cas.

Le Canon EF 40mm f/2.8 que j’avais de base a été je pense une erreur, car j’ai maudis les fois ou j’aurais aimé avoir le EF 24-70 mm f/4 L IS USM avec moi ou même un simple EF 50 mm. Je l’avais surtout pris pour son encombrement, au final il ne m’a que peut servi. Si j’avais su, peut-être aurait je fais autrement pour trouver une place au 24-70 mm. (NDLR : ça je crois bien que je vous l’avais dit)…

Le Canon EF 70-200 mm f/4 L IS USM : est toujours une valeur sure et efficace, même si en contre-jour il peut être parfois un capricieux.

Le EF 16-35 mm qui était mon optique préférée en voyage m’a des fois manqué surtout en situation de trek ou de ville. Mais pour vous citer il est vrai que c’est beaucoup plus challengeant de faire sans… Ou une certaine monotonie peut s’installer. Cependant je suis convaincu de lui faire une place à nouveau lors de futures périples !

Merci encore pour votre blog qui est toujours une source d’inspiration ». Christophe Russello





 

 

 

 

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

24 commentaires

  1. Rarement vu des images aussi magnifiques, du moins sur mon iPad Pro le rendu est superbe! Ça fait presque envie d’acheter ce 6d bien que je lorgne plutôt vers le eos rp, on hésiterais presque, bon si ces images sont si belles c’est plutôt au photographe qu’on le doit qu’à la technique..

  2. La photo du garçon est très jolie.

    Il est vrai que pour un voyage ma configuration à 3 objectifs auraient été différente.
    Ca aurait été pour un Canon :
    -16-35mm ou 24-70mm (en fonction du pays visité).
    -un fixe f1.8 ou plus lumineux selon ses préférences, car je pense qu’un 40mm f2.8 est frustrant.
    -un téléobjectif 70-300 ou 70-200mmf4.

    • Merci pour votre retour Pepou. J’ai du faire des choix dictés par le poids, la place et surtout des scénarios météorologiques très variés, donc des concessions sur la partie matos…

      – Clairement un zoom aurait été bien plus confortable je vous l’accorde !
      – Ensuite le 50mm 1.8 m’ a tenté à la place du 40, cependant j’avais ce dernier en ma possession et à opter (à tord) pour le « petit ».
      – Le 70-300 L à super réputation apparement, et prend moins de place dans le sac que le 70-200 IS f4 (mais plus lourd). Même problématique que pour le deuxième point, il était pas nécessaire de revendre pour racheter pour gagner en « range ».

  3. Hello,

    C’est dommage de pas pouvoir en voir plus de ton périple! Il y a de belles images !
    Bien sûr que y’a pas besoin d’un appareil de malade.
    Y’a qu’à regarder sur internet les magnifiques histoires photographiques qui ont été réalisées avec des 5D, 5D mark II, III, 6D, voir même des versions apsc comme les 10D, 20D, 30D, 40D et j’en passe !
    Merci pour ce retour tout de même intéressant sur ça résistance!
    (J’ai vu mon 30D et 5D mark II complètement trempé et shooter par des températures de -10 -15 degrés fonctionner encore.)

    • Merci Alain pour votre retour ça fait plaisir ! Malheureusement je n’ai pas de site internet ou blog à partager étant perfectible à ce niveau là… C’est prévu de plancher dessus en tout cas !

      C’est sur un 5d II ou 6d premier du nom pourrait faire aussi bien, mais je vous avoue qu’après avoir adopté cet écran révolutionnaire ça serait pas pareil de revenir sur l’ancienne génération !

      Par rapport à la résistance c’est très très solide (cf le paragraphe au dessus), on pourrait rajouter un déluge en Ecosse où l’objectif (70-200 sain et sauf) à commencer à déconner avant l’appareil, les transports pendant un an pas tous civilisé niveau amortisseurs etc…
      En comparaison le 6d que j’avais emmener en Patagonie ne marchait pas à -10 pendant 2 matins (après un réchauffage près du corps si). En comparaison le 6d mark II aux mêmes températures en NZ n’a pas bronché.

  4. Bonjour Christophe

    Alors d’abord bravo pour ces magnifiques photos ! Un régal…

    C’est très marrant car suite à l’achat du 6d mon mark II après la revente du Nikon d750 (excellent au demeurant), j’aurai indiqué les mêmes éléments notamment sur:

    1- L’écran orientable : une tuerie pour n’importe qu’elle situation (impossible avec l’écran du Nikon d750 ) et le côté tactile très efficace et rapide. La position des collimateurs et leur nombre ne me posent aucun soucis (j’en avais déjà pas avec le 6D)

    2- La dynamique. Venant du Nikon d750 c’est clair qu’on en perd des IL mais franchement on peut tout de même récupérer pas mal d’infos (largement suffisamment) en post production sur Lr.

    3- et puis surtout, sur LR je ne touche plus du tout aux couleurs avec le profil camera Standard sélectionné et surtout pour les portraits !! Avec le Nikon d750 j’avais acheté le Colorchecker mais j’avais un mal fou pour avoir un vrai ciel ou de vrais feuillages (je suis impressionné par les rouges et les oranges)

    Côté objectif: Sigma 24 mm 1.4, Tamron 70-200 2.8 et canon 85 mm f/1.8. Cela couvre la quasi la totalité de mes besoins (même si un petit transandart me manque parfois). J’avais aussi le 40 mm que j’ai revendu car peu utilisé comme vous.

    Etant passé aussi par Fuji, puis Nikon …. Canon…c’est promis je ne te quitte plus :-)) (et j’attends sagement que le prix du R baisse)

    Seul soucis: j’ai eu une code erreur n°20 au bout de 2 mois d’utilisation. Mécanisme du miroir en vrac (c’est passé sous garanti bien sûr) mais pour un appareil tout neuf , ça a fait un peu désordre.

    Merci encore

    • Bonjour Technipix,

      Merci pour votre retour ça fait chaud au coeur !

      C’est clair et net, l’écran orientable tactile et LE « game changer » de Canon, rapide, intuitif. Sur la partie autofocus on pourrait même rajouté le Dual Pixel (que je n’ai jamais utilisé d’ailleurs) qui pourrait « corriger » certaines déficiences d’une optique décentrée ou autre.

      Le D750 c’est une bombe niveau dynamique, ça sort des très belles photos, mais les menus compliqués et comme vous dites la colorimétrie à remanier sont tout de même handicapantes… C’est bien dommage car leur gamme de fixe à ouverture 1.8 est hyper variée et qualitative, dommage que Canon propose pas une gamme similaire (espérons que le RF 35mm 1.8 marque le début d’une gamme fixe abordable et qualitative ;)).

      Comme vous avec le 6d mark II j’utilise Camera Standard (merci JF !) sur LR sans rien changer derrière.

      A mon retour je suis allé voir les 2 nouveaux Canon R et RP. Le R à l’air très sympa (la protection du capteur géniale comme idée pour les voyages !) alors que le RP semble inférieur niveau fabrication/ergonomie. Cela ressemble aux premiers Sony A7, qualitatif avec un fixe et en « street photo » mais trop léger couplé avec un zoom ou pour du terrain aux conditions capricieuses…

      Merci encore à vous !

      • J’ai l’EOS R depuis sa sortie donc bientôt un an. J’écrirai une petite revue dessus que je vous proposerai. Il est Génial, mieux que le 6DII que j’ai revendu pour financer le R… 2 bémols qui m’emmerdent:
        – pas d’intervallomètre en photo, ça marche en vidéo mais pour garder les photos individuelles, je dois avoir une télécommande maintenant.
        – j’aurais aimé un joystick

        Autrement, je l’adore. Je suis le premier à trouver que Canon abuse avec ses limitations à la con mais le parc d’optique est sans équivalent. Le 50 1.4 et 85 1.8 sont ridiculement petits et légers pour des tarifs franchement GENTILS. Le 35 1.8 RF est cool et surtout stabilisé mais je m’en sert peu, je n’ai jamais eu un oeil à 35mm. En voyage, ce gain de poids est juste INESTIMABLE.

        Autre point hyper important à noter, tous les problèmes de focus et calibration que j’avais avec mes Sigma ART n’existent plus sur le R… Je me sens libéré comme la reine des neiges :)

        Si vous voulez des exemples de photos notamment avec des grosses plages dynamiques (autre point fort par rapport au 6DII, j’inclus beaucoup le soleil dans mes compositions): http://www.albumsetaventures.com

        • C’est sur que le R doit être bien sympa avec son capteur du 5D IV ! Malheureusement j’ai du composer avec un budget « limité » et n’a pas pu succomber à la nouveauté R…

          L’intervallomètre vous servirai pour de l’astro principalement?

          Avec la bague d’adaptation Canon part avec un avantage mais je pense que le renouveau des systèmes (hybrides) peut redistribuer les cartes pour les nouveaux acquéreurs, il va falloir que Canon comme les autres mettent la qualité et praticité pour pouvoir rester en haut de l’affiche ! Je pense qu’avec le nouveau RF 70-200 2.8 et ce petit 35 1.8 macro, Canon sont dans de bonnes dispositions !

          Concernant les Sigma Art ça doit être un régal de facilité avec le R, peut être en surpoids avec la bague (effet de balancier)?

          Merci pour le partage !

          • Le 6DII est très bien aussi, j’ai possédé les 2, la différence est moindre que les tarifs ne laissent penser. Coté video il y a un fossé entre les 2 mais coté photo, j’ai 1 stop et demi d’écart en dynamique et les ISO c’est pareil jusque 5000 donc ça ne change pas tellement la vie pour cet usage là. 30M vs 26M de pixels c’est un non sujet. Ton choix est EXCELLENT. Seules 2 catégories de personnes ont besoin du R plus que du 6D:
            – tu fais du paysage à contre jour et la dynamique est un vrai sujet (quand tu ne peux pas faire un traditionnel bracketing)
            -Tu es portraitiste ou photographe de mariage et là l’autofocus du 6DII sur les dancefloors obscurs va ramer BEAUCOUP plus qu’un EOS R. Egalement, le Eye-AF est un game changer quand tu shootes avec un 85mm 1.4 ou un 70-200 2.8

            Pour te répondre, les sigma 24 et 35 sont très équilibrés et confortables sur le R. Le 50mm est plus lourd et plus long que ses petits frères donc avec 815g de cailloux plus 130g d’adaptateur, tu commences à le sentir dans le poignet. Quoique, le 50mm RF 1.2 fait 950g aussi donc…

  5. Chris,

    J’ai depuis un petit M50. Je l’adore et je confirme l’écran orientable c’est un mega plus en photo! Je peux plus m’en passer et du coup mon 5D mkii sort pratiquement plus de mon tiroir :-)

    • Dire que mon premier digital, Powershot G1, en avait un d’écran orientable au début des années 2000… dommage que l’idée a été abandonnée put si longtemps..

  6. « Malheureusement notre génération est habituée à avoir une vision HDR des photos ce qui est bien dommage quand on voit que l’âme d’une photo réside bien souvent en fait dans son jeu de lumière et de contrastes. »

    il faudrait le mettre en gras dans tous les sites de photo! tout est dit…

    J’ai toujours mon fidèle 6D et il ne bronche pas, et j’adore aussi son autonomie

  7. Pingback: Canon 6D mark II : conclusions après un an d’utilisation - BonPlanPhoto

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.