web analytics

Capteurs stabilisés bientôt dans les reflex Canon & Nikon ?

14
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

On sait depuis de nombreux mois déjà, que les prochain hybrides Full Frame Canon EOS R verront arriver la stabilisation du capteur (dont les hybrides Nikon et Sony profitent déjà).

Il semblerait que des annonces Canon soient prévues fin aout / début septembre (dates traditionnelles d’annonces chez Canon). On le sait moins : mais il serait possible que les reflex de Nikon et Canon profitent eux aussi de la même technologie bientôt… Un brevet Canon tendrait à le démontrer ici.

Du moins certains d’entre eux : plutôt en haut de gamme. On parle du Nikon D6, du Canon EOS 1DX MkIII et peut-être du Canon EOS 90D (qui remplacera peut-être à la fois l’EOS 7D MkII et l’EOS 80D en un seul mouvement ?). A suivre à la rentrée !

La rentrée va être passionnante : notamment avec les nouveaux objectifs Canon RF…

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

14 commentaires

  1. « La rentrée va être passionnante…. »
    Sans aucun doutes car la perspective de deux vitrines média promotionnelle pour les matériels photos va se combiner avec l’effet J.O. au pays des fournisseurs majeurs d’équipement photo….
    Le Salon japonais ( février habituellement) et la Photokina; ce sera d’autant plus indicatif de l’état du marché dans une période ou semble t’il Canon et Nikon sont déficitaires pour les 2 derniers exercices comptable
    « …….Nikkei a annoncé que Canon prévoyait une baisse de 20% de ses bénéfices pour son exercice 2019. Maintenant, la diminution devrait être de 40% sur douze mois….. »
    Bref c’est pas le top au niveau économique d’ou effets d’annonces pour remonter…Les dividendes…
    Ceci étant du coté de la Chine il pourrait bien y avoir quelques surprises d’ici 3 à 5 ans

    • je ne suis pas certain que des constructeurs Chinois voient le moindre intérêt à une tentative de concurrencer Canon, Nikon et Sony, sur un marché extrêmement pointu, ou l’avancée technologique de ces trois là est quasiment irrattrapable. Sans parler de leur image de marque, qui houe un grand rôle dans les décisions d’achats. Même Samsung y a renoncé…

      Par contre que de petits constructeurs habile et audacieux proposent des objectifs compatibles intéressants et toutes sortes d’accessoirses innovants, ça c’est assez probable…

      • et surtout c’est pas comme si la photo était un gros marcher avec de super perspectives d’avenir…. les chinois vont continuer a bosser sur les samartphones pour remplacer de plus en plus les appareils

  2. C’est bien ils ont à peine dix ans de retard sur Pentax (et Sony-Minolta ?). :D

    Ça sera le chant du cygne pour les reflex, 2019. Je doute qu’on en verra encore beaucoup en 2025.

    • Encore faudrait-il que la stabilisation du capteur (telle qu’elle était jusqu’alors) ait beaucoup « aidé » les reflex Pentax ou Sony-Minolta…

      La stabilisation des objectifs était plus intéressante sur les reflex, que celle du capteur (au moins la visée était-elle stabilisée, ce qui était bien agréable… et ce qui était impossible avec une stabilisation du capteur uniquement).

      Là ou Canon et Nikon auront un avantage : c’est de disposer de la stabilisation du capteur combinée avec celle des objectifs, sur les reflex et les hybrides… Il s’agira probablement de la même technologie. Et elle doit être prête depuis longtemps, puisque Canon n’a pas hésité à sortir toute une série d’objectifs pro « non stabilisé », qui seront supposé être utilisé de préférence sur des boitiers à capteur stabilisé.

      • Je croyais que la stabilisation ne servait à rien ^^

        La double stabilisation a un avantage pour Canon et Nikon ?
        Ah bon, disons qu’ils vont rejoindre le reste des constructeurs.

        • La stabilisation est un petit détail pratique… rien d’indispensable, mais ça aide un peu.

          Personnellement entre 1992 et l’an 2000, je m’en suis très bien passé !

          La stabilisation des objectifs est plus efficace et fiable sur le long terme que la stabilisation du capteur. Elle est par ailleurs très efficace sur les longues focales.

          La double stabilisation : ça aide un peu plus encore…

          Et tout le monde y viendra probablement…

  3. Même le marché du smarrphone subit une décroissance (baisse du rythme de croissance). Les arbres ne montent pas jusqu au ciel c est bien connu. Les Canon, Nikon, sigma et consorts ne se sont visiblement pas intéressés à la seule avancée technologique qui renverserait la table : la taille des objectifs. On nous vend les rf comme une révolution, bah je ne le crois pas du tout, ça reste de l optimisation, en aucun cas de la rupture. Pour le smartphone c est pareil, taille d écran, 1,2,3 objectifs Etc la dernière nouveauté est l interface et ça date de 15 ans.
    La technologie nous intéresse et on y consacre volontiers un budget mais en sachant qu avec un 5d2 on fait tout et bien, peut être faut il arrêter de nous duper nous meme avec de mauvais arguments.
    Bref j aurai l ibis dans un 5d5 sûrement, tant mieux.

    • Le coup des objectifs plus petits c’est surtout ceux qui ont pas essayé les mirrorless qui en parlent pour dire que c’est pas la révolution.

      Le nom commun trouvé par le marché c’est pas smallobjectivsysteme…. c’est mirrorless.
      et c’est ce qui apporte des avantages. c’est la ou est la révolution, de plus avoir de viseur optique mais une visée numérique et un AF intelligent impossible à faire avec un miroir

  4. Franchement Papy Boyington t’es dur. En photo d’action le gap entre un 5D2 et des reflex ou mirrorless récents est conséquent.

    Pour la taille, regarde la gamme des f/4 chez Nikon. Il n’y a jamais rien eu de comparable en reflex. Le seul UGA aussi piqué en reflex que le 14-30/4 c’est les 14-24/2.8, et ils sont facilement deux fois et demi plus lourds. Pour les fixes, la tendance est en effet à l’alourdissement. Maintenant, quand on compare visuellement ce que sortaient les vieilles fixes (hors optiques exceptionnelles) et les récentes (même aux modestes ouvertures de 1.8) y’a pas photo.

    Après faut bien que les constructeurs vivent. Et vendent.

  5. @chiffon : Oui il existe bien entendu un écart ergonomique, fonctionnel mais je trouve qu on surévalue le gain réel apporté par les nouveautés. Je ne suis pas réfractaire et j utilise autre chose qu un d2.
    Je ne compare pas un f4 et un f2.8, c est pas la même utilisation, complexité Etc
    Il ne faut pas regarder le progrès que sous l angle du hardware, le software a aussi beaucoup progressé.

    Que les constructeurs vendent est essentiel pour eux bien sûr. Réciproquement et si le sujet est la qualité de ses images, l acheteur devrait passer plus de temps à examiner toute sa chaîne pour savoir ce qui pèche.

    Concrètement, je pense qu acheter un boîtier est l acte le plus chronophage et avec le moins d impact quand on veut améliorer ses images.
    Investir du temps dans la reconnaissance des lieux, dans la préparation d une image, dans la recherche d un style, dans la compréhension de ce qu on fait en PT, ça oui c est du fric bien investi mais le reste est secondaire.
    En matériel, l achat de lumière peut être très prioritaire en revanche.

    Voilà je citais le 5d2 mais j aurai pu citer l eos R qui sera considéré comme obsolète à tort, quand les haut de gamme vont sortir du bois Etc on passe trop de temps sur ces sujets secondaire et néanmoins intéressant.

  6. @papy Boyington je suis d’accord avec toi sur plein de points.

    Après, il ne faut pas non plus perdre de vue que c’est un outil, et que parfois on peut s’en lasser. Certains retrouvent goût à la photo avec un nouvel appareil ou une nouvelle optique. Ça ne sonne pas très noble, mais s’ils ont les moyens (ça finance la R&D, disons) et que ça leur permet de continuer à shooter, qui serais-je pour juger ?

    Ceci dit, dans l’absolu, le boîtier n’a pas vraiment une importance colossale pour moi non plus. S’il n’y avait pas une pauvreté absolue en optiques APSC chez Nikon, j’aurais gardé le D7100 plutôt que de switcher sur un D750. Mais bon, un 24-70 et un 70-200, c’est quand même bien pratique.

    Pour ce qui est du 2.8 vs 4, disons qu’à f/4 en plein format, tu as quand même de quoi jouer un peu avec la profondeur de champ ! Pour moi, ça suffit, même si vu que je fais de la photo d’action en intérieur avec des conditions lumineuses capricieuses, je préférerais sûrement rester en f/2.8 !

    Mais on a accès à des zooms extrêmement compacts avec cette gamme de f/4 Nikon, et leur qualité explose à peu près tous les f/2.8 d’il y a 10-15 ans (voire les plus récents, des fois). Pour moi, c’est un vrai progrès ! On peut avoir le zoom, le piqué/rendu et la compacité, en 2019. Je trouve ça cool de ne plus avoir à choisir.

  7. @chiffon : pas de jugement, chacun fait ce qu il veut. J utilise des zooms aussi mais pas de f4. Sans être désagréable, le 24/70 f2.8 Nikon n est pas une référence (mais il fait des heureux tant mieux). Les S semblent bien nés tant mieux aussi.
    Bon dimanche

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.