web analytics

A quel point la taille de capteur affecte la profondeur de champs

34
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

On le répète depuis des années : la taille de capteur a bien un effet sur la profondeur de champs… Comme cette vidéo le démontre.

Mais cette différence est-elle suffisamment importante selon vous, pour justifier de préférer l’APS-C au Micro 4/3 ? Ou même : d’adopter le Full Frame, de préférence à l’APS-C que vous utilisiez depuis des années… Et bien c’est à vous de décider !

D’autant qu’en ce moment (et dans les années qui viennent) de nombreux photographes s’apprêtent à passer progressivement d’équipements reflex, à des équipements hybrides… C’est donc une occasion nouvelle d’hésiter entre APS-C et Full Frame. Il est vrai que ces derniers sont (pour certains) à peine plus encombrants que les APS-C que l’on utilisait il y a 10 ou 15 ans…

 

la taille de capteur a bien un effet sur la profondeur de champs… Comme cette vidéo le démontre. Mais rappelons que ce n’est pas tout… La taille de capteurs bel et bien aussi un impact sur la quantité de lumière qui impact chaque pixel : donc sur la qualité d’image, notamment dans les hautes sensibilité ISO. Relire ceci : Tableau des équivalences de focales, d’ouverture et de ISO (une page qui génère des avalanches de commentaires et de débats, à chaque fois…)

Mais cette différence est-elle suffisamment importante selon vous, pour justifier de préférer l’APS-C au Micro 4/3 ? Ou bien le Full Frame de préférence à l’APS-C ? Et bien c’est à vous de décider : partagez votre avis dans les commentaires…

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

34 commentaires

  1. Techniquement, ce n’est pas la taille du capteur qui va influer sur la profondeur de champ. C’est le fait de zoomer.
    Et comme on est obliger de zoomer pour avoir le même cadre sur 24×36 que sur un APSC, la profondeur de champ est effectivement plus grande.

    Ok, ça revient au même, mais c’était pour ramener ma fraise :)

    • Arghh, correction :

      Et comme on est obliger de zoomer pour avoir le même cadre sur 24×36 que sur un APSC, la profondeur de champ est effectivement plus PETITE.

      Voila, je fais le malin et je me plante…

      • Oui, c’est une façon de voir les choses… qui est juste !

        Mais lorsque pour un angle de champs fixé (à l’aide d’un 50 mm et d’un 25 mm respectivement en FF puis en Micro 4/3) : on est bien obligé de constater que l’on constate un arrière plan plus flou grâce au Full Frame, que avec le Micro 4/3…

        On peut employer les mots que l’on veut : mais on est bien obligé de constater la différence sur les photos

        • C’est la même chose de passer d’une focale 50 à une focale 25, on dézoome, dans ce cas c’est le changement de focale qui fait que la profondeur de champ est plus grande.
          Mais au final oui, on constate la différence sur les photos.

          Là-dessus je pense que comme sur beaucoup de choses il faut arrêter de raisonner en terme de besoins, entre ceux qui les sur-estiment, qui les inventent ou qui ne les connaissent pas on en arrive vite à des choix irrationnels genre le mec qui se paye un FF de 60MP pour tout faire à l’hyperfocale et afficher en 10×15 lol, à mon sens il faut juste retenir le principal: si t’aimes faire des photos avec la profondeur de champ la plus courte possible t’as une bonne raison de préférer un FF à un mFT et vice versa.

  2. Un des avantages des capteurs plus petits est en général (à l’exception du Canon 35mm f1.8) la distance minimale de la MAP des objectifs qui pousse à faire des cadrages différents.

    Par le sigma 56mm f1.4. qui fait 60mm de longueur a une distance min de 50cm.
    En FF, c’est en général 85cm.

  3. C’est une photo (perso de ma fille) fait avec un m43 il y a 2 ans avec le 45mm f1.8 (longueur 46mm) qui m’a coûté moins de 200€.

      • Vous n’avez pas compris.

        J’ai mis une photo pour illlustrer mon propos sur la distance de la MAP.
        Avec le Canon, elle n’aurait pas été normalement prise, je pense par rapport.. Elle était à moins de 85cm et cet instant fut fugace.

        Je connais beaucoup de gens qui ont cet objectif, car ils ne peuvent pas mettre plus de 100€ -200€

    • elle est vraiment floue en effet… Mais c’est âs grave car elle est jolie quand même ! Ce qui compte ce n’est pas obligatoirement la photo nette.

      Par contre j’y vois un vrai problème de colorimétrie : sur les photos d’enfant, ça ne trompe pas… Et ce n’est pas seulement la Balance des Blancs qui est en cause (ni l’éclairage de la pièce) : mais bien le rendu de l’appareil (Olympus ou Panasonic)… ça je te le garanti, parole d’expert !

      • Et c’est pour ça que j’envisage de changer de cremerie. En 3 ans et demi (moment de la photo), les progrès des hybrides ont été énormes côté AF.

        J’attends juste qu’un Canon sorte un RF50mm ou 85mm f1.8.

  4. On revient toujours sur les équivalences quasi-magiques… de la mère Michu.
    1/ La taille du capteur ne change évidemment pas la profondeur de champ
    2/ Le capteur full frame étant plus grand ne prend pas plus de lumière et donc ne fait pas une ouverture meilleure à même f.
    C’est de l’optique pas de la magie.

    Si on prend un Nikon D850 et un D500, les capteurs respectivement FF et APS-C ont la même densité (et taille) de pixels. Si on passe le D850 en APS-C dans le menu (on utilise une partie du capteur), on obtient exactement la même image que celle du D500.
    Si on prend une photo avec le D850 équipé d’un 50 mm et que l’on veut la même avec le D500 ; avec la même optique il faudrait se reculer mais alors on n’aura pas le même arrière-plan (selon les cas, ce n’est pas forcément exclu).
    Si on prend un 35 mm, on aura le même cadrage à même distance (35 x 1.5 = 52mm environ 50 mm). Le but étant de faire le même tirage papier, il faudra agrandir plus (x1.5) la photo en APS-C. Pour avoir la même netteté, il faudra une donc séparation (cercle de confusion) meilleure en APS-C (usuellement 30µ et 20µ).
    Pour savoir quelle est la profondeur de champ, il suffit de faire le calcul (ou de prendre une table).
    Si F est la focale, f/N l’ouverture, P la distance de MAP, C le cercle de confusion.
    (La distance P doit être grande par rapport à la focale, la formule ne marche pas en macro).
    L’hyperfocale sera H= F^2/CxN
    La distance mini de netteté : HxP/(H+P)
    La maxi : HxP/(H-P)

    Pour comparer les distances de netteté, il suffit de comparer les hyperfocales et donc on voit que les ouvertures doivent être dans le rapport du coefficient de crop de 1.5 (un IL fait racine(2)= 1.414 donc un peu plus d’un diaphragme d’ouverture en plus en APC-C).

    Donc le 35 mm à f/1.4 et le 50 à f/2.1 donneront les mêmes profondeurs de champ.
    La photo du full frame sera un peu meilleure en piqué (moins d’agrandissement et 50 mm f/2 meilleur que 35 mm f/1.4), sauf peut-être sur les bords (l’APS-C n’utilise que le centre qui est meilleur).
    Si l’APS-C est à 100 iso, le FF sera à 200 iso pour la même vitesse.
    (à noter: que l’on peut ne pas rechercher une profondeur de champ faible et donc le handicap peut devenir un avantage, si on n’a pas de FF de même densité de pixels ou que si l’arrière plan a peu d’importance en cadrage on peut se reculer avec la même focale et donc avoir moins de désavantage sue la profondeur de champ).

    [Désolé pour l’exemple Nikon, en Canon ce serait pareil avec x1.6, mais je ne sais pas quels appareils prendre].

    • Oui, c’est une façon de voir les choses…

      Mais lorsque pour un angle de champs fixé (à l’aide d’un 50 mm et d’un 25 mm respectivement en FF puis en Micro 4/3 pour reprendre l’exemple ci-dessus) : on est bien obligé de constater que l’arrière plan est plus flou grâce au Full Frame, que avec le Micro 4/3…

      On peut employer les mots que l’on veut : mais on est bien obligé de constater cette différence sur les photos.

      Différence qui sont impossible à nier…

      http://bit.ly/2l6vc4K

    • Donc bien évidement, vous serez d’accord avec moi pour affirmer que :

      « Oui, la taille du capteur CHANGE BIEN ÉVIDEMMENT la profondeur de champ POUR UN ANGLE DE CHAMPS DONNE… AUTREMENT DIT POUR UN CADRAGE QUE L’ON DESIRE REALISER : ce qui nécessiterait un 50 mm si on est équipé en FF… et un 25 mm si on est équipé en M43.

      Donc : si l’on veut réaliser un portrait à un endroit précis, avec un arrière plan précis, cela a bien entendu un impact sur le style de notre photo, sur son aspect visuel…

      • Le but de mon intervention était simplement d’expliquer que la différence à même cadrage vient du fait que l’on utilise une focale plus courte qu’en FF donc qui a plus de profondeur de champ. Il n’y a aucun mystère, on peut le calculer.
        La pratique est un peu différente de la théorie de pixel peeper. Dans le cas du portrait, on peut très bien se reculer et garder la même focale. Le cadrage de l’arrière-plan sera différent mais on s’en moque puisqu’il est flou. Il sera plus flou en FF à même ouverture mais pas dans les mêmes proportions qu’en changeant de focale.
        De mon expérience (en club photo, je suis un amateur), pour des portraits en extérieur avec un 70-200 f/2.8 à pleine ouverture focale proche du 70, la différence d’arrière-plan entre FF et APS-C est difficile à voir (les photos de sont pas à la même distance bien sûr).
        En portrait studio, en général (si on reste avec des optiques abordables), on a 85 f/1.8 FF ou 50 f/1.4 APS-C, le modèle n’est pas collé à l’arrière-plan et la différence…
        Le problème que je vois en APS-C est pour des photos comme par exemple l’arrivée d’un marathon, on veut un zoom pour pouvoir varier les cadrages et on est de près. On aura un équivalent 24-70 ou 24-105, l’isolation sera défaillante dans les focales intermédiaires.
        (par contre le 24-105 f/4 en FF, ne fera pas mieux que le 16-80 f/2.8-4 en APS-C. Le 24-70 f/2.8 FF fera clairement mieux à 50 mm).

  5. Malheureusement, dans la pratique, pour avoir la profondeur de champs désirée, on ne peut pas toujours se reculer que ce soit en reportage ou en portrait.

  6. Je pense que c’est un fait indéniable que cette différence de profondeur de champ, mais la question est, à quel point cela a t-il un impact sur ce qu’on photographie ? Dès lors qu’on ne fait pas des mariages et des portraits à longueur de journée je pense qu’il ne faut pas y attacher autant d’importance qu’on nous le dit. Au contraire quand on n’a pas trop l’habitude on risque de rater ses photos avec une ouverture trop grande.

    Pour moi c’est un avantage d’un petit capteur: f2.8 sur micro 4/3 pardonnent plus les loupés de mise au point que f2.8 sur FF tout en gardant les isos à un niveau acceptable pour le capteur. Et si le sujet est statique la stabilisation fait des miracles !

    • sur mon m4/3 je ne dépasse pas 1600 iso sur mon 24×36 je ne dépasse pas 6400 iso mon 1600 iso de m43 est aussi bruité que mon 6400 iso de 24×36
      un 25mm f2,8 de m43 correspond à un50mm f5,6 de 24×36 si je veux le même rendu sauf que la transition entre les plans sera plus douce avec mon 24×36 donc le m43 à 2,8 est une fausse bonne idée pour votre argument
      ensuite avec un 85 mm f1,8 sur 24×36 si je suis à 3200 iso en m43 pour avoir le même rendu dans les même condition de prise de vue et une montée iso aussi propre il me faudrait une photo à 45mm f0,95 à 800 iso
      idem avec mon voigt 10mm f5,6 sur 24×36 il me faudrait un 5mm f2,8 sur m43.
      Non là ou le m43 est interessant c’est sur les longues focale pour ne pas avoir un objo trop imposant comme le 35-100 f2,8 qui me permet d’avoir le même rendu qu’un 70-200à f5,6

      • Justement vous dites ce que tout le monde dit en parlant d’ouverture à 0.95, mais ça n’a pas d’intérêt de rechercher cette faible profondeur de champ sur un petit capteur.

        Je disais qu’on utilise pas tous ces faibles profondeur de champ à longueur de journée et comparer deux systèmes seulement à la lumière de ce critère était une idiotie, malheureusement très répandue. Faut être conscient des limites de son outil, mais aussi choisir en fonction de son utilisation.

        Pour donner un exemple, si je prends une photo de nuit (paysage) à main levée je m’en sors mieux avec l’E-M1 II qu’avec le Z7 grâce à la stabilisation plus efficace. En revanche si je n’ai pas de lumière du tout l’E-M1 II va avoir plus de mal.

        Certes on gagne sur les longues focales, mais au grand angle ce n’est si mal non plus. Prenez un Laowa 7.5 f2, c’est tout petit et à ces focales on se fout de la PdC.

        • je parlais de 0,95 pour avoir suffisamment de lumière pour avoir une montée iso similaire a un 24×36 a f1.8 le laowa 7,5 ne correspond qu’a un 15mm le voigt 10mm sur 24×36 est aussi minuscule

  7. « Dès lors qu’on ne fait pas des mariages et des portraits à longueur de journée »

    Pour un mariage la profondeur de champ doit arriver au moins en 10e place des trucs importants pour en faire une bonne photo. Il y a cas aller voir les Awards en photo de mariage, y’a pas 1 image sur 20 qui a une profondeur de champ réduite.

    En portait studio on se fout pas mal de la PDC et en reportage ça sert surtout à cacher la misère. C’est pas non plus l’alpha et l’oméga d’une bonne image.

    Ce qui m’intéresse dans le 24×36 c’est bien plus la qualité et la dynamique fu capteur.
    Et ce qui m’intéresse dans les grandes ouvertures c’est de pouvoir avoir des vitesses hautes sans perdre en qualité.

  8. Et un paysagiste se fout complétement de la profondeur de champ, je connais des photographes qui font de tres belles photos avec des APS-C et même de M43, et pour voir la différence avec un FF c’est pratiquement impossible vu qu’en paysage on est plutôt entre f/8 et f11 voir un peu plus…

  9. « la dynamique est surtout liée à la techno du capteur et à la densité de pixels »

    –> oui tu as raison !!
    j’ai pas un capteur a 50 mpx pour moi ça fait une différence.

    j’ai pas dit que je faisais pas de photos avec arrières plans flous, j’ai juste dit que c’était vraiment très tres loin d’être ce qui fait qu’une bonne photo est bonne.

  10. j’aime aussi la grande ouverture en Paysages ou en photo d’action, car j’ aime « séparer » les plans dans la profondeur…

    Cela génère des « effets » intéressants : par exemple avec un 24 mm f/1.4 en Full Frame (une combinaison angle de champs / ouverture qui n’existe pas avec un capteur APS-C, ni avec un Micro 4/3). Exemple ci-dessous…

    Cela fait des photos « reconnaissables », plutôt rares et très différentes de la « moyenne ».

    Par contre il est vrai que c’est un peu plus compliqué à gérer au niveau de la mise au point, dans l’action… Mais je trouve que ça vaut vraiment le coup !

    • Je suis assez dac. Ça permet de faire des super trucs.
      sur ton image c’est cool. mais justement sur un 24 ça fait des images différentes, un portrait au 85 1.4 ou au 200 2.8 ca fait pas des images différentes, ça fait les mêmes que tous le monde.
      le 24 1.4 est d’ailleurs mon optique préférée.

      détacher doucement une personne plein pied devant un paysage encore reconnaissable c’est vraiment un truc cool à faire au 24.
      Mais ca arrive dernière beaucoup beaucoup d’autres paramètres pour que la photo soit cool

      • Je ne pense pas que avec un Micro 4/3, on puisse créer la même image qu’avec un EF 85 mm f/1.4 L IS USM, depuis le même point de vue, à la même distance…

        Et c’est bien cela qui compte : c’est l’emplacement, la distance au sujet…

        Idem : je ne crois pas que sur un Micro 4/3, on puisse faire la même image que celle faite au 50 mm f/1.2, à 120 cm de distance environ (exemple ci-dessous, ou l’arrière plan est totalement noyé, bien qu’il soit assez proche : il était impossible d’avoir un autre arrière plan à ce moment… Avec un Micro 4/3 il aurait pu être trop net et trop présent).

        Alors : oui, on fera certainement d’autre choses intéressantes avec un Micro 4/3 (que l’on pourra faire aussi sur un Full Frame, car qui peut le plus, peut le moins).

        Mais on ne fera pas les mêmes chose… (et ce sont justement ces choses impossibles a faire avec l’appareil photo de monsieur tout le monde : qui font (encore) je crois, la différence… entre les photographes)

        On pourra toujours retourner les arguments dans tous les sens : si les « pro » (de nombreux domaines) préfèrent le Full Frame : c’est qu’il y a bien « des » raisons pour ça…

        Et si ils pouvaient financièrement : je te garanti qu’ils préféreraient encore mieux le moyen format au Full Frame).

        Si le Full Frame c’est imposé : c’est juste que le Moyen Format est trop cher.

        Ce qui n’empêche pas les pro de s’équiper (aussi) d’un appareil à capteur plus petit (de 1 pouce ou Micro 4/3), pour profiter aussi : de certains avantages qui sont exclusifs à ces systèmes… Par exemple des très longues focales très compact (c’est rarement utile, mais parfois ça l’est). Ou encore de bénéficier de davantage de profondeur de champs (ça peut être utile aussi).

        • « Je ne pense pas que avec un Micro 4/3, on puisse créer la même image qu’avec un EF 85 mm f/1.4 L IS USM, depuis le même point de vue, à la même distance… »

          –> c’est sur que non et c’est pas mon propos. je dis seulement que le ultra flou c’est loins de caractériser une bonne photo.

          Et oui qui peut le plus peut le moins.
          On parle pas uniquement de pros sur ce sujet et sur ton site non ?
          Je trouve juste que pas mal de monte pousse à la consommation et a l’achat d’optiques 1.4 et que c’est vraiment virement pas ce qui va faire qu’une photo est bonne. on ferrait mieux investir dans les livres, des expos, des cours si on est nul plutôt que dans une optique 1.4

          Pour ton image je trouve ça abominable. Elle est a mon sens très disgracieuse (pas le model).

          si je vais voir ces images :
          http://vibert.photodeck.com/-/galleries/reportages-asie/indonesia-kawai-ijen
          http://vibert.photodeck.com/-/galleries/reportages-asie/laos-et-mekong
          une de mes préférées :
          http://vibert.photodeck.com/-/galleries/kenya

          ya pas une image avec ce flou immonde qui attire l’attention et distrait complètement du sujet.

          PS : c’est que mon avis, si certains aiment c’est parfait. mais la même photo au 4/3 ou à f4 aurait a mon avis été aussi bien voir mieux : un peu de contexte, le regard avec les 2 yeux nets : bien plus fort…

            • C’est marrant parce que vous contredisez des arguments par les mêmes arguments, le flou ne fait pas une bonne image, la grande profondeur de champ, la dynamique, le piqué, le nombre de pixels, la stabilisation plus efficace…non plus en fait, chaque paramètre peut se retrouver derrière beaucoup d’autres pour que la photo soit cool selon les préférences de celui qui la fait.
              En fin de compte, l’important c’est que vous ayez le matériel qui vous permet de faire les images que vous voulez faire, pas celles qu’untel prétend être mieux, JF fait du paysage avec son FF et son f/1.4, pourquoi parce qu’il existe des capteurs plus petits d’un coup on ne pourrait plus faire ce qu’on veut avec du 24×36, dans ce format on faisait ce qu’on voulait avant non?
              Généraliser à tous les usages n’est pas plus bête que de prétendre qu’un capteur serait fait pour un usage particulier. D’ailleurs pour le paysage il n’y a pas besoin du FF parce qu’on se fout de la PDC et derrière qu’il faut de la dynamique qui est mieux avec un FF…Le portrait de JF aurait été « mieux » avec un mFT à f/4 alors que le FF c’est fait pour les portraitistes…on se mord la queue un peu lol.

    • Oui, enfin là on est dans le caricatural (avec une image abimée, qui tend à décrédibiliser l’arrière plan flou : ici il est vraiment moche car justement issu d’une retouche grossière)…

      Alors que lorsqu’il est issu d’un objectif à grand ouverture : il est 9 fois sur 10 très esthétique…

      Donc, ne tombons pas dans les caricatures… Comme il serait caricatural de croire que parce qu’une photo dispose d’un joli bokeh : elle serait obligatoirement intéressante. C’est bien évidement idiot !

      • oui c’est un mème c’est le principe d’être grossier.
        mais c’est l’idée, comme si dans une photo ou un plan on devait avoir le sujet net et tous le reste flou

  11. Bonjour, on peut faire du bokeh sur micro 4/3 mais difficilement en grand angle.

    Si on veut des images douces, essayer une bague metabones+ un objectif argentique. J’ai la même pdc qu’en apsc, après c’est trop flou…

  12. Bonjour,
    Cet article tombe assez bien. Je regarde justement pour remplacer mon D5100 (reflex APSC donc) par un hybride et j’avoue que le capteur 4/3 me tente mais surtout pour l’encombrement.
    Je photographie principalement de la moto, en statique mais aussi en compétition. Même si j’apprécie mon reflex vieillissant et son 55-300, je me dis qu’avec plus moderne et plus léger, je ne pourrais qu’y gagner.

    Mais je trouve en effet peu d’avis d’amateurs ou de pros utilisant un 4/3 pour des sports moteurs et tant qu’à investir 1500 euro, autant le faire dans du matériel qui couvrira mes besoins pour maintenant et demain.

    Je fais aussi un peu de photo de sport en salle mais là, les conditions sont très variables et les résultats dépendent forcément de celles-ci.

    Pour la moto, la profondeur de champs, je ne pense pas que ça jouera énormément, pour mes photos du moins mais la réactivité moindre en basse lumière pourrait me jouer des tours quand je vais vouloir travailler à certaines vitesses.

    Qu’en pensez-vous ?

    Merci

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.