web analytics

Le nouveau Mac Pro : n’est pas pour vous !

32
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Comment dire ? Si comme moi, vous rêviez d’un Mac Pro pour y ranger des disques durs, bien à l’abris comme dans votre Mac Pro de 2011… et bien c’est un peu raté !

Car le nouveau Mac Pro 2019 (depuis si longtemps espéré et attendu) également connu sous le pseudonyme la « râpe à fromage » : sera très cher (6000 $) et très puissant… Et vu la puissance délirante de l’alimentation prévue, il pourra aussi servir d’appareil à raclette : et faire fondre du fromage !

Mais il ne sera peut-être pas « le Mac Pro pour vous » : même si il dispose de roulettes en option, il ne sera pas ce « camion à disques » dont vous aviez besoin,  qui faisait également office de « coffre fort ».

 

En d’autres termes : ce sera toujours un « petit bordel de câbles » sur votre bureau… Mais ce sera un « petit bordel… surpuissant » avec des câbles en Thunderbolt 3 : c’est toujours ça de pris  ! Une puissance qui sera probablement inutile à nous autres, « simples utilisateurs de Lightroom »…

 

Les photographes devront donc se contenter de portables, désormais surpuissants car équipés de 8 coeurs : MacBook Pro 2019 à 8 coeurs : oui, ça vaut le coup ! Ou de Mac Mini, qui ne sont pas mal non plus question puissance : Le nouveau Mac Mini est devenu une « vraie bombe ».

On rêvait d’un « machin modulaire », dans lequel on pourrait « enclencher » de bons vieux disques durs 3,5 pouces, façon « camion ». Mais non : cela aurait été trop beau… (et pas assez cher)

 

Bon, à la place peut-être pourra-t-on toujours « clipser » des SSD classiques sur des cartes, dans les divers ports ports PCi Express (si j’ai bien compris) ? Comme je l’ai fait il y a quelques années dans mon vieux Mac Pro Camion de 2011, équipé de 2 disques SSD de 1To, montés sur une carte PCi Express… Si je dis vrai (mais ce n’est encore qu’une supposition) : ça tomberait bien ! Car il y en a 8 des ports PCi Express disponibles… A quoi peuvent-ils bien servir à part cela ?

Mais si ce n’est pas le cas : alors bonjour l’addition… Car seulement 4 To de Modules SSD (d’origine Apple exclusivement ? ) sont prévus : interchangeable heureusement… Cela fait un peu peur : et je ne sais pas si c’est ça que l’on appelle la « modularité » ?

 

Chez Apple, ils ont tout de même été bien gentils de « casser un peu le design épuré » du dessus pour mettre un bouton On/Off… Et deux ports USB-C sur le dessus, relativement accessibles… Ce genre de prises « en façade » : c’est pas forcément joli, mais c’est toujours indispensables, notamment pour les petits échanges de données rapides entre disques SSD portables, clés USB et autres bricoles de ce genre.

Quel dommage de ne pas avoir poussé jusqu’à 3 ou 4 ports USB-C à cet endroit stratégique… Car avoir deux SSD branchés, en même temps qu’une clé USB plus un iPhone ou un APN à charger en même temps : ce sont des choses qui arrivent… dans la « vraie vie » !

 

Sinon, placés à cet endroit, les ports USB-C et le bouton de mise sous tension ne seraient-ils pas idéalement placés : à portée de « tasse de café renversé » ? Enfin, ça dépendra des bureaux… Mais j’ai connu de gens qui n’hésitaient pas à poser leur tasse à café sur leur Mac Pro ! Dans la vraie vie : il y a toutes sortes de gens…

A noter que l’écran présenté pour l’accompagner : le Pro Display XDR, semble fabuleux… Et bonne nouvelle : il existerait une version mate. Mais à 5000 $ : tout cela n’est probablement plus dans nos « budgets de photographes ». C’est un peu cela qui m’ennuie (de plus en plus), avec Apple…

Même si Apple : reste toujours Apple… Par exemple en vous donnant la possibilité de visualiser en « Réalité Augmenté » le nouveau Mac Pro chez vous dans votre bureau : en suivant ce lien  (puis cliquez sur « See Mac Pro in AR » ) depuis iOS votre iPhone ou iPad ! C’est bluffant :

 

Et même sous mon bureau : à côté de son ancêtre de 2011… Qui dans le même volume était, quand même capable d’abriter 4 disques 3,5 pouces (de 8 et 10 To chacun). Il est ou le progrès au niveau rangement et design : si il me faut un boitier supplémentaire disgracieux, pour y ranger mes 4 disques ?

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

32 commentaires

  1. Les nouveaux iMac sont aussi très intéressants, un poil plus puissants et moins cher que le nouveau MacBook Pro mais avec un écran 27″ en plus… ;-) ça mérite un article aussi non ?

    • Bof, non… je déteste le concept de l’iMac.

      Déjà : on ne peut pas choisir son écran… Et ça c’est embêtant !

      Ensuite : en cas de problème (panne du bloc d’alimentation ou autre), c’est l’enfer garanti pour un professionnel… Pénible à transporter, pénible à réparer. Je connais quelques personnes qui ont maudit leur iMac.

      Au moins avec un MacBook Pro, ou un Mac mini (ou même avec ce Mac Pro), on peut se rendre au Centre de réparation le plus proche, en scooter, en métro en trottinette… sans avoir besoin de voiture !

      • Je n’ai pas de problème de transport pour un iMac 27, j’ai une très grosse moto qui assure ça avec facilité et en toute sécurité avec des amortisseurs bien plus souplent que n’importe quelle voiture – BMW 1200 GSA – :))
        J’ai eu un seul problème sur mon 1er iMac de 2008 pris en charge sous Apple Care.
        Sur mon 2ème de 2011 j’ai dû changé 2x la carte graphique, point faible…
        J’ai toujours réussi à calibrer correctement l’écran pour travailler sereinement sur 90% de ma production orienté reportages/portraits/com’ entreprises. Pour les 10% orienté photos de produits où il faut être très précis, je me cale avec une charte graphique et je contrôle avec la pipette Photoshop.

        Ceci étant, c’est tjs un peu pénible de passer de mon Macbook Pro à mon iMac pour continuer à traiter un boulot en cours, donc je vais peut-être envisager le nouveau MacBook Pro pour remplacer ce bon mi-2012 qui fatigue beaucoup…

        Quel écran conseillerais-tu en station d’accueil ?

        Merci !

  2. Hahahaha, les premières lignes l’ont bien fait rire! Râpe à fromage…
    Mais plus sérieusement, le macmini me fait toujours de l’œil pour remplacer pour IMAC de 2013, ne serait-ce que pour avoir la possibilité d’y brancher l’écran que je veux dessus…

  3. Pour les disques, même si c’est upgradable, ils ont des définitions qui n’aident pas.
    2 emplacements avec au choix 256Go, 1To = 2x512Go, 2To = 2x1To, 4To = 2x2To, sympa pour les upgrades futurs.
    On sait pas si c’est des M2 standard, probablement pas comme dans les nouveaux MacBook.
    Après il reste les disques PCI Express… et on voit sur la photo 2 prises SATA.
    Pour les cartes video, ils sont passé à 100% AMD… et toujours les drivers Nvidia bloqués à la signature Apple…
    Même si on aime macOs, c’est un peu agaçant.

  4. Le Mac Pro est fait pour les pros! La retouche de photos ne nécessite pas un engin d’une telle puissance…
    En fait, tu es avec le Mac comme un amateur de photographie qui n’a pas besoin d’un petit format (ce que tu appelles « full frame »), et qui a plutôt les moyens de s’offrir un APS-C. Tu as besoin de stockage, pas de puissance de calcul.

    • Ben non justement. La plupart des Pro n’ont pas besoin d’une machine super-puissante. Mais plutôt d’une machine facile à maintenir et à adapter à leur besoin.
      Ca c’est une machine pour les joueurs riches ou pour les pro qui ont des besoins particuliers de puissance.
      Ca a changé le besoin des pros… Les vieux Mac Pro tour, était accessible.

      • Lorsque je parle de pros, je parle des gens pour qui l’ordinateur est un outil de production dont la puissance crée suffisamment de valeur pour justifier un prix élevé (comme l’appareil photo d’un photographe). Je ne parle pas des gens qui utilisent un ordinateur dans le cadre de leur activité professionnelle: c’est le cas de presque tout le monde.
        À l’époque des « vieux Mac Pro tour », il n’existait pas d’autre solution avec un écran externe et la puissance des portables était encore insuffisante. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

        • J’ai bien compris ton point de vue. Mais le Mac Tour de l’époque était quand même accessible. Et il existait déjà des Mac Mini qui fonctionnait très bien.
          Ce que je regrette c’est qu’il n’y a plus de machine ouverte configurable et pas trop chère. C’est ça, ce que j’appelle une vraie machine Pro. Pas ton point de vue, ni celui d’Apple.

          Pour moi, Pro est synonyme d’Ouvrable, Configurable et Maintenable.

          J’ai fini par remplacer mon MacPro par un Mac Mini. Qui marche très bien (jamais je n’aurai pris un iMac). Mais je regrette quand même de ne pas avoir la machine Pro que je voudrais.

          • Les mac mini de l’époque des tours utilisaient des processeurs de portables et ne permettaient pas d’utiliser Photoshop dans de bonnes conditions.
            Traditionnellement, les macs n’ont pas vocation à être ouverts: ils sont configurés dès le départ à bloc pour les pros et cela leur confère une excellente durée de vie.

  5. L’écran a l’air fabuleux. Après, c’est cher, mais pas plus que la concurrence 6K HDR tu noteras, et avec 6K tu peux voir quasiment en full def des RAW de 24MPx. Utile, pour un photographe, non ? (Et en plus avec le HDR on voit mieux le détail dans les ombres.)

    Ok, la station de travail est chère, mais globalement : pas besoin de ventilo (donc bruit inexistant), moins de câblages partout (parce que thunderbold partout), plus fonctionnel que le macpro poubelle.

    Le seul souci c’est en effet le stockage interne… je suis surpris qu’on ne puisse pas clipper trouzemille disques durs. Après, quand tu as 15.000€ de budget ordi, tu peux rajouter un petit billet de mille pour un NAS déporté, non ? C’est plus safe.

    • « as besoin de ventilo » –> ya 3 énormes ventiles qui prennent toute la hauteur de la tour, bien sur que ca va faire du bruit. c’est juste sur les cartes graphiques qu’il n’y a pas de ventillo parce que les 3 énormes refroidissent toute la tour. et pour l’allim à 1400W il est évident qu’il y a un ventile avec

  6. Après 15 ans chez Apple, je me suis monté une tour sous windows, pour un rapport qualité prix difficilement accessible Apple, et avec des composants que je peux moduler à souhait (parce que les imacs avec tous les composants soudés, ça a le don de m’agacer).
    Au final il me manque juste une seule chose par rapport à mon ancien mac : airdrop, mais bon, je passe par le cloud :)

  7. « Et vu la puissance délirante de l’alimentation prévue, il pourra aussi servir d’appareil à raclette : et faire fondre le fromage !« 

    Hahahah hahahaha génial

    Pour l’écran la version mât c’est 1000$ de plus et le pied c’est encore 1000$ de plus.
    Au final ça fait un écran à 7000 $ HT
    (Bon a ce prix la en France aucun acheteur ne payera la tva dessus)

    Pour le mac les grosses poignées et les roulettes c’est assez cool, c’est souvent que les grosses prods se baladent avec des macpro poubelle dans des sacs

  8. Un bon écran EIZO CS2730 à 1000€ et une tour Windows à 1500€ et c’est le pur bonheur, tout est upgradable à souhait, rien n’est soudé.

    • C’est pas du tout la même chose. comme l’a précisé JF c’est pas un ordi pour les photographes.
      pour l’écran ya un DELL 8K à 2 800 € HT sinon

          • Oui. Tu as 14 bits de dynamique sur un RAW, en impression tu dois pouvoir avoir beaucoup aussi (fallait bien profiter de la dynamique des pelloches surtout grand format).

            Sur un écran standard, tu as 8 bits. Avec un HDR, tu montes à 10, ça fait beaucoup plus de nuances dans les ombres typiquement. Le confort de travail est augmenté du coup. (Plus de détails dans les ombres = tu peux y faire une post-prod plus adaptée.)

            Je pense que le HDR est au moins aussi important que la 4K pour traiter proprement ses photos. On peut faire sans, bien entendu, mais c’est plus agréable avec.

            • ok ! intéressant
              pour la 4K l’intérêt ne me paraît pas indispensable pour le photos, bien moins que pour de la bureautique ou le code

              • Bonjour,

                La 4K et la 5K n’ont pas, à mons sens d’intérêt pour la retouche photo. Elles peuvent même se montrer handicapantes quand il s’agit de zoomer pour faire des retouches.
                Un écran calibré est bien plus utile pour contrôler sa chromie (retoucher sur un écran non calibré revient à jouer à la roulette russe en impression).

  9. Pingback: Du stockage interne pour le nouveau Mac Pro - photoetmac.com

  10. Bonjour,

    Apparement pour Apple, la clientèle « Pro » / « Créative » est essentiellement composée de vidéographes. Apple ne propose plus vraiment de solution au photographe qui a besoin d’une machine fiable, évolutive et en mesure d’accuser de lourdes charges de travail sur de longues périodes (exit les portables et l’IMAC). Un version allégée (en prix et en spec) de ce Mac Pro aurait pourtant pu faire l’affaire. On peut naturellement travailler sur n’importe quelle machine du catalogue mais il est indéniable que la gamme « Mac Pro » est dans les faits la seule qui proposait une solution pérenne et fiable (comparativement aux IMAC et aux portables de la gamme, elles ont, de part leur conception et leur évolutivité, une longévité plus importante).

    Ps. Pour l’écran, il n’a que peu d’intérêt pour un photographe lorsque l’on songe à ce que propose le marché pour une fraction du prix (EIZO…etc.). Pour à peine plus cher que le pied de l’écran Apple, vous pouvez faire l’acquistion d’un écran calibré de bonne facture.

    • En fait je crains qu’une fois encore apple ne se soit mis dans la m… tout seul…
      Le positionnement tarifaire de l’imac pro les empêche de proposer un Mac Pro moins cher tout bêtement…
      C’est ennuyeux pour tt le monde, ça ne répond qu’à une logique mercatique délirante et fallacieuse, mais bon tant pis pour eux, ce coup ci je change de crèmerie.

  11. @Pomme,

    Je comprends. Ils prennent d’autant plus de risques avec les photographes que les formules d’abonnements actuelles (« Capture One », « Adobe ») permettent de passer sans trop de souci d’un Mac à un PC. Ils avaient bien Aperture qui auraient pu fixer quelques photographes qui avaient misé dessus avant d’être abandonnés en cours route et qui ont dû migrer vers « Lightroom »…

    Après presque deux décennies sur MAC, je suis quasiment certain que le remplaçant de mon Mac Pro 2013 sera un PC. Même si Mac OS reste supérieur à Windows 10 dans bien des domaines, le ratio « écart tarifaire » et « apport technologique » ne plaide plus en faveur du MAC.

  12. Pas évident , la machine dépendra de l utilisateur mobile ou sédentaire (studio) ou les deux. On pourrait se poser la question de prendre qu un seul ordi MacBook Pro 2019…. mais en cas de panne plus d ordi et l utiliser en machine principale avec tous ces composants compressés dans ce petit boîtier j ai peu confiance sur la durée …Pour un photographe l idéal est deux machines …IMac , IMac pro avantage puce t2 et ports thinderbold+ xeon et systeme de refroidissement , Mac mini et en complément un MacBook Pro pour les prises de vues en connecté à l extérieur …tout dépend la façon de bosser j insiste ..pour ma part j édite jamais les images sur un portable …juste préviews…. je dédie cette tâche à l’ordi de bureau relié à un raid 5 de chez promise en thunderbolt …les débits sont excellents…je me pose la question ce jour ayant un iMac et MacBook Pro de 2013 , l Mac boosté en ram est super relié en double écran avec un eizo COLOR Edge …je comprends pas trop ta réticence JF je n ai jamais eu de soucis avec après avoir quitté mon mac pro qu ‘évidement je regrette …j envisage l iMac 2019 ou l iMac pro + un MacBook Pro milieu de gamme à voir si j attends le 16 pouces annoncé .Chaque photographe a besoin d une machine en fonction de son travail nous ne faisons pas tous la même chose les videastes, ceux qui retouchent des gros fichiers sortis de moyens format …

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.