web analytics

La double Stabilisation IBIS + IS à venir chez Canon

33
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

On savait que Canon prépare l’arrivée de la stabilisation du capteur sur certains modèles à venir, de la série des hybrides Canon EOS R.

Mais cette fois-ci c’est un brevet découvert par Canon News, qui semble démontrer que cette stabilisation fonctionnera en bonne intelligence avec la stabilisation des objectifs IS : Japan Patent Application 2019-087937.

 

Olympus et Panasonic, ont déjà ouvert cette voie, avec des « doubles stabilisation permettant de gagner 6.5 à 7 « Stop » en utilisant certains objectifs stabilisés récents, combinés à la stabilisation du capteur… Voilà qui sera probablement intéressant aussi sur un Full Frame !


 

Le dessin ci-dessus représente la « double interaction » de stabilisation du capteur, cumulé à celle de l’objectif. Tout l’enjeux du brevet semble être de régler les deux : afin que l’un ne gène pas l’autre (si j’ai bien compris)… Mais bon, on verra bien lorsque cela arrivera : inutile de chercher à comprendre maintenant. Car un brevet déposé, ne signifie pas obligatoirement que son principe sera obligatoirement utilisé. En tous cas, dans ce document il est clairement fait état d’un capteur Mobile :

 

The imaging element 101 is movable in a direction intersecting the optical axis of the imaging optical system 210 (indicated by a broken line in the drawing) by a shift mechanism (not shown).  For example, it is possible to shift in a plane orthogonal to the optical axis or to rotate in a plane orthogonal to the optical axis about the optical axis as a rotation center. In the following description, the case of shifting the imaging device 101 will be mainly described.

 

 

Et d’un objectifs stabilisé :

 

The  antivibration lens 204 can be shifted in a direction including a direction component orthogonal to the optical axis by a shift mechanism (not shown ) at the time of antivibration. That is, it may be shifted in a plane orthogonal to the optical axis, or may be pivoted about a point on the optical axis.

 

Je pense que l’on sera fixé à l’automne ! En tous cas, avant la fin de l’année…

Ajoutons pour conclure un lien vers ce très intéressant article (suggéré en commentaire par un de nos lecteurs) :

THIS IS WHY CANON DIDN’T PUT IBIS IN THE EOS R MIRRORLESS CAMERA

 

Dont voici l’extrait le plus intéressant  :

« With an in-body IS system you are creating something that needs to work over lots of different types of lenses and different lens groups, so you don’t get a dedicated system for that particular lens. All lenses move in different ways, and you get different types of shake depending on what kind of lens you’re using, so dedicating the IS system to the particular lens is, for us, the optimum way of doing it – but that’s not to say that we aren’t looking at in-body IS. » – à déclaré David Parry, Product Intelligence Consultant, Canon UK.

 

Lire également : Canon explains why EOS R doesn’t have IBIS.

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

33 commentaires

  1. Olympus dans une moindre mesure, vu le faible nombre d’objectifs Olympus stabilisés.

    Fujifilm a aussi la double stabilisation avec le x-h1. Peut-être avec un firmware ce sera possible avec le dernier Moyen Format de la marque.

  2. Papy Boyington le

    On dirait un dessin de biologie… à l automne, sois prêt à lire que l eos R est une merde, les ingénieurs commencent à rédiger.

    • Lorsque j’utilise le filtre sur la plage des objectifs Sony E, pour ne sélectionner que les objectifs Full Frame en monture E : http://bit.ly/2WoAPbt

      Je ne trouve que 8 objectifs OSS (en comptant le 28-135 mm pour le cinéma).

      Donc en fait 7 objectifs OSS pour la photo. C’est pas énorme non plus…

      As-tu peu tester ça avec ton Sony ? Et vu une différence en désactivant soit la stabilisation sur l’objectif, soit sur le capteur ?

          • 16-35 f4
            28-70
            24-70 f4
            24-105 f4
            24-240
            70-200 f4
            70-200 f2.8
            70-300
            100-400
            400 f2.8
            90 f2.8 macro
            100 STF
            28-135

            • Ah oui, en effet, je n’avais compté que les OSS, en oubliant les Steady Shoot

              Donc, j’ai ai compté 13 également :

              Stabilisé : 16-35 mm f4

              Stabilisé : 28-70 mm

              Stabilisé : 24-70 mm f4

              Stabilisé : 4-105 mm f4

              Stabilisé : 24-240 mm

              Stabilisé : 70-200 mm f4

              Stabilisé : 70-200 mm f2.8

              Stabilisé : 70-300 mm

              Stabilisé : 100-400 mm

              Stabilisé : 400 mm mm f2.8

              Stabilisé : 90 mm f2.8 macro

              Stabilisé : 100 mm STF

              Stabilisé : 28-135 mm

      • Désactiver l’un ou l’autre ? Pourquoi faire ? C’est tellement efficace. Par exemple, avec mon A7RIII et le 100-400 monté dessus, c’est la première fois que j’arrive à faire des photos à main levée dans le crépuscule, et même de nuit, avec un tel taux de « keepers ».

        Sony n’a peut être qu’une dizaine d’objectifs OSS, mais elle les a, et la gamme va continuer à s’étendre. Tandis que Canon, trop pressée qu’elle était de sortir son R à moitié fini, a fait une immense boulette en n’y mettant pas d’IBIS.

        Cela dit, mon ex-100-400 IS II Canon était déjà exceptionnel en termes de stabilisation, le 100-400 Sony combiné au A7RIII est encore meilleur, donc je ne vois pas pourquoi je bouderai mon plaisir !

        • Non, ils n’ont pas fait une boulette… Car ils ont tout leur temps ! Ils travaillent sur le long terme et ont toujours attendu que leurs technologies soient parfaitement au point pour les commercialiser.

          Les canonistes (pour leur immense majorité) : ne veulent pas changer de marque (et changer tous leurs objectifs)… Tous mes objectifs stabilisés marchent parfaitement sur l’EOS R avec la bague. Donc je n’ai pas besoin de stabilisation du capteurs (vraiment) ! Ni vraiment besoin de beaucoup de nouveaux objectifs RF stabilisés immédiatement. De plus je serais bien incapable financièrement de changer tous mes objectifs EF d’un coup pour des RF ! Et je ne le souhaite pas vraiment. Donc il y a bien assez de RF en circulation (en comptant la trilogie des zoom pro f/2.8 IS, attendue en fin d’année)

          Car la bague est superbe : elle permet d’apporter la bague de réglage à mes anciens objectifs, qui sont encore au top (notamment les EF 85 mm f/1.4 L IS USM, le EF 70-200 mm f/4 L IS, ou même les petits EF 28 mm f/2.8 IS ou le EF 35 mm f/2 IS, etc)…

          Et surtout : les Canonistes ne veulent pas changer trop vite vers l’hybride, car ils ne sont pas trop pressés et sont très attachés à la visée optique (je ne vendrai jamais mon EOS 5D SR, je le garderais encore longtemps en complément de mon EOS R)…

          Les utilisateurs d’EOS ont tous une grande confiance dans la capacité de Canon de proposer une double stabilisation lorsqu’elle sera prête. On a pas vraiment d’urgence à cela : puisque tous nos objectifs sont stabilisés… Et un objectif non stabilisé (pour. les 2 ou 3 qui ne le sont pas et que chacun possède) : n’a jamais empêché de réussir des photos.

          Si tant est que lorsque c’est vraiment indispensable (parfois, mais rarement finalement) : il existe une solution stabilisée… Je crois fermement que pour un 70-200 mm par exemple : la stabilisation du capteur ne rivalise pas avec celle dans l’objectif.

          Enfin, à suivre… De toutes façons : cette histoire de stabilisation est un « détail » dans l’histoire de la photo.

          • Les canonistes ceci, les canonistes cela, c’est du blabla tout ça, JF, et tu n’en sais rien toi-même, tu n’es pas le représentant d’une communauté, mais un utilisateur et, certes, un influenceur, parmi tant d’autres.

            La réalité, c’est que Canon a quelques trains de retard sur ce plan, ni plus, ni moins. Suffit de l’admettre.

            • Non, quelque trains de retard, je ne suis absolument pas d’accord Gilles… Certainement pas « quelques trains de retard » ! C’est caricatural et faux…

              Canon a toujours pas mal d’avance par ailleurs : sur les objectifs, la colorimétrie, l’ergonomie… Donc, l’un dans l’autre et si l’on fait une moyenne : tout cela se vaut ! ET l’avenir est très prometteur chez canon (le meilleur est à venir, cela me semble évident)…

              Donc l’avenir de la marque m’inspire confiance Canon est de toutes les marques, celles qui promet le plus d’évolution dans les 5 ans à venir : donc je reste sur Canon sans le moindre doute ;-)

              Même si j’admets volontiers que Sony et Panasonic, sont parvenus au même niveau. Et sur certains plan dépassent Canon (oui, je suis d’accord), mais pas sur d’autres plans (et ces plans là sont plus importants pour moi : la couleur notamment)…

              Pour revenir à) la stabilisation : elle arrive, Avec 1 ou 2 ans de retard sur Sony : et alors… Qu’est-ce que c’est : 1 ou 2 ans , sur une vie de photographe ? Rien du tout… D’autant que je n’ai jamais eu besoin de capteur stabilisé jusqu’à présent : qu’est)ce que cela m’apportera de plus ?

              Absolument rien du tout ! En quoi ma vie sera différente avec un capteur stabilisé ? En rien du tout : c’est pour moi une évidence absolue… Vraiment rien à foutre ! Si il es fourni gratuitement : je le prends… Si il n’est pas inclus : je prends mon EOS R quand même ! Et je vais te dire je connais des dizaines photographe pro : qui pensent exactement comme moi…

              Personnellement, j’ai connu la photo « sans la moindre stabilisation » pendant plusieurs années… (en gros la longue période argentique ou j’ai commencé à bosser comme pro : et que je possédais des zooms Canon série L non stabilisés : comme le 80-200 mm f/2.8 noir. Tout ça avec de la Velvia 50 ISO).

              Puis j’ai connu l’apport de la stabilisation sur les objectif (en gros à partir de l’an 2000, avec les 24-70 mm stabilisés et 70-200 mm stabilisés)…

              Donc, j’ai bien vu la différence… qui est parfois primordiale(dans de rares circonstances). Et très souvent totalement inutile… et il m’arrive très souvent de travailler avec des objectifs non stabilisés, des Sigma Art (en dessous du 50 mm) : et cela n’est absolument pas gênant… Y compris mon Sigma 85 mm f/1.4 non stabilisé.

              Je pense que la stabilisation est une des caractéristiques les plus « sur cotées » du monde de la photo.

              Indispensable avec les focales au delà de 120 mm… Mais absolument inutiles (90% du temps) en dessous du 50 mm.

              Bref : c’est un « petit truc en plus »… rien de plus !

              Oui, c’est mon avis : et lorsque je regarde mes meilleurs photo : la plupart n’ont pas la moindre stabilisation…

              Une double stabilisation apportera juste un peu de confort en plus : pas de quoi en faire un plat !

              … du moins : à mon avis !

              C’est un peu comme les enfants qui prennent à faire du vélo : quand on a appris à faire du vélo sans stabilisateurs (en faisant quelques chutes) : on en à plus jamais besoin !

              • JF, ce n’est pas plus caricatural ou plus faux que ce que tu racontes sur Sony à longueur de posts !

                Et j’ai aussi connu pendant très longtemps le matériel non stabilisé. Je me rappelle même, à l’époque des premiers modèles, que cette technologie était rejetée en masse par la plupart des photographes, certainement l’une des communautés les plus réfractaires au changement qui soit. (ça a été la même chose vis à vis des automatismes, de l’AF puis du numérique…).

                Sinon, c’est toi qui en fait un plat. Pourquoi ne changes tu pas le titre de cet article par « IBIS à venir chez Canon, encore un truc qui sert à rien » ? :-D

                • + 1 pour le titre… Mais je voulais faire plaisir à ceux qui pensent que c’est super important !

                  Disons que si Canon sort deux boitiers identiques : avec un qui embarque un capteur stabilisé et l’autre non (et que ce dernier coute 500 € de moins) : il est certain que je prendrai celui que coute moins cher (sans stabilisation du capteur : car je m’en passe très bien ;-)

                  Maintenant si la différence de prix est moins que ça (ou si elle est nulle) et bien évidement la stabilisation du capteur est un petit plus bienvenu…

                  On va pas dire que ça ne sert à rien… On ne va pas dire que c’est vital non plus ! C’est entre les deux : un petit truc en plus (qui s’ajoutera à la stabilisation des objectifs qui pour certains au dessus de 100 mm notamment : est devenue essentielle).

          • Je confirme que pas mal d’utilisateurs de REFLEX n’en ont rien à faire de l’IBIS. D’une manière général, ce dont je suis témoin dans mon club et autre, c’est que les gens qui en font des louanges n’ont même pas vérifié si ça leur servait réellement à quelque chose.
            Ce qu’il y a de sûr, c’est que ça n’a aucune influence sur la qualité de leurs photos. C’est encore un de ces trucs qui les mets seulement psychologiquement à l’aise et qui tend à les convaincre qu’ils ont fait le bon choix (de marque, d’appareil, etc…).
            Un placebo quoi…

            • Pierre Lagarde, ls affirmations, c’est bien, ça n’engage que toi. Mais il faut aussi savoir citer ses sources, ce qui n’est pas ton cas, et ce qui rend tes propos nuls et non avenus.
              J’ai 35 ans de réflex derrière moi et 2 ans d’hybride, et je ne crois pas une seule seconde qu’il s’agit de placebo. Alors sers toi d’un hybride quelques mois, et on en recausera après, ok ?

              • A priori, vous êtes le seul à affirmer sans prouver quoique ce soit et en ne parlant que de vous, et surtout, le seul à vouloir défendre vos choix personnels sans rien montrer qui les justifie réellement.

                Et justement non, si vous m’avez bien lu, mon avis n’engage pas que moi. De plus, je donne mon vrai nom, pas juste un pseudo comme vous.

                J’utilises des hybrides depuis plus de trois ans, j’ai eu un Olympus avec IBIS, j’ai en ce moment même un hybride avec IBIS, et je parle en connaissance de cause.

                Et que vous me croyez ou non m’importe peu, vu votre façon d’agresser les autres et de vouloir imposer votre point de vue sans aucun argument valable.

                Commencez déjà par vous occuper de votre propre crédibilité et par respecter vos interlocuteurs – pour ma part, je ne me permet pas de vous tutoyer sans vous connaitre – avant de mettre en doute celle des autres.

                Pour l’instant, vous n’êtes qu’un poster énervé sans réel existence, caché derrière un pseudo qui essaies de faire croire aux autres qu’il détient la vérité sur le matos… rien d’autre.

                Je suis sûr que vous pouvez mieux faire… ou peut-être pas.

                • M. Lagarde, je ne m’exprime aucunement anonymement. Je rajoute même mon site web à ma signature.

                  Quant à détenir la vérité sur le matos, je te retourne le compliment, puisque c’est à ça que tu joues depuis le début.

                  Je n’affirme et je ne prétend aucunement détenir une quelconque vérité mais, en attendant, c’est bien toi qui écrit « je confirme que pas mal d’utilisateurs de reflex »… je confirme selon quelles sources ? Parce que c’est bien de cela qu’il s’agit : tu parles au nom d’un groupe, alors que je m’exprime à titre individuel et en tant que professionnel et influenceur – puisque c’est comme ça que ça s’appelle aujourd’hui (je suis rédacteur, formateur et consultant dans le domaine du logiciel photo, et accessoirement photographe). Et notre hôte et moi même, nous nous connaissons très bien.

                  Merci et bonne journée, fin de discussion pour moi.

                  Merci et bonne journée quand même.

                  • Pas mal, votre site. Merci de me donner ces informations, absentes de vos réponses jusqu’à maintenant. Ca clarifie un peu les choses, en effet.

                    Pour vous répondre, je ne joue à rien, j’apporte juste un témoignage basé sur des rencontres et des échanges « naturels », dans la vraie vie avec des photographes, ou même des gens qui ne se disent pas « photographes » mais qui utilisent des appareils quand même : désolé que mon témoignage et ceux dont je suis témoin (« oui-dire » votre honneur ;)) ne corresponde pas à votre point de vue.
                    Je n’en tiens pas une liste exhaustive, mais ça , ça fait partie aussi de la vraie vie, pas de celle « d’influenceurs » internet ;).
                    Ca ne le fait pas rire JF ce terme ‘influenceur »?? Tiens, je suis curieux – en tout cas, moi si, ça me fait rire… ça me fait penser à Kim Kardashian… c’est dire. Je vous souhaite autant de succès qu’elle, ceci-dit. ;)

                    D’un autre côté, ce n’est pas moi qui affirme que l’IBIS sert à quelque chose au départ et qui en fait un plat, c’est vous. Ce serait donc plutôt à vous d’apporter des arguments tangibles et non l’inverse. Ceci dit, je ne vous oblige pas, bien sûr, je suppose que vous avez mieux à faire (en étant payé, en plus, visiblement).
                    De mon côté, je ne vais pas faire la liste des cas où ça ne sert à rien, ce serait un peu long et bancale, dans le principe.

                    Et sinon, j’espère ne rien vous apprendre, mais les gens donnent leur avis, leur témoignage, comme vous, et ces témoignages sont aussi valables que le votre. Il faut vous y faire… et ce n’est pas une raison pour les prendre de haut ou continuer à les tutoyer juste par provocation. C’est un peu puéril, vous ne croyez pas ?

                    Maintenant, désolé de couper court mais, je ne suis pas à la retraite, il faut que j’utilise mon temps libre de façon plus constructive et je vais donc sortir et faire des photos… vous devriez en faire autant, « accessoirement » ;)…

                    Et bonne journée, malgré tout :D.

  3. Le problème est les déplacements latéraux lors de la stabilisation. Le cumul peut faire que le capteur sorte du cercle d’image de l’objectif ou soit en bordure (avec une qualité moindre et aléatoire). Ils veulent coordonner les 2.
    Canon avait pourtant affirmé que l’IBIS était très inférieur à la stabilisation d’ans l’objectif et avait peu d’intérêt.

    Nikon a ce problème avec les Z6/Z7 équipés d’un objectif VR monté avec l’adaptateur.
    Dans ce cas, ils déconnectent les mouvements latéraux dans l’objectif (pitch et yaw), pour ne garder que les corrections en rotation.

    Après l’intérêt d’une stabilisation 6,5 ou 7 stops? Les sujets bougent, même souvent les paysages.

    • Je crois en effet que la stabilisation dans l’objectif est meilleure et plus solide que celle du capteur uniquement. Et il est assez probable que l’alliance des deux…. surpasse chacune des deux options séparées ! On le saura très bientôt.

      – Un dispositif de stabilisation embarqué dans l’objectif peut être très différent et spécifiquement adapté, à chaque objectif. Il est difficile d’imaginer qu’un dispositif unique et identique, puisse être aussi performant : lorsqu’il s’agit de stabiliser une focale de 20 mm…. Puis 5 minutes plus tard : une autre focale de 200 mm.

      – Alors qu’un dispositif optimisé et spécialisé (soit pour un 16-35 mm, soit pour un 200 mm) doit forcément être plus performant (il ne fait qu’une chose et la fait bien)… qu’un autre dispositif (stabilisation du capteur) chargé d’aller du 20mm… jusqu’au 200 mm (et au delà).

      C’est un peu comme si on concevait une voiture supposée faire : aussi bien Taxi le samedi… et Formule 1 le dimanche !

      – Par ailleurs Canon explique aussi (il me semble) que les dispositifs de stabilisation du capteur sont plus fragiles et difficiles à concevoir que ceux placés dans les objectifs (plus simple et plus solides). Pourquoi pas…

      • La stabilisation par le capteur pose des problèmes:
        – sur un réflex, le capteur bouge par rapport au système de mise au point
        – le capteur est lourd (puissance moteurs et précision de l’arrêt)
        La stabilisation par l’objectif:
        – il faut intégrer dans l’optique un doublet de lentilles supplémentaires qui va bouger (+ de lentilles, performances optiques en baisse en particulier dans les trans-standards à grande ouverture)
        – autant de systèmes que d’objectifs
        Pour la solidité de l’IBIS, on entend tout et son contraire, il faudra voir à l’usage.
        Pour la stabilisation dans l’objectif, c’est fragile, beaucoup plus que la mise au point.

        • « Pour la solidité de l’IBIS, on entend tout et son contraire, il faudra voir à l’usage. »

          Peut-être pour des canonistes. Mais pour les sonyistes, l’usage et l’efficacité sont connus depuis quelques années maintenant.

          • Oui, mais très mal connu…

            Car en fait : il existe actuellement 1 seul hybride Sony en circulation pour 99% de reflex en circulation (c’est un rapide calcule, mais je dois être en dessous de la vérité).

            En effet : depuis les 2 ou 3 ans que les hybrides Sony se vendent bien (disons depuis les A7II) : ils ne représentent qu’une fraction des ventes dans un marché globale deux ou trois fois plus faible qu’il ne le fut au cours des 15 dernières années pendant lesquelles ils se vendait chaque mois des brouettes de reflex… (et aucun hybrides) : ce qui a constitué un « parc installé énorme »…

            Donc en terme de « parc installé » : l’hybride Full Frame ne pèse encore rien (presque rien)… et au rythme des ventes actuelles (Sony, Canon Nikon réunis) : il faudra encore 10 ans pour que le parc installé d’hybride dépasse celui des reflex en utilisation…

            Et encore : il faudra aussi que pas mal de reflex tombent en panne pour cela : lorsque tu pense que de très nombreux modèles de reflex sont absolument « in-cre-vables » ! Et qu’ils fonctionneront encore parfaitement dans 15 ans…

            Donc je crois que la solidité des stabilisation dans l’objectif est avérée ! Mais rien n’est prouvé concernant celle du capteur… Rien du tout : pas assez d’exemplaires en circulation.

            • Certes mais Sony a tout de même une expérience
              dans la stab boitier depuis plus de 12 ans… ce n’est pas rien.

    • En effet, merci pour cette explication claire et éclairante.
      A ce sujet, j’ajouterai que si Nikon avait dû se charger de la combinaison complète des deux stabs sur l’ensemble de son parc existant, il est probable que les Z ne seraient sortis qu’en 2025 (sans parler du coup de développement qui les auraient sûrement mis sur la paille :D ) ;)..

      Un article simple et intéressant sur l’avis de David Perry de Canon à ce sujet, qui explique la difficulté de faire en sorte qu’un IBIS se combine aux spécificités de l’ensemble des optiques existantes (et qui donne probablement la raison pour laquelle Canon reste en retrait depuis quelques années sur ce sujet) : https://www.diyphotography.net/this-is-why-canon-didnt-put-ibis-in-the-eos-r-mirrorless-camera/

      Avec le système R, ils peuvent prendre l’option qu’a pris Nikon, mais connaissant Canon, ils sont toujours long à la détente et privilégie la fiabilité plutôt que la feuille de spécs.

  4. Pour moi la stab sur capteur, outre les limites techniques qu’elle a encore, reste un plus dans certaines situations mais n’est vraiment pas indispensable. C’est bien sur un smartphone, vu la prise en main, mais sur un appareil bien conçu (je veux dire avec une prise en main et une ergonomie correcte), franchement, ça n’a que peu d’intérêt à part ajouter une source de panne possible.

    Même la nuit par temps de brouillard et de pluie on peut prendre des photos à main levée à F/4 (avec un APS-C en plus) en n’ayant qu’une stab d’objectif standard…

    Le gain d’une stab sur le capteur reste marginal en terme de cas d’utilisation. Un bel argument marketing encore, à mon sens.

  5. Eh bien moi j’y vois un grand intérêt a la stab du boitier… de nuit avec mes focales fixes non stabilisées notamment ca me permettrait de fermer un peu plus ou de ne pas trop forcer sur les iso, bref ca ne peut qu’etre un plus…vous n’y voyez pas un interet en video aussi ?
    Quand vous dites qu’on a pas le recul de la stab des boitier sony, je trouve ca un peu too much quand même… sur des dizaines de milliers de boitiers vendu depuis quelques années, on peut quand même se faire une petite idée de la fiabilité… pour l’instant en tout cas je n’ai pas entendu qu’il y avait de retours spécialement lié a cela…
    Jean-Francois, vous parlez en nom des canonistes… eh bien je suis un canoniste qui ne suis pas tout a fait d’accord avec vous… j’ai un 5dmk2 depuis une dizaine d’années, et ce boitier, malgres toutes les qualités que je peux lui louer, ne m’a jamais donné satisfaction sur la colorimétrie justement ( photos de paysage avec un ciel fade/gris délavé quand il est bleu à l’oeil nu… toujours passé des heures sur lightroom a tenter de recuperer et redonner de la peche a mes photos… des heures et des heures que j’aurai pu utiliser autrement mieux…
    Actuellement je veux changer de boitier, et j’avoue ne pas savoir que faire, sinon attendre le graal… j’envisage de passer chez sony, mais cela aura un coût forcement, les fujifilm moyen format me font de l’oeil, mais j’ai envie de voir la prochaine generation, pour moi il manque qq chose, et le canon R je n’en parle meme pas…
    Je compte garder mon prochain boitier minimum 10 ans, donc je ne veux pas d’un appareil qui soit sorti il y a 2 ans non plus.
    Et ensuite, je suis tres « anxieu » sur la config mac qu’il va falloir pour gerer des boitiers de 50, 60 Mpx ou plus.
    Un ami et son sony a7Rlll sur lightroom sur un retina 15pouces 2017 avait la roue colorée a chaque manipulation… il a du s’acheter une tour pc et à meme dû changer lightroom qui selon lui n’etait pas optimisé pour ses raw sony…
    J’ai pu voir a quel point ca ralentissait sur le mac en tout cas…

    • Merci de votre commentaire…

      Déjà : on ne va pas comparer les performances d’un boitier de 2008 (l’EOS 5D MkII) avec des boitiers sortis 10 ou 11 ans plus tard… Bien évidement que ces derniers sont plus performants : quelque soit la marque.

      Et bien entendu : il fait penser à changer votre EOS 5D MkII : il est temps ;-)

      Ensuite cette histoire de ciel (bleu à l’oeil nu) : cela ne dépend pas vraiment du boitier (ce n’est pas en changeant de marque que ça va changer grand chose à cela)…

      Mais cela dépend de vous (et de votre utilisation de la correction manuelle d’exposition) ! Et aussi, vous pouvez personnaliser le Style d’image Canon afin que le bleu soit plus sombre. Cela peut se faire aussi dans Lightroom (création d’un profile d’entrée personnalisé).

      On peut encore utiliser un polarisant en extérieur…

      Si vous êtes anxieux des performances de votre Mac : alors choisissez Canon… Grâce au format CRAW ce seront les RAW les lus léger (et les mieux pris en compte par Lightroom)…

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.