web analytics

Selon Ricoh : des photographes reviendront au reflex

60
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

La semaine dernière, le site  Imaging Resource a rendu public une interview avec un responsible de Ricoh, qui a émis une opinion intéressante : selon lui, d’ici 1 ou 2 ans des utilisateurs d’hybrides reviendront au viseur optique…

Pentax-full-frame-DSLR-camera

Est-ce parceque Pentax est technologiquement ou financièrement incapable de se lancer dans une gamme hybride Full Frame actuellement ? Ou un avis sincère ? A votre avis ? Extrait :

« Dave Etchells : This is maybe just another way of asking the question about mirrorless, but while the overall market for interchangeable-lens is decreasing, DSLR is decreasing more rapidly. How has that been felt within Ricoh, and what are the ways that you intend to combat that general decline?

Hiroki Sugahara : Currently, mirrorless is a newcomer, so of course many users are very interested in the new systems, they want to use [them]. But after one or two years, some users who changed their system from DSLR to mirrorless come back to the DSLR again.

Dave Etchells : Really?

Hiroki Sugahara : I believe. Because as I said before, each system has its own benefits or appealing points. The mirrorless camera is very convenient to shoot, because users can [preview the final]image before shooting. But I believe the DSLR has its own appealing point, because users can create their own image from the optical viewfinder. People can see the beautiful image through the optical viewfinder, and then think how they can create their pictures — for example, exposure level setting or white balance or ISO [sensitivity]— and then imagine how they can get [the result they’re seeking].

Dave Etchells : Mmm, mmm.

Hiroki Sugahara : That is one of the big [advantages]of shooting [DSLR] cameras, so some users will come back to the DSLR system. But it might be they use both systems, DSLR and mirrorless. Because each system has its own benefits.

Dave Etchells : Yeah, yeah.

Hiroki Sugahara : So the DSLR market is currently decreasing a little bit, but one year or two years or three years later, it will [begin]getting higher.

Dave Etchells : You think it will return, will start growing again.

Hiroki Sugahara : Yeah. Yes, yes. »

 

La suite est à lire chez Imaging Resource , c’est une longue interview : allez-y c’est vraiment intéressant ! Personnellement, je ne crois pas que le reflex soit « mort » : je pense qu’il continuera à exister… Probablement dans 5 ou 6 ans : il sera minoritaire… Mais cela prendra au moins 5 ou 6 ans !  Et je crois que oui :  le reflex a encore de beaux jours devant lui…

_1160810_blog_1078px

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

60 commentaires

  1. Avec cette approche, je crains fort que ça soit Pentax qui soit mort…

    L’avantage de l’OVF se réduit comme peau de chagrin générations après générations… aujourd’hui on arrive à des 5,6MP vraiment excellents et ça va encore évoluer.

    A moins que Pentax ait une botte secrète pour faire revivre le marché du DSLR et faire envie aux gens d’y revenir, je vois pas…

  2. Ca va prendre du temps, c’est certain. Le basculement va se faire par le segment amateur/expert puis semi-pro qui préférera des boîtiers « un peu » plus compacts et qui n’a pas besoin d’un ovf lumineux.

    Après le segment pro, l’evf reste un problème en 2019, car c’est encore pas très bon comme visée et non fiable comme LECTURE de la lumière ou des mouvements rapides (va faire un filé avec un evf !). Il faudra voir dans 3-5 ans où on n’en sera. Perso, je reste principalement sur du reflex (pro/voyages) et je pense passer en troisième boitier sur un hybride pour remplacer un compact apsc et une ou deux optiques FF.

    Et pour la petite histoire, je serai alors en reflex Nikon et hybride Canon, car je trouve son offre de line-up la plus cohérente du marché (Reflex/Hybride ; parc optique immense : j’attends depuis 20 ans un 16-35 f/2.8 chez Nikon ! ; CPS) et si il sorte un R pro, le basculement pourra se faire progressivement)

    • N’étant pas un pro, mais seulement un amateur. Je trouve moi aussi que c’est l’offre Canon hybride EOS M est vraiment cohérente.
      Par contre quand on voit comment Nikon a bien miniaturisé la série des D5000, avec un D5600 vraiment léger et compact. Ils ont fait un beau travail dessus !
      J’ai une amie qui l’avait acheté avec un 18-135mm lorsque j’habitais au Japon, je trouve que l’objectif était un peu lourd et déséquilibré l’ensemble.
      J’aimerais voir un Nikon Z hybride APS-C pour dynamiser la concurrence !

      • Moi également, je ne pourrai passer totalement à l’hybride que lorsqu’il y aura une offre FF ET Apsc, mais surtout un evf qui ne me fera pas regretter ma visée actuelle. Ce n’est malheureusement pas encore le cas. Je ne suis pas fan des optiques type 18-135/140 à cause des ouvertures mini trop grandes surtout sur APSC. Le 16-80 est bien meilleur pour du voyage léger avec le Tamron 10-24 par ex (ouverture glissante certes mais limitée)
        Après, je suis TRES maniaque sur le choix des optiques, notamment avec les optiques modernes très (trop) piquées, mais avec un rendu plat « cartonneux » (le 24 f/1,8 Nikon par ex : un caillou Dxo)
        Chez Nikon, par exemple les anciennes optiques D sont superlatives (essayez un 85 f/1,4 D (qui se vends en occasion plus cher que le G) ou le 17-35 f/2,8 D quasi introuvable en très bon état.

          • Y a plus simple : un excellent article parmi tant d’autres sur le net, mais celui ci est bien détaillé sur le site Photographylife ; Tape 3D pop on modern lenses (écrit par un connaisseur…)
            C’est plus marquant sur les primes que sur les zooms.
            ps: j’ai voulu mettre le lien direct, mais il a été rejeté ?!

            • Ouais alors l’article de Photographylife sur le 3D pop on modern lenses c’est un gros troll de Nasim. Justement, il n’y croit pas une seconde, et se moque de ceux qui en parlent tout du long de l’article.

              « P.S. I hope our readers realize that this article is a satirical piece, aimed at poking fun at those individuals and websites that post nonsense information about lenses and their “unique” qualities. In an upcoming article, we will reveal some facts and hopefully put some of the above arguments to rest. If you had fun reading this article and you can relate to some of the terminology and claims used in the article, please share your thoughts below :) »

              Bref, peut-être que ce rendu existe – les contraintes optiques étaient différentes y’a vingt ans, et 12MPx le summum de la résolution extrême, aujourd’hui les optiques **doivent** encaisser 50MPx sans broncher – mais cet article n’en parle pas.

              Par contre, Nasim est un grand fan du 58/1.2 Noct (il le vend, d’ailleurs) et du 58/1.4G (qu’il a particulièrement encensé, alors que ça n’est pas une optique à effet).

              Après perso, je m’en fous du rendu. Ce que je veux, c’est une optique fiable : pas trop grosse, autofocus au top, qui ne me lâchera jamais, et qui a les specs que je veux (piqué, ouverture, robustesse). Si elle a un rendu cool, qui me laisse de quoi y appliquer les 2-3 bricoles en post prod dont j’ai besoin, je suis content.

              • Ah oui Excellent ! Bon après y a pleins d’autres articles dans le style sur ces rendus aux bokeh très marqués et doux, mais je reconnais que c’est très personnel (j’ai rendu un Tamron 35mm immédiatement pour cette raison ; alors que les 15-30 sont superbes). On a nos préférences en optiques. Je ne crop jamais pour vérifier la netteté : je regarde plein écran. Encore moins le piqué dont je me fous royalement. Je ne crop que pour vérifier si une optique n’a pas un défaut (j’ai eu le cas sur un 16-35 dernièrement qui bavait sévère). Et puis il y a des optiques fades en couleurs (24-70 G, le 24-105 sigma qu’il faut booster en sat). Mais tout cela, je suis d’accord avec JF et vous, c’est plus du bla-bla que du factuel. Encore plus important que l’optique, la lumière (celle du printemps, après une giboulée par ex…)

                • Jamais eu de soucis de rendu avec le 24-70/2.8G, justement je l’ai toujours trouvé très agréable à l’œil.

                  A la fin, oui, la lumière et la compo sont les seules choses qui comptent vraiment. Le reste, c’est le confort.

        • Je ne suis plus aussi maniaque avec les objectifs, c’est pour ça que le 18-150mm me convient si bien. C’est vrai qu’il a un rendu un peu plat, mais je compense avec le 22mm qui est excellent !
          En parlant d’EVF, je suis plus que satisfait pour mon utilisation et j’utilise plus l’écran de 3,2″ que le viseur.
          En résumé, je m’adapte bien. En tout cas, la diversité du choix en photographie c’est super car chacun trouve son bonheur :).

          • C’est clair, le photographe ne manque pas de choix ! Le plus important est de trouver le matériel qui nous convienne le mieux. Et avec l’expérience et l’âge, on rationalise : je n’utilise plus que 3-4 optiques quand je jonglais avec une dizaine il y a 10 ans. Un jour je ne chercherai peut-être même plus un nouveau boitier.
            Bon je vais quand même aller essayer ce Z 24-70 f/2,8…

  3. Le reflex sera toujours présent chez les photographes. Tout comme l’argentique est toujours présent, tout comme la MAP manuelle est toujours présente, tout comme le télémétrique est toujours présent, tout comme la chambre est toujours utilisée, etc.

    Ce sont des outils de niche, qui offrent un quelque chose dans la pratique photo que n’offrent pas les autres formes de photo. Ils n’ont pas de raison de disparaître.

    Par contre c’est clair que l’immense majorité des photographes, pro comme amateurs, va aller sur le plus pratique, parce que c’est plus pratique. En l’espèce, quand les mirrorless auront des autofocus sensibles à -9IL@f/2.8 avec un autofocus sur 100% du champ capable de faire la MAP sur l’iris dans le noir en suivi autofocus à 60 fps avec une optique ouvrant à f/1.2… ben les bons vieux reflex avec leurs collimateurs énormes sembleront archaïques. (et pourtant, on peut en faire des belles photos avec)

    • Sauf si, les reflex récupère un nouveau systeme de colimateurs qui soit équivalent avec mise au point sur l’oeil (et sans passer par le capteur photo). Je ne vois pas pourquoi ça ne pourrait pas exister, quand on regarde un D500, il a une quantitité énorme de collimateurs… donc…. à suivre…

      • ça c’est malheureusement impossible, en plein format tout du moins.

        Histoire d’expliquer un peu plus, je vais me baser sur cet article : http://www.pierretoscani.com/autofocus.html

        Grosso modo, un autofocus de reflex fonctionne ainsi : aucune lumière n’arrive sur le capteur en visée reflex (sauf au déclenchement). La lumière est en partie redirigée vers le viseur avec le miroir principal (aussi vieux que le reflex), et le reste est redirigé vers un module autofocus déporté, sous la cage reflex, par un miroir secondaire. Après le miroir secondaire se joue toute la magie de l’autofocus par phase reflex, décrite dans l’article.

        Cela a plusieurs conséquences importantes pour l’autofocus en *visée* reflex :

        1. Le module est déporté : la MAP ne se fait pas par rapport au capteur, mais par rapport à ce module, d’où l’importance bien le calibrer ; si le module est 1mm plus loin que ce qu’il est censé être, ça va se sentir au focus. C’était un non sujet pour les photographes y’a 10-15 ans, parce que les autofocus étaient moins performants qu’aujourd’hui, et surtout parce qu’on plafonnait à 12MPx de résolution. Les petits foirages de focus passaient donc inaperçus. Aujourd’hui, avec 45-50MPx, des optiques ultra sharp à f/1.4 et des autofocus de course, la marge d’erreur est infime.

        2. Le focus en visée reflex ne peut se faire que sur le champ dévié par le miroir secondaire jusqu’au module autofocus ! (le reste part dans le viseur, et ne sert donc pas vraiment)
        Or, la taille du champ dévié est forcément limitée par la taille du miroir secondaire. Et ce miroir secondaire est limité par la taille de la cage reflex. Et la cage reflex est limitée en taille par le tirage optique de sa monture. Dit autrement, avec les vieilles montures, la taille maximale du miroir secondaire est limitée. Alors, certes, on pourrait augmenter ce tirage avec une nouvelle monture, et avoir un autofocus sur tout le champ… mais on a bien vu récemment que plus le tirage optique était gros, plus les optiques à focale courte étaient complexes à fabriquer.

        On peut bien entendu tricher un peu et augmenter à la marge la zone couverte par l’AF… mais ça reste des améliorations mineures. Fondamentalement en FF c’est dur de faire mieux que le D5/D850 en couverture AF.

        Le D500 bénéficie du même module autofocus que le D5. Ce qui rend le D500 capable de faire un focus sur tout le champ, c’est qu’il s’agit d’un APSC. Autrement dit, le rapport tirage optique sur taille de capteur est bien plus important qu’avec un D5. C’est pour cela qu’il bénéficie d’un module AF aussi large.

        Concernant la surface couverte, donc, ce qui se fait aujourd’hui sur le 1Dx II et le D5 c’est l’extrême limite de ce qu’il est possible de faire avec les montures reflex actuelles. Il serait possible peut-être de caler un module AF sur une face rendue semi-transparente dans le pentaprisme (je ne sais pas si les constructeurs y ont déjà réfléchi), pour couvrir tout le champ. Mais ça changerait totalement l’architecture des modules AF reflex, et on perdrait les 30 ans d’innovations en la matière. A ce prix, autant aller sur le mirrorless et le focus capteur, qui progresse d’année en année et qui va sans doute dépasser le reflex dans un futur proche.

        Concernant la densité des collimateurs, c’est compliqué de savoir pourquoi la densité est plus limitée en module déporté de reflex qu’en module sur capteur. Je pense que c’est lié au fait que la fabrication d’un module AF sur capteur est directement intégrée dans la fabrication du capteur (et des photosites), puisque la techno des microlentilles est sans cesse développée davantage. Alors que les modules AF de reflex c’est plus artisanal comme technologie.

        Bref : à mon avis, les reflex n’iront pas beaucoup plus loin en autofocus en visée reflex.

        J’ai beaucoup parlé de visée reflex, et pas de reflex. Parce qu’il est tout à fait possible de concevoir un reflex qui peut basculer en visée électronique, avec un viseur électronique ET un focus sur capteur. Canikon ont largement les capteurs pour, et là ça serait jouable d’avoir un AF sur tout le champ. Mais en visée électronique… et pas en visée reflex.

      • Parce que le nombre de collimateurs ne suffit pas, encore faut-il que l’appareil reconnaisse un oeil, en visée optique ce n’est pas possible (pourquoi n’a-t-on pas non plus la reconnaissance du visage autrement qu’en liveview,à votre avis?). Il faut que le capteur voit l’image pour reconnaitre ce qui la constitue, avec le miroir devant, le capteur ne voit rien…Sony avait tenté le miroir semi-transparent, Nikon a déposé un brevet pour faire des reflex avec de « vrais » viseurs hybrides combinant OVF et EVF, le 1er n’a pas convaincu et le 2nd ne verra peut-être jamais le jour ^^.

        En revanche, que l’utilisateur puisse prévisualiser l’image finale avant de shooter ce n’est pas inhérent aux hybrides, la photo de JF montre très bien comment le faire sur un reflex lol c’est plutôt là où les constructeurs de reflex sont trop « radins », en liveview l’image finale, l’eye-AF, le focus peaking etc. peuvent être ajoutés, mais ils ne veulent pas le faire à mon avis parce qu’ils pensent (à raison) que les utilisateurs de reflex ne veulent pas avoir un OVF pour devoir regarder un écran arrière alors pourquoi l’améliorer? Ce qui n’est pas pire que les utilisateurs d’hybrides qui étaient de ceux qui ne voulaient pas regarder un écran arrière mais qui sont contents de regarder un écran tant qu’il est dans un viseur jusqu’à prétendre que l’image finale avant de shooter c’est une nouveauté alors que le plus pourri des compacts des années 2000 le fait (ils n’avaient pas de miroir non plus, en fait) :p.

        • Il est parfaitement possible de faire de la reconnaissance d’image sur reflex, c’est le principe du couplage module AF/cellule d’exposition, inaugurée par Nikon (c’est ce qui a rendu si célèbre leur autofocus avec module d’expo, le fameux autofocus 3D).

          Du coup, je pense que tu te trompes. Par contre, comme les modules d’expo ont rarement plus de quelques centaines de milliers de pixels, c’est dur de faire aussi bien qu’un capteur à dizaines de MPx.

          Pour les brevets sur EVF/OVF, ça n’est pas parce que Nikon ou Canon ont posé des brevets que c’est ce vers quoi ils vont aller. Y’a cinq ans, bien malin était celui qui pouvait prédire où irait la photo niveau techno, et l’hybridation était une possibilité à long terme. En 2019, je doute que ça soit une option sérieuse, sauf pour un ultime 1Dx III ou D6.

    • Oui, sauf que l’argentique n’a vraiment plus beaucoup d’avenir je pense (à part pour les artistes de façons très anecdotique et artisanale)…

      Par contre il y aura je crois des reflex encore dans 10 ans, pas seulement de façon anecdotique, mais probablement encore 20 ou 25% du marché dans 10 ans…

      • Bof. Quand on aura des autofocus parfaits à 60fps, et des EVF sans aucun shutter blackout avec un rendu dépassant celui des OVF (cinq ans pour y arriver sur les modèles pro, dix sur le grand public, je dirais), le reflex ça sera vraiment archaïque.

      • Mais arrête de dire que l’argentique n’a plus d’avenir c’est complètement faux
        regarde les different marques qui ressortent des peloches et des produits pour le développement, chimie et papier, tu as aussi de nouveau des stands argentique au salon de la photo et à la Kina. cela ne sera plus comme avant, on est tous d’accord là dessus mais ça continuera d’exister autant que la photo durera. et on est pas le seul club ainsi, renseigne toi et après si tu veux on en reparle.

        Je te l’avais dit il y a quelque temps, je fais partie d’un club photo ou il y un espace argentique (labo) et tu imagines pas le nombres de jeunes qui sont interressé par ce type de photo, on organise d’ailleurs seulement des sorties en argentique, ça evite de mitrailler à tout va et à plus réfléchir la photo et ça a beaucoup de succès,

        Vraiment JF, tant que tu sortiras de tel inepties, je m’énerverais contre toi alors qu’ailleurs le reste de ton blog me donne beaucoup de plaisir à parcourir.

        • Pffff… mon feeling est que c’est totalement anecdotique !

          Ce n’est qu’un « feeling », mais ton avis est aussi un « feeling » : tu n’as pas de chiffres et moi non plus. On ne peut donc que donner un sentiment, une impression.

          Mon impression : c’est pas parcequ’il y a 2 ou 3 personnes dans un Club photo, par-ci, par-là, que l’argentique représente quelque chose…

          Cela ne disparaitra pas : mais cela restera « anecdotique », un « détail » du marché de la photo…

          • Ton feeling mon cher JF bah comment dire il a un coup dans le nez, moi je vis ça toutes les semaines et je t’invite à venir à une de nos séances et tu verras qu’on est pas 2 ou 3, tu peux multiplier par 10,
            La dernière sortie argentique que l’on a organisé entre 6 clubs de notre région (quand on se réunis c’est moins cher, plus conviviale avec plus d’échange) on était à peu près une centaine, c’est à dire le même nombre que nos sorties numérique.
            S’il te reste un reflex argentique tu peux venir sans problème ça nous ferais plaisir d’échanger avec un pro, sinon je t’en prêterais un, j’ai même un Canon A1 rien que pour toi…

            • T’inquiète : il me reste mon Minolta SRT 101, que j’avais reçu (occasion) en 1978 pour mes 11 ans, offert par une tante qui arrêtait son métier de photographe. Et avait acheté un Minolta CL, pour être « plus légère » (déjà à l’époque…)

              J’ai fait des photos avec entre l’âge de 11 ans, jusqu’à mes 18 ans : principalement de la diapo et du film couleurs et noir et blanc… J’avais pris le tirage photo à la MJC… Puis j’ai acheté un Fuji Baroudeur que j’ai utilisé jusqu’en 1991 environ… pour des photos d’escalade, spéléologie, Windsurf, snowboard… Toujours en diapo et films.

              Puis, j’ai à nouveau refait du labo N&B pendant mes études Licence d’Art Plastique et Maitrise en Art Appliqué à Paris (ou l’on avait un cours de photo une fois par semaine)… Donc j’en ai bouffé !

              Puis entre 1991 et 2001 : j’ai fait 10 ans de reportage presse en tant que professionnel, avec quelques reportage superbes… IL me reste quelques mètre cubes de films et diapos, dans des caisses : c’est totalement inexploitable : dont j’ai pu scanner 1% (le meilleur disons)…

              donc l’idée de refaire de l’argentique, alors que j’en ai « bouffé » une partie de ma vie : elle me semble totalement ridicule et contre productive. Je connais tous les défauts et travers de l’argentique ! Non merci…

              J’ai conservé un stock de 50 bobines de films et Velvia durant 10 ans au frigo, que je n’avais aucune raison d’utiliser. ET que j’ai jeté un jour, car ça prenant trop de place.

              Aujourd’hui, j’ai enfin un système rapide pour scanner avec un porte film placé à l’avant d’un EF 100 mm f/2.8 L IS USMS II, que je photographie avec mon EOS 5DsR. J’ai fabriqué des profiles d’entrée « inversibles » pour mes néga N&B et Couleurs : et j’ai du boulot pour scanner 15 ou 20 ans d’archives argentiques jusqu’à la fin de mes jours… (ce que je ne ferais jamais)

              Donc je n’ai vraiment pas envie de rajouter un peu plus de corvée à cette corvée ! ! ! Merci, et bonne photos, argentique…

              (la nostalgie est un truc qui m’échappe ;-)

              • En tout cas, le « retour à l’argentique » ferait un bon billet qui ne manquerait pas de stimuler les discussions!

                Sinon, moi non plus je n’y retournerais pas. Même pas pour une sortie. Je n’y vois aucun intérêt, vraiment aucun. Mais bon, chacun est libre de faire de ce qu’il veut avec son temps et son argent!

              • Je te comprends, pour un pro tu ne vas pas t’alourdir ta tache de travail avec un système qui te bouffe beaucoup de temps et d’argent,

                Nous, on voit ça plutôt comme une passion, un hobby comme d’autres font du sport, de la cuisine ou de la mécanique, une activité qui permet de nous échapper du quotidien une fois le WE venu.

                Sinon juste pour savoir, la photo est pour nous un loisir et pour toi un job, alors est ce que tu fais autre choses en dehors de cela ou tu te focalise seulement sur ça. Tu n’es pas obligé de répondre c’est un peu privé ce que je te demande.

                Mais j’adore ton blog, il y a de tout, les choses qu’on aiment comme celle qui agacent, mais au moins il est pas aseptisé comme certain.

                Continue comme ça et je continuerais de te lire.

        • C’est triste de dire que faire de l’argentique évite de mitrailler à tout va et à plus réfléchir la photo, si tu ne le fais pas avec un numérique c’est de ta faute pas celle de ton appareil, ou alors c’est l’appareil qui fait la photo?

          • Oui oui, et c’est pas les armes qui tuent, ce sont les gens………..

            Quand on paie la prise de vue à l’achat de la pellicule et à son développement, que la motorisation de l’appareil permet de prendre une photo à la seconde au maximum (quand il y en a une) et que l’on ne peut pas vérifier la photo que l’on vient de faire, oui, on fait attention et on ne mitraille pas.
            Les outils induisent des comportements.
            C’est pour cette raison que l’on a plusieurs appareils, plusieurs objectifs, que certains préfèrent les reflex et d’autres les télémétriques et que l’on a des discussions oiseuses chez JF.

          • Je veux simplement dire que tu ne photographie pas en numérique comme en argentique, tu ne peux pas laisser ton doigt appuyer sur le déclencheur sinon tu finis ton film en 5sec, tu rentres d’une sortie film avec 4/5 peloches alors qu’en numérique tu peux vite arriver à 1000 photos voire plus, je ne dis pas qu’on ne réfléchis pas sa photo en numérique sauf pour certains qui croit que laissant son doigt sur le déclencheur ont sortira finalement la bonne photo alors que c’est complètement faux, mais que les ratés sont gratuits et que tu peux recommencer comme tu veux puisque tu vois le résultat à l’instant ce qui est impossible avec un film,
            J’ai les 2 et je fais différemment crois moi qu’en j’emporte l’un ou l’autre et tout les grands photographes qui ont pratiqué l’argentique ou continue de le faire te diront la même choses,
            Je ne connais ton âge et ne sais pas si tu as déjà fais de l’argentique sinon tu le saurais aussi bien que moi.

        • Dans 2 ans : le reflex (APS-C + Full Frame) en sera encore à 25% du marché global… Car je crois que des progrès seront encore fait sur les reflex (en terme de prix et de fonctionnalités).

          Ensuite ça baissera très progressivement… mais ce ne sera pas un effondrement brutal je crois.

          • Il n’a jamais été question de transition brutale pour le basculement sur le ML, tout comme il n’y a pas eu de basculement brutal sur le plein format numérique. Mais ce sont des tendances de fond.

    • Sinon, le reflex va quand même garder certains avantages :
      – Le viseur qui n’a pas besoin de l’alimentation, ce qui consomme moins.
      – Le capteur qui n’est pas tout le temps alimenté ce qui consomme moins et qui l’usera moins.
      – Le capteur qui est en général mieux protégé contre les poussières.
      Je pense que ça va s’équilibrer entre les Reflex et les Hybrides. Mais c’est dur de prévoir l’avenir.

  4. Pourquoi nos ancêtres ont-ils passé au 24/36 au détriment des autres formats de l’époque ?
    Parce que c’était plus pratique, plus petit, plus léger. Et tant pis pour les inconvénients.
    Qu’est-ce qui fera pencher la balance cette fois ? La meilleure qualité optique ? La réduction du volume et du poids ?
    Et si c’était une juste une invention marketing, histoire de nous faire envie de tout changer pour faire tourner la grande machine à fric …

    • Faut bien financer la R&D. Si on achetait que ce dont on avait besoin, Canikony auraient tous coulés depuis le temps.

  5. Repris en main les hybrides nikon et canon ce samedi et j’en suis toujours au même stade,déséquilibre total entre optique énorme et boîtier juste peu plus petit qu’en reflex. je ne vois donc rien qui puisse me donner envie de lâcher mon 6d qui n’arrête pas de me surprendre en bien et mon 5 d mark iv. Le seul hybride qui me tente pour remplacer mon 100d, un petit M50 canon, ou plutôt un m5 pour l’écran basculant et non sur charnière latérale qui ne sert à rien et encombre. Plus quelques petites optique M canon pour voyager léger et garder les FF pour le boulot !

    • M pour voyager ! J’aime cet esprit !
      N’étant pas pro, je n’ai pas besoin de m’encombrer. Le 6D est toujours une merveille pour avoir un FF pour pas cher :).
      Mais je suis d’accord avec CHIFFON, les montures Z sont pour l’instant pas si énorme que ça.

      • Enfin les 50/35 sont vraiment gros, mais Nikon les a toujours présentés comme des optiques équivalentes à leurs f/1.4 pro reflex. Autrement dit, pour de la focale fixe haut de gamme, les f/1.8 s’en sortent bien.

        Par contre, il manque clairement à Nikon une petite gamme f/2 très compacte (quitte à faire des concessions sur le piqué).

  6. Au delà du titre tapageur, mon interprétation des propos du type de Ricoh c’est qu’il y aura toujours un marché pour les viseurs optiques. Après après avoir essayé un EVF, certains (mais pas tous ni même la plupart) voudront continuer à utiliser ou posséder un boîtier à viseur optique, seul ou en complément d’un hybride. Ce qui fait quand même un certains sens, personne ne prédisant la disparition complète des DSLR d’ici 3 ans. Lorsqu’on lit l’entrevue, on comprend bien qu’il ne parle pas d’un retour en force du réflex, contrairement à ce que certains tentent de lui faire dire. Mais bien de la possibilité d’une légère remontée après l’atteinte d’un plancher…

    De là, en tenant compte de la question et du contexte général de l’entrevue, il est sous entendu que ce marché demeurera suffisamment important pour supporter un petit fabricant de niche comme Ricoh/Pentax. Donc, pour le moment, ils préfèrent se concentrer sur ce qu’ils font de mieux: les réflex. On peut être d’accord ou pas avec le bien fondé de cette stratégie, mais c’est celle que Ricoh a choisi d’adopter (et qui est d’ailleurs la réponse à la question posée dans l’entrevue). Et oui, elle est différente des autres fabricants dont la stratégie est basée sur le roulement de gros volumes. On verra bien dans le futur si cette stratégie était bonne ou pas…

  7. Pour passer le temps et faire le dos rond Pentax pourrait un peu travailler sur son AF et sortir plus qu’une optique tous les 3 ans…ca évitera que le fossé se creuse en plus avec les ML

  8. J’ai essayé deux Pentax récemment lors d’un événement dans ma région, j’ai détesté!
    C’est é-nor-me, grossier (design), extra lourd et lent.
    Bref, j’ai beau voulu être ouvert d’esprit, rien à faire, aucune envie!
    Donc si le reflex de demain chez Pentax n’évolue pas drastiquement, c’est mort. Enfin , la branche DSLR…

  9. Papy Boyington le

    Ils reviendront dans « 1 an ou 2 ans ou 3 ans », bref ils n en savent rien chez Ricoh.
    Mon 5d4 reflex chope tout, le RF 28-70 f2 ne fait guère mieux que mon 24-70 f2.8 II.
    Je pense surtout que tout comme par le passé le haut de gamme fait plus parler que ne se vend et peut être verra t on plus de boîtier haut de gamme parce que moins cher en hybride (un R est pratiquement 1000€ moins cher qu un 5d4 mais est moins bon avec des gants sous les bourrasques) et que comme hier on verra des tromblons montés dessus. Je suis en exploration en ce moment, des paysages dantesques, des gens pittoresques, des animaux rares, qu y a t il autour de moi ? Des smartphones, des eos 200d. Les acheteurs de haut de gamme et les animateurs de forum feraient mieux de se bouger au lieu d acheter des machins.

    • J’ai pu essayer le 28-70 mmm/2 : c’est clairement un objectif hors norme, dont les résultats sont très supérieurs à celui du 24-70 mm f/2.8 actuel…

      On ne s’en rendra compte que si l’on en a besoin ! C’est un objectif pour les professionnels, prévu pour des circonstances ou le poids n’a pas d’importance, et dans ce contexte il permet d’obtenir le maximum qu’il est possible d’obtenir avec un zoom…

      Il y aura un RF 24-70 mm f/2.8 classique, dont le spectre d’utilisation sera plus classique.

      Mais je connais en tous cas déjà un professionnel qui a acheté le 28-70 mm f/2 avec l’EOS R et qui s’en félicite. Il conserve par ailleurs son EOS 5DsR et son 24-70 mm f/2.8 pour le reportage classique…

  10. Est-ce parceque Pentax est technologiquement ou financièrement incapable de se lancer dans une gamme hybride …

    Je pense que c’est surtout une question financière plutôt que de maîtrise technologique. Simplement parce que la technologie existe déjà en grande partie dans le Ricoh GRIII. Il n’y aurait qu’à ajouter un viseur et une monture, qui ne représentent pas une barrière technologique infranchissable. Donc oui, si ils voulaient, ils pourraient sans aucun doute le faire.

    En fait, ils auraient même dû faire le K-1 en hybride dès le départ. Tant qu’à devoir monter une gamme d’optique à partir de presque zéro, aussi bien le faire en hybride, quitte à proposer aussi un adapteur K. S’il l’avait fait, ils auraient eu un 2-3 ans pour essayer de s’implanter sur le marché hybride FF avant l’arrivée de Canon et Nikon. Un temps suffisant pour se bâtir une base d’utilisateur solide pour peu qu’on y mette le moindrement de moyen et de volonté. Évidemment, impossible de savoir où cela aurait mener, mais ça me semblait jouable.

    Ce qui m’a aussi amener à me poser la question à savoir si Sony n’imposerait pas des restrictions d’utilisation pour ses capteurs par des tiers ? Si Sony interdit l’utilisation de ses capteurs FF dans les hybrides, ça peut expliquer pourquoi Pentax se niche dans les DSLR. À défaut de pouvoir en acheter ailleurs et comme ils ne sont pas développeur ni fabricant de capteurs, ils n’ont pas vraiment d’autres options…

    • « S’il l’avait fait, ils auraient eu un 2-3 ans pour essayer de s’implanter sur le marché hybride FF avant l’arrivée de Canon et Nikon. »

      Mais Sony était déjà là, pas sur que Pentax aurait inspiré confiance à beaucoup de monde sur ce marché.
      Même avec des boitiers vieillots Sony vends toujours plus que canon et Nikon réunis… alors pentax…

      • Oui Sony était déjà là. N’empêche que ça me semblait préférable à aller compétitionner Canon et Nikon sur le terrain des DSLR FF… Au moins, Pentax aurait pu apporter quelque chose de différent de l’offre Sony, ne serait-ce qu’au niveau de l’ergonomie. Alors qu’au niveau du DSLR FF, il n’y a pratiquement rien qui n’est pas déjà couvert par Canon et Nikon…

        Par « base solide », je ne faisais pas référence à une domination du marché mais plutôt à un 10-20% du marché hybride FF après 2-3 ans. Ce qui me semble de beaucoup préférable à 1-2% du marché DSLR… À tout le moins ça me semblait plus porteur. Pas besoin d’être le #1 pour être viable…

    •  » À défaut de pouvoir en acheter ailleurs et comme ils ne sont pas développeur ni fabricant de capteurs, ils n’ont pas vraiment d’autres options… » en même temps Sony n’est pas le seul fabricant de capteur. Ils pouvaient en trouver ailleurs. (cf. Nikon et Panasonic). De plus « Sony Capteur » et « Sony Photo » sont deux entités différentes il me semble.

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.