web analytics

Mise à jour de ON1 Photo RAW en version 2019.5

10
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Le logiciel ON1 Photo RAW,  est mis à jour en version 2019.5 (uniquement en Anglais). Relire notre prise en main de ce logiciel sérieux : test de : ON1 Photo RAW 2019 ; qui me semble être une des rares alternative crédible à Lightroom… Relire : Existe-t-il de vraies alternatives à Lightroom ?

Quoi de neuf dans cette version ? Et bien certaines choses que l’on connait dans Lightroom depuis plusieurs années, mais qui seront tout de même très bienvenues… Car elles tendent à diminuer un peu plus chaque année la distance qui sépare encore On1 Photo Raw, de Lightroom le leader du marché.

 

La liste complète des nouveautés est ici (en Anglais)… et malheureusement toujours pas de version localisée en Français. A mon avis, cela ‘arrivera pas avant très longtemps.  Parmi les nouveautés les plus remarquées, soulignons en particulier  :

 

Le Mode Double écran (Dual View) : tant mieux, c’est tout de même bien pratique… D’autant que One1 Photo Raw va un peu plus loin que Lightroom, autorisant l’utilisation du Module de Développement sur l’écran secondaire.

 

Les mot-clés hiérarchiques (façon Lightroom) : là je vais devoir tester un peu en profondeur, pour voir jusqu’à quel niveau de sophistication ils sont allés… Car Lightroom va très, très loin de ce point de vue. Et je doute que On1 puisse rivaliser de sitôt.

 

Un panneau d’historique : pas qu’il me semble indispensable, je n’utilise jamais celui de Lightroom, sauf en cas de fausse manip… Car oui : les fausses manip : ça arrive.

La synchronisation des Paramètres de Développement de façons sélective : comme dans Lightroom… Oui, on se demande encore comment on pouvait faire sans cela ! Mais voilà, ça c’est fait.

Des améliorations de l’outils Texte : et oui, On1 permet d’ajouter des calques de Texte dans l’image, ce que ne permet pas Lightroom. J’ai remarqué une très intelligente option permettant d’importer les textes des métadonnées de son choix dans le pavé de texte…

 

L’intégration avec Apple Photo : permet de passer de la Bibliothèque de Apple Photo vers l’outil de Développement de On1 Photo Raw de façon non destructive et qu’il est possible d’éditer à nouveau. Un niveau d’intégration jamais atteint avec Lightroom… C’est simpliste comme vous le constaterez dans cette vidéo.

 

Amélioration du flux de travail sur les calques : qui sont désormais intégrés dans l’outil de Développement. L’exemple en vidéo vous montre deux fichiers RAW (différents) du même paysage avec deux expositions différentes, superposés sous forme de calque. Voilà qui rend un peu jaloux les utilisateurs de Lightroom… C’est très impressionnant et c’est ici une des grandes forces de ce logiciel.

L’outil de migration des catalogues Lightroom vers ON1 Photo Raw : il marchait déjà assez bien… Mais il aurait été encore amélioré…

 

Je ne vais pas détailler la liste complète, vous pourrez y accéder par ici (en Anglais)… A noter que chaque nouveauté est illustrée par une vidéo d’explication précise et détaillée. Un remarquable travail de la part de l’éditeur. La présentation des nouveautés de ON1 Photo RAW 2019.5 :

 

Pas mal non ?

 

 

 

Pendant ce temps, on a l’impression que les services Marketing et juridiques d’Adobe, font tout pour effrayer et mettre en colère les utilisateurs de Lightroom ! Entre les changements de nom (Lightroom Classic CC change de nom), les erreurs d’affichage des formules d’abonnement (Non Lightroom Classic CC n’est pas passé à 24 € par mois…) et le reste (Creative Cloud : Adobe intime à ses clients de ne plus utiliser d’anciennes versions de leurs apps) : avouez qu’il fait avoir le coeur bien accroché, lorsque l’on est utilisateur de Lightroom…

Ce qui doit énerver les développeurs du logiciel, autant que les clients : car honnêtement ils font un travail formidable ! Techniquement jamais Lightroom n’avait été aussi puissant et aussi efficace. Et il dispose toujours d’énormément d’avance sur la concurrence. Le problème semble être plutôt du côté de la relation que certains services administratifs d’Adobe entretiennent (mal), avec leurs clients…

Vous devriez essayer gratuitement ce ON1 Photo RAW 2019.5 : vous serez probablement étonnés

 

ON1 Photo RAW 2019.5 - The Best Alternative to Lightroom

 

 

 


Communiqué de presse :

One of the most significant improvements in the latest release is performance and speed in several areas. Some of these optimizations give customers up to a 50x improvement compared to the previous version. Here are a few of the areas where customers will notice a significant increase in speed.

  • Preset Previews — Up to 3x faster — When navigating through presets and previewing each effect on the photo

 

  • JPG to JPG Export — Up to 2.5x faster — This is an example of creating “proof” sized JPGs for a client and takes advantage of a new resizing algorithm

 

  • RAW to JPG Export — Up to 2.5x faster — This is an example of creating JPGs for social media with your watermark

 

  • Export in Edit — Up to 5x faster — This is an example of saving a full-sized file for sharing or editing in another app

 

  • Export Edited Photo — Up to 50x faster — This is an example of exporting a large JPG from a previously edited 45MP RAW photo

 

New Features in Version 2019.5

  • Dual Mode — Easily undock the Browse Module from the Edit Module, use a second display, or make sales or client presentations on a projector or TV. The dual mode allows photographers to customize how they want to work when browsing and editing photos.

 

  • Edit History — A full edit history is added when working on photos. Each editing step is viewable, along with the ability to roll-back and compare adjustments. Photographers can also revert to the beginning of the editing session.

 

  • Settings Applied Info — Photographers can now quickly view which modules, tools, and filters are applied to a photo. This non-linear approach also allows photographers to double-click on a setting and jump straight to it for further adjustments.

 

  • Selective Sync — Enhanced granularity in which settings to apply when syncing your settings (or pasting and saving a preset) has been added. For example, photographers can drill down and only apply a white balance adjustment. The ability to sync cropping, retouching and brush strokes between photos is also be included.

 

  • Hierarchical Keywords — The master keyword list now supports nesting keywords inside of other keywords. Nested keywords allow photographers to organize keywords as they see fit. Importing a list of nested keywords from other apps like Adobe Lightroom® is also supported.

 

  • Apple® Photos® Extension Enhancements — Integration with Apple Photos now supports the full raw data, improving adjustments to tone and color. It also supports re-editable non-destructive editing and more native ON1 Photo RAW features like layers, crop, and text.

 

  • First Launch Experience — If it is your first time using ON1 Photo RAW, there are new walkthroughs to help you learn the basics. This gives photographers a running start and directs them where to learn more.

 

  • Tool Tips — Tool tip animations are added to improve the usability and shorten the learning curve for each tool.

 

 

Additional Enhancements in Version 2019.5

  • Layers Enhancements — Create a new canvas of any size or change the size of the existing canvas.

 

  • Text Tool Enhancements — Add a background color to a text box and control its opacity. Easily control the character and line spacing. New options also allow photographers to duplicate and change the order of text boxes and automatically insert text from a photo’s metadata.

 

  • Performance Improvements — Zooming, panning, and brushing are now much faster. A new preview quality option can help increase performance on lower-end and integrated video cards as well. Export is now up to 10x faster when resizing or exporting a photo or photos already edited.

 

  • Local Adjustments — The Local Adjustments tools are faster to brush and adjust.

 

  • Windows High-DPI — Support for high-dpi displays on Windows is dramatically improved. The scaling of the fonts and controls work much better, especially on 4k displays and laptops.

 

  • Keywording — Keywords are now easier to search, add, delete, and modify. Also, keywords are now case sensitive.

 

  • Soft Proofing in Resize — The soft-proofing feature is also be available in ON1 Resize (Genuine Fractals®).

 

  • Drag and Drop from Film Strip — Drag and drop photos from the film strip to add them as new layers.

 

  • Increased Thumbnail Size Range — The range of thumbnail size is increased, so photographers can go all the way up to two giant thumbnails or down to tiny thumbnails to survey an entire folder.

 

  • Default Photo Location — Now control the default photo location in Browse. This is where ON1 Photo RAW looks to find photos instead of the Pictures folder.

 

  • Preview the Resize Algorithm — When using the Genuine Fractals algorithm, photographers can preview the resulting quality at 100% zoom to more accurately adjust the options and sharpening.

 

  • Persistent Crop Preset State — The crop tool settings are persistent and remembered across photos.

 

  • Search by Adjustments Added — Search for photos based on specific adjustments applied such as cropped, retouched, etc.

 

  • Update to Lightroom Migration — The Lightroom Migration tool now migrates the pick and reject flags.

 

  • Added support for these cameras — Sony SLT-A55V, A33, A6400, RX100VA, Olympus OM-D E-M1X, Panasonic FZ1000 M2, TZ95 (ZS80, TZ96, TZ97), S1, S1R, Ricoh GR III. Note: we are still working on Canon CR3 support and it is a high priority to come in the next free update to ON1 Photo RAW

 

  • Added lens profiles for the following lenses or non-interchangeable lens cameras — Canon EF 24mm f/1.4L II USM, Canon EF-M 11-22mm f/4-5.6 IS STM, Canon FD 200mm f/2.8 SSC, Canon PowerShot A1200 & compatibles, Canon PowerShot G1 X Mark III & compatibles, Canon PowerShot G3 X & compatibles, DJI FC2103 & compatibles, Hasselblad L1D-20c & compatibles, Huawei Huawei P10 Lite & compatibles, Huawei Huawei P20 Pro & compatibles, Leica DMC-LX10 & compatibles, Leica X Vario 18.0-46.0 mm f/3.5-6.4, Leica Camera AG Summicron TL 1:2 23 ASPH, Minolta Minolta AF 85mm f/1.4G (D), Nikon AF-P Nikkor 70-300mm f/4.5-5.6E ED VR, Nikon Nikkor AI-S 85mm f/2.0, Nikon Nikkor Z 24-70mm f/4 S, Nikon AF Nikkor 24mm f/2.8D 54, Nikon AF-S Nikkor 18-35mm f/3.5-4.5G ED, Nikon AI 80-200mm f/4.5 Zoom, OLYMPUS M.12-200mm F3.5-6.3, Olympus M.Zuiko Digital ED 14-150mm f/4.0-5.6 II, Opteka 15mm f/4 Wide Macro 1:1, Panasonic DC-ZS200 & compatibles, Pentax smc Pentax-A 50mm f/1.4, Pentax smc Pentax-F 28mm f/2.8, Samyang 10mm f/2.8 ED AS NCS CS, Samyang AF 35mm f/2.8, Sigma 14mm f/1.8 DG HSM | A, Sigma 18-300mm f/3.5-6.3 DC Macro OS HSM, Sony DSC-RX100 VI & compatibles, Sony E 18-135mm f/3.5-5.6 OSS, Sony FE 35mm f/2.8 ZA, Sony 35mm F1.4 G (SAL35F14G), Sony Carl Zeiss Planar T* 50mm F1.4 ZA SSM (SALF0F14Z), Tamron SP 70-300mm f/4-5.6 Di USD, Venus Laowa 60mm f/2.8 2X Ultra-Macro, Venus Laowa 9mm f/2.8 Zero-D, Voigtländer Super Wide-Heliar 15mm f/4.5 III, Zeiss Milvus 1.4/50.

 

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

10 commentaires

  1. J’avais essayé ON1 après avoir lu ton test, ce n’est pas mal mais il y a 2 défauts rédhibitoires à mes yeux qui m’ont fait abandonner cette voie. Je trouve d’abord le soft très lent sur mon PC portable, plus que DXO Photolab qui n’est pourtant pas un foudre de guerre. Sur une grosse station ce n’est pas forcément un problème, mais plus grave il ne gère pas les profils colorimétriques de boîtiers ni ICC ni DCP (tu te rappelles peut-être que je n’étais pas très satisfait de la colorimétrie de mon Pentax, j’ai fait des profils sur mesure pour obtenir un résultat qui me plaît). Pour un soft qui a vocation à devenir une référence, c’est une lacune importante je trouve. C’est dommage qu’il ne l’aient pas comblée dans la nouvelle version (sauf si j’ai loupé quelque chose)

    • Sur les RAW Canon, ON1 donne le choix entre les profiles du logiciels et quelques profiles « imitant » les profiles Canon. Un peu comme Lightroom… CF copie écran.

      Mais sans la possibilité d’entrer des profiles perso pour le moment (apparement)… A mon avis ça finira par arriver… Je trouve dommage que ce point t’empêche de te pencher sur ce logiciel, qui est tout de même très riche et plutôt efficace (sur une machine un peu récente).

      Sans vouloir faire de la provocation : le problème, ça serait pas plutôt la colorimétrie du Pentax ? Mmmmm ? Bien davantage que l’absence de profils perso dans ON1 ?

      Allez, je blague… Mais j’avais trouvé sur Lightroom, que la colorimétrie du Pentax K1 est des plus fantaisistes…

      Je parle de ça pour avoir eu un élève équipé en Pentax K1 lors d’un stage d’un semaine… et on avait comparé les couleurs sans arrêt : avec le Nikon Z6, avec mon Canon EOS 5DsR et avec un Fuji X-T3 : et bien nous étions tous les 4 d’accord (y compris le propriétaire du K1), pour dire que les couleurs du Pentax étaient « vraiment à l’ouest »…

      Et c’était encore pire, quand on regarde l’écran de l’appareil !

      Bon, allez… je blague !

      • Justement, utiliser un profil perso permet de s’affranchir des choix des ingénieurs ayant conçu le boîtier ou le soft de développement… cela évite aussi les discussions sans fin sur la « color science » de tel ou tel fabriquant ! Je pense qu’en Canon j’aurais fait la même chose, ça n’alourdit en rien le workflow une fois le profil créé. N’ayant pas de gros besoins de catalogage je reste sur DXO Photolab et Rawtherapee.

        Je te rassure en Pentax on peut quand même faire des photos sympas !

        • Oui, malheureusement un profile perso, ne permet pas exactement,t de retrouver la colorimétrie du Canon (par exemple) dans un Panasonic (par exemple), j’ai essayé durant plusieurs années et n’y suis jamais parvenu.

          Il est par contre possible de créer deux profiles pour que sur les deux appareils : la couleurs devienne identique… et moche ! Mais ce n’est pas ce que je cherchais.

          Après plusieurs années à ne pas parvenir à rendre les couleurs de mon Panasonic identiques à celles de mon Canon : il m’a semblé plus simple de le revendre, pour prendre un petit Canon.

          Et bien entendu ces histoires de profiles, si elles me semblent déjà un peu compliquées §à moi dont c’est le métier) : alors elles sont totalement stratosphériques et hors de portée de 99% des photographes.

          Donc ces histoires de « Color science » restent pour ces deux raisons : totalement primordiales et prioritaires !

      • J’ignore quel profil ton élève utilisait, mais habituellement avec Pentax l’idéal est d’utiliser le profil intégré au DNG généré par le boîtier. Habituellement, les problèmes de colorimétrie viennent de ceux utilisant le profil Adobe par défaut. Le passage au profil intégré règlant leur problème dans l’immense majorité des cas. Sans doute une chose à vérifier la prochaine que ça se produira.

        Pour l’écran arrière, ce que l’on voit est l’aperçu jpg intégré au DNG. Donc avec le profil de couleurs correspondants au style de jpg sélectionné au moment de la prise de vue. Il s’agit alors simplement de sélectionner celui qui nous plaît, ou de ne pas en tenir compte si on n’utilise pas le jpg du boîtier.

  2. J’avais émis l’idée d’utiliser d’autres logiciels, tels que DPP, DXO et autres, dans des précédents commentaires.
    Ce que j’ai fait depuis, mais rien ne vaut Lightroom… Je suis frustré de n’avoir pas trouvé chaussure à mon pied…

    Certes, ils font tous un excellent job, mais l’expérience utilisateur que j’avais sur LR n’est pas au rendez-vous sur les autres logiciels de développement. Et c’est le point critique selon mon point de vue.

    Une question se pose : est-ce que je me suis trop habitué à LR me direz-vous ? Je n’ai pas commencé par LR au tout début, j’ai commencé par DPP, puis DXO. Ils ne m’avaient pas convaincu à l’époque, j’ai testé LR en version d’essai et j’ai été comblé ! Début 2019, je n’ai pas renouvelé mon abonnement LR+PS pour tester de nouveau les multiples choix qui s’offrent à moi, j’ai navigué de déception en déception.
    –> je n’ai pas envie de passer des heures pour un loisir.

    Je n’ai plus de choix que de retourner sur l’abonnement LR + PS qui est à 10€ par mois jusqu’au 23 mai… Si seulement le prix pouvait baisser si on ne choisit pas ce foutu Cloud…
    Ou alors de le télécharger illégalement pour usage privé, mais dans ce cas je loupe LR sur mobile (iOS)… Et je n’aime pas télécharger illégalement car des gens ont travaillés dur et tout salaire mérite récompense.
    –> si vous pouvez m’éclairer sur ce dilemme moral, sachant que je passais à peine 2 heures par semaine sur LR, que je n’exploite pas le potentiel de LR…

    • Je suis de même formaté lr depuis la 1.0
      Je n’utilise pas toute la puissance du catalogue.
      Je pense par contre maitriser le développement.

      Comme vous le dites la force de lr c’est son ergonomie et sa facilité d’utilisation face a des concurents très qualitatif (dxo…) mais à l’ergonomie nullissime…

      Restez pour l’instant sous lr ( 6.14 pour ma part qui ne me coûte rien + dng converter si besoin ) et llaissez mûrir encore la concurrence.

      Pas de doute que on one deviendra une alternative, dxo peut être si enfin ils créent un catalogue potable. C1 l’est déjà mais trop cher et à surveiller qu ils ne basculent pas sur l’abonnement…

      Luminar est à suivre aussi.

      Si Adobe augmente ses tarifs la concurrence en bénéficiera…car certains quitteront le navire.

      Il est trop tôt pour basculer mais les concurrents avancent…
      Patience.

        • Assez d’accord.
          C’est pour cela que lr6.14 reste mon logiciel. Je fais tout avec tellement de facilité.

          Comme moi vous êtes tellement formaté lr que passer à autre chose est toujours décevant sur quelques points…
          En plus comme pro certaines fonctions sont indispensables pour vous ( moi comme amateur inutiles) et non disponible ailleurs.

          Allez dxo, intégrez un catalogue (pour amateur minimaliste/ gestion des collections ) un module dimport digne de ce nom, un export comme lr ( netteté de sortie….) la possibilité de copier les paramètres ( sélectif ) d’une
          Photo à l’autre/ un espace de travail plus large qua Adobe rgb etc… et vu la qualité du dematriçage et maintenant la retouche locale, je basculerai…

          Le jour ou lr 6.14 ne sera plus utilisable , ( encore loin) je n’ai pas trop d’inquiétude sur un challenger qui sera au niveau.

      • Pareil que beaucoup d’utilisateurs ici, je suis formaté LR (même si j’en suis resté à la 5.7.1) et tous les autres softs essayés ne lui arrivent pas à la cheville en terme d’ergonomie et de fluidité. Tout est facile et on arrive relativement vite au résultat voulu. Son plus gros défaut reste pour moi la gestion de la colorimétrie avec les profils intégrés.

        J’ai également PhotoLab, mais il est d’une lenteur affligeante, et en plus je ne trouve pas la qualité du développement extraordinaire. Je trouve même qu’il « détériore » certaines photos.
        Autre chose que je n’aime pas et ne comprends pas sur PhotoLab : au niveau du TSL, quand on baisse la luminosité d’un canal, comme par exemple le bleu pour renforcer le ciel, au lieu de l’assombrir, ça devient gris clair !Je n’appelle pas ça assombrir… LR et C1 font ça nettement mieux !

        D’ailleurs, depuis quelques jours je teste C1 que je ne connaissais absolument pas. Et bien la qualité du développement est franchement très très bonne : les images générées sont croustillantes, d’une grande finesse et avec des couleurs magnifiques. J’ai vraiment été bluffé.
        Mais je ne l’achèterais pas car son prix est bien trop élevé pour mon usage de simple amateur…

        Si Adobe pouvait nous sortir un abonnement à prix plancher sans cloud et juste avec LR Classic, ça m’irait.

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.