web analytics

La Sainte Trinité des zoom Canon RF « pro » : dispo fin juillet ?

40
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Il se murmure sur les sites Américains (Canon Rumours), que la « Sainte Trinité » des trois « zooms pro » à f/2.8, arriverait en version RF dès le mois de Juillet…

On parle du Canon’s RF 15-35mm f/2.8L IS USM… Du Canon RF 24-70mm f/2.8L IS USM… Et du Canon RF 70-200mm f/2.8L IS USM… Qui avaient étés présentés ici : Quels objectifs recommander pour les Canon EOS R et Canon EOS RP. Quand au RF 85 mm f/1.2 : il arriverait dès le mois de mai…

Remarque en passant : ce n’est pas moi qui les appèle comme ça, mais l’expression « Holly Trinity » me semble assez bonne, car en dehors de ces trois là : pas de travail photo réellement professionnel… On en parle dans les commentaires si vous voulez ?

 

Je ne sais pas vous : mais ce RF 70-200 mm f/2.8 L IS USM compact… Celui-ci : il me fait déjà rêver ! Quand au rente focale du 15-35 mm f/2.8 : ce sera juste parfait en reportage.

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

40 commentaires

  1. Ceux-là, je vais les suivre de près ! Surtout le 15-35 f/2,8 pas d’équivalent chez Nikon et ce 70-200 qui est si compact. Ce sont pour moi (travail et trip photos) les deux optiques indispensables. Avec un petit 35mm f/1,8, rien besoin d’autre (à la rigueur un 24-105 pour emmener qu’un seul objo en vacances, mais le 35 me suffit aussi). Mais, tant qu’il n’y aura pas un boîtier mirrorless pro avec un excellent ovf, pas de switch possible. Je suis certain que Canon en a un dans son line-up à court terme.

  2. C clair sa fait rêver tout sa, mais sa m’étonne pas de Canon depuis plusieurs années ils sont au top niveau objectifs et boitiers niveau colorimétrie.
    Mais la visée électronique pour l’instant c beurk mais si celui de l’oes r est passable, j’espère a l’avenir une visée au moins hybride.

    • Pas pressé non plus, car pour l’instant pour la compacité, on repassera (à voir pour le70-200 f/2,8 de Canon qui semble vraiment révolutionnaire sur ce point) et TOUS les evf de 2019 ont toujours une visée pourrie comparée aux aux meilleurs ovf et je l’ai tous essayés. Pas possible de bosser avec !

  3. Olivier z6 machin le

    Je suis allé me chercher un petit objectif Nikon, léger, compact, avec tous les défauts que l’on connaît aux Nikon, moins bien que les canon etc.

    Il y avait en vitrine un superbe 28-70 canon. Une belle bête. Fabrication au top. Le poids, je ne sais pas mais vu la taille, une me semble être une vrai enclume. Il n’était pas monté sur un appareil, mais exposé à côté. Le R faisait jouet à côté, vraiment impressionnant.

    Bref du bien beau matos que cette triplette. Le range jusque 35 est juste terrible.

    Maintenant question : si je regarde l’image, le 70-200 2,8 gris aurait la même taille que le 24-70 2,8???

    • J’ai pu utiliser le 28-70 mm f/2 durant deux jours : il est totalement fantastique… et le poids, on l’oublie assez vite en fait (dans le cadre d’une utilisation pro)… bien entendu : ce n’est pas un objectifs pour s’amuser s’amuser ! C’est un outil sans compromis

      J’ai déjà un copain qui en a acheté un pour son activité pro (principalement de l’évènementiel dans des circonstances peu lumineuses)… il l’utilise avec l’EOS R. En complément de son EOS 5DsR.

      Oui, le 70-200 mm f/2.8 semble être plus ou moins un « gros » 24-70 mm : ça pourrait être une « petite révolution », qui décide pas mal de pro à basculer en hybride. Personne ne l’a encore touché : mais il faut rêver…

  4. – Le 15-35 RF donne envie. Depuis 3 ans je bosse avec un 11-24 EF qui est fabuleux pour de l’architecture ou paysage quand on a le temps, mais lourd pour du reportage.
    – Je n’ai jamais eu de 24-70/2,8. Toujours fait avec un 24-105 bien plus polyvalent sur du reportage. J’ai déjà le 24-105 /4 RF qui est enfin au top en qualité optique, donc aucune raison de passer sur le RF 24-70/2,8. J’ai tjs préféré investir dans des fixes compacts. Le RF 35/1,8 est génial, j’attend le même en 50/1,8. Je possède le Tamron 85/1,8 qui est fabuleux pour pas cher. Le RF 85/1,4 sera certainement attrayant mais son prix beaucoup moins…
    – Le RF 70-200 est sans doute le plus excitant avec sa compacité révolutionnaire mais j’ai peur que le prix soit cher…
    Le tester et se rencontre compte que sa taille lui permettra de se glisser bien plus aisement dans n’importe quel sac finira par me convaincre et revendre mon 70-200/2,8 Tamron.

    J’ai hâte de voir Sigma et Tamron à l’oeuvre sur de nouvelles optiques RF !

  5. Comme d’hab, un travail remarquable de la part de Canon. Surtout ce « petit » 70-200. Impressionnant. Il va pouvoir entrer dans beaucoup plus de sacs que ses prédécesseurs… et que ses concurrents, c’est certain.

  6. Papy Boyington le

    C est maintenant qu on va savoir ce qu elle a dans le ventre la gamme RF. Les 3 challengers EF : 16-35 f2.8 III, 24-70 f2.8 II, 70-200 f2.8 III.
    Va falloir sortir du très lourd pour justifier le switch et d y mettre la rallonge.
    Comme ça, j ai l impression qu avoir mis l IS sur les 2 premiers et fait une optique à rallonge sur le 70-200 indiquerait plutôt que le gain n a pas nécessairement été cherché sur l optique.
    Quand on a un 50 1.2EF et que le 50 est sa focale fétiche, on peut être tenté par le RF ça s explique, quand on a le 85 1.2 II EF on pourra être tenté par le RF c est certain.
    Maintenant sur des optiques excellentes comme 85 1.4IS et ces 3 zooms, va falloir que le gain ne soit pas que visible à 3:1 et dans les coins. C est pas gagné.
    Enfin quand je basculerai en ML, je serai content de retrouver mes petits mais celui qui me tente est plutôt le mammouth à f2 dans les transtandards.

  7. Peut être qu’on s’en fout mais autant les boîtiers R canon dont moches au niveau design autant les optiques sont propres.
    Chez nikon c’est un peu l’inverse. Le désigner a du bosser sur les Z et Yavait plus personne pour désigner les optiques

    • Olivier (nikon z6 et rien d'autre) le

      Je ne suis pas tout à fait d’accord. Les objectifs Nikon sont simples, peut être un peu moins bien construits ou finis mais tout à fait sympa. Le design est acceptable. Peut être un peu plus « bruts »:
      C’est sobre et sans fioriture.

      J’en profite pour illustrer le gabarit du 24-70 et du 14-30. Tout ceci me semble assez cohérent. On retourne même le défaut de l’objectif qu’il faut engager pour pouvoir l’utiliser. (Ce qui pour moi est le seul défaut « ergonomique »). Mais on fini par s’y faire et cela permet de limiter la gabarit un fait replié.

      Maintenant avec les 3 objectifs Canon, on retrouve le poids habituel qui doit être de pas de 3kg de verre à transporter si on veut tout sous la main. Mais c’est le prix à payer pour obtenir des photos pro.
      J’imagine tout de même le top que cela devra être avec un futur R « pro »

      • Franchement, vous êtes modéré: aussi simples et spartiates que ces optiques semblent être, elles ont une ligne superbe et une construction absolument impeccable. Il suffit d’avoir le 24-70 en main et de comparer la qualité et la rigidité de son assemblage avec n’importe quel autre zoom à extension télescopique pour s’en rendre compte. Le 16-80 DX par exemple, pourtant déjà d’une construction correcte, est tout bonnement relégué à l’état de bout de plastique mal agencé, à mon sens, à côté. (et ils sont quasiment au même prix, en plus).
        Et d’ailleurs, je vous rassure, non seulement je suis plutôt de votre avis, mais personnellement, je pense exactement l’inverse que votre interlocuteur, justement: pour moi les Z6/Z7 sont juste moches (même si d’une finition irréprochable aussi).
        Par exemple, je trouve la partie viseur disproportionnée et déséquilibrée visuellement dans les lignes de l’appareil par rapport au corps (heureusement uniquement visuellement) et à l’inverse les optiques sont superbes de sobriété et d’équilibre. Sans fioriture, comme vous le soulignez.
        Comme quoi … tous les goûts sont dans la nature.
        https://www.youtube.com/watch?v=ZSX9ZTx0rZ0 (attention à réserver à un public adulte et averti)…

        En revanche, ergonomiquement, je trouve que ces Z sont juste du bonheur… du coup, leur design visuel, on peut s’en ficher royalement.

        Après, il est clair qu’on a aucun recul sur la durabilité du système de déverrouillage du 24-70. Il ne semble pas fragile, mais seul le temps permettra de savoir exactement de quoi il retourne à son sujet, et ce, bien sûr en espérant que Nikon aura les reins pour maintenir cette gamme dans le temps et résister aux difficultés que traverse le marché des appareils photos en ce moment (et probablement dans les années qui viennent)… croisons les doigts.

      • On ne replie en mode compact les optiques que quand elles sont dans le sac et jamais en séance (c’est fait pour le transport ou voyage). Un peu comme les bouchons : dans la poche, dans le sac ou à la maison. Et on n’éteint pas son boitier toutes les 5mn (sauf les gourmands mirrorless).

        • olivier z6 etc le

          Il me semble que l’on peut être un peu plus nuancé que cela. Lorsque je marche, appareil en bandoulière, l’objectif est replié.
          Enfin oui les mirrorless sont gourmands. Il suffit d’acheter des batteries en conséquence.

          je pense que tout ceci est largement gérable en fait.

          • « Lorsque je marche, appareil en bandoulière, l’objectif est replié » : perso, ça ne me viendrait même pas à l’idée (je ne repositionne d’ailleurs jamais un zoom dans sa position minimale hors rangement ; l’habitude peut-être des zooms à encombrement constant) ; perte de temps et le matos est suffisamment costaud de nos jours (j’ai rayé, usé, marqué, mais jamais rien cassé)
            Quand je suis en phase shooting en voyages, j’ai toujours mon matos prêt à être utilisé à l’épaule : allumé, mode P ou A , bouchon retiré avec le pare soleil monté (jamais de filtre de protection inutile). Donc, pour avoir testé le 24-70, je sais que je ne le replierais pas sauf pour le ranger. Après, chacun fait comme il veut…

  8. JF, dans ton illustration il est à l’échelle par rapport aux 2 autres le 70-200 ?
    On sait déjà combien il va peser ?

  9. Mouai. Sainte trinité.
    Il faut bien savoit que ces optiques sont dans un cadre particulier d exercice de la photo et réduire le travail de photographe à 3 objectifs pour être un pro est complètement erroné. Il y a pas un type de pratique de la photo mais des manières.

    • Je plussoie : il y a là une vision à la fois très étriquée et très vague de ce que c’est qu’un « pro ».
      Il y a des pros qui travaillent toute leur vie avec un unique 50mm…
      Je connais personnellement un reporter de guerre —multiprimé — qui utilise uniquement un Sony Rx1…
      Il y a des pros qui travaillent encore au Rolleiflex…
      Il y a des pros qui font du sténopé, ou du Polaroid, ou du collodion…
      Il y a des pros qui n’ont qu’un smartphone…
      Il y a des pros qui, etc., etc.

      • Oui, alors attention : car je connais énormément de s »sois-disant » pro : qui n’ont pas besoin de gagner d’argent avec leurs photos, pour faire une carrière dans la photo…

        Car la photo attire énormément de « rentiers », qui n’ont absolument pas besoin de rentrées financières… Ils vivent de leurs rentes (héritages d’appartement en location, etc…)

        Leur seule activité : faire de la photo « à leur rythme » : exposer gratuitement… Participer gratuitement à des festivals…

        Passer dans les média gratuitement : résultat, c’est cette sorte de « pro » qui sont sur le devant de la scène et que l’on voit le plus.

        Alors certes : dans ces conditions, on peut travailler avec n’importe quoi… Y compris en argentique.

        Alors je ne met pas tout le monde dans le même sac : mais des pro comme ça, j’en connais beaucoup. Je dirais qu’ils constitue (au minimum), la moitié des « pro » qui évoluent dans le photo actuellement (spécialement les photographes d’Art et de voyage, sans oublier les nouveaux photographes qui sont de « Instagrameurs » hyper célèbres et qui ne gagne pas vraiment d’argent… Tout célèbres qu’ils sont)

        Par contre ceux qui « travaillent vraiment » : et bien ils sont généralement (pour 90% d’entre eux) : équipés pour « travailler »…

      • J’avais d’ailleurs commencé à rédiger un article sur cette « sociologie » des « photographes rentiers » et des « petits professionnels » qui gagnent vraiment leur vie avec leurs photos…

        Car je connais « énormément » de monde, dans la photo…

        Puis finalement je me suis arrêté en plein milieu, car je me suis dit que des gens allaient se reconnaitre. Et qu’ils allaient me détester de dire la vérité…

        Et je me suis dit que les « haters » allaient me détester encore plus, car ils ne peuvent imaginer que tel ou tel photographe qu’ils admirent : n’a pu faire sa carrière que pour la seul (et unique) raison, qu’il est né « riche »… Et qu’il n’avait aucun autre souci dans la vie (surtout pas de soucis financiers), que de se consacrer à la photo.

        Extrêmement peu de photographes « célèbres » ayant fait carrière, sont nés dans un milieu populaire : c’est rarissime, c’est une infime minorité… Donc, ceux-ci peuvent travailler en effet toute leur vie : avec un seul 50 mm, comme vous le dites.

        Je ne sais si on peut les considérer comme « professionnels » pour autant (même si ils sont célèbre et ont « fait carrière »). Certains font carrière « à perte »…

        Je ne sais si vous comprenez ce que je viens d’expliquer : mais c’est pour moi « la réalité » du monde de la photo.

        Et ajoutons que c’état déjà le cas à l’époque de Cartier-Bresson… (dixit quelqu’un d’âgé que je connais et qui l’a connu).

        • Superbe exemple de « No true Scotsman fallacy », Jean-François, ha ha !

          Je n’ai pas trop le temps de répondre dans le détail, quoiqu’il y aurait beaucoup de choses à dire. Juste une observation en passant : je connais (je dis bien je connais) plusieurs photographes pros (au sens strict c’est-à-dire fiscal du terme) qui travaillent exclusivement en argentique et qui, nullement rentiers ni grands bourgeois, gagnent bon an mal an leur vie ainsi. Et ceci dans ma lointaine province. Aucune de ces personnes n’accorde le moindre intérêt à la sortie du dernier hybride Canon ou à un quelconque 70-200 de la mort qui tue, et pourtant ils sont intégralement et farouchement professionnels. Étonnant, non ?

          • Oui, bien entendu : il y en a quelques uns… Je veux bien te croire.

            Mais, enfin : quand même pas des masses…

            Et comment dire : vu le nombre de photographes que je croise et que je connais, je vois bien « d’ou ils viennent »… Tu peux regarder d’ailleurs les noms de familles de tous ces « reporter de guerre », ou de ces « artistes »… Il y en a pas beaucoup qui viennent de la zone.

            Ils sont tous au minimum d’origine bourgeoise (de la grande bourgeoise de Paris ou de Province), beaucoup sont d’origine aristocratique. Bref : des fils et filles de bonne famille comme ont dit.

            Et heureusement quelques exceptions, sont là pour justifier la règle. Si on faisait un vrai sondage : les résultats seraient « effarants ».

            Mais ce genre de chose : « chuuuuuuut, ça ne se dit pas » ! ! !

          • Mais mis à part ça (et l’origine sociales des pro) : oui, je suis d’accord il y a des pros, qui n’ont pas forcément besoin de ce matériel de pro (la triplette de zoom à f/2.8)…

            Sauf qu’ils sont en nombre anecdotique selon moi…

            Ils existent oui : mais ils ne sont pas représentatifs de l’ensemble.

  10. Ces futures optiques sont très belles mais sûrement bcp trop chères…. et trop lourdes pour de petits hybrides.

    • Ce sont des objectifs professionnels… Ils ne sont pas fait pour s’amuser : un professionnel n’est pas à 200 gr près pour son zoom à f/2.8

      Ces nouvelles optique seront au maximum aussi lourdes que les anciennes, mais bien meilleures optiquement et aussi pour l’AF probablement.

      Les anciens objectifs EF pour professionnels, n’étaient pas « trop lourds ». Ils pesaient juste le poids d’objectifs professionnels.

      Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM : 805 gr.
      Sony FE 24-70mm f/2.8 GM : 886 gr.

      http://bit.ly/2J4jXVo

      On peut parier que le nouveau RF sera dans le même ordre de poids…

      Vous remarquerez en passant que le poids de la version hybride Sony est 10% plus lourd, que la version reflex Canon.

      Je suppose que Canon fera moins lourd que sur la version reflex, car ils peuvent approcher l’ensemble du capteur (donc diminuer le diamètre de toutes les lentilles) et surtout imaginer une nouvelle formule optique totalement innovante.

      Le RF seront donc soit plus léger, soit bien meilleur, soit les deux en même temps…

  11. Olivier et z6 machin le

    Je vous rejoins.

    J’ai été assez modéré. Avec 3 Z, je commencerais alors à être blasé?
    Non je les trouve top. Simple et efficace. Et avec cette ouverture le poids est très contenu :, on fini par les oublier lorsqu’il accrochés au boiter.

    J’avoue que je. Immense a m’y faire au design du boîtier. Il ne me plaisait qu’à moitie, mais l’ergonomie est tellement bonne que je n’y fais plus attention.

    Et maintenant le visuel n’en mw dérange plus du tout. (En fait il ne m’a jamais vraiment dérangé )

    C’est tout bon.

    Reste à espérer comme vous dites que le solidité sera au rendez-vous. Et oui que Nikon puisse aller au terme de son projet. Je suis confiant mais rien n’est fait. Il suffit de voir la baisse annoncé par Canon…

    Achetez des Z! Pleins.

  12. Olivier z6 etc le

    « Et maintenant le visuel n’en mw dérange plus du tout. (En fait il ne m’a jamais vraiment dérangé« 

    Il fallait lire: le viseur ne me dérange plus du tout.

      • Olivier z6 machin le

        Jean François,
        Je n’aime pas , clairement. Je trouve que c’est à chaque série de photo pas moins de 2 actions inutiles.
        Mais après avoir pris environ 4000 photos avec le buzin, dont 95% avec le 24-70 et une fraction avec le 35, je constate que ce geste inutile est dorénavant devenu « instinctif ». Il est très rare que j’oublie de le faire.

        je ne console lorsque je remet le tout dans le sac, il y a un gain substantiel de taille et aussi lorsque je prends la 35mm qui lui pour cause n’en a pas.

        Pour conclure, je suis étonné que le Zne se mette pas en veille lorsqu’on verrouille l’objectif. Et j’espère que la tenue dans le temps est ok. Pour cet aspect, je suis assez confiant,

        Je suis presque tenté d’acheter le 24-70 2.8 juste pour ça. Mais bon il ne faut pas exagérer, cela va finir par devenir compulsif à ce rythme! Non je serai raisonnable, pas craquer.

          • olivier z6 etc le

            Figure toi que j’y pense au billet d’avion.

            Je me ferai bien un petit HK20 moi… Je te tiens au jus.

        • Perso le seul truc qui me freinerait sur le f/4, c’est l’autofocus. (photo d’action pour ma part)

          Mais si le f/2.8 ne fait pas mieux que le f/4, et surtout si on a un jour le bonheur de voir des Z « sportifs » arriver, peut-être que le f/4 me suffira.

          Pour l’instant, le reflex est amplement suffisant.

  13. Ce que j’ai du mal à comprendre c’est pourquoi l’autonomie des Sony Alpha 3 et 9 est 2 fois plus grande que celle des R et Z… Ces derniers sont sortis après, Nikon et Canon pouvaient pas s’aligner sur cet aspect? La différence est quand même énorme! Et bien sûr JF qu’on peut tenir la journée avec une autonomie de 250 vues. Mais avoues que c’est chiant de recharger tous les jours, comme son smartphone qu’on passe son temps à brancher…

    • Il y a l’autonomie mesurée, et l’autonomie en pratique. Celle mesurée est faite avec un protocole unique pour tous les constructeurs, afin d’avoir une valeur de référence. En pratique, on ne tient pas forcément la valeur annoncée.

      Sinon, les Sony sont endurants parce que Sony a mis les bouchées doubles en technologie de batterie, j’imagine. Canon et Nikon viendront peut-être leur piquer des techno, dans le futur (ou développeront les leurs).

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.