web analytics

Colorimétrie : le Panasonic S1 meilleur que le Sony A7III

7
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

C’est vrai que je n’ai pas assez de temps pour tester et parler de tous les super APN hybrides Full Frame, qui sont arrivés en même temps sur le marché… Et croyez bien que je le regrette.

Pour nous rattraper un peu : voici un intéressant test comparatif du Panasonic S1 et du Sony A7 III, qui m’a beaucoup intéressé, car on remarque une différence de colorimétrie (une fois de plus) très visible entre les deux… Et qui confirme exactement tout ce que je pense sur cette génération de Sony A7, qui à mon avis n’est pas encore parfaite au niveau de la colorimétrie.

Par contre Panasonic semble avoir fait de très, très, gros progrès : avec des teintes chairs, vraiment réalistes et bien plus agréables. Jugez-en par vous même !

 

Et on remarque ceci dès 400 ISO : oui, c’est absolument indéniable… On détecte immédiatement ce petit côté verdâtre et acide, plutôt désagréable, que personnellement j’ai immédiatement repéré (je m’en souviens encore) là première fois que j’ai mis l’oeil dans le viseur d’un Sony A7 (première génération) et ouvert les fichiers RAW. Bien heureusement, Sony a amélioré sa colorimétrie depuis sur les versions III. Toutefois, il en reste visiblement un petit quelque chose : que vous ne pouvez pas ne pas remarquer ici :

 

C’est très flagrant lorsque l’on ajoute une nouvelle référence couleurs pour comparer : à savoir ce nouveau Panasonic S1, qui débarque dans le jeux de quilles et qui me semble assez impressionnant… Même si je n’y crois pas beaucoup, sur le long terme (mais ceci est une autre histoire).

Toutefois : si Panasonic se décidait à créer en dehors de ces deux boitiers « pro », un équivalent (en poids et en taille) aux Canon EOS RP, aux Nikon Z6 ou aux Sony A7, avec une gamme d’objectifs compacts, légers et pas trop chers : alors je réviserai éventuellement mon jugement et mes prédictions (relativement pessimistes pour le moment ) à propos de leur future réussite.

N’enterrons donc pas trop vite Panasonic : car ils ont démontré du premier coup une excellente « Color Science » ici : et on ne les attendait pas à ce niveau là… Et le reste du boîtier est également assez impressionnant. Donc, à suivre…

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

7 commentaires

  1. Bonjour,

    J’ai acheté ce S1 en plus d’un Sony A7R2 et d’un Fuji X-T3. Mon impression personnelle rejoint les constats colorimétriques de cette vidéo. Panasonic a fait un super boulot sur la science des couleurs (qui s’était déjà améliorer sur le G9 et le GX9).

    Les carnations sont flatteuses (le X-T3 offre également de belle couleur, mais contrairement au S1 je le trouve plus difficile à traiter en post-prod). La balance des blancs ne fait pas n’importe quoi et semble relativement juste (ce qui n’est pas le cas du Sony).

    Je sais qu’il a débat sur les couleurs, et que c’est un reproche qui est fait très souvent (et pas que sur ce site). Force est de constater, à mon avis, que mon A7R2 donne un peu la jaunisse à mes portraits, et que le Panasonic (comme le Fuji, et a priori les Canon) des peaux plus agréables.

    Bien entendu on peut améliorer tout cela en post-prod pour le Sony, mais cela demande un peu plus d’expertise et d’énergie que pour d’autres boitiers. De mon expérience, je passe 2 fois plus de temps à reprendre mes fichiers ARW Sony, que mes fichiers Panasonic ou Fuji (sur ce dernier si on a bien fait le travail à la prise de vue, les JPEG sortis de boitier son général excellent et exploitable en l’état). Je garde quand même l’A7R2, car hormis cela, cela reste un formidable boitier.

    Le S1 a pour moi deux défauts : un poids et encombrement superfétatoire pour un hybride ; un AF versatile. Avec 1.8 KG avec l’objectif de kit, c’est un tank. C’est très bien construit et cela respire la solidité. Cela présente l’avantage d’une prise en main très stable (rassurante), ce qui couplé avec un excellent système de stabilisation Dual IS est très efficient. Par contre on « traine son boulet ».

    L’AF me laisse perplexe. Dans la video cité in supra, il teste cela dans les meilleurs conditions. Je confirme que dans cette configuration c’est 100% efficace. Par contre en présence peu contrasté et/ou d’une mise au point sur un plan rapproché, l’AF accroche très difficile, voir pas tout, et il faut systématiquement jouer de quelques facilités offertes par le boitier (AF zoomé par exemple) pour être net. J’estime à 90% des cas où c’est OK. Par contre c’est un peu n’importe quoi dans les 10% restant. Le système DFD a encore des progrès à faire.

    Je suis plutôt d’accord avec les prédictions de JFV qui rejoignent une partie des réflexions de cette vidéo https://youtu.be/ZGTTbzx5ejM. Est-ce que ce boitier va rencontrer le succès ? Pour l’instant les ventes semblent être en berne.

    Panasonic a vraiment fait un formidable travail sur ces boitiers FF (ergonomie, viseur, réactivité, montée en ISO, plage dynamique, vidéo, etc…). Mais cela ne suffit pas sur un marché très concurrentiel. L’offre optique est anémique pour l’instant, et ce qui existe est excessivement chère. Un 70-200m F4 à 1890 €, excusez moi l’expression, où ils se touchent un peu chez Pana ». Je ne parle même pas du 50mm utilisé dans ce test, qui dépasse allègrement les 2000 €.

    Sigma va décliner à partir de septembre toute sa gamme ART. Mais c’est une gamme adaptée de la version reflex et qui donne des optiques non optimisées pour les hybrides et très lourdes ! Il existe déjà une bague adaptatrice pour optique EF (comme le propose Canon sur sa gamme R), mais qui n’est utilisable qu’en AF-S, et dont la compatibilité hormis Sigma n’est pas assuré sur tous les objectifs EF.

    Panasonic a un savoir faire qu’il a su développer notamment auprès du grand public amateur ou amateur-expert. Il annonce un nouveau boitier S1H dédié à la vidéo et encore plus lourd, Leur stratégie m’échappe un peu.

    Canon a fait un excellent choix en proposant son RP. Panasonic devrait s’en inspirer avec une offre optique cohérente pour un produit d’entrée de gamme.

  2. Bon la cause est entendue….
    Sur cette planète Il y à Canon mais également Canon , voir mais c’est une redondance …Canon…
    Sauf que pour enterrer qui que ce soi faut il indiquer , c’est juste de la médecine légale, la cause de la mort et éventuellement si c’est une mort naturelle ou un crime…
    Vous prédisez une fin prochaine de pas mal de produits photos, pourquoi pas….
    Mais sur quel éléments le faites vous…..si ce n’est de vouloir être dans le coup comme « commercial » d’un autre projet type « Canon pour toujours »
    C’est quand même un peu court comme argumentaire pseudo technique.

    • Je peux très bien me tromper…

      Je me fie à mon instinct et après 19 ans d’observation (de très près) du marché de la photo et des logiciels photos. Je connais bien les utilisateurs : toutes sortes de photographes, que je rencontre chaque semaine dans le cadre des formations que j’anime… Des professionnels et des amateurs.

      J’ai donc pas mal de sources d’info, pas mal de feeling… Mais évidement je peux me tromper.

      Je en donne que mon avis : à vous de vous faire le votre ! En confrontant l’avis de nombreuses sources. Parmi lesquelles il y a une intéressante vidéo, avec laquelle je suis assez d’accord (et qui semble avoir été retirée, car impossible de remettre la main dessus)

      Il se trouve que j’étais arrivé aux même conclusions. Nous sommes donc au moins deux à avoir le même avis…

      Mais d’autres avis sont possibles !

  3. Je remarque une différence, mais ça ne me saute plus aux yeux maintenant.
    Comparé à la première et deuxième génération des Sony a7, sans oublier le a6000 (a6300/a6400 et a6500, c’est bien mieux je trouve).

    Bref personnellement pour moi il y a trois catégories :
    – Canon/Panasonic/Olympus offrent (à mes yeux) des couleurs plutôt équilibré
    – Sony je constate une note un peu plus violacé
    – et Nikon un peu plus vert

    Encore une fois je pense que chacun est différent, et c’est un sujet délicat mais intéressant.

  4. Pingback: Passionnant : premier avis sur le Panasonic S1 - photoetmac.com

  5. Le problème de Sony (et Nikon) est peut être une affaire de … » goût » : sont-ils conscient du « problème » et donc veulent-ils le corriger ? ils trouvent peut être que leurs couleurs sont parfaites ? d’ailleurs faut-ils qu’elles soient juste ou punchies ? Et les couleurs que les occiendentaux aiment sont-elles les même que celles des Japonais ?
    Car de nos jours avec l’IA « y’a qu’a » envoyer une dizaine de photographes dans le monde avec une mire de couleur photographier tout et n’importe quoi, et pouqruoi pas avec un canon greffé sur le même trepied pour faire un reverse engineering « parfait ». Mais aç demande de la volontée

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.