web analytics

Colorimétrie : l’avis d’un de nos lecteurs en commentaire

68
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Le commentaire du jour : il me plait beaucoup, car il résume tout… Et je pense que l’on ne peut parler de colorimétrie : qu’après avoir testé et comparé sur quelques sujets, de façon rigoureuse.

C’est un peu comme la cuisine et le goût : il faut absolument goûter avant de parler. Et la plupart des gens n’ont jamais comparé deux appareils de marques différentes sur un même sujet… Car pour cela il faut disposer de pas mal de temps devant sois… Et surtout, disposer de deux modèles, au même moment.

Mais voici le commentaire de notre lecteur :

« Merci en tous les cas d’aborder un sujet, la colorimétrie, peu traitée dans les différents tests. Et de rappeler contrairement à ce qu’on entend souvent, qu’il n’est pas si simple de retrouver les couleurs que l’on souhaite en post traitement.

J’ai eu un Sony A7 II et vraiment c’est un super appareil, mais la colorimétrie est parfois à l’ouest. J’ai repris un Canon EOS 6D neuf en promo à 1.000€… Et d’accord, c’est moins techno, il y a moins de dynamique : mais je m’évite beaucoup de post-traitement. Les couleurs sont nettement plus naturelles (d’autres diront flatteuses).

Idem entre mon vieux Fuji XT-10 que j’aime beaucoup et mon Canon EOS M50 avec le EF-M 22 mm. Les Jpegs Fuji sont très bons, mais surprise : ceux du M50 sont surprenants et ont ma préférence.

C’est subjectif bien sûr. Je me fiche des marques mais je constate que mes goûts me portent à chaque fois vers ce que sortent mes Canons. »

Même balance des blancs (5200 K), même réglages d’exposition (de façons à retrouver la même densité globale)… Développement dans Lightroom en Style d’image Camera Standard : pour le Nikon D850 (à gauche) et le Canon EOS 5DsR (à droite), face au même sujet… La mise au point est faite sur le premier plan, cette partie recardée est donc floue, c’est normale à l’arrière plan. Je suis désolé, mais dans la réalité, la couleur des pierres de ce temple célèbre, n’a jamais été ce « jaune verdâtre », comme on le constate à gauche… Mais plutôt proche de ce jaune pâle, que l’on constate à droite.

 

 

 

 

Précisons que si vous traitez vos RAW Canon dans Lightroom, pour profiter de la « colorimétrie Canon » : il faut mieux  choisir le profile d’Entrée « Appareil Photo Standard » (autrefois nommé « Camera Standard » jusqu’à Lightroom 6.14). Avis aux amateurs…

Précisons encore : qu’il faut un tout petit peu de « sensibilité » aux nuances de couleurs. Beaucoup de personnes (surtout les hommes), n’y prêtent aucune attention… Allez savoir pourquoi : les femmes sont généralement plus sensibles aux couleurs.

J’ai souvent eu le récit de femmes photographes (amateur ou professionnelles) qui m’expliquent : avoir changé d’appareil, car elles n’aimaient pas les couleurs. Chez les homme, j’ai remarqué que c’est un peu plus rare. On peut protester, on peut râler, on peut nier, on peut m’accuser de parti pris, ou de tout ce que vous voulez… Cette donnée, ces témoignages, sont réels, persistant et systématiques : bien trop fréquents pour que l’on puisse nier cette réalité. Et non : cela ne se corrige vraiment pas si facilement en Développement ! Ce serait mal connaitre Lightroom que de prétendre qu’il s’agit d’une formalité.

Changer de profile d’entrée, réclame déjà une grande maitrise du logiciel, et cela n’est vraiment pas à la portée de tout le monde… Seuls 5% des utilisateurs de Lightroom (les plus confirmés), peuvent changer le rendu colorimétrique de leur appareil : facilement et avec l’assurance qu’ils n’abiment pas leurs images (ce qui se passe lorsque les gens bidouillent les couleurs), au lieu de les améliorer ! Et même si l’on « sait faire » : cela prend un peu de temps…

Voilà encore un beau sujet de discussion pour animer les commentaires cette fin de semaines ;-) Cela tombe bien, car jamais notre serveur n’a été aussi rapide !

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

68 commentaires

  1. bonjour
    le choix d’un profil/étalonnage du boitier en RAW est’il la solution pour régler ou atténuer le problème de la colorimétrie?

  2. J’avoue qu’en passant du X-T1 au EOS RP je ne touche que très peu à la balance des blancs maintenant alors qu’auparavant je tripatouillais pas mal en environnement intérieur…

    • Oui, c’est vrai ! Du coup chez canon : je reste 99% du temps à 5150 K… et je n’ai pas vraiment besoin d’en changer. Sans en intérieur parfois.

      Je déconseille la balance des plans Auto pourtours les marques : ça complique les chose en post traitement. Mieux vaut partir d’une base identique pour toutes les images. C’est bien plus rationnel…

  3. Je serais curieux de voir ce que ça donnerait en laissant la balance des blancs tel que déterminé par le boîtier… Parce que là, ça peut tout aussi bien démontrer que LR est incapable de bien appliquer la balance des blancs sur autre chose que des Canon…

    • Lightroom applique la Balance des blancs indiquée par le boitier… Scrupuleusement et sans erreur. On l’avait fixé à 4750 K et c’est bien ce qui s’affiche dans Lightroom pour les deux boitiers.

      Je ne peux refaire l’expérience en BB Auto (du boitier), à la prise de vue (je n’ai plus le boitier sous la main)… De toutes façon : ça c’est trop aléatoire pour un test comparatif. Cela ne peut mettre en évidence que une (éventuelle) défaillance de la BB Auto sur l’un ou les deux boitiers.

      Par contre : un truc intéressant, c’est lorsque l’on demande à Lightroom de faire un BB Automatique… Cela neutralise pas mal la dominante verte du Nikon (globalement), du coup certaines couleurs en pâtissent plus que d’autres (les violets de la fleur d’hibiscus, sont « massacrées » sur la photo de droite : très loin de la réalité… c’est trop froid).

      Ce qui démontre que corriger la Balance des blancs, ne permet en aucuns cas de corriger un profile très différent entre deux appareils.

      Car la BB déplace l’ensemble du spectre (toutes les couleurs) de façons identique, sur deux axes (bleu / orange et vert / violet)… En améliorant une couleur, on abime les autres (tout bouge en même temps).

      Alors qu’un profile d’entrée : règle « unes par unes », la position spatiales relative de chaque couleurs, par rapport aux autres et par rapport au référentiel d’ensemble. Et c’est ça qui est compliqué à concevoir : c’est ce réglage très fin et très spécial que l’on appel le « Color science »…

  4. M’en fous je suis sous DXO et les couleurs sont très bien chez Nikon (pas vu mieux chez Canon).

    S’il était possible de refaire le test sous le dématriçeur DXO, je serais curieux JF. D’ailleurs, est-ce que tu l’as testé ?

  5. « C’est subjectif bien sûr. Je me fiche des marques mais je constate que mes goûts me portent à chaque fois vers ce que sortent mes Canons. »

    Dire que c’est subjectif, revient à dire « le goût et les couleurs ne se discutent pas », donc à annihiler toute réflexion et tout débat. Et sur ce sujet, j’ai l’impression d’entendre les mêmes arguments éculés que ceux que l’on entendait sur le choix de telle ou telle pellicule…

    • Et bien ce n’était pas des arguments éculés justement ! Bien au contraire et je m’en souviens street bien…

      C’était un choix encore plus important (vital) qu’aujourd’hui, car il était vraiment impossible (ou quasi impossible) à l’époque : de neutraliser la différences (qui était encore plus énorme), entre deux films !

      • Exactement, à l’époque, chaque pellicule avait sa personnalité colorimétrique et de grain. Aujourd’hui, on reproduit ce débat alors que l’électronique des appareils (balance de blanc auto) et des logiciels de développement et de retouche fait des miracles.

        • Des miracles, pas forcément… car désormais n’importe qui peut se rendre compte très facilement qu’il y a des différences entre profils et entre appareils (alors qu’avant on ne s’en préoccupais pas beaucoup)… Car il est devenu beaucoup plus facile de comparer : ça va vite et ça ne coute rien (ce que l’on ne faisait pas souvent en argentique, car cela prenait encore plus de temps (le temps du développement) et de l’argent (achats de films, développement : personne ne faisait des test à part les pro)…

  6. Thierry MORVAN le

    Personnellement j’ai eu pendant 6 mois environ un appareil Fuji XT1 et un Canon 70D. Le XT1 avait des points très positifs par rapport au 70D et sur certains points il était même au dessus…

    Mais lorsque je faisais l’editing sous lightroom je pouvais reconnaitre de visu les photo prises avec chaque appareil sans avoir à consulter les EXIF et à chaque fois que je prenais des photos semblables, c’est toujours la photo prise au Fuji qui partait à la poubelle.

    Peut être que je suis trop habitué à la colorimétrie Canon, mais c’est une des raisons qui m’a fait abandonner Fuji (à regret car il y a chez Fuji d’excellentes optiques qui n’ont pas d’équivalent en APSC chez Canon)

    • C’est vrai que comme ils ne font pas de Full Frame, chez Fuji ils ont mis le paquet pour proposer de très bon objectifs APS-C notamment en grand angles.

      Dont certains grand angles « fixes » qui « manquent un peu » chez Canon…

      C’est bien la colorimétrie, qui m’a aussi conduit à revendre mon matériel Panasonic GM1 et le génial petit zoom UGA : 7-14 mm f/4

  7. La balance des blancs de Nikon est codée dans le fichier NEF, elle est estimée par lightroom qui ne savait pas la lire.
    (Cela a changé. A la sortie des Z7 et Z9, Nikon a fourni les spécifications des NEF à Adobe. Ce n’est pas implémenté pour les boîtiers plus anciens). La balance des blancs n’est pas la même pour les 2 bouts de photos du « test » (pas besoin d’être un fin spécialiste). Le 5250K du Nikon est une estimation pas la valeur du boîtier.
    Adobe a toujours travaillé à la base pour Canon. Les profils de base pour tous les autres marques étaient moins bons.
    Les profils actuels pour Nikon sont biens (mais pas celui ancien utilisé par le « testeur »).
    Quand on compare des jpg de l’appareil, on compare des couleurs de la marque. Avec des raw dans lightroom, on compare les profils de Lightroom. On ne retrouvera pas les mêmes différences avec DXO, ou Capture One.

    • Pouvez-vous développer un peu ?

      Pour info : ici je vous montre le comparatif des 2 images en Profile Appareil photo Standard : dans Lightroom (à jour), avec une BB fixée manuellement dans LR : à 4750 K et à 0 (donc une infime correction de -1 et -2 point manuelle apportée).

      Je précise que lors de la prise de vue : le testeur (moi) avait manuellement réglé les deux appareils à 4750 K. Et lorsque l’on ouvre dans LR : voici ce que ça donne en BB « telle Quelle » (c’est à dire lue sur le boitier) :

      Canon EOS 5DsR : 4750 K et -1
      Nikon D850 : 4750 et -2 (différence négligeable)

      Pour ça que je ne comprend pas bien votre remarque. D’autant qu’il s’agit ici du D850. J’ai fait quelques photos avec les Z6 et Z7 : et je n’ai pas noté de problèmes de mon coté sur la lecture de la BB.

      • Nikon a voulu favoriser ses propres logiciels de dé-matriçage. Ils ont crypté les données de l’appareil dans le fichier NEF (balance des blancs, mode AF, collimateur choisi, AF hit ou pas…).

        La valeur de balance des blancs Auto n’est pas notée dans le RAW en °K, elle est notée en coordonnées dans un profil colorimétrique. Ces coordonnées doivent être ensuite traduites en °K par les logiciels à l’ouverture du RAW.

        La valeur de consigne en °K est lisible dans le NEF. Si elle a été fixée arbitrairement, Nikon en fait une transcription en coordonnées de profil comme pour la balance Auto (sinon cela n’a pas de sens).

        Nikon ne dévoilant pas ce qu’il met dans son NEF, LR (comme les autres logiciels non-Nikon) doivent interpréter pour donner le rendu « Auto » ou « °K fixé » en une valeur de profil et il y a souvent des différences.
        (La valeur prise par LR en mode BdB Auto, n’est curieusement pas la même que si on demande Auto dans Lightrooom).

        Avec un D850, la balance des blancs en coordonnées de profil est estimée par LR et il vaut mieux parfois la corriger. Dans l’exemple initial on voit clairement que la balance des blancs appliquée est très différente.

        Nikon a changé de politique à la sortie des Z et a fourni à Adobe les spécifications pour lire toutes les données du NEF (Ils ont enfin compris que si Adobe cafouille, cela leur nuit).
        (On peut patcher l’entête du RAW, le format étant le même, en remplaçant « D850 » par « Z 7 « . Dans ce cas le décodage complet sera effectif. On peut espérer qu’Adobe va revoir le traitement pour les appareils antérieurs)

        La seconde remarque est que pour Nikon, il vaut mieux utiliser les profils Adobe Couleur, Adobe portrait, Adobe paysage…

        • Ah, mais si vous parlez de la BB Auto (uniquement), je comprends…

          Il est normal que Lightroom en Mode Auto crée « sa BB Auto », (à sa manière) : il analyse l’image avec ses propres algorithmes et décide d’une BB Auto. Qui est obligatoirement différente, de celle calculée dans l’appareil, avec son propre logiciel.

          Je ne me plaçais pas du tout dans ce cadre (car je n’utilise quasiment jamais la BB Auto), mais je suis dans le cas d’une Balance de Blanc réglée Manuellement en Kelvin. Et que l’on retrouve de façon parfaite dans mon exemple : Lightroom lit très bien les 4750 K choisi dans l’appareil (apparement quasi parfaitement si l’on considère l’axe vert / violet qui compte 1 ou 2 point d’écran).

          Je ne comprend pas bien : car il me semble bien que ça a toujours été comme ça (sauf une époque lointaine en 2003 ou 2004 ou Nikon avait caché la BB.

          Sinon, oui : le profile Adobe Couleur est (souvent) plus flatteur avec les NEF. Mais lorsque l’on voit à quel point il est décevant sur les RAW Canon : on ne peut que se dire que probablement : ce « profile Adobe », ne rend éventuellement pas justice aux NEF…

          Je choisi régulièrement d’autres profiles que Adobe Couleur avec les NEF… (après avoir testé Adobe Couleur et d’autres, y compris des Profiles réalisé avec Color Checker Passport par exemple), tout ceci me fait perdre un temps précieux…

          Et une fois sur deux je fini par rester sur Adobe Couleur, mais pas toujours.

          Heureusement sur mes RAW Canon c’est beaucoup plus simple (quelque soit l’appareil y compris des compact) : je ne touche à rien : c’est 5150 K d’office et jamais rien d’autre ! Et le Profile Camera Standard, systématiquement… Et je suis toujours content (sauf dans 1 ou 2% des cas ou je dois ajuster un peu).

          • La valeur fixée en °K n’est pas cachée, mais sa traduction en terme de profil l’est.
            Adobe fait une interprétation qui n’est pas la valeur de Nikon (mais est supposée être proche, enfin normalement).

  8. C’est vrai que la colorimétrie Canon est meilleure. J’y viendrai peut être un jour… Mais j’aime tellement prendre un réflex Nikon en main, c’est juste parfait!

  9. Après, je suis d’accord avec l’avis précédent, il ne faudrait pas comparer les couleurs avec lightroom. LR favorise clairement Canon en colorimétrie. Les RAW Nikon sont bien meilleurs développés dans d’autres logiciels commme DXO…

    • Oui mais lorsque l’on ne veut pas travailler avec autre chose que Lightroom : on doit « faire » avec le logiciel que l’on a choisi, comme outil de travail principal et privilégier…

      Je peux très facilement changer de marque d’appareil photo : cela ne me poserait pas trop de soucis.

      Mais me passer de Lightroom : totalement impossible ! Je ne ferais rien du tout sans Lightroom…

      • Je ne dirais pas que LR favorise Canon en colorimétrie, mais plutôt qu’il se contente de proposer soit les profils du boitier (donc si tu trouves que ceux proposés par défaut chez Canon sont mieux que chez Nikon, tu garderas cette idée avec LR) soit le profil Adobe censé uniformiser les couleurs quelque soit la marque du boitier. DxO a une approche différente puisqu’il propose d’appliquer le profil standard de la plupart des boitiers sur n’importe quelle photo, autrement dit: c’est faisable sans acheter un appareil en particulier.

  10. Un vrai post d’amateur : caler la bdb en post traitement avec un logiciel sur la même valeur avec deux boitiers différents. Faut retourner à l’école les gars. Je ne perds pas plus mon temps ici. AMATEURS !

    • Pas du tout ! Et c’est un bon moyen de comparer les profils… Et d’ailleurs en voici la démonstration :

      ça ne change à peu près rien, lorsque tu fais une BB mesurée dans LR à la pipette… (ce que j’ai fait ici sur le logo gris). Aucune différence sur l’axe Bleu / orange : la pipette donne exactement 4450 K sur le NEF et le CR2.

      Il n’y a qu’une « nuance » : assez négligeable sur l’axe Vert violet : 14 et 18 points.

      Une fois ceci fait : la différence entre les profils Canon et Nikon Standard, reste identique et bien visible sur les oranges, les jaunes, les verts et les teintes chaires…

  11. suite à mon premier commentaire….. finalement avec un sony A7II + un profil type « cmp-color » la colorimétrie devrait être rétablie ou du moins vraiment corrigée; j’ai compris?

    • En théorie oui.

      En pratique pas forcément… On aura beau faire de profile et tout et tout, deux appareils ne donneront jamais le même résultat.

      Sur mon exemple, lorsque j’applique le même profile Adobe Couleur et la même valeur de BB : certaines couleurs restent différentes.

      Même chose lorsque j’applique le même profile Adobe Couleur et que je fais une BB « à la pipette » sur le gris neutre (ce qui donne sur l’axe Ora,ge / bleu 4500 K et sur l’axe Vert / violet : 14 point dans un cas et 18 point sur l’autre) : certaines couleurs restent différentes aussi…

      Je continue même dans ce cas là à préférer les teinte chairs de Canon et la couleurs de la fleur d’hibiscus sur le Canon.

  12. Olivier z6 machin le

    Moi j’ai activé « night shift » sur mon iPad.
    Et je ne calibre pas mes écrans.

    Pourtant je dors très bien comme ça. Même avec tous ces problèmes de colorimétrie.

    Peut être parce que je ne veux pas voir la réalité?

    Mais pourquoi, mon dieu pourquoi continue t’on à vendre des équipements photo qui ne soient pas Canon?
    Je me demande quelle folie à piqué ces ingénieurs , ces commerciaux , ces services marketing à vouloir concurrencer Canon (et Adobe).

    Imaginez un monde avec Windows, sans alternative! Pas de Mac OS, pas de Linux rien…
    Plus de discussion, plus de blog,

    Et si cette fleur d’hibiscus était la clé?

    Je m’égare…

    Non plus sérieusement, j’ai appris plein de choses. Je ne savais pas que Nikon cachait ou cryptait des données pour que des logiciels tiers ne puissent les lire. C’est idiot. Surtout que les logiciels Nikon ne sont pas top du tout (du moins pour un être humain).

    Pour conclure : quels profils prendre avec LR pour les Z? Je ne suis plus sûr maintenant! Ou bien je me limite à celui qui me plait? (Réponse simple attendue.. merci )

  13. Pour moi mon Nikon D850 est nickel chrome en colorimètrie sous C1 pro 11 j’utilise pratiquement constament la WB auto lumière du jour et ça marche très bien.
    J’ai plus de mal avec la colorimétrie du D750 du papa.
    Bref… Je pense qu’ils ont bien améliorer la colorimétrie sur les derniers boitiers Nikon (D5, D500, D850 et série Z)

      • Le D850 a le même rendu standard que les D5/D500/D7500, donc oui en appliquant le même traitement mais en restant en profil standard par défaut on aura une différence avec le D750 ainsi qu’avec les D4s et D810 qui ont le même que le D750, celui des Z6 et Z7 sont encore différents.
        Mais personnellement je ne comprends pas cette fascination à vouloir rester en rendu standard par défaut, en numérique on n’est plus fixé par le rendu de la pellicule ;) .

        • Non, il peut m’arriver de changer de profile, pour certaines images un peu « plus typées »… Exemple c-dessous…

          C’est rare mais ça m’arrive : il y a certaines image que je travail un peu au niveau couleur, donc dans ce cas je ne m’interdit rien.

          Pour l’ensemble des images que je retouche pas : et bien je préfère qu’elles conservent toutes le même look et la même base. Il y a une époque ou j’ai appliqué le profile Camera Fidèle de Canon… Mais finalement j’ai aimé ça à une époque. Puis je n’ai plus aimé… Donc j’ai fait un copié collé en lot sur des milliers d’images dans Lightroom et j’ai tout remis en camera Standard.

        • Non, il peut m’arriver de changer de profile, pour certaines images un peu « plus typées »… C’est rare mais ça m’arrive : il y a certaines image que je travail un peu au niveau couleur, donc dans ce cas je ne m’interdit rien.

          Pour l’ensemble des images que je retouche pas : et bien je préfère qu’elles conservent toutes le même look et la même base. Il y a une époque ou j’ai appliqué le profile Camera Fidèle de Canon… Mais finalement j’ai aimé ça à une époque. Puis je n’ai plus aimé… Donc j’ai fait un copié collé en lot sur des milliers d’images dans Lightroom et j’ai tout remis en camera Standard.

    • Je trouve ça en général pas mal la colorimétrie Leica. Assez doux et assez agréable…
      Mais je n’ai pas assez de recule, faute d’en essayer assez souvent.

      Bon, de toutes façons, vu que c’est trop cher pour moi, je ne perdrais pas mon temps à faire des tests approfondis.

      • Salut merci pour ta réponse mais je pense qu’il faudrait s’y coller car (oublions le prix) , ce qui est bon est bon, pour l’aspect financier la photo à toujours été un « sport » cher…… , après à chacun de dépenser son argent comme il l’entend…( voiture télé etc, objectif monstrueux utilisé pour faire 4 images par année… , etc) donc un petit test , juste pour savoir, je ne maitrise pas bien l’aspect logiciel… et mes DNG brut de décoffrage sont bons..

  14. Olivier z6 machin le

    Rien à voir (quoi que) mais Capture one propose un code pour une réduction de 50%, tant sur la licence perpétuelle que l’abonnement…

  15. Ma compagne a longtemps utilisé un Nikon D90 et à chaque fois on était déçu de la colorimétrie dans LR.
    En passant par PhotoLab, la colorimétrie n’a rien à envier à mon Canon, loin de là.
    Et depuis 2 semaines je teste Capture One 12 et là c’est la grosse claque en terme de rendu ! Le D90 retrouve de très belles couleurs sans rien faire, avec juste ce qu’il faut de contraste et de saturation des couleurs. Dommage qu’il soit si cher, mais j’aurais fait le switch sans hésiter car je me dis que finalement LR n’est pas si bon en dématriçage…
    Je ne sais pas ce que donnent les nouveaux Nikon, j’aimerais bien tester ça…

    • Attention : il y avait Lightroom « avant » la version 7 : avec le profile Adobe Standard (que je n’aime pas).

      Et désormais (depuis fin 2017) le Lightroom 7 et 8 : avec le nouveau profile Adobe Couleur , qui est bien plus contrasté et « punchs » (et plus proche de Capture One).

      Donc, je ne sais pas sur quelle version tu es : mais si tu me parle de Lightroom 6 : alors il faut comparer Capture One 12 avec Lightroom 8 et les nouveaux profiles…

  16. Pour ma part, j’ai eu recours à des profils personnalisés réalisés par Christophe Métairie. Et je dois dire qu’a l’import dans LR de mes Raw du D700, j’ai retrouvé des couleurs qui n’avaiest plus ce côté verdâtre désagréable mais qui se rapprochaient de ce que j’obtenais avec Capture NX.

  17. Un vrai soucis avec Lightroom car les profils pour Nikon ne sont pas bons.
    Aucun problème de colorimétrie avec DXO ou C1. Je n’ai pas essayé d’autres logiciels mais je retrouve ce problème de colorimétrie dans LR avec les raw de mon vieux K200D qui, curieusement, retrouvent leurs couleurs fidèles et naturelles dans DXO.

    • Attention : il y avait Lightroom « avant » la version 7 : avec le profile Adobe Standard (que je n’aime pas).

      Et désormais (depuis fin 2017) le Lightroom 7 et 8 : avec le nouveau profile Adobe Couleur , qui est bien plus contrasté et « punchs » (et plus proche de Capture One).

      Donc, je ne sais pas sur quelle version tu es : mais si tu me parle de Lightroom 6 : alors il faut comparer Capture One 12 avec Lightroom 8 et les nouveaux profiles…

      Attention : les images déjà développées avec un ancien Lightroom : restent dans leur profiles de l’époque, même si on ongrade la catalogue (Lightroom ne modifie jamais des anciennes images déjà développée)…

      Il faudra sélectionner les images ayant l’ancien profile Adobe Standard et leur coller (en lot) le nouveau profile Adobe Couleur.

    • On voit ici l’énorme différence entre l’ancien Adobe Standard (pas bien à gauche), qui manque de contraste et oranges faux.

      Et le nouveau Adobe Couleur (très bien à droite) : plus contrasté, avec des orange plus justes et agréables.

      Oui, on peut dire que Adobe n’a pas beaucoup aidé les Nikonistes : et le massacre à duré jusqu’à l’arrivée de la version 7 fin 2017… (avec l’arrivée du profile Adobe Couleur)

    • On voit bien la catastrophe de l’ancien Profile Adobe Standard (à gauche) : sur les teintes chaires… Et son aspect « mat », le manque de noir dans les cheveux.

      A droite le nouveau profile Adobe Couleur…

      Ensuite il faudrait comparer avec DxO ou Capture One 12 : mais je ne suis pas certain que Lightroom soit si critiquable désormais.

  18. Bonjour

    Très intéressant cet article. C’est marrant j’aurais pu écrire exactement la même chose. Je viens de passer du D750 au 6d mark II !

    et oui , je perds en beaucoup de choses certes (dynamique, AF) mais au vu de ma pratique , c’est pas grave

    surtout .. ouahhhh !!!!!

    je retrouve les couleurs de mes anciens amours (5d mark III et 6d)… magnifique

    Canon …c’est promis !!
    je ne te quitte plus ….

  19. Je précise bien sûr que je ne veux utiliser que Lightroom (Gestion bibliothèque) et que dans ce cas j’ai préféré revenir chez Canon au vu de la colorimétrie. Je me reconstitue peu à peu un petit parc d’objos.

  20. Juste pour info :) les femmes distinguent en effet beaucoup plus de couleurs que les hommes, leur perception des nuances et des tonalités est plus large, cela a été prouvé scientifiquement.

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.