web analytics

Canon EOS 90D la fiche technique a fuité !

27
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Cela se précise pour le Canon EOS 90D à capteur APS-C, plusieurs sites de rumeur ont publié une liste complète des caractéristiques du prochain boitier.

Comme espéré, un nouveau capteur de plus haute résolution serait de la partie. Et cela faisait assez longtemps que l’on avait pas vu les capteurs APS-C gagner quelques pixels…

  • Capteur de 32.5 Mpixels APS-C DPAF Sensor
  • Processeur : Dual DIGIC 8
  • Double lecteur de carte SD
  • Rafale : 10 im/sec
  • Sensibilité ISO : 100-51.200
  • AF à 45 collimateurs (nombre de collimateurs en croix inconnu)
  • 4K video à 24/25, 30 et 60 fps
  • Ecran arrière articulé 3.2″ LCD
  • protection anti poussière
  • Wifi et Bluetooth
  • Prix de lancement : 1.399 USD
  • Disponible fin aout 2019

La liste des possibilités est alléchante : 32 Mpixels, 10 im/sec… J’ai toujours aimé cette gamme des EOS à deux chiffres. A suivre !

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

27 commentaires

  1. J’espère que cette inflation (bienvenue pour moi) en résolution ne se fera pas au détriment de la montée en Iso.
    Je resterai déçu qu’ils n’aient pas augmenté le nombre de collimateurs vs le 80D.
    Disposera-t-il d’un joystick arrière pour déplacer les collimateurs AF ?
    Disposera-t-il du Tracking Eye Detect AF ?

  2. En gros c’est un mini 6D II : même AF (plus étendu parce qu’APSC), résolution semblable, fonctionnalités de la gamme expert Canon. Le bon second boîtier du pro/premier boîtier de l’amateur, un peu comme le D500/D7500.

    • En effet ! Si le viseur est aussi bon qu’un 7D MkII, c’est un très beau boîtier…

      Le reflex APS-C a encore de beaux restes et le prix est raisonnable.

      Ce sera un redoutable concurrent dans les rayons pour les EOS R et les EOS RP en fait… Car la gamme optique disponible en EF-S et EF est tout de même superbe (et je oublie pas les Sigma, Tamron, Tokina et Samyang, qui renforcent les EF-S existant…)

      • Oui et non… les R/RP restent du FF, le dual pixel assez abouti et surtout la monture avec plus de potentiel.

        Le 90D, c’est un peu comme le D500/D850 chez Nikon, c’est les derniers représentants de l’apogée des reflex. Un peu comme l’EOS 1 et le F6 furent les derniers et plus modernes boîtiers argentiques.

        Mais comme le reflex n’est pas encore mort, ça peut valoir le coup d’en prendre un pour les 5-10 ans à venir.

        • Oui, oui, bien entendu : tous les oppose…

          APS-C contre Full Frame.
          Refex contre hybride…
          Tradition contre modernité.
          Ergonomie reflex, contre ergonomie hybride…

          Mais beaucoup de gens hésiteront entre les eux systèmes, qui se retrouveront assez proches en terme de prix (si l’EOS RP baisse un peu)…

          Le reflex à son apogée reste sacrément sexy, face à la première génération d’hybrides Full Frame, qui sont encore un peu verts (même si très prometteurs).

          • Perso je conseillerai jamais à quelqu’un qui veut investir d’aller en reflex aujourd’hui. Par contre, pour quelqu’un qui veut un boîtier « one shot » sans racheter de matos derrière, why not.

            • Moi c’est tout le contraire. Même si je conseillerai plutôt des bas de gamme : EOS 200D et EOS 800D. Quitte à passer sur 90D/6D par la suite.

    • Si on considère que le potentiel futur 90D récupère l’AF de 45 collimateurs du 6D II, n’oublions pas que ce 6D II a lui-même récupéré cet AF de 45 collimateurs déjà existant sur le 80D.
      Voilà donc 3 appareils (80D, 90D, 6D II) où Canon a recyclé le même module AF 45 de collimateurs.

  3. C’est excellent ! Enfin le remplaçant du 80D et je l’espère du 7D mark II. Ce dernier datant un peu, et ça permet à Canon de réduire un peu le nombre de modèle.
    1400$ donc sûrement moins cher avec le temps. Tout est bon (dans le cochon).
    Si on suit la logique, les EOS M5 mk 2 et M50 mk 2 vont surement disposer de ce capteur…

      • J’aurai préféré une amélioration des 24mp actuel. Avec une meilleure dynamique et sensibilité. L’augmentation des MP ne m’intéresse pas le moins du monde.
        Mais c’était peut-être un mauvais choix marketing, ça ne se voit pas…

        • Personnellement, je trouve qu’il y a un vrai gain de détails (y compris lorsque l’on exporte vers une petite taille) à partir d’un fichier de plus haute résolution…

          Depuis 2015 et la passage aux 50 Millions de pixels : je vois bien les progrès.

          Je t’assure que essayer 32 Mpix (au lieux de 24) : c’est les adopter… Tu ne le regrettera pas ! Car ça fait vraiment la différence.

          On avait déjà expliqué la même chose lors du passage de 18 à 24 Mpix : et personne n’a regretté ce progrès. Bien au contraire…

        • Regarde cette image (qui faisait 8000 pix de large au début, puisque c’est du 50 Mpix)…

          Elle est exporté ici (après un léger recadrage carré) en 2000 x 2000 pixels (c’est petit, c’est à dire 4 Mpillions de pixels seulement)

          ET bien je t’assure que ça fait la différence de partir de 50, plustpit que de 24… Avec 24 Mpix : la sensation de netteté et de texture sur les tissus et la peau aurait été moins fine. Je te parle d’expérience là !

          Même réduites à 4 Mpix : et bien je peux reconnaitre les images qui ont été prises en 50 Mpix ou en 24 Mpix…

          Cela peut surprendre, mais j’ai clairement vu l’impact sur ma production : qui affiche davantage de fin détails grâce aux 50 Mpix.

          • Un 24mp c’est 6000×4000 pixels.
            Un 32mp, c’est 6900×4600.
            Un 50mp, c’est 8600×5700.
            Un 96mp, c’est 12000×8000 soit le double du 24mp en largeur.
            Ok, je vois bien une belle augmentation de définition entre un 24mp et un 50mp. Ce qui explique une belle augmentation de piqué. Mais franchement entre un 24 et un 32, je trouve ça plutôt faiblard, pas de quoi faire monter mémé au ciel.
            Faut pas oublier qu’il faut une grande augmentation de mégapixel pour que ça se retrouve dans les tailles d’image. C’est le pb de parler de surface plutôt que de taille.
            Et non, pour mon besoin personnel, je n’ai pas besoin d’aller au dela de 24mp, même si je gagnait en netteté. Ce que j’ai déjà me suffit.

  4. Il sera parfait pour remplacer mon 7D première génération, à condition que la monté en ISO ne soit pas pénalisante, en couple avec mon 6D. Si l’écran arrière est tactile ce sera parfait, et qu’on a le choix pour différentes taille des RAW.

    JF merci pour ton blog et tes conseils et info et tes belles photos.

        • D’un autre coté, les cartes flash sont de moins en moins chères. Alors la taille n’a plus trop d’importance :)

          • Après 19 ans de photo numérique en RAW (quasi tout en RAW), j’ai un stockage totale de 16 To environ… A multiplier par 4 pour y ajouter 3 sauvegardes complètes (en plus de l’original).

            Donc, sI je pouvais réduire ça de 40 % je n’aurais rien contre ;-)

            A l’avenir, je ne prendrais certainement pas un appareil dont les RAW pèsent 40% plus lourd que les CR3…

    • Il n’y a pas que la taille qui diffère.
      Le 90D est un appareil expert. Donc il y a pas mal de fonctionnalités en plus.
      – Viseur plus grand
      – 2nde molette
      – Bien plus de collimateurs
      – Plus grande rafale.
      Et le 250D est bridé sur le flash déporté (pas de contact central sur la griffe flash).

      Perso, je préfèrerai plutôt la série 800D face au 90D et 250D.

  5. Moi, tant que je n’aurai pas 200 MP, je ne serai pas content, lol. Non, franchement, arrêtons nous à 24MP, c’est très bien… Par contre, l’AF sur l’oeil et l’exposition en temps réel des nouveaux hybrides me semble prometteurs…

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.