web analytics

Les reflex professionnels dominent toujours le World Press

47
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Le site Photolari a rassemblé les données et produit ces graphiques intéressants, montrant avec quels modèles et types d’appareils, ont été réalisées les photos primées aux World Press 2019.

Cela ne change pas beaucoup par rapport aux années précédentes… Relire : Appareils et marques qui ont gagné le World Press 2017. Et aussi :  World Press 2016 : toujours Canon devant… Ainsi que : World Press 2015 : Canon domine le classement . Ce qui est étonnant, depuis 2013 c’est que pendant que Fuji réussi une (très timide) percée… on remarque l’absence quasi totale des Sony A7 dans ces résultats années après années. Alors que ces Sony A7 se vendent bien chez Darty, ils ne semble pas réussir à convaincre les photographes de presse (de là à dire qu’il s’agirait d’appareils de salon je ne m’y risquerais pas ;-) Je plaisante bien entendu, rassurez-vous les amis.

Il doit bien exister une autre explication…  Allez : on fait une boite à idée : comment expliquez-vous l’absence des Sony A7 dans ce classement, alors que plein de gens nous expliquent qu’ils s’agit de très bon matériels (et ils sont certainement de très bon matériels). Et comment expliquer que Canon place six appareils dans les dix premières places. Et Nikon seulement quatre, ce qui ne correspond pas à l’image que se font les gens des la qualité de ces matériels respectifs..

Si l’on analyse les points forts et points faibles des ces trois marques : on peut en tirer quelques conclusions selon moi… Ce qui compte le plus : ce sont les objectifs, la fiabilité et la colorimétrie (les trois points forts de Canon). Alors que la qualité des capteurs, la résolution et même la dynamique, sont des qualités plus secondaires (si l’on constate que le moins représenté des Canon dans ces 10 premières place est celui ayant la plus haute résolution).

Image : Photolari

 

Image : Photolari

 

 

Image : Photolari

 

 

Image : Photolari

 

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

47 commentaires

  1. Je conclurai que Canon est très fort en lobbying ! ou peut être que les photographes de presse ne sont pas si bons que ça !
    Bon franchement, les world press n’ont jamais été un critère pour choisir un appareil photo !

    • Et pourquoi ne pas imaginer tout simplement (beaucoup plus simplement) : que les professionnels attachent plus d’importance :

      – A la fiabilité
      – A la diversité de la gamme optique
      – A la colorimétrie
      – Au confort du viseur optique (de préférence au viseur électronique)
      – Au confort d’une véritable prise en main

      Tout cela s’applique également à Nikon (qui doit être presque aussi fort en Lobiyng que Canon alors, d’après les résultats et si l’on en croit votre explication. Il serait étonnant que Sony ne soit pas aussi fort en Lobying : au contraire ils sont généralement très fort là dedans chez Sony… on entend d’ailleurs beaucoup parler de leurs concours photo)

      Et pourquoi ne pas imaginer tout simplement (beaucoup plus simplement) : que les professionnels attachent moins d’importance à ceci (qui par contre est assez efficace pour vendre des boitiers sur Amazon) :

      – A la vidéo 4K
      – A la longueur de la fiche technique…
      – Aux gadgets électroniques…

      Car entre toutes sortes d’explications : c’est la plus simple qui est souvent la meilleure…

      Enfin, ce n’est que mon avis…

  2. Taux de pénétration du marché, vous connaissez ?

    Tous les appareils ont plus de 3 ans voir beaucoup plus (D800, 5D mark3).
    Heureusement que les baroudeurs professionnels (ou leurs agences) ne changent pas de crèmerie chaque année, juste pour plomber leur compte pour une qualité d’image identique.
    Les Sony sont devenus plus « utilisables » professionnellement depuis le A9, il y a moins de 2 ans.

    Il faudra attendre 2-3 ans pour voir plus d’hybrides plein format dans le milieu.

    [Blague on]
    Sinon, ce n’est pas une histoire d’appareils, mais de talents chez les possesseurs de Sony [Blague off]

  3. De toute façon, Canon et Nikon donnent des signes forts. Quasi aucune sortie de réflex plein format en deux ans. Tous les objectifs annoncés pour les 2 prochaines années sont pour hybrides.

    Sur ce site, on disait souvent que Canon allait sortir un 24-70mm f2.8 stabilisé pour reflex. On l’attend toujours cette arlésienne. Finalement, Canon en annonçant son 24-70mmf2.8 stabilisé donne un signe très fort aux possesseurs de reflex. Le 24-70mmf2.8 (le zoom le plus vendu chez les pro ?) stabilisé vous le voulez, achetez de l’hybride.

    • C’est que peut-être, il n’est pas aussi indispensable qu’un 24-70 mm f/2.8 soit stabilisé… pour réaliser des photos primées ?

      Du moins, pas aussi indispensable que ne le croient les amateurs…

      Un professionnel sait appliquer la règle du 1 sur la focale, même dans le feux de l’action… Et vu les performances des capteurs à 1600, ou même 3200 ISO : finalement la stabilisation est de plus en plus souvent inutile… Inutile à de plus en plus de focales, de plus en plus longues.

      • Pourquoi Canon va le proposer en hybride ?
        Pourquoi Canon stabilise son 24-70mm f4, RF 35mmf1.8, RF 24-105mmf4.

        Pourquoi quasi tous vos objectifs sont stabilisés dont le 85mmf1.4 ? ^^

        Mais je suis d’accord, je réussis des photos sans, sauf quand j’ai les bras tendus au dessus de la foule pour photographier.
        Un AF foudroyant et précis est plus important pour moi.

        Et la vidéo ? je préfère un smartphone avec capteur stabilisé.

        Sur un fixe, la règle est facile à appliquer, sur un Zoom ça prend plus de temps (sauf si on automatise).

      • Olivier Olivier le

        Dans un post récent, tu écris ceci

        « Le Nikkor AF-S 85 mm f/1.8G coûte en effet 519 €, mais il n’est pas stabilisé : https://amzn.to/2ZKwJgK.
        C’est pour cette raison évidente que je lui ai préféré le Tamron 85 mm / F 1.8 SP DI VC USD qui lui est stabilisé »

        J’y perçois une pointe de dissonance cognitive : Le Renard et les Raisins d’Ésope.

  4. Comme indiqué, c’est que contrairement aux ventes, Fujifilm est bien représenté (10% quand-même).
    Les professionnels de presse qui ont du talent sont plus séduits par Fuji que Sony, Panasonic et Olympus qui vendent plus que Fujifilm ^^

    • Oui, Fuji a réussi une certaine percée… Ils ont une gamme optique intelligente, je dirais que c’est leur principale force. Cela finira par se voir sur les résultats des World Press (mais c’est encore un peu tôt pour cela : il y a une certaine inertie entre l’achat et les résultats)

      Quand au Micro 4/3 : les professionnel de la photo (pour la vidéo c’est autre chose), considèrent que c’est du gadget, ou alors un matériel d’amateur. Ce n’est pas moi qui le dite : mais la plupart de mes collègues (à quelques rares exceptions près).

    • A noter que les Fuji sont des X100 (pour 3/4), donc surement des appareils « complementaires ».
      Tres utiles pour completer un gros reflex avec un 70-200 monte, par exemple.
      C´est d´ailleurs ce que j´ai fait, completant mon reflex Canon avec un petit Fuji X100s, qui rends tres bien dans un espace assez reduit.
      En manif, a l´epoque, j´ etais avec un X100 et un 5D avec un 85 et un 20mm, tres complementaire.

    • Peut-être aussi que Fuji, par rapport à Sony, Panasonic et Olympus, met plus en avant les pros qu’il tente de séduire, par le biais de ses « ambassadeurs ».
      Je trouve en tous cas que les ambassadeurs Fuji-X profitent d’une visibilité bien plus importante que les autres, ne serait-ce que sur les réseaux sociaux, via des interviews, etc. J’en connais (de nom) qui sont passés ainsi chez Fuji, sont ambassadeurs, alors qu’ils bossaient avant avec du FF et sortaient (à mon sens, notamment en photo de spectacle) des images plus qualitatives. Mais être ainsi mis en avant, dans un marché photo très compliqué, peut peser fort sur la balance…

  5. J’espère que Canon et Nikon vont proposer des Design qui profitent d’un viseur électronique. Déporté à gauche.
    Je trouve que les gens font moins attention, ça fait moins réflex pro.

    • A mon avis : aucune chance…

      Fuji à tenté la chose, il me semble que c’est un échec… Et que les acheteurs préfèrent quasi systématiquement la série des X-T avec le viseur dans l’axe.

      Il y a une « niche » pour ce genre de boitier, une niche seulement… Si Canon et Nikon ne l’ont pas fait : c’est probablement que ça n’intéressent pas grand monde (ils ont forcément testé la chose). Et Canon occupe quasiment toutes les « niches écologiques » qu’il est possible d’imaginer : du plus petit compact, en passant par des compact à capteur 1 pouce, à un compact à APS-C, en passant par l’APS-C reflex et hybride… Bref : si il y a une niche qui peut intéresser du monde : ils sont dessus !

      Par ailleurs, je pense que le viseur en coin : ça n’a absolument aucune influence sur les gens que l’on prend en photo : de toutes façons sur un tout petit boitier comme ça : cette position ne change pas radicalement l’impact visuel pour une personne photographiée, qui est à plus de 1 m de distance du photographe…

      Moi je n’aime pas ça du tout : j’aime bien être « dans l’axe ». Et je ne comprend pas vraiment l’intérêt…

  6. Tout simplement : quand tu n’as rien à reprocher à ta marque qui est fiable depuis des années avec un catalogue immense et un service pro que seul Canon ou Nikon proposent, pourquoi changer ? Quitter l’excellence pour l’inconnu, un pro ne s’y risquerait pas sauf à être subventionné et puis il a d’autres choses/problèmes en tête. Le problème du matos et des fiches techniques est le monde de l’amateurisme.

  7. Tu as mal regardé. Il y a un Sony A7R2 dans le classement (en avant dernière position). OK, il est dans la foule de « 1 ». ce qui fait qu’il est 9e avec plein d’autre. Et pas impossible qu’il y en ait d’autre plus loin. Ca a l’air trés étalé comme résultat. Ce n’est plus une domination sans faille. 6 utilisations sur le premier, je ne suis pas impressionné.

  8. Sinon, je trouve qu’il n’y a pas assez de chiffres segnificatifs dans cette stat. Même si je pense que les reflex sont majoritaires chez les photographes de presse.

  9. « Et comment expliquer que Canon place six appareils dans les dix premières places. Et Nikon seulement quatre, ce qui ne correspond pas à l’image que se font les gens des la qualité de ces matériels respectifs.. »
    >> Facile : Canon a plus de contrats avec les agences. Et les agences fournissent beaucoup de photoreporters.

    Et tu verras que quand ils sortiront leur EOS R pro, il finira par trouver le chemin des agences assez rapidement.

    Le monde de la photo est historiquement très lent à l’évolution, et conservateur. Il est normal que les marques qui étaient ultra hégémoniques il y a cinq ou dix ans (Canikon) le soient encore aujourd’hui, surtout dans des structures avec de gros contrats. Et ça n’a jamais préjugé de la qualité des boîtiers, au mieux juste de leur fiabilité. (Et en fiabilité Canon est très bon, oui.)

    Le mirrorless « abouti » a à peine un an (avec l’A7 III et la réplique Canikon). Les montures sont très jeunes, sauf chez Sony. On ne risque donc pas de voir les agences photo sortir beaucoup avec du mirrorless dans les 2-3 ans à venir. Dans cinq ans, par contre…

    • C’est des conneries ces histoires de contrat avec des agences !

      Sony et Fuji sont prêt à proposer des contrat « à perte », pour placer leurs produits et les mettre dans les mains des pros… (ils sont même prêt à payer certains pro pour cela : et faire de la promotion indirectement)

      Si les pro restent avec leurs Canon et Nikon : c’est d’abord pour leur fiabilité (très supérieure à mon avis), pour l’offre en objectifs vraiment inégalée, avec des prix raisonnables et plusieurs modèles dans chaque type d’objectifs (même si il commence à y avoir quelques références chez Sony : on ne les trouve pas si facilement et il n’y a pas « tout »).

      Mais aussi le marché de l’occasion très actif en Canon et Nikon, qui est la garantie de revendre facilement son matériel pro… Le professionnel qui aura acheté un 400 mm (déjà il a le choix avec 4 modèles différents) : le revendra très facilement en cas de besoin.

      Alors que revendre un 400 mm Sony : c’est à mon avis très aléatoire : il y a 100 fois moins d’acheteurs potentiel…

      Enfin, le SAV très efficace, spécialement chez Canon…

      • Sauf que ni Fuji ni Sony n’ont le service pro béton de Canikon. Sony le monte, et ça devrait aller mieux dans quelques années.

        Si les grosses structures restent avec Canikon, c’est que leur matériel fonctionne et leur service convient. C’est en ça que le monde de la photo est lent et conservateur : le matériel est accessoire, alors s’il fonctionne, pourquoi changer ?

        Je doute que l’occaze soit un argument pour les pros (en grosse structure, hein).

        Pour revendre un 400 Sony, encore faudrait-il qu’il y ait un marché. Le 400 monture FE a à peine un an, normal qu’il n’inonde pas le marché.

        Pour le SAV, j’ai eu affaire à celui de Nikon une seule fois, pour changer une bague sur un 24-70. Service impeccable et à un prix *très* raisonnable (30€ TTC). Good enough pour moi.

    • « Dans 5 ans par contre… »

      A mon avis dans 5 ans Canon et Nikon auront dépassé Sony sur le mirorless, en profitant notamment de l’élan des gammes optiques professionnelles reflex (car il est probablement inutile de développer des version Mirorless d’un 300 ou d’un 500 mm)…

      Et les gammes optiques mirorless que Canon et Nikon auront commencé à développer feront la différence avec les objectifs Sony (une monture conçue pour l’APS-C).

      Donc il faudra que Sony restent très inventifs eux aussi…

      • Inutile pour le moment.

        Et encore. Le diamiètre bien supérieur de la monture Z par rapport à la F peut aider Nikon.

        Pour Canon, y’a que 1mm de différence, c’est moins évident.

        Par contre, oui, dans cinq ans les gammes optiques Canikon, et les boîtiers, seront aussi bons que Sony, voire meilleurs (déjà le cas sur la préhension, sur certains aspects du viseur, sur la robustesse clairement). Mais d’ici cinq ans, Sony aura aussi consolidé sa position.

        Je pense qu’on se dirige lentement mais sûrement vers un marché à trois acteurs, contre deux précédemment. (Enfin trois à l’époque où Pentax pesait.)

      • C’est plutôt une question de stats. On parle de chiffres sur un faible nombre de mesures (moins d’une quarantaine de prix, en 2019). Il est parfaitement normal de constater une forte variabilité d’une année sur l’autre. Cela ne signifie pas qu’il y a une évolution forte du matériel entre deux années.

        C’est pour cette raison qu’une étude (en recherche académique) ou un sondage (bien réalisé) se font sur des centaines, voire des milliers de mesures.

        Ici, il est donc délicat de tirer des conclusions précises sur la dynamique Canon/Nikon. La seule chose assez raisonnable qu’on peut affirmer, c’est que les photographes (en agence ou non) bossent essentiellement en Canon ou en Nikon. Après, je ne suis pas sûr que les chiffres de 2018 et de 2019 indiquent clairement une marque plus utilisée que l’autre. Si ça se trouve, malgré la prédominance Nikon en 2018, Canon était plus diffusé. Ou l’inverse en 2019.

  10. A part chercher à se faire plaisir à dire que Canon c’est tellement mieux que tout le reste de la production photographique, je ne vois pas l’intérêt d’un tel billet.
    Ceci dit, je suis plutôt surpris de voir la bonne tenue d’anciens appareils de 2012, voire 2007, toutes marques confondues ainsi que par la présence de boîtiers réputés amateurs, comme le 6D ou le D7200.
    A-t-on une idée des objectifs utilisés ? Parce que c’est l’objectif qui fait la photo, pas le boîtier …

    • Donc, c’est un billet très intéressant alors ?

      A en juger par le nombre de commentaires en seulement quelques heures : c’est le genre de billets qui intéressent le plus de monde ;-)

      Effectivement : le Canon EOS 6D est un excellent boitier, qui équipe (en tant ue boitier de secours) énormément de professionnels…

  11. Est ce que le matériel est le souci premier des professionnels de la photo et en particulier des photographes de presse…;
    Le matériel n’est qu’un outils mais si on à pas de boulot ça devient un bibelot très cher
    Il semble d’après quelques articles parus récemment que la profession des photographes soit en voie de paupérisation
    Et pendant ce temps là il y une édition World Press 2019. qui ne semble pas être une tribune pour l’avenir de cette profession (même si elle n’est pas exempte de critiques fondées )
    Alors faut il alimenter un Buzz rédactionnel promotionnel pour Canon/Sony/Nikon ….mais surtout promo commerciale pour Canon ou aborder les questions sociales des professionnels du monde photo qui sont de moins en moins sur d’un avenir possible

    • Vous avez raison, et c’est à mon avis ce qui explique que les professionnels choisissent Canon en majorité (et Nikon aussi) : car ces marques sont les seuls à proposer certains objectifs de base aussi peu chers et aussi bon…

      C’est un choix rationnel : Canon n’est peut-être pas le meilleur partout, dans tous les domaines… Mais ils proposent l’offre la plus équilibrée et la plus large…

      Et souvent la moins chère aussi (grâce aux versions précédentes et aux objectifs d’occasion… Pas la peine d’acheter le 70-200 mm f/2.8 version III, lorsque la version 2 existe d’occasion ou neuf ! Et que même la version stabilisée de 1999 est excellente… Et qu’il existe aussi 3 versions en f/4…

      Bref : ce n’est pas obligatoirement le matériel qui fait tout (même si ça compte un peu) : donc autant acheter le moins cher et le plus fiable… et ne pas faire dans l’exotique et le trop cher !

      Par exemple lorsque vous voulez un 85 mm… Et que le dernier EF 85 mm f/1.4 L IS est à 1599 € : quelle serait la bonne raison d’aller chercher un Sony 85 mm f/1.4 à 1950 €

      https://amzn.to/2IGZ9mT
      https://amzn.to/2W0Rxyt

      Sachant que l’objectif EF a l’avantage de fonctionner sur le reflex et sur le canon EOS R de la même façon et sans la moindre différence (ni en sensations, ni en AF, ni en rapidité)…

      ET que au moment de la revendre, cela sera beaucoup plus facile que de revendre un modèle Sony dont la communauté d’utilisateurs est au mieux 1000 fois plus faible que la communauté des utilisateurs d’EOS (que l’on songe au millions d’EOS Full Frame vendus depuis 2005, durant une décénie ou le marché de la photo était 5 ou 10 fois plus gros que le marché de 2019 – Au rythme actuel de vente des Sony A7 : jamais la communauté d’utilisateurs ne rattrapera le parc installé en EOS full Frame)

      • Comme dit plus haut, une ode à Canon …
        D’autant plus inutile quand on voit les différences entre 2018 et 2019. Sérieusement …

      • Le verre XA (extreme aspherical) et un objectif plus léger de 120g.
        Le Sony est plus cher de seulement 200€ au Japon. Il est vendu à 1520€.

        Pour un photographe pro de portrait, c’est rien pour un investissement à long terme.

        Il y a des gens qui changent d’iPhone tous les ans, cela ne les gênent pas de claquer 1000€ … pour avoir un capteur photo de smartphone mis à jour.

        • Oui, mais si il y a 20% de différence sur le moindre objectif (et parfois un peu plus dans certains cas)… à la fin ça fera beaucoup de différence !

          Surtout si les objectifs « durent » moins longtemps… (en effet : il y a tout de même une assez forte suspicion concernant la longévité du matériel Sony).

          Et si l’on ajoute une décote plus importante à la revente d’occasion (vu que le marché de l’occasion est beaucoup plus étroit)…

  12. Hello,

    Je me cherche actuellement un compact expert « à tout faire » qui rentre dans la bouche (enfin on se comprend ;)) pour venir en complément de mon 6D (qui fonctionne encore très bien après quelques années…). Je pensai trouver un tel appareil, dans cette liste, mais ce n’est pas le cas :-(
    Du coup, si vous avez des avis je suis preneur ;)

    • Vraiment rentrer dans une poche : Ricoh GR (I, II ou III ; le III est le plus performant mais les deux autres ne déméritent pas).

      Sinon, moins atypique, plus classique : Canon G1x III, Lumix LX100 mark II (gros capteur dans les deux cas), Sony RX100 (III ou plus), Lumix LX15, Canon G7x. A voir selon budget, les trois derniers sont moins chers mais moins bons.

      En plus gros : X100 de Fuji (/S/T/F au choix).

  13. Merci pour ton retour. Mon premier critère est de rentrer dans la poche… aussi, cela m’oriente sans doute plus vers un Lumix ou un Sony RX100 pour avoir une bonne qualitée d’image. Je vais creuser ça…

  14. J’imagine juste que c’est l’amateur malheureusement qui regarde les fiches techniques à outrance…

    Le pro veut juste utiliser son matos jusqu’a Mort de celui-ci, il a pas les moyens de changer de boîtiers chaque années pour 5MPx en plus et 1IL de plus parce que le journal Chasseurs de pigeons le dit. Chez Canikon il sait que le service pro sera là et qu’il est reconnu.
    Il sait que son matériel est fiable car il le suit depuis plusieurs années, l’important étant pour lui la fiabilité du matériel et sa facilité d’utilisation…

    Peut-être aussi… dans 5 ans… le renouvellement du matériel et l’amélioration des services pros actualisera la liste avec d’autres marques plus récentes…

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.